Partagez | 
 

 Parfois tourner en rond peut être utile. [Coraline]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 19

Message#Sujet: Parfois tourner en rond peut être utile. [Coraline]   Dim 4 Déc - 23:31

Se balader dans la forêt de temps à autre aurait pu être sympa mais pas lorsqu'on y passe nos nuits sans pouvoir poser un seul petit doigt au dehors de ce bouquet d'arbre... Et que c'est lassant de tourner en rond ! Ce refuge de vampires existe-t-il vraiment ? Si Elisabeth continue à ce rythme, elle risque bien de tomber sur un loup-garous ou elle ne sait quoi, et alors là, si cela arrivait vraiment, ça n'annoncerait rien de bon. Elle aurait dû égorger cette idiote de mère, cela lui aurait éviter de passer des journées avec une soif insupportable et de courir telle une idiote après les animaux avant de se retrouver le nez dans la terre. Bon, c'est décidé à partir de maintenant, le premier humain qu'elle croisera sera retrouvé mort sans une seule goute de sang, au moins ce sera plus facile. Ce n'est pas petit. Ce n'est pas agile. Et il y a plus de chance d'avoir sa confiance pour l'approcher. Seulement, il faut qu'il y en est un... et qui est aussi stupide qu'elle pour entrer dans les bois? Absolument personne ! Elle était donc condamnée à pourrir seule dans cette forêt ... Pourquoi se retrouvait-elle toujours seule ? Pourquoi ses rêves devaient-ils forcément s'effondrer un par un ? Elle n'avait pourtant rien fait... elle qui était autrefois si innocente, si ignorante, si heureuse... et qui finalement se retrouve seule sans aucune récompense pour tout ce qu'elle avait fait. Elle avait fait l'effort de tenter de sympathiser avec sa mère, de consoler son père qui pleurait le malheur de sa fille, de s'occuper jours et nuits, d'essayer de se rendre utile et de surtout supporter tout son mal-être, sans jamais rien dire de ce qui se passait réellement durant les absences de son père. Et tous ces jours étaient finalement inutiles, son père n'avait pas pu mourir heureux tandis qu'Ely' s'était retrouvée à la porte sans rien. La voilà-donc perdue dans ce bois... Tu sais, tu es pitoyable. lui soufflait la petite voix enfuie tout au fond de son âme. C'était le cas de le dire, qu'elle-ce qu'elle avait d'autre à faire à part marcher sans vraiment savoir où aller ? Rien ... Si seulement il y avait quelqu'un dans les parages, se disait-elle tandis qu'elle marchait à travers le bouquet d'arbres. Parler à quelqu'un comment est-ce que c'était déjà? Etre heureux, est-ce que c'était possible ? A quoi ressemblait-elle la joie lorsqu'on n'est plus innocent ? Pourquoi la vie était-elle si... cruelle? La vie était pourtant tellement facile autrefois, comme dans les contes pour les enfants, alors que le mal était là, il a toujours été là, mais la jeune fille innocente comme elle l'était, ne l'avait jamais remarqué autrefois. Maintenant, elle le voyait. Partout autour d'elle, même à l'intérieur d'elle. En y pensant, Elisabeth aurait pu être heureuse à cet instant même, seulement si elle n'avait pas relevé le défis. Tout était de sa faute, absolument tout. Sans son erreur, père serait mort heureux, mère n'aurait pas dévoilé son vrai visage tandis qu'elle, elle serait encore à l'école parmi ses bons vieux camarades. Elle serait surtout heureuse ... Mais alors pourquoi continuait-elle encore à vivre si elle avait fait tout foiré? Tout était finit, il n'y avait plus aucun sens dans cette vie et elle était désormais seule ou plutôt, elle était seule depuis longtemps. Personne pour l'écouter, pour l'encourager, pour la soutenir, pour l'aider, il n'y avait absolument personne! Elle en avait marre de cette vie, elle n'en pouvait plus, deux années sans un seul sourire sincère ... deux années insupportables sans personne à ses côtés et cela durera forcément jusqu'à l'éternité ... avec une voix insupportables qu'elle entend souvent en plus de ça!
-Je te déteste Papa ! Laissait-elle échapper sans même se douter que quelqu'un pouvait être dans les alentours.
Un bruit retentit non loin d'elle ... Un animal peut-être.. non... trop grand pour un animal, n'y avait-il tout de même pas quelqu'un ?!
-Y a quelqu'un ?Finit-elle par demander après une longue hésitation d'une petite voix.
Pourvu que ce ne soit pas ni un loup-garous ni quoi que ce soit de dangereux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 393

Message#Sujet: Re: Parfois tourner en rond peut être utile. [Coraline]   Mar 6 Déc - 19:02


Parfois tourner en rond peut être utile.  
C

oraline ne mettait presque jamais les pieds au village, à moins d'y être expressément invitée par le Sorcier (c'est à dire que ce dernier lui avait ordonné de s'y rendre pour une raison ou pour une autre). Le temps qu'elle passait au milieu de ces ruelles appartenait à ces époques anciennes, à ces moments reculés qu'elle cherchait du mieux qu'elle pouvait à occulter de sa mémoire... C'était si loin, maintenant, cette enfance heureuse qu'on lui avait fauchée, il ne devait plus rien en rester, à présent, sauf ces sentiments tenaces que sa relation avec Scott avait réveillés, et donc, elle n'avait pas le moins du monde ou encore envie de se mêler à la foule des villageois sitôt que le soleil n'était plus susceptible de la réduire en poussière, elle se satisfaisait de sa solitude, de sa romance, de ses errances, et de ses crimes pour le moins inhumains (mais eh, après tout, elle n'était de toute façon pas humaine), elle ne revenait au village qu'en dernier recours, quand elle y était contrainte, donc. Si elle s'y était rendue ce jour-ci, c'était dans le but de traquer une victime spécifique pour Appers, duquel elle se sentait d'autant plus redevable que sa potion avait fait des miracles sur elle (même si ça n'allait pas durer et qu'une autre potion était par contre intervenue trop tard, trop tard pour sauver Mrs Barnes de la maladie). Elle avait mené sa mission à bien, était retournée aux grottes avec son butin et, à présent... retrouvait cet état d'errance auquel elle se voyait contrainte la plupart du temps, au final, au beau milieu de la forêt.

C'est sûr, avec le temps, elle devrait y être habituée. Après tout, cela faisait quasiment dix-sept ans de sa "mort" qu'elle existait ainsi, mais pourtant, ce n'était pas le cas. Ses missions pour Dean agrémentaient son quotidien, ses rendez-vous avec Scott le rendaient plus beau et plus agréable, mais en définitive, il advenait toujours un moment où elle se retrouvait seule, et d'autant plus seule en l'occurrence à présent que le seul buveur de sang avec lequel elle ait su se lier d'amitié, Joachin, cet homme qu'elle considérait réellement comme son père, se révélait être son assassin ainsi que celui de ses parents, une réalité qu'elle commençait à accepter mais qu'elle restait bien incapable de lui pardonner malgré tout. Ne lui pardonnerait sans doute jamais. Elle se trouvait donc seul, errant entre les arbres au beau milieu de la nuit sans aucun but précis, quand elle entendit une voix, une voix enfantine transpercer les ténèbres. "Je te déteste, papa !" Une phrase qui, forcément, trouvait écho en elle. Plus que de raison, même, peut-être. Elle s'approcha donc doucement afin de découvrir à qui cette voix appartenait, et ce faisant, fut visiblement repérée. Elle se rapprocha donc, s'exposant à la vue de la jeune fille qui lui faisait face.

-Oui
, répondit-elle doucement. Désolée, je ne voulais pas t'effrayer.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 19

Message#Sujet: Re: Parfois tourner en rond peut être utile. [Coraline]   Mar 17 Jan - 22:31

-Oui, désolée, je ne voulais pas t'effrayer.

La nuit avait parfaitement bien commencée. Elisabeth ne savait pas ce qui la décevait le plus : le fait qu’elle ait prononcée haut et fort ses pensées dans le risque d’être interrogée, ou bien le fait qu’elle soit nez à nez avec quelqu’un qui sans doute n’était pas humain. Ne souhaitais-tu pas croiser une personne y a quelques temps? Lui soufflait une petite voix lointaine. Justement, elle le voulait, mais celle-là n’était pas humaine. Même si par pûr hasard, il se révélait qu’elle ait commis la même erreur qu’Eli' en s’aventurant dans la forêt, il serait peu probable qu’elle soit aussi calme en sortant de sa cachette. A moins que ce soit une chasseuse mais, avec un tel âge, Elisa' en doutait fort. Il y a des chances qu’elle le soit. Puis, qui paniquerait devant toi ? On peut à peine deviner que tu n’es pas une humaine. Lui murmurait une nouvelle fois cette même petite voix lointaine. Si seulement l’enfant n’était pas occupée à scruter attentivement l’inconnue, elle aurait déjà depuis longtemps répondu de multitudes choses à cette personne -du moins cette chose-, à qui appartenait la voix. Alors, celle-ci s'efforça de l'ignorer avec peine, prête à craquer à tout moment et lui demanda pensivement bien fort de se taire.

-Qui es-tu ? Se contentait-elle de demander froidement avant de reprendre, vaincu par les demandes de la voix, Je suis sûre que tu n’es pas humaine, à quelle espèce est-ce que tu appartiens ? Loup-garous ?

Par méfiance, Elisabeth s’était déjà préparée à prendre la fuite: ayant commencée à prendre appuie sur sur sa jambe pour pouvoir faire demi-tour si jamais il le fallait. A vrai dire, elle s’attendait un peu au pire, dès le début elle ne souhaitait pas rencontrer un loup-garous, elle savait qu’en perdant tout d’un humain elle avait reçu en retour des capacités, seulement elle ne les maîtrisait pas du tout et ne les connaissait sûrement pas toutes, alors il fallait être quand même un minimum vigilent. Pourtant, malgré cet air indifférent et froid de cette adolescente, elle avait envie de l’apprendre à connaître, cela faisait des lustres qu’elle n’avait pas parler à quelqu’un autre que sa mère ou son père.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 393

Message#Sujet: Re: Parfois tourner en rond peut être utile. [Coraline]   Mer 18 Jan - 17:33


Parfois tourner en rond peut être utile.  
P

endant un temps qui ne fut sans doute pas si long mais qui sembla durer une éternité à Coraline, aucun mot ne fut prononcé, la demoiselle en face d'elle, celle qui avait parlé un peu plus tôt, se taisait et se contentait de la jauger du regard. Du moins était-ce l'impression que cela donnait à la buveuse de sang. Elle pouvait le comprendre. Il n'était pas rare que, au cours d'une première approche, on soit surpris, car on ne s'attendait pas à voir une gamine de son âge, si jeune physiquement, et l'air si impassible, errer au cœur de la forêt. La différence avec le cas de figure habituel, c'est que la gamine qui lui faisait face semblait bien plus jeune qu'elle. Était-ce vrai ? Difficile de s'en assurer. Coraline, après tout, malgré son apparence, approchait des vingt-neuf ans. Alors, est-ce que son interlocutrice était dans son cas ? Était-elle un vampire, elle aussi ? C'était possible, même si Coraline, depuis le temps qu'elle occupait les lieux, pensait connaître l'identité de la grande majorité des buveurs de sang de Notre terre. En bref, elle ne savait pas à qui elle avait affaire. Et l'inverse était tout aussi vrai, manifestement. Raison de plus pour lever toutes ces interrogations et parler enfin. Coraline laissa malgré tout à son interlocutrice le soin de prendre la parole. Elle ne voulait pas l'intimider. Elle était curieuse, elle ne voulait pas effrayer son interlocutrice. Si elle la braquait en prononçant un mot de travers, elle n'obtiendrait rien des informations qu'elle voudrait découvrir au sujet de son interlocutrice, qui daigna faire à nouveau entendre sa voix, en effet.

Elle lui demanda qui elle était, d'un ton qui n'avait rien d'avenant. Coraline ne le lui reprochait pas le moins du monde, elle aussi avait tendance à se montrer naturellement froide et distante, surtout avec les personnes qu'elle ne connaissait pas. C'était une question de sécurité. C'était quelque chose d'infiniment nécessaire, alors elle n'allait pas la blâmer de faire une chose qu'elle faisait pour elle-même. La demoiselle ne perdait pas le nord, elle reprit la parole, affirmant qu'elle avait deviné qu'elle n'était pas humaine. Finement observé, en effet. Cela signifiait donc que la jeune fille avait connaissance de l'existence des créatures. Elle n'était pas une petite fille innocente et égarée, ce qui laissait de plus en plus supposer qu'elles partageaient peut-être le même sort, toutes les deux.

-En effet, je ne suis pas humaine
, reconnut-elle, conciliante. Elle ne voyait pas de raisons de mentir à son interlocutrice. D'autant plus que si elle voulait obtenir quelques réponses honnêtes de la part de son interlocutrice, il fallait qu'elle joue le jeu, elle aussi. Elle se disait que c'était une condition plus qu'indispensable. Je suis un vampire. Et elle n'hésita pas un seul instant avec d'embrayer à son tour sur une question. Et toi, qui es-tu ?

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Parfois tourner en rond peut être utile. [Coraline]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Parfois tourner en rond peut être utile. [Coraline]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» faire tourner le jeu en arrière plan
» En quoi Kaïn peut-être utile?
» Une dérision peut parfois devenir une passion. [Feu Follet]
» DON&JULIET Il suffit parfois d'une seule personne pour se sentir heureux
» Une bonne nouvelle peut en cacher une autre ►Alex & Flo◄

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Reste du monde :: Forêt-