Partagez | 
 

 Les frères, même dans l'adversité, restent des frères [pv Aaron <3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 853

Message#Sujet: Les frères, même dans l'adversité, restent des frères [pv Aaron <3]   Dim 27 Nov - 21:07


Les frères, même dans l'adversité, restent des frères
Ç

a avait été vraiment une période difficile pour Andrew, il avait vraiment le sentiment de perdre tous ses repaires. Aaron était au courant de tout, il était malade, Léo aussi... Au final, son seul pilier, sa seule certitude, restait Penny... et il se sentait vraiment mal vis-à-vis d'elle de la laisser prendre soin de son cadet alors que ce dernier devait rêver de la tuer et d'en finir avec elle une bonne fois pour toutes. Mais il se sentait malgré tout rassuré de pouvoir avoir des nouvelles de Aaron par son intermédiaire, même si elles ne devaient pas être forcément très bonnes... Enfin, jusqu'ici, du moins, elles avaient été tout sauf engageantes. Mais la donne avait changé. Des rumeurs avaient commencé à circuler au sujet d'un remède miraculeux, et William était, semble-t-il, parvenu à en obtenir un pour Aaron, au grand soulagement de l'aîné des deux frères. Bien sûr, le premier réflexe pour Andrew avait été de vouloir retrouver son frère, mais il n'avait pas osé... du moins pas tout de suite. Si Andrew mourait d'envie de revoir son frère, surtout après avoir cru ne jamais le revoir, il ne pouvait pas affirmer qu'il serait plus à l'aise avec l'idée de poursuivre leur dernière conversation... même si c'était une nécessité, au fond. Finalement, il avait pris son courage à deux mains et était allé trouver le jeune homme chez sa petite amie, chez qui il logeait encore le temps de se remettre complètement. Elle lui avait appris que Aaron n'était pas chez elle. Elle sembla hésiter quelque peu avant de lui apprendre où il était parti mais finit par lui avouer qu'il s'était rendu dans la forêt, qu'elle n'en savait pas plus.

La forêt, c'était particulièrement vague comme information, mais à tout hasard, Andrew choisit d'aller chercher son cadet à l'endroit où ils avaient pour habitude de s'entraîner au tir, un clairière suffisamment large pour permettre de s'adonner à cet exercice sans dommages collatéraux. Rien ne garantissait qu'il soit là, mais il eut bel et bien de la chance (enfin, la chance, ça restait à voir, quand même), Aaron était bel et bien là. Andrew hésita. Il ne savait vraiment pas quoi lui dire. Il aurait eu envie de le serrer dans ses bras, trop heureux qu'il était de le voir en bonne santé et en vie, mais il n'osait pas. Aaron n'avait jamais aimé les démonstrations d'affection, il les apprécierait sans doute encore moins maintenant.

-Salut...
, commença-t-il, hésitant. C'est Éponine qui m'a dit que je te trouverais ici, ajouta-t-il, même si ce n'était pas nécessaire. Je suis content que tu ailles mieux.

Content, c'était en-deçà de ce qu'il pouvait bien exprimer. Il éprouvait un réel soulagement à le revoir... Mais il doutait que cette joie soit réciproque. Il apprécierait de retrouver le début de complicité qu'ils avaient mis si longtemps à construire, mais il savait que ce ne serait pas si simple.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 655

Message#Sujet: Re: Les frères, même dans l'adversité, restent des frères [pv Aaron <3]   Lun 23 Jan - 15:31

Eponine & Aaron
Les frères, même dans l'adversité, restent des frères.
Même si Aaron allait bien mieux maintenant qu’il avait eu le remède de la maladie, le jeune homme n’était pas complètement sorti d’affaire non plus. Ce n’était pas qu’il avait des soucis avec la maladie, elle était vraiment derrière lui maintenant, mais sa vie était quand même totalement chamboulée. Rien ne changeait le fait que son frère était toujours en couple avec une créature. Le jeune homme ne pouvait pas s’empêcher de tourner encore et encore cette histoire dans sa tête, surtout maintenant qu’il avait clairement une dette envers elle. Et ça l’agaçait, ça l’agaçait vraiment. Parce que pendant tout ce temps, Aaron mentait à son père. Enfin, il ne lui mentait pas directement, parce qu’ils n’avaient jamais vraiment abordés le sujet encore, mais il ne lui disait tout simplement pas la vérité. Normalement, le jeune homme aurait dû aller le trouver directement et lui dire ce qu’il savait sur son aîné. Andrew était en couple avec une fée, il était avec une créature et le patriarche devait normalement le savoir. On ne pouvait pas vraiment dire qu’Aaron avait une relation très agréable avec son père, mais il n’était quand même pas du genre à lui mentir comme ça. Et justement… il savait exactement que si jamais William Hellsing apprenait qu’il était au courant depuis le début, il n’allait pas du tout apprécier le fait qu’il protège son ainé.

Aaron avait eu besoin de prendre un peu l’air et pour cette raison, il s’était rendu à la clairière dans la forêt. Il avait apporté ses armes avec lui pour s’entraîner au tir. Pendant toute sa convalescence, le jeune homme ne s’était pas entraîné une seule fois, le jeune homme savait qu’il devait se remettre dans le bain. Parce que ça lui faisait du bien, ça ne pouvait que lui permettre d’être mieux que de s’entraîner à chasser… le mieux serait encore qu’il chasse. Mais pour le moment, il se contentait de s’entraîner au tir et cela lui faisait vraiment du bien. Alors qu’il tirait avec son arme, le jeune homme avait un peu le sentiment de se sentir mieux. Bon, il n’avait pas eu besoin de ça pour se sentir bien, rien que de pouvoir revoir Eponine lui avait suffi. Mais quand même. Ce ne fut que quand il entendit des bruits de pas qu’Aaron détourna le regard de sa cible, pour le poser sur la personne qui arrivait. Son frère… Aaron se serait bien retenu de le voir, c’était justement la dernière personne qu’il avait envie de voir. Le jeune homme fronça des sourcils quand il entendit son frère lui dire que c’était sa petite amie qui lui avait dit où il se trouvait. Le jeune homme lui avait dit qu’il se rendait dans la forêt, sans préciser où il allait. Andrew avait dû deviner… c’était sa veine. Aaron baissa son arme, mais la garda en main, avant de répondre à son aîné.

« Parce que t’en as quelque chose à faire ? »
Demanda-t-il sèchement, se rendant parfaitement compte qu’il l’était trop. Mais il ne pouvait pas s’empêcher de le faire, parce qu’il continuait encore de lui en vouloir.
Code by Gwenn

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 853

Message#Sujet: Re: Les frères, même dans l'adversité, restent des frères [pv Aaron <3]   Lun 23 Jan - 18:50


Les frères, même dans l'adversité, restent des frères
S

ans surprise, Aaron n'accueillit pas son frère aîné à cœur ouvert, au contraire, on pouvait même dire que son attitude était ce qu'il y a de plus glaciale. Au fond, c'était logique. Rien n'avait changé... Il était toujours avec Penny, et Aaron ne l'acceptait toujours pas. Andrew s'y attendait, et il ne pouvait pourtant pas s'empêcher de se sentir déçu... Il avait beau savoir que c'était fortement improbable, il avait osé nourrir quelques espoirs, qui se voyaient tous déçus en cette seconde. Il avait espéré que la maladie aurait peut-être remis les choses en perspective, pour son frère, que le fait que Penny ait pris soin de lui aurait éveillé en lui une certaine reconnaissance, qu'il aurait appris à la connaître et même à l'apprécier (quand bien même Penny n'avait pas manqué de lui faire comprendre qu'Aaron était tout sauf aimable avec elle, mais il s'était dit qu'il s'agissait peut-être une façade). Il avait espéré, aussi, qu'il ait eu la même crainte que lui. Que leur relation s'achève sur une dispute aussi violente, qu'il s'en aille sans qu'ils se soient réconciliés. Mais il avait eu tort... Aaron le détestait toujours, lui reprocherait sûrement éternellement d'avoir trahi sa famille. Au fond, il comprenait... mais il avait eu si peur de le perdre... il n'avait pas envie que les choses se passent comme ça. Sauf que ça ne dépendait pas de sa volonté. La seule solution pour que les choses s'apaisent entre eux, c'était qu'il quitte Penny. Donc il n'y avait pas de solutions. Et encore, le jeune homme ne savait pas encore que "sa fée", comme Aaron aimait à l'appeler, était enceinte.

-Bien sûr,
répliqua Andrew, blessé, quand son cadet émit l'hypothèse qu'il puise n'avoir que faire de le savoir aller mieux. Le but était sûrement de le blesser, d'ailleurs. Et c'était réussi. Il détestait l'idée que le jeune homme puisse croire qu'il se moquait de lui et de ce qui lui arrivait, c'était tout le contraire. Et s'il vivrait très mal le fait de perdre l'estime de son père (ce qui arriverait tôt ou tard), c'était bel et bien le fait de ne plus compter aux yeux de son frère qui l'affectait le plus. J'ai eu peur pour toi, avoua-t-il alors, qui ne se voyait faire autrement que de se montrer sincère, dans l'espoir de faire réagir Aaron, même s'il avait quelques doutes à ce sujet. Il s'en fichait peut-être. Ou bien surtout, il voulait s'en moquer. L'acharnement à vouloir faire encore partie de la vie de son frère était certainement un vain exercice, mais il ne se voyait pas faire autrement. J'ai eu peur de te perdre...

Saf qu'en vérité, il l'avait très certainement déjà perdu. Et avant même que la maladie ne le consume.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 655

Message#Sujet: Re: Les frères, même dans l'adversité, restent des frères [pv Aaron <3]   Jeu 16 Mar - 14:25

Eponine & Aaron
Les frères, même dans l'adversité, restent des frères.
Évidemment, Aaron se rendait compte qu’il se montrait beaucoup trop dur avec son frère, mais en même temps c’était un peu le but. Le jeune homme ne pouvait pas complètement nier le fait qu’il avait envie de le blesser, autant qu’il se sentait blessé par son abandon. C’était un peu ça le truc, le jeune homme avait un peu le sentiment d’avoir été abandonné par son frère, parce qu’il avait choisi de trahir la famille, de le trahir lui, en se mettant avec une créature. Oh, le fait qu’il soit présent en cet instant précis, qu’il lui dise qu’il était content de voir qu’il allait mieux, qu’il ajouta même qu’il avait eu peur pour lui, peur de le perdre, ça ne pouvait que confirmer à Aaron qu’il tenait encore à lui. Au final, ça n’arrangeait vraiment pas plus les choses. Le jeune homme aurait vraiment aimé que la situation soit différente avec lui, il aurait aimé que son frère ne soit pas avec sa fée, que les choses puissent redevenir normales. Andrew lui manquait, atrocement. Et le fait d’avoir frôlé la mort, rendait tout cela encore pire. Mais rien ne devait changer, parce que Andrew ne changeait pas et qu’il était avec cette créature. Créature qui avait sauvé la vie d’Eponine… Aaron ne voulait pas s’en rendre compte, mais le fait qu’il garde encore le secret de son aîné était bien la preuve qu’il prenait en quelque sorte partie pour lui. Sauf qu’il ne se l’avouait pas, pas encore, et qu’il n’avait pas l’intention de l’avouer à son frère. Pourtant, il ne faudrait sans doute pas grand-chose de sa part pour que les choses s’améliorent, mais c’était déjà trop lui demander.

« Et tu penses que le fait que ta fée m’ait… aider va changer quelque chose ? »
Reprit-il alors, décidant de ne même pas réagir au fait que son aîné lui affirmait avoir eu peur de le perdre. Il avait encore bien trop d’égo pour ça et au fond, le jeune homme avait envie de le blesser. C’était idiot, il le savait parfaitement, mais tout cela était à cause de lui, alors il avait envie de le lui faire payer un peu. « Ça ne change rien. »

Même si bien sûr, la fée de son frère l’avait aidé et il pouvait difficilement dire le contraire. Même si ça lui arrachait quand même grandement la gueule de le dire. Et Penny avait aidé Eponine aussi, même plus elle lui avait sauvé la vie. Sauf qu’Aaron n’avait aucune envie de l’aborder.

« Ce n’est pas elle ou toi qui m’a sauvé, c’est papa. »

Même si en réalité, il ne savait pas du tout ce que leur père avait dû faire pour obtenir le remède. Et au fond, c’était sans doute idiot encore une fois, mais le jeune homme aurait bien aimé que ça soit son frère qui le sauve. Du moins, il avait toujours cru que ça aurait été plus son frère qui ferait quelque chose pour lui, plus que leur père. Avec qui sa relation avait toujours été difficile.
Code by Gwenn

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 853

Message#Sujet: Re: Les frères, même dans l'adversité, restent des frères [pv Aaron <3]   Jeu 16 Mar - 17:35


Les frères, même dans l'adversité, restent des frères
A

ndrew savait bien qu'il ne suffisait pas d'aller trouver son frère et de lui affirmer qu'il avait été terrifié à l'idée de le perdre pour que leur situation évolue de quelque manière que ce soit. Mais il avait espéré, bien malgré lui et assez égoïstement, que la maladie aurait remis les choses en perspective, pour Aaron... En vérité, ce qu'il avait espéré, c'était que Aaron aussi ait eu peur de le perdre, que lui aussi ait craint qu'il s'en aille alors que leur dernière conversation aurait été une violente dispute... Malheureusement, tout lui indiquait à présent qu'au final, rien n'avait changé. Aaron lui en voulait toujours, terriblement, il se sentait toujours trahi, et quoi qu'il puisse dire ou faire, leur relation en resterait au même stade. Tout simplement parce que Andrew n'avait pas la moindre intention de quitter Penny, c'était hors de question. Ses derniers espoirs s'évanouissaient... Il avait été bête d'y croire encore, dans tous les cas. Le jeune homme ne répondit rien quand son interlocuteur lui affirma que le fait que Penny soit restée à son chevet ne changeait rien du tout. Il ne pouvait pas dire le contraire, il avait espéré l'inverse, il avait espéré qu'il s'attacherait à Penny, qu'il comprendrait combien ils s'aimaient. Mais non... C'était ainsi, c'était définitif, et il commençait à l'admettre, douloureusement, le plus douloureusement du monde, son frère ne lui pardonnerait jamais. Ce lien si fragile, qu'ils avaient mis des années à construire, n'existait plus.

À cette perspective, il sentit son coeur se briser, plus rien ne les sauverait... Et même s'il restait heureux de savoir son frère en vie, il ne savait s'empêcher de se sentir triste malgré tout... Et il lui donna le coup de grâce en affirmant qu'ils ne l'avaient pas sauvé, ni lui ni Penny, c'était à leur père qu'ils devaient ce miracle. Ce qui était vrai. Mais si Andrew avait su qu'il y avait la moindre solution, il se serait précipité pour la lui apporter. Mais pensée ne valait pas acte, et l'air de rien, ce n'était pas agréable d'entendre Aaron affirmer que son père, ce père qu'il avait toujours méprisé, l'avait sauvé. C'était idiot, mais que Aaron trouve tout à coup de la valeur à leur père tout en ne lui en adressant plus aucune estime,ça lui faisait mal... En fait, tout lui faisait mal dans cette conversation. C'était vraiment douloureux pour lui que de supporter de voir ce lien s'étioler. Et surtout de savoir qu'il ne pouvait rien faire pour y changer quoi que ce soit.

-Je sais que ça change rien,
répondit-il alors, même s'il avait espéré le contraire, en fait. En vain. Il poussa un léger soupir. Je suis pas venu quémander ton pardon. J'avais juste... je sais pas, j'avais besoin de te voir, c'est tout.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 655

Message#Sujet: Re: Les frères, même dans l'adversité, restent des frères [pv Aaron <3]   Jeu 11 Mai - 14:11

Eponine & Aaron
Les frères, même dans l'adversité, restent des frères.
Ce n’était en soit pas pour rien qu’Aaron parlait du fait que c’était son père qui avait trouvé le remède de sa maladie. Bon, en soit, le jeune homme n’avait aucune idée de ce que son paternel avait dû faire pour obtenir le remède. Mais ce n’était pas vraiment l’information utile, le truc c’était bien que son père l’avait sauvé. Son père et non son frère, comme au fond il aurait bien aimé que ça soit le cas, sans pour autant qu’il n’ait l’intention de le dire. Au final, s’il en parlait, ce n’était pas pour rien non. Il avait envie que son aîné culpabilise, qu’il ait mal. Aaron n’était pas vraiment fier de son attitude (il n’avait aucune raison de l’être en même temps), mais il ne pouvait pas s’en empêcher. Il avait envie qu’Andrew souffre autant qu’il avait le sentiment de souffrir, parce qu’il se sentait trahi par lui. Ces derniers temps, le jeune homme avait le sentiment de ne plus pouvoir penser à autre chose que le fait que son frère se tapait une créature, alors que normalement il devait la tuer. Le jeune homme savait bien que ce qu’il faisait n’était pas très bien, mais il ne pouvait vraiment pas s’en empêcher. Parce qu’en attendant, il avait quand même l’impression de pouvoir plus compter sur son père que sur son frère, alors que son père était quand même celui avec qui il avait une relation plus que compliquée depuis toujours.

Mais bon, en réalité ce n’était pas vrai et c’était là le souci. Aaron avait envie de pardonner à Andrew, il avait envie de retrouver sa relation avec son frère aîné. Celle qu’ils avaient réussi à construire à force de gros effort, mais qu’ils ne pouvaient plus vraiment avoir maintenant. Cela manquait à Aaron, vraiment. Sauf qu’il n’avait pas envie de renier ce qu’il était pour ça. Il en avait envie en quelque sorte, mais il n’avait pas envie non plus de le faire… bref c’était le bordel pas possible et le jeune homme n’avait aucune idée de ce qu’il devait faire. Alors au final, il décidait de ne rien faire du tout. Même s’il ne pouvait pas nier que ça lui faisait plaisir de voir que son frère s’était inquiété pour lui, qu’il n’était pas complètement insensible au fait que la fée de ce dernier l’avait aidé ou encore qu’Eponine le poussait à considérer les choses d’une autre manière, qu’il ne pouvait pas aller contre cette créature qui avait sauvé la vie de celle qu’il aimait. Pendant quelques seconde, Aaron ne répondit rien quand son frère lui affirma qu’il avait juste eu besoin de le voir, il appréciait ça et il ne pouvait pas nier qu’Andrew lui manquait. Mais bon… ça ne changeait rien.

« Je vais bien. »
Répondit-il alors, décidant de garder pour lui ses états d’âme du moment. Il marqua une pause avant de reprendre. « Tu n’as plus besoin de t’inquiéter pour moi. »

Même s’il appréciait vraiment qu’il l’ait fait. Parce que si la situation avait été inversé, il était évident qu’Aaron se serait inquiété. Mais bon, là il avait trop de fierté.
Code by Gwenn

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 853

Message#Sujet: Re: Les frères, même dans l'adversité, restent des frères [pv Aaron <3]   Jeu 11 Mai - 19:47


Les frères, même dans l'adversité, restent des frères
A

ndrew n'était pas naïf, il connaissait bien son frère, il savait qu'il était d'un naturel réservé et renfrogné, et rancunier plus encore, qu'il n'allait certainement pas l'accueillir à bras ouverts ou encore enterrer la hache de guerre comme si de rien n'était, en un claquement de doigts, il n'était pas comme ça, il ne le serait jamais. Il n'était déjà pas bien expansifs alors même qu'ils commençaient à parvenir à un semblant de rapprochement et de complicité, alors il était plutôt évident qu'il ne devait attendre ni pardon, ni réconciliations chargées en émotion. Pour autant, Andrew aurait quand même espéré que son frère soit à même de reconnaître que lui aussi avait besoin de le voir, ou au moins qu'il appréciait que son aîné éprouve ce besoin. Mais il se contenta de lui dire qu'il allait bien, et que par conséquent, il n'avait plus de raisons de s'inquiéter. Andrew aimait à entendre que son frère allait bien, sauf qu'il ne parvenait pas à le croire en ces circonstances. Le ton qu'il employait, la situation en elle-même... tout lui laissait à penser qu'il n'était pas totalement sincère. Il ne devait pas aller si bien que ça, non, et en même temps, il y avait des raisons à cela, et il en était l'une des principales... Alors oui, l'aîné des deux frères Hellsing avait bien des difficultés à se satisfaire de cette seule et unique réponse. Il aimerait bien lui demander s'il était sûr de ça, mais il savait déjà quel genre de réaction il récolterait de la part de son cadet, c'était inutile. De toute façon, s'il devait s'épancher sur ses états d'âme (car Andrew était convaincu qu'il en avait), ce n'était pas à lui qu'il se confierait, et au fond, il était content de savoir qu'il n'était pas seul, qu'il avait Eponine. Puisqu'il ne pouvait pas tenir le rôle qu'il voulait auprès de lui, au moins il n'était pas seul).

- Je m'inquiéterai toujours, pour toi, Aaron,
ne put-il s'empêcher de répliquer malgré tout, même s'il sentait d'avance que ce serait totalement inutile. Je suis ton frère, c'est normal.

Et c'était la vérité. Il ne pourrait pas du jour au lendemain cesser de se faire du souci pour Aaron, c'était plus fort que lui, d'autant plus qu'il se sentait pour le moins responsable de ce qu'il endurait en ce moment, de la position dans laquelle il le mettait vis-à-vis de leur père et de leur famille. Oui, il était son frère, alors il s'inquiéter, c'était naturel pour lui. Mais il doutait fort que ce le soit autant pour son frère. Et il ne lui en voulait pas. C'était normal, il l'avait déçu. Et il ne pouvait rien faire contre ça.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 655

Message#Sujet: Re: Les frères, même dans l'adversité, restent des frères [pv Aaron <3]   Jeu 6 Juil - 12:30

Eponine & Aaron
Les frères, même dans l'adversité, restent des frères.
Aaron ne pouvait pas nier qu’au fond de lui, il appréciait quand même de savoir que son frère s’inquiétait encore pour lui. Mais ce n’était pas pour autant que le jeune homme allait l’avouer, bien au contraire. Aaron ne pouvait pas faire un pas vers son aîné, parce qu’il continuait de lui en vouloir pour ce qu’il avait fait. Peu importait cette maladie au final, le fait que la fée de son aîné ait accepté de l’aider, ça ne changeait rien à la situation. En réalité, ça changeait quelque chose évidemment, mais le jeune homme n’était pas encore prêt à l’accepter. Il n’était vraiment pas prêt à faire un pas envers son frère ainé. Alors, oui, en un sens, il appréciait d’entendre Andrew lui dire qu’il s’inquiétait toujours pour lui, qu’il le ferait tout le temps, parce qu’il était son frère et que c’était normal et en même temps… et bien ça lui arrachait tout bonnement le cœur. Parce qu’en cet instant précis, il ne se sentait pas si bien que cela et c’était simplement de la faute du jeune homme qui se trouvait sous ses yeux. Il n’était plus malade, mais ça ne voulait pas dire qu’il se sentait bien. Oh, le jeune homme ne pouvait pas nier qu’il était quand même heureux de ne plus être malade, qu’il était heureux d’avoir retrouvé sa petite amie, de pouvoir serrer de nouveau Eponine dans ses bras (même s’il n’aurait pas cru qu’un tel geste puisse lui faire autant de bien à la base). Mais quand même, il n’allait pas bien, il ruminait et c’était de la seule faute de celui à qui il parlait en cet instant précis. Et ce fut sans aucun doute pour cette raison qu’il reprit la parole, si vivement, si méchamment, sans contenir une seconde ses mots.

« Mon frère ? » Demanda-t-il, mais sans attendre de réponse. « Mon frère était un chasseur. Le plus grand chasseur que je connaissais. Plus fort encore que mon père. » Il faisait exprès de séparer Andrew de ses propos, de parler de son père et non pas de leur père. « Mais mon frère est mort. » On ne pouvait pas vraiment dire que le jeune homme mâchait ses mots, mais c’était évidemment dans le but de faire le plus de mal à Andrew. Il le savait, c’était terriblement bas, mais il n’y pouvait rien. Le jeune homme continuait d’en vouloir à son frère, parce qu’il s’éloignait des valeurs de la famille. Alors que normalement… normalement, Andrew était le seul membre de cette famille avec qui Aaron aimait passer du temps. Surtout dernièrement, ils avaient fini par se trouver, mais Andrew avait choisi une fée à lui. Parce que c’était bien ça le truc, il avait choisi sa fée à sa place. Il disparaissait complètement de la famille, il n’y avait pas d’autre façon de voir les choses. Et c’était ainsi qu’Aaron voyait les choses. Ça lui faisait de la peine autant que ça faisait sans doute de la peine à Andrew et c’était le but, mais il avait envie de considérer son frère mort. « Laisse-moi tranquille. »
Code by Gwenn

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 853

Message#Sujet: Re: Les frères, même dans l'adversité, restent des frères [pv Aaron <3]   Jeu 6 Juil - 22:16


Les frères, même dans l'adversité, restent des frères
C'

est vrai, Andrew ne pouvait pas le nier, il avait changé, il n'était plus le même qu'autrefois, Penny avait bouleversé énormément de choses dans son existence, à commencer par des convictions qu'il avait cru ancrées et définitives, qu'il avait imaginé ne jamais devoir changer et qui pourtant s'étaient dissipées du tout au tout. Il avait changé. Il n'était plus le chasseur qu'il était autrefois, et il regrettait d'entendre de tels compliments à présent qu'ils n'avaient plus de raison d'être, entendre qu'Aaron l'avait considéré comme le plus grand chasseur qu'il ait connu, au-delà même de son père... Ou plutôt de leur père, même si Aaron ne le disait plus ainsi, l'excluant de fait de la famille. Et il n'avait pas tort, est-ce qu'il pouvait encore prétendre être un Hellsing, maintenant qu'il avait tant changé ? Sans doute pas, non. Il avait longtemps prétendu, fait semblant de pouvoir être à la fois le compagnon d'une fée et futur père d'une autre, tout en restant un chasseur, fidèle à toutes les valeurs de sa famille. Mais les deux n'étaient pas compatibles, et il avait fait son choix. Il avait choisi Penny, et en choisissant Penny, quelque part, oui, il avait en effet renoncé à sa famille, une famille qu'il n'avait pourtant aucune envie de renier, qu'il adorait sincèrement. Aaron avait raison de se sentir lésé, délaissé. Il avait toutes les raisons de l'être... Andrew n'était pas le frère que Aaron méritait, mais cela n'ôtait rien au fait qu'il voulait rester son frère malgré tout... Il n'avait pas envie de perdre la fragile complicité qui s'était nouée entre eux. Trop tard. Il n'y avait pas de retour en arrière possible. Et Aaron considérait ne plus avoir de frère, pire encore, il considérait que son frère était mort.

Le propos était douloureux, difficile à encaisser, mais Andrew comprenait. Vraiment, sincèrement, il comprenait. Aaron avait toutes les raisons du monde de le haïr, plus de raisons encore de ne pas le reconnaître. S'il n'était plus le même qu'autrefois, alors de quel droit exigerait-il de sa part qu'il agisse à son adresse comme il le faisait avec celui d'avant ? Et pourtant, Andrew ne voulait pas perdre son cadet. Sans doute par égoïsme, il ne voulait pas admettre avoir fait un choix, pour avoir le beurre et l'argent du beurre, pour tout garder et ne rien perdre... l'égocentrisme dans sa plus digne expression..

-Comme tu voudras...
, répondit le jeune homme à contrecoeur. Il ne voulait pas imposer sa présence à son petit frère si ce dernier ne souhaitait pas qu'il reste là, ce n'était pas à lui de décider, après tout. Mais quand même. Mais si tu changes d'avis... je serai toujours là pour toi.

Et il attendrait un éventuel pardon de la part de son frère, qui n'avait aucune raison de le croire là pour lui puisqu'il avait si lamentablement échoué jusqu'ici.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Les frères, même dans l'adversité, restent des frères [pv Aaron <3]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les frères, même dans l'adversité, restent des frères [pv Aaron <3]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pansy Parkinson -La fleur qui s’épanouit dans l’adversité est la plus rare et la plus belle de toutes.
» [TERMINE] C'est dans l'adversité qu'on reconnait les vrais amis - Casey et Robert
» arbres de minas tirith
» [TERMINE] C'est dans l'adversité qu'on reconnait les vrais amis [Casey et Robert] (suite 3)
» " La fleur qui s’épanouit dans l’adversité est la plus rare et la plus belle de toutes.."[Eléa Stiles]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Reste du monde :: Forêt-