Partagez | 
 

 Pas de ciel sans nuages [pv Gwenn :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 3797

Message#Sujet: Pas de ciel sans nuages [pv Gwenn :3]   Mar 1 Nov - 17:59


Pas de ciel sans nuages
J

ane avait le sentiment de ne pas avoir vu sa meilleure amie depuis une éternité. C'était faux, bien sûr, d'autant plus faux que, durant plusieurs semaines, elles s'étaient vues tous les jours, par la force des choses, puisque Gwenn avait accepté de s'occuper d'elle quand elle était malade (et de Ambre aussi, par la même occasion, la pauvre)... mais ça n'avait pas été pareil, alors. Jane n'était pas totalement elle-même. Elle était fatiguée, affaiblie, pas suffisamment en forme pour entretenir avec Gwenn les conversations dont elles avaient autrement l'habitude... et puis la présence de sa belle-sœur (Jane avait un peu du mal à la considérer comme telle mais Ambre était bien sa belle-sœur, après tout) n'arrangeait absolument rien. Elles ne pouvaient pas parler aussi librement quand elle était à proximité. Oui, ce n'était pas Gwenn en soi qui avait manqué à Jane, c'était de ne pas avoir de vraie conversation avec elle comme elles en avaient l'habitude l'une comme l'autre. Il s'était passé tant de choses dans leurs vies respectives, pourtant. Jane avait à peine pu se réjouir de la nouvelle vie de couple de la jeune femme (même si une part d'elle restait encore un peu jalouse d'Arthur, pour tout dire, même si c'était totalement idiot), et elle avait à peine pu revenir sur les événements dans sa propre vie : la reconquête de ses pouvoirs, la maladie de sa mère... Jane était contente de pouvoir à nouveau circuler librement dehors, même s'il y faisait toujours une chaleur de plomb, et c'était avec plaisir qu'elle avait décidé d'aller rendre visite à Gwenn... même si elle n'apportait dans sa besace, en plus de quelques collations, pas que de bonnes nouvelles.

Jane aurait aimé venir trouver Gwenn en étant totalement heureuse et positive, en pleine forme physiquement et mentalement, mais ce n'était pas complètement le cas, malheureusement. Ce pourrait difficilement être le cas tant que Natasha serait à l'article de la mort, et les révélations récentes que lui avait fait le médecin n'arrangeait rien. Jane n'avait pas été capable d'en parler à Edward, mais elle éprouvait le besoin de se confier malgré tout, et quelle meilleure confidente que Gwenn ? Même si Jane savait bien qu'elle ne devait pas en abuser non plus. Elle avait quand même l'impression d'être l'oiseau de mauvais augure de service, à toujours colporter de mauvaises nouvelles, alors que ce qu'elle voulait avant tout, c'était passer du bon temps avec son amie, bavarder et plaisanter avec elle avant le reste. Elle frappa à sa porte, dès que Gwenn lui ouvrit, Jane brandit les bouteilles de jus de fruit aussi fraîches que possible vu la température ambiante qu'elle avait emporté pour l'occasion.

-Livraison de jus de fruit !
dit-elle dans un sourire, qui savait qu'il fallait oublier les grandes soirées de beuverie avec son amie à présent, même si elle même ne renonçait pas du tout à l'alcool. Je ne te dérange pas, j'espère ?

Car si elle se permettait encore de passer à l'improviste, ce pouvait être plus malvenue à présent que Gwenn vivait chez Arthur.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 719

Message#Sujet: Re: Pas de ciel sans nuages [pv Gwenn :3]   Ven 30 Déc - 11:47

Jane & Gwenn
Pas de ciel sans nuages.
Depuis que Jane était guéri de la maladie, Gwenn se sentait bien plus légère. Ces derniers temps, la jeune femme avait un peu le sentiment que la chance était en train de tourner. Elle ne pouvait pas non plus être trop optimiste, la jeune femme n’avait aucune envie de se faire encore avoir à cause d’un coup du sort, simplement parce qu’elle aurait cru en sa bonne étoile. Mais il lui était quand même forcé de constater que les choses semblaient vraiment s’arranger dernièrement. Jane n’était plus malade (mais la lycane ne se doutait pas encore des mauvaises nouvelles que sa meilleure amie allait bientôt lui annoncer), elle était tirée d’affaire, et sa relation avec Arthur se passait parfaitement bien. Et en plus de tout cela, il semblait qu’elle ne s’en sortait pas trop mal dans son abstinence à l’alcool. Bon, ce n’était pas facile du tout et par moment Gwenn devait vraiment prendre sur elle pour ne pas foncer à la taverne pour prendre une (ou plusieurs) bouteille d’alcool. Mais elle pouvait compter sur le soutien d’Arthur, qui était là pour elle et pour l’empêcher de replonger. Elle se sentait bien mieux maintenant qu’elle avait arrêté, quand on oubliait les phases où elle était vraiment en manque.

La jeune femme commençait à s’y faire donc à sa vie chez Arthur, à sa nouvelle relation. L’idée même qu’elle soit en relation n’était plus si étrange que cela. Elle se trouvait chez Arthur donc – bon, par contre, elle peinait encore un peu à considérer la maison d’Arthur comme un chez elle – quand quelqu’un frappa à la porte. Ce fut avec un grand sourire que la lycane accueillit sa meilleure amie, qui brandissait des jus de fruit. L’époque où Jane venait avec des bouteilles d’alcool lui semblait vraiment lointaine et ça lui manquait un peu, elle devait bien l’avouer. Mais elle avait des nouvelles résolutions et elle devait s’y tenir. La lycane savait parfaitement qu’elle n’aurait pas besoin de grand-chose pour complètement sombrer et elle était bien loin d’être capable de se contenter d’un seul verre d’alcool.

« Bien sûr que non. » Dit-elle alors, rapidement, quand Jane lui demanda si elle ne la dérangeait pas. Évidemment qu’elle ne la dérangeait pas du tout, jamais. Bon… évidemment, ce n’était plus vraiment comme avant maintenant, parce qu’elle ne vivait pas seule. Mais quand Arthur n’était pas là, il n’y avait aucune raison qu’elle le dérange. Sans perdre plus de temps, elle vint serrer la jeune femme dans ses bras. Ça lui faisait tellement du bien de la voir debout, de la voir en forme. Du moins, elle donnait l’air de l’être. « Comment tu te sens ? »

Demanda-t-elle alors, ne parvenant pas à entièrement cacher son inquiétude. Depuis que Jane était tombée malade, Gwenn ne parvenait pas à arrêter de s’inquiéter pour elle. Parce qu’elle craignait une rechute… En même temps qu’elle parlait, la lycane invita sa meilleure amie à entrer et à s’installer dans son salon, attrapant des verres pour qu’elles puissent boire ces jus de fruit… ça manquait quand même cruellement d’alcool.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3797

Message#Sujet: Re: Pas de ciel sans nuages [pv Gwenn :3]   Ven 30 Déc - 16:28


Pas de ciel sans nuages
J

ane afficha un léger sourire quand Gwenn affirma que, "bien sûr", ça ne la dérangeait pas. La jeune femme osait pense que c'était bel et bien vrai, mais ça ne pourrait pas l'être en toute occasion. Jane ne pourrait plus débouler chez sa meilleure amie à pas d'heure sous l'unique prétexte qu'elle avait envie de la voir et de passer du temps avec elle, elle ne vivait plus seule, à présent, et puisque son colocataire s'avérait être son petit ami, d'autres règles s'imposaient, des règles qui déplaisaient en partie à Jane. Oh, pourtant, elle acceptait d'admettre que Arthur était vraiment quelqu'un de bien et que leur relation était forte et sûre, mais Jane ne pouvait s'empêcher d'être un rien jalouse (et injustement, car sa situation à elle n'était pas différente, après tout), elle n'aimait pas la partager. Alors elle était plutôt contente d'entendre que Gwenn était totalement disponible et que, cerise sur le gâteau, Arthur n'était semble-t-il pas dans les parages. Elle laissa son sourire s'agrandir quelque peu quand Gwenn lui demanda comment elle se sentait afin de bien lui faire comprendre qu'elle se portait bien. Physiquement tout du moins, car moralement, tout n'était pas parfait malheureusement, loin s'en faut, même. Elle avait connu pire, c'est sûr, au moins, la maladie ne la guettait plus, elle avait Edward, elle avait Gwenn, mais il fallait encore bien davantage pour que tout soit parfait. Mais en même temps, il y avait longtemps qu'elle ne courait plus après la perfection (si elle l'avait déjà fait), elle avait bien compris que c'était une perte de temps totale.

-Je vais bien, ne t'en fais pas.


Mais il y aurait forcément un mais, car elle ne se souvenait même plus de la dernière fois où elles s'étaient parlées toutes les deux sans qu'elles aient à soulever un problème ou un autre. En fait, ce genre d'occasion ne s'était peut-être jamais présentée. C'était ce qui avait fait la force de leur relation, elles se soutenaient dans chacune des épreuves qui se présentait à elles, et elles étaient pour le moins nombreuses. Donc oui, elle ne tarda pas à nuancer son propos au mieux.

-Enfin, tout n'est pas parfait, c'est sûr, et je me sens encore un peu fatiguée mais vraiment, ça va.
Et c'était le cas. Il s'avérait seulement que ce qui pesait sur sa conscience était d'une telle nature qu'elle était tout simplement incapable de faire abstraction. Quand un problème se résolvait, un autre faisait surface, c'était sans fin. Et c'était épuisant, pour le moins. Mais elle ne voulait pas non plus donner l'impression d'être là seulement pour se plaindre et pas uniquement pour la voir, ce serait aussi éloigné que possible de la réalité, en vérité. Et toi, comment tu vas ?

Savoir comment elle allait avant tout. Après tout, son sort avait bien plus d'importance que le sien.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 719

Message#Sujet: Re: Pas de ciel sans nuages [pv Gwenn :3]   Mer 15 Fév - 17:28

Jane & Gwenn
Pas de ciel sans nuages.
Jane lui affirmait qu’elle allait bien, en souriant, mais Gwenn ne pouvait pas s’empêcher de s’inquiéter quand même. Non pas qu’elle pense que la jeune femme venait simplement la voir parce qu’il y avait quelque chose qui ne tournait pas rond dans sa vie, mais elle ne pouvait pas s’empêcher de se faire du souci pour sa meilleure amie. Jane traversait tellement d’épreuve, à chaque fois, dès que quelque chose allait mieux, un nouveau drame arrivait. Combien de fois la jeune femme ne l’avait pas vu être heureuse quelques instants avant que tout ne s’écroule de nouveau, assistant parfois à sa descente en enfer directement (comme la fois où elle était venue attendre Baker chez elle et que ce dernier n’était jamais venu). Forcément, Gwenn craignait donc que quelque chose arrive encore à sa meilleure amie (ce qui était le cas d’ailleurs), puisqu’elle sortait de cette horrible maladie. Mais la lycane adressa quand même un sourire à la jeune femme, quand elle lui assura que même si elle se sentait encore fatiguée, elle allait vraiment bien. Elle aimait l’entendre parler comme ça, se doutant qu’après ce qu’elle avait vécu c’était normal d’être fatiguée encore. Mais au fond, elle sentait qu’il y avait quelque chose. Elle se trompait peut-être, elle avait sincèrement envie de se tromper, mais il y avait quelque chose dans le regard de sa meilleure amie qui l’inquiétait. Gwenn osait croire qu’elle connaissait parfaitement la myrihande, qu’elles se connaissaient par cœur. A ses yeux, personne ne la connaissait autant que Jane après tout. Arthur la connaissait bien, il la connaissait énormément même, mais ce qui liait Gwenn à Jane était encore différent. C’était comme ça depuis qu’elles s’étaient rencontrées, toutes les deux au bord du gouffre.

« Ça va. » Répondit la lycane quand Jane lui retourna la question, afficha un sourire. « Je ne vais pas te cacher que j’ai des hauts et des bas par moment, mais ça va. »

Elle ne s’était d’ailleurs pas sentit aussi bien depuis longtemps, même si ce n’était pas évident tous les jours. La maladie de Jane l’avait énormément affectée, elle avait tellement eu peur de perdre sa meilleure amie. Et on ne guérissait pas de l’alcoolisme en un claquement de doigt, ça n’allait pas toujours, mais heureusement Arthur la soutenait énormément et elle trouvait qu’elle ne s’en sortait pas trop mal au final. Mieux que ce qu’elle n’avait osé imaginer être capable en fait.

« Jane… » Reprit finalement Gwenn, incapable de taire ses pensées et elle osait croire que la jeune femme ne le prendrait pas mal. Surtout si elle se trompait et elle espérait vraiment se tromper. « Dis-moi ce qui ne va pas. »

Peut-être rien, Gwenn espérait qu’il n’y avait vraiment rien. Mais en même temps, elle ne parvenait pas à s’enlever cette idée de la tête, elle avait vraiment l’impression qu’il y avait quelque chose qui n’allait pas avec Jane. Et qui n’avait pas qu’un rapport avec le fait qu’elle puisse être fatiguée à cause de la maladie.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3797

Message#Sujet: Re: Pas de ciel sans nuages [pv Gwenn :3]   Jeu 16 Fév - 17:00


Pas de ciel sans nuages
J

ane aurait aimé entendre sa meilleure amie lui assurer, franchement et massivement, qu'elle allait pour le mieux, et que sa vie se déroulait aussi bien qu'on puisse l'espérer (et elle espérait quelque part que c'était au moins un peu le cas grâce à sa nouvelle relation sentimentale, même si elle ne pouvait empêcher ses quelques réserves vis-à-vis d'Arthur, qui ne tenaient qu'à de la jalousie amicale pure et simple). Elle n'eut finalement qu'une réponse en demi-teinte, mais globalement positive, malgré tout. La jeune femme allait bien, seulement, tout n'était pas rose. Il y avait des hauts, il y avait des bas. Comme pour elle, en fait. Ce n'était pas pour rien, après tout, si ces deux paumées de la vie s'étaient si bien trouvées et s'était liées d'une amitié si indéfectible. Elles se ressemblaient beaucoup. Ou en tout cas, elles savaient ce que c'était que d'affronter des épreuves pour certaines au-delà d'usante, physiquement, mentalement. Elles savaient ce qu'était cet ascenseur émotionnel, quand le bonheur vous est sans cesse retiré à peine parvenez-vous à le frôler. Malgré tout, elle voulait croire que Gwenn était sur la bonne voie. Son propos était modéré, mais Jane avait quand même le sentiment qu'elle allait plutôt bien, et que le positif l'emportait sur le négatif. Elle avait beaucoup de couleuvres à avaler, elle était en plein sevrage, c'était normal qu'elle ne soit pas un concentré de bonheur et d'optimisme non plus. Jane, en tout cas, choisissait de croire que Gwenn était sur la bonne voie, qu'elle allait trouver une certaine forme de paix et d'harmonie dans sa vie. Mais pouvaient-elles réellement se permettre de se montrer optimistes. Sans doute pas, non.

Jane allait répondre quand Gwenn embraya. La jeune femme devait s'y attendre, elle ne pouvait jamais rien cacher à sa meilleure amie. Cette dernière lisait en elle comme dans un livre ouvert, et même si elle cherchait à faire bonne figure, son trouble devait se lire sur son visage. Bon, dans tous les cas, Jane n'avait pas eu l'intention de cacher quoi que ce soit à sa meilleure amie, elle comptait bien lui avouer ce qui lui arrivait, mais elle avait le sentiment qu'elle allait, une fois encore, accaparer la conversation avec ses problèmes. Alors que, pourtant, elle n'y tenait pas, elle aimerait vraiment un jour pouvoir retrouver avec Gwenn, et que toutes deux n'aient que des choses encourageantes à se dire, à s'apprendre. Manifestement, ce n'était pas encore pour maintenant. Jane poussa un soupir et se jeta donc finalement à l'eau.

-Bon, OK... J'ai été chez le médecin, l'autre jour, je voulais être sûre que j'étais complètement guérie, que je n'étais plus contagieuse. Je vais bien, rassure-toi,
ajouta-t-elle aussitôt pour que Gwenn ne s'inquiète pas inutilement. C'est juste que... les examens ont révélé que je pourrais plus avoir d'enfants...


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 719

Message#Sujet: Re: Pas de ciel sans nuages [pv Gwenn :3]   Ven 7 Avr - 11:03

Jane & Gwenn
Pas de ciel sans nuages.
Gwenn ne pouvait pas nier qu’elle espérait un jour que sa meilleure amie n’ait plus de souci, qu’elle n’ait plus de mauvaises nouvelles à lui apprendre, mais elle savait bien que la chance n’avait pas vraiment tendance à tourner dans leur sens. Ce n’était pas pour rien que la jeune femme se montrer réservée concernant son propre état. En ce moment, elle allait bien. Elle était avec Arthur et il la rendait heureuse. Elle était en plein sevrage et elle trouvait qu’elle ne s’en sortait pas trop mal, malgré quelques moments où c’était vraiment difficile pour elle de ne pas juste aller chercher une bouteille afin de la vider et se vider l’esprit. Mais d’une manière globale, Gwenn ne pouvait que se rendre compte que ça allait. Sauf qu’elle était méfiante, elle ne pouvait pas s’en empêcher. C’était peut-être mal, mais elle arrivait à un stade où elle se demandait quand les évènements allaient de nouveau déraper. Parce que c’était comme ça à chaque fois. Elle avait aimé autrefois, on lui avait enlevé la personne qu’elle aimait. Elle avait cru s’en remettre, mais on l’avait replongé dans le gouffre en la transformant en créature. La jeune femme ne pouvait donc pas s’empêcher de se demander à quel moment le destin allait de nouveau la faucher en plein vol. Même si elle espérait vraiment au fond que ça n’allait pas arriver, pas encore une fois, qu’on allait enfin la laisser un peu tranquille.

Ce qui ne semblait pas être le cas de Jane donc, Gwenn le voyait bien. Elle savait lire sur le visage de sa meilleure amie et elle préférait largement que Jane lui dise tout de suite ce qu’elle avait. Parce qu’elle espérait quand même qu’elle avait eu l’intention de lui dire dans tous les cas. Pendant un moment, la jeune femme n’avait pas tout dit à sa meilleure amie, se laissant happer par ses problèmes. Gwenn ne voulait vraiment plus que ça arrive, qu’elle tente de s’en sortir seule. Jane reprit donc la parole, décidée apparemment à lui dire ce qui n’allait pas. Quand la lycane entendit Jane lui dire qu’elle était retournée voir le médecin pour savoir si tout allait bien, depuis la maladie, elle sentit son cœur s’arrêter de battre. Forcément, tout de suite, la jeune femme ne put s’empêcher de s’inquiéter, de penser à tous les scénarios plus horribles les uns les autres. Elle s’apprêtait à lui demandait si ça allait, quand Jane lui affirma qu’elle allait bien. Soit… mais il se passait quand même quelque chose. Et quand elle poursuivit, Gwenn comprit.

« Oh non… »
Gwenn comprenait mieux ce qui se passait. À une époque, elle était sûre que cette information n’aurait pas eu d’intérêt pour sa meilleure amie (depuis quand elle avait envie d’enfant ?). Mais elle ne pouvait que la comprendre. Parce que là, ça ne laissait aucun choix. « Je suis tellement désolée Jane… »

Dit-elle avant de se lever pour prendre sa meilleure amie dans ses bras. Elle était sincère, vraiment. Parce qu’elle savait exactement par quoi elle était en train de traverser et ce n’était vraiment pas juste.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3797

Message#Sujet: Re: Pas de ciel sans nuages [pv Gwenn :3]   Ven 7 Avr - 22:27


Pas de ciel sans nuages
J

ane se laissa totalement bercer par les bras réconfortants de sa meilleure amie quand celle-ci l'étreignit. Evoquer ainsi le mal qu'elle éprouvait, la douleur qu'elle supporter, ça faisait autant de bien que de mal. Au fond, elle était soulagée de pouvoir en parler enfin. Garder cette information pour elle était en train de la rendre dingue, et si quelqu'un était bien capable de comprendre ce qu'elle éprouvait, c'était bien Gwenn, pas seulement parce qu'elle était la personne qui la connaissait le mieux après Edward, mais aussi parce qu'elle savait très bien ce que cela faisait que de savoir ne jamais pouvoir avoir d'enfants. Il en était de même pour elle, même si c'était pour des raisons différentes. La grande différence entre elles résidait dans le fait que Jane, elle, avait eu l'opportunité de devenir maman et l'avait refusée... Puis avait gâché cette chance à cause de ce refus. C'était difficile, que d'accepter que la situation soit jouée d'avance, mais il était tout aussi difficile, après tout, d'admettre que c'était de sa faute. Elle ne pleura pas, même si elle sentait l'envie de verser quelques larmes la saisir. Ce n'était pas la peine. Et elle ne tenait pas non plus à s'apitoyer sur son sort. C'était juste... comme ça. La vie était ainsi faite, sa vie était ainsi faite. Il n'y avait que de vagues sursauts de bonheur pour un nombre toujours plus consistant de tragédies. Mais elle avait toujours sa part de responsabilité dans ces dernières. Elle resta ainsi un moment avant de finalement se détacher de l'étreinte de sa meilleure amie.

-C'est peut-être pas si grave, au fond, je sais même pas vraiment si j'aurais voulu avoir des enfants un jour.
Mais elle avait fini malgré tout par songer que c'était possible, elle avait fini par s'imaginer que si elle ne s'imaginait pas être mère maintenant, elle l'aurait pu plus tard. Mais non, c'était proprement impossible. Et c'était ça le problème. C'était à cause d'elle. Et ça ne dépendait plus d'elle à présent. Mais... je me dis que j'ai peut-être tout gâché. Elle prit une grande inspiration. En parlait rendait la situation diablement réelle, et son irrémédiabilité sautait dès lors aux yeux. Je sais pas comment annoncer ça à Edward...

C'était aussi une de ses craintes. Il lui avait suffisamment reproché comme ça, même si assez maladroitement et sans forcément le penser, sous le coup de la colère ou de l'amertume, d'avoir avorté, alors comment leur reconnaître qu'elle avait absolument tout gâché ? Elle, elle n'avait jamais être sûre de vouloir être mère... même, elle avait cru qu'elle ne le voudrait jamais. Mais ce n'était pas le cas d'Edward, qui avait absolument toujours su ce qu'il voulait. Ils allaient se marier, officiellement. Il devait savoir. Mais est-ce qu'il accepterait une chose pareille.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 719

Message#Sujet: Re: Pas de ciel sans nuages [pv Gwenn :3]   Sam 27 Mai - 21:49

Jane & Gwenn
Pas de ciel sans nuages.
Gwenn serra aussi longtemps qu'eut besoin Jane, dans le but de la soulager un peu. Elle se doutait que ce n'était pas vraiment efficace, que ça n'allait pas la soulager complètement, mais elle avait quand même envie de lui témoigner son soutien, qu'elle sache qu'elle était là pour elle. Parce que c'était le cas, Gwenn serait toujours là pour sa meilleure amie, quoi qu'il puisse lui arriver. Et en cet instant précis plus que d'autre encore, puisqu'elle ne comprenait que trop bien ce que cela faisait de se rendre compte qu'on n'allait plus jamais pouvoir porter un enfant. C'était l'une des choses qui avaient frappé la jeune femme quand elle s'était faite attaqué par Wellan - parce que maintenant, elle savait que c'était lui son "créateur" - elle ne pourrait jamais avoir d'enfant. Mais à la différence que Jane, justement, elle ne pouvait pas le faire à cause de sa condition. Jane, elle, ne pouvait pas à cause de ce qu'elle avait fait, de la décision qu'elle avait prise. La lycane n'osait même pas imaginer ce que sa meilleure amie devait ressentir. Elle ne pouvait pas la comprendre entièrement, elle la comprenait un peu, mais pas complètement.

Gwenn ne sut pas vraiment quoi dire quand sa meilleure amie affirma que ce n'était peut-être pas si grave, parce qu'elle n'était pas sur d'avoir envie d'enfant un jour. C'était sûr que Jane n'avait pas autant la fibre maternel que d'autre personne, mais la jeune femme était bien placée pour savoir qu'elle pouvait changer d'avis. La preuve, elle allait se marier - pour la deuxième fois - alors qu'elle clamait haut et fort qu'elle ne le ferait jamais. Alors c'était probable qu'elle ait un jour eu envie d'enfant, avec Baker. Mais non, du coup.

"Tu ne pouvais pas savoir."
Dit-elle alors, même si elle savait que ça n'allait pas soulager sa meilleure amie pour autant. Elle aimerait bien, mais elle savait que ce n'était pas suffisant. Parce que ça ne l'aurait pas été avec elle, si elle s'était retrouvé dans ce cas de figure. "Tu n'as pas beaucoup de solution pour le lui apprendre." Gwenn aurait aimé dire les choses autrement, mais elle ne pouvait pas vraiment. Elle observa tristement sa meilleure amie avant de rependre. "Il faut que tu lui dises, sans trop attendre." Elle savait bien que ça n'allait pas être facile pour Jane, mais elle n'avait pas le choix. Et elle ne savait que trop bien que les secrets n'allaient pas du tout l'aider. "Je suis sûr qu'il va comprendre."

En soit, Gwenn ne connaissait pas beaucoup Baker, mais elle avait bien vu qu'ils s'aimaient, Et au vu de ce qu'ils avaient vécu depuis le début - et Gwenn avait été témoin indirect de tout ça - ils pouvaient bien passer au dessus de ça. Du moins, c'était ce qu'elle osait croire.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3797

Message#Sujet: Re: Pas de ciel sans nuages [pv Gwenn :3]   Lun 29 Mai - 22:04


Pas de ciel sans nuages
B

ien sûr, elle ne savait pas (et même si elle avait su à l’époque, elle ne pensait pas qu’elle aurait gardé son enfant à ce moment là, quoi qu’elle en dise, elle n’était vraiment pas prête, et ne l’était peut-être pas plus aujourd’hui même si elle n’arrivait plus à faire abstraction de cette idée à présent… Mais quand même, ça n’ôtait rien au sentiment de culpabilité qu’elle éprouvait. Elle se sentait… démunie, impuissante, comme si on lui ôtait un droit fondamental, et qu’on lui disait que c’était quand même de sa faute, quand bien même les circonstances étaient logiquement plus à blâmer qu’elle-même, véritablement. Bref, elle savait qu’elle ne pouvait pas savoir, et les mots de Gwenn pourraient presque l’apaiser, mais elle se sentait si mal que cela n’arrivait pas à suffire malgré tout. Il en faudrait bien davantage encore pour la rassurer, et au fond, rien n’arriverait jamais à la convaincre qu’elle n’ait pas tout bonnement tout gâché… Elle ajouta que Jane n’avait pas mille et une solutions pour apprendre la vérité à son époux. Une fois de plus, c’était parfaitement vrai. Que cela lui plaise ou non, il fallait qu’elle passe aux aveux, tout simplement… chose qu’elle se verrait incapable de faire finalement avant d’être mise devant le fait accompli, avant de découvrir qu’Edward allait quoi qu’il en soit être père, mais d’un enfant qui ne serait pas d’elle. En attendant, elle repoussait le moment de lui annoncer une vérité qu’elle devait impérativement lui apprendre.C’était beaucoup trop important pour qu’elle la garde sous silence avec peut-être le vague espoir que ça passerait inaperçu. Ce ne serait pas le cas. Elle devait prendre son courage à deux mains et tout dire, mais bordel, comme c’était compliqué, comme cette situation lui semblait inextricable. Gwenn affirmait qu’Edward comprendrait, Jane n’en était vraiment pas certaine. Pourtant, elle savait bien de quelles concessions, de quels sacrifices, Edward était capable pour elle, elle savait qu’elle l’aimait sincèrement et profondément, mais quand bien même… Elle avait le sentiment de gâcher leurs vies, et ça deviendrait une certitude quand elle aurait tout avoué au jeune homme.

- J’en suis pas si sûre, tu sais… Il m’en a tellement voulu, quand j’ai avorté… J’ai tué notre enfant, c’est ce qu’il m’a dit.


Sa voix tremblait en prononçant ces mots, elle finissait par le penser elle aussi. Alors oui, elle savait bien que l’affaire était plus complexe, et elle n’avait pas envie de donner d’Edward une image si négative, alors qu’en réalité, il avait surtout été blessé qu’une décision si cruciale ait été prise sans lui…. Comme toujours, tout n’était pas tout blanc ou tout noir. Et c’était bien ça le problème. C’était d’autant plus difficile, en fin de compte, de faire la part des choses, de rejeter une responsabilité qui n’appartenait à personne sinon au destin. Elle devait le savoir, à force, pourtant, que la vie est cruelle. Elle en avait suffisamment bavé, Gwenn aussi, Edward aussi… mais on espère toujours en fin de compte. Quoi qu’il arrive.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 719

Message#Sujet: Re: Pas de ciel sans nuages [pv Gwenn :3]   Mer 26 Juil - 17:01

Jane & Gwenn
Pas de ciel sans nuages.
Gwenn se sentait tellement inutile en cet instant précis, alors que Jane lui exposait la situation. Elle ne pouvait vraiment rien faire pour l’aider, concrètement. Elle ne pouvait pas aider Jane parce qu’elle ne pouvait rien changer concernant sa stérilité. En même temps, personne ne pouvait l’aider, parce qu’il n’y avait rien à faire concernant la situation. Et concernant son mari… eh bien, Gwenn ne pouvait que conseiller Jane de raconter rapidement les choses à ce dernier, de ne pas garder le secret, parce que ça allait forcément exploser à un moment ou à un autre. Gwenn ne connaissait pas suffisamment Edward au final pour réellement juger les choses. Elle ne pouvait pas être sûre que le mari de Jane allait bien prendre les choses, mais Gwenn avait quand même envie d’être un minimum positif. Ce qui était rare d’ailleurs, elle n’avait pas réellement l’habitude de le faire. Mais elle voyait sa meilleure amie monter et descendre tellement… elle avait envie qu’elle aille bien quand même. La lycane savait parfaitement que si elle ne disait rien à son époux, Jane allait en payer les conséquences ensuite. Parce qu’il valait mieux que Baker le découvre par elle qu’autrement, ça sera bien plus facile. Même si bien sûr… rien n’était facile.

Gwenn sentit son cœur se serrer quand Jane affirma que son âme sœur avait affirmé qu’elle avait tué leur enfant, quand elle avait avorté. La jeune femme n’aimait pas apprendre qu’il avait dit ça, c’était atroce. Parce qu’évidemment, la lycane ne pouvait qu’imaginer l’horreur que ça avait été pour Jane de faire ça, la décision difficile qu’elle avait prise. Et maintenant les conséquences qu’elle devait assumer, parce qu’elle ne pouvait plus avoir d’enfant. Même si, en un sens, Gwenn voulait bien croire que ça n’avait pas été facile pour Baker non plus.

« De toute façon… il va le savoir un jour ou l’autre. » Gwenn se doutait quand même qu’à un moment donné, Jane n’allait pas pouvoir garder le secret. Un jour ou l’autre, la situation allait exploser parce qu’il arriverait bien un moment où Edward allait se rendre compte que Jane ne pouvait plus avoir d’enfant. « Il faut vraiment que tu lui en parles. » Elle disait ça, mais en même temps, la lycane savait que sa meilleure amie avait parfaitement conscience de ça. Qu’elle n’avait pas besoin de lui dire qu’elle devait tout dire à son mari. « Tu sais très bien ce que je peux penser de lui… » On ne pouvait pas réellement dire que Gwenn adorait Baker, mais en même temps elle avait eu l’occasion de suivre tout ce qu’il avait fait à Jane (et encore, il ignorait encore certaine chose que Jane ignorait aussi, mais qu’elle allait apprendre à retardement). « Mais j’ai bien vu comment vous étiez dernièrement. J’ai bien vu comment il était avec toi. Vous avez traversé tellement de chose. Vous pouvez traverser ça aussi. »

Même si ça allait être difficile, mais en fait sans le savoir, ça n’allait pas être le pire.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3797

Message#Sujet: Re: Pas de ciel sans nuages [pv Gwenn :3]   Mer 26 Juil - 19:49


Pas de ciel sans nuages
B

on, c'est sûr, Gwenn avait raison, Jane devait tout avouer à son âme soeur. C'était beaucoup trop important pour qu'elle lui cache une chose pareille indéfiniment, et plus elle attendrait, pire ce serait... Elle en avait entièrement conscience, mais passer aux aveux n'en était pas moins terriblement difficile pour elle. Pour la simple et bonne raison qu'elle avait peur de perdre Edward. Tous les deux, cela leur avait pris tant de temps pour se trouver, pour s'apprivoiser, pour s'aimer puis finalement pour être ensemble qu'elle avait effroyablement peur de tout gâcher... Ce n'était pas comme s'il s'agissait là d'un simple souci indifférent, c'était quelque chose qui pourrait radicalement changer leur vie. Elle savait très bien qu'Edward espérait fonder une famille, avoir des enfants, il le lui avait fait comprendre à plus d'une reprise, comme elle-même lui avait fait comprendre ne pas savoir si c'était son cas... Mais malgré tout, la possibilité demeurait, leur avenir n'était pas fermé, tout était possible... Plus maintenant... Maintenant, les portes étaient closes, Edward ne deviendrait jamais père (du moins, ça, c'était ce qu'elle pensait), et tout ça, c'était de sa faute. Forcément, elle le supportait très mal et avait vraiment peur des conséquences.

Jane appréhenda un peu ce qu'allait dire sa meilleure amie quand elle commença par "Tu sais très bien ce que je peux penser de lui" - elle le savait, oui, tout comme elle savait qu'elle prenait sur elle à ce titre -, la dernière chose qu'elle puisse vouloir, c'est que cette histoire puisse changer la vision que Gwenn avant de lui, en mal... Mais ce n'était pas le cas. Au contraire, même, et ce qu'elle lui dit fit vraiment beaucoup de bien à la myrihande du feu. Elle croyait en leur histoire, elle croyait en leur couple, parce qu'elle les avait vus ensemble, parce qu'elle avait pu observer le comportement du jeune homme vis-à-vis d'elle, parce qu'elle avait vu combien il l'aimait, combien ils s'aiment, tous les deux. Et à ce titre, et parce qu'ils avaient déjà surmonté tant d'obstacles, tous les deux, elle lui assurait être convaincue qu'ils surmonteraient encore celui-ci, qu'ils passeraient cette épreuve et en ressortiraient plus fort. Jane ne demandait qu'à le croire, elle aussi, mais elle n'était pas certaine de le pouvoir, pour la simple et bonne raison que même s'ils avaient déjà affronté beaucoup de choses, c'était une autre ampleur, là, ça ne concernait pas qu'eux deux... Et le fait que ce soit le cas la terrorisait. D'un autre côté, ce n'était pas non plus en faisant l'autruche qu'elle allait arriver à quoi que ce soit. Il était grand temps qu'elle assume ses erreurs, qu'elle affronte ses démons... Et qui sait, cette expérience les aiderait peut-être. Elle ne pouvait pas vivre sans lui, il ne pouvait pas vivre sans elle. Alors que risquait-elle ? Elle hocha doucement la tête.

-Tu dois avoir raison... De toute façon, je vais pas pouvoir le lui cacher trop longtemps. Mais j'ai peur..., avoua-t-elle tout de même.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 719

Message#Sujet: Re: Pas de ciel sans nuages [pv Gwenn :3]   Sam 9 Sep - 21:36

Jane & Gwenn
Pas de ciel sans nuages.
Gwenn n’osait même pas imaginer ce que Jane devait ressentir. C’était une chose de ne pas pouvoir avoir des enfants, c’en était une autre de l’apprendre et de devoir l’apprendre à son conjoint, à l’homme de sa vie, tout en sachant qu’on avait une part de responsabilité. Parce que Jane avait eu un enfant pendant un temps, dans son ventre, avant de décider d’arrêter sa grossesse. C’était peut-être une erreur en soit, mais en même temps la jeune femme ne pouvait pas savoir à l’époque que ça allait avoir de telles conséquences. Et dans tous les cas, elle ne devait pas considérer que c’était de sa faute. Parce que la décision qu’elle avait pris à l’époque, elle l’avait prise pour de bonnes raisons. Gwenn aurait tout donné, en un sens, pour pouvoir tomber enceinte comme Jane, mais cela ne voulait pas dire qu’elle lui en voulait de ne pas avoir assumé sa maternité. Après tout, ils se trouvaient quand même dans une situation très compliquée à l’époque. Et Jane n’était pas prête. En un sens, elle ne le serait sans doute peut-être jamais. C’était juste que maintenant, elle n’avait pas le choix et elle privait son âme sœur de choix également. Mais bon, c’était comme ça et malheureusement, elle ne pouvait rien y faire. Gwenn appréciait tout de même de son côté, de ne pas avoir besoin d’apprendre à Arthur qu’elle ne pourrait jamais avoir d’enfant. Ça, il le savait parfaitement.

Jane avait bien conscience en tout cas qu’elle n’avait pas le choix d’en parler à son âme sœur, parce qu’elle ne pouvait pas lui cacher bien longtemps la situation. Elle pouvait faire l’autruche pendant un temps, cela ne signifiait pas qu’elle allait s’en sortir. Bien au contraire, au bout d’un moment, ça allait se savoir. Et quand ça allait se savoir, elle ne pourrait plus mentir. Et Gwenn ne pouvait pas s’empêcher de se dire qu’il valait mieux qu’elle en parle d’abord à son époux. Elle ne portait pas spécialement Baker dans son cœur – quand bien même, elle devait bien avouer qu’il n’était pas si horrible que ça au final et que Jane était heureuse avec lui – mais elle se doutait que ça allait lui faire énormément de mal s’il découvrait que Jane lui avait menti. Alors, autant qu’elle soit honnête, même si c’était particulièrement difficile.

« Je sais. »
Dit-elle dans un souffle, quand Jane affirma qu’elle avait peur, avant de prendre sa main dans la sienne. Elle pouvait comprendre en effet qu’elle ait peur, c’était sans doute logique qu’elle ait peur d’ailleurs. Et le fait qu’elle ait peur, c’était la preuve qu’elle prenait cette situation vraiment à cœur. « Tu voudras que je vienne avec toi quand tu lui annonceras ? »

Non pas qu’elle ait vraiment le droit d’assister à ce genre de discussion, il valait mieux qu’elle soit à l’écart. Mais si elle pouvait soutenir Jane, l’aider à prendre son courage à deux mains afin de parler de tout cela à son âme sœur, elle le ferait.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3797

Message#Sujet: Re: Pas de ciel sans nuages [pv Gwenn :3]   Sam 9 Sep - 22:09


Pas de ciel sans nuages
J

ane se sentait vraiment soulagée d’avoir parlé de tout ça à Gwenn, elle avait ce poids sur la conscience, et ça devenait insupportable. Ça ne changeait rien à son problème, bien sûr, mais ça avait au moins le mérite de l’apaiser un minimum. Ça ne durerait certainement pas très longtemps, mais alors que sa meilleure amie serrait sa main dans la sienne, et lui assurait qu’elle la comprenait, elle parvenait à se sentir mieux, et à se dire qu’elle serait bel et bien capable de parler de tout cela à Edward, même si elle craignait très clairement les conséquences de ses révélations. Gwenn lui communiquait une force qui, jusqu’alors, lui avait atrocement manqué… Ce n’était pas cette force qui saurait résoudre tous ses problèmes, mais au moins, elle lui donnerait l’impulsion nécessaire pour y faire face, et ça, très clairement, c’était déjà beaucoup, c’était déjà énorme, et Jane se rendait une fois de plus compte de la chance qu’elle avait d’avoir une meilleure amie en or telle que Gwenn, elle n’aurait vraiment pas pu espérer mieux. Et elle se trouvait rarement à la hauteur de cette amitié si exceptionnelle, d’ailleurs, bien au contraire. Sa proposition, d’ailleurs, prouvait réellement qu’elle était une amie en or, mais Jane la déclina malgré tout dans un fin sourire, en faisant doucement « non » de la tête. Sa proposition la touchait, et elle se sentirait rassurée si la jeune femme l’accompagnait, mais elle ne serait pas à sa place dans cette conversation, c’était une chose qui ne concernait qu’elle et Edward, même si elle apprécierait que Gwenn soit là une fois encore pour lui tenir la main… Elle allait devoir faire face seule. Ou plutôt, les myrihandes devraient décider de faire face ensemble, ou de ne pas faire face du tout. Dans tous les cas, la vérité serait dite, et il prendraient toutes les décisions en conséquence, c’était ce qui importait réellement, en plus du soutien certain de Gwenn.

-Non, t’en fais pas… C’est gentil de proposer, mais je pense qu’il vaut mieux que je lui en parle seul à seul.
Elle parvint à garder son esquisse de sourire avant de reprendre la parole. Par contre, je veux bien que tu sois là pour me ramasser à la petite cuillère au besoin, le moment venu.

Elle espérait ne pas en avoir besoin, mais on ne sait jamais, et c’était plaisant de se dire que, quoi qu’il puisse arriver, elles pourraient compter l’une sur l’autre. En attendant, elle verrait bien ce qui se passerait, et elle avait envie de croire qu’Edward comprendrait malgré tout, qu’il dépasserait leurs problèmes et ses aspirations pour simplement vivre avec elle, parce que leur amour était plus fort que tout. Ils avaient dépassé tant d’obstacles déjà, pourquoi pas celui-ci ? La suite allait effectivement lui donner raison, au passage. Même si elle n’allait clairement pas en venir aux grandes révélations de la même manière. De la bonne manière.



code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Pas de ciel sans nuages [pv Gwenn :3]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pas de ciel sans nuages [pv Gwenn :3]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» C'était un matin d'un ciel bleu sans nuages [PV Kagami & Kuroko] | Partie 3
» L'orage se prépare dans un ciel sans nuage.
» Ces journées sans toi sont comme un ciel sans étoile, vides. [Plume & Joji Baka][END]
» Élune. [Pas de commentaire,une partie est faite pour sa]
» [Ruelles] Balade matinale sans Sebastian [PV: Ciel Phantomhive & Atsuka Lyako]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Habitations :: Chez Arthur Lowell-