Partagez | 
 

 Une guérison lente et attendue. (Déa <3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 694

Message#Sujet: Une guérison lente et attendue. (Déa <3)   Dim 27 Nov - 19:24

Déa & Leopold
Une guérison lente et attendue.
Quand Perséphone était venue le trouver, Leopold n’y croyait pas vraiment au début il devait bien l’avouer. Le jeune homme se trouvait à ce moment-là dans un état particulièrement critique. Il se sentait proche de la mort, même s’il n’avait aucune envie de se laisser happer par elle. Il avait envie de continuer de se battre, mais c’était vraiment difficile. Il se sentait de plus en plus faible. Et Perséphone était arrivée. Cela faisait quelques minutes seulement que la sorcière avait quitté la maison qu’il partageait avec Déa. Il allait déjà mieux, la potion avait rapidement fait son effet. Alors le jeune homme se sentait encore particulièrement fatiguée, mais ces jours de convalescence ne devaient pas vraiment l’aider. Il se sentait faible parce qu’il n’avait pas beaucoup mangé dernièrement, mais autrement il allait bien. Il le ressentait, il allait bien. C’était une sensation vraiment étrange, il avait le sentiment de ne pas s’être senti bien depuis une éternité. Il redécouvrait son corps, un corps qui ne lui faisait pas mal partout. Il n’avait plus de quinte de toux, il respirait normalement, il n’avait plus aussi chaud, il était vraiment bien. Et le jeune homme en plus de ça, se sentait heureux de se savoir guéri. Peut-être qu’il ne devrait pas sauter de joie tout de suite, peut-être qu’il devrait prendre son temps et vérifier qu’il était vraiment en train de guérir. Mais il n’en avait aucune envie, il avait juste envie de se réjouir un peu et c’était ce qu’il faisait donc. Il se sentait tellement plus léger d’un coup.

Léo avait même réussi à se lever de son lit, ce qui était quand même incroyable. Il avait pris le temps de se nettoyer un peu – qu’est-ce que ça faisait du bien – de se changer rapidement. Même si quelques mouvements étaient encore un peu douloureux, parce qu’il n’avait pas bougé depuis longtemps et qu’il s’était contenté de rester dans son lit. Ses muscles étaient donc un peu endormis encore, mais ça allait de toute façon s’arranger. Tout allait s’arranger maintenant qu’il était guéri. C’était tout simplement… incroyable. Une fois changé – et donc plus dans un état dégueulasse puant – Léo décida d’aller attendre Déa en bas. Elle était partie faire des courses pendant la visite de Perséphone, ne sachant pas qu’elle avait le moyen de le guérir. Et donc, Léo avait envie de lui faire la surprise. Il prit le temps de se servir à boire, puisqu’il avait quand même énormément soif. Il venait à peine de poser son verre sur la table à manger que la porte s’ouvrit.

Sans prononcer le moindre mot, Leopold s’approcha de Déa qui venait de passer la porte et la pris dans ses bras. C’était tout simplement plus incroyable encore que tout ce qu’il avait pu imaginer. Il avait encore un peu de mal à se rendre compte qu’il était bel et bien là, debout, qu’il tenait sa colocataire (et plus en soit, ça il ne pouvait plus le nier au vu de ce qu’il venait de vivre) dans ses bras. Il était vivant…
Code by Gwenn


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 940

Message#Sujet: Re: Une guérison lente et attendue. (Déa <3)   Dim 27 Nov - 22:42


Une guérison lente et attendue.

D

éa n'aimait pas s'absenter de chez elle, même si ce devait être l'espace de quelques minutes, pas depuis qu'elle avait vu l'état de Léo empirer et qu'elle le sentait décliner de jour en jour. Elle craignait que la maladie n'ait raison de lui à un moment où elle ne serait pas là. Si le pire devait arriver, elle voulait être présente à ses côtés, là pour le soutenir, là pour rester à ses côtés et lui tenir la main le moment venu. Malheureusement, elle n'avait pas le choix, il fallait bien qu'elle s'absente de temps à autre, que ce soit pour son travail, pour voir Hélio (à qui elle ne consacrait que peu de temps, dernièrement) ou encore pour aller faire les courses. En l'occurrence, elle n'avait pas eu l'intention de sortir, c'était la venue de Perséphone, l'amie sorcière de Léo, qui l'avait convaincue. Qu'elle profite que Léo ne soit pas seul pour faire quelques emplettes. Quelques... ou beaucoup. Tant qu'à faire, autant en profiter pour faire le maximum de courses possible afin d'être débarrassée. C'est ce qu'elle fit. Et ça lui prit plus de temps que prévu. C'était les bras chargés de courses qu'elle était revenue. Elle ne savait pas si Perséphone était encore là, en tous les cas, elle considérait être partie trop longtemps, elle n'avait plus qu'une idée fixe à l'esprit : se précipiter au chevet de son "meilleur ami" (le terme semblait plus inapproprié que jamais au vu de leur dernière conversation, mais ça)... Mais elle était loin d'imaginer ce qui l'attendait au moment où elle franchirait le seuil de la porte.

Elle ne comprit pas ce qui lui arrivait avant de sentir Léo se serrer dans ses bras. Et même là encore, il lui fallait plusieurs secondes pour rassembler ses esprits. Léo avait quitté son lit, il s'était levé, il avait la force de la serrer contre elle, il n'était plus brûlant de fièvre. Il était là, plus vivant que jamais. Est-ce qu'il... est-ce qu'il était guéri ? Ou bien son imagination lui jouait-elle des tours de très mauvais goût. Qu'est-ce qui s'était passé durant la visite de Perséphone pour qu'il soit ainsi à nouveau sur pied. Elle choisit tout d'abord de profiter de cette étreinte sans trop réfléchir, avant de finalement se détacher quelque peu afin d'observer le visage du jeune homme plus attentivement, et aussi pour l'interroger. Mais les mots lui manquaient. Pour le nombre de questions qu'elle avait à poser, aucune ne trouvait de formulation digne de ce nom.

-Comment est-ce que tu... ?


Elle ne savait même pas de quelle façon dire les choses. Elle n'osait même pas se réjouir de le voir sur pied, de crainte que l'immense espoir qui naissait en elle ne soit aussitôt déçu. Elle ne le supporterait pas.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 694

Message#Sujet: Re: Une guérison lente et attendue. (Déa <3)   Sam 10 Déc - 20:36

Déa & Leopold
Une guérison lente et attendue.
Leopold se doutait que Déa n’allait pas comprendre grand-chose en le voyant ainsi, en le sentant la serrer dans ses bras. C’était un peu le but, le jeune homme avait vraiment envie de faire une surprise à sa meilleure amie (pouvait-il encore l’appeler comme cela, après les révélations qu’il avait eu si proche de la mort ?). Et alors qu’elle resserrait leur étreinte, l’humaine ne pouvait vraiment pas se sentir aussi heureux. C’était un peu comme si tout était de nouveau illuminé dans son existence. Le jeune homme avait vraiment cru que sa mort était proche, il avait cru que c’était la fin. La maladie avait vraiment fait son bout de chemin et si Perséphone n’était pas venue lui apporter le remède, Léo ne pensait vraiment pas qu’il s’en serait sortie. Mais c’était le cas, il était guéri maintenant et il ne pouvait vraiment pas se sentir plus heureux qu’en cet instant. C’était la fin du cauchemar (en espérant que le destin allait arrêter de s’acharner sur lui maintenant), vraiment la fin du cauchemar. Sans grande surprise, après leur étreinte, Déa s’écarta un peu de lui pour lui poser des questions. Enfin une question qu’elle ne termina pas, mais le jeune homme devinait sans mal toutes les questions qui devaient traverser son esprit. Les mêmes qu’il se serait posées dans la situation inverse. Léo avait l’intention d’éclairer rapidement la lanterne de la sirène, pour qu’elle puisse se réjouir autant que lui de la situation. Il attrapa le visage de la jeune femme dans ses mains, plongeant ses yeux dans les siens.

« Un remède a été trouvé ! »
Ça c’était la première information, la plus importante. Le remède que tout le monde dans le village attendait était enfin arrivé, ils en avaient enfin trouvé un. Evidemment, Leopold ignorait que cela avait un rapport direct avec le Sorcier qui l’avait enlevé et il valait mieux que ça reste ainsi. « Perséphone est venue me l’apporter. » Et il était assez heureux que la jeune sorcière n’ait rien dit à Déa, afin de lui permettre de faire une surprise à sa meilleure amie (ce terme ne collait vraiment plus du tout). « Je suis guéri, complètement guéri ! Je vais super bien. »

Ça c’était la petite précision qui allait bien, pour faire comprendre à Déa qu’il se sentait bien et qu’elle n’avait plus rien à craindre. Les effets de la potion avaient été très rapides et même s’il avait quelques muscles endoloris encore, il se sentait vraiment bien. En même temps, il ne pouvait que se sentir bien maintenant qu’il n’était plus maltraité par la fièvre, la toux et tous les autres symptômes de la maladie. Le sourire qui se trouvait sur son visage témoignait de tout cela, du fait qu’il se sentait vraiment. Et son cœur battant la chamade dans son cœur témoignait d’autre chose, il ne pouvait soudainement pas s’empêcher d’être troublé en se trouvant si proche de Déa. S’il ne se souvenait pas tout en détail de ce qui s’était passé les derniers jours, il se rappelait quand même suffisamment de cette conversation… Mais est-ce que ça changeait quelque chose ?
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 940

Message#Sujet: Re: Une guérison lente et attendue. (Déa <3)   Sam 10 Déc - 21:00


Une guérison lente et attendue.

L

e sourire de Déa s'élargissait de plus en plus à mesure qu'elle entendait son "meilleur ami" parler, lui apprendre ce qui lui était arrivé, comment il était passé du jeune homme agonisant qui semblait vivre ses dernières heures à l'humain en pleine disposition de ses moyens qui goûtait pleinement à la joie d'être en vie, au fait d'avoir échappé au pire. Elle en était sûre, à présent, elle ne rêvait pas, ce n'était pas une hallucination, Léo se tenait bel et bien en face de lui, sauvé, guéri, si elle avait pu nourrir le moindre soupçon, ses mains posées sur son visage (qui lui donnaient des frissons), son regard plongé dans le sien, avaient achevé de la laisser craindre encore. C'était réel. Un remède avait été trouvé, il était sauvé, tous les villageois l'étaient... Déa songea qu'il faudrait vraiment qu'elle remercie Perséphone personnellement quand elle la reverrait, elle était redevable à vie envers la jeune sorcière pour avoir su apporter à temps l'antidote nécessaire aux maux dont le jeune homme avait souffert si longtemps. Maintenant, il allait bien, super bien, même, disait-il. Et ça se voyait. Voilà longtemps qu'elle ne lui avait pas trouvé un teint si frais ni ne l'avait vu sourire avec autant de sincérité, il avait réussi, il avait vaincu la maladie. Les angoisses de la sirène pouvaient enfin disparaître, s'évanouir. Elle veillerait à présent à ce que plus aucun coup du sort ne vienne frapper Léo, qui le méritait moins que quiconque en notre terre. Elle était heureuse, vraiment heureuse, elle avait envie de sauter de joie, de perdre tout contrôle tant elle éprouvait de soulagement. Si elle n'écoutait qu'elle, elle se précipiterait à nouveau dans les bras de Léo et s'emparerait de ses lèvres sur-le-champ. Mais il n'y avait pas qu'elle qu'il fallait qu'elle écoute. Il y avait sa (mauvaise) conscience, aussi... Et puis, elle n'oubliait pas tous les mots qu'ils s'étaient adressés comme elle n'oubliait pas dans quel contexte ils avaient été prononcés. Elle ne devait pas laisser son enthousiasme prendre le pas sur la raison. Qu'elle savoure le fait que Léo soit en vie, c'était déjà beaucoup, c'était déjà bien assez.

-Je suis tellement heureuse, si tu savais
, dit-elle, ne pouvant s'empêcher tout de même de lui dire au moins ça, son sourire rayonnant dévorant la moitié de son visage. Elle eut un moment d'hésitation, il lui sembla qu'il s'écoula quelques secondes au cours desquelles, happée par le regard de Léo, elle avait oublié tout le reste, mais elle s'en rendit bien vite compte et ne tarda pas à baisser les yeux. Elle ne savait plus vraiment où elle en était, à présent. Où ils en étaient... Il faut qu'on fête ça ! Tu crois que ton estomac supporterait une coupe de champagne ? Ou deux ou trois, hein !

Son enthousiasme compensait heureusement ce qu'elle pouvait éprouver d'hésitation.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 694

Message#Sujet: Re: Une guérison lente et attendue. (Déa <3)   Dim 11 Déc - 14:48

Déa & Leopold
Une guérison lente et attendue.
Leopold ne pouvait que croire dans les propos de sa « meilleure amie » quand elle affirma qu’elle était heureuse. C’était vraiment le cas, en même temps il n’aurait pas compris que ça ne soit pas le cas. En tout cas, Léo adorait voir un telle sourire sur le visage de la sirène, il avait le sentiment que ça faisait très longtemps qu’il ne l’avait pas vu sourire aussi franchement. Elle lui avait souris, parfois, quand il était dans son lit à souffrir à cause de la maladie. Mais il savait parfaitement que ce n’était pas si sincère que ça, qu’elle se contentait surtout de faire bonne figure pour ne pas l’inquiéter. Alors qu’ils avaient tous les deux eu de bonnes raisons de s’inquiéter. Maintenant, la jeune femme souriait plus franchement et le jeune homme sentait son cœur s’emballer rien qu’en la voyant faire. C’était sans doute idiot, mais c’était comme ça. La voir si heureuse, le rendait encore plus heureux. Leopold avait le sentiment que c’était enfin terminé, qu’il allait enfin pouvoir tourner la page sur tout ce qui se passait ces derniers temps. Qu’enfin, les choses allaient complètement s’arranger. Léo espérait vivement que le destin allait arrêter de s’acharner contre lui, qu’il allait arrêter de le mettre dans la mouise à chaque fois. Que cette fois-ci, les choses s’arrangeaient vraiment, pas seulement comme le moment où il avait cru enfin se remettre de ce que Jane lui avait fait. Que c’était enfin terminé.

Pendant quelques seconde, le silence s’installa entre eux et Leopold ne put s’empêcher de sentir un peu mal à l’aise. C’était surement idiot, mais le jeune homme ne pouvait pas s’empêcher de penser à ce qu’ils s’étaient dit… s’il y avait une chose qui avait été utile lors de sa convalescence, c’était que Léo n’avait que pu se rendre à l’évidence de ce qu’il ressentait pour Déa. C’était le cas depuis un moment, il s’en rendait bien compte. Il n’avait simplement pas… osé le comprendre et l’accepter. Sans doute parce qu’il se sentait particulièrement idiot de ne pas l’avoir vu plus tôt, de ne pas l’avoir compris tout de suite. Et maintenant, c’était juste trop tard. Parce que même si Déa lui avait dit qu’elle l’aimait, quand il était si proche de la mort, le jeune homme se disait que c’était simplement parce qu’elle avait eu peur qu’il meurt. En attendant, elle était en couple avec cet Hélio. Alors… La sirène reprit vivement la parole, le sortant un peu de ses pensées.

« On peut toujours essayer, je ne pense pas que ça me fera de mal ! » Et ils méritaient vraiment de le fêter, de fêter tout ça tous les deux. Après tout ce qu’ils avaient traversés, c’était la moindre des choses quand même. Léo pensait se contenter de ça, mais il ne put s’empêcher finalement de revenir sur ce qui le préoccupait vraiment. Il n’avait pas envie de tout gâcher, mais il ne pouvait pas laisser ça en suspens, laisser ce malaise. « Déa… » Il ne savait vraiment pas comment amener ça sur la table. « Concernant… ce que je t’ai dit quand j’étais… mal. »

D’accord, il hésitait, ça n’allait vraiment pas bien du tout.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 940

Message#Sujet: Re: Une guérison lente et attendue. (Déa <3)   Dim 11 Déc - 15:04


Une guérison lente et attendue.

A

u-delà du bonheur qu'ils avaient de se retrouver et de savoir Léo tiré d'affaire, Déa ne pouvait s'empêcher de ressentir comme une certaine tension dans l'air, et elle n'avait pas vraiment de doute quant à son origine. Elle ignorait seulement si elle était la seule à l'éprouver ou si c'était le cas de Léo aussi. Dans ce qu'ils avaient craint être les derniers instants du jeune homme, ils s'étaient dit beaucoup de choses, tous les deux, et il faudrait sans doute maintenant qu'ils les mettent dans la perspective actuelle. C'était facile de se faire des grandes déclarations quand on s'imaginait approcher du pire, mais la catastrophe annoncée n'avait (heureusement) pas eu lieu, et Déa, même si elle n'était pas capable d'oublier les mots que Léo lui avait adressés, et qu'elle avait si longtemps espéré entendre de sa part, ne pouvait les tenir pour acquis aujourd'hui, même s'ils ne quittaient pas son esprit, même encore maintenant.

C'était pour dissiper le malaise et avant tout savourer l'instant présent (pour fuir la conversation aussi, c'est vrai) qu'elle leur avait suggéré de prendre un verre. Elle n'était pas sûre d'être prête encore à entendre Léo lui dire que ses mots avaient dépassé sa pensée, mais que bon, elle restait sa meilleure amie. Pourtant, c'était très probable, après tout. Léo s'était senti seul, et il avait beaucoup souffert, Déa avait été là pour lui au bon moment (en même temps, elle n'avait jamais eu de cesse que d'être présente pour lui, regrettant amèrement le seul moment où elle avait décidé de s'éloigner, ce qui restait une grossière erreur de sa part à ses yeux), il avait peut-être eu besoin de canaliser l'affection qu'il pensait ne plus pouvoir donner sur un seul objet. Et puis il y avait Hélio, dont il avait peut-être été jaloux alors, mais uniquement parce qu'il avait besoin que l'on s'occupe exclusivement de lui. Elle n'en savait rien... Elle dénicha une bouteille de champagne qui traînait là depuis un bail. Déa ne savait même plus pour quelle occasion elle avait été achetée, mais de toute manière, celle-ci prévalait sur toutes les autres. Elle venait de déboucher la bouteille et de leur en servir deux flûtes quand Léo reprit la parole, revenant de lui-même sur le sujet qu'elle avait craint de le voir aborder. Et en même temps, il le fallait, c'était nécessaire. Quoi qu'il ait à lui dire, au moins l'abcès serait-il crevé.

-Oui ?...
demanda-t-elle, sentant son cœur cognait vivement contre sa poitrine sans être capable de l'empêcher en quoi que ce soit. Elle avait vraiment peur de ce qu'il allait lui dire... Parce que dans tous les cas, ça n'avait pas la moindre chance d'être anodin pour elle. Elle tendit son verre à Léo avant de boire une large gorgée du sien, histoire de se donner le courage d'entendre ce qui allait être dit.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 694

Message#Sujet: Re: Une guérison lente et attendue. (Déa <3)   Dim 11 Déc - 15:51

Déa & Leopold
Une guérison lente et attendue.
Bon… Leopold n’avait aucune idée de ce qu’il devait dire. Déa avait sortis la bouteille de champagne, elle avait remplis deux verres. Quand il entama le sujet délicat, celui qu’il fallait sans doute vraiment qu’ils abordent rapidement pour enlever cette tension qu’il ressentait autour deux (et qui l’empêchait de juste profiter de la joie de ne plus être malade). Sauf que là, tout de suite, alors qu’il avait ce verre de champagne dans la main, le jeune homme n’avait vraiment aucune idée de comment il allait continuer. Déa l’interrogea, par un simple « oui » et Léo savait qu’il ne pouvait pas faire marche arrière. Il avait envie de le faire, mais il ne pouvait pas le faire. Le jeune homme avait bien conscience qu’il avait besoin de crever l’abcès, qu’ils avaient besoin d’en reparler, parce qu’ils ne pouvaient pas faire comme si de rien n’était. Comme si ils ne s’étaient rien dis, comme s’ils ne ressentaient rien du tout. Parce qu’il ressentait quelque chose, évidemment.

Ce n’était pas comme s’il avait eu besoin de ça parce qu’il avait cru qu’il allait mourir, parce qu’il avait eu peur de mourir seul. D’accord, le fait qu’il ait avoué à Déa qu’il l’aimait, qu’il regrettait de ne pas avoir ouvert les yeux avant, qu’il regrettait d’avoir été idiot tout ce temps avec lui, c’était bien parce qu’il avait cru qu’il allait mourir. Parce qu’il était dans un état second et qu’il n’avait pas pu faire autrement que de dévoiler ce qu’il avait sur le cœur. Léo ne pouvait pas nier qu’il n’avait pas apprécier la présence d’Hélio – qui le poussait à être jaloux depuis le jour où il avait découvert que Déa avait une relation avec lui – qu’elle lui accorde du temps alors qu’il était si mal. Bien sûr, tout cela avait joué, mais ce qu’il ressentait n’était pas du tout factice. Il avait mis beaucoup trop de temps à s’en rendre compte, mais rien de tout cela n’était faux. Malheureusement, ce n’était pas parce qu’il ressentait quelque chose que la situation allait changer. Léo ne pouvait pas s’empêcher de se dire que c’était juste trop tard, qu’elle avait une relation qu’elle devait apprécier et que si elle avait été si prompt à entendre ses mots, à lui répondre, c’était juste qu’elle avait craint qu’il meurt. Qu’elle avait peut-être eu envie de lui dire ça avant qu’il ne parte… mais qu’elle ne le pensait peut-être pas vraiment. C’était vraiment un merdier dans sa tête là.

« Je sais pas comment te dire ça… » Il ne savait vraiment pas dans quoi il s’engageait là. Au lieu de boire dans sa coupe de champagne, il ne put s’empêcher de la poser sur la table. Sa gorge était bien trop serrée là, finalement, pour qu’il avale quoi que ce soit. « Je… j’ai… » Léo inspira longuement, il n’allait vraiment pas y arriver là. « J’ai été trop loin dans ce que je t’ai dit, je ne voulais pas que… » Oui, au fond, il regrettait de lui avoir dit ce qu’il lui avait dit, mais pas parce qu’il ne le pensait pas. Parce qu’il ne voulait pas lui imposer ça. Même si là, ce n’était pas vraiment clair sa manière de le dire, il en avait bien conscience. « Ecoutes… je voulais juste que tu le saches, mais je ne veux pas que tu penses que… enfin, je veux dire… tu es avec Hélio et tu as l’air bien avec lui. » Sérieusement, il n’était pas doué, il s’agaçait lui-même.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 940

Message#Sujet: Re: Une guérison lente et attendue. (Déa <3)   Dim 11 Déc - 16:09


Une guérison lente et attendue.

D

éa avait attendu, le cœur battant, de savoir ce que Léo avait à lui dire, osant à peine respirer, retenant son souffle. Elle savait bien qu'elle ne devait pas trop en attendre, que les suppositions qui tournaient en boucle dans son esprit et qui voulaient qu'il n'ait pas totalement pensé ce qu'il lui avait dit étaient sans doute vraies, mais malgré elle (et même si c'était parfaitement injuste envers Hélio), elle n'avait pas pu s'empêcher de nourrir l'espoir qu'il lui apprenne que tout était vrai, qu'il l'aimait autant qu'il l'avait confessé... Ses espoirs devaient être malheureusement déçu. Déa avait souvent eu l'occasion de sentir son cœur se briser en présence d'Hélio, ce qu'elle lui pardonnait à chaque fois pour les mêmes raisons que ce cœur souffrait : parce qu'il lui appartenait. Cette fois ne fit pas exception. Et c'était presque aussi douloureux que cette fois où il lui avait appris qu'il allait épouser Jane Hardwick. Ses mots avaient dépassé sa pensée, il était allé trop loin, c'était ce qu'il disait... Elle ne parvenait pas à entendre les choses de la façon dont il cherchait peut-être à les exprimer. À croire qu'elle s'était tant habituée à cet amour sans réciprocité qu'elle n'était pas capable d'y voir d'évolution. Elle l'entendait, et elle se disait qu'il cherchait simplement à revenir sur sa parole, même quand il lui affirma qu'il voulait qu'elle sache. Qu'elle sache quoi ? Qu'il l'aimait ? Elle n'y croyait même plus, encore moins quand il évoqua Hélio. S'il savait... C'était clairement cruel pour le buveur de sang, mais il suffirait d'un seul mot de la part du jeune homme pour qu'elle rompe avec lui. En fait, il suffisait d'un seul mot de sa part pour qu'elle soit capable de bien des choses, mais il n'avait pas l'air de le vouloir. Elle ne comprenait pas qu'il le voulait.

-Oh...


Ce fut d'abord tout ce qu'elle trouva à dire, tout en baissant les yeux sur son verre. Elle avait l'impression de sentir son enthousiasme voler en éclats, et c'était cruel, parce que ce qui importait, au fond, c'était que Léo soit en vie, pas ses sentiments, qu'elle avait de toute façon pris l'habitude de refouler (mais sans grand succès, reconnaissons-le).

-T'as pas à te justifier, tu sais...
, et au moment de parler, elle sentait sa voix trembler, elle avait l'impression que les larmes allaient lui monter aux yeux, c'était stupide. Mais c'était le contrecoup de tout ce qui leur était arrivé, dernièrement. Je sais que tu pensais pas forcément... tout ce que tu m'as dit.

Elle n'évoqua pas Hélio. Pour la simple et bonne raison qu'elle se voyait mal lui avouer qu'elle serait capable d'envoyer balader son petit ami pour lui alors qu'elle n'était plus certaine du fait qu'il veuille d'elle ou non. Elle n'ajouta rien, en fait, et se contenta de vider son verre cul-sec pour la peine.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 694

Message#Sujet: Re: Une guérison lente et attendue. (Déa <3)   Dim 11 Déc - 16:55

Déa & Leopold
Une guérison lente et attendue.
Leopold ne s’exprimait vraiment pas bien, mais il ne s’en rendit pas compte de suite. Quand Déa réagit au début, il crut qu’elle était mal à l’aise parce qu’il lui confirmait qu’il l’aimait et que forcément… c’était compliqué. Parce qu’elle ne devait plus vraiment l’aimer au fond, qu’elle était bien avec Hélio et qu’il n’y avait aucune raison qu’elle change sa vie pour lui. Bien au contraire, le jeune homme arrivait bien trop tard. C’était ça qu’il voulait faire comprendre à sa « meilleure amie », il ne voulait pas qu’elle change quoi que ce soit parce qu’il lui avait soudainement avoué qu’il l’aimait. Parce qu’il s’en était rendu compte trop tard et qu’il avait juste tout merdé. Le jeune homme avait le sentiment d’avoir trop causé du tort à la sirène, plus que ce qu’elle méritait vraiment. Il ne lui demandait rien, donc, il souhaitait qu’elle le sache. Il l’aimait, ça il ne pouvait plus revenir en arrière, mais il n’exigeait absolument pas qu’elle lui affirme qu’elle l’aimait en retour. Il prenait conscience qu’il était en retard, il n’avait aucun souci à payer les conséquences de tout cela. Tant qu’elle était heureuse, c’était le principal. Et s’ils devaient échangés leurs rôles de quand il était avec Jane, cela lui irait très bien. Tant qu’il pouvait l’avoir encore dans sa vie en fait, tant qu’ils ne s’éloignaient plus. C’était tout ce qu’il demandait, que cette tension disparaisse et qu’ils parviennent à trouver un équilibre tous les deux. Même s’il comprenait qu’il était en train de mettre Déa dans une fâcheuse position, parce qu’elle aurait sans doute aimé qu’il se soit contenté de déliré à cause de la fièvre.

Mais quand elle reprit la parole, affirmant qu’il n’avait pas à se justifier, qu’elle savait qu’il ne pensait pas vraiment ce qu’il avait dit, Leopold se rendit compte qu’elle n’avait pas bien compris ce qu’il avait voulu dire. La voir comme ça, ça lui brisait le cœur. Il avait le sentiment que le bonheur qu’il avait ressenti précédemment en guérissant était en train de s’étioler.

« Non… c’est pas ça. » Reprit-il vivement, en s’approchant de Déa, posant ses mains sur ses épaules dans l’espoir qu’elle lève les yeux vers lui. « Ecoute… » Il était évident que le jeune homme devait vraiment se montrer plus clair que ce qu’il avait fait jusqu’à présent, parce qu’ils n’allaient pas du tout réussir à s’en sortir sinon. « Je t’aime Déa. Je le pense vraiment, je t’aime. » Il poussa un soupir avant de reprendre. « J’ai vraiment cru que j’allais mourir et j’ai voulu que tu le saches avant, mais tu ne mérites pas ça. Je n’aurais pas dû, parce que je ne veux pas que… » Il marqua une pause. « Je suis désolé. »

Finalement, ils auraient peut-être mieux fait de ne pas revenir là-dessus. Leopold préférait largement quand ils pouvaient juste se réjouir du fait qu’il pouvait maintenant sortir de son lit, qu’il n’était plus malade et qu’il s’en était sorti.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 940

Message#Sujet: Re: Une guérison lente et attendue. (Déa <3)   Dim 11 Déc - 17:11


Une guérison lente et attendue.

À

force de s'être convaincue de ce constat déplaisant, du fait que Léo ne l'aimerait jamais, ou du moins pas plus que comme le meilleur ami qu'il s'était toujours déclaré être pour elle, elle avait fini par fermer les yeux sur les signaux les plus élémentaires, sur la vérité. Les sentiments que le jeune homme avait fini par nourrir pour elle, peut-être aurait-elle pu les deviner, pourtant ça n'avait pas été le cas, il avait fallu qu'il soit à l'agonie pour qu'elle daigne en émettre l'hypothèse, et là encore, elle refusait de se convaincre que tout cela était vrai... pour ne pas se décevoir elle-même, sans doute, pour ne pas souffrir d'illusions brisées. Si bien que quand Léo lui affirma qu'il avait bel et bien ressenti ce qu'il lui avait dit éprouver quelques jours plus tôt, en proie à la maladie, elle avait refusé de le comprendre... Tout d'abord. Déa leva les yeux vers Léo quand ce dernier déposa ses mains sur ses épaules, elle parvint à soutenir son regard, même si elle se disait que ce qu'il avait à lui dire serait encore plus difficile à entendre si elle devait le regarder droit dans les yeux. C'est ce qu'elle crut, en tout cas. Avant qu'il ne lui répète ces mots qui prenaient plus de sens encore à présent que Léo les prononçait en étant parfaitement lucide, en pleine disposition de ses moyens. Le cœur de la jeune femme tambourina dans sa poitrine. Cette fois, c'était vrai, c'était réel... elle avait arrêté d'y croire, mais c'était pourtant le cas, Léo l'aimait. Et elle daignait à présent comprendre ce qu'il avait voulu lui dire plus tôt. Il ne voulait pas que ses déclarations remettent en cause leur amitié, il ne voulait rien attendre d'elle parce qu'elle était en couple... en bref, il inversait les rôles... Sauf que Déa ne pouvait certainement pas se contenter de ça. Sa décision était prise... avant même qu'il n'y ait de décision à prendre, elle l'était, c'était le cas depuis toujours. Et Léo n'avait pas la moindre raison de s'excuser.

-Tu m'aimes...
, répéta-t-elle, peut-être un peu bêtement, comme s'il lui fallait prononcer cette affirmation pour enfin la reconnaître.

Elle hésita même à ajouter un "Tu es sûr ?" qui témoignait bien de ce que cette scène avait d'irréelle pour elle. Et pour cause, quand on a tant espéré que quelque chose se produise sans que rien n'arrive jamais, vient forcément un moment où on ne sait plus où s'arrête le rêve et où commence la réalité. Malgré tout, elle savait qu'elle n'avait rien à demander. Parce qu'elle savait qu'il ne jouerait pas ainsi avec ses sentiments s'il n'était pas sûr de lui. Elle l'entendait dans sa voix, elle le lisait dans ses yeux : il était sincère. Sans rien dire de plus, elle se rapprocha de lui, brisa l'espace qui les séparait, et déposa ses lèvres sur les siennes.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 694

Message#Sujet: Re: Une guérison lente et attendue. (Déa <3)   Dim 11 Déc - 17:56

Déa & Leopold
Une guérison lente et attendue.
Leopold n’avait aucune idée d’où il était en train d’aller comme ça, mais visiblement il y allait en tout cas. En tout cas, il y avait une chose qu’il était sûr et certain, c’était que ça lui faisait un bien fou de pouvoir dire à voix haute et en pleine possession de ses moyens qu’il aimait Déa. Ce n’était pas forcément une bonne chose – du moins, il pensait que ça n’en était pas une – mais au moins il se sentait soulagé de lui dire la vérité. Même s’il avait vraiment mis beaucoup trop de temps avant de se rendre compte de la vérité. En même temps, on ne pouvait pas dire que sa vie sentimental avait vraiment été simple ces derniers temps, son histoire avec Jane lui laissé encore de sacré trace. Mais quand même, il trouvait ça vraiment agréable de pouvoir dire à Déa qu’il l’aimait, même s’il espérait surtout que ça n’allait pas briser quelque chose entre eux. Comme à l’époque où elle lui avait dit qu’elle l’aimait, sans qu’il ne puisse répondre favorablement à cette déclaration. Au fond, sans la maladie, peut-être que Léo n’aurait rien dit, parce qu’il n’aurait pas voulu gâcher leur amitié et la vie de la sirène (qui était en couple quand même). Le jeune homme ne savait pas exactement ce qu’il attendait maintenant de la part de sa « meilleure amie », en dehors du fait qu’il espérait qu’il n’avait pas brisé quelque chose entre eux. Il espérait l’entendre lui dire qu’elle le comprenait, mais en même temps… Leopold ne pouvait pas nier que la savoir avec Hélio lui brisait clairement le cœur. Mais bon… il n’avait vraiment pas le droit de lui réclamer quoi que ce soit, pas après ce qu’elle avait dû endurer à cause de lui.

Quand elle reprit la parole, répétant le fait qu’il l’aimait, Leopold ne savait pas vraiment comment il devait le prendre. Est-ce qu’elle le disait parce qu’elle ne le croyait pas ? Parce qu’elle était choquée de le savoir ? Il ne savait pas du tout et il resta un peu bête devant la jeune femme. Il l’aimait oui, c’était une évidence. Il l’aimait, même s’il ne savait pas du tout ce que ça allait donner, où est-ce que ça allait les mener. Et puis finalement, Déa se rapprocha de lui et déposa ses lèvres sur les siennes. Ce n’était pas la première fois qu’ils s’embrassaient, mais c’était vraiment différent cette fois-ci. Son cœur s’emballa à une vitesse folle et le jeune homme fut bien incapable de ne pas répondre au baiser de sa « meilleure amie » (qui clairement, n’était plus qu’une simple amie, mais Léo ne savait pas encore comment il pouvait la définir), l’embrassant donc en retour. C’était vraiment agréable, vraiment léger. Mais sans grande surprise, la réalité ne manqua pas de lui revenir en tête et le jeune homme brisa leur baiser.

« Attend, on ne peut pas faire ça… Tu ne peux pas faire ça. »

Non pas qu’il n’avait pas envie qu’elle le fasse, mais il ne pouvait pas lui demander de faire ça.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 940

Message#Sujet: Re: Une guérison lente et attendue. (Déa <3)   Dim 11 Déc - 18:15


Une guérison lente et attendue.

C

e qui ne pouvait que laisser comprendre que leur histoire était alambiquée, c'était que ce baiser n'était pas le premier que Déa et Léo échangeaient. Pour autant, la sirène ne savait que le considérer tout de même comme leur tout premier baiser, car il était empreint de sentiments sincères et surtout réciproques. La première fois qu'ils s'étaient embrassés, il n'en avait rien été, c'était de l'attirance, du désir... et quelque part, Déa regrettait cette expérience, car même si elle lui avait fait prendre conscience de ses sentiments pour son meilleur ami, elle avait encore aujourd'hui le sentiment d'avoir abusé de sa faiblesse à l'époque. Le baiser qui avait suivi, après que Déa se soit déclaré à Léo ? Il n'avait pas été partagé, il n'était pas réciproque... Là si, et la différence s'en ressentait, sans l'ombre d'un doute. La jeune femme se sentait parcourue toute entière de frissons indescriptibles, son cœur battait si fort qu'elle avait le sentiment qu'il allait exploser... c'était juste... parfait, au-delà de ce que son imagination avait pu concevoir quand elle se prenait à rêver d'un tel moment tout en se convaincant du fait qu'il n'arriverait jamais. Elle éprouvait un sentiment de plénitude qu'elle n'avait jamais ressenti jusqu'alors. Elle oubliait tout ce qui avait pu être, elle oubliait qui elle était supposée embrasser avec autant d'amour, et elle savourait juste un moment dans lequel elle avait pourtant cessé de croire. Déa se sentait pousser des ailes. Léo et elle s'embrassaient, et c'était sûrement le plus beau jour de toute sa vie. Oui... Sauf que... elle oubliait bien vite que rien n'est jamais simple. Et l'inévitable retour à la réalité lui fut accordé par le jeune homme.

Ils ne pouvaient pas faire ça. Elle ne pouvait pas faire ça. Il avait totalement raison. Ce qu'elle était en train de faire était horrible... une trahison, ni plus ni moins. Elle avait beau savoir où était sa place et qui elle aimait vraiment, elle se rendait bien compte de combien cela faisait d'elle une personne proprement abominable. Envers Hélio, qui lui avait ouvert son cœur, qui s'était attaché à elle, et qu'elle avait finalement baladé, à qui elle avait menti pour mieux l'abandonner. Elle était peut-être aussi cruelle qu'Hardwick pouvait l'être, au final... Mais elle, elle ne jouerait pas à ce petit jeu un temps indécent. Il fallait qu'elle clarifie la situation, elle le savait bien. Même si ça n'allait pas être des plus simple. Pauvre Hélio... il ne méritait vraiment pas ça. Déa poussa un léger soupir.

-Tu as raison
, reconnut-elle en hochant la tête, bien que frustrée, car si cela n'avait tenu qu'à elle, elle n'aurait jamais mis de terme à ce baiser et l'aurait laissé durer encore et encore. Mais Déa savait qu'il le fallait, pour tous les protagonistes de cette histoire, et pour Léo aussi, qui avait déjà bien assez souffert de l'existence d'un rival par le passé. Je vais aller voir Hélio, je vais rompre avec lui.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 694

Message#Sujet: Re: Une guérison lente et attendue. (Déa <3)   Dim 11 Déc - 19:26

Déa & Leopold
Une guérison lente et attendue.
Honnêtement, Leopold aurait bien aimé que ce baiser ne s’arrête jamais, que la réalité ne revienne pas frapper si rapidement dans son esprit. Mais le jeune homme n’était pas comme ça, il ne pouvait pas ignorer complètement ce qu’il y avait à côté. Après ce que Jane lui avait fait, il ne pouvait pas faire ça. D’accord, franchement, le jeune homme n’appréciait vraiment pas Hélio et il n’avait aucune envie de lui faire la moindre faveur. Mais il ne pouvait pas devenir celui qui était l’amant, même s’il avait envie de croire que la sirène avait des sentiments pour lui et qu’il ne pouvait pas s’empêcher de se dire qu’ils pouvaient peut-être être ensemble. Il se le disait, il avait envie de le croire oui, mais il n’avait pas envie de se retrouver dans une telle situation ambigüe. Qu’il n’aime pas Hélio n’était pas la question, personne ne méritait d’être à cette place. Il ne savait que trop bien ce que cela signifiait, ce que cela faisait de découvrir que celle avec qui on était, aimait un autre et s’amusait avec un autre. Ce baiser avait été génial, vraiment, mais ils ne pouvaient pas faire ce genre de chose. Déa ne pouvait pas faire ça, elle n’avait pas le droit de le faire, mais Léo ne pouvait pas le faire non plus. Il ne pouvait pas, même si c’était vraiment frustrant. Déa le comprenait, apparemment, puisqu’elle affirma qu’il avait raison. Et au final, le jeune homme n’avait aucune idée de ce qu’ils devenaient, de ce qui était en train de se passer. Jusqu’à ce qu’elle affirme qu’elle allait rompre avec son petit-ami.

« Tu vas rompre ? » Demanda-t-il, comme pour s’assurer qu’il avait bien entendu. Léo devrait sans doute avoir de la peine pour celui qui partageait officiellement la vie de la sirène pour l’heure, mais non ce n’était pas le cas. Si l’idée qu’elle le trompe, qu’il devienne l’amant, ne lui plaisait pas du tout. Le fait qu’elle décide de rompre avec lui, pour lui (c’était bien ça non ?), ne le dérangeait pas le moins du monde. « Tu es sûre de toi ? »

Oh comme il avait envie de l’entendre lui dire oui, mais en même temps le jeune homme ne pouvait pas s’empêcher de douter. Pour la simple et bonne raison qu’il avait un peu le sentiment de lui forcer les choses, d’arriver comme un cheveu dans la soupe, de tout gâcher dans sa vie. Pendant un temps, elle l’avait aimé et il n’avait pas été réceptif. Il ne pouvait pas vraiment lui demander de l’être, simplement parce que maintenant il se rendait compte qu’il avait aussi des sentiments pour elle. Quand bien même, le jeune homme devait bien avouer que c’était quand même une perspective qui lui plaisait. Parce que maintenant, il n’avait pas vraiment envie de revenir en arrière, de redevenir le « meilleur ami » et colocataire de la sirène. Il avait envie de devenir bien plus que ça.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 940

Message#Sujet: Re: Une guérison lente et attendue. (Déa <3)   Dim 11 Déc - 19:59


Une guérison lente et attendue.

P

our Déa, il était si évident qu'elle devait rompre avec Hélio et qu'elle choisissait Léo, les yeux fermés, sans avoir à y réfléchir un seul instant qu'elle se sentit presque heurtée par la surprise qu'elle perçut dans la voix de Léo quand il demanda confirmation quant au fait qu'elle allait se séparer du vampire. Si elle avait eu le moindre doute à ce sujet, même dans la confusion du moment, elle n'aurait certainement pas embrassé Léo. Si elle l'avait fait, c'était parce que dans son esprit, tout était clair et limpide, elle voulait partager sa vie avec lui. Et ce n'était pas une chose à laquelle elle avait réellement besoin de réfléchir : cela faisait si longtemps qu'elle soupirait après son "meilleur ami" qu'elle ne se souvenait même plus de l'époque où elle n'éprouvait pas ce genre de sentiments pour lui. À vrai dire, elle n'était même pas sûre que cette époque ait même existé. Alors pour elle, c'était normal. La seule chose qui avait fait obstacle à leur relation jusqu'alors - et ce n'était pas rien - c'était qu'elle était la seule à en vouloir, mais la donne avait changé. Alors elle était sûre d'elle, oui, et de son choix, et elle regrettait vraiment de s'être précipité si vite dans les bras d'Hélio alors qu'elle avait pourtant si longtemps été célibataire. Si elle s'était contentée de l'attendre patiemment, elle n'aurait aucun cœur à briser. Mais comment aurait-elle pu imaginer un seul instant, après tant de désillusions, que Léo finirait par l'aimer à son tour ? Elle ne s'y était pas attendue. Et quelque part, elle ne le savourait que davantage... même si elle ne pouvait oublier le mal qu'elle allait faire à un autre pour son simple bonheur.

-Léo, je t'aime depuis si longtemps que je compte même plus, j'ai attendu que tu veuilles de moi pendant une éternité.
Elle marqua une légère pause, plongeant son regard dans le sien afin qu'il puisse y lire toute la sincérité de son propos. T'es l'homme de ma vie.

Ce n'était peut-être pas le genre de choses qu'il fallait lui dire alors qu'il envisageait seulement maintenant une relation avec elle, mais elle le pensait, et elle ne comptait pas le lui cacher. S'il prenait peur, ça ne changerait rien à ses résolutions dans tous les cas. Que leur histoire se déroule comme elle l'espérait ou qu'elle soit un fiasco, elle ne pouvait pas rester avec Hélio. il était évident qu'elle ne serait jamais complètement heureuse avec lui, puisque son cœur battait si fort pour un autre. Il s'était attaché à elle, elle n'avait pas le droit d'être si malhonnête avec ses propres sentiments, alors dans tous les cas, oui, sa rupture avec Hélio était inévitable.

-Comment est-ce que je pourrais ne pas être sûre de moi ?
ajouta-t-elle dans un sourire sincère.

Et elle voulait qu'il la croie, car elle ne voulait pas laisser passer cette occasion d'être enfin, à cent pour cent, heureuse.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 694

Message#Sujet: Re: Une guérison lente et attendue. (Déa <3)   Dim 11 Déc - 22:08

Déa & Leopold
Une guérison lente et attendue.
Leopold n’avait pas envie de douter de ce que Déa lui disait, il n’avait aucune envie de mettre sa parole en doute. Mais, c’était si particulier comme situation. Il avait craint qu’elle le rejette simplement parce qu’elle était avec Hélio et qu’elle aimait Hélio. Ce qui aurait été normal en soit, parce qu’elle n’avait pas eu vraiment de raison de l’attendre. Même si, bien sûr, la perspective qu’elle décide de quitter Hélio pour lui, ça lui plaisait énormément. Il avait simplement besoin de savoir si elle était sûre d’elle, qu’elle ne le regrette pas. Parce que le jeune homme ne voulait pas lui gâcher plus la vie qu’il n’avait fait déjà. Preuve en était de ce qu’elle lui dit ensuite. C’était agréable d’entendre la sirène lui dire qu’elle l’aimait, qu’elle l’aimait depuis si longtemps qu’elle ne se rappelait plus depuis quand. Mais en même temps, elle l’attendait depuis si longtemps que cela. Le jeune homme sentit son cœur se serrer, quand elle précisa qu’elle attendait qu’il veuille d’elle. Il s’en voulait, vraiment, parce qu’il l’avait fait souffrir pendant si longtemps. Si au début, ils avaient coupés les ponts, après ils s’étaient retrouvés mais la situation avait toujours été ambiguë entre eux. Léo regrettait vraiment de l’avait fait temps souffrir, d’avoir mis autant de temps avant de se rendre compte qu’il l’aimait. Surtout quand il entendait la sirène affirmer qu’il était l’homme de sa vie. C’était des mots forts, qui lui faisait autant plaisir que du mal. Pour la même raison, il regrettait d’avoir perdu autant de temps. Il voyait bien qu’elle était sincère, en même temps elle n’avait aucune raison de ne pas l’être. Le jeune homme afficha un grand sourire quand Déa confirma qu’il n’y avait aucune raison qu’elle ne soit pas sûre d’elle.

« D’accord. »

D’accord, oui tout simplement. Pour le moment, les anciens « meilleurs amis » se retrouvaient quand même dans un genre d’entre deux. Même si Déa affirmait qu’elle allait quitter Hélio, le jeune homme ne voulait pas qu’ils entrent dans ce cercle de la trahison. Alors, il allait juste attendre sagement qu’elle parle à son petit-ami (qui ne le serait bientôt plus). C’était quelque peu frustrant, il ne pouvait pas le nier, mais c’était de toute façon ce qu’il y avait de mieux. Léo n’avait simplement pas choisi son moment, il aurait dû réagir plus rapidement. Mais maintenant, il avait envie de croire que tout pouvait s’arranger maintenant. Après tout il était guéri, il n’avait plus rien à craindre de la maladie et il avait enfin ouvert son cœur à la sirène. Ce n’était pas vraiment raisonnable, mais juste pour une fois, pour une seconde, il déposa ses lèvres sur celles de la jeune femme. Juste une dernière fois, pour confirmer les choses.

« Bon, je n’ai même pas goûté au champagne ! » Affirma-t-il alors, incapable de taire sa bonne humeur, avant d’avaler d’un trait le verre qui se trouvait encore sur la table. Le jeune homme grimaça légèrement. « Je crois que mon estomac va avoir besoin d’un peu de temps avant de revenir à la normal. » Ou juste qu’il aille moins vite.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 940

Message#Sujet: Re: Une guérison lente et attendue. (Déa <3)   Dim 11 Déc - 22:25


Une guérison lente et attendue.

D'

accord, simplement d'accord. S'il n'y avait ce grand sourire pour décorer les lèvres de Léo, Déa serait presque déçue de cette seule réponse. Parce qu'elle avait ouvert son cœur sans retenue au jeune homme, et qu'il se contentait d'un d'accord. Mais c'était normal, elle comprenait. Pour le moment rien n'était fait. C'était bien beau de dire qu'elle allait quitter Hélio, mais il faudrait sans doute attendre qu'elle mette sa promesse à exécution pour qu'il y croie. Ce qui était parfaitement normal, après tout, surtout après ce qu'il avait vécu. Déa comptait bien prouver à Léo qu'elle n'était pas comme Jane, qu'elle l'aimait sincèrement et qu'elle ne se jouerait pas de lui au profit d'un autre, mais il n'avait pas à la croire sur parole, après tout. Tout comme il n'avait pas à lui dire en retour qu'elle était la femme de sa vie... C'était totalement prématuré. Elle n'aurait pas dû dire ça, d'ailleurs. Elle s'en voulait un peu de lui avoir sorti le discours qu'elle venait de lui adresser, mais elle avait tant eu à cœur de lui prouver qu'il comptait pour elle, qu'elle l'aimait vraiment, qu'elle tenait à vivre cette histoire, quoi qu'il arrive, qu'elle n'avait pas forcément réfléchi. Alors que là, elle réfléchissait trop.

Il n'y avait rien de mal à ce qu'il avait dit, au contraire. Il était évident que le fait que Déa veuille bien être avec lui le rendait heureux, elle pouvait en juger par son sourire, et ça déjà, ça voulait dire beaucoup pour elle. Et quand il déposa à nouveau ses lèvres sur les siennes, elle oublia de psychoter. Elle mourait d'envie, vraiment, de l'embrasser à son tour, de se serrer dans ses bras, d'agir comme le ferait un couple normal... mais ce n'était pas encore le temps. Déa était d'accord avec lui. Elle ne devait pas trahir plus Hélio qu'elle ne le faisait déjà. Elle devait faire les choses dans les règles, pour ne pas regretter ensuite... mais quand même, c'était difficile, très difficile, de passer de ce qu'ils venaient de se dire et se promettre à leur flûte de champagne. Qui ne fut pas au goût de Léo, d'ailleurs. Déa grimaça en observant sa réaction.

-Désolée, c'était pas une bonne idée,
s'excusa-t-elle alors, qui avait un peu le sentiment d'accumuler les maladresses depuis son retour. C'était compliqué, il faut dire, de sentir que la situation pouvait être à deux doigts de la perfection pour elle, et de constater pourtant qu'il y manquait, très clairement, quelque chose. Je peux te servir un verre d'eau, sinon. C'est pas aussi festif, mais bon... Elle contempla son propre verre, qu'elle avait vidé d'une traite l'instant d'avant et le reremplit pour se donner contenance. On a même pas trinqué, constata-t-elle dans un sourire amusé.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 694

Message#Sujet: Re: Une guérison lente et attendue. (Déa <3)   Dim 1 Jan - 18:43

Déa & Leopold
Une guérison lente et attendue.
Leopold n’avait aucune envie que Déa s’excuse, elle n’avait aucune raison de le faire. Si son estomac avait un peu de mal à supporter le champagne qu’il venait de boire d’un coup, ça n’avait rien à voir avec elle. C’était surement normal qu’il ait besoin d’un peu plus de temps avant de retrouver une forme physique complètement. Si Léo se sentait bien, il ne pouvait quand même pas nier qu’il était quand même fatigué. Cela allait surement lui demander quelque jour avant d’être parfaitement bien. C’était normal après tout, le jeune homme avait quand même frôlé de très près la mort avec cette maladie. Il avait vraiment cru qu’il n’allait pas s’en remettre, qu’il allait passer le voile qui séparait le monde des vivants de celui des morts. Mais le destin avait décidé d’arrêter de jouer avec lui et lui donnait une chance de continuer de vivre et de le faire bien. La situation était cependant un peu étrange, le jeune homme s’en rendait bien compte. C’était difficile après ce qu’ils venaient de se dire de se comporter « normalement » avec la sirène. Léo avait envie de la prendre dans ses bras, de lui dire encore qu’il l’aimait, qu’il s’en voulait pour tout ce temps où il n’avait pas été à ses côtés. Il avait envie de lui prouver qu’il tenait à elle, qu’elle était la seule qui comptait maintenant… qu’elle était la femme de sa vie. Mais il ne pouvait vraiment pas se le permettre. Même s’il n’avait aucune affection pour Hélio – bien au contraire, on pouvait même dire qu’il ne l’aimait pas du tout – le jeune homme ne se voyait pas faire ça dans son dos. Pour avoir été dans sa position, il ne voulait pas de cette situation ambiguë. Il voulait que tout soit au clair avant que quoi que ce soit d’autre arrive, même si ce n’était pas du tout évident.

« Ne t’en fais pas, ça va aller. » Dit-il dans un sourire quand Déa lui affirma qu’elle pouvait très bien lui servir un verre d’eau, mais que c’était moins festif. Il n’avait pas envie de boire d’eau, il avait envie de profiter de la vie. Parce qu’elle avait semblé lui échapper, encore une fois. Il avait envie de fêter ça dignement et son estomac allait faire avec de toute façon. Et puis, il se doutait qu’il fallait juste le réhabituer. « Attends, on va recommencer. »

Dit-il vivement avant d’attraper la bouteille de champagne et de remplir de nouveau leurs verres. Il était évident que cette situation était quand même bien particulière, qu’ils n’étaient pas vraiment naturel. Mais c’était normal, sans doute. Le jeune homme tendit son verre à Déa, avant de lever le sien dans sa direction pour qu’ils puissent trinquer comme il le fallait. Léo souriait toujours, il ne pensait pas pouvoir s’arrêter de sourire avant un long moment. Le jeune homme se sentait vraiment heureux.

« Merci pour tout. »
Dit-il alors, son regard plongé dans le sien. Merci d’avoir été là, merci pour les mots qu’elle lui avait dit, merci de faire partie de sa vie tout simplement.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 940

Message#Sujet: Re: Une guérison lente et attendue. (Déa <3)   Dim 1 Jan - 19:04


Une guérison lente et attendue.

D

éa devait bien reconnaître ne pas être totalement à l'aise avec cette situation. C'était si... étrange qu'elle ne savait pas trop si, présentement, elle vivait le plus beau jour de sa vie ou si elle était simplement en attente, en attente du moment où elle serait vraiment heureuse. Oh, elle connaissait suffisamment Léo pour savoir que ce qu'il lui avait dit, il ne l'avait pas dit à la légère, que s'il lui avait avoué qu'il l'aimait, c'était en effet qu'il le pensait, mais tant qu'ils n'auraient pas clarifié la situation, ce serait comme si elle n'existait pas vraiment, au final. Malgré l'ambiguïté de ce moment, la sirène restait tout de même officiellement en couple avec un autre, et elle ne pouvait pas faire comme si ça n'avait pas d'importance. Elle était totalement d'accord avec Léo, pourtant. Il fallait qu'ils attendent, il fallait qu'ils fassent les choses "bien" (dans la mesure où il pouvait être bien d'abandonner un homme pour un autre)... Elle n'avait pas la moindre envie de tromper Hélio, elle allait déjà lui faire suffisamment de mal comme ça... Elle n'en avait aucune envie, non... et en même temps (contradiction, quand tu nous tiens), eh bien, elle en mourait d'envie. Elle mourait d'envie de se précipiter dans les bras de Léo, de l'embrasser jusqu'à perdre haleine, de goûter intensément et éternellement aux déclarations qu'il lui avait faite... C'était dur d'engager une simple conversation en la circonstance. Elle ne se voyait pas parler de tout et de rien à Léo, en cet instant. Et pourtant... elle devait encore un temps être la meilleure amie qu'elle s'était efforcée d'être pour lui jusqu'ici. Elle devait pourtant être passée experte dans l'art de maîtriser et taire ses sentiments, cela faisait des années qu'elle faisait de son mieux pour enterrer ce qu'elle ressentait pour le jeune homme. Mais c'était définitivement plus simple quand en retour, elle savait ne rien devoir attendre. Là, en le regardant dans les yeux, elle voyait luire dans son regard tout un champ de possibilités, et elle mourait d'envie de s'y perdre. Mais non. Allez, concentration. Il fallait qu'elle se focalise sur autre chose.

Sa flute de champagne, tiens, puisque Léo lui en avait servi une nouvelle, affirmant qu'il comptait bien trinquer malgré tout, quand bien même son estomac un rien malmené trahissait une condition physique encore fragile (et pour cause, on ne se remettait pas d'une maladie mortelle comme d'un petit rhume de rien du tout, après tout). Leurs verres tintèrent l'un contre l'autre, son regard ne lâchait pas le sien, et son sourire invitait le sien. Elle avait le sentiment de ne plus l'avoir vu sourire ainsi depuis bien longtemps, et l'idée que ce sourire puisse lui être entièrement dédié, qu'elle en soit à l'origine, lui emballait le coeur plus que de raison.

-Merci à toi,
répondit-elle, son sourire s'élargissant. Oh, elle devait le remercier de temps de choses : d'être encore là, d'être lui, de vouloir d'elle. Pouvait-on remercier quelqu'un de vous aimer ? Elle n'en savait fichtre rien, elle s'en moquait. À partir d'aujourd'hui, disons que oui. Je n'ai rien fait, moi.

Rien de plus que ce qui était naturel, en tout cas.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 694

Message#Sujet: Re: Une guérison lente et attendue. (Déa <3)   Ven 17 Fév - 15:27

Déa & Leopold
Une guérison lente et attendue.
La situation était bien particulière, Leopold ne se sentait pas du tout à l’aise. Mais en même temps, ils n’y pouvaient pas grand-chose pour le moment. Enfin, Léo savait parfaitement ce qu’il avait envie, mais il ne pouvait pas se permettre de le faire. Parce qu’il ne pouvait pas faire ça à celui avec qui Déa était encore officiellement. Même si la sirène lui affirmait qu’elle allait rompre avec lui, il ne pouvait pas… pas maintenant. Même s’il ne pouvait pas nier que c’était particulièrement frustrant. Mais en attendant, le jeune homme avait quand même envie de savourer cette instant, le fait qu’il était en vie, qu’il n’avait plus à craindre de mourir (du moins pas de cette manière). C’était une très bonne nouvelle, c’était un très bon moment, même s’il était évident que les choses auraient pu être bien mieux que ça. Mais ils pouvaient bien se montrer un peu patient tous les deux et juste savourer le fait qu’il n’était plus malade. Léo se sentait vraiment bien, il avait le sentiment de ne pas s’être senti aussi bien depuis tellement longtemps, depuis trop longtemps.

Et son sourire se fit plus grand encore quand Déa le remercia lui, comme si elle avait des raisons de le remercier. Ce n’était pas le cas non, lui en avait, mais elle non. Il avait été plus un poids pour elle dernièrement que l’inverse. Par moment, le jeune homme se demandait vraiment comment ça se faisait qu’elle était encore là, qu’elle restait auprès de lui, alors qu’il ne le méritait pas du tout. Alors non, elle se trompait en affirmant qu’elle n’avait rien fait. C’était fait, elle avait tant fait pour lui, qu’il était incapable de pouvoir réellement bien la remercier, qu’il savait que ses paroles n’avaient pas assez de valeur pour ça. Qu’ils n’étaient pas assez forts pour vraiment la remercier comme il se devait, comme elle le méritait.

« Tu es là. » Et c’était déjà la raison pour laquelle Léo avait envie de la remercier. Elle avait été là pour lui, elle l’avait soutenu, elle l’avait aidé depuis un moment maintenant. Ça avait commencé avant sa maladie d’ailleurs. « Sans toi je ne serais pas là. »

Et c’était vrai, même si Léo n’avait peut-être pas besoin de ramener ce sujet sur la table. Mais c’était vrai, sans Déa il ne serait pas là parce qu’il se trouverait probablement dans l’eau, mais pas seulement. Il avait tenu bon pendant la maladie, le temps qu’il avait fallu pour trouver le remède. Il aurait pu baisser les bras avant, se laisser aller avant et rater donc la potion qui lui avait sauvé la vie. Mais il ne l’avait pas fait et le jeune homme savait parfait que c’était en grande partie grâce à elle. Parce qu’elle avait été là. Sans lâcher du regard la jeune femme, Leopold porta donc son verre de champagne à sa bouche pour en boire une nouvelle gorgée, qui passa bien plus facilement qu’avant. Oh, il était encore fatigué, il avait besoin de repos, mais il se sentait quand même de mieux en mieux.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 940

Message#Sujet: Re: Une guérison lente et attendue. (Déa <3)   Ven 17 Fév - 17:39


Une guérison lente et attendue.

D

éa ne prétendait pas n'avoir rien fait pour Léo dans l'unique but de l'entendre dire le contraire, c'était tout simplement ce qu'elle pensait bel et bien. Pourtant, en toute objectivité, on ne pouvait sans doute que constater le fait qu'elle en avait fait effectivement beaucoup pour celui qu'elle ne pouvait dorénavant plus du tout considérer comme son meilleur ami. Elle l'avait cherché dans toute Notre Terre à sa disparition, elle s'était occupée de sa mère à cette période (même si elle avait en définitive lamentablement échoué sur ce point et se le reprocherait d'ailleurs toujours), elle l'avait sauvé des eaux quand il avait espéré s'y noyer, elle l'avait pris sous son aile dans l'espoir de le sortir de sa dépression et de le voir remonter la pente, elle était restée à son chevet alors qu'il était malade. C'est sûr, le tout conjugué, c'était loin d'être rien, mais la sirène était loin de vouloir en tirer le moindre laurier. Elle avait tout simplement fait ce qui lui semblait le plus juste au moment qui lui paraissait le plus approprié. Elle avait simplement agi de la seule manière dont elle se sentait capable d'agir en de telles circonstances. Parce qu'elle aimait Léo, tout simplement. Elle ne méritait pas de médaille ou une quelconque reconnaissance à ce titre. Pas plus que les remerciements du jeune homme. Mais elle choisit de les accepter malgré tout. Ne serait-ce que parce que les mots qu'il prononça alors lui donnèrent tout sauf l'envie de le contredire. Elle était là, et c'était suffisant pour lui, elle était là, donc il était là aussi. Parce qu'elle lui avait sauvé la vie, sûrement, mais elle avait bien envie de croire que c'était aussi parce que sa présence et son soutien l'avaient aidé à lutter contre la maladie... même si très objectivement, il devait surtout son salut à Perséphone et à la potion qu'elle lui avait apporté. Déa ne connaissait pas très bien cette fille, mais ce qui est sûr, c'est qu'elle ne saurait jamais se montrer suffisamment reconnaissante pour le miracle qui s'était opéré ici, grâce à elle. il était là, il était bien, il était en vie, ils pouvaient trinquer à son rétablissement, ses yeux ne la lâchaient pas d'une once et elle ne parvenait pas à détacher son regard du sien...

-Si tu continues à me dire des choses pareilles et à me regarder comme ça, je vais avoir du mal à ne pas te sauter dessus.

C'était dit avec humour, bien sûr... Mais il y avait tout de même un fond de vérité là-dedans. Elle voulait fêter dignement la santé récupérée de Léo, mais il lui était impossible d'oublier les mots qu'ils s'étaient adressés, les baisers qu'ils avaient échangé... Et elle avait du mal à ne pas l'exprimer par ailleurs. Il faudrait qu'elle parle rapidement à Hélio. Quelques minutes comme ça étaient déjà intenables, alors quelques jours.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 694

Message#Sujet: Re: Une guérison lente et attendue. (Déa <3)   Ven 14 Avr - 21:23

Déa & Leopold
Une guérison lente et attendue.
Elle était là et c’était suffisant en effet. Leopold le pensait vraiment quand il le disant, sans elle il ne serait pas là. Oh bien sûr, sans elle, le jeune homme aurait fini noyé dans le lac, donc il ne serait pas là c’était évident. Mais ce n’était pas vraiment pour cela que Léo affirmait qu’il ne serait pas là sans elle. Le jeune homme avait eu envie de se battre encore et encore quand il était malade, quand il se sentait près de tout lâcher, pour la simple et bonne raison qu’il avait envie de revoir Déa. Parce qu’il avait envie d’être avec elle et qu’il ne supportait pas l’idée de disparaître comme ça. Il avait voulu se battre simplement pour retrouver sa meilleure amie, qu’il aimait plus qu’une meilleure amie donc. Il avait voulu se battre et tenir pour ne pas mourir, parce qu’il lui avait promis qu’il allait le faire. Et c’était ce qu’il avait fait. Le jeune homme avait conscience que si elle n’avait pas été là, il aurait peut-être baissé les bras plus vite, il aurait peut-être décidé de ne plus se battre parce que c’était difficile et ça avait été vraiment difficile. Mais il s’était battu, alors il était là maintenant parce qu’il avait tenu suffisamment longtemps pour que Perséphone puisse lui apporter le remède.

Leopold afficha un sourire quand sa « meilleure amie » reprit la parole, détournant un peu son regard. Oh non, il n’avait aucune envie de détourner son regard en réalité, mais… enfin il mourrait d’envie de l’embrasser de nouveau, sauf qu’il ne pouvait pas se permettre de faire ça. Ce n’était pas juste, même si la sirène avait affirmé qu’elle allait quitter son petit ami, ça ne se faisait pas. Léo n’avait en tout cas pas du tout envie de devenir ce genre de personne, celle qui cause l’adultère. Ça pouvait sembler rien, mais avec ce qu’il avait vécu, le jeune homme préférait largement que la situation de sa « meilleure amie » soit réglée avant de faire quoi que ce soit (même s’ils s’étaient embrassé tout à l’heure, mais ça ne devait pas recommencer, pas tout de suite. Léo releva cependant quand même ses yeux vers Déa, sans avoir perdu son sourire. Il se contenta de lever sa main pour caresser doucement la joue de sa « meilleure amie ». Que pouvait-il répondre à ce qu’elle venait de dire, il mourrait d’envie de l’embrasser aussi et cela devait se voir dans son regard. Mais Léo était un homme droit, il ne tenait pas à changer d’avis. Pas tant que la situation ne sera pas réglée. Il se mordit légèrement la lèvre, hésitant une seconde, avant de reprendre.

« Désolé. » Dit-il seulement, dans un ton parfaitement léger. Désolé qu’il la pousse à avoir envie de lui sauter dessus, même si en réalité ce n’était pas quelque chose qu’il trouvait désagréable, bien au contraire. Mais ils devaient être patient. « Je suis fatigué de toute façon, je crois qu’il faut que je me repose un peu. » Parce que finalement, il se sentait mieux, mais il avait quand même beaucoup de sommeil réparateur à récupérer. Il hésita à nouveau, il ne devrait sans doute pas, mais il prit Déa dans ses bras. Juste parce qu’il en avait besoin. Il déposa un baiser sur son front en même temps. C’était… ça allait ça quand même.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 940

Message#Sujet: Re: Une guérison lente et attendue. (Déa <3)   Ven 14 Avr - 22:55


Une guérison lente et attendue.

D'

accord, Déa devrait vraiment réfléchir avant de parler, mais ça avait toujours été l'un de ses plus grands défauts, et quelque chose qu'elle avait bien de la peine à corriger, elle avait tendance à toujours exprimer ce qu'elle avait en tête, elle n'avait pas réellement de filtre. Alors oui, forcément, à certains moments, ça lui posait quelque peu problème, comme maintenant, où elle se disait que, quand même, elle aurait bien mieux fait de tenir sa langue. OK, c'était un fait, elle mourrait d'envie de lui sauter dessus, de l'embrasser de nouveau... et ça depuis le début de leur conversation, mais bon, ce n'était pas comme s'ils ne s'étaient pas dit qu'il leur fallait attendre qu'elle ait mis les choses au clair avec Hélio, et ce n'était pas non plus comme si elle n'était pas d'accord avec ça, elle était entièrement d'accord... Mais bon... quand même... Les prochains jours allaient être un supplice. Mais au moins, ça lui donnait une motivation pour aller retrouver rapidement son futur ex (parce que personne ne devait jamais être franchement impatient de rompre avec quelqu'un, même si c'était pour se mettre en couple avec la personne qu'on aimait vraiment). Ce fut pire encore quand il caressa doucement sa joue du bout des doigts (mon Dieu, il lui a touché la joue !!!), pire encore quand leurs regards se soutinrent et qu'elle lut dans ses yeux la même envie que la sienne. Pas mieux quand il se mordit légèrement la lèvre inférieure. Bonjour la frustration. Enfin bon... C'était bien. Elle appréciait, en vérité, qu'il ne se jette pas sur elle (enfin, elle appréciait et elle n'appréciait pas en même temps, mais bon), parce qu'elle appréciait sa droiture et ses convictions, c'était aussi pour ces qualités-là qu'elle était tombée amoureuse de lui pour commencer, alors elle n'allait pas les lui reprocher maintenant, sous prétexte que son seul regard plongé dans le sien accélérait son rythme cardiaque.

Léo assura qu'il était fatigué et qu'il allait donc se reposer un peu. En effet, il devait encore avoir besoin d'un sommeil réparateur digne de ce nom pour être complètement en forme, et ça avait le mérite de les sortir de l'impasse. Bien vu, bien vu. Autant qu'il aille se coucher, en effet. Il ponctua sa phrase en la prenant dans ses bras, tout en déposant un baiser sur son front. Il arrangeait vraiment pas leur cas, là. Enfin, le sien, surtout. Le coeur de Déa était au bord de l'implosion. Léo avait toujours eu un effet incroyable, magnétique, sur elle, mais depuis qu'elle savait ses sentiments réciproques, c'était devenu pire encore.

-Repose-toi bien,
dit-elle en cherchant à se donner une contenance, ce qui s'avérait n'être pas si simple que ça en la circonstance. Je vais essayer de nous préparer quelque chose de comestible, pendant ce temps.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Une guérison lente et attendue. (Déa <3)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une guérison lente et attendue. (Déa <3)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La mort la plus lente de tout le cinéma : Sortez le pop-corn
» Salle de guérison
» "La guérison n'est jamais si prompte que la blessure."
» Qui veux une jolie fiole de potion gratuite? (terminé)
» Une Arrivée fort attendue ~ une demande particulière.[Viktor. Kathleen. Aelalia]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Habitations :: Chez Déa et Léo-