Partagez | 
 

 Tout vient à point à qui sait attendre [pv Léo <33]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
Messages : 1025

Message#Sujet: Tout vient à point à qui sait attendre [pv Léo <33]   Dim 1 Jan - 19:31


Tout vient à point à qui sait attendre

Ç

a n'avait vraiment pas été simple. Déa avait déjà rompu avec tel ou tel homme, telle ou telle femme, mais en règle générale, elle ne restait jamais suffisamment longtemps avec ces personnes pour que ça ait réellement de l'importance. Avec Hélio, c'était différent, elle s'était attachée à lui... Et force lui avait été de constater qu'il s'était attaché à elle également. Elle n'était vraiment pas à l'aise avec le rôle de briseuse de coeur, et à présent que cette épreuve était passée, à présent qu'elle était officiellement célibataire (pas pour longtemps, si tout allait bien), elle devait bien avouer qu'elle ne savait pas trop comment elle se sentait. Une part d'elle se sentait soulagée, parce que Léo ou pas, cette relation ne devait pas durer, elle ne pouvait pas s'engager avec un autre, elle ne pouvait pas tomber amoureuse du buveur de sang, et heureuse, aussi, parce qu'elle était impatiente de rentrer et de retrouver Léo. Et puisqu'elle était heureuse alors qu'elle venait juste de rompre, elle se sentait aussi honteuse et coupable... Elle se sentait mal parce qu'elle avait fait du mal à une personne à qui elle tenait pourtant sincèrement. Oui, elle n'était pas vraiment au clair avec ses pensées, et au final, elle avait surtout hâte de rentrer chez elle, parce qu'il serait plus simple de tourner la page précédente quand la suivante s'ouvrirait à elle.

Mais là encore, elle n'arrivait pas à être totalement euphorique à la perspective de retrouver Léo. Oh, elle était impatiente, oui, mais elle n'arrivait pas à s'empêcher d'éprouver de l'anxiété, également. Elle ne pouvait s'empêcher de s'interroger. Et si après tant d'années à l'espérer, être avec lui la guérissait finalement de ses sentiments pour lui ? Et si Léo se rendait compte que c'était simplement la jalousie et la peur de mourir qui l'avaient convaincu qu'il l'aimait. Plus simplement : et si Léo et elle, ça ne marchait pas ? Qu'est-ce qui se passerait, alors. Non, non, il fallait qu'elle cesse de se poser tant de questions. Depuis quand se prenait-elle à ce point la tête ? Parce que c'était important, tout simplement, parce que quand elle allait rentrer chez elle, tout allait changer, et le changement, c'était toujours angoissant... encore plus quand on avait concrètement en mémoire ce à quoi on avait renoncé, le mal qu'on avait répandu, pour en arriver là. Une fois devant chez elle, elle demeura bêtement sur le pas de la porte plusieurs secondes durant avant de prendre une grande inspiration et de rentrer. Là, elle trouva Léo. Et de nouveau, elle resta un instant plantée là sans savoir quoi dire. Non mais, au final, si elle ne trouvait rien à dire pour le moment, c'était peut-être qu'il n'y avait rien à dire, justement... Elle s'avança finalement vers lui, et elle l'embrassa comme elle rêvait de le faire depuis ce qui lui semblait être une éternité.





code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 728

Message#Sujet: Re: Tout vient à point à qui sait attendre [pv Léo <33]   Dim 1 Jan - 21:00

Déa & Leopold
Tout vient à point à qui sait attendre.
Depuis que Leopold était sortie de son état de malade, il avait l’impression de reprendre goût à la vie. C’était plus qu’agréable de se sentir revivre, surtout après un tel moment où il avait cru mourir. Le jeune homme profitait de chaque instant de la vie, profitait de sortir, du soleil et de la fraicheur de l’extérieur. Avec l’arrivée de l’automne, le temps était beaucoup plus doux et c’était vraiment agréable. Le jeune homme revivait donc tout simplement, profitant pleinement de sa vie qu’il était heureux de retrouver. Et en même temps… il y avait ce détail qui n’était toujours pas vraiment résolu. Enfin, qui devait l’être prochainement sans doute, normalement, il l’espérait en tout cas. Maintenant qu’il était pleinement remis de la maladie, se sentiments n’avaient pas changé vis-à-vis de Déa. Il avait mis du temps, mais il s’était rendu compte qu’il l’aimait. Sauf que même si le jeune homme était plus au fait de ses sentiments, qu’il avait avoué ces derniers à la jeune femme, la situation n’était pas pour autant parfaite. Parce que techniquement, sa meilleure amie (qu’il ne pouvait plus vraiment appeler sa meilleure amie en fait, mais bon vu la situation il n’avait aucune idée de comment l’appeler) était en couple avec Hélio. Léo n’avait aucune envie de devenir l’amant, celui avec qui une personne trompait son couple. Parce qu’au vu de sa situation, il ne pouvait souhaiter ça à personne.

Il savait donc qu’il n’avait pas vraiment d’autre choix que d’attendre le moment où Déa allait rompre avec Hélio. Elle lui avait dit qu’elle le ferait, mais il ne voulait pas s’emballer avant qu’elle le fasse. On ne savait jamais… au cas où. Le jeune homme avait eu bien trop de déception dans sa vie sentimentale pour faire n’importe quoi, pour s’emballer trop rapidement. Même si Léo avait confiance en sa meilleure amie (enfin meilleure amie…), il préférait attendre que la situation soit éclaircie avant de s’emballer. Enfin… il disait ça, mais en réalité il s’emballait quand même et il attendait juste que Déa lui donne un signe que la situation était arrangée (si on pouvait vraiment dire ça, il avait quand même un peu de peine pour Hélio même s’il ne l’appréciait pas).

Ce jour-là, la jeune femme s’était absentée et lui était resté chez eux. En plus, ils vivaient ensemble, ça n’arrangeait pas du tout la situation. Il vaquait à ses occupations, jusqu’à ce que la porte s’ouvre sur Déa. Léo tourna son regard vers elle, lui adressant un sourire. Elle ne dit rien sur le moment, alors il ne dit rien non plus. Elle resta un instant plantée devant lui, avant de finalement s’approcher de lui et de l’embrasser. Léo répondit au baiser de la jeune femme. Peut-être qu’il devrait lui demander si elle avait parlé à Hélio, si elle l’avait bien quitté. Mais il ne le fit pas, il enroula ses bras autour d’elle et prolongea le baiser encore et encore. Parce qu’elle savait ce qu’il pensait et qu’il avait suffisamment confiance en elle pour savoir qu’elle n’agirait pas ainsi si elle n’avait pas parlé à Hélio. Elle l’avait fait donc et le jeune homme ne pouvait pas s’empêcher de sentir son cœur s’alléger énormément.

« Je t’aime… »
Dit-il dans un souffle quand leurs lèvres finirent par s’écarter.
Code by Gwenn


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1025

Message#Sujet: Re: Tout vient à point à qui sait attendre [pv Léo <33]   Dim 1 Jan - 22:00


Tout vient à point à qui sait attendre

S

es doutes, ses craintes, ses angoisses, ses appréhensions, tout s'évapora d'un coup d'un seul dès l'instant où Léo lui rendit son baiser. La question ne se posait plus alors. Plus aucune question ne se posait, il n'y avait plus la place dans son esprit pour la moindre pensée négative, pour la moindre pensée tout court. Il n'y avait plus qu'elle et lui, et tout le reste n'avait plus l'ombre d'une importance. Elle se sentait bien, elle se sentait heureuse, bien incapable de se sentir encore coupable... Elle avait attendu ce moment si longtemps... et ce moment était tout simplement parfait. Elle ne sut pas combien de temps s'écoula avant que leurs lèvres ne se séparent. Ça aurait pu être des secondes comme des minutes, impossible de savoir, cet instant s'était perdu dans l'éternité;.. et elle était convaincue que tous les autres seraient ainsi également. Car à présent, il y en aurait d'autres; Car à présent, ils pouvaient le dire, ils pouvaient l'affirmer, ils étaient ensemble. Elle sentit son coeur s'emballer comme jamais quand elle l'entendit lui dire "Je t'aime". Ces mots, à présent, prenaient toute leur valeur, tout leur sens, elle avait l'impression que rien ne saurait jamais être plus parfait. Elle n'aurait pas cru cela possible, et ça l'était. Elle se sentait si bien, si heureuse, si légère. Elle avait le sentiment de ne plus avoir ressenti ça depuis bien longtemps. En fait, elle ne s'était peut-être jamais sentie comme cela de toute sa vie. Un large sourire orna son visage. S'il savait à quel point il la rendait heureuse.. Elle avait envie de lui communiquer cette impression à travers son seul sourire... mais elle ne pensait pas que ce soit suffisant. Il faudrait tellement plus...

-Je t'aime aussi,
répondit-elle avec toute la sincérité du monde, et pour cause, elle ne pouvait certainement pas douter de ses sentiments, il y avait bien trop longtemps qu'elle les éprouvait, et ils lui semblaient bien plus intense encore à présent qu'ils étaient partagés. J'ai du mal à croire que c'est réel, se permit-elle de dire, tout en songeant qu'elle n'aurait peut-être pas dû.

C'était sorti tout seul, elle avait voulu l'exprimer comme elle le pensait, mais elle craignait de mettre Léo mal à l'aise ou de l'embarrasser. Pour elle, leur histoire était un rêve éveillé, un souhait de longue date qui s'exauçait enfin, mais elle savait que Léo ne pouvait pas appréhender les choses de la même manière, et elle ne voulait pas qu'il culpabilise pour ça non plus. Mais elle ne pouvait pas faire comme si elle découvrait seulement ses sentiments, ce serait mentir, elle les éprouvait depuis ce qui lui semblait être une bonne éternité. Elle ne pourrait pas faire comme si de rien n'était, même si elle ne comptait pas reprocher à Léo de ne pas être tombé amoureux en même temps qu'elle.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 728

Message#Sujet: Re: Tout vient à point à qui sait attendre [pv Léo <33]   Dim 1 Jan - 23:11

Déa & Leopold
Tout vient à point à qui sait attendre.
C’était comme si tout d’un coup, tout avait changé. Et c’était quelque peu déconcertant, mais loin d’être désagréable évidemment. Leopold se sentait bien plus léger maintenant qu’elle venait de rentrer et qu’il comprenait – au vu de sa manière d’agir – qu’elle avait parlé à Hélio. Depuis qu’il s’était remis de la maladie, c’était ce qu’il avait attendu. Maintenant, il pouvait vraiment dire à Déa qu’il l’aimait, puisque c’était ce qu’il ressentait. Il avait vraiment mis beaucoup de temps à s’en rendre compte, mais c’était bien ce qu’il ressentait. D’ailleurs, Déa ne manqua pas de lui faire remarquer que la situation était un peu surréaliste. C’était sans doute idiot, mais Léo ne pouvait pas s’empêcher de culpabiliser. Parce qu’il savait que la jeune femme l’attendait depuis très longtemps et qu’il n’avait pas du tout été accessible. Jusqu’à maintenant, quand ça n’avait pas été le bon moment pour la jeune femme. Ça n’était pas donc complètement parfait… mais en même temps le jeune homme avait envie de ne pas penser à tout cela et juste se contenter de profiter de ce qu’ils vivaient maintenant. Même si, pour lui, c’était quand même un peu étrange.

« Je suis désolé pour tout. »

Il ne savait pas vraiment s’il était de bon ton qu’il s’excuse ou non, mais il le faisait. Parce qu’il culpabilisait et qu’il aurait aimé être bien plus présent plus tôt pour celle qui faisait battre son cœur. Celle qu’il avait tardé à se rendre compte être la bonne personne malheureusement. Le jeune homme ne pouvait pas nier le fait que la maladie, que je fais qu’il ait frôlait la mort, avait joué dans la découverte de ses sentiments pour sa « meilleure amie ». Peut-être que s’il n’avait pas vécu tout cela, il ne l’aurait pas réalisé ce qu’il ressentait vraiment pour Déa. Il regrettait donc d’avoir dû vivre tout ça pour réaliser ce qu’il ressentait vraiment, mais cela ne servait sans doute à rien de ressasser le passé. Le jeune homme savait parfaitement que ça ne servait à rien de ressasser, de rester bloquer sur ses regrets, sur ce qu’on aurait dû faire, ou ne pas faire. Il avait compris la leçon dernièrement, à force de justement ressasser ce qu’il avait vécu et qu’il avait bien envie d’oublier maintenant. En tout cas, Léo voulait de profiter de l’instant présent, il avait envie de profiter de ce qu’on lui donnait maintenant.

« Tu vas bien ? »

Il ne lui posait évidemment pas la question par hasard, il se demandait vraiment si elle allait bien. Parce que même s’il appréciait qu’elle ait parlé à Hélio, qu’elle ait mis la situation au clair comme elle le lui avait dit, il se doutait que ça n’avait pas dû être un exercice facile pour elle. Le jeune homme n’allait pas nier le fait qu’il préférait que la situation se soit déroulée de cette manière, mais il espérait que ça n’avait pas été trop difficile. Autant pour la sirène que pour son « rivale » d’ailleurs.
.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1025

Message#Sujet: Re: Tout vient à point à qui sait attendre [pv Léo <33]   Dim 1 Jan - 23:31


Tout vient à point à qui sait attendre

E

t voilà, elle n'avait pas su tenir sa langue et maintenant, à cause d'elle, Léo culpabilisait. Ce n'était pas ce qu'elle voulait pourtant (ou peut-être qu'elle le voulait un peu et qu'elle le niait parce que ce n'était pas le genre de choses qu'elle devrait penser). C'était juste un fait, tout ça était surréaliste, mais surréaliste en bien. C'est seulement qu'elle n'était pas habituée encore à tout ça, et que quand on espérait quelque chose depuis si longtemps, au point d'avoir baissé les bras, au moment où ça se produisait c'était... un véritable feu d'artifice, en fait. Elle ne pensait pas qu'on pouvait ainsi savourer si grand bonheur, et pourtant... pourtant, le bonheur était tout à elle, maintenant. Non, Déa ne voulait pas que Léo s'excuse, elle ne le voulait surtout pas. Il n'avait pas la moindre raison de s'excuser, certainement pas, pas alors que tout allait si bien. Ce qui était passé était passé, elle ne voulait plus y penser. Et puis d'ailleurs, qui sait s'ils auraient pu construire quoi que ce soit à l'époque. Les épreuves qu'ils avaient traversé n'avaient rien eu d'agréables, et des deux, elle n'était franchement pas la plus à plaindre, mais elles avaient certainement été essentielles à la construction de leur relation. C'était ce qui leur permettait d'éprouver si intensément les choses à présent, d'être si sûrs de leurs sentiments. Alors au final, les choses étaient certainement bien comme elles étaient. Et même s'ils avaient peut-être perdu du temps, ils en avaient encore bien plus devant eux. Toute la vie, même. Car oui, dans l'esprit de Déa, en tout cas, c'était très clair : Léo était l'homme de sa vie, et leur histoire n'aurait pas d'autre fin que la leur... elle ne supporterait pas, du moins, que les choses se passent différemment.

-Tu n'as pas à t'excuser
, affirma Déa très sincèrement, surtout pas. Je n'ai jamais été aussi bien.

À nouveau, elle s'exprimait sans filtre. Peut-être qu'elle devrait dissimuler un peu de son euphorie mais c'était plus fort qu'elle, elle se sentait comme... étrangère à elle-même, comme si elle était envahie d'une gigantesque vague d'adrénaline, dont les effets ne retombaient toujours pas. Elle ne pouvait faire autrement que d'exprimer ce bonheur, elle avait le sensation que si elle ne le faisait pas, elle allait tout bonnement exploser.

-Enfin, ça n'a pas été facile,
reconnut-elle, qui se doutait que quand il lui demandait si ça allait bien, ce n'était pas par hasard. Elle appréciait qu'il ait la considération de l'interroger à ce sujet, preuve que c'était décidément quelqu'un de bien, même si elle ne voulait pas plomber l'ambiance avec ça. Mais là, maintenant, tout de suite, je n'arrive plus à me sentir mal ou coupable, je me sens juste... heureuse. Elle marqua une pause et sourit, légèrement gênée. C'est cruel, non ?




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 728

Message#Sujet: Re: Tout vient à point à qui sait attendre [pv Léo <33]   Lun 2 Jan - 0:02

Déa & Leopold
Tout vient à point à qui sait attendre.
Cela rassurait énormément Leopold d’entendre Déa affirmer qu’elle ne s’était jamais senti aussi bien. Le jeune homme ne pouvait pas s’empêcher de culpabiliser un peu, parce qu’il savait bien qu’il avait trop trainé avant de se rendre compte de l’importance qu’elle avait pour lui. Le jeune homme aimait la sirène, plus que tout. Plus que Jane ? Honnêtement, il avait bien envie de croire que oui, c’était bien le cas. Il ne pouvait pas nier que quand il repensait à son ex petite amie – ce qu’il ne devrait pas faire normalement – il avait encore mal. Mais les choses étaient de plus en plus différentes, il sentait bien que ça allait de mieux en mieux et il savait que c’était en grande partie parce qu’il vivait ce qu’il était en train de vivre avec Déa. Il avait mis beaucoup trop de temps à se rendre compte de l’importance qu’elle avait pour lui, il aurait dû le réaliser plus tôt et éviter de vivre tout ce qu’il avait vécu. Ils avaient perdu du temps, mais en même temps ils en avaient encore du temps à vivre et ainsi, leur histoire était peut-être plus forte justement parce qu’il y avait eu tout ça. En tout cas, le jeune homme voulait croire que les sentiments qu’il avait pour son ex meilleure amie étaient bien plus forts. Et de toute façon, ils n’avaient sans doute aucune raison de se prendre la tête avec ce genre de chose. Si Déa lui affirmait qu’elle n’avait jamais été aussi bien, il n’y avait aucune raison qu’il se pose trop de question.

Déa avoua tout de même que ça n’avait pas été facile, elle avait compris qu’il voulait aussi parler de sa conversation avec Hélio. Ce qui ne manquait pas de lui prouver qu’elle avait effectivement parlé avec son ex petit ami, même s’il n’en avait pas douté une seule seconde. Le jeune homme devait bien avouer qu’il culpabilisait aussi un peu de l’avoir poussé à devoir faire ce genre de chose, mais il ne parvenait pas à se sentir autrement qu’heureux. Comme elle d’ailleurs, qui ne parvenait pas à se sentir coupable comme elle le lui dit. Léo ne put s’empêcher de sourire quand elle lui demanda si c’était cruel, honnêtement il n’en savait rien. Sans doute oui…

« Surement. »
Dit-il un sourire un peu gêné sur le visage. Ce n’était pas sympa pour Hélio, évidemment, mais le jeune homme n’avait aucune envie de se sentir coupable le concernant. Parce que si Déa n’avait pas pris la décision de le quitter, ce qu’elle venait de faire donc, il ne se sentirait pas aussi léger en cet instant précis. « Mais tu sais quoi ? Je m’en fiche… »

Tant pis si ça faisait aussi de lui quelqu’un de cruel. En même temps, il avait bien eu la preuve au cours de ces dernières années de sa vie que quand il se souciait trop des autres, ça ne l’aidait pas du tout. Et maintenant, il avait juste envie de profiter.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1025

Message#Sujet: Re: Tout vient à point à qui sait attendre [pv Léo <33]   Lun 2 Jan - 0:28


Tout vient à point à qui sait attendre

O

ui, Déa était certainement cruelle d'oublier tous ses scrupules dans les bras de Léo. À peine s'était-elle séparée de son précédent petit ami qu'elle se précipitait déjà dans les bras du second... ça ne faisait sans doute pas d'elle quelqu'un de bien, mais elle n'y pouvait rien. Quand elle se retrouverait seule avec elle-même et qu'elle repenserait à Hélio, elle serait sans doute un peu démoralisée, elle aurait des regrets, pas de l'avoir quitté mais de lui avoir fait du mal. Mais là, maintenant, tout de suite, alors qu'elle vivait un rêve éveillé, elle ne savait voir les choses autrement que comme ce qu'elles étaient. Soit un rêve éveillé donc. Et quoi ? Elle avait bien droit de profiter, non ? Elle avait tant voulu que ce moment arrive, elle ne voulait certainement pas qu'il soit gâché par quelque pensée que ce puisse être. Elle avait envie de le savourer pour ce qu'il était : le début de leur histoire... même si, au fond, leur histoire datait d'il y a bien plus longtemps, car s'il fallait en dresser l'historique, il fallait sans doute remonter aux débuts de leur amitié. Oui, elle était tout simplement trop heureuse pour ne pas vouloir savourer son bonheur, et visiblement, Léo était du même avis qu'elle. Il s'en fichait, lui apprit-il, ce qui faisait sans doute de lui quelqu'un de cruel également... mais au pire... tant pis ? Ils avaient tous les deux subi la cruauté, ils avaient le droit d'être un peu cruels... d'autant que ça ne nuisait à personne, au final... du moins pas plus que quelques heures auparavant, quand Déa avait rompu avec Hélio. Elle ne pouvait d'ailleurs s'empêcher de sourire à la réflexion de Léo, tout était si parfait.

-Tant mieux
, affirma-t-elle, le regard plongé dans celui de son petit ami. Car à présent, Léo était officiellement son petit ami, non ? Il semblerait bien que oui. C'était décidément trop beau pour être vrai. Mais ça l'était. Décidément, elle ne descendait pas de son nuage. Elle n'en descendrait sans doute pas de sitôt. Je peux te poser une question ? Elle allait le faire dans tous les cas, parce que l'air de rien, ça la travaillait, même si elle devrait peut-être laisser couler, ne plus y penser. Mais elle avait besoin de mettre au clair les questions qui lui traversaient l'esprit. Quand est-ce que tu as commencé à avoir des sentiments pour moi ?

Ça n'avait l'air de rien, mais ça la travaillerait forcément, comme le fait qu'avant elle, il y avait eu Jane, une femme qu'il avait aimé si puissamment qu'il avait voulu se donner la mort pour elle. Passer après une telle idylle n'était pas forcément simple, surtout qu'elle en avait été témoin, aux premières loges. Elle, elle n'avait jamais rien éprouvé de plus intense avec qui que ce soit d'autre qu'avec lui... Difficile de ne pas éprouver une certaine pression. Elle voulait compter autant que l'inverse.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 728

Message#Sujet: Re: Tout vient à point à qui sait attendre [pv Léo <33]   Mer 4 Jan - 10:58

Déa & Leopold
Tout vient à point à qui sait attendre.
Leopold s’en fichait, il était parfaitement honnête quand il affirmait ça. Ça faisait sans doute de lui quelqu’un de cruel, quelqu’un d’égoïste, mais pour une fois il avait envie de l’être. Le jeune homme avait bien trop longtemps vécu pour les autres, mettant toujours les autres devant lui et s’oubliant par moment. Pour l’heure, Léo avait donc simplement envie de profiter de l’instant présent. Ce n’était pas agréable pour Hélio, mais ce type allait bien réussir à s’en remettre non ? Pour une fois, le jeune homme avait juste envie de penser à son propre bonheur et il était vraiment heureux que Déa ait pris cette décision, même si c’était cruelle de sa part surement et que son ex petit ami ne méritait pas ça. C’était de sa faute, parce qu’il avait mis bien trop de temps à réaliser qu’il avait des sentiments pour celle qu’il avait considéré trop longtemps à tort comme sa meilleure amie. Il avait mis beaucoup de temps à s’en rendre compte, au point qu’elle avait failli lui échapper. Mais finalement, le destin avait décidé de se montrer moins cruel avec lui pour une fois.

Déa était semble-t-il satisfaite de sa réponse. En même temps, ils méritaient tous les deux de profiter de ce qu’ils avaient, de ce qu’ils pouvaient vivre ensemble maintenant. Parce qu’en cet instant, c’était une nouvelle histoire qui commençait pour eux, quand bien même elle avait eu des prémices pendant un long moment avant ça. Parce que Déa l’avait aimé en premier, pendant très longtemps et que Léo avait mis du temps avant d’avouer ses propres sentiments à sa meilleure amie – qui ne l’était plus donc, puisqu’il semblait clair qu’ils pouvaient affirmer qu’elle était sa petite amie officiellement maintenant – parce qu’il avait craint de l’avoir perdu pour toujours en apprenant qu’elle était avec Hélio. Ne se doutant pas qu’elle cherchait surtout à l’oublier dans d’autres bras. Le jeune homme avait donc envie de juste profiter de ce qu’ils avaient maintenant, mais visiblement la sirène avait besoin de quelques réponses. Quand elle lui demanda si elle pouvait lui poser une question, Léo n’eut même pas le temps de répondre quoi que ce soit qu’elle le faisait déjà. En même temps, Déa n’avait pas pour habitude de se retenir quand elle avait quelque chose à dire, surtout quand c’était une question qui lui trottait dans la tête. Ce qui était le cas et honnêtement… le jeune homme se serait bien épargné de devoir répondre à celle-ci.

« Je ne sais pas trop… c’est assez confus en fait. » Léo ne se sentait pas du tout à l’aise avec la réponse qu’il donnait, surtout avec la question que la jeune femme venait de lui poser. Non pas qu’il n’ait pas envie de répondre, mais il avait peur de ne pas répondre de la bonne manière, de la blesser. Parce qu’il fallait bien le dire, le jeune homme avait vraiment merdé avec elle avant maintenant (même s’il espérait pouvoir grandement se rattraper maintenant). « Je… j’ai l’impression de t’avoir toujours aimé en fait… mais je ne m’en étais pas rendu compte. » Ce qui ne manquait pas de le rendre encore plus idiot, puisqu’il avait quand même eu envie d’épouser Jane et qu’il l’avait (techniquement) fait. Mais il avait aimé sincèrement Jane aussi… c’était si compliqué. « Et puis, tu m’as sortie de l’eau… » Revenir sur le moment de sa tentative de suicide n’était pas forcément une meilleure idée en fait. « Ensuite… j’ai réalisé que j’étais en train de te perdre quand tu m’as présenté Hélio. »

En quelque sorte, il avait été jaloux.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1025

Message#Sujet: Re: Tout vient à point à qui sait attendre [pv Léo <33]   Mer 4 Jan - 11:18


Tout vient à point à qui sait attendre

D

éa ne savait pas exactement quelle réponse elle attendait de la part de Léo, elle ne savait même pas si la moindre réponse serait capable de la satisfaire, parce qu'au fond, si elle avait ressenti le besoin de poser la question au jeune homme, elle savait bien que ce qu'il pouvait dire n'effacerait pas toutes ces dernières années, ça ne changerait rien au fait qu'il en avait aimé une autre si fort, si sûrement qu'il l'avait épousée (en quelque sorte) et qu'il avait voulu mourir pour elle. Quoi qu'il arrive et quoi qu'il puisse dire, elle aurait forcément toujours la légère impression d'être un second choix pour Léo, un lot de consolation en quelque sorte. Oh, elle n'avait pas la moindre raison de lui en vouloir, ça n'empêchait pas du tout ses sentiments d'être sincères, elle le savait, elle avait confiance en lui. Mais elle aimerait pouvoir compter comme Hardwick n'avait jamais compté. Ce qui était idiot. Cette histoire appartenait au passé, maintenant ils façonnaient la leur. Mais c'était plus facile de le penser que de le reconnaître. Elle l'écouta donc lui apprendre qu'il pensait l'avoir toujours aimé sans réellement se rendre compte de l'importance qu'elle avait pour lui. Elle pouvait le croire, oui, parce que son cas n'était pas si différent sur ce point, après tout. Déa avait eu le déclic plus vite, c'est tout, mais il s'était tout de même écoulé avant cela de nombreuses des années au cours desquelles elle avait pensé que Léo n'était que son meilleur ami... Il n'était jamais trop tard. Le déclic, c'était le moment où elle l'avait sauvé de la noyade... puis sa relation avec Hélio. C'était sans aucun doute à nouveau cruel à penser, mais elle se disait qu'au moins, en cela, sa relation avec Hélio avait été bénéfique. Mais ça ne lui donnait que plus le sentiment de s'être servie de lui. Peut-être était-ce le résultat qu'elle avait cherché à atteindre, inconsciemment, en sortant avec Hélio. Mais inconsciemment tout de même.

-J'aime que tu sois jaloux
, répondit-elle dans un léger sourire en coin. Non, ce n'était pas exactement la réponse qu'elle espérait. Mais en même temps, cette réponse n'existait que dans son imagination. Elle avait envie de se prouver qu'elle le méritait, qu'elle pourrait être à sa hauteur, qu'il ne regretterait pas leur histoire. Mais ce n'était pas à Léo de le lui prouver, c'était à Déa de faire un travail sur elle-même. Et de prouver à son petit ami, plutôt, qu'elle pouvait être digne des sentiments qu'il lui portait. Qu'elle pouvait le rendre heureux et chasser toutes les ombres du passé. Elle déposa un baiser sur ses lèvres. J'arrête avec mes questions, c'est juré, promit-elle alors.

Elle devait prendre conscience de sa chance et l'acceptait, sans condition, tout simplement. En fait, il fallait juste qu'elle arrête de se prendre la tête. Est-ce que ce n'était pas supposé être sa spécialité.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 728

Message#Sujet: Re: Tout vient à point à qui sait attendre [pv Léo <33]   Mer 4 Jan - 14:55

Déa & Leopold
Tout vient à point à qui sait attendre.
Leopold ne pouvait pas s’empêcher d’observer attentivement le regard de sa petite amie (c’était assez étrange de la considérer comme telle maintenant, mais ils sortaient bel et bien ensemble à présent), alors qu’il répondait à sa question. Parce que le jeune homme craignait que sa réponse ne lui convienne pas, qu’elle ne le prenne pas bien. C’était sans doute idiot, mais Léo ne pouvait pas s’empêcher de se poser de nombreuses questions, de se prendre sans doute la tête. La jeune femme lui avait demandé quand il était tombé amoureux d’elle, quand il avait réalisé ses sentiments, c’était sans doute qu’elle espérait une réponse particulière. Et le jeune homme n’avait aucune idée de ce qu’elle attendait vraiment. Il se contenta d’être honnête, parce qu’il ne s’imaginait pas une seconde lui mentir de toute façon. Il se contenta donc d’être sincère avec elle, mais il craignait qu’elle n’apprécie pas vraiment sa réponse. Parce que malheureusement, il n’y avait rien de bien agréable en soit dans ce qu’il disait. Il ne pouvait pas nier son passé, il ne pouvait pas dire tout d’un coup que Jane n’avait jamais compté et que si son ex-femme – si on pouvait la considérer comme sa femme – ne l’avait pas traité de la sorte, il serait sans doute encore avec elle. Si elle ne l’avait pas trahi, si elle n’avait pas joué ainsi avec lui… si elle n’était pas ce qu’elle était donc, le jeune homme serait encore avec elle. Parce que les sentiments qu’il avait eus (et il fallait quand même l’avouer, qu’il avait encore) pour elle étaient bel et bien réels et forts. Sauf que ça ne l’empêchait pas d’aimer Déa pour autant, même s’il avait mis plus de temps à le réaliser. Et de toute façon, s’il avait cru pendant un temps que Jane était la femme de ma vie, il savait maintenant que ce n’était pas du tout le cas, qu’elle n’avait été qu’un poison. Et que Déa était un antidote.

Le jeune homme afficha un léger sourire, légèrement rassuré, quand la sirène affirma qu’elle aimait bien qu’il soit jaloux. C’était le cas en effet, il avait été jaloux dès qu’il avait vu la jeune femme dans les bras d’un autre. Il avait vraiment cru qu’il la perdait pour de bon, mais finalement ce n’était pas le cas. Et il ne pouvait qu’en être heureux et se sentir léger. Plus encore quand la jeune femme déposait ses lèvres sur les siennes, dans un geste qu’il voulait voir devenir naturel et habituel. Il se sentait tellement mieux dans sa vie maintenant, maintenant qu’il était guéri, maintenant qu’il était avec Déa.

« J’adore quand tu poses des questions. » Dit-il doucement, avant de caresser doucement la joue de sa petite amie du bout des doigts. Il ne mentait pas, il adorait vraiment les questions de la jeune femme, comme il aimait tout simplement tout ce qu’elle était. Á ses yeux, la sirène était juste parfaite. « J’espère juste… que je peux être à ta hauteur. »

Parce que la seule chose qu’il désirait, c’était la rendre heureuse.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1025

Message#Sujet: Re: Tout vient à point à qui sait attendre [pv Léo <33]   Mer 4 Jan - 15:19


Tout vient à point à qui sait attendre

D

éa devait bien avouer qu'elle se sentait rassurée d'entendre que le jeune homme ne lui reprochait pas de lui poser des questions. Elle ne voulait pas qu'il se sente mal à l'aise ou acculé sous le prétexte qu'elle se montrait curieuse et insistante, c'était juste plus fort qu'elle. Déjà de manière générale, elle était particulièrement curieuse, mais là encore plus, parce que ça la concernait complètement. Cette situation était idéale, pour elle, son bonheur était si fort qu'elle voulait être certaine d'avoir en main tous les cartes nécessaires pour ne pas faire foirer les choses d'une manière ou d'une autre. Alors oui, quitte à poser trop de questions, elle voulait être certaine que cela ne dérangeait pas son petit ami (il allait falloir qu'elle s'y fasse, lui était d'avis que ça lui prendrait un peu de temps), car elle risquait fort de ne pas savoir s'arrêter. Elle se sentit frissonner quand il caressa doucement sa joue. Elle n'aurait jamais imaginé que de tels gestes d'affection pourraient être possibles entre eux, et elle adorait ça, elle l'adorait vraiment. C'était mieux que tout ce qu'elle avait bien pu imaginer. Et elle avait pourtant eu une imagination pour le moins débordante le concernant. Elle afficha des yeux ronds quand il affirma qu'il espérait être à sa hauteur. Comment pouvait-il s'imaginer un seul instant ne pas être à sa hauteur ? Il était tout ce qu'elle pouvait désirer, et dans tout ce qu'il était, elle le trouvait parfait. Il n'avait vraiment aucune inquiétude à se faire, mais elle commençait à comprendre que si Déa avait le sentiment qu'une certaine pression reposait sur ses épaules, elle en mettait peut-être aussi sur celles du jeune homme sans s'en rendre compte. Elle avait tant espéré être avec lui qu'il devait craindre de ne pas être à la hauteur. C'était impossible. Elle le connaissait, il était son meilleur ami, ils vivaient ensemble, elle avait été à ses côtés dans les meilleurs et surtout les pires moments de sa vie. Elle savait qui il était. Et elle l'aimait justement pour ce qu'il était.

-À ma hauteur ?
répéta-t-elle d'un ton amusé. Tu l'es. Tu me dépasses de très loin, même, affirma-t-elle dans un sourire. C'est moi qui devrais m'inquiéter, plutôt. J'espère que tu regretteras pas, j'espère que je vais te suffire.

Elle se sentait idiote de dire une chose pareille, elle exprimait le fond de sa pensée, oui, mais elle l'exprimait très mal. Oui, elle craignait, elle, de ne pas être à la hauteur, et elle craignait un peu que Léo se réveille un bon matin en découvrant que c'était une erreur, qu'elle n'était pas ce qu'il voulait, qu'il avait eu raison d'ignorer les sentiments de Déa jusqu'ici. Ces craintes étaient légitimes, peut-être, mais elle n'aurait pas dû le dire à voix haute, peut-être.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 728

Message#Sujet: Re: Tout vient à point à qui sait attendre [pv Léo <33]   Mer 4 Jan - 16:22

Déa & Leopold
Tout vient à point à qui sait attendre.
Les gestes de tendresses étaient sans doute encore un peu hésitant, mais ils étaient sincères. Leopold aimait en tout cas, le rapprochement qu’ils avaient, le fait qu’ils parvenaient à s’embrasser, à ses toucher, sans que ça ne soit complètement étrange. En tout cas, plus les secondes s’écoulaient, plus Léo avait le sentiment que ça devenait de plus en plus naturel, plus simple. Il était évident que les deux anciens meilleurs amis allaient quand même avoir besoin de temps avant de complètement se faire à la situation, puisqu’ils n’avaient pas du tout fait les choses de la bonne « façon ». Ils étaient des meilleurs amis, des colocataires, ils avaient déjà eu des rapports plus intimes (et à cette pensée, Léo ne pouvait pas s’empêcher de se sentir légèrement mal à l’aise) et maintenant ils sortaient vraiment ensemble. Ce n’était pas vraiment l’ordre des choses, mais ça n’enlevait rien au fait que le jeune homme appréciait cette situation, qu’il appréciait de s’être enfin ouvert à sa meilleure amie qui était bien plus que cela maintenant. Même s’il avait dû la voir se mettre avec un autre homme, qu’il avait dû attendre de frôler la mort pour le faire vraiment, pour lui avouer enfin ce qu’il ressentait. Et maintenant, le jeune homme espérait vraiment convenir à Déa. La jeune femme l’aimait depuis longtemps, depuis bien plus longtemps que lui. Elle l’avait attendu, très longtemps, avant qu’il n’ouvre enfin ses propres yeux sur ses sentiments. Elle avait espéré qu’il le fasse, qu’il vienne vers elle, alors forcément Léo ne pouvait pas s’empêcher de ressentir une certaine pression, de craindre de ne pas convenir aux espérances de celle qu’il aimait. Quand Déa affirma alors qu’il la dépassait de très loin, Leopold ne pouvait évidemment pas le croire. Ce n’était pas le cas non.

« Jamais je ne regretterais quoi que ce soit. »
Affirma-t-il vivement, pour répondre à Déa. La jeune femme n’avait aucune raison de croire ça, bien au contraire. Le jeune homme prit le visage de sa petite amie – il allait vraiment avoir besoin d’un peu de temps pour complètement se faire à cette idée quand même, c’était un énorme changement – dans ses mains, plongeant son regard dans les siens pour qu’elle y lise tout son sérieux. « Tu n’as aucune raison de t’inquiéter, à aucun moment. Je ne regretterais jamais rien, parce que je suis sûr de ce que je ressens et de ce que je veux. » C’était le cas, il avait mis du temps, mais au moins il était sûr de lui. Ses sentiments pour Déa étaient forts, ils n’étaient pas que là parce qu’il avait besoin de combler un vide. Ce n’était pas juste parce qu’il avait eu une histoire compliquée qu’il se rapprochait de Déa, s’il le faisait c’était juste parce qu’il l’aimait. « Je t’aime plus que tout Déa. » Même s’il ne pouvait pas non plus complètement nier son passé. « Et maintenant je peux te le dire… tu es la femme de ma vie. »

Est-ce qu’il n’allait pas un peu trop vite en besogne ? Sans doute… mais il venait de frôler la mort quand même.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1025

Message#Sujet: Re: Tout vient à point à qui sait attendre [pv Léo <33]   Mer 4 Jan - 16:51


Tout vient à point à qui sait attendre

L

éo, en quelques mots à peine, était parvenu à apaiser ses doutes. Elle savait bien qu'elle devait laisser sa chance à leur histoire sans penser incessamment au passé, au temps où elle l'avait attendu et espéré, au temps où il lui avait préféré une autre. Oui, tout ça avait bel et bien eu lieu, oui, ils ne pouvaient pas faire comme si de rien n'était (d'autant que, au final, ils n'en seraient sans doute pas là sans toute cette histoire), mais ce n'était pas une raison pour avancer, pour regarder vers l'avant sans, sans arrêt, revenir en arrière. Il fallait, l'un comme l'autre, qu'ils se concentrent vers l'avenir, à présent. Et l'avenir se révélait plus que prometteur. Déa avait beau douter, appréhender d'être à la hauteur, elle ne pouvait que se sentir apaisée, rassurée, quand Léo lui affirmait qu'il ne regretterait jamais rien. Elle devait le croire, il fallait qu'elle le croie. Après tout, il ne lui avait jamais menti... sa sincérité faisait partie des plus grandes qualités qu'elle lui trouvait. Alors elle aimait vraiment l'entendre lui assurer qu'il était sûr de ce qu'il faisait. S'il était sûr, elle était était sûre aussi. Sûre et certaine, même. Car elle-même ne pouvait pas avoir le moindre doute quant à ce qu'elle ressentait. Elle ne put s'empêcher de sourire, un sourire qui s'élargit plus encore quand il lui dit l'aimer plus que tout. Elle aussi, elle l'aimait plus que tout, et depuis toujours. Quand il lui dit qu'elle était la femme de sa vie, son visage dans ses main, son regard plongé dans le sien, elle sentit son cœur cogner si fort contre sa poitrine qu'elle eut le sentiment qu'il allait s'échapper de sa cage thoracique. C'était les mots les plus agréables qu'elle ait jamais entendus.

C'était définitif, elle vivait un rêve éveillé. Et si ce n'était qu'un rêve, elle ne voulait jamais, surtout pas, se réveiller un jour. Déa ne sut se retenir, il n'y avait pas de mots pour exprimer combien ses mots la touchaient, combien ils étaient importants pour elle, à quel point ils lui donnaient des ailes, comme elle avait le sentiment que le nouveau chapitre de sa vie qui venait de s'ouvrir était aussi le plus beau de son existence. Alors elle l'embrassa, le plus passionnément du monde, ses mains glissant le long de son dos.

-Surtout, ne te retiens plus jamais de me dire ça
, dit-elle, retrouvant son large sourire, quand leurs lèvres se séparèrent, sans trop les éloigner d'elle pour autant. Je t'aime tellement.

Forcément, c'était une chose qu'il ne pouvait que savoir, mais elle s'en moquait. Dans le genre, elle aussi s'était sacrément retenue de li dire ce qu'elle avait sur le cœur, et depuis sacrément longtemps. Alors, maintenant, elle avait vraiment la ferme intention de se rattraper.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 728

Message#Sujet: Re: Tout vient à point à qui sait attendre [pv Léo <33]   Mer 4 Jan - 17:55

Déa & Leopold
Tout vient à point à qui sait attendre.
Le jeune homme avait vraiment à cœur de rassurer le plus possible sa petite amie – ça devenait vraiment de plus en plus facile en fait – qu’elle sache qu’elle n’avait rien à craindre du tout. D’accord, ils avaient leurs passés, d’accord ils avaient eu leurs soucis, mais maintenant ils devaient simplement se concentrer sur le présent et sur le futur qu’ils allaient pouvoir passer ensemble. Léo ne pourrait que s’en vouloir encore et encore d’avoir pris trop de temps avant de se rendre compte qu’il avait des sentiments pour celle qui avait été bien trop longtemps sa meilleure amie. Mais en même temps, le jeune homme ne voulait pas s’attarder sur ses regrets, il voulait se concentrer sur ce qu’ils avaient ensemble maintenant. Déa venait de quitter son petit ami, maintenant ils pouvaient vraiment être ensemble, maintenant Léo se permettait de dire ce qu’il avait sur le cœur à la jeune femme. Même s’il lui avait dit qu’il l’aimait avant, il n’avait pas voulu faire plus, il n’avait pas pu le faire. Parce qu’il n’avait pas pu supporter de se retrouver dans une telle situation, de provoquer une telle situation alors qu’il en avait subi les frais avec Jane. Mais maintenant, il n’y avait vraiment plus rien qui le retenait, bien au contraire. Il avait envie de dire à Déa tout ce qu’il pensait, tout ce qu’il ressentait, tout ce qu’elle représentait pour lui. Même si, en soit, il allait peut-être un peu trop vite. Mais ce n’était pas comme si leurs relations étaient si naissantes que ça, comme s’ils ne se connaissaient pas. Léo prenait peut-être un peu des risques en disant à la sirène qu’elle était la femme de sa vie, mais c’était quelque chose qu’il pensait vraiment.

Quand Déa l’embrassa, Leopold comprit que ses paroles lui avaient fait plaisir. Et de son côté, il ne put que profiter de ce baiser passionnée, alors qu’il intensifiait un peu leur étreinte. Il appréciait tellement cette nouvelle complicité qu’ils avaient, qu’ils se découvraient. Tout ça, c’était vraiment agréable et le jeune homme avait vraiment le sentiment de se trouver sur un petit nuage. Et quand leurs lèvres se séparèrent, légèrement, le jeune homme apprécia encore plus les propos de sa petite amie. Elle ne voulait plus qu’il se retienne et ça lui convenait parfaitement, parce qu’il n’avait aucune envie de se retenir. Maintenant qu’il pouvait se permettre de dire ce qu’il pensait, il allait le faire. Tout comme il appréciait de l’entendre lui dire qu’elle l’aimait, même si c’était quelque chose qu’il savait depuis longtemps. Pour seule réponse, le jeune homme se contenta d’abord de déposer une nouvelle fois ses lèvres sur celles de Déa, d’une manière encore plus intense que précédemment. Simplement parce qu’il n’avait plus aucune raison de se retenir.

« Comme tu veux… » Dit-il dans un souffle quand leurs lèvres se séparèrent une nouvelle fois. « Je t’aime… » Il déposa une nouvelle fois ses lèvres sur celles de sa petite amie, avant de recommencer. « Je t’aime. » Il déposa encore ses lèvres sur les siennes. « Je pourrais continuer très longtemps. »

Parce que ça lui faisait du bien d’avoir pu lui révéler ce qu’il ressentait, parce qu’il ne s’était pas senti aussi heureux depuis longtemps.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1025

Message#Sujet: Re: Tout vient à point à qui sait attendre [pv Léo <33]   Mer 4 Jan - 19:21


Tout vient à point à qui sait attendre

L

éDéa tirait-elle profit de la situation ? À n’en pas douter, oui, mais elle osait penser qu’ils étaient tous les deux gagnants dans cette situation. Elle n’était pas juste une jeune femme éprise de son meilleur ami qui profitait d’un instant de faiblesse pour lui soutirer quelques gestes d’affection (comme elle avait le sentiment de l’avoir été après la mort de M. Ridley, ce qu’elle regrettait beaucoup, rétrospectivement, même si ça lui avait tout de même fait prendre conscience de pas mal de choses), ils étaient deux amoureux qui se reconnaissaient une bonne fois pour toutes comme tels après des années de non-dits, de sous-entendus, d’espoirs déçus et de désillusions, et qui savouraient autant que possible un bonheur qu’ils n’avaient pas éprouvé depuis bien longtemps. Oui, Déa était particulièrement heureuse, et elle songeait qu’elle l’était peut-être d’autant plus qu’ils s’étaient battu pour en arriver là. Leur relation ne s’était pas construite en un claquement de doigt. Il leur avait fallu du temps et beaucoup de remise en question, pour ça, il leur avait fallu des épreuves et des échecs, et que pouvait-on savourer plus que ce pour quoi on s’était battu ? Déa était heureuse, Léo était heureux, et leurs bonheurs se confondaient parfaitement l’un dans l’autre, c’était aussi simple que cela.

Simple et beau à la fois. Déa ne s’était jamais sentie plus légère, plus vivante, qu’en entendant son ancien meilleur ami lui déclamer à plusieurs reprises ces mots qu’elle avait tant espéré lui entendre dire, entre deux baisers. Il l’aimait, et cette certitude devenait un peu plus entière à chaque fois que cette phrase s’échappait de ces lèvres. Ces simples mots, c’est bien simple, avaient sur elle un pouvoir euphorisant. Il aurait bien pu continuer comme ça éternellement, Déa ne pensait pas qu’elle pourrait s’en lasser d’une quelconque manière. Au contraire, elle faisait de son mieux pour garder trace du moindre détail de cet instant, car elle lui reconnaissait une importance capitale et un pouvoir incroyable. Chaque mot, chaque geste, tout avait sa saveur et son importance. Jamais elle n’aurait imaginé être autorisée à vivre une chose pareille. C’était mieux que tout. Plus fort que tout. C’était grandiose. C’était eux.

-Fais gaffe, je risque de te prendre au mot
, affirma-t-elle dans un sourire taquin mais ô combien sincère. Et oui, s’il voulait l’abreuver éternellement de mots tendres, elle se sentait apte à les entendre éternellement. C’était un défi qu’elle se sentait capable de relever haut-la-main. Tu me rends complètement folle, ajouta-t-elle avant de s’emparer de ses lèvres.

Des lèvres qui avaient tant cherché les siennes, si bien que, maintenant qu’elles les avaient trouvées, elles semblaient incapables de s’en détacher. Quoi qu’elles firent tout de même cet effort pour explorer d’autres zones de son épiderme, s’attardant sur sa joue, puis au creux de son cou, tandis que ses doigts glissaient doucement sous son haut. Oui, il la rendait folle, il l’avait toujours rendue folle. Folle de chagrin autrefois, folle de bonheur aujourd’hui, folle d’amour aussi, et, plus trivialement, même si ça n’avait rien d’incompatible en soi, folle de désir.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 728

Message#Sujet: Re: Tout vient à point à qui sait attendre [pv Léo <33]   Dim 8 Jan - 13:02

Déa & Leopold
Tout vient à point à qui sait attendre.
Leopold sentait qu’il pouvait continuer comme ça pendant longtemps oui, que ces mots avaient trop tardés à sortir de sa bouche mais maintenant ils pouvaient le faire encore et encore. Le jeune homme savait parfaitement que par moment, il se sentirait sans doute encore coupable d’avoir fait autant de mal à Déa, d’avoir mis trop de temps à se rendre compte à quel point il l’aimait, mais il avait juste envie de profiter du bonheur actuel. C’était à peine croyable en fait, c’était presque surréaliste et pourtant, ils étaient bel et bien là tous les deux et Léo avait envie de croire qu’ils allaient juste pouvoir être heureux tous les deux. Il suffisait qu’ils laissent de côté tout le reste en fait, qu’ils se contentent simplement de ce qu’ils avaient ici et maintenant. Et ce qu’ils avaient, c’était l’autre. Leopold n’avait aucun doute sur les sentiments qu’il avait pour son ancienne meilleure amie, qu’il pouvait maintenant considérer comme sa petite amie, il n’y avait absolument rien qui pourrait le faire douter. Il l’aimait et le seul regret qu’il aurait à jamais ça serait de ne pas avoir ouvert les yeux avant. Le jeune homme avait juste envie de profiter de l’instant présent, de la présence de Déa et de ce qu’elle lui inspirait de bonheur. Il avait le sentiment de ne pas s’être sentit aussi heureux depuis très longtemps. Il ne savait même pas s’il s’était senti aussi heureux un jour dans sa vie, tout ce qu’il y avait eu avant n’était finalement qu’illusion.

Le sourire du jeune homme s’intensifia encore plus quand Déa affirma qu’elle pouvait très bien le prendre aux mots. Elle pouvait le faire, ce n’était pas un souci, bien au contraire, il n’aurait aucun mal à dire encore et encore qu’il l’aimait parce que c’était ce qu’il ressentait et qu’il avait envie qu’elle le comprenne et qu’elle ne doute pas une seule seconde de ses sentiments. Même si leur parcourt était quelque peu chaotique, ils étaient ensemble maintenant et c’était le principal. Elle ne devait pas douter de la sincérité de ses sentiments, parce que le jeune homme ne s’était jamais senti aussi sincère qu’en cet instant précis et aussi heureux. Léo ne put que répondre activement aux baisers de sa petite amie (ça commençait à devenir vraiment de plus en plus naturel maintenant), alors que leurs lèvres se retrouvaient de nouveau. Jusqu’à ce que celles de la jeune femme ne s’attarde sur son cou, pendant que ses doigts venaient se glisser sous son haut. Le jeune homme ne put s’empêcher de ressentir un long frisson parcourir son échine. Ce n’était pas la première fois qu’ils se retrouvaient dans une telle situation, mais c’était forcément différent. Tout était différent. Léo n’avait aucune envie que des pensées troubles ne viennent le perturber, mais force était de constater que c’était un peu le cas. Parce qu’il ne pouvait pas s’empêcher de se dire que la dernière fois qu’il avait été si intime avec Déa, leurs situations étaient bien différentes. Et que la dernière fois qu’il avait connu un tel moment avec une femme… c’était avec Jane. Mais c’était parfaitement idiot de sa part de se laisser parasiter par ce genre de pensés.

Il décida donc juste d’arrêter de penser, d’arrêter de réfléchir et de se laisser porter par ses sensations. Ce qu’il fit donc en s’emparant encore une fois des lèvres de sa petite amie, de glisser à son tour ses mains sous son haut avant de retirer tout simplement les tissus qui la recouvraient et de la conduire vers le canapé de cette maison qu’ils partageaient avant même d’être ensemble.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1025

Message#Sujet: Re: Tout vient à point à qui sait attendre [pv Léo <33]   Dim 8 Jan - 13:36


Tout vient à point à qui sait attendre

C

e n'était pas la première fois que Déa et Léo se trouvaient dans une telle situation, qu'ils savouraient les prémices d'une relation intime. Aussi étrange cela puisse-t-il paraître, ils n'en étaient effectivement pas à leur coup d'essai, et au fond, Déa regrettait ce dérapage passé. S'il lui avait permis de prendre conscience de beaucoup de choses, il faisait également de cette première fois une seconde fois... Elle aurait voulu que ce soit la première, que leurs corps se découvrent pour la toute première fois, que cela exprime réellement quelque chose, pas seulement l'envie de deux jeunes adultes alcoolisés, mais la passion réelle de deux amoureux. Qu'importe, ils allaient se rattraper. Et la sirène, au fond, préférait effacer le passé une bonne fois pour toutes, pour faire de ce moment un moment unique, qui annihilerait tous les autres. Tout était différent de cette première fois, de toute façon. Il suffisait d'un baiser de sa part pour qu'elle se laisse envahir d'immenses frissons, il suffisait qu'il la couve de regards pour qu'elle se sente plus forte, pour qu'elle se sente invincible. Ça changeait tout. Il glissa à son tour ses mains sous son haut, elle se sentit envahie d'un flot de sensations agréables. Ce n'étaient que quelques caresses, et déjà, elle avait la sensation que personne n'avait jamais fait preuve d'autant de douceur et de considération à son égard. Bientôt, tous les deux se retrouvèrent dans leur plus simple appareil, chacun s'appliquant à débarrasser l'autre des vêtements qui lui recouvraient le corps. Il était superbe, il était à elle. S'il fallait encore quelque chose pour compléter son bonheur, elle ne voyait pas quoi. Elle se sentait accomplie.

Elle s'était laissée entraîner sur le canapé, elle s'était allongée sur le dos, enroulé ses jambes autour de celles du jeune homme, et ses bras autour de son cou pour l'attirer à lui. Leurs lèvres se retrouvèrent à nouveaux, passionnées, enflammées. Déa songeait que plus le temps passait, plus il lui deviendrait impossible de séparer trop longtemps ces lèvres des siennes, elles parvenaient comme à insuffler une dose incroyable d'oxygène dans ses poumons. Elle ne pensait pas ça possible, et c'était pourtant comme si, en quelques gestes, elle se sentait véritablement revivre. Les mains de Déa glissèrent des épaule de Léo jusqu'à son torse, puis descendirent encore jusqu'à ses jambes, avant de s'attarder plus longuement entre ses jambes, avec l'intention de lui procurer le plus de plaisir possible tandis que leurs lèvres ne se lâchaient toujours pas, leurs lèvres soudées l'une à l'autre, leurs langues entamant une danse endiablée. Elle pensait qu'elle appréhenderait de retrouver Léo dans l'intimité après tout ce temps (même si la première fois, quand bien même elle avait été étrange, avait été loin d'être désagréable, c'était même tout le contraire), mais il n'en était rien, c'était naturel, c'était agréable. Et comme à chaque seconde qu'elle passait avec Léo, elle se sentait plus heureuse que jamais.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 728

Message#Sujet: Re: Tout vient à point à qui sait attendre [pv Léo <33]   Dim 8 Jan - 21:29

Déa & Leopold
Tout vient à point à qui sait attendre.
Au fur et à mesure que les vêtements se retiraient de leurs corps, pour qu’ils se retrouvent petit à petit nus tous les deux, ils auraient normalement dû se découvrir dans leur plus simple appareil. Mais ce n’était pas le cas, ils ne se découvraient pas non. Léo avait déjà eu l’occasion de voir Déa dans son plus simple appareil, sans ses vêtements, parce qu’ils avaient déjà connus leurs premières fois. Mais en même temps, cet fois ci n’avait absolument rien à voir avec cette fois qu’ils avaient connus tous les deux après le décès de son père. Déjà… ils étaient sobres. Ce n’était pas un détail négligeable. Si Leopold se souvenait parfaitement de cette fois où ils avaient couché ensemble, se disant que ce n’était rien (alors que ce n’était assurément pas rien, mais il avait mis plus de temps avant de le comprendre lui), il n’était pas du tout dans le même état. Son père était mort, il avait eu besoin de réconfort et l’alcool ne l’avait pas aidé à avoir des idées claies. Il regrettait un peu d’ailleurs, d’avoir cédé à l’époque, mais il avait juste envie de mettre ça dans un tiroir dans son esprit et de le fermer à clef. Parce que le moment qu’ils vivaient maintenant était bien mieux, ils étaient maîtres d’eux même, de leurs pensées, de leurs gestes et tout simplement parce que c’était un tournant dans leurs vies. Oui… c’était cette fois ci leur première fois. Même si Léo avait déjà vu le corps nu de sa petite amie, il considérait que c’était la première fois qu’il le découvrait vraiment. Qu’il la découvrait vraiment, avec les yeux qu’il avait aujourd’hui, avec les émotions qu’il avait maintenant. Tout était différent, tout était cent fois mieux en fait. Et Leopold avait juste envie de profiter de l’instant présent et de profiter de ce qu’il pouvait ressentir maintenant, de ce qu’elle lui inspirait.

Ils s’étaient donc retrouvés nus tous les deux, s’installant sur le canapé. L’avantage, c’était que comme ils étaient les deux habitants de cette maison, ils n’avaient aucune raison d’être dérangés. Ils n’avaient vraiment pas fait les choses dans le bon ordre. Leurs lèvres se retrouvèrent donc et les caresses ne tardèrent pas à commencer. Le jeune homme se laissa complètement porter par les caresses de sa petite amie, alors qu’elle s’attardait sur une zone très sensible de son anatomie. Finalement, tout cela devenait tellement plus naturel que ce que le jeune homme aurait cru. Il parvenait pas oublier tout, il parvenait à ne plus penser à ce qui s’était passé dans le temps. A ses dernières relations, à la dernière fois où ils avaient proches de cette manière. Il se laissait tout simplement guider par son instinct et ses sensations, alors que leurs corps étaient si proches, que leurs bouches et leurs langues ne se décollaient pas et que leurs mains se redécouvraient. Au fil des secondes qui s’écoulaient et du plaisir qui montaient, Léo parvenait à tout oublier et à juste profiter. Leurs caresses devinrent plus appuyées et rapidement le jeune homme avait envie de bien plus que cela. Les lèvres de Léo quittèrent finalement celles de Déa, pour juste pouvoir se poser dans le cou de la jeune femme. Et alors qu’il embrassait le cou de cette dernière, ce fut tout naturellement qu’il s’immisça en elle.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1025

Message#Sujet: Re: Tout vient à point à qui sait attendre [pv Léo <33]   Dim 8 Jan - 21:59


Tout vient à point à qui sait attendre

D

éa ne pouvait nier avoir connu plus d'un corps au cours de sa vie. Elle avait partagé de nombreuses couches, embrassé de nombreuses lèvres, adopté de nombreuses formes, découvert de nombreux plaisirs... Mais tout ça, cette expérience, l'invitait peut-être à se montrer naturel, mais de façon très inconsciente alors, car elle ne savait que faire abstraction de ses anciens amants en cet instant. C'était comme si elle redécouvrait l'acte d'amour pour la toute première fois. Ça changeait tout, de s'abandonner au bras d'une personne qui vous voue un amour sincère, et pour laquelle vous éprouvez le même amour. Tout était neuf, et tout était plus fort aussi. La moindre caresse, le moindre baiser, gagnait une intensité et une valeur nouvelle, à rien d'autre pareil. C'était un réel moment d'échange, d'intimité. Le bonheur qu'elle éprouvait en présence du jeune homme se voyait encore ravivé, si cela était réellement possible. Elle se sentait partagée entre euphorie et plaisir, sentiments et sensations se mêlaient, et le tout formait un mélange enivrant. Et ça, encore, ce n'était rien. Car quand leurs corps se joignirent, comme elle l'avait si ardemment désiré, elle éprouva un profond sentiment d'euphorie comme jamais ressenti, elle découvrait l'osmose, une osmose réelle entre eux, qui ne pouvait que lui prouver que ce qu'ils vivaient était aussi fort que réel, que ce qu'ils vivaient avait une véritable valeur. Ils avaient dépassé de nombreuses épreuves, mais elles en valaient la peine, pour ici, pour maintenant. Ils ne faisaient qu'un. Et elle le ressentait plus que jamais.

Progressivement, le mouvement de leurs bassins s'harmonisait et s'accélérait, les positions s'enchaînaient dans un tourbillon de baiser et de caresses. Elle ne contrôlait rien du tout, elle se laissait totalement porter par ce qu'ils vivaient tous les deux. Tout était aussi intense que naturel. Ils n'avaient rien besoin de dire, entre eux, c'était tout simplement évident. Elle n'avait jamais vécu ça avec aucun homme. Elle éprouvait un plaisir incroyable, qu'elle ne manquait pas d'exprimer à grands renforts de soupirs et de gémissements qu'elle ne cherchait en aucun cas à contenir. Elle n'avait pas le sentiment d'avoir un jour éprouvé un tel sentiment de plénitude, une telle extase. Et encore, ce n'était rien en comparaison de celle qu'elle finit par atteindre, quand elle accéda au confins de son plaisir. Quand elle se laissa reposer, assise sur le canapé, elle ne put s'empêcher de sourire, elle avait vraiment le sentiment que le moment qu'ils venaient de partager était unique, comme si elle découvrait vraiment ce que cela signifiait que de faire l'amour, et elle adorait vraiment ça. Elle appuya doucement sa tête contre l'épaule de son petit ami, tout en lui caressant doucement le bras. Elle avait vraiment le sentiment de n'avoir jamais été à ce point apaisée durant toute sa vie, et elle avait réellement le sentiment dorénavant que plus rien ne pourrait l'atteindre.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 728

Message#Sujet: Re: Tout vient à point à qui sait attendre [pv Léo <33]   Sam 14 Jan - 14:55

Déa & Leopold
Tout vient à point à qui sait attendre.
Tout était finalement si naturel, si évident. Leopold ne s’était jamais senti aussi bien. Du moins, c’était la sensation que cela lui donnait. Peut-être qu’il avait déjà ressenti un sentiment de plénitude intense comme maintenant auprès de Jane, parce qu’il l’avait quand aimé de tout son cœur, mais il ne s’en souciait pas. Le jeune homme ne s’en souciait pas du tout, il n’y pensait pas. Parce qu’il ne pouvait que tout oublier maintenant aux bras de Déa. Et c’était ça le plus incroyable, le fait qu’il n’y avait plus rien qui comptait en dehors de ce moment qu’ils vivaient tous les deux. Le jeune homme savait parfaitement qu’il avait mis beaucoup trop de temps avant de se rendre compte qu’elle était celle qui lui convenait vraiment, celle qu’il ne pouvait que désirer, mais maintenant c’était le cas. Maintenant, ils étaient ensemble et le jeune homme ne pouvait que savourer cet instant. Ce qu’il faisait donc, il profitait et il n’avait jamais connu un moment aussi agréable que celui-ci (ou du moins, il l’oubliait). Il se sentait si bien, si vivant, c’était comme si une page se tournait définitivement sur ce passé qui avait été bien trop trouble par moment.

Leurs mouvements étaient donc à l’unisson, ils s’accordaient parfaitement. Ce n’était pas la première fois qu’ils se retrouvaient dans de telles positions, mais Léo avait le sentiment que c’était la première fois qu’il vivait un moment aussi intense. Les positions s’enchainaient, les mouvements s’accéléraient, sans que le jeune homme ne cherche une seconde à cacher ce qu’il ressentait. Il ne voyait pas d’intérêt à ce qu’il se retienne après tout, tout comme Déa qui ne semblait pas se retenir non plus de son côté. Et progressivement, les deux amants – qui étaient évidemment plus que ça maintenant, ils étaient passés par plusieurs stades différents dans leurs relations, meilleurs amis, amants, colocataires et maintenant petits amis – atteignirent tout simplement et tout naturellement le comble de l’extase.

Ils se reposèrent alors, à bout de souffle, assit sur le canapé, l’un contre l’autre. Léo caressait doucement la peau de la jeune femme, savourant cette sensation de plénitude qu’il ne pensait pas avoir connu déjà un jour dans sa vie. Aucun mot n’était justifié en cet instant présent, c’était évident et ce fut pour cela qu’il ne dit rien tout de suite. Il laissa simplement le silence prendre le dessus, même si ce dernier était quelque peu dérangé par les battements rapides de leurs cœurs (que Leopold devait bien avouer avoir envie qu’ils battent au même rythme). Mais finalement, il reprit la parole.

« Je me sens tellement heureux. »

Il n’avait sans doute pas besoin de le dire, mais il avait eu envie de le dire. Juste parce que oui… il était heureux, il se sentait plus heureux que jamais. Après tous ces instants où il avait eu le sentiment de tomber si bas qu’il ne parviendrait pas à remonter, il se sentait heureux. Et c’était grâce à Déa, parce qu’elle l’avait remonté à plus d’une reprise.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1025

Message#Sujet: Re: Tout vient à point à qui sait attendre [pv Léo <33]   Sam 14 Jan - 15:29


Tout vient à point à qui sait attendre

P

endant un temps, il n'y eut que le silence. Mais ce n'était pas un de ces silences désagréables, éprouvants, fourbes, c'était plutôt un silence agréable, en fait, un silence empreint de plénitude, l'un de ces instants suspendu dans le temps, où les mots n'ont plus d'importance, ne sont pas forcément nécessaire. Déa se contentait parfaitement de ce qu'elle se contentait d'entendre : les battements de son cœur, leurs deux souffles mêlés, le tout accompagné du contact de sa peau contre la sienne. La situation ne pouvait qu'avoisiner la perfection, à ses yeux, et rien ne pouvait le gâcher. Ils n'avaient besoin de rien sinon de leur présence. Elle suffisait à rendre tout plus simple et plus beau. Pour Déa en tout cas. Elle n'avait pas souvenir d'un moment où elle se soit sentie aussi bien. Car oui, elle se sentait mieux jamais. Ce n'était pas seulement un fantasme qui se réalisait, ça allait au-delà de ça. Elle avait seulement le sentiment que sa vie trouvait enfin un sens, comme si elle s'était contentée d'errer jusque là, et avait seulement enfin su emprunter le chemin qui devait la mener au véritable bonheur. Et apparemment, son plaisir était entièrement partagé. Il lui affirma qu'il était véritablement heureux, et cette affirmation ne pouvait que la rendre plus heureuse encore pour sa part. Elle n'avait eu de cesse que d'essayer de lui rendre le sourire, de lui apporter le bonheur, depuis sa dépression (car on pouvait bien nommer ce qu'il avait traversé ainsi, c'est certain). Elle devait bien avouer éprouver un certain contentement dans le fait qu'elle était la clé de ce bonheur. Il allait mieux, même mieux que mieux. Déjà, ça l'aurait rendu heureuse en temps normal, mais il allait mieux grâce à elle, parce qu'ils étaient ensemble. Et ça, on pouvait le dire, c'était la cerise sur le gâteau.

-Moi aussi,
affirma-t-elle avec toute la sincérité du monde. Et pour cause, elle ne pouvait qu'aller pour le mieux, à présent. Elle avait même l'impression que plus rien ne pourrait jamais aller mal. Mais c'était peut-être trop compter sans un destin qui aimait beaucoup leur jouer des tours, surtout à Léo. Ça fait tellement longtemps que j'espère t'entendre dire ça. Et pas dans le sens où ce serait parce qu'ils seraient ensemble, juste dans le sens où il laissait enfin ses démons derrière lui pour laisser à nouveau la joie trouver une place dans sa vie. Elle afficha un sourire amusé avant d'ajouter, sur le ton de la plaisanterie : Maintenant il va falloir que ça dure, j'ai intérêt à mettre les bouchées doubles.

Elle s'en voudrait éternellement si elle devait finir par le rendre malheureux, si le soufflé devait retomber, si finalement, ce moment d'euphorie laissait place à une désagréable routine. Elle ne supporterait vraiment pas ça, ils mettaient la barre haute d'entrée de jeu. Il fallait qu'ils s'y tiennent, dorénavant.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 728

Message#Sujet: Re: Tout vient à point à qui sait attendre [pv Léo <33]   Mar 7 Mar - 14:06

Déa & Leopold
Tout vient à point à qui sait attendre.
C’était assez étrange, en soit, mais Léo avait le sentiment de découvrir ce que c’était d’être heureux. Cela faisait si longtemps que le jeune homme était au fond du gouffre, qu’il avait le sentiment d’être heureux pour la première fois de sa vie. Peut-être parce qu’en fait, il était plus qu’heureux que jamais, que même avant il ne s’était pas senti aussi bien. En tout cas, il était bien, il était vraiment bien Déa dans ses bras. Maintenant, ils pouvaient juste profiter de ce qu’ils vivaient tous les deux, sans se poser trop de question. Oh, Léo n’était pas non plus idiot au point de croire que rien ne mauvais n’allait lui arriver encore, que le destin allait arrêter de lui jouer des tours, mais il avait quand même foi en l’avenir. Parce qu’il était avec la jeune femme, parce qu’elle le rendait heureux. Après tout, avec tout ce qu’ils avaient vécus ces derniers temps, il avait bien envie d’espérer un peu. Non pas que les choses mauvaises ne pouvaient pas encore lui arriver, mais il ne pensait pas que ça pouvait être pire que ce qu’il avait vécu jusqu’à présent. Il avait quand même frôlé la mort deux fois de suite et l’une de ses fois, c’était quelque chose qu’il avait désiré. Mais maintenant, il ne comprenait même plus comment il avait pu avoir envie de mourir, comment il avait pu avoir envie de se passer de tout cela.

Le sourire de Léo s’agrandit même encore quand Déa affirma qu’elle était heureuse, elle aussi, et que cela faisait longtemps qu’elle espérait l’entendre dire une chose pareille. Le jeune homme avait bien conscience qu’il n’avait pas été évident pour Déa de le supporter, du moins de le soutenir dans les épreuves qu’il avait vécu. Elle avait été là pour lui, il ne pouvait que l’en remercier, parce que sans elle il ne savait pas du tout où il se trouverait en cet instant précis. Mais elle était là, ils étaient là tous les deux et ça lui faisait vraiment un bien fou. Jamais Léo n’aurait cru, à une période, qu’il pourrait se sentir si léger, si heureux et pourtant c’était le cas. Comme quoi, il fallait constamment garder espoir.

« Je ne me fais pas le moindre souci pour ça. » Répondit-il d’un ton léger, quand Déa lui affirma qu’elle avait intérêt à mettre les bouchées doubles pour que ça dure. Le jeune homme ne se faisait vraiment pas d’inquiétude, il savait que ça allait durer, parce qu’ils étaient ensemble. Comme il appréciait de pouvoir parler légèrement avec Déa, de pouvoir être simplement… bien. « Je suis sûre que tu t’en sortiras très bien. »

Qu’ils allaient très bien s’en sortir tous les deux d’ailleurs. Ils plaisantaient, ils étaient bien, c’était simple… tout était tellement mieux tout d’un coup, la vie reprenait un sens qu’il adorait, la vie redevenait agréable. Vraiment, le jeune homme avait l’impression de sortir enfin la tête de l’eau, comme s’il était resté dessous malgré le sauvetage de la sirène quand il avait eu envie de mourir.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1025

Message#Sujet: Re: Tout vient à point à qui sait attendre [pv Léo <33]   Mar 7 Mar - 21:10


Tout vient à point à qui sait attendre

D

éa n'aurait su dire si elle avait déjà connu un seul instant de plénitude. Sans doute pas, en fait. Elle était là, elle était avec Léo, et cette fois, enfin, ils étaient sur la même longueur d'onde, aptes à se faire du bien, aptes à se rendre mutuellement heureux. Leur histoire avait mis du temps à se construire, mais cela ne donnait que plus de valeur à ce qu'ils vivaient maintenant. Ils pouvaient d'autant plus facilement exprimer leurs sentiments que ces derniers avaient eu le temps de mûrir, de s'épanouir, de devenir ce qu'ils étaient. Elle se sentait bien, confiante dans l'avenir, et elle adorait entendre que son petit ami (Léo était son petit ami, YAAAY) pensait exactement la même chose. Elle le voyait, elle le ressentait, elle le sentait plus léger qu'il ne l'avait jamais été, plus sûr, plus serein. Elle adorait qu'il puisse être ainsi parce qu'il était avec elle. Elle arrivait à lui apportait ce dont il avait besoin, et c'était au final ce qu'elle avait toujours voulu. Alors, oui, elle aurait toujours la légère appréhension de tout faire foirer. Elle n'avait pas envie de gâcher ça, elle n'avait pas envie de gâcher ce qui lui arriverait sûrement de plus beau dans la vie. Elle ne le voulait surtout pas. Surtout qu'elle songeait que si ça ne devait pas marcher, ce n'était pas seulement l'homme de sa vie, qu'elle perdrait, c'était aussi son meilleur ami (l'un n'empêchait pas l'autre, si ?). Mais bon, à quoi bon réfléchir au pire quand ils vivaient ce qu'il y avait de meilleur ? C'était inutile et c'était bête, la sirène accepta donc de prendre les choses avec philosophie et décontractée. Les prises de tête, ça n'avait jamais été son truc, alors, puisque, pour une fois, tout était clair, tout était évident, elle n'allait pas se faire des noeuds au cerveau et juste savourer l'instant.

-T'as raison, je suis plutôt douée, après tout
, plaisanta-t-elle sans éclaircir davantage le ou les domaines où elle était potentiellement douée. Elle laissait au jeune homme le soin de laisser travailler son imagination une bonne fois pour toutes. Elle se tourna vers lui et planta son regard dans le sien. Je t'ai déjà dit que j'adorais ton sourire ? dit-elle alors, en plaisantant à moitié, parce qu'en fait, elle commençait vraiment à se dire que ce sourire allait finir par être ce qu'elle préférait chez lui (et pourtant, elle adorait sincèrement tout chez lui), surtout parce qu'elle avait désespéré d'en revoir sur son visage. Ca lui allait vraiment bien. En fait, c'était plus que son sourire, qu'elle adorait, c'était ce qu'elle voyait en lui, à travers lui : qu'il était heureux. Et si il était heureux, elle l'était. Déa ne dit rien de plus et fit disparaître un instant ce sourire de sa vue pour déposer ses lèvres sur celles du jeune homme.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 728

Message#Sujet: Re: Tout vient à point à qui sait attendre [pv Léo <33]   Sam 29 Avr - 13:54

Déa & Leopold
Tout vient à point à qui sait attendre.
Le sourire de Leopold se fit encore plus grand quand Déa confirma qu’elle était douée. Ça, il pouvait le dire en effet, elle était douée. Pour énormément de chose, mais déjà pour le rendre heureux. Le jeune homme avait le sentiment de ne pas s’être senti aussi bien depuis bien longtemps. C’était un peu comme s’il arrivait à tourner la page sur tout ce qui s’était passé avant (bon, ça ne serait pas encore vraiment évident, mais c’était le sentiment qu’il avait pour le moment en tout cas). Qu’il pouvait envie se sentir heureux, qu’il pouvait enfin profiter du bonheur. Ce qui n’était pas une mince affaire quand même le concernant. Avec tout ce qu’il avait vécu, ce n’était en soit pas vraiment évident pour lui d’être heureux et pourtant, il l’était en cet instant précis et il ne pensait pas que quoi que ce soit puisse entacher ce bonheur. Oh, il n’était pas non plus au stade de croire que plus rien dans son passé n’allait compter, qu’il allait oublier définitivement ce qu’il avait vécu avant et qu’il ne souffrirait plus en pensant à Jane. Mais il considérait vraiment qu’il pouvait quand même aller de l’avant, ce qui était déjà une bonne chose. Parce qu’il méritait d’aller de l’avant.

Déa avait complètement changé sa vie en tout cas, dans beaucoup de sens. En étant à ses côtés, en le sauvant de la noyade surtout, mais en l’aimant aussi. Parce qu’elle l’aimait vraiment et ça lui faisait du bien de se sentir sincèrement aimé. Il l’aimait aussi bien sûr, mais sa situation était quand même un peu plus particulière. Déa l’aimait vraiment pour celui qu’il était et l osait croire qu’il l’a mérité, qu’elle était celle qu’il méritait vraiment. Il suffisait de voir comment elle parvenait à le faire sourire, alors que ça lui semblait faire une éternité qu’il ne s’était pas senti aussi heureux. Ce sourire qui se fit même encore plus grand – quand bien même, le jeune homme n’aurait pas cru ça possible – quand Déa en parla, après que leurs lèvres se soient séparés d’un nouveau baiser (qui avait donc fait disparaître pendant un temps ce sourire qui n’avait pas tardé à revenir).

« Je ne crois pas non. » Il ne pensait pas non, qu’elle lui ait déjà dit qu’elle adorait son sourire. Ou alors, il n’y avait pas fait attention. En tout cas, cette remarque avait le don de l’amuser, de lui plaire aussi. Surtout parce qu’il avait quand même le sentiment de ne pas avoir souris aussi sincèrement depuis bien longtemps. Comme quoi, ça avait par moment du bon de tomber bien bas, pour profiter pleinement ensuite de la remontée et du fait d’être bien. Léo savait qu’il devait le savourer, parce que ça lui avait grandement manqué pendant longtemps. « Mais ne te gênes pas pour le dire en tout cas. »

Comme il n’avait pas spécialement l’intention de se retenir de sourire d’ailleurs. Et en même temps, il ne voyait pas vraiment comment il pourrait faire.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1025

Message#Sujet: Re: Tout vient à point à qui sait attendre [pv Léo <33]   Dim 30 Avr - 0:29


Tout vient à point à qui sait attendre

N

on, bien sûr, elle ne lui avait jamais dit à quel point son sourire lui plaisait, à quel point il la faisait totalement craquer (un point à peine imaginable, somme toute), n'empêche que c'était le cas. C'était le genre de propos ambigus qu'elle ne pouvait pas se permettre de lui adresser jusqu'alors, parce que leur situation, elle-même, était ambiguë. Et puis, ce n'était que très récemment qu'elle avait compris quelle valeur donner à ce sourire (celle du plus beau des sourires selon elle)... parce qu'il n'en avait pas affiché de tels pendant bien longtemps, et que ça lui fendait le coeur. A présent, elle tenait à faire en sorte de le rendre aussi heureux qu'il l'était en cet instant, chaque jour de sa vie, de leur vie, même, parce qu'elle avait envie de croire que leurs existences étaient intimement liées, et que ce serait toujours le cas. La jeune femme adorait l'idée de pouvoir exprimer de cette manière le fond de sa pensée, ce qu'elle n'aurait jamais osé faire avant. La jeune femme était folle amoureuse de l'homme qui se trouvait face à elle. Et à présent, elle pouvait lui en parler, directement, elle n'avait plus à cacher ses sentiments, elle pouvait concrètement dire ces phrases qui pouvaient sembler niaises, certes, mais qu'elle pensait bel et bien, et il les accueillait en en redemandant encore, c'était un véritable bonheur. Elle sourit autant qu'il pouvait lui faire lui-même. C'était demandé si gentiment, elle ne comptait pas s'en priver pour la peine. Tout ce qu'elle n'avait pas pu lui dire avant, elle le dirait maintenant, et Léo serait sans doute bien vite assailli de compliments, et de déclarations, au point peut-être qu'il en aurait rapidement marre, d'ailleurs.

- Je ne compte pas m'en priver,
assura-t-elle, le regard plongé dans le sien, ce regard dans lequel, toute sirène qu'elle était, elle se sentait bien capable de se noyer si elle n'y prenait pas garde. Tu t'en lasseras le premier, surtout si je dois commencer à te dire tout ce que j'aime chez toi, parce que crois-moi, la liste est longue.

Et pour cause, il n'y avait rien qu'elle n'aimait pas chez lui. Elle le lui avait déjà dit : elle le trouvait absolument parfait. Ce n'était pas juste une façon de parler, elle le pensait vraiment. A plus d'un titre, il lui avait prouvé qu'il méritait véritablement qu'on utilise un tel adjectif pour parler de lui. Ses qualités s'énuméraient en centaines, et celles-ci ne se manifestaient pas à moitié chez lui. Au point que Déa et toutes ses imperfections trouvait qu'elle faisait vraiment pâle figure face à celui qui était dorénavant son petit ami. Pas seulement son petit ami, d'ailleurs, mais tout bonnement l'homme de sa vie, purement et simplement.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Tout vient à point à qui sait attendre [pv Léo <33]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tout vient à point à qui sait attendre [pv Léo <33]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [RP Clos] Tout vient à point à qui sait attendre [PV : Uridan Sangried & Chïra Ovenstey]
» todd&maïwenn&nathanael → maintenant tout semble différent, on ne sait pas vraiment comment le monde tourne une fois que le voile se lève !
» On ne sait jamais à quoi s'attendre venant de moi ☮ with Ethan
» Ce que personne ne sait, ce que personne ne saura jamais.
» MAELYS ♣ Tout le monde sait comment on fait les bébés, mais personne sait comment on fait des papas...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Habitations :: Chez Déa et Léo-