Partagez | 
 

 Un peu de santé par-ci, par-là, c'est pour le malade le meilleur remède. (Ambre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1821

Message#Sujet: Un peu de santé par-ci, par-là, c'est pour le malade le meilleur remède. (Ambre)   Dim 27 Nov - 21:38

Ambre & Edward
Un peu de santé par-ci, par-là, c'est pour le malade le meilleur remède.
Dès qu’Edward quitta Electre, la potion en main, il ne tarda pas avant de rentrer chez lui pour retrouver Ambre. Il en revenait à peine, il avait une potion dans sa main, une potion qui allait lui permettre de sauver sa sœur. Un remède avait été trouvé, c’était à peine croyable. Plus le temps passait, plus le cadet des Baker avait commencé à perdre espoir. Il n’avait pas eu envie de le faire, il n’avait pas envie de perdre complètement espoir, mais les derniers temps il avait vraiment craint l’issu fatal. Ambre était de plus en plus malade, son état n’était pas du tout au top. Il avait vraiment craint de la perdre et le pire, c’était qu’il n’avait rien pu faire jusqu’à présent. Mais maintenant, le jeune homme avait le remède dans ses mains. Bon, en soit il n’avait pas fait grand-chose pour l’avoir – et il était impressionné de se rendre compte que son amitié avec Electre était si forte – mais il avait de toute façon le remède et c’était le plus important. Parce que c’était arrivé à point nommé, avant que ça ne devienne encore plus grave. Alors évidemment, le cadet des Baker n’avait pas l’intention de traîner, il voulait commencer par se rendre chez sa sœur pour la guérir. Ce fut donc très rapidement qu’il passa la porte de la maison familiale, avant de monter tout aussi rapidement les escaliers pour se rendre dans la chambre d’Ambre. Il ne pouvait pas s’empêcher de sentir son estomac se nouer, parce qu’il craignait que l’espoir qu’il avait maintenant ne soit pas vain. Et si jamais c’était trop tard ? Qu’il passait le pas de cette porte et qu’il découvrait Ambre dans un trop triste état pour s’en sortir. Et si la potion de marchait pas ? Il avait parfaitement confiance en Electre (ce qui était quand même assez rare au final), mais il se disait que finalement le remède pouvait ne pas marcher. Mais il ne voulait pas se laisser aller au défaitiste, même si c’était un risque de tomber de très haut. Il avait un remède dans les mains, Ambre allait enfin guérir.

Le jeune homme entra donc dans la chambre d’Ambre sans prendre la peine de frapper, il n’y avait effectivement pas pensé. Mais au vu de la situation de toute façon, Ambre n’allait pas lui en vouloir. Parce que même si elle avait un mauvais caractère, qu’elle passait son temps à râler – mais en même temps, c’était de famille – elle n’allait avoir aucune raison de le faire maintenant. Bien au contraire, elle avait toutes les raisons d’être de bonne humeur. Quand Edward s’approcha du lit de sa sœur, il remarqua qu’elle dormait. En même temps, la jeune fille passait énormément de temps à dormir au vu de son état. Edward s’installa près de son lit, sur la chaise qu’il avait l’habitude d’utiliser à chaque fois qu’il venait auprès d’Ambre.

« Ambre, réveil toi ! »
Dit-il en la secouant légèrement, pour ne pas lui faire du mal. Il mourrait d’envie de lui annoncer la bonne nouvelle.
Code by Gwenn


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 466

Message#Sujet: Re: Un peu de santé par-ci, par-là, c'est pour le malade le meilleur remède. (Ambre)   Lun 28 Nov - 17:54


L'amitié transcende tous les maux.
E

lle n'espérait plus rien. Pour elle, il était trop tard, elle en était convaincue. Elle n'avait jamais pensé à la mort avant ça, maintenant, cette pensée la hantait tout le temps, sans arrêt. Au départ, elle se concentrait sur le déclin de son corps, sur la douleur immédiate, sur la souffrance éprouvée... Ensuite... ensuite, la peur avait su prendre le pas sur la douleur. Elle ne parvenait pas à être optimiste. Elle en était convaincue, pour elle, ce serait fini, elle allait mourir. Bientôt. Aujourd'hui, demain, dans une semaine. Elle était convaincue qu'elle n'en avait plus pour longtemps. Elle n'en disait rien à Edward pour ne pas l'attrister, mais cela ne l'empêchait pas de le penser très fortement. Elle s'interrogeait alors. Qu'est-ce que cela faisait de mourir ? Est-ce que c'était un néant direct et brutal, est-ce qu'il y avait autre chose ? L'idée qu'il ne puisse y avoir que du vide l'angoissait profondément, et l'angoisse ajoutait à tous les autres sentiments néfastes qu'elle éprouvait. Elle se sentait mal en dehors et en dedans. Le moindre mouvement la faisait souffrir, elle respirait difficilement, elle était constamment prisonnière de sa fièvre, et accablée d'une fatigue tenace contre laquelle il lui devenait de plus en plus difficile de lutter. Pourtant, elle ne voulait pas dormir. Vraiment, elle ne voulait pas. Surtout pas. Elle avait peur de fermer les yeux et de ne plus jamais les rouvrir, quoi qu'elle fasse... mais on ne pouvait pas lutter contre un besoin aussi impérieux que le sommeil et celui-ci finit bel et bien par avoir raison d'elle, une fois encore. Elle n'aurait absolument pas su dire depuis combien de temps elle avait sombré dans les bras de Morphée, elle s'était tout bonnement laissée absorber par le sommeil, s'y enfonçant comme dans un bon bain chaud. Ce ne fut finalement pas tant le geste de son frère que sa voix qui la réveillèrent finalement. Elle ouvrit doucement les yeux, contente d'être toujours là, même si ça devait être pour avoir mal. Et plus heureuse encore que son frère soit à ses côtés.

-Qu'est-ce qu'il y a ?
demanda-t-elle d'une voix faible.

Plus le temps passait, plus sa voix déclinait, force lui était de l'observer, ou plutôt de l'entendre, et articuler le moindre mot, par ailleurs, avait fini par devenir une épreuve des plus délicate et douloureuse... Elle chercha à se redresser légèrement, mais elle abandonna bien vite. Tout, tout, absolument tout la fatiguait. Elle n'avait plus la force ni le courage de quoi que ce soit. Elle s'abandonnait à tout le reste. Elle se contenta finalement d'adresser à Edward un regard curieux. Il pouvait bien sûr la voir uniquement pour lui apporter à boire, à manger, ou lui tenir compagnie, comme il le faisait très souvent... mais elle devinait qu'il y avait autre chose, Edward lui semblait étrangement enthousiaste... Et il n'y avait pas que ça... Il ne la réveillait jamais d'habitude, quitte à rester à son chevet jusqu'à ce qu'elle ouvre les yeux. Il se passait quelque chose.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1821

Message#Sujet: Re: Un peu de santé par-ci, par-là, c'est pour le malade le meilleur remède. (Ambre)   Jeu 26 Jan - 16:44

Ambre & Edward
Un peu de santé par-ci, par-là, c'est pour le malade le meilleur remède.
La voix d’Ambre était vraiment faible quand elle prit la parole, pour demander à son frère ce qui se passait. Malgré tout, Edward ne pouvait pas s’empêcher de sentir son cœur se serrer en le voyant ainsi, même s’il possédait le remède pour qu’elle soit bien mieux. Elle était vraiment de plus en plus faible, le jeune homme la voyait décliner de jour en jour. Le cadet des Baker ne savait pas combien de temps sa jeune sœur avait, mais en même temps ça n’avait plus rien d’importance. Edward pouvait enfin respirer un peu, parce qu’il avait une solution entre ses mains. Même s’il ne savait pas vraiment si ça allait marcher. Il n’y avait aucune raison que ça ne marche pas évidemment, il n’y avait aucune raison pour que la potion de guérisse pas Ambre, mais dans le doute… Edward savait parfaitement qu’il ne devait pas se faire de faux espoirs non plus, juste au cas où. Si jamais sa sœur ne guérissait pas, le jeune homme ne savait pas vraiment comment il ferait… mais en même temps, il n’avait aucune envie de se laisser encore broyer du noir alors qu’il avait une solution. Une solution qu’il devait évidemment partager rapidement avec sa jeune sœur.

« J’ai un remède Ambre. » Dit-il en attrapant sa main, pour qu’elle comprenne bien qu’il était vraiment sérieux. Parce que c’était sérieux, parce qu’Ambre devait comprendre que ce n’était pas des paroles en l’air, qu’il avait effectivement quelque chose pour lui sauver la vie. Il attrapa d’ailleurs la fiole, pour la montrer à Ambre. « Il faut que tu boives ça tout de suite. »

Parce qu’il n’y avait aucune raison qu’elle tarde avant de boire la potion qui se trouvait dans la fiole, bien au contraire. La jeune femme était au plus mal, alors autant qu’ils se dépêchent de régler ça. Edward avait vraiment envie que sa sœur soit guérie, de vérifier donc par la même occasion que le remède qu’Electre lui avait donné marchait bien. Il ne doutait pas une seconde de la jeune femme, bien au contraire, mais en même temps il savait qu’il devait rester un minimum prudent.

En tout cas, Ambre devait boire cette potion. Elle ne devait pas prendre plus de temps avant de le faire, parce qu’au vu de son état, ils n’avaient pas le temps de toute façon. Sans plus attendre, le jeune homme attrapa donc un verre qui se trouvait là et le remplit du remède qui se trouvait dans la fiole. Il s’approcha donc d’Ambre ensuite, pour l’aider à se redresser un peu et boire la potion. Et alors qu’il le faisait, le jeune homme ne faisait qu’une seule chose, il priait pour que ce remède marche, pour que sa jeune sœur soit sauvée et qu’il n’ait plus à craindre qu’elle ne se réveille jamais. Edward avait envie de croire que pour une fois, le destin allait arrêter de jouer avec lui et qu’il allait pouvoir obtenir un peu de bonne étoile. Juste pour une fois.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 466

Message#Sujet: Re: Un peu de santé par-ci, par-là, c'est pour le malade le meilleur remède. (Ambre)   Jeu 26 Jan - 19:59


L'amitié transcende tous les maux.
L

[size=13]es mots lui parvenaient comme étouffés, comme si un mur de verre la séparait de son frère, si bien qu'elle eut toutes les peines du monde à rassembler ses esprits, à entendre, au-delà du fait de l'écouter, ce qu'Edward était en train de lui dire. C'était peut-être un effet de la maladie, ou tout simplement le fait qu'elle n'y croyait plus, si bien que son esprit était devenu tout bonnement réfractaire à ne serait-ce que l'hypothèse d'une guérison. Elle avait envie d'y croire, bien sûr, mais elle allait si mal ! Et en attendant, aucun signe favorable ne pointait le bout de son nez à l'horizon. Il y avait de quoi perdre foi, il y avait de quoi désespérer. Il y avait de quoi ne plus croire en rien. Ambre resta quelques secondes sans rien faire, un peu béate, un peu abattue. Elle comprenait bien que son frère ne l'aurait pas dérangée, et surtout réveillée, sans raison, elle comprenait bien que son sourire signifiait quelque chose, mais malgré tout, l'optimisme peinait à atteindre le seuil de ses pensées.

Ambre fixa la fiole qu'Edward lui tendait, elle y voyait un peu flou, à vrai dire, mais ce fut quand elle considéra le liquide qu'elle contenait que ses neurones eurent enfin la décence de se connecter. C'était vraiment un remède ? Un vrai ? Ce que contenait cette fiole allait-il vraiment la sortir de là, modifier son état ? Est-ce que c'était vraiment possible ? Elle ne devait pas sauter de joie trop vite. Ce n'était peut-être rien. Après tout, n'avait-elle pas toutes les chances du monde d'être déçue ? Si, bien sûr, ce n'était peut-être qu'une potion là pour apaiser un peu sa douleur... Une simple boisson ne pouvait pas faire de miracles au point de la guérir si immédiatement, non ? Si... ? Après un temps qui dut sembler une éternité, donc, elle se redressa et daigna enfin prendre la fiole entre ses doigts. Elle la considéra un bon moment. Elle avait mille questions à poser : d'où venait cette potion ? Comme Edward l'avait-il obtenue ? Est-ce qu'il pouvait y avoir de désastreux effets secondaires. Finalement, elle préféra ne rien demander. Au point où elle en était... et puis, surtout, elle avait entièrement confiance dans son aîné. Edward semblait confiant, il allait vraiment l'air de penser que cet antidote allait la sortir d'affaire, alors pourquoi ne pas tenter sa chance ? Cette chance qui lui avait tourné le dos si longtemps. Elle méritait bien de voir la tendance s'inverser. Alors elle but. Le liquide lui arracha une gorge douloureuse à force de tousser, mais ce n'était autrement pas si déplaisant en goût. Elle ferma les yeux, et ce qu'elle expérimenta alors fut... déconcertant... C'était comme si elle sentait en temps réel, comme en accéléré, ce qui se passait à l'intérieur de son corps, son organisme meurtri que l'on remettait sur pied à une vitesse hallucinante. Elle laissa s'écouler un moment où elle ne dit rien, puis elle osa s'aventurer enfin.

-Je vais mieux... je crois.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1821

Message#Sujet: Re: Un peu de santé par-ci, par-là, c'est pour le malade le meilleur remède. (Ambre)   Ven 17 Mar - 15:50

Ambre & Edward
Un peu de santé par-ci, par-là, c'est pour le malade le meilleur remède.
Edward savait qu’il ne devrait peut-être pas se montrer si optimiste, parce qu’il ne pouvait pas être sûr à cent pour cent que le remède allait marcher. Même s’il marchait sur d’autre, Ambre pouvait bien être l’exception à la règle. Le jeune homme avait donc conscience qu’il ne devait pas trop y croire, du moins qu’il devait laisser une marge de doute au cas où. Au cas où Ambre ne soit pas guérit, au cas où ça ne marche pas et qu’il ne tombe pas trop de haut. Il le savait mais il était incapable de se contenir. Dans sa main, il y avait un remède qui avait marché sur d’autre. Et donc, ça allait peut-être marcher sur Ambre, elle allait guérir. Tant pis s’il se montrait trop optimiste, pour une fois il n’avait vraiment pas envie de se contenir. Tant pis s’il devait tomber de haut. Pour le moment, le jeune homme avait juste envie de croire que ça allait marcher, qu’elle allait pouvoir sortir de ce lit, qu’elle allait pouvoir vivre. Edward avait toute confiance en Electre, il ne se posait pas de question concernant le remède en lui-même. Il n’avait vraiment pas envie de se poser de question de toute façon. Il voulait simplement y croire, croire qu’elle pouvait être sauvé en buvant la potion dans la fiole. Après tout, Jane avait réussi à s’en sortir de la maladie, pourquoi pas sa sœur hein ? Il avait envie d’y croire en tout cas.

Edward observa donc en silence sa sœur boire la potion qui se trouvait dans la fiole, continuant de prier du mieux qu’il pouvait pour que la chance tourne un peu, pour qu’elle puisse vraiment s’en remettre, pour qu’elle soit vraiment guérie. Ce fut un peu fébrile qu’il attendit une réaction de sa jeune sœur, son regard tourné vers les yeux clos d’Ambre. Il attendait un signe, n’importe lequel, qui allait lui prouver qu’elle allait mieux, qu’elle était en train de guérir. Et les secondes qui s’écoulèrent furent particulièrement longues. Edward ne savait pas combien de temps il attendit, mais ça lui sembla durer une éternité en tout cas. Pendant tout ce temps, en tout cas, Edward retint son souffle. Il se permit seulement de respirer de nouveau que quand Ambre fini par reprendre la parole, affirmant qu’elle allait mieux. Qu’elle croyait aller mieux, mais c’était déjà énorme. Edward décidait de considérer cela comme énorme en tout cas, parce que ce n’était déjà pas rien qu’elle aille mieux, au vu de l’état dans lequel elle s’était retrouvé. Edward afficha donc un sourire encore plus grand, s’autorisant à respirer de nouveau, à laisser son cœur battre de nouveau, avant de venir serrer sa sœur dans ses bras. Bon, ils ne passaient pas leur temps à avoir des gestes d’affection de ce genre, mais là il en avait vraiment besoin.

« Ça y est, c’est fini ! »

Bon, il devrait peut-être attendre un peu avant de dire ça, il devrait peut-être se montrer un peu prudent. Mais non, il décidait que non.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 466

Message#Sujet: Re: Un peu de santé par-ci, par-là, c'est pour le malade le meilleur remède. (Ambre)   Ven 17 Mar - 18:13

[quote="Ambre Baker"]

L'amitié transcende tous les maux.
A

mbre n'en revenait pas, et pourtant, c'était bel et bien le cas. Elle ne pouvait que le constater : elle se sentait mieux. Certes, elle éprouvait encore une certaine fatigue, mais c'était sans rapport avec l'état de fièvre intense où elle s'était trouvée quelques instants plus tôt. Elle avait eu peur de mourir, terriblement peur, et ce il n'y a pas quelques secondes, et à présent, cette inquiétude semblait totalement absurde. Elle ne toussait plus, elle pouvait avaler sa salive sans avoir le sentiment qu'on lui transperçait la gorge d'aiguilles, elle n'avait plus mal, elle ne frissonnait plus... et elle avait faim. Une faim de loup, même, une sensation qu'elle n'avait plus éprouvée depuis une bonne éternité. Ambre ne put s'empêcher de sourire aux propos de son frère. Oui, c'était fini. Elle y croyait, elle y croyait vraiment. Qu'importe d'où venait ce remède miraculeux, de quoi il était composé et comment Edward l'avait obtenu : il fonctionnait, et incroyablement bien, qui plus est. C'était incroyable. Jamais Ambre n'avait à ce point savouré le fait d'être vivante. C'était on ne peut plus agréable, c'était grisant au possible. Elle apprécia leur étreinte, quand son frère la serra dans ses bras. Il était rare qu'ils fassent preuve de tels gestes d'affection l'un vis-à-vis de l'autre, disons que ce n'était pas dans leurs habitudes, mais là, rien ne pouvait lui faire plus plaisir, rien ne lui semblait plus approprié elle se sentait plus heureuse qu'elle ne l'avait jamais été. Elle se jurait, sur le moment, qu'elle ne se plaindrait plus des petites choses insignifiantes de la vie, puisqu'elle avait l'incroyable chance de vivre. Mais bon, cette belle résolution risquait fort de bien vite disparaître.

-Merci,
dit-elle, ne sachant que dire d'autre. Elle ne saurait suffisamment lui exprimer sa gratitude.

Elle ne savait pas comment il s'y était pris, mais quoi qu'il en soit, force lui était de constater qu'elle était en pleine santé, et que c'était grâce à lui. elle avait envie de rattraper toutes ces semaines enfermées dans sa chambre, elle avait mille envie en même temps, mais la première fut, une fois dégagée de leur étreinte, de se relever sur ses deux jambes. Elles tremblèrent légèrement pour commencer, mais malgré tout, ça lui faisait un bien fou. Ses jambes s'étaient enkilosées à force de ne pas marcher, ce n'était pas spécialement agréable. Mais toujours plus agréable que tout ce dont elle avait souffert jusqu'alors.

-Je meurs de faim ! On va manger quelque chose ?
proposa-t-elle comme si de rien n'était, mais non sans raison quand même.

Maintenant qu'elle avait retrouvé son appétit, elle avait des semaines de repas à rattraper également (ça se voyait, d'ailleurs, elle n'avait plus que la peau sur les os). Et elle se sentait capable de manger pour un régiment.


code by Mandy



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1821

Message#Sujet: Re: Un peu de santé par-ci, par-là, c'est pour le malade le meilleur remède. (Ambre)   Sam 13 Mai - 14:14

Ambre & Edward
Un peu de santé par-ci, par-là, c'est pour le malade le meilleur remède.
Edward se sentait tellement soulagé, c’était incroyable. Au final, c’était la deuxième fois qu’il voyait quelqu’un guérir de la maladie, mais c’était différent entre Ambre et Jane. Il était tout autant soulagé pour les deux, mais Ambre avait quand même été dans un état pire que son âme sœur, parce qu’elle avait été malade plus longtemps. Il avait tellement eu peur dernièrement de la perdre, mais tout ça était derrière eux maintenant. Le jeune homme ne devrait peut-être pas se réjouir trop vite, parce qu’on ne savait jamais, mais il ne pouvait pas s’en empêcher. Le fait de voir Ambre aussi bien – bon, elle avait encore les traits tirés, mais quand même – ça lui faisait vraiment plaisir. Il se sentait tellement soulagé c’était incroyable. Au point qu’il en était même à enlacer sa sœur, ce qu’ils n’avaient quand même pas l’habitude de faire. Mais ça lui faisait du bien, il avait eu besoin de ça. Et maintenant, tout était derrière eux. Jamais le jeune homme ne saurait comment remercier dignement Electre pour la potion, elle venait tout bonnement de sauver Ambre. Edward ne répondit rien aux remerciements de sa jeune sœur, il n’avait rien à dire, elle n’avait même aucune réelle raison de le remercier. C’était normal et en soit, il n’avait pas fait grand-chose. Il s’était contenté de lui donner la potion que sa meilleure amie lui avait donné, il n’avait pas vraiment fait d’effort pour la récupérer. Mais s’il avait dû en faire, il l’aurait évidemment fait. Parce qu’il n’aurait pas supporter l’idée de perdre Ambre.

Edward l’observa se lever, ça lui faisait un peu mal au cœur de la voir tremblotante alors qu’elle se levait, sur ses jambes qui n’avaient pas vraiment eu l’occasion de la porter dernièrement. Et elle n’avait plus que la peau sur les os. Déjà qu’elle n’était pas bien épaisse en temps normal, elle avait quand même perdu énormément de poids depuis qu’elle était malade. Mais bon, elle était guérie maintenant, c’était le principal. Et quand elle parla de manger, Edward ne put s’empêcher de sourire encore une fois.

« Tu ne sais pas à quel point je suis heureux de t’entendre dire ça. »

Elle avait faim, c’était bien le signe que tout allait bien mieux maintenant. Ambre n’était pas la dernière pour manger d’habitude, lui non plus d’ailleurs (sans qu’il n’ait besoin de faire grand-chose pour éliminer tout ce qu’il pouvait ingérer), alors c’était un très bon signe de l’entendre lui dire qu’elle mourrait de faim. Quelques heures à peine encore avant, Edward se demandait si sa sœur allait s’en sortir de la maladie, si elle allait pouvoir guérir. Maintenant, elle était debout devant lui et elle était bel et bien guérit.

« Tu veux manger ici ou tu veux sortir pour prendre un peu l’air ? »

Tant qu’à faire, ça serait comme elle voudrait de toute façon. Là tout de suite, Edward avait encore envie d’être au petit soin avec sa jeune sœur. Ça n’allait pas durer, ils reprendraient vite leurs habitudes ensuite, mais pour le moment c’était le cas.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 466

Message#Sujet: Re: Un peu de santé par-ci, par-là, c'est pour le malade le meilleur remède. (Ambre)   Sam 13 Mai - 14:37


L'amitié transcende tous les maux.
A

mbre ne pouvait pas savoir, en effet, à quel point son frère se sentait heureux et soulagé de la savoir remise, mais elle le devinait tout de même plutôt bien, elle pouvait le lire dans ses yeux et dans son sourire. Il avait vraiment eu peur de la perdre, et la réciproque était vrai, elle avait eu peur de partir, peur de quitter ses frères. Sur la fin, elle avait vraiment cru que c'était ce qui arriverait, elle ne se faisait plus la moindre illusion. Et pourtant, ils étaient là. Elle aussi était heureuse. Plus qu'heureuse, même. Elle éprouvait un soulagement comme rarement ressenti, elle avait l'impression de redécouvrir l'envie, elle avait goût à tout ce qu'elle pouvait lui apporter, goût qu'elle avait perdu jusque-là. Elle avait envie de marcher, elle avait envie de rire, elle avait envie de partager de sincères moments de complicité avec ses frères, elle avait envie de refaire les quatre cents coups avec Solveig, elle avait envie de manger, aussi. Surtout, en fait. Son estomac la rappelait à l'ordre avec violence, et elle se disait que tout ce dont elle pourrait bien avoir besoin pour se remettre complètement maintenant, c'était d'un bon gueuleton, et ensuite, peut-être, d'un bon bain chaud. Une vraie nuit d'un sommeil réparateur ne lui serait pas désagréable non plus, mais la demoiselle n'avait aucune envie de dormir pour le moment, elle ne l'avait que trop fait jusqu'ici, même si dormir ne l'avait pas spécialement aidée alors, elle avait bien envie de profiter plus pleinement de tout ce qu'on peut faire quand on est réveillé et capable de tenir sur ses deux jambes, des choses qui lui étaient impossibles il y a encore quelques minutes à peine de cela.

-On pourrait aller pique-niquer dehors ?
suggéra-t-elle, ravie de voir son aîné aux petits soins pour elle, c'est tout ce dont elle avait besoin pour le moment. Et elle n'allait pas s'en priver alors qu'elle pouvait avoir son grand-frère juste pour elle, là pour l'aider à se remettre pour de bon sur pied après ce qui avait clairement été les semaines les plus éprouvantes de sa vie. J'en ai marre de cette baraque.

Un gueuleton et de l'air frais, voilà clairement qui la remettrait d'aplomb. Ambre pouvait apprécier rester enfermée chez elle en certaines circonstances, mais là, n'avoir pu quitter ni sa chambre ni son lit pendant si longtemps, ça avait vraiment été difficile pour elle. Elle ne demandait qu'à voir un coin de ciel, même si le ciel devait être orageux, elle avait envie de retrouver les coins du village qu'elle aimait, les bords du lacs, la place du marché... Mince, elle s'était sentie tellement mal, tellement seule, tellement enfermée, que même l'idée de retourner à l'école lui semblait assez plaisante, tout compte fait. Il fallait le faire, quand même !


code by Mandy



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1821

Message#Sujet: Re: Un peu de santé par-ci, par-là, c'est pour le malade le meilleur remède. (Ambre)   Ven 7 Juil - 18:17

Ambre & Edward
Un peu de santé par-ci, par-là, c'est pour le malade le meilleur remède.
Faire un piquenique dehors, on ne pouvait pas vraiment dire que ça les ressemblait. La plupart du temps, quand Edward et Ambre mangeaient ensemble, c’était un peu du n’importe quoi chez eux en fouillant ce qu’il y avait dans les placards. Mais en même temps, en cet instant précis, le jeune homme ne pouvait que comprendre que sa jeune sœur ait besoin de prendre un peu l’air. Elle avait passé un temps incroyable dans cette chambre sans avoir pu sortir, en la partageant au début, avant de se retrouver toute seule. Au vu de la situation, elle ne pouvait qu’avoir envie de profiter de l’air frais. Edward ne fut donc pas si surpris que cela qu’Ambre propose d’aller manger dehors, qu’ils aillent pique-niquer tous les deux. Cela leur ferait un peu de bien en plus, de passer un peu de temps ensemble sans qu’il n’y ait personne, sans qu’il n’y ait la maladie pour ternir leurs pensées. Le jeune homme ne pouvait vraiment pas s’empêcher de se sentir tellement soulagé, c’était incroyable. Il avait le sentiment qu’on lui enlevait un poids maintenant qu’Ambre était sortie d’affaire.

« D’accord. »

Il ne put s’empêcher de répondre en riant un peu, quand Ambre précisa qu’elle en avait marre de cette barraque. Quelque chose lui disait que d’ici peu de temps, elle n’aurait pas spécialement envie de la quitter pour retourner à l’école. Quoi qu’en même temps, l’école devait être une belle perspective pour elle en ce moment. En tout cas, à sa place, Edward devait bien avouer qu’il aimerait bien retourner à l’école rien que pour reprendre une vie normale. Et en cet instant précis, le jeune homme avait envie de croire qu’ils allaient pouvoir reprendre tous une vie normale. C’était une mauvaise passe qui était terminée maintenant.

« Bon, je te laisse te préparer et je vais m’occuper de notre pique-nique. »

Ce qui était déjà une chose incroyable venant de lui. Mais en cet instant précis, le jeune homme ne pouvait pas s’empêcher d’être au petit soin avec la jeune fille. Parce qu’il avait eu peur pour elle, parce qu’il avait cru qu’il allait la perdre et que là, il avait juste envie de tout faire pour elle. Elle n’avait pas intérêt à le traiter de frère indigne un jour après ça quand même. En tout cas, Edward laissa le temps à Ambre de se préparer, de se rafraichir un peu, pour préparer tout ce dont ils avaient besoin avant de la retrouver dans l’entrée de la maison. Mine de rien, l’idée qu’Ambre puisse sortir de son lit, ça avait quand même le don de lui faire énormément de bien. Il avait eu peur que ça ne soit pas le cas, qu’elle finisse par ne pas s’en sortir de cette histoire, qu’elle ne s’en remette pas. Mais non, c’était derrière eux et Ambre pouvait bel et bien sortir de son lit et même sortir de chez eux, ce qu’ils allaient faire maintenant. Elle était sauve, c’était juste parfait.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Un peu de santé par-ci, par-là, c'est pour le malade le meilleur remède. (Ambre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un peu de santé par-ci, par-là, c'est pour le malade le meilleur remède. (Ambre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Remèdes de grans mère (santé)
» La santé au cours de l'Histoire : Révélations inattendues
» ATTENTION AUX AUTORITÉS HAITIENNES DE LA SANTÉ PUBLIQUE
» L'alcool c'est mauvais pour la santé !
» Le jus de citrouille n'est pas bon pour la santé - Ft Louna

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Habitations :: Chez les Baker-