Partagez | 
 

 L'amitié transcende tous les maux. [pv Léo <3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 884

Message#Sujet: L'amitié transcende tous les maux. [pv Léo <3]   Dim 27 Nov - 22:01


L'amitié transcende tous les maux.
I

l passait du blanc au noir, de l'ombre à la lumière... Il n'avait pas cru cela possible. Il avait fini par perdre espoir. Face à la maladie de son frère et de son meilleur ami, il s'était senti proprement impuissant. Il voulait leur parler, leur prouver son soutien, mais il ne pouvait rien faire si ce n'est transmettre des messages... Et plus les jours passaient, plus il avait craint de perdre ceux qui comptaient le plus pour lui après Penny. Il savait que sans eux, il serait capable de continuer, parce qu'il se devait de le faire, au nom de sa nouvelle famille. Mais il serait bien incapable de les oublier ou de passer outre la douleur que cette absence lui procurerait. Il avait vraiment eu peur, oui, et chaque jour avait intensifié sa crainte. Et pourtant, un remède, un remède venu d'il ne savait où (et il choisissait de s'en moquer, pour le coup), avait finalement sauvé Léo et Aaron. Et il avait tout à coup senti un poids immense quitter ses épaules. Certes, tout n'était pas résolu, bien loin s'en faut, beaucoup de problèmes l'attendaient encore en amont, mais ils savaient lui paraître bien accessoires à présent qu'il savait que son frère et son meilleur ami allaient s'en sortir. Bien sûr, il avait tenu absolument à les revoir. Il avait donné rendez-vous à Léo sur la grande place après avoir apprit que Léo était à nouveau sur pieds. Ils auraient pu se voir chez l'un ou chez l'autre, mais il avait songé que le jeune homme apprécierait, après tout ce temps enfermé dans sa chambre, de pouvoir profiter du monde extérieur, de prendre l'air, tout simplement. Un air qui était devenu beaucoup plus respirable, à présent. L'automne avait fait son apparition, et avec lui, une pluie impressionnante, qui avait agréablement rafraîchi l'atmosphère. Ça ne pourrait que leur faire du bien, à l'un comme à l'autre, à la vérité.

Il attendait donc son meilleur ami sur la place en question. Il était en avance. Il n'avait pas pu s'en empêcher, il était trop impatient de revoir Léo, aussi n'avait-il pas réellement réfléchi, ni prêté attention à l'heure. Ça ne le dérangeait pas d'attendre, de toute manière. Ce qui comptait réellement pour lui, c'était de le revoir, tout simplement, et quand le jeune homme arriva enfin, il n'hésita pas un seul instant, il se précipita dans ses bras et le serra dans les siens, ça faisait vraiment du bien de le revoir. Et en pleine forme, qui plus est. C'était comme si toutes ces longues semaines d'angoisse s'effaçaient, c'était comme si de rien n'était.

-Tu vas bien ?


La question pouvait sembler inappropriée au vu des circonstances, mais peu importe, il avait envie d'entendre Léo le lui dire, envie de l'entendre lui dire qu'il se portait pour le mieux.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 728

Message#Sujet: Re: L'amitié transcende tous les maux. [pv Léo <3]   Dim 22 Jan - 12:44

Andrew & Leopold
L'amitié transcende tous les maux.
Maintenant que Leopold pouvait sortir de son lit et mieux encore sortir de chez lui, le jeune homme devait bien avouer qu’il savourait chaque instant où il pouvait respirer l’air de l’extérieur. Ce dernier était bien plus agréable que pendant l’été, les températures aillant baissées. Maintenant, ils n’étaient plus en train de mourir de chaud… de mourir tout court en fait pour son propre cas. Le jeune homme se sentait revivre, c’était incroyable. Il avait tellement eu peur… Malheureusement ce n’était pas la première fois que l’humain s’approchait autant de la mort, mais la dernière fois ça avait été de son propre chef. Cette fois-ci, il n’avait rien demandé à personne et pourtant le destin s’était acharné sur lui. Comme s’il s’amusait à le faire tomber plus bas que terre, alors qu’il était en train de remonter doucement la pente. Léo ne savait pas trop quoi penser de ce qu’il vivait, de cet acharnement, mais au fond il n’avait pas envie d’y penser. Il avait envie de profiter de la vie. Léo se rendait bien compte qu’il n’avait pas suffisamment profité de celle-ci dernièrement, qu’il s’était laissé bien trop allé. Maintenant, il avait juste envie de rattraper le temps perdu, d’arrêter de se poser des questions. Comme avec Déa, à qui il avait finalement avoué ses sentiments quand bien même la jeune femme était en couple. Mais elle lui avait dit qu’elle allait quitter son petit ami… une fois que ça serait fait, Léo avait envie de croire qu’ils allaient pouvoir se retrouver, qu’ils allaient enfin pouvoir se trouver comme il le fallait. Comme ils auraient dû le faire depuis bien longtemps, s’il n’avait pas merdé complètement dans son coin.

Pour l’heure, le jeune homme se dirigeait vers la grande place du village où Andrew lui avait donné rendez-vous. Les deux amis ne s’étaient pas vu depuis que Léo était tombé malade, parce que le chasseur n’avait pas pu prendre le risque de venir le voir. Déa avait transmis régulièrement des messages, mais le jeune homme devait bien avouer qu’il avait hâte de retrouver son meilleur ami. Et quand il arriva sur place, il le vit s’approcher vivement de lui et resserra l’étreinte qu’il lui offrit. Comme ça faisait du bien de pouvoir le prendre dans ses bras, il lui avait tellement manqué. Et d’ailleurs, le sourire sur ses lèvres témoignait de ce qu’il ressentait présentement.

« Merveilleusement bien ! » Affirma-t-il avec entrain quand Andrew lui demanda s’il allait bien. Bien sûr qu’il allait bien, ça ne pouvait pas être autrement. Il était là, debout, il pouvait marcher dans les rues, il était vivant. « Je crois que je ne me suis jamais senti aussi bien. »

Cela faisait très longtemps en effet qu’il ne se s’était pas senti aussi bien. Parce qu’avant la maladie, il y avait eu Jane et les conséquences de leur rupture sur son mental. Maintenant, il allait bien et il avait envie de croquer la vie à pleine dent.

« Ça va toi ? »
Code by Gwenn


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 884

Message#Sujet: Re: L'amitié transcende tous les maux. [pv Léo <3]   Dim 22 Jan - 15:36


L'amitié transcende tous les maux.
D

epuis des mois, maintenant, se contenter d'un "Je vais bien" de la part de son meilleur ami était déjà un accomplissement pour Andrew, qui savait combien Léo avait vécu une période difficile, et d'où il revenait. Il avait eu bien conscience que le chemin serait long et semé d'embûches avant que le jeune homme ne reprenne goût à la vie, s'il finissait réellement par le faire... Andrew lui apportait autant de soutien que possible, mais avec ses propres problèmes, il avait parfois le sentiment de n'être pas assez présent, et alors qu'il frôlait la mort, il n'avait même pas pu faire autrement que de le soutenir de loin... Autant dire qu'il éprouvait plus que du soulagement à l'idée de revoir Léo sur pieds et surtout heureux, il avait le sentiment qu'on lui ôtait des épaules un poids immense. Il se sentait léger, heureux parce que Léo l'était, si léger et heureux de le savoir en vie et en pleine forme qu'il était tout bonnement incapable d'accorder encore de l'intérêt à ses propres ennuis, quand bien même ils étaient l'inverse d'insignifiants. Andrew répondit à la remarque de Léo par un sourire sincère. Il ne s'était jamais senti aussi bien, vraiment ? Il ne savait pas quel effet avait eu sur lui cette maladie subite, mais en être ressortie vivant semblait l'avoir transformé, si bien qu'Andrew finirait même par penser que, au fond, c'était une bonne chose que cette terrible maladie ait sévi. Elle semblait avoir transformé quelque chose en lui. Elle lui avait permis, peut-être, de remettre certaines choses en perspective... Au fond, peu importait réellement le pourquoi du comment. La seule chose qu'il fallait retenir, c'était que Léo était en parfaite santé, et heureux. Quant à lui.

-Ça va,
affirma-t-il. Il pourrait revenir sur ce que son meilleur ami savait déjà : le fait que Penny et lui devaient se cacher constamment, qu'il craignait pour leur futur enfant, que Aaron avait tout découvert, mais il n'en avait pas envie. Pour le moment, ces considérations restaient à l'écart de son esprit, et il pouvait, en toute honnêteté, affirmer qu'il allait bien, sans se mentir ni se dédire. Il allait vraiment bien. Léo était en vie, Aaron aussi. C'était vraiment tout ce qui comptait pour lui pour le moment. Je désespérais de t'entendre dire ça, ajouta-t-il sur le ton de la plaisanterie mais sans plaisanter vraiment quant au fait qu'il allait merveilleusement bien. Il avait désespéré de l'entendre dire quoi que ce soit tout court, d'ailleurs. Il ne savait pas exactement ce qui était à l'origine de ce déclic, mais l'essentiel, c'était le résultat, vraiment. Et d'ailleurs, il valait peut-être mieux qu'il n'en apprenne pas davantage, car il n'était pas sûr que tous les détails seraient susceptibles de lui plaire, en dépit de tous les efforts qu'il était capable de fournir, pour Léo comme pour Penny.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 728

Message#Sujet: Re: L'amitié transcende tous les maux. [pv Léo <3]   Mar 14 Mar - 0:10

Andrew & Leopold
L'amitié transcende tous les maux.
Leopold appréciait sincèrement de voir le sourire sur le visage d’Andrew. Quand il lui demanda comment il allait, le chasseur répondit par un simple « ça va », mais Léo voyait bien que ce n’était pas le genre de ça va qu’il disait juste comme ça. Il avait l’air d’aller très bien, même si le jeune homme savait quand même que son meilleur ami avait toujours des ennuis. Après tout, rien n’avait changé entre temps, il le savait. Ce n’était pas parce que pendant des semaines Léo n’avait pas pu quitter son lit à cause de la maladie, que la situation de son meilleur ami était différent. Il était toujours avec Penny, qui était toujours une créature, alors que la famille Hellsing était justement censée tuer des créatures. Aaron était au courant, autant dire qu’Andrew avait donc des énormes soucis à se faire. Léo savait qu’il n’avait donc pas vraiment de raison d’être vraiment heureux, mais quand même. Il espérait qu’il l’était un minimum. Il afficha d’ailleurs un grand sourire quand son meilleur ami affirma qu’il avait désespéré de l’entendre dire ça.

Effectivement, Léo lui-même se rendait bien compte que tout était différent maintenant, que quand il disait qu’il allait bien, il le pensait vraiment. Oh, il n’était pas non plus au trente sixième dessous tout le temps avant la maladie, il avait commencé à reprendre du poil de la bête. Mais quand même, il y avait toujours une part d’ombre, qui était vraiment ridicule maintenant. Léo savait que c’était en grande partie grâce à Déa qu’il se sentait comme ça, mais il n’avait pas encore l’intention de trop le préciser à Andrew. Même si le chasseur (enfin l’ancien chasseur plus précisément) faisait énormément d’effort concernant Déa pour Penny, Leopold n’avait pas envie de trop lui parler de comment les choses évoluaient entre eux. Pas tout de suite en tout cas, il avait juste envie de profiter de la présence de son meilleur ami.

« Et moi donc ! »
Lui aussi, au final, avait désespéré de se sentir si bien à un moment. Il avait cru que jamais il ne pourrait se relever de ce qu’il avait vécu avec Jane, mais maintenant. Maintenant, il avait vraiment le sentiment qu’il pouvait vivre sans elle, qu’il pouvait reprendre sa vie en main sans son ex. Qu’il pouvait juste être heureux. Cette maladie avait été horrible, il n’allait pas dire le contraire, mais en même temps elle lui avait tellement ouvert les yeux. La preuve, il avait enfin avoué à Déa ce qu’il ressentait, il avait eu besoin de ça. Léo posa une main sur l’épaule de son meilleur ami, avant de reprendre. « Mais tout ça, c’est derrière moi ! » Il souriait de plus belle, il se sentait vraiment heureux, vraiment léger. « Et j’ai bien envie de fêter tout ça, pas toi ? » Bon, en fait, il ne lui laissait pas vraiment le choix. « Je te paie un verre à la taverne. »

C’était agréable de reprendre goût à la vie, vraiment.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 884

Message#Sujet: Re: L'amitié transcende tous les maux. [pv Léo <3]   Mar 14 Mar - 21:51


L'amitié transcende tous les maux.
V

oir Léo sous ce jour était effectivement devenu inespéré, pour Andrew. Même s'il avait été mieux, dernièrement, du moins avant que le sort ne s'acharne sur lui une nouvelle fois et que la maladie ne prenne le relais de sa dépression, ça n'avait pas été comme avant. Il y avait toujours comme une ombre dans le regard de Léo, toujours une sorte de barrière qui semblait l'empêcher d'être pleinement heureux. Mais il n'y avait plus la moindre trace de cette ombre, maintenant, et la barrière semblait avoir été abattue pour de bon. Andrew retrouvait son meilleur ami tel qu'il avait si longtemps été... avant la mort de son père et tout ce qui s'en était suivi, en somme. Il semblait à nouveau mordre la vie à pleine dents, parfaitement rasséréné, en harmonie avec lui-même. Peut-être avait-il fallu qu'il frôle la mort de près pour comprendre à quel point il tenait à la vie ? Va savoir d'où lui venait ce déclic, ce n'était pas bien important, au fond. Le résultat avait plus d'importance que le reste, et Andrew ne pensait pas que Léo ait envie de revenir sur la maladie et ses tourments. Le chasseur (s'il en était encore un) ne le voulait pas davantage, d'ailleurs. Tout ce qu'il souhaitait, pour sa part, c'était savourer cette nouvelle situation, et encourager la bonne humeur de son meilleur ami. Il espérait bien, à présent, que cette dernière ne retomberait plus. Il était bien placé pour savoir qu'il était présomptueux que d'ordonner au destin de vous laisser tranquille, mais il considérait tout de même que le jeune homme en avait assez vu pour toute une vie. Puisque la mort l'avait épargné, il semblait normal que ce qui devait suivre pour lui soit une situation plus douce, plus apaisée. Au moins, l'un d'eux avait droit à ça. Et à choisir, Andrew préférait largement qu'il s'agisse de Léo.

Andrew approuva d'un signe de la tête quand Léo affirma qu'il voulait fêter ça. Il est certain qu'ils ne pouvaient que célébrer l'événement, et à vrai dire, cela faisait une éternité qu'Andrew n'avait pas mis les pieds à la taverne, il n'en avait plus vraiment vu l'intérêt... mais ça, c'était parce qu'il ne se voyait pas jouer les piliers de bars tout seul, et se voyait plus mal encore se rendre à la taverne avec Penny, au regard de tous. Cette soirée, ce serait comme au bon vieux temps, un bon vieux temps qui remontait à si loin que ce devenait même difficile de le dater.

-Ça me va
, répondit-il alors dans un sourire. Je paierai le suivant.

Tant qu'à faire, autant ne pas se contenter que d'un seul verre. Il fallait célébrer ça de la bonne manière. Ils se rendirent donc à la taverne et les premiers verres furent commandé. ce fut après avoir trinqué qu'Andrew relança la conversation.

-Alors, qu'est-ce que tu comptes faire, maintenant que tu as retrouvé la santé ?



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 728

Message#Sujet: Re: L'amitié transcende tous les maux. [pv Léo <3]   Mer 10 Mai - 16:24

Andrew & Leopold
L'amitié transcende tous les maux.
Leopold appréciait sérieusement de pouvoir passer un moment agréable avec Andrew, de pouvoir fêter sa guérison. Le jeune homme avait vraiment le sentiment d’avoir tourné une page dans sa vie. Tout n’était pas encore parfait, le jeune homme le savait bien, ce qui s’était passé avec Jane n’allait pas disparaître aussi facilement, mais quand même. Il se sentait particulièrement bien, heureux, et avec un nouveau goût de vivre. Sérieusement, ils avaient de bonnes raisons de faire la fête. Bon, si Léo se sentait bien, il savait que la situation de son meilleur ami n’était toujours pas parfaite, mais justement ça ne pouvait pas leur faire du mal de juste se concentrer sur des choses positives. Les deux amis se rendirent donc dans la taverne où ils commandèrent déjà leurs premiers verres, parce qu’il allait y en avoir plusieurs. Cela faisait un moment que le jeune homme n’était pas venu à la taverne, en fait il avait un peu le sentiment que ça faisait un moment qu’il sortait tout court, du moins de cette manière. C’était un peu comme s’ils revenaient en arrière, quand la situation était encore parfaite pour eux deux, quand ils n’avaient aucune raison de se soucier de quelque chose. Quand Leopold n’avait pas perdu son père, quand Andrew n’avait pas de souci avec les membres de sa famille (quoi qu’il n’en eût pas encore concrètement avec tous).

« Vivre ! »

C’était une réponse un peu particulière à la question de son meilleur ami, mais en fait ça résumait assez bien ce que Leopold avait en tête. Il allait vivre oui, il avait envie de vivre. C’était quelque chose de naturel, mais pas tellement pour le jeune home au final. Parce qu’à un moment de sa vie, il avait arrêté d’avoir envie de vivre. Ensuite, il vivait, mais il y avait toujours cette ombre. Maintenant, Léo avait décidé de simplement profiter de la vie, de vivre ce qu’on lui permettait de vivre. Et il ne pouvait qu’être reconnaissant envers Déa et Andrew de lui permettre tout ça, parce que sans eux… il ne serait peut-être plus. Déa concrètement parce qu’elle l’avait sauvé des eaux, mais Andrew aussi par sa présence.

« Enfin, je vais reprendre une vie normale tu vois. J’avais une piste pour un travail avant tout ça. Je vais voir si c’est toujours d’actualité. » Et le fait que le jeune homme ait envie de travailler, c’était quand même un bon signe. Il allait profiter de la vie, mais en même temps il allait surtout reprendre une vie normale. En pensant à ça, Léo pensa à Déa… et pendant une seconde il se demanda si ce n’était pas maintenant qu’il devrait en parler à Andrew. Mais il décida d’attendre encore un peu. « Comment ça va toi ? Ça se passe toujours bien avec Penny ? Et le bébé ? »

Leopold regrettait vraiment d’avoir dû être alité pendant tout ce temps, il avait complètement été coupé de la vie de son meilleur ami.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 884

Message#Sujet: Re: L'amitié transcende tous les maux. [pv Léo <3]   Mer 10 Mai - 18:20


L'amitié transcende tous les maux.
V

ivre, il voulait vivre, tout simplement. Ça pouvait paraître simple ou même peu ambitieux, et pourtant, c'était la meilleure réponse que Léo pouvait lui donner, c'était la réponse qu'Andrew, même si inconsciemment, avait voulu entendre. Il avait eu si peu de le perdre. Et maintenant, il était là, bien vivant, et décidé à profiter de cette nouvelle chance que lui accordait l'existence. C'était un mot qu'il avait même voulu l'entendre prononcer avant la maladie. Il avait semblé aspirer bien davantage à la mort qu'à la vie, dernièrement, jusqu'à chercher à se donner la mort. C'était sans doute terrible à observer de cette manière, mais Andrew avait le sentiment que guérir de la maladie avait été semblable à une renaissance de Léo, comme s'il avait fallu qu'il meure un peu pour comprendre la valeur de la vie et choisir de la croquer à pleines dents. Il était soulagé de ce revirement. Il était convaincu, à présent, de ne plus avoir à craindre pour Léo. Il croyait en sa sincérité, et il était sûr à présent qu'il allait s'en sortir. Certes, il aurait toujours besoin de la présence de ses proches, mais il ne faisait pas que remonter la pente, il était parvenu au sommet, et il pouvait maintenant scruter l'horizon de toute sa hauteur. Oui, définitivement, c'était la réponse la plus satisfaisante qu'Andrew pouvait vouloir entendre de la part de son meilleur ami. Et il ne s'arrêta pas là.

Il avait l'intention de reprendre le cours d'une vie normale, ce qui ne lui avait pas été donné de réellement faire, finalement, tant les événements malheureux s'étaient précipités à sa porte, l'empêchant de mener à bien ses projets, de s'en sortir convenablement. Le jeune homme ignorait que son interlocuteur avait eu une piste pour un emploi avant tout ça mais il était heureux de l'apprendre, retrouver la vie active serait une bonne manière de se sentir utile et investi, de retourner de plain pied dans la vie. Andrew voulut répondre à cela, demander plus d'information, mais Léo reprit la parole, l'interrogeant sur sa propre vie.

-Tout se passe bien, très bien même,
assura-t-il, qui n'avait pas à feindre l'enthousiasme d'ailleurs, car sa vie de couple et la grossesse de Penny ne pourraient pas mieux se passer au vu des circonstances, ils étaient même au final chanceux de pouvoir si bien vivre la situation. Mais je reconnais que j'ai hâte que mon fils ou ma fille pointe enfin le bout de son nez. C'était beau de tout préparer pour sa venue, mais ce qu'il souhaitait surtout, c'était que sa famille soit enfin au complet. Je dois rencontrer les parents de Penny bientôt, je dois t'avouer que j'angoisse un peu.

Même si c'était déjà bon signe qu'ils aient accepté l'invitation. Andrew apprenait à vivre au jour le jour, dorénavant. Il savait bien que le moment viendrait où il se verrait confronté à des démons qu'il cherchait pour le moment à fuir. Et là, ce serait une autre affaire.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 728

Message#Sujet: Re: L'amitié transcende tous les maux. [pv Léo <3]   Sam 1 Juil - 13:19

Andrew & Leopold
L'amitié transcende tous les maux.
Leopold aimait entendre son meilleur ami affirmer que tout allait bien, très bien même. L’enthousiasme dont faisait preuve Andrew ne semblait vraiment pas forcé. En même temps, il n’avait aucune raison de le forcer si jamais il allait vraiment bien et il y avait peu de chance que les choses ne se passe bien avec Penny. Du moins, tant que les Hellsing ne mettaient pas leur nez dedans. Mais si ceux-ci avait posé soucis, Léo osait croire qu’il serait déjà au courant. Parce qu’il y avait peu de chance qu’il ne soit pas au courant. Andrew lui en parlerait, mais sans doute Déa aussi qui serait au courant via Penny. Léo afficha un sourire quand il entendit Andrew lui dire qu’il avait hâte que son fils ou sa fille pointe le bout de son nez. Le jeune homme ne pouvait pas vraiment imaginer ce qu’il ressentait, mais il osait croire qu’il parvenait quand même à le comprendre. Après tout, il devait avoir hâte de fonder sa famille, de pouvoir profiter autant de son fils que Penny. En tout cas, il y avait vraiment quelque chose de dingue quand il entendait son meilleur ami lui dire tout ça. C’était vraiment comme si… comme s’ils étaient définitivement devenus adulte. Oh, ils l’étaient depuis un moment, Léo s’était marié (même si ce n’était vraiment pas une bonne chose), mais le jeune homme avait le sentiment que la page se tournait complètement. Andrew allait devenir père après tout, ce n’était pas rien. Mais en soit ce ne fut pas l’information la plus surprenante donc, parce que l’ancien chasseur (Léo se doutait qu’il ne chassait plus maintenant, en fait, et ce n’était pas vraiment quelque chose qu’il regrettait) lui appris qu’il allait rencontrer les paroles de Penny bientôt.

« Vraiment ? »
Non pas qu’il mette en doute les propos de son meilleur ami, mais il était quand même surpris de découvrir que les parents de la jeune femme voulaient le rencontrer. Surpris d’une bonne manière, bien sûr, parce que c’était une bonne nouvelle que les parents de Penny cherchent à rencontrer leur gendre. Du moins, c’était ce que Léo se disait. Au moins, ça signifiait qu’ils faisaient quand même un pas vers le chasseur. « Tu n’as aucune raison d’angoisser, t’as tout du gendre parfait. » Ajouta-t-il alors, en plaisantant. Bon, bien sûr, le jeune homme savait que son meilleur ami avait de forte raison d’angoisser, parce qu’il allait quand même se retrouver devant un couple de créature qui devait techniquement accepter de voir leur fille créature fréquenter un chasseur… un homme avec du sang sur les mains. Mais bon, en un sens, il cherchait surtout à le rassurer. Et il ne mentait pas en réalité. Bon, il y avait le fait qu’il soit un Hellsing qui ne manquait pas de poser soucis bien sûr. Mais en dehors de cela, Léo pensait vraiment qu’Andrew était un « gendre parfait ». Le genre de jeune homme que tout le monde aimerait avoir comme gendre (ou comme époux, dépend du point de vu).
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 884

Message#Sujet: Re: L'amitié transcende tous les maux. [pv Léo <3]   Sam 1 Juil - 16:18


L'amitié transcende tous les maux.
E

h oui, vraiment... Andrew allait bel et bien faire la connaissance des parents de Penny... Si on lui avait dit, il n'y a pas si longtemps que cela de ça, au fond, qu'il finirait par assister au dîner d'une famille composée exclusivement de fées dans le but d'être intégré à cette famille, il n'y aurait pas cru un seul instant. C'était vraiment fou... L'inconcevable, était devenu on ne peut plus réel... et il n'avait pas la moindre envie d'y revenir. C'était comme ça, il avait changé, tout avait changé... et maintenant, au lieu de vouloir détruire les fées, il comptait bien faire de son mieux pour leur plaire. C'était dans la droite lignée des choses, au fond. C'était bien beau que de prétendre que Penny était son exception, mais cela, forcément, en incluait d'autres, qui en incluait d'autres... Protéger Penny, c'était protéger toute sa famille. Protéger Penny, c'était aussi protéger ses proches. Déa, par exemple, qu'il avait renoncé à chasser après l'en avoir menacé pendant des années (et tant mieux pour Léo). Et finalement, protéger Penny, c'était protéger n'importe quelle créature. Andrew n'était plus un chasseur, c'était aussi simple que ça... mais ce n'était pas pour autant qu'il suffirait d'avancer cet argument pour plaire à M. et Mme Watson. Oui, sur le papier, Andrew pouvait passer pour le gendre idéal, au sens où il était poli, avenant, propre sur lui, des arguments engageants en soi... oui mais, il y avait quelque chose en-deçà des apparences, et ce quelque chose n'avait rien de glorieux, ni rien d'engageant non plus. Et c'était une chose qu'il ne pouvait cacher aux parents de Penny.

-Un gendre parfait qui a assassiné un bon nombre des leurs,
le corrigea-t-il alors, mais d'un ton qui tenait plus du constat que du dépit.

Oui, il ne pouvait renier son passé. Et le pire, c'est qu'il ne le voulait pas du tout. Il le devrait sans doute, mais il n'avait pas vraiment honte de son passé. Il ne savait l'expliquer, ce n'était peut-être pas très logique, mais il ne changerait rien à son parcours. Il avait fait de lui ce qu'il était aujourd'hui... et puis, il gardait quoi qu'il en soit un attachement très fort à sa famille et aux valeurs qu'elle lui avait transmises. Il n'aurait peut-être pas la carrure du gendre idéal s'il n'avait pas été élevé dans ce souci exacerbé de discipline, après tout. Il était même fort à parier qu'il n'en aurait rien été.

-Mais s'ils acceptent de me voir, j'imagine que c'est déjà un bon début.
Il marqua une pause. Il n'avait pas envie de se morfondre alors qu'il retrouvait son meilleur ami en pleine forme. Non, il préférait largement célébrer à la place. Enfin, assez parlé de moi. Raconte-moi, alors, c'est quoi ce nouveau travail pour lequel tu avais une piste ?


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 728

Message#Sujet: Re: L'amitié transcende tous les maux. [pv Léo <3]   Sam 19 Aoû - 13:34

Andrew & Leopold
L'amitié transcende tous les maux.
Quand Andrew précisa qu’il avait tout du gendre parfait qui avait assassiné bon nombre des leurs… Leopold devait bien avouer qu’il n’avait pas spécialement de moyen de répondre à sa remarque. Effectivement, Andrew avait tué énormément de créature, même si Léo l’avait découvert plus tard. Mais maintenant les choses étaient différentes et le jeune homme était aux premières loges pour le voir. Sérieusement, qui aurait pu imaginer qu’Andrew Hellsing allait pouvoir aimer une créature, vivre avec elle… ce n’était pas quelque chose qu’on aurait pu imaginer en effet. Et pourtant, c’était bel et bien le cas. Leopold voyait bien qu’il y avait quelque chose de différent chez son meilleur ami. Si l’homme tenait encore forcément à sa famille, il s’était séparé d’eux. Le fait qu’il ne vive plus chez eux était déjà quelque chose d’incroyable après tout. Andrew n’était plus un chasseur, Léo avait fini par le comprendre. Ce qui arrangeait assez ses affaires en fait, parce qu’il n’avait pas spécialement envie de le voir tuer Déa sous prétexte qu’elle était une sirène. Mais il ne le ferait pas… parce que c’était la meilleure amie de Penny par exemple. Parce qu’elle entrait dans la zone des exceptions pour sa petite amie, même si finalement, Andrew ne chasserait sans doute plus jamais. Quand bien même, Léo savait que toutes les créatures ne méritaient pas de vivre pour autant. La preuve avec ce Sorcier qui l’avait enlevé et qui allait rapidement revenir à la charge le concernant, ou encore ce vampire qui allait s’en prendre à la famille de Déa par vengeance (et pas seulement).

Leopold afficha un sourire quand son meilleur ami affirma que le fait que les parents de Penny acceptaient de le rencontrer était déjà un bon signe. C’en était un oui, le jeune homme ne pouvait pas voir les choses autrement. Des fées acceptaient de rencontrer un chasseur, cela signifiait quand même qu’ils acceptaient en partie la relation de leur fille. Même s’ils n’avaient pas le choix et le fait que la jeune femme soit enceinte ne pouvait que les pousser à mettre un peu d’eau dans leur vin. Même si rien n’était si simple que ça.

« Je suis sûr que ça va aller. »

Dit-il alors, ne pouvait pas s’empêcher d’être optimiste. Comment pourrait-il en être autrement après tout ? Le jeune homme était vivant, alors qu’il avait quand même traversé de nombreuses épreuves. Il avait vraiment cru que la maladie allait le tuer, qu’elle allait le consumer à petit feu. Il s’était cru mourir, mais il était vivant. Et en plus… il était amoureux et heureux. Que demander de mieux ? Qui aurait pu croire à tout cela quelques semaines avant ?

« C’est un poste de surveillant à l’école. »
Dit-il alors quand son ami le questionna sur la piste de travaille qu’il avait. « Ça n’est pas très glorieux, mais c’est déjà ça. C’est Déa qui m’en a parlé. » Léo marqua une pause et pendant quelques secondes il hésita. « D’ailleurs… concernant Déa. »

Mais il s’arrêta là.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 884

Message#Sujet: Re: L'amitié transcende tous les maux. [pv Léo <3]   Sam 19 Aoû - 13:56


L'amitié transcende tous les maux.
L

a confiance de Léo faisait plaisir à voir et à entendre. Quand il l'entendait affirmer que tout allait bien se passer, il avait la faiblesse de vouloir le croire, parce qu'il faisait preuve d'une telle assurance qu'il était tout bonnement impossible de le contredire. Il y avait longtemps que Andrew n'avait pas vu son meilleur ami comme cela, confiant, sûr de lui, positif, optimiste... mais clairement, ça lui faisait un bien fou. Le seul fait qu'il sache aborder la vie avec autant de confiance lui en redonnait à lui aussi. Si le jeune homme avait su remonter la pente, après tout ce qui lui était arrivé.. alors tout était possible, non ? Oui. Mais il n'était plus temps de parler de lui, du moins, Andrew considérait qu'ils s'étaient suffisamment épanchés sur son propre sujet. Il préférait donc parler de lui,, et par la même en apprendre plus sur le travail qu'il était parvenu à dénicher. Quel que puisse être cet emploi, ce serait une bonne chose, parce que le jeune homme avait besoin d'être actif, tout simplement. Il fut tout de même un peu déçu d'apprendre qu'il était "juste" surveillant à l'école. C'était de purs préjugés, bien sûr, mais il considérait que le jeune homme valait mieux que ça, il pouvait avoir un travail beaucoup plus intéressant et stimulant. D'un autre côté, le principal, c'est qu'il ait un emploi et que ça ne lui déplaise pas. Ce pourrait bien être temporaire, de toute manière. Il n'allait clairement pas critiquer ses choix... Enfin, les choix de Déa, en l'occurrence, visiblement... Bon, il pouvait laisser entrer sa mauvaise foi en ligne de compte, mais d'un autre côté, avec tout ce qu'elle avait fait pour Léo, ce ne serait pas très juste... Il aurait toujours du mal à passer outre ses préjugés à son encontre, mais malgré tout, il était bien obligé d'admettre que c'était une fille bien, et qu'elle tenait sincèrement à Léo, tout comme à Penny, d'ailleurs.

-Quoi ?
se contenta-t-il de demander quand il évoqua Déa.

Il ne se montrait pas outre mesure curieux, tout simplement parce qu'il considérait que ce qui concernait la sirène n'avait pas forcément matière à l'intéresser... mais là, il était loin du compte. C'était clairement de l'aveuglement de sa part de ne pas avoir constaté les sentiments de la jeune femme pour son meilleur ami, c'en était peut-être tout autant d'avoir fait abstraction du rapprochement entre ces deux-là, mais c'était comme ça. Il n'était pas spécialement doué pour déceler ce genre de choses, et par ailleurs, le fond d'animosité qu'il lui restait envers Déa lui avait interdit d'envisager que Léo finisse avec elle... et tout simplement, il ne savait pas que son meilleur ami s'était déjà senti près pour une nouvelle relation. Léo allait clairement devoir éclairer sa lanterne.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 728

Message#Sujet: Re: L'amitié transcende tous les maux. [pv Léo <3]   Lun 2 Oct - 15:28

Andrew & Leopold
L'amitié transcende tous les maux.
En soit, ça n’avait rien de réellement particulier d’avouer à Andrew qu’il fréquentait à présent Déa. Au contraire, Léo devrait pouvoir le faire tout simplement, comme ça, sans craindre une quelconque réaction d’Andrew. Sauf que si… Leopold craignait un peu la réaction de son meilleur ami. Parce qu’il savait parfaitement que le chasseur (ou ancien chasseur en fait) n’appréciait pas du tout la sirène. Il la tolérait parce que c’était une amie proche de Penny, parce qu’elle était proche de lui (et plus que ce que Andrew devait croire d’ailleurs) et qu’elle l’avait soutenu dans des épreuves difficiles. Dans un monde parfait, Leopold aimerait que Andrew et Déa parviennent à s’entendre parfaitement, à être amis même. Mais il n’en demandait pas tant. Il demandait simplement que son meilleur ami ne lui reproche pas de fréquenter la sirène maintenant. Sachant qu’en un sens, c’était peut-être un peu rapide. Mais ils savaient tous les deux que la vie pouvait être vraiment courte. Malgré les épreuves que Leopold avait traversées, malgré tout ce que Jane lui avait fait, il avait vraiment envie de revivre une relation sereinement. Ça n’allait pas être facile tous les jours, mais de toute façon Léo avait déjà le sentiment d’avoir gâché trop de temps pour se poser plus de question. Bon, il avait dû vivre de nouvelles épreuves pour se rendre compte de ce qu’il voulait vraiment… mais maintenant il le savait.

Quand Andrew se contenta d’un « quoi », Leopold sentit son cœur s’emballer. C’était maintenant qu’il devait apprendre la nouvelle à son meilleur ami, sans savoir s’il allait bien la prendre. Léo inspira longuement avant de reprendre la parole, se disant que son ami n’avait aucune raison de ne pas être heureux pour lui.

« Tu sais, avec tout ce qui s’est passé… » Bon, ça commençait mal, le jeune homme avait déjà commencé à tourner un peu autour du pot. Mais bon, il ne voulait pas non plus balancer la nouvelle comme ça, de but en blanc, sans une petite préparation. Bref tout ce qui s’était passé… avec Jane, sa tentative de suicide, la maladie, le Sorcier même… « Ça m’a permis de faire un peu le point sur ma vie, sur ce que j’avais envie… ce que je ressentais. »

Bon, clairement, il était vraiment en train de tourner autour du pot. Leopold avait envie de dire à Andrew qu’il sortait avec Déa, parce qu’il ne se voyait pas cacher une telle information à son meilleur ami. Mais force lui était de constater que ça n’avait rien d’évident du tout. Alors que ça ne tenait qu’en quelque mort. Peut-être qu’il devait juste dire ce qu’il avait à dire et voir ce que ça allait donner. Oui, c’était encore le plus simple. Leopold soupira une nouvelle fois, avant de lancer la bombe.

« Bon, écoute. Je sors avec Déa. »

Voilà c’était un peu brut pour le coup, mais au moins c’était dit. Et maintenant, Léo n’avait plus qu’à attendre la réaction de son meilleur ami.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 884

Message#Sujet: Re: L'amitié transcende tous les maux. [pv Léo <3]   Mar 3 Oct - 19:25


L'amitié transcende tous les maux.
A

ndrew pensait, après toutes ces années, suffisamment bien connaitre son meilleur ami pour deviner un minimum le fond de sa pensée (quoi qu'il pouvait encore être surpris, et la suite allait le lui prouver d'ailleurs), et donc savoir à quels moments il se sentait embarrassé. En l'occurrence, il lui semblait évident que Léo tournait autour du pot. Il lui parlait de tout ce qu'il avait vécu, de toutes les épreuves qu'il avait traversé, du fait que ça l'avait invité à réfléchir sur sa vie, sur ce qu'il voulait ou non dans son existence... D'accord, c'était sans doute plus que normal, au vu de tout ce qui lui était arrivé. Mais.. quel était le rapport avec Déa, exactement ? Une fois encore, il refusait de comprendre alors que Léo lui pointait l'évidence sous le nez, alors que c'était sans doute au-delà d'évident. Il ne dit rien, il se contenta d'attendre que Léo accouche enfin et lâche ce qu'il avait à lui dire, sans plus de détour. Ce qu'il finit bel et bien par faire. Et c'est ce qu'il finit en effet par faire. En une phrase, il avait tout dit... Et pou le coup, Andrew se sentit un peu idiot, il faut bien l'avouer. Léo et Déa étaient ensemble.

Léo sortait avec Déa... Et au final, maintenant que Léo l'apprenait de but en blanc à Andrew, ce dernier se sentait on ne peut plus idiot de ne pas avoir remarqué qu'il se tramait quelque chose entre les deux. Oh, à une époque, il avait bien soupçonné des atomes crochus entre eux (mais en même temps, il faut dire qu'il s'était basé sur un très prosaïque : une amitié entre un homme et une femme, surtout aussi forte, ne peut que déraper), et cela avait contribué au fait qu'il n'appréciait pas son amitié avec elle (parce qu'il ne voulait pas le voir sortir avec une créature - loupé), mais puisqu'il ne s'était jamais rien passé, puisqu'il s'était épris si fort de Jane Hardwick, il avait juste exclu cette hypothèse. Alors qu'elle justifiait énormément de choses, en réalité.

-Oh..., se contenta-t-il de dire pour commencer. Je suis bête, j'aurais dû m'en douter, reconnut-il ensuite. D'autant qu'il était convaincu que Penny, de son côté, les avait certainement percés à jour depuis un bon moment déjà. Je vais pas te dire que la nouvelle m'enchante, ajouta-t-il alors, ayant bien conscience du fait que Léo devait appréhender sa réaction pour des raisons plus que légitimes - il n'avait jamais caché le fait qu'il n'appréciait pas Déa, et elle était une créature. Autant dire que la dernière fois que Léo s'était entiché d'une créature, leur amitié en avait pris un sacré coup. Mais... Dea tient à toi, c'est évident. Tellement évident qu'il se demandait vraiment comment il avait fait pour ne rien voir. Alors, si t'es heureux avec elle, je suis heureux pour toi.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: L'amitié transcende tous les maux. [pv Léo <3]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'amitié transcende tous les maux. [pv Léo <3]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joyeux noel à tous!
» L'amitié n'a pas de prix...(PV : Petit Lagon)
» Les maux qui ravagent Haiti: A la recherche d'une solution ou d'un remede
» L'amitié d'Herbert Pagani.
» ce merveilleux mot Amitié

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Grande place-