Partagez | 
 

 Les malchanceux suscitent le malaise autour d'eux. C'est ainsi. (Arthur, Tristan, Ely)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 705

Message#Sujet: Les malchanceux suscitent le malaise autour d'eux. C'est ainsi. (Arthur, Tristan, Ely)   Dim 29 Jan - 19:24

Les malchanceux suscitent le malaise autour d'eux. C'est ainsi.
C’était la deuxième fois que Gwenn voyait sa meilleure amie dire « oui » devant le chef du village et elle espérait quand même que ça serait la dernière. Bon, il n’y avait aucune raison pour que ça se passe mal – quoi que… – mais surtout aucune que Jane épouse quelqu’un d’autre. En tout cas, Jane se mariait encore une fois et sa meilleure amie répondait évidemment présente. Et en plus, on pouvait quand même dire que la jeune femme était elle-même bien plus présentable, en grande partie parce que sa vie était moins chaotique. Leur vie à toutes les deux. Avec ce mariage, Gwenn avait vraiment envie de croire que la chance tournait enfin pour Jane et qu’elle allait pouvoir goûter au bonheur qu’elle méritait vraiment. Evidemment, la lycane ne se doutait pas une seconde que tout a n’allait pas durer, que tout allait être gâcher très rapidement d’ailleurs. Pour l’heure la jeune femme était simplement heureuse pour sa meilleure amie et elle était optimiste, ce qui était assez rare. Bon, Gwenn était bien placé pour savoir que tout n’était pas encore clair autour de Jane qui devait faire avec sa nouvelle stérilité – et ça, la lycane ne pouvait que la comprendre au vu de sa propre situation – mais elle se montrait optimiste. Parce que même si elle ne portait clairement pas Baker dans son cœur (quand bien même elle devait avouer que c’était mieux qu’avant), elle savait bien que le jeune homme tenait énormément à sa meilleure amie, elle l’avait vu quand elle était malade. Et donc elle voulait croire qu’il allait l’accepter, que ça allait être dur mais qu’il allait l’accepter parce qu’il aimait sa femme. Mais bon, elle ne savait pas ce qui se passé du côté du marié.

En tout cas, pour l’heure, Gwenn se sentait vraiment heureuse. La cérémonie s’était parfaitement bien passé, maintenant ils étaient tous (ils n’étaient pas si nombreux que cela) chez les Baker pour la réception. Franchement leur maison était classe quand même. Gwenn avait passé un peu de temps avec Jane avant de la laisser un peu seule en compagnie de son époux, avant qu’elle n’aille visiblement discuter avec Electre. Gwenn n’avait pas du tout su avant aujourd’hui que Baker connaissait Electre, malgré le fait qu’elle avait justement été au cœur de leurs discussions. Enfin, Gwenn profitait simplement de la présence d’Arthur. La lycan adorait ça, venir au mariage de sa meilleure amie en compagnie de l’homme avec qui elle partageait sa vie. Elle s’efforcer d’éviter le buffet avec ces verres de champagnes qui lui faisaient de l’œil – heureusement, elle se sentait suffisamment bien pour ne pas ressentir de manque – et se contenter des verres de jus de fruit prévus pour ceux qui ne buvait pas d’alcool (autant dire peu de monde). Tout comme elle évitait Ambre qui continuait de la détester alors qu’elle avait pris la peine de lui venir en aide quand elle était malade. Ainsi que Tristan Johns, le cousin de Jane qui était là alors qu’ils ne s’appréciaient pas, qu’elle avait beaucoup plus de mal à regarder aujourd’hui au vu de la situation. Donc, elle l’avait vu, elle savait où il était, mais elle ne le regardait pas.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 421

Message#Sujet: Re: Les malchanceux suscitent le malaise autour d'eux. C'est ainsi. (Arthur, Tristan, Ely)   Dim 29 Jan - 20:06


Les malchanceux suscitent le malaise autour d'eux. C'est ainsi.
E

h oui, Tristan s'était bel et bien pointé au mariage de Jane. Tentative de réconciliation avec sa cousine, bien que tardive ? Que nenni. Jane s'était visiblement senti l'obligation de l'inviter, puisque ses sœurs étaient de la partie (et quoi qu'il en soit, s'il n'avait pas été invité, il se serait incrusté, il n'aurait manqué cet "événement" pour rien au monde). Il avait saisi cette occasion. Il se fichait bien du bonheur des jeunes mariés, mais il était convaincu qu'il y aurait là matière à s'amuser. Et même si ce n'était pas le cas, il serait en présence d'Ely et de Hope, donc tout ne serait pas perdu. Le buveur de sang avait donc enfilé son plus beau costume et avait assisté à l'insipide cérémonie matrimoniale qui avait uni son imbécile de cousine à un quelconque bellâtre (manifestement richissime, compte tenu de sa baraque). Il n'avait pas franchement prêté attention aux vœux échangés. Ça lui était diablement égal. Il s'était bien davantage concentré sur les personnes qui se trouvaient dans l'assistance, et il n'avait pas tardé à comprendre alors que cette soirée allait définitivement être des plus réjouissantes. Déjà, il y avait Natasha. Bon, ça, il s'y attendait, et il s'était réjoui d'avance à l'idée de la narguer un peu. Mais il n'y avait pas qu'elle. Il y avait Joachin. Alors oui, leur présence à tous les trois au même endroit pourrait bien lui causer du tort mais Tristan choisissait de ne pas voir les choses sous cet angle. À la place, il préférait largement s'en amuser. Ce pourrait en tout cas donner lieu à une situation des plus intéressante, quelle qu'en soit l'issue. D'autant que leur présence côte à côte laissait supposer à Tristan qu'il y avait du nouveau dans leur relation, de nouvelles choses à apprendre, donc. Mais il n'y avait pas que le couple Hardwick pour éveiller son intérêt. Il y avait aussi Gwenn, qui s'avérait même être le témoin de sa cousine. Soit, ça allait être intéressant, vraiment.

Suffisamment pour que le vampire décide bel et bien de s'attarder après la cérémonie et de participer aux festivités. Pour le moment accompagné d'Ely, il lui parlait de son intention de discuter un peu avec leur "très chère" tante ainsi que son mari. Puis il évoqua l'aventure d'un soir qu'il avait eue avec Gwenn, après quoi Ely lui apprit avoir eu, pour sa part, une relation avec le compagnon de cette dernière. Comment, après ça, ne pas avoir envie d'engager la conversation. Accompagné de sa sœur, le jeune homme alla donc à leur rencontre, adressant à Gwenn, qui jusque-là avait fui son regard (ce qui n'était pas pour déplaire au buveur de sang), un sourire qui se voulait ravi. Ravi de la revoir. Il l'était un peu, en fait. Elle allait rendre cette soirée plus divertissante encore.

-Gwenn, ça me fait vraiment plaisir de te revoir !
Il lui fit la bise sans attendre. Tu me présentes ton ami ?



code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pas de roses sans épines
avatar
Pas de roses sans épines
Messages : 514

Message#Sujet: Re: Les malchanceux suscitent le malaise autour d'eux. C'est ainsi. (Arthur, Tristan, Ely)   Sam 11 Fév - 1:38

Les malchanceux suscitent le malaise autour d'eux. C'est ainsi.
Cela devenait un peu répétitif, mais les Johns se trouvaient encore une fois au mariage de Jane. Bon, les choses étaient différentes parce que ce n’était plus Leopold qui se trouvait à la place du marié et que clairement, les Baker avaient vraiment plus de ressource que Ridley. En tout cas, la réception était bien plus grande, même si le nombre d’invité n’avait pas beaucoup augmenté. Ely soutenait évidemment sa cousine, elle était heureuse pour elle si la jeune femme était heureuse (même si bon… se marier une fois, d’accord, deux fois ça faisait quand même trop). Mais bon, Ely soutenait quand même Jane dans tous les cas et donc elle se trouvait à ce mariage, en compagnie d’Hope et de Tristan. Mais ce n’était pas tant le mariage qui allait l’amuser, mais plus les personnes qui étaient présente. Il y avait Arthur, la buveuse de sang fut surprise en découvrant qu’il était visiblement avec le témoin de sa cousine. C’était donc elle qui était avec Arthur, qui avait valu à la vampire de se prendre une veste monumental la dernière fois qu’elle avait croisé la route du lycan. Franchement, elle ne voyait pas ce qu’elle trouvait à cette fille. Quand Ely avait vu que Joachin était présent, elle n’avait pas pu s’empêcher de tourner son regard vers son frère, lui adressant un sourire entendu. Les efforts de son frère avaient vraiment payé apparemment. Elle ne savait pas exactement ce que ça allait donner, mais elle était certaine que ça allait être amusant. Elle avait l’intention de suivre l’histoire de loin, puisque Tristan comptait bientôt aller discuter avec leur tante et leur oncle par alliance. Elle allait forcément suivre ça.

Et alors qu’ils discutaient, Tristan apprit qu’il avait eu une aventure avec le témoin de Jane. Sans perdre de temps, la buveuse de sang avait appris à son frère qu’elle avait elle-même eu une aventure avec son petit ami, le lycan qui l’accompagnait. Ni une, ni deux, les deux frangins eurent envie d’aller jouer un petit peu. La jeune femme accompagna donc son frère à la rencontre du joli petit couple. Rien que les premiers mots que Tristan avait prononcés amusaient grandement Ely, même si elle gardait contenance et semblait sérieuse.

« Mais voyons Tristan, c’est Artur. » Ely avait pris la parole avant que Gwenn ou Arthur n’aient le temps de dire quoi que ce soit. « Tu sais bien, je t’en ai déjà longuement parlé. » Ce qui était faux bien sûr, ils venaient à peine d’en parler pour la première fois. Ely s’approcha d’Arthur pour lui faire à son tour la bise, non sans le faire d’une manière toute sensuelle. « Je suis vraiment contente de te voir, je ne savais pas que tu serais là. »

Et pour le coup, c’était la vérité. Elle ne pensait vraiment pas que le lycan serait là. La jeune femme tourna son regard vers Gwenn, lui adressa un large sourire avant de reprendre la parole.

« Je suis ravie de faire ta connaissance Gwenn, j’ai tellement entendu parler de toi. »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 318

Message#Sujet: Re: Les malchanceux suscitent le malaise autour d'eux. C'est ainsi. (Arthur, Tristan, Ely)   Sam 11 Fév - 9:44


Les malchanceux suscitent le malaise autour d'eux. C'est ainsi.
A

rthur avait un peu appréhendé de se rendre à cette cérémonie de mariage. Il avait appréhendé de se retrouver dans une soirée un peu guindée (vu l'aspect du manoir, les jeunes mariés n'étaient manifestement pas dans le besoin), où tout le monde connaîtrait tout le monde et où il ne se sentirait pas à sa place. Au final, la soirée ne ressemblait pas exactement à ce qu'il avait imaginé. Déjà, ils étaient peu nombreux, bien moins nombreux que ce qu'il avait imaginé... Était-ce un mal en soi ? Non, pas forcément, bien sûr, même si cela ne lui donnait pas vraiment l'occasion de se fondre dans la masse, et manifestement, il était le seul à ne connaître personnellement ni le marié, ni la mariée. Enfin, ce n'était pas si important, Gwenn, elle, avait toutes les raisons d'être là, en tant que meilleure amie et témoin de la mariée, et il était présent avant tout pour elle, même s'il tenait également à s'attirer la sympathie de Jane, conscient qu'elle avait de l'importance aux yeux de sa petite amie, et soucieux de s'intégrer à son entourage et d'être apprécié par ce dernier. Alors au final, même s'il n'était pas complètement à son aise, Arthur passait malgré tout une bonne soirée, ne serait-ce que parce qu'il était en compagnie de Gwenn, et qu'elle rendait agréable n'importe quel événement, même les plus mondains. Malgré tout, il gardait une certaine appréhension, liée à ce que le lycan avait repéré Ely parmi les invités. Il ne s'était absolument pas attendu à les voir ici, impossible pour lui d'imaginer qu'elle, son frère et sa sœur, étaient les cousins de Jane. Là, il aurait vraiment aimé qu'il y ait plus de monde. Au sein d'un si petit comité, il craignait vraiment qu'Ely ne décide d'aller lui parler (même si en soi, serait-ce vraiment si grave ?), et ses craintes étaient effectivement fondées. La jeune femme s'approcha effectivement d'eux, accompagnée de son frère.

Ce fut ce dernier qui prit la parole en premier, saluant Gwenn avec chaleur. Arthur était pris au dépourvu. Elle le connaissait ? Ok, il pourrait lui reprocher de ne pas le lui avoir dit, d'un autre côté, il s'était bien gardé pour sa part de lui apprendre quelle avait été la nature de sa relation avec Ely avant de sortir avec elle. Gwenn n'eut pas le temps de répondre à Tristan, Ely embraya, et Arthur se sentit définitivement mal à l'aise, les sulfureux frère et sœur semblaient bien décidés à jouer avec eux. Ely affirma qu'elle avait beaucoup entendu parler de Gwenn. Si c'était le cas... ce n'était pas de sa part, donc de celle de Tristan ? Ou il se montait la tête pour rien. Arthur, pris au dépourvu, ne trouva pas quoi dire, mais on ne lui en laissa pas le temps de toute manière.

-C'est amusant, quand même, de se retrouver là, tous les quatre. Qui aurait cru que deux femmes aussi différentes que vous, dit Tristan en regardant alternativement Gwenn et Ely, auraient les mêmes goûts en termes d'homme !

Il faisait mine de ne parler que d'Arthur, bien sûr, mais il pouvait très bien s'inclure dans le lot aussi, en vérité.


code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 705

Message#Sujet: Re: Les malchanceux suscitent le malaise autour d'eux. C'est ainsi. (Arthur, Tristan, Ely)   Dim 12 Fév - 20:07

Les malchanceux suscitent le malaise autour d'eux. C'est ainsi.
Gwenn s'était efforcée de ne pas prêter attention à Tristan, depuis le début du mariage et de la fête qui avait suivait, dans le seul but de ne pas l'attirer. Elle n'avait pas spécialement envie de se retrouver à discuter avec le buveur de sang en compagnie d'Arthur. C'était idiot, sans doute, mais ça la mettait vraiment mal à l'aise. Arthur savait parfaitement qu'elle avait eu des histoires avant, pas seulement avec ce fiancé qu'on lui avait si tragiquement enlevé, mais avec d'autres hommes comme Wellan. Mais bizarrement, elle n'assumait pas du tout le fait qu'un de ses... ex (?) puisse se trouver en compagnie d'Arthur. Mais forcément ça ne loupa pas, parce que Tristan vint les voir, en compagnie de sa sulfureuse soeur. Le jeune homme la salua et immédiatement, Gwenn se sentit encore moins à l'aise. C'était idiot, pourtant, mais elle ne put s'en empêcher. Tristan lui demanda de lui présenter Arthur, ce qu'elle avait l'intention de faire, mais elle fut prise au dépourvu par la soeur du buveur de sang, qui elle connaissait Arthur. Vraiment ? Alors ils se connaissaient ? D'accord, c'était parfaitement idiot, mais la lycane ne pouvait pas s'empêcher de ne pas apprécier cette idée. Parce qu'elle comprenait bien ce que cela sous-entendait, elle se doutait que la soeur de Tristan et Arthur avaient... et bien ils avaient partagé le même genre d'expérience qu'elle et le buveur de sang. Et quand Gwenn posait ses yeux sur Ely, elle avait l'impression de n'être absolument rien à côté d'elle. Elle était tellement belle, tellement charismatique, elle avait tout pour plaire donc.

Sauf que là, la loup-garou ne parvenait pas à l'apprécier et encore moins quand elle ajouta à son adresse qu'elle avait longuement entendu parler d'elle. Par qui ? Arthur ? Tristan ? Arthur s'était-il confié à Ely à son sujet ? Avait-il eu besoin d'une oreille attentive pour parler d'elle ? Elle se faisait sans doute des films, mais elle ne pouvait pas s'empêcher de penser ainsi. Pour rien n'arranger à l'affaire, Tristan y remit son grain de sel en mentionnant le fait que deux femmes si différentes (une bombe et une alcoolique notoire donc...) avaient les mêmes goûts en femme. Si Gwenn n'avait pas compris la nature de la relation de son petit amie avec la buveuse de sang, elle ne pouvait plus l'ignorer. Et là, elle se retrouvait tout simplement sans voix.

"Et que deux hommes comme vous aurez les mêmes goûts en terme de femme."

Gwenn se sentait vraiment cru là tout de suite. Parce qu'en plus de se retrouver en compagnie d'un homme avec qui elle avait déjà eu une aventure et son petit ami, la lycane commençait sérieusement à se demander ce qu'Arthur pouvait bien lui trouver comparé à Ely.

"C'est très gênant en fait."

Dit-elle finalement, parfaitement mal à l'aise.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 421

Message#Sujet: Re: Les malchanceux suscitent le malaise autour d'eux. C'est ainsi. (Arthur, Tristan, Ely)   Dim 12 Fév - 20:28


Les malchanceux suscitent le malaise autour d'eux. C'est ainsi.
T

ristan s'amusait comme un petit fou de cette situation. Plus les secondes passaient, plus il sentait le malaise s'intensifier chez ses deux interlocuteurs, et c'était un spectacle vraiment très drôle à observer. Drôle pour lui, qui n'éprouvait ni gêne, ni honte, et certainement aussi pour sa sœur, qui savait pimenter ce petit jeu à la perfection. Tous deux s'étaient toujours complétés à merveille, en même temps, il faut le dire, et ils se le prouvaient très clairement en cet instant. Ils étaient capables comme personne de semer le doute dans les esprits des deux jeunes amoureux qui devaient certainement vouloir se retrouver n'importe où ailleurs, mais certainement pas dans cette situation. Tant mieux, tant mieux, s'ils avaient plus de répondant où s'ils éprouvaient moins de scrupules à se rappeler leurs aventures passées, il est certain qu'ils s'amuseraient beaucoup moins, l'un comme l'autre. Ely embraya avec la plus totale assurance, complétant son propos afin qu'aucun des deux lycans ne puisse douter de tout ce qu'impliquait cette situation, et en quoi elle était parfaitement cocasse pour le frère et la sœur et infiniment déplaisante pour les deux jeunes gens qui avaient certainement espérer finir la soirée en beauté, sans rien pour venir perturber ce charmant petit tableau idyllique de jeunes amoureux nageant encore dans le bonheur (ce qui ne devait jamais durer longtemps, selon Tristan, en tout cas, du moins quand on appréhendait l'amour de façon niaise et absurde, contrairement à ce que faisait le buveur de sang avec ses deux sœurs).

Un sourire en coin se déposa sur le visage de Tristan quand Gwenn fit remarquer que la situation était très gênante. Au moins, on ne pouvait pas lui reprocher son absence de franchise, elle disait les choses telles qu'elle les pensait. Mais qu'elle ne compte pas sur lui ou sur Ely pour compatir et les laisser tranquilles une bonne fois pour toutes. Il tenait d'autant plus à se délecter de cette situation, si elle les gênait, c'était encore mieux. Il n'aurait pas cette décence, digne du gentleman (qu'il faisait semblant d'être, mais qu'il n'était pas du tout, bien au contraire) qu'il n'était pas, celle de laisser les amoureux tranquilles et de s'en aller. Il comptait bien plutôt insister, secouer l'arbre jusqu'à ce qu'il n'y ait réellement plus le moindre fruit à ramasser.

-Gênant, vraiment ? Pourquoi donc est-ce que ce serait gênant ? Nous sommes tous adultes, après tout, ce n'est pas comme si nous devrions avoir honte de nos idylles passées.
Comme si on pouvait parler d'idylle dans leur cas. On parlait plutôt de relations purement physiques et de rien d'autre. Et puis, je suis sûr qu'Arthur t'a déjà parlé d'Ely, n'est-ce pas, Gwenn ?

Ou comment en rajouter encore une couche supplémentaire. Difficile pour lui de faire autrement, il s'amusait comme un petit fou.


code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pas de roses sans épines
avatar
Pas de roses sans épines
Messages : 514

Message#Sujet: Re: Les malchanceux suscitent le malaise autour d'eux. C'est ainsi. (Arthur, Tristan, Ely)   Mar 4 Avr - 0:15

Les malchanceux suscitent le malaise autour d'eux. C'est ainsi.
Ely s’amusait vraiment comme une folle. Quand elle avait découvert qu’Arthur avait fini par se caser avec une jeune femme (rompant donc leur relation purement physique, ce qui l’avait quand même déçue), il n’aurait pas pensé qu’elle se retrouverait dans une telle situation que celle qu’elle vivait maintenant. Arthur avait décidé de se mettre en couple avec une jeune femme qui avait eu l’occasion de profiter des talents (parce que c’était quand même un talent) de son frère aîné. Bon, en même temps, Tristan avait un nombre conséquent de conquête, autant qu’Ely. Qu’un homme, avec qui la buveuse de sang avait eu de telles relations, se mette en ménage avec une personne qui avait eu ce genre de rapport avec Tristan, ce n’était guère étonnant. Ça devait même arriver plus d’une fois. Mais en cet instant précis, la situation était vraiment des plus amusante. Peut-être parce qu’en plus, ils pouvaient en jouer et qu’ils étaient au mariage de Jane. En tout cas, la buveuse de sang avait l’intention d’en profiter un maximum. Parce qu’elle trouvait tout bonnement cette situation amusante.

Tristan était un maître en ma matière en plus pour rendre tout cela encore plus excitant. Alors que Gwenn affirmait que la situation était gênant – vraiment, si peu pourtant – Tristan ne manqua pas d’en rajouter une couche. Ely aimait son frère, pour tout ce qu’il était, mais en grande partie pour sa manipulation. Si elle ne se retenait pas – ce qu’elle faisait, parce qu’elle n’avait évidemment pas le choix – la jeune femme embrasserait immédiatement son frère pour lui témoigner tout ce qu’il savait lui faire ressentir. Il était tellement parfait. Le jeune homme appuya donc sur le fait qu’ils étaient des adultes, qu’ils ne devaient pas avoir honte d’idylles passées. Ely n’en avait pas honte en tout cas, mais elle voyait bien que la situation était vraiment bizarre pour les lycans. Tant mieux. Mais ce n’était encore que peu de chose, puisque Tristan ne manqua pas d’appuyer encore plus sur la touche sensible, en demandant à Gwenn si son cher et tendre lui avait parlé d’elle. Évidemment, Ely espérait en cet instant précis que son ancien amant n’avait pas parlé d’elle à sa copine, sinon ce n’était pas drôle. Et au vu du visage de la lycane, la buveuse de sang était persuadée que ce n’était effectivement pas le cas. Bon, en même temps, Arthur n’avait aucun besoin de parler de leur relation à sa copine, on ne pouvait pas dire qu’elle avait vraiment compté. Ils avaient simplement aimé passer du temps ensemble, mais la jeune femme avait le droit de se prendre la tête avec ça quand même. Juste pour l’amusement des Johns.

« Oh, Tristan. »
Reprit Ely dans une attitude faussement gênée, que la jeune femme savait ne pas être capable d’avoir son aîné. Tant qu’Arthur et Gwenn la pensaient gêné, c’était bon. « Je crois que tu aurais mieux fait de te taire. »

Ely avait vraiment l’impression en cet instant précis que la copine d’Arthur – et la meilleure amie de Jane – ne l’appréciait pas du tout en cet instant. Tant mieux.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 318

Message#Sujet: Re: Les malchanceux suscitent le malaise autour d'eux. C'est ainsi. (Arthur, Tristan, Ely)   Mar 4 Avr - 21:08


Les malchanceux suscitent le malaise autour d'eux. C'est ainsi.
I

l ne fallait pas être bien intelligent pour comprendre les tenants et aboutissants de cette situation. Arthur avait couché avec Ely, Gwenn avait couché avec Tristan. Alors certes, Arthur aurait préféré qu'ils n'en sachent rien l'un comme l'autre rien de cette histoire, parce que ça ne servait à rien et que ça faisait naître en lui une jalousie bien vaine, puisque après tout, Gwenn pouvait bien avoir fréquenté qui elle voulait avant qu'ils ne soient ensemble, il n'y avait pas de honte à cela, et vu la situation, lui-même ne pouvait pas parler. Ceci dit, il confirmait. C'était gênant, effectivement. Et il ne demandait qu'à voir le frère et la soeur partir loin d'eux. Il ne se sentait vraiment pas à l'aise, et ce fut pire encore quand Tristan reprit la parole. Le vampire affirma qu'il n'y avait pas de gêne, pas de honte à avoir. Pas la moindre, non. Bon, en soi, il n'avait pas tort. Ils n'avaient rien fait de mal, mais quand même. Et puis, il n'y avait vraiment pas de quoi parler d'idylle en l'occurrence. Pas dans son cas, en tout cas. Mais dans le cas de Gwen, peut-être ? En tout cas, le malaise augmenta quand Tristan supposa qu'il avait parlé d'Ely à Gwenn. Bien sûr, il n'en était rien, rien du tout, en même temps, qu'aurait-il pu dire à son sujet. Qu'il aimait coucher avec la buveuse de sang avant d'être avec elle ? Mais il ne pouvait quand même pas s'empêcher de se demander si Gwenn, elle, aurait dû lui parler de Tristan Johns. C'était bête, bien sûr, mais le discours du jeune homme ne savait que faire naître le doute en lui. Ely en rajouta une couche encore en disant à son frère qu'il aurait mieux fait de se taire. Oui, vraiment, il aurait sérieusement mieux fait. Arthur savait à peine quoi répondre. Il avait juste envie que ses interlocuteurs s'en aillent rien de plus, rien de moins, mais ils semblaient bien décidés à rester. Et lui, ne savait vraiment pas où se mettre, absolument pas.

-Ce n'est pas grave,
répondit-il dans un fin sourire. Et non, en vérité, ce n'était pas grave du tout, mais quand même, il mourait d'envie de fuir cette conversation. Autant que possible. Ce n'est pas comme si ça avait vraiment de l'importance, après tout, ajouta-t-il, ce qui était aussi une manière pour lui de se justifier quant au fait qu'il n'avait pas pris la peine de parler à sa petite amie de la femme qu'il avait certes côtoyée, mais avec laquelle il n'y avait effectivement rien eu de sérieux. En même temps, au final, c'était à peine s'ils se connaissaient autrement que sur le plan horizontal.


code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 705

Message#Sujet: Re: Les malchanceux suscitent le malaise autour d'eux. C'est ainsi. (Arthur, Tristan, Ely)   Ven 26 Mai - 17:45

Les malchanceux suscitent le malaise autour d'eux. C'est ainsi.
Arthur n’avait aucune raison de lui parler des personnes avec qui il avait eu des relations autrefois, même si elles avaient compté. Gwenn n’attendait pas ça de lui bien sûr, ils n’avaient pas besoin de revenir tous les deux sur les personnes avec qui les choses avaient été assez loin. Parce qu’ils n’avaient aucun compte à se rendre des choses qui s’étaient passés avant qu’ils ne soient ensemble. Mais quand même. Quand Tristan l’avait regardé et affirmé qu’il était sûr qu’Arthur lui avait déjà parlé d’Ely, elle n’avait pas pu s’empêcher de se sentir mal. C’était idiot vraiment parce que son petit ami n’avait aucun compte à lui rendre. Comme elle n’en avait pas non plus. Après tout, elle n’avait pas parlé de Tristan au lycan, parce que ça n’avait pas d’importance, parce que ça ne comptait pas. Parce qu’il n’y avait finalement rien eu entre elle et le buveur de sang, en dehors d’un rapprochement certain physique, mais ça n’avait pas compté. Mais la manière dont il le lui dit ça, elle ne put s’empêcher de se demander si justement, les choses avec Ely n’avaient pas eu plus d’importance. C’était bête encore une fois, mais Gwenn ne pouvait pas s’empêcher de se sentir jalouse et en cet instant précis, elle avait juste envie qu’ils s’en aillent. Mais bien sûr, la buveuse de sang reprit de plus belle, affirmant à son frère qu’il aurait mieux fait de se taire. En plus, la lycane était incapable de cacher ses émotions, c’était merveilleux.

Arthur reprit alors en affirmant que ce n’était pas grave, que ce n’était pas comme si ça avait vraiment de l’importance. Gwenn savait parfaitement qu’elle pouvait lui faire confiance et qu’il ne mentirait pas, mais quand même. Bon, évidemment, la jeune femme se prenait la tête pour pas grand-chose comme bien souvent. Et elle savait bien qu’Arthur n’avait eu aucune raison de lui parler de la buveuse de sang, même si ça avait eu plus d’importance. Le problème maintenant c’était qu’elle se demandait sérieusement ce qu’il pouvait lui trouver. Bon, elle n’avait pas besoin de cette conversation particulièrement gênante, quoi que puisse en dire Tristan, pour se poser la question. La lycane était une alcoolique – certes sobre pour le moment, mais alcoolique quand même – dépravée avec une fâcheuse tendance à s’attirer des ennuis, et qui n’avait pas grand-chose pour elle. Elle se demandait souvent ce qu’elle pouvait bien apporter au libraire, qui de son côté lui apportait tant. Alors quand elle se retrouvait confronté à une femme comme Ely, qui mine de rien était une femme incroyablement belle, sexy, pleine d’assurance, elle se demandait bien ce qu’elle avait pour plaire à Arthur. Et voilà, c’était bête mais elle se prenait la tête. Et les frères Johns n’étaient pas vraiment là pour apaiser la situation. Gwenn rêvait de les voir déguerpir là, tous les deux. Sauf que visiblement, ce n’était pas trop à l’ordre du jour.

« Je vais commencer à me sentir vraiment vexer si ça continue. »

Ely avait beau dire ça sur le ton de l’humour, du moins c’était ce que pensait Gwenn, celle-ci était particulièrement agacée par cette nouvelle remarque.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 421

Message#Sujet: Re: Les malchanceux suscitent le malaise autour d'eux. C'est ainsi. (Arthur, Tristan, Ely)   Lun 29 Mai - 21:31


Les malchanceux suscitent le malaise autour d'eux. C'est ainsi.
P

arfaite ! Ely était tout simplement parfaite. Mais en même temps, ce n’était pas nouveau, c’était une chose que Tristan savait depuis bien longtemps (il le savait depuis sa naissance, en réalité), au final. La petite comédie qu’elle jouait, prétendant qu’il aurait mieux fait de se taire comme s’il avait commis une irréparable boulette, c’était tout simplement génial, et plus magistral encore. Tristan était constamment sous le charme de sa sœur, qui savait lui plaire comme personne (si ce n’est son autre sœur, il ne faisait pas de différence entre elles question estime et sentiments), mais dans des situations comme celle-ci, il savait très exactement pourquoi, et il ne demandait qu’à la voir encore faire usage de tous les talents dont elle savait si bien faire preuve et qui faisaient tout son charme. Ni Arthur, ni Gwenn, ne semblaient réellement savoir encore où se mettre, et bien sûr, cela plaisait infiniment au buveur de sang, qui était loin d’en avoir fini avec ce parfait petit couple dont il se faisait un malin plaisir de gâcher le bonheur. Il fallait leur apprendre directement que leur vie de couple allait être bien trop plan-plan si certains ne s’efforçaient pas de la rendre un peu moins monotone, et à ce jeu-là, on pouvait dire que la fratrie Johns était on ne peut plus douée. En tout cas, Ely et Tristan n’avaient jamais manqué de ressources. Que le lycan tente de réparer les pots cassés en affirmant que sa relation avec Ely n’avait pas voulu dire grand-chose, c’était une chose, mais ça ne mènerait nulle part. Ils avaient l’avantage, et ils allaient en profiter jusqu’au bout. A ce sujet, le frère et la sœur étaient de toute évidence sur la même longueur d’onde, et à eux deux, ils allaient pouvoir faire de sérieux ravages. C’était pour le mieux, cette soirée serait bien insipide, sans cela, mais là, Tristan ne regrettait plus complètement d’être allée au mariage de son imbécile de cousine, entre les deux tourtereaux et les deux autres qu’étaient Natasha et Joachin, il y avait de l’animation, et pas qu’un peu. Preuve en était qu’il fallait toujours inviter les Johns à la moindre festivité, eux avaient le sens de la fête.

-Et tu aurais de quoi, renchérit donc allègrement Tristan en réponse à sa sœur quand cette dernière affirma qu’elle allait se sentir vexée si cela continuait. Il y avait de très faible chances que ce soit effectivement le cas, mais quand bien même, le buveur de sang ne demandait qu’à enfoncer le couteau dans la plaie. Et s’il fallait mentir un tantinet pour cela, il n’y voyait pas le mal, c’était ainsi qu’il profitait pleinement de la vie, ainsi et pas autrement, c’était comme ça qu’il avait toujours fait et qu’il ferait toujours. Je n’aime pas qu’on manque de respect à ma sœur, dit-il alors en endossant le rôle de frère protecteur tout en soutenant le regard d’Arthur.

Il n’avait pas à défendre Ely, déjà parce que la situation ne l’exigeait pas, ensuite parce qu’Ely se débrouillait bien seule, mais tout de même, c’était amusant.



code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pas de roses sans épines
avatar
Pas de roses sans épines
Messages : 514

Message#Sujet: Re: Les malchanceux suscitent le malaise autour d'eux. C'est ainsi. (Arthur, Tristan, Ely)   Mer 26 Juil - 23:18

Les malchanceux suscitent le malaise autour d'eux. C'est ainsi.
Ely ne pensait pas un traitre mot de ce qu’elle venait de dire, mais ça c’était parce qu’elle ne serait pas du genre à se vexer pour si peu. Si la buveuse de sang devait se vexer à chaque fois qu’elle « perdait » un amant qu’elle appréciait, que ce dernier affirme que ça ne signifiait rien, elle n’en finirait pas. Arthur n’avait pas plus compté que d’autre dans sa vie. Non pas qu’elle n’ait pas apprécié ce qu’ils avaient vécu, c’était agréable bien sûr. Mais ça n’allait pas changer sa vie qu’il disparaisse maintenant. Elle se contentait simplement de s’amuser de la situation, parce qu’elle trouvait ça vraiment drôle de voir les deux lycans dans une telle situation. Ils étaient si coincés tous les deux, incapable de vraiment savoir où ils devaient se mettre. Et cette Gwenn donnait l’air de la détester sincèrement, maintenant qu’elle savait que son cher et tendre l’avait adoré au point de coucher avec elle. Elle avait de bonne raison de la détester en même temps, la buveuse de sang se demander elle-même ce que le lycan pouvait trouver à cette fille qui n’avait rien pour elle. Et qui, franchement, avait une tronche de déterrée. Elle semblait plus morte qu’Ely. Mais bon, non, elle ne se vexait pas pour autant.

Mais Arthur et sa copine n’avait pas besoin de ne pas le croire et visiblement, Tristan avait décidé de rebondir sur ses propos et d’en jouer également. Ely ne pouvait qu’aimer encore plus son frère comme ça, alors qu’il défendait son honneur, même si elle savait bien sûr que tout cela n’était qu’une simple comédie. Mais justement, la manière dont ils avaient de jouer la comédie, c’était ce qu’elle adorait le plus. Elle aimait la manière dont ils pouvaient se jouer des autres, cette complicité qu’ils avaient sans même avoir besoin de se parler pour se mettre d’accord. Il suffisait qu’ils se regardent pour être sur la même longueur d’onde donc. Tristan joua donc le frère protecteur, affirmant donc qu’il n’aimait pas qu’on manque de respect à sa sœur. Encore une fois, c’était évidemment de la comédie, mais en même temps la jeune femme savait que son frère la défendrait quand même coute que coute. C’était normal, ils ne pouvaient que se défendre mutuellement.

« Laisse tomber Tristan. »
Dit-elle en s’adressant directement à son frère donc, d’un ton un peu moins amusé que précédemment, afin de mettre un peu plus de drame dans la situation. Même si, en réalité, elle ne prenait pas réellement tout cela au sérieux. À quoi bon ? Il n’y avait que deux personnes qui comptaient réellement dans sa vie (trois, si on comptait leur mère). « On ne peut pas forcer Arthur à considérer que ça ait de l’importance. » Ely marqua une pause volontaire, tournant son regard vers le lycan. « Moi qui te prenait pour une personne bien plus noble que ça. »

Ouais bon, elle en rajoutait vraiment beaucoup. Mais ils ne pouvaient quand même pas se retenir de s’amuser.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 318

Message#Sujet: Re: Les malchanceux suscitent le malaise autour d'eux. C'est ainsi. (Arthur, Tristan, Ely)   Jeu 27 Juil - 19:14


Les malchanceux suscitent le malaise autour d'eux. C'est ainsi.
A

rthur ne comprenait rien au petit jeu sordide auquel Ely et son frère étaient en train de jouer, mais ce qui est sûr, c'est qu'il n'aimait vraiment, mais alors vraiment pas cela. Manifestement, Ely ne se contentait pas d'accumuler les coups d'un soir, elle aimait les faire tourner en bourrique. Est-ce que c'était parce qu'elle avait été vexée qu'il mette fin à leur "relation", qui n'en était d'ailleurs pas une, certes, qu'elle agissait de la sorte, par bête vengeance ? Et Tristan l'encourageait-elle juste comme ça, ou bien par provocation et par jeu lui aussi ? Il n'en savait rien. Il ne savait pas exactement quelles étaient leurs motivations, réellement, à tous les deux, et les connaître n'y changerait pas grand-chose. Ce qu'il craignait, c'était de se faire passer auprès de Gwenn pour ce qu'il n'était pas. Certes, il avait profité du corps d'Ely à plusieurs reprises, mais la situation avait toujours été claire entre eux... Et maintenant, il était engagée dans une relation sérieuse, il aimait Gwenn plus que tout, et il ne voulait pas qu'elle se mette à douter de lui, de sa fidélité et de son incapacité à s'engager auprès des femmes, parce qu'on s'amusait à les mener en bateau. Il était sincèrement agacé de la tournure que prenaient les choses. Tout ce qu'il voulait, maintenant, c'était s'éloigner le plus possible des Johns. Quand on regardait seulement l'apparence, forcément, on était séduit, mais dès que l'on grattait sous la surface, on se rendait bien vite compte que les deux buveurs de sang étaient un homme et une femme plus que redoutables, et qu'il n'était vraiment pas bon de fréquenter.

-Oh je t'en prie
, soupira-t-il sans rien dissimuler de son exaspération. Il n'allait clairement pas céder aux menaces de Tristan ni au petit numéro d'Ely. Il n'avait rien à se reprocher, et il ne comptait pas s'excuser ou il ne savait pas quoi d'autre encore, très exactement. Il était dans son bon droit, il espérait juste que Gwenn le comprendrait aussi. Il en avait vraiment assez de voir tant de manipulateur cherchait à briser toute chose qui leur semblait trop belle par simple amusement. D'abord Wellan, ensuite les Johns, voilà tout. Cette conversation n'a aucun sens, je pense que vous feriez bien d'y aller.

Tout ce qu'il voulait, là, maintenant, tout de suite, c'était se retrouver en tête à tête avec Gwenn, déjà parce qu'il avait envie de profiter de sa seule présence, ensuite parce qu'il voulait discuter de tout ça avec elle, s'assurer qu'elle avait bien conscience du fait que leurs interlocuteurs se jouaient d'eux, qu'il n'était pas l'homme qu'ils dépeignaient.


code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 705

Message#Sujet: Re: Les malchanceux suscitent le malaise autour d'eux. C'est ainsi. (Arthur, Tristan, Ely)   Sam 9 Sep - 23:58

Les malchanceux suscitent le malaise autour d'eux. C'est ainsi.
Gwenn ne savait vraiment pas à quoi jouait ces deux-là, elle avait simplement envie de rentrer dans un petit trou de souris et de se cacher. Elle ne supportait pas le regard de cette buveuse de sang, pas plus celui qu’elle lui adressait, que celui qu’elle posait sur Arthur. C’était idiot, mais en un sens, oui, la lycane ne pouvait pas s’empêcher d’être un peu jalouse. Pas que Arthur ait une vie sentimental ou purement physique avant elle, pas qu’elle ne lui fasse pas confiance non plus maintenant, mais juste… eh bien elle était tellement différente de cette femme. Objectivement, tout le monde ne pouvait que la trouver sublime. Même si elle semblait vraiment être quelqu’un d’ignoble – pour ne pas dire que c’était une garce – elle était juste magnifique. Et à côté de ça, Gwenn avait un peu l’impression d’être un petite chose de rien du tout, un déchet qu’on devait sortir d’un trou immonde. En tout cas, Gwenn ne supportait ni l’attitude de Tristan, ni celui d’Ely, alors qu’ils reprochaient à Arthur son attitude. Gwenn était persuadée que son petit ami s’était montré parfaitement droit avec la buveuse de sang, qu’il n’avait pas laissait croire quoi que ce soit. Et qu’elle n’avait pas cru quoi que ce soit non plus.

Arthur affirma alors, sans cacher son exaspération, que cette conversation ne menait à rien et qu’il valait mieux qu’ils s’en aillent. Cela, Gwenn était parfaitement d’accord. Si la présence de Tristan lui avait été agréable autrefois, elle devait bien reconnaître que maintenant ce n’était plus du tout le cas. En fait, elle avait un peu l’impression de ne pas se retrouver en face de l’homme qu’elle avait connu avant. Et tant mieux en un sens, parce qu’elle n’avait aucune envie de s’attacher à une personne comme lui. Elle avait assez d’emmerde comme ça et elle serait capable d’en avoir encore d’ailleurs.

« On n’a plus rien à se dire. »

Affirma la lycane alors, en attrapant la main de son petit ami, par simple provocation. Gwenn ne pensait vraiment pas que le cousin et la cousine de Jane étaient comme ça en réalité. Elle savait bien que sa meilleure amie ne s’entendait pas avec son cousin, mais pour Ely… vraiment, elle la détestait c’était décrété. Au fond, c’était sans doute bien la preuve que les lycans et les vampires n’avaient à faire dans le même entourage. Pour l’heure, la seule chose que Gwenn voulait, c’était que ces deux vampires s’en aillent et qu’elle puisse se retrouver « seule » avec Arthur. Elle commençait presque à se dire au final qu’elle aurait mieux fait de ne pas demander à Arthur de l’accompagner. Non pas qu’elle ne soit pas heureuse de l’avoir à ses côtés, mais elle n’aimait pas cet atmosphère.

« Il faut que vous appreniez à vous détendre un peu vous savez. » Reprit Ely dans un nouveau sourire qui avait le don d’énerver grandement Gwenn. « Prenez un petit verre, détendez-vous et profitez de la fête. »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 421

Message#Sujet: Re: Les malchanceux suscitent le malaise autour d'eux. C'est ainsi. (Arthur, Tristan, Ely)   Dim 10 Sep - 11:24


Les malchanceux suscitent le malaise autour d'eux. C'est ainsi.
C'

était à la fois drôle et pathétique que d’observer la réaction de ces deux-là, qui se laissaient tourner en bourrique avec tant de facilité. De toute évidence, les deux lycans (ou tous les lycans en général) ne devaient pas se laisser connaître pour leur indéniable répartie, ils avaient de sérieuses lacunes en la matière. C’était presque dommage, d’ailleurs, car il aurait apprécié plus de répondant de leur part, plus de mordant (après tout, ils étaient des loups, non), mais il se contenterait ceci dit parfaitement du malaise qu’ils affichaient à l’heure actuelle. C’était si simple de décontenancer une personne quand elle était sentimentale… Il suffisait de quelques mots, et Tristan en avait à profusion, il était capable de jouer à ce petit jeu encore longtemps. Il se sentait comme un chat qui jouerait avec une souris, cette dernière cherchant désespérément une échappatoire, lui la lui laissant entrevoir avant de tout bonnement la lui refuser, parce que c’était plus drôle ainsi. Oui, ils n’avaient sans doute plus rien à se dire, ce n’était pas pour autant que Tristan avait l’intention de les laisser filer si vite entre leurs pattes. Où pourraient-ils fuir, tous les deux, de toute manière. Gwenn avait pris la main d’Arthur dans la sienne. Est-ce qu’elle cherchait à les provoquer en faisant ça ? Dans ce cas, il trouvait ça ignoblement pathétique. Encore, si elle avait embrassé son homme à pleine bouche sous leur nez, ça aurait eu un minimum d’intérêt, mais là… Enfin bon, si ça les amusait. Eux, ils avaient une manière bien à eux de s’amuser, effectivement. Gwenn n’allait quand même pas fuir le mariage de sa meilleure amie, pas vrai ? Et même si cette pièce était grande, ils ne pouvaient pas spécialement s’éviter pour autant. Tristan afficha un sourire amusé quand Ely reprit la parole. Comme d’habitude, elle était tout simplement parfaite.

-Mais oui, inutile de monter sur vos grands chevaux, comme ça
, affirma-t-il. Et pour illustrer son propos, il but une gorgée du verre qu’il avait à la main. Il avait beau détester sa cousine, il devait bien reconnaître qu’elle avait choisi un bon parti, ce champagne devait être excessivement cher. Et il était excessivement savoureux. Que penserait Jane si elle vous voyait réagir comme ça ?

Tant qu’à faire, autant appuyer sur la corde sensible, et en prononçant ces mots, il s’adressait à Gwenn, qu’il toisait d’un regard intense, surtout dans le but, bien sûr, de mettre Arthur mal à l’aise, et il avait le sentiment que ça fonctionnerait très bien, même s’il restait focalisé sur Gwenn, ne détournait pas le regard. Arthur, d’ailleurs, ne manqua pas de tirer Gwenn, bien décidé à partir, manifestement, bien résolu à échapper à cette conversation. C’est malin, franchement…

-Eh bien, profitez bien de votre côté.


Et il semblait réellement décidé à s’échapper… à l’autre bout de la salle, comme si les deux rapaces qu’ils étaient seraient arrêtés par cette distance. Quoique, objectivement, peut-être que ce petit jeu avait assez duré, ils avaient déjà suffisamment mis en pelote les nerfs de leurs proies.



code by Mandy
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Les malchanceux suscitent le malaise autour d'eux. C'est ainsi. (Arthur, Tristan, Ely)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les malchanceux suscitent le malaise autour d'eux. C'est ainsi. (Arthur, Tristan, Ely)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Décès « suite à un malaise » du numéro deux de la police dans le Nord-Ouest.
» Regarde autour de toi, les arbres sont en fleurs
» [Idée Scénario] bourre-pif autour d'un feu de camp
» Réflexion autour d'un repas [PV]
» Il n'y a personne comme toi, même si je regarde autour -PV- |TERMINER :( |

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Habitations :: Chez les Baker-