Partagez | 
 

 Seule la mort n'a pas de remède. (Dean)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 356

Message#Sujet: Seule la mort n'a pas de remède. (Dean)   Dim 27 Nov - 18:03

Dean & Joachin
Seule la mort n'a pas de remède.
L’état de Natasha était de plus en plus inquiétant et Joachin craignait énormément pour sa vie. Le buveur de sang savait qu’elle n’avait plus beaucoup de temps à tenir et forcément, il ne pouvait pas s’empêcher de se demander comment il pouvait la sauver. L’idée que Jane lui avait glissé trottait forcément dans son esprit, mais l’homme ne pouvait pas s’y résoudre. Il n’avait aucune envie de le faire, il ne voulait pas confronter Natasha à sa malédiction. Mais en même temps, il ne pouvait pas la laisser mourir sans rien faire. Ce fut donc avec un grand soulagement que Joachin avait eu une conversation avec Coraline. La buveuse de sang était en relation avec un sorcier œuvrant dans les montagnes. Evidemment, le vampire avait déjà entendu parler de ces rumeurs qui disaient qu’un sorcier travaillait dans les grottes des montagnes et cela ne lui disait rien de bon. Mais apparemment, Coraline avait décidé de travailler pour lui. Cela ne lui plaisait pas du tout – même s’il pouvait comprendre la situation, au vu de son physique – mais il n’avait pas vraiment son mot à dire de toute façon. Parce que la jeune femme pouvait faire ce qu’elle voulait, sans avoir de compte à lui rendre. Surtout pas depuis qu’elle était au courant qu’il était le vampire qui l’avait transformé. Elle n’avait donc aucune raison de justifier auprès de lui, même si ça ne lui plaisait pas vraiment.

Mais en l’occurrence, l’homme devait bien se rendre compte que ce sorcier était utile. Parce que Coraline l’informa que ce dernier avait trouvé un remède à la maladie qui ravageait Notre Terre et plus précisément Natasha. Sans attendre très longtemps, le vampire demanda à Coraline de contacter le Sorcier, pour qu’il puisse s’entretenir avec lui et obtenir la potion. Il était évident que si un remède existait, Joachin ne pouvait que saute sur l’occasion pour essayer de le récupérer. Il n’avait aucune idée de si le Sorcier allait lui donner la potion facilement ou pas, mais il ne se voyait pas ne pas lui parler alors qu’il savait qu’un remède était là. Il ne pouvait pas perdre de temps, au risque de voir l’état de Natasha se dégrader encore plus et que le pire arrive. Il était hors de question qu’il la perde maintenant, alors qu’il venait de la retrouver (enfin plus ou moins). Et Joachin faisait confiance à Coraline. Si elle lui affirmait que Dean Appers avait bel et bien le remède à la maladie, alors il la croyait. Sur le message que Joachin avait demandé à la buveuse de sang de transmettre, il avait demandé au sorcier de le retrouver proche de l’orée de la forêt lors de la nuit. Il était évident que Joachin ne voulait pas prendre le risque de se faire avoir par le soleil. Il attendait donc, quand il vit du mouvement arriver de la direction des grottes.

« Dean Appers ? » Demanda-t-il quand il fut capable de voir le visage de l’homme. Il ne pensait pas que n’importe qui prenait la peine de se promener dans la forêt en pleine nuit quand même.
Code by Gwenn


_________________
Peut importe d'où nous venons, où nous allons...
Nous avons toujours une famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 192

Message#Sujet: Re: Seule la mort n'a pas de remède. (Dean)   Lun 28 Nov - 17:25


Seule la mort n'a pas de remède.
C'

était une aubaine, une véritable aubaine, et le Sorcier avait la ferme intention d'en profiter comme il se doit. S'il avait tenu à ce que lui et ses sbires travaillent d'arrache-pied à la confection d'une potion susceptible de sauver notre terre et les humains qui y vivaient de la maladie qui ravageait ces âmes insipides, ce n'était certainement pas pour rien, il y avait une raison à cela. Il se fichait bien que tous ces humains meurent ou même qu'ils soient sauvés, ce n'était pas ça qui l'intéressait réellement, loin s'en faut, ce qui l'intéressait, c'était le prix que certains seraient prêts à payer pour obtenir cette salvation tant espérée mais si rarement accordée. Ils étaient parvenus à leurs fins. Le remède existait bel et bien, dorénavant, mais Dean comptait bien le distribuer avec la plus grande parcimonie (même si l'un de ses "fidèles" - pas si fidèles que ça, évidemment), et l'accorder au plus offrant, surtout. Il laissait à ses sbires le soin de diffuser la rumeur afin que tout un chacun cherche à obtenir le breuvage tant mérité. Et apparemment, le bouche-à-oreille fonctionnait au mieux. Déjà, il en recevait plusieurs échos, parmi eux, le message que Coraline lui avait transmis. Il laissait la plupart du temps ses sous-fifres gérer ses histoires, mais il choisissait cette fois d'agir en personne, car il pensait pouvoir aisément en tirer un réel profit, sans avoir à faire beaucoup d'efforts pour cela. Même aucun effort du tout, en fait. L'homme qui sollicitait son aide était un vampire. Et par conséquent, il lui serait d'une utilité primordiale. Qui valait bien la peine qu'ils se déplacent en personne.

Le rendez-vous avait donc été pris, et les deux hommes devaient se rencontrer dans la forêt, non loin des grottes, mais suffisamment éloigné malgré tout pour ne pas donner une indication trop précise de l'endroit où le Sorcier agissait entouré de ses sbires. Quand Dean arriva sur place, l'homme s'y trouvait déjà. Sa présence était bon signe. Il n'avait pas changé d'avis, il était déterminé, c'était une excellente chose. Si son moteur était vraiment de sauver une vie à laquelle il tenait plus qu'à lui-même, il ne devrait pas avoir grande difficulté à lui extorquer tout ce qu'il souhaitait, et même encore davantage.

-C'est bien cela,
répondit posément le Sorcier, d'un ton calme et pour le moins contrôlé. Je suis ravi de faire votre connaissance, Joachin, ajouta-t-il ensuite avec toute la politesse du monde, une politesse dont il fallait se méfier par-dessus tout, au-delà de tout le reste. Que puis-je faire pour vous ?

Oh, il savait exactement en quoi il serait utile à son interlocuteur. Mais il ne comptait pas aller trop vite en besogne. Il voulait sonder la motivation du buveur de sang, tout d'abord, mais il ne pensait vraiment pas être déçu à ce sujet, surtout s'il se fiait à ce que Coraline lui avait appris.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 356

Message#Sujet: Re: Seule la mort n'a pas de remède. (Dean)   Jeu 26 Jan - 19:42

Dean & Joachin
Seule la mort n'a pas de remède.
Joachin n’avait pas vraiment douté de se retrouver devant l’homme qu’il cherchait, en même temps ils avaient rendez-vous tous les deux. Cet homme confirma tout de même qu’il était bien celui qu’il cherchait, avant d’affirmer qu’il était ravi de faire sa connaissance en l’appelant par son prénom. C’était normal qu’Appers soit au courant de son nom, puisque Coraline avait fait le lien entre eux pour qu’ils aient cet entretien pour l’heure. Cet entretien qui était évidemment important. Le sorcier lui demanda alors ce qu’il pouvait faire pour lui. Le vampire n’était pas vraiment dupe, il se doutait que l’homme sous ses yeux savaient parfaitement pour quelle raison il avait tenu à le voir, il n’y avait pas de doute là-dessus. Parce qu’il ne pouvait pas imaginer une autre raison. Le buveur de sang ne savait pas vraiment si tout cela était une bonne chose, s’il devait faire confiance à ce Sorcier, mais en même temps il n’avait pas le choix. S’il se trouvait ici, c’était bien parce qu’il voulait sauver la vie de Natasha. Il n’avait pas le choix, il ne pouvait pas laisser la femme qu’il aimait le plus au monde souffrir encore et mourir à cause de cette maladie.

« Vous savez très bien pourquoi je suis là. » Dit-il dans un premier temps, n’aillant pas spécialement envie de tourner autour du pot. Il n’avait évidemment pas de temps à perdre, il avait envie de se procurer le remède contre la maladie le plus rapidement possible, afin de retourner auprès de son épouse et de la guérir. Quoi qu’il soit obligé de payer comme prix. « Je veux le remède que vous avez trouvé contre la maladie. »

Il le voulait oui, il désirait ce remède et il n’imaginer pas une autre alternative. Le Sorcier allait lui donner ce qu’il voulait, parce qu’il était prêt à tout donner afin de l’obtenir. Joachin savait qu’il n’allait pas repartir sans le remède qui allait pouvoir sauver la vie de Natasha, il ne se voyait pas capable de partir sans. Joachin n’avait pas l’intention de repartir bredouille de toute façon, quoi qu’il puisse arriver.

« Donnez-le moi… » De toute façon, le buveur de sang savait que le Sorcier avait le remède, Coraline le lui avait dit et il faisait confiance à la jeune fille. Même si leur relation était quelque peu houleuse ces derniers temps, mas ça ne l’empêchait pas d’avoir confiance. « Qu’est-ce que vous voulez en échange ? »

Le vampire n’avait pas de temps à perdre, alors il voulait savoir tout de suite ce que le Sorcier souhaitait obtenir en échange de ce remède, se doutant qu’il n’allait pas se contenter de le lui donner tout juste. Quelque chose lui disait qu’il n’était pas du genre à donner les choses comme ça, sans obtenir quelque chose en retour. Si c’était le cas, il le lui dirait directement. S’il voulait quelque chose maintenant en échange du remède, il allait donc pouvoir le lui dire tout de suite.
Code by Gwenn

_________________
Peut importe d'où nous venons, où nous allons...
Nous avons toujours une famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 192

Message#Sujet: Re: Seule la mort n'a pas de remède. (Dean)   Jeu 26 Jan - 20:53


Seule la mort n'a pas de remède.
L

e moins que l'on puisse dire, c'est que le buveur de sang n'accueillit pas la déférence du Sorcier avec la plus grande courtoisie. Et pour cause, étant donné le motif de ce rendez-vous, il ne devait pas avoir de temps à perdre... ce qui n'allait pas empêcher de lui en faire perdre un peu. Pas trop bien sûr, sans quoi son entreprise pourrait bien s'avérer vaine au possible, mais juste ce qu'il fallait pour jauger son désespoir. La perspective était cruelle, il est vrai, mais Dean Appers, après tout, ne s'était jamais affiché en parangon de vertu (d'ailleurs, il ne s'était jamais affiché tout court). Il ne mentait pas sur ce qu'il était ni sur ce qu'étaient ses intentions, il aimait seulement enrober les choses, et plus encore quand il sentait que la situation était à son avantage. Il avait face à lui le candidat idéal à ses projets futurs, il n'en doutait pas, mais il lui fallait d'avance vérifier la loyauté qu'il lui forcerait bientôt. La reconnaissance était peut-être la pire dette entre toutes, quoi que l'on puisse en penser. Coraline en avait fait les frais, d'ailleurs. Certes, il lui avait sauvé la... mort (?), mais à présent, elle était pieds et poings liés. Et Hardwick aussi découvrirait bientôt ce que cela faisait, pour la vie qu'il s'apprêtait à sauver, et qui pourtant n'était même pas la sienne. L'homme se montra donc aussi direct qu'impatient, se permit même d'employer l'impératif, une attitude que le Sorcier accueillit avec le sourire, car pour lui, c'était tout simplement la preuve que le fruit était mûr, il n'y avait qu'à se baisser pour le ramasser, et il n'allait certainement pas s'en priver. Son sourire s'agrandit même quand l'homme lui demanda ce qu'il attendait de lui en échange. Bien. Ça allait même finir par être bien trop facile, en fait. Qu'importe, même s'il aimait le processus, c'était tout de même le résultat qui importait avant tout.

-Eh bien...
, répondit Dean, faisant mine de réfléchir. Il est vrai que rien n'est jamais gratuit en ce bas monde, dit-il du ton de celui qui pourrait presque le déplorer. Mais presque seulement. Parce que bien sûr, il ne déplorait rien du tout. Je dirai que tout dépend de ce que vous êtes prêt à m'accorder, suggéra-t-il alors en fixant intensément son interlocuteur.

Pour tout dire, il savait déjà pertinemment ce qu'il comptait obtenir de la part de son interlocuteur, mais cela n'était jamais inutile de tâter le terrain malgré tout. Qui sait, peut-être pourrait-il obtenir plus encore que ce qu'il souhaitait ? Il voulait aussi et avant tout entendre que son interlocuteur était prêt à tout, capable de tout, pour la femme qu'il cherchait désespérément à sauver. Comme quoi, c'était évident... ce n'était pas les moustiques, la maladie, ou la guerre qui aurait raison de l'humanité. Ce serait l'amour.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 356

Message#Sujet: Re: Seule la mort n'a pas de remède. (Dean)   Ven 17 Mar - 14:48

Dean & Joachin
Seule la mort n'a pas de remède.
Joachin savait parfaitement qu’en ce bas monde, on n’obtenait rien sans rien. Malheureusement, il ne le savait que trop bien et il n’osait même pas espérer que le Sorcier sous ses yeux allait lui donner tout sourire ce qu’il recherchait. Il ne connaissait finalement pas grand-chose sur l’homme qui se tenait sous ses yeux, mais Joachin avait quand même entendu de nombreuses choses, en plus de ce que Coraline avait pu lui dire. Le vampire ne se faisait donc pas d’illusion, cet homme allait lui demander quelque chose en échange de la potion pour sauver Natasha. Il le savait parfaitement et il l’acceptait. Parce que la vie de Natasha n’avait pas de prix, que Joachin était prêt à tout pour elle, pour la sauver. Pour qu’ils puissent être ensemble à nouveau… ce n’était pas vraiment raisonnable sans doute de penser de cette manière, mais il ne pouvait pas s’empêcher de le faire. Dean Appers confirma donc qu’on n’obtenait rien sans rien. Le buveur de sang ne savait pas vraiment s’il devait prendre au sérieux la manière dont l’homme lui parlait, il semblait désolé par cette situation. C’était vraiment le cas ? Il ne savait pas et au fond, ça n’avait pas vraiment d’importance. La seule chose qui important pour le moment, c’était que Joachin puisse obtenir ce qu’il était venu chercher. Et le plus rapidement possible évidemment, parce qu’il ne savait pas combien de temps son épouse allait tenir. Joachin ne voulait pas obtenir le remède et arriver trop tard au chevet de Natasha.

L’homme lui demanda alors ce qu’il était prêt à offrir pour obtenir ce qu’il souhaitait. Là, ils entraient enfin dans le vif du sujet et ça soulageait un peu Joachin. Quand bien même, le vampire savait qu’il n’avait pas encore la potion dans la main et que rien n’était gagné. Quoi qu’en même temps, la question que le Sorcier lui posait ne pouvait pas être plus simple. Parce qu’il n’y avait qu’une seule réponse possible à cette question, que Joachin ne tarda pas à exprimer à voix haute.

« Tout. » Dit-il, sans une once de doute dans la voix. Il plongea son regard dans celui du Sorcier pour bien lui montrer qu’il ne doutait pas, qu’il était sérieux quand il le disait. « Je suis prêt à tout pour obtenir cette potion. Vous pouvez me demander ce que vous voulez. »

Tant qu’il pouvait sauver Natasha, c’était le principal. Il ne supporterait pas de la laisser mourir, alors qu’il avait la possibilité de la sauver. Il avait le pouvoir de le faire, alors, il allait le faire. Même si pour cela il devait payer un grand prix. Il n’avait aucune idée de ce que Dean Appers allait bien pouvoir lui demander pour lui donner ce remède, mais il n’allait pas reculer contre le moindre prix. Même s’il devait se sacrifier en fait, il était vraiment prêt à tout. Parce qu’il s’agissait de Natasha et qu’il avait trop longtemps été loin de sa vie. Il ne pouvait plus l’abandonner.
Code by Gwenn

_________________
Peut importe d'où nous venons, où nous allons...
Nous avons toujours une famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 192

Message#Sujet: Re: Seule la mort n'a pas de remède. (Dean)   Ven 17 Mar - 17:02


Seule la mort n'a pas de remède.
D

ean avait une idée plutôt précise de ce qu'il espérait obtenir de la part de son interlocuteur, mais s'il se permettait de lui demander ce qu'il était prêt à lui accorder, c'était en grande partie parce qu'il voulait jauger la difficulté qu'il aurait à l'obtenir ou non, et jusqu'à quel point il lui serait possible de tirer sur la corde. C'était l'avantage manifeste des marchés qu'il pouvait passer à présent avec ceux qui cherchaient désespérément à obtenir la potion que lui et ses sbires avaient concocté pour guérir la maladie : ceux qui venaient lui en réclamer (William Hellsing en tête, et autant dire que le Sorcier gardait un excellent souvenir de leur entrevue, et qui par ailleurs portait de fruits pour le moins juteux) étaient généralement désespérés. Ils voulaient soit réchapper à tout prix à une mort certaine qui les terrifiait, soit faire tout leur possible pour sauver un être cher. Joachin Hardwick appartenait à cette seconde catégorie, et c'était la plus plaisante des deux : la catégorie de ceux qui poussaient leur sens du sacrifice jusqu'à leurs plus minces frontières, tout cela pour quelqu'un d'autre.

Le buveur de sang n'eut qu'un seul mot à prononcer, et le Sorcier sut que l'affaire était dans la poche. À ce constat, il ne put que sourire. Ça allait être, en soi, facile, très facile... D'aucuns argueraient sans doute, même, que ce l'était un peu trop et qu'il ne pouvait espérer en retirer le moindre mérite. Mais Dean s'en moquait. Il ne cherchait pas le mérite, il recherchait, bien plus pragmatiquement et beaucoup plus trivialement, l'utilitaire, ce qui pourrait permettre ses recherches et les expériences qu'il menait dans ses grottes d'atteindre un réel progrès. "Tout". C'était un beau mot, ça, "tout", Dean l'appréciait grandement, en tout cas. Et il comptait bien croire son interlocuteur sur parole quand ce dernier remettait donc si pleinement son destin entre ses mains pour laisser à une autre, la femme qu'il aimait, d'en avoir un, de destin, justement. S'il savait. Il finirait sans doute par regretter. Ou non. L'amour rendait souvent les gens illusoirement stupides. Mais ça, ce n'était pas son problème. L'essentiel, c'était tout ce qu'il s'imaginait proche d'obtenir.

-Très bien,
répondit-il posément, sans perdre son esquisse de sourire, qui en disait long sur le peu de noblesse de ses intentions. Dans ce cas, je pense que nous n'aurons pas de mal à trouver un arrangement, ajouta-t-il d'un ton bien trop mielleux pour que n'y soit pas renfermé un semblant de poison. Coraline vous en aura peut-être parlé, je travaille à diverses expériences, et j'ai cruellement besoin de cobayes vampires. Vous me rendriez un fier service, si vous acceptiez de pallier à ce... manque d'effectif.

Une charmante façon d'affirmer qu'il comptait le traiter en simple pièce de viande.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 356

Message#Sujet: Re: Seule la mort n'a pas de remède. (Dean)   Ven 12 Mai - 15:03

Dean & Joachin
Seule la mort n'a pas de remède.
Joachin ne savait pas vraiment comment il devait prendre le sourire qui apparaissait sur le visage du sorcier, mais en même temps ce n’était pas comme s’il avait vraiment le choix non plus. Et quand il affirmait qu’il était prêt à tout pour obtenir cette potion, il ne mentait pas. Pour Natasha, il était vraiment prêt à tous, parce qu’elle était la femme de sa vie et qu’il ne supportait pas l’idée de la perdre à cause de cette maladie. Bien sûr, il y avait d’autre solution, mais le buveur de sang ne voulait pas s’y résoudre. L’homme fut en tout cas satisfait d’entendre Joachin dire une chose pareille, parce que son sourire ne s’effaça pas. L’homme afficha alors qu’ils n’allaient pas avoir de souci à trouver un arrangement. Coraline avait effectivement eu l’occasion de parler des expériences que le Sorcier faisait, quelque chose que le buveur de sang n’appréciait évidemment pas d’ailleurs. Mais en même temps, là tout de suite il ne pouvait pas dire grand-chose. Parce que même s’il n’aimait pas les méthodes de l’homme qui se trouvait sous ses yeux, pas plus d’entendre qu’il avait besoin de cobaye vampire, mais en même temps il avait le remède contre la maladie qui faisait tant de mal aux humains et plus précisément à Natasha. Il devait quand même reconnaître que sans ce sorcier, il n’aurait pas le moyen de sauver celle qu’il aimait.

« Donc vous voulez que je devienne l’un de vos cobayes ? »
En réalité, le vampire n’avait pas besoin de la confirmation du sorcier, il l’avait très bien compris. Il comprenait que le Sorcier allait avoir besoin de lui pour certaine de ses expériences. En soit, l’idée ne lui plaisait pas du tout, bien au contraire, mais en même temps on ne pouvait pas vraiment dire qu’il avait vraiment le choix. « Très bien, je serais l’un vos cobayes. Je ferais tout ce que vous voudrez. »

En gardant une certaine liberté bien sûr, cela n’aurait aucun intérêt bien sûr. Mais dans tous les cas, le vampire était prêt à tout pour obtenir cette potion et si pour cela, il devait devenir l’un des cobayes du Sorcier qui se trouvait sous ses yeux, alors c’était ce qu’il allait faire. À quoi bon vivre sereinement dans un monde où Natasha ne s’y trouvait plus. Bien sûr, cela arriverait peut-être un jour, mais pour l’heure il était évident pour Joachin qu’il ne devait pas perdre une occasion de sauver la femme de sa vie, alors qu’il avait d’ailleurs la possibilité de le faire. Tant pis s’il devait pactiser avec le diable. Même s’il ne savait pas grand-chose de ce Sorcier, il avait bien conscience que ce n’était pas une bonne chose de faire affaire avec lui. Il avait reproché à Coraline de prendre des risques pour voir son petit ami, parce qu’elle usait d’une potion lui rendant son corps d’adulte. Mais maintenant, il faisait exactement la même chose. Pour l’heure, il ne mettait pas sa vie en danger, mais il se doutait que ça allait arriver.
Code by Gwenn

_________________
Peut importe d'où nous venons, où nous allons...
Nous avons toujours une famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 192

Message#Sujet: Re: Seule la mort n'a pas de remède. (Dean)   Ven 12 Mai - 16:11


Seule la mort n'a pas de remède.
D

ean se contenta de hocher la tête en réponse à la question de son interlocuteur quand ce dernier lui demanda s'il entendait par là qu'il voulait qu'il devienne son cobaye. Il en était convaincu, la question était plus rhétorique qu'autre chose, sans savoir peut-être exactement à qui il avait affaire, Joachin Hardwick devait savoir à quel type de sacrifices se préparer en échange de la potion qui devait sauver son épouse. En tout cas, oui, c'était bel et bien ce que le Sorcier attendait de son interlocuteur, et il était certain que le buveur de sang avait parfaitement compris. Pour preuve, il n'attendit pas sa réponse pour approuver son marché et daigner, donc, devenir l'un des cobayes de l'homme à qui il était en train de vendre ni plus ni moins que son âme. Dean afficha un sourire satisfait. Il n'avait pas douté de son aptitude à convaincre" son interlocuteur. C'était même trop simple, au vu de la situation, il possédait ce que son interlocuteur voulait obtenir le plus au monde. Logique, en conséquence, que l'homme face à lui soit prêt à abandonner jusqu'à son intégrité voire à sa vie pour cela. L'amour était décidément un sentiment qui perdrait les êtres humains. On pouvait considérer le sens du sacrifice comme quelque chose de noble, Dean, lui, était plutôt porté à voir en cela une absurderie et une faiblesse qui finirait par perdre toute notre terre. Quoi qu'il en soit, il était plus que ravi d'avoir obtenu ce qu'il désirait. Joachin lui assurait qu'il ferait tout ce qu'il voudrait et c'était tant mieux, Dean n'en attendait pas moins de sa part. Dean tira de sa poche une fiole qui contenait le précieux breuvage pour lequel le vampire était prêt à concéder à tant de choses et le tendit à son interlocuteur.

-Alors marché conclu,
reconnut-il d'un ton qui ne pouvait rien dire qui vaille, car il semblait bien trop victorieux et fier de lui pour que Joachin puisse réellement considérer avoir gagné au change. Vous vous engagez dès aujourd'hui à vous rendre disponible dès que je vous le demanderai, et vous répondrez à mes directives sans discuter. Bien sûr, vous ne parlerez à personne de notre... petit arrangement. Et si vous deviez disconvenir à l'une de ces conditions... Il se pourrait bien que la guérison de votre épouse ne soit que de courte durée.

Il ne servait à rien, pensait-il, de menacer directement la vie de son interlocuteur (qui avait toutes les chances de la perdre à son service, de toute façon), ce n'était pas cela qui comptait pour lui. Celle de son épouse, en revanche, pour qui il était capable de tant de concessions et d'abnégation, c'était une autre affaire. Et à ce titre, il pensait pouvoir en obtenir beaucoup. Alors il n'allait certainement pas s'en priver. Il n'aurait aucun scrupule à mettre ses menaces à exécution si besoin devait être.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Seule la mort n'a pas de remède. (Dean)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Seule la mort n'a pas de remède. (Dean)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maison de Riiko
» Seule la mort t'apporteras la paix
» La mort est la seule vérité
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Reste du monde :: Forêt-