Partagez | 
 

 Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser [pv Julian <33]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
Messages : 502

Message#Sujet: Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser [pv Julian <33]   Dim 26 Fév - 12:46


Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser
U

ne potion qui permettrait d'annihiler tout sentiment, toute sensation, qu'ils soient agréables ou déplaisants, pour être en phase avec son corps sans l'obstacle de l'esprit, c'était ce à quoi travaillait Electre depuis un moment à présent, et ce sans résultat significatif, malheureusement. Certes, elle s'était interrompue un temps dans ses recherches quand, en même temps que les autres sbires du Sorcier, elle s'était penchée sur la possibilité d'un remède à la maladie, mais puisque cela était passé, elle pouvait retourner à ses vieilles expériences... Elle qui avait pensé en finir rapidement, ne serait-ce que, avant, pour gagner son pari avec Julian (que ce dernier avait de toute évidence remporté haut la main étant donné qu'elle peinait à atteindre le moindre semblant de résultat), elle était contrainte d'admettre qu'elle avait présumé de ses capacités. Mais elle n'abandonnait pas pour autant. Au contraire, elle était plus que déterminée à parvenir à ses fins. Après tout, que lui restait-il autrement, dans tous les cas ? Le groupe d'Owen ? Oui, mais cette lutte contre le Sorcier lui apportait une satisfaction insuffisante et au final bien trop impersonnelle. Alors quoi ? Ses recherches et l'espoir de pouvoir tester cette potion sur elle-même, pour se débarrasser enfin de cette sensation horrible qui n'avait eu de cesse de l'accompagner depuis sa dispute avec Julian. Perdre Dareios lui avait donné le sentiment d'être propulsée dans un gouffre sans fin, de vivre dans un monde fait de vide et de néant. Puis il y avait eu Julian, et là, ça avait été pire que tout. Une ascension fulgurante vers la surface, un sentiment incroyable de force et d'invulnérabilité. L'amour, tout simplement, en fait. Le tout pour une nouvelle chute vertigineuse. Sauf que cette fois, elle avait atterri, brutalement, et elle n'arrivait pas à se remettre de cette chute douloureuse. Son corps, son coeur, son être tout entier étaient en miettes. Ca faisait mal. Elle avait besoin que ça cesse. Alors il fallait qu'elle parvienne à ses fins, même si cela signifiait passer le plus clair de son temps dans ces grottes dont elle était supposée espérer la disparition.

Quand elle arriva au laboratoire où elle avait l'habitude de faire ses expériences, elle dut constater qu'elle n'était pas seule. C'était sa hantise, depuis un moment à présent, de recroiser Julian. Miraculeusement, ça ne s'était pas produit jusque-là, mais bien évidemment, c'était inévitable. Elle hésita, sur le pas de la porte. Le simple fait de le revoir lui faisait un mal de chien. Mais elle n'allait certainement pas lui donner la satisfaction de la voir le fuir, alors elle se contenta de passer à côté de lui comme s'il n'existait pas, ne lui adressa pas un mot, pas un regard, et alla s'installer à son coin du plan de travail où elle s'affaira à son expérience comme si elle ne l'avait pas vu, comme si ça lui était égal. Alors qu'en vérité, son coeur battait la chamade et qu'elle était incapable de se concentrer sur ce qu'elle faisait.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 450

Message#Sujet: Re: Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser [pv Julian <33]   Dim 26 Fév - 14:14

Electre & Julian
Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser.
Julian ne manquait jamais de travail pour le Sorcier. Dès qu'il parvenait à faire quelque chose en son nom, il avait d'autre chose à faire, en plus de ses propres expériences personnelles. Mais ces derniers temps, le sorcier devait bien avouer qu'il peinait un peu à trouver de l'inspiration pour ses propres expériences. Il manquait de motivation surtout. Il manquait de plein de choses ces derniers temps et le pire, c'était qu'il savait parfaitement d'où cela lui venait. En tout cas, Julian passait quand même beaucoup de temps dans les grottes, pour travailler pour Dean, mais aussi parce que Perséphone squattait chez lui. Bon, sa présence ne le dérangeait pas plus que ça, il n'avait pas accepté qu'elle vienne vivre chez lui – jeté comme une mal propre par sa sorcière de mère et son humain de père – sous la contrainte. Mais sa cousine chez lui, ça l'empêchait un peu d'être tranquille. Et puisque le remède avait été trouvé concernant la maladie, elle n'avait plus besoin de passer autant de temps dans les grottes. Il s'y trouvait donc, dans le but d'être un peu tranquille et avancer sur les demandes de Dean.

Il était donc concentré sur un de ces travaux, quand il entendit un bruit au niveau de l'entrée du laboratoire. Quand Julian releva son regard, ce dernier tomba sur Electre. Ils ne s'étaient pas croisés depuis la dernière conversation houleuse qu'ils avaient eu tous les deux, après qu'elle ait découvert ce qu'il essayait de lui faire. Julian s'était bien épargner de la croiser d'ailleurs, mais bien sûr ce moment était un peu inévitable en un sens. Ils travaillaient tous les deux pour le Sorcier, c'était normal qu'ils se croisent dans ces laboratoires. Mais en même temps... Bref, c'était un peu trop dur à admettre pour Julian tout ça. Le jeune homme aurait bien aimé que la sorcière se contente de faire demi-tour en le voyant, mais elle s'enfonça dans la grotte et passa près de lui, comme si de rien n'était, sans lui adresser le moindre regard et le moindre mot, se dirigeant simplement vers son coin d'expérience. Elle travaillait toujours sur sa potion permettant d'annihiler les sentiments. Il le savait, il s'était renseigné. Julian tenta de se concentrer sur sa propre expérience, mais ce n'était vraiment pas évident. Parce que la jeune femme le perturbait. Il n'y pouvait rien, c'était comme ça depuis le début. C'était comme ça et ça l'emmerdait que ça soit le cas. Parce qu'il se sentait faible... parce qu'il ne pouvait pas nier le fait que leur dernière conversation lui pesait encore sur la conscience, que ce qui s'était passé l'attristait. Il ne pouvait pas nier qu'elle lui manquait, même s'il n'avait aucune envie de l'avouer. Parce qu'il se sentait faible, tout simplement. Oh, il s'était dit plusieurs fois qu'il pourrait aller la voir, qu'il pourrait s'excuser, lui dire que tout cela dépassait la simple demande de Dean. Mais elle n'avait aucune raison de le croire, aucune raison de lui pardonner. Il n'avait aucune envie d'être humilié, plus encore que ce qu'il avait déjà la sensation d'être.

Il se concentra sur son expérience donc, faisant comme si elle n'existait pas. Alors qu'elle était juste là et que sa simple présence le perturbait. Forcément, il n'était pas bien concentré et une erreur était vite arrivé dans ces conditions. Julian mélangea deux ingrédients, qu'un débutant savait parfaitement qu'il ne fallait pas faire. Les conséquences ne tardèrent pas à arriver, alors que sa table expérience explosait avec fracas, au point de tout réduire en miette et de le propulser en arrière.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 502

Message#Sujet: Re: Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser [pv Julian <33]   Dim 26 Fév - 14:36


Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser
E

lectre aurait aimé qu'il lui dise quelque chose, n'importe quoi, qu'il cherche à l'amadouer ou au contraire l'exhorte de quitter le laboratoire au plus vite. Elle l'aurait rembarré dans les deux cas, bien sûr, mais au moins, elle aurait pu entendre le son de sa voix, et avoir le sentiment d'exister à ses yeux, même si ce n'était pas de la bonne manière. Elle s'en voulait de penser comme ça. Il ne la calculait pas, lui adressa à peine un regard, et c'était probablement mieux ainsi. C'était elle qui l'avait voulu, après tout, c'était elle qui avait assuré qu'ils continueraient chacun leurs affaires en faisant comme si l'autre n'existait pas. Oui, c'était ce qu'ils avaient décidé, mais elle avait malgré tout un mal fou à sa résigner. Sa présence, si proche d'elle, occultait complètement sa capacité de concentration. Elle avait envie de lui parler, de l'entendre, de le toucher, c'en devenait aussi absurde qu'obsessionnel, mais c'était plus fort qu'elle. Bon, il fallait qu'elle se concentre quoi qu'il en soit. Cette potion, elle allait bien finir par la réussir, et ça en vaudrait la peine. Comme ça, toutes les fois où elle reverrait Julian, elle ne ressentirait plus rien, ni envie ni rancoeur, ni passion ni rage, elle serait entièrement vouée à ses divers objectifs, et le fait que Julian semble ne lui accorder aucune attention, le fait que le voir lui rappelait les derniers mots qu'il lui avait dit, qu'il n'avait pas besoin d'elle, qu'elle ne lui était pas utile, tout ça se dissiperait dans le néant. C'était choisir la facilité, bien sûr, mais Electre n'avait jamais trop aimé se casser la tête, pas pour rien en tout cas. Si ses actions et ses pensées n'avaient pas de but, pas de fins, alors elle préférait ne rien faire et ne rien penser du tout.

Elle faisait au mieux pour occulter la présence de Julian non loin d'elle quand un bruit sourd se fit entendre. Electre se détourna brusquement, la table d'expérience sur laquelle travaillait Julian avait explosé avec fracas, brisant fioles, déversant ingrédients, et surtout, propulsant le sorcier en arrière. Electre ne se vit pas réellement faire, pas plus qu'elle ne s'entendit parler quand, par réflexe, se laissant dominer par la crainte, elle s'était précipitée vers le jeune homme pour s'assurer qu'il allait bien.

-Julian ! Ca va ?

Elle le considéra du regard un instant, il y avait eu, semble-t-il, plus de peur que de mal, et elle se sentait maintenant assez idiote d'avoir accouru vers lui comme une groupie en détresse incapable de se contrôler. Malheureusement, avec Julian, c'était peut-être un peu ce qu'elle était. Se ressaisissant alors un peu, elle sut reprendre la parole avec plus de froideur.

-Je pensais encore que tu étais un sorcier brillant, mais là-dessus aussi je me suis trompée.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 450

Message#Sujet: Re: Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser [pv Julian <33]   Dim 26 Fév - 17:37

Electre & Julian
Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser.
C'était vraiment une connerie de débutant et pourtant Julian l'avait fait. Ce n'était pas quelque chose qui lui arrivait d'habitude et le pire, c'était qu'il savait parfaitement pourquoi ça venait de lui arriver maintenant. La raison était simple et elle s'approcha de lui pour savoir comment il allait. Julian tourna son regard vers Electre, avant qu'elle ne reprenne la parole pour lui envoyer une nouvelle pique d'un ton plus froid. Elle s'était reprise, mais cela n'enlevait pas le fait qu'elle était venu voir s'il allait bien et qu'elle avait l'air de vraiment s'inquiéter. Ou alors il se faisait des idées et il avait simplement eu envie qu'elle s'inquiète ? Franchement, il n'en savait rien... et ça avait le don de l'agacer. Julian était maître de lui même, il ne se laissait jamais distraire, il faisait ce qu'il devait faire, il était consciencieux, il était sérieux, attentif et donc il ne faisait pas d'erreur. Bon, tout ne marchait pas toujours comme il le voulait, mais la dernière fois qu'il avait fait exploser sa table d'expérience comme ça, il était gosse.

Julian se releva, malgré l'explosion il n'avait rien. Encore heureux, il se sentait déjà suffisamment touché dans son orgueil pour ça. Parce que déjà qu'il faisait une erreur de débutant, mais en plus il la faisait devant Electre. Mais en même temps, sa présence n'était pas pour rien dans sa connerie.

« Tu peux m'épargner ton sarcasme, je n'ai pas besoin de ça. »

Lança-t-il à Electre alors, froidement. Bon, il ne lui aurait peut-être pas répondu comme cela, s'il ne se sentait pas à ce point vexé. Il n'aimait pas que la jeune femme sous-entende qu'il n'était pas un sorcier brillant. En soit, Julian n'avait pas besoin des autres pour considérer qu'il était brillant, au contraire, mais il n'aimait pas qu'on dise le contraire. Et surtout, il devait bien reconnaître, que quand ça venait de la jeune sorcière, ça le touchait encore plus. C'était vraiment idiot, mais en même temps Julian était idiot à ses côtés. Le jeune homme constata les dégâts de sa table d'expérience, il n'y avait plus rien à en tirer... et il allait devoir tout nettoyer en prime. Lui qui détestait le désordre, du moins, la plupart du désordre.

« Putain, je bossais dessus depuis des heures. » Râla-t-il surtout pour lui. Il se sentait tellement agacé par cette situation. Cela ne servait évidemment à rien qu'il râle, qu'il s'exprime ainsi, encore moins devant Electre, mais en même temps ça lui faisait du bien. Et quand il tourna son regard vers la sorcière, il ne put s'empêcher de reprendre la parole. « Tout ça c'est de ta faute. Qu'est-ce que tu avais besoin de venir me casser les pieds. »

Bon, c'était idiot, complètement idiot, mais en même temps Julian était loin d'être vraiment intelligent ces derniers temps quand il était question d'Electre. Elle n'avait rien fait, en dehors d'être présente et de le perturber comme elle avait depuis un moment maintenant fait. Il peinait à reconnaître qu'elle avait trop d'importance pour lui, mais en même temps c'était difficile pour lui d'accepter de faire une connerie de débutant.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 502

Message#Sujet: Re: Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser [pv Julian <33]   Dim 26 Fév - 17:56


Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser
B

on, visiblement, Julian allait suffisamment bien pour se montrer incisif et on ne peut plus désagréable, Electre n'avait vraiment eu aucune raison de s'inquiéter... elle s'en voulait d'autant plus de s'être précipitée à son "secours" quelques instants plus tôt. Mais bon, il semblait ne pas vraiment tenir compte de cet élan impulsif pour se concentrer sur la remarque qu'elle avait faite alors dans le but de retrouver contenance. Elle l'avait vexée, visiblement. Elle ne s'en excuserait pas. Bien fait pour lui. Elle se fichait bien qu'il n'ait pas besoin de son sarcasme, et elle s'en doutait bien, d'ailleurs, déjà qu'il lui avait dit mot pour mot qu'il n'avait pas besoin d'elle, elle était convaincue que son sarcasme n'était pas davantage le bienvenu, mais elle n'en ferait que d'autant plus l'usage. Bien sûr, elle mentait. Elle ne savait pas ce qui avait pu exactement provoquer une telle explosion, mais elle était loin de sous-estimer son interlocuteur, au contraire, elle considérait, en toute subjectivité, que Julian Enjolras était le sorcier le plus brillant qu'elle ait jamais rencontré, plus brillant que Dean Appers, même, alors elle était loin de penser ce qu'elle disait, mais elle ne reviendrait pas sur ses propos, malgré tout. S'ils pouvaient blesser un tant soit peu Julian comme elle se sentait blessée au quotidien par le fait d'avoir été manipulée, c'était tant mieux.

Alors qu'Electre prenait le parti de retourner à son expérience (qui fort heureusement avait été préservée de l'explosion (en apparence en tout cas) ) pour laisser Julian réparer les morceaux et faire mine de l'ignorer une fois encore, il se mit à râler sur le fait qu'il concoctait cette potion depuis des heures. Ca, Electre n'avait aucun mal à le croire, et au fond d'elle, elle éprouva la curiosité de savoir ce qu'il préparait et pourquoi la mixture s'était ainsi embrasée, mais elle ne voulait pas donner à Julian le plaisir de constater qu'elle s'intéressait à lui (ce qui était malheureusement une vérité avérée et incontrôlable), et elle apprécia d'autant plus d'avoir tenu sa langue que, par-dessus le marché, Julian l'accusa d'être responsable de ce qui venait de se produire. C'était la meilleure, ça ! Electre tourna vers Julian un regard outré. Il n'imaginait pas combien être en sa présence était déjà une torture pour elle en soi, mais en plus, maintenant, il l'accusait de n'avoir littéralement rien fait ?

-Je te demande pardon ? Il est pas à toi, ce labo, j'y viens si je veux, et si t'es pas fichu de mener une expérience correctement, j'y suis pour rien
. Elle marqua une pause, exaspérée. Putain, mais t'es jamais fichu d'assumer tes conneries, en fait ! Avec toi, c'est toujours de la faute des autres, mais te remettre en question, ça t'effleurerait pas l'esprit !



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 450

Message#Sujet: Re: Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser [pv Julian <33]   Dim 26 Fév - 23:14

Electre & Julian
Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser.
Julian faisait preuve d'une grande mauvaise foi, c'était clair et net, il ne pouvait même pas s'en défendre. Il n'avait aucune raison valable de s'en prendre à Electre, mais en fait il avait juste besoin de le faire. C'était parfaitement idiot, mais il n'y pouvait pas grand chose. En ce moment, il était clairement idiot. Le mieux aurait été sans doute mieux que le jeune homme se concentre simplement sur le nettoyage de sa table d'expérience, puisqu'il avait du travail à faire, et laisser la sorcière s'occuper de sa propre expérience. Après tout, ils n'avaient plus aucune raison d'avoir quoi que ce soit en commun, elle le lui avait fait suffisamment comprendre la dernière fois. Même si c'était lui qui l'avait confirmé, lui disant qu'il n'avait plus besoin d'elle, mais parce qu'il avait été incapable de lui dire justement que c'était l’inverse.

Sans grande surprise donc, Electre réagit à son attaque. Elle n'avait évidemment pas tort en affirmant que ce laboratoire ne lui appartenait pas, quand bien même Julian fut à deux doigts de lui dire qu'en plus de travailler pour le Sorcier depuis bien plus longtemps, elle ne serait pas là sans lui et il était de toute façon en train de travailler bien avant elle. Mais bon, même à son stade de mauvaise foi, le jeune sorcier n'était pas encore au point de lancer une telle réplique. Parce qu'au final, elle n'y était vraiment pour rien pour la connerie qu'il venait de faire. Du moins, elle n'était pas directement responsable, il aurait simplement évité l'explosion s'il avait réussi à se concentrer un peu plus. Ce qui en tant normal ne lui arrivait jamais d'ailleurs. Ce qui ne lui arrivait jamais avant qu'elle n'entre dans sa vie en fait...

« Je sais parfaitement me remettre en question ! »
Affirma-t-il alors, quand Electre lui rétorqua que c'était toujours de la faute des autres avec lui, mais qu'il ne se remettait pas en question. Bon, elle n'avait peut-être pas tort, parce qu'au final il avait beaucoup trop d'orgueil pour reconnaître quand il a tort. Et dans le cas présent, c'était bien de sa faute. Mais est-ce qu'ils parlaient encore du cas présent ? C'était une bonne question... « Ce n'est pas ma faute si tu n'es pas capable de le voir. »

Bon définitivement, Julian ne parlait pas vraiment de l'instant présent. Et c'était parfaitement idiot, parce qu'ils s'étaient déjà dis tout ce qu'ils avaient eu à ce dire. Electre ne devait vraiment rien à avoir à ajouter et normalement, lui non plus. Mais bon, comme c'était la première fois qu'ils se revoyaient depuis leur dernière conversation. Et bon, vu que Julian venait de faire exploser sa table d'expérience, il était clair que ce moment le perturbait assez. Et bien sûr, en affirmant à Electre que ce n'était pas de sa faute si elle ne voyait pas quand il se remettait en question, il ne faisait que confirmer le fait qu'il avait justement beaucoup de mal à assumer ses conneries.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 502

Message#Sujet: Re: Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser [pv Julian <33]   Dim 26 Fév - 23:49


Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser
E

lectre adressa à Julian un regard pour le moins sceptique quand ce dernier affirma que, contrairement à ce qu'elle pensait, il était parfaitement capable de se remettre en question. A ses yeux, cette simple remarque était dors et déjà la preuve du contraire, car s'il daignait faire preuve d'un tant soit peu moins de mauvaise foi, il reconnaîtrait qu'elle n'était pas responsable de l'incident qui venait juste de se produire, et qu'il n'avait pas à lui faire le moindre reproche. Sauf qu'il ne revenait pas sur ce qu'il avait dit (accès de fierté, comme d'habitude, et dire que c'était là l'un des traits de caractère qu'elle préférait chez lui ! Même si ça pouvait être exaspérant quelques fois...), alors où était son aptitude à se remettre en question hein ? Sauf qu'au fond, elle le savait bien, ce n'était pas de cela qu'il était question en cet instant précis, elle s'en rendait bien compte, ce n'était pas de ce qui venait tout juste de se produire, qu'ils étaient en train de se parler, c'était de leur contentieux, qui leur était manifestement, à l'un comme à l'autre, resté en travers de la gorge. Et pour cause, il suffisait de voir comment s'était terminée leur dernière conversation pour comprendre que tout ça avait été plus que difficile à supporter pour eux... encore qu'Electre avait imaginé que puisqu'elle n'avait été qu'un ustensile dans toute cette affaire, le jeune homme l'oublierait bien vite. Mais en quoi se serait-il remis en question dans cette affaire-là ? Est-ce qu'il était venu lui présenter ses excuses ? Lui dire qu'il regrettait ? Non, bien sûr que non, et Electre savait très bien pourquoi (ou en tout cas le pensait-elle)... Parce qu'elle ne regrettait rien, tout simplement, rien du tout. En tout cas, c'était ce dont elle avait fini par se convaincre, au terme de toute cette histoire.

-Mais voir quoi, Julian ?
répliqua-t-elle vivement, incapable de contenir sa colère. Cette situation était déjà suffisamment difficile à supporter pour elle, mais si en plus elle devait passer pour la fautive dans l'affaire, elle aurait toutes les difficultés du monde à encaisser. A quel moment est-ce que tu t'es remis en question ? Quand tu m'as avoué m'avoir manipulée depuis le début ou bien quand tu m'as dit que je ne t'étais plus d'aucune utilité ?

Intérieurement, elle bouillonnait. Toute la rancoeur, toute la colère, qu'elle avait contenu tout ce temps, menaçait d'exploser, le tout mêlé à l'intense détresse que lui inspirait cette situation qu'elle n'avait en rien désiré et qui lui fendait le coeur. Parce qu'elle pouvait asséner au jeune homme les paroles les plus vénéneuses possibles, cela n'ôtait rien au fait qu'elle l'aimait, qu'elle l'aimait profondément, au point d'en devenir dingue, et de souffrir sincèrement de cette situation.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 450

Message#Sujet: Re: Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser [pv Julian <33]   Jeu 2 Mar - 21:51

Electre & Julian
Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser.
Julian savait parfaitement qu’il n’était pas clair du tout dans ses propos, mais c’était en grande partie parce qu’il n’était pas clair du tout dans ses pensées. Le jeune homme ne parlait évidemment pas de ce qui venait de se produire quand il avait repris la parole, il n’avait pas pu s’empêcher de faire revenir leurs contentions sur la table. Parce que c’était quelque chose qui le bouffait de l’intérieur. Quelque chose qui ne quittait pas du tout son esprit depuis leur dernière conversation, au point de le perturber pour le conduire à faire des erreurs de débutant. Sans la présence d’Electre, Julian aurait continué tranquillement son expérience. Maintenant, il se retrouvait à devoir ranger toute sa table d’expérience après l’explosion, simplement parce qu’il ne parvenait pas à garder la tête froide en présence de la jeune sorcière. Jeune sorcière qui ne manqua pas de lui demander ce qu’elle devait voir justement. La conversation ne commençait vraiment pas bien une nouvelle fois – la faute à qui ? – et Julian se douter que les instants qu’ils allaient passer maintenant n’allait pas être plus agréable que la dernière fois qu’ils s’étaient parlés. Preuve en était avec le fait qu’elle mit en avant les reproches qu’elle avait à lui faire. Quand il lui avait avoué l’avoir manipulé pour obtenir quelque chose de sa part, sous les ordres de Dean, ou quand il lui avait dit qu’elle ne lui était plus utile.

Julian ne put s’empêcher d’afficher une grimace à la remarque d’Electre, qui en fait était la sienne. Les mots du jeune homme avaient évidemment dépassé sa pensée, parce qu’il était incapable d’avouer ce qu’il ressentait vraiment. Il n’avait pas vraiment voulu dire ça, il avait hésité d’ailleurs, avant de finalement pencher pour cette solution. Il aurait aimé, c’est vrai, mettre un terme à tout cela, tourner la page comme il pensait pouvoir le faire. Mais il savait à présent, encore plus maintenant qu’il l’avait de nouveau sous les yeux, qu’il était incapable de tourner la page.

« Quand je t’ai dit que je t’avais manipulé, avant d’apprécier les instants que je partage ais avec toi. »

Dit-il alors, en tournant son regard vers les yeux d’Electre. Il l’avait dit, enfin il le croyait. Au final, le sorcier n’était plus très sûr de ce qu’il avait pensé fort et dit réellement lors de leur dernière conversation. Julian hésita encore une fois, avant de reprendre la parole.

« Très bien, je vais te dire. » Lança-t-il vivement, serrant un peu des dents parce que mine de rien cela lui arrachait clairement la gueule de prononcer les mots qu’il avait en tête. « Tu me manques ! Voilà. Tu veux savoir… tu me manques. Depuis ce jour, j’ai l’impression de devenir dingue. »

Ça ne changeait sans doute rien du tout, parce que cela n’empêchait pas le fait qu’il l’avait quand même manipulé pour obtenir quelque chose au nom de Dean. Même s’il avait vite fait oublié ses devoirs envers son maître pour se concentrer sur les moments qu’ils passaient ensemble.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 502

Message#Sujet: Re: Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser [pv Julian <33]   Jeu 2 Mar - 22:23


Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser
B

on, d'accord, Electre devait bien reconnaître ça à Julian, il lui avait effectivement dit qu'il avait apprécié les moments qu'il avait passé avec elle avant de la rembarrer allègrement en affirmant qu'elle ne lui était plus utile. Electre ne l'avait pas oublié, bien au contraire, mais elle n'avait certainement pas entendu ces mots pour ce qu'ils étaient exactement. Elle s'était sentie trahie, blessée, humiliée, et elle n'avait retenu que ce qui était capable d'alourdir encore plus cette peine qui déjà lui serrait les entrailles et changeait son coeur en plomb. Elle s'était dit qu'il n'avait prononcé ces mots qu'en désespoir de cause. Et effectivement, elle voulait bien croire qu'une part de lui avait "apprécié' les moments qu'ils avaient partagé, parce qu'Electre considérait qu'elle était un bon coup et qu'elle ne pensait pas qu'il ait feint ses orgasmes. Mais ce n'était pas de leur compatibilité sexuelle (ceci dit évidente) qu'il était question présentement, même si elle avait forcément son appartenance, c'était de cette compatibilité globale qu'Electre avait eu la faiblesse de discerner entre eux. Elle ne s'était jamais sentie aussi bien avec qui que ce soit, pas même avec Dareios, c'était aussi simple que ça. Elle ne voulait pas l'entendre lui dire qu'il avait apprécié les moments qu'ils avaient passé ensemble, elle voulait l'entendre lui dire qu'il l'aimait comme elle l'aimait, viscéralement, à en crever, au point que ce sentiment en devenait presque impossible à vivre. Mais elle n'était pas idiote, elle ne s'imaginait certainement pas qu'il lui dirait ou ressentirait une chose pareille. Et par conséquent, elle avait mal pour rien, tout simplement.

Quand Julian reprit la parole, la sorcière s'attendait à une nouvelle pique vénéneuse, comme il devait en avoir plus d'une en réserve à lui adresser, mais sa réponse la prit totalement de court. Elle s'était attendue à tout, mais certainement pas à l'entendre lui dire qu'elle lui avait manqué. A ces mots, elle sentit son coeur manquer un battement. Et pour cause, lui aussi lui avait manqué, diablement manqué, au point que c'en était devenu insupportable. Elle n'aurait jamais cru que ne plus lui parler, ne plus passer du temps avec elle, lui ferait autant de mal. Il avait l'impression de devenir dingue, elle aussi... et elle aimait entendre ces mots s'échapper des lèvres de Julian, même si elle n'osait pas les tenir pour acquis ou y entendre ce qu'elle mourrait d'envie d'entendre en réalité. Elle ne voulait pas risquer une nouvelle déception.

-J'ai du mal à te croire, répliqua-t-elle prudente. Elle prit une légère inspiration avant de reprendre la parole. Je vais être honnête, moi aussi. Tu me manques aussi, à en crever. Je... Elle marqua une légère pause. Je suis tombée amoureuse de toi. Je sais, c'est con, mais c'est comme ça. Et maintenant, je m'en mords les doigts.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 450

Message#Sujet: Re: Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser [pv Julian <33]   Sam 11 Mar - 23:48

Electre & Julian
Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser.
Ce n'était vraiment évident pour lui de dire à Electre qu'elle lui avait manqué. Ce n'était pas pour rien que sa fierté l'avait poussé à lui dire qu'il n'avait pas besoin d'elle la dernière fois qu'ils s'étaient parlés, même s'il s'en était vraiment mordu les doigts ensuite. Ce n'était pas facile pour lui non, mais en même temps, ça lui fit du bien de le lui dire. Julian ne pensait pas que ça allait changer quoi que ce soit, la sorcière avait de bonne raison de lui en vouloir. Et il ne pensait pas qu'elle puisse pardonner quoi que ce soit. Mais en même temps, ça lui faisait quand même du bien de lui avouer la vérité, pour une fois qu'il le faisait. Elle lui manquait, cruellement. Depuis la dernière fois où ils s'étaient parlé, le jeune sorcier avait le sentiment de devenir complètement dingue et c'était la première fois qu'il ressentait ça. Sans trop parvenir à savoir ce que cela signifiait. Ce qu'il savait, c'était juste qu'elle lui manquait.

Quand Electre reprit la parole pour lui dire qu'elle avait du mal à le croire, Julian ne pouvait pas vraiment lui en tenir rigueur. Bien au contraire. Si elle ne le croyait jamais, si elle ne lui pardonnait jamais – parce qu'en fait, il aimerait bien qu'elle lui pardonne quand même – il le comprendrait. Et franchement, le sorcier pensait qu'elle allait l'envoyer balader encore quand elle reprit la parole. Mais elle ne le fit pas. Elle fut honnête avec lui, comme elle le dit et lui avoua qu'il lui manquait aussi. Mais ce n'était rien en comparaison de ce qu'elle lui dit ensuite. Julian ne la quitta pas du regard alors qu'elle lui avouait, comme ça, qu'elle était tombée amoureuse de lui. Julian ne sut pas vraiment quoi répondre au début, il était... déstabilise par les paroles d'Electre. Et en même temps...

« Je... je ne sais pas ce que ça fait d'aimer. »

Avoua-t-il. C'était encore une fois quelque chose qu'il n'avait pas l'habitude de dire, à qui que ce soit. Mais il était sincère, il n'avait aucune idée de ce que ça pouvait bien faire d'aimer, de ce que c'était qu'aimer en fait. Même sa cousine, quand bien même il l'appréciait et passait du temps avec elle, il ne savait pas s'il l'aimait. De même pour Dean, mais là ça serait bizarre. Il était fasciné par lui. Julian contourna sa table d'expérience pour s'approcher de la sorcière. Si elle voulait se venger en le tuant, elle pourrait le faire facilement.

« Mais ce que je sais. » Reprit-il, marquant une pause avant de parler de nouveau. « C'est que je pense tout le temps à toi et que... » Julian baissa son regard, légèrement mal à l'aise, encore une première. « Je suis désolée pour ce que je t'ai fais. »

La sincérité semblait de mise pour l'heure, puisque encore une fois il l'était. Vraiment il s'en voulait d'avoir manipulé la sorcière de cette manière, d'avoir tenté de l'utiliser comme sujet d'expérience. Il ne pensait pas du tout que les choses allaient tourner de la sorte.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 502

Message#Sujet: Re: Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser [pv Julian <33]   Dim 12 Mar - 9:39


Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser
I

l est vrai qu'alors qu'elle venait de lui avouer ses sentiments, la réponse que la jeune femme espérait entendre n'était certainement pas que l'homme qu'elle aimait, lui, ne savait pas ce que ça faisait d'éprouver de tels sentiments. Mais Electre ne devait pas s'attendre à autre chose. Elle savait bien que Julian n'avait pas ce genre de sentiments pour elle. Elle ne s'était pas déclarée dans le but d'entendre le jeune homme lui rendre la pareille, elle avait juste voulu qu'il sache, qu'il comprenne, et déjà, elle appréciait qu'il prenne son propos au sérieux, qu'il ne se moque pas d'elle et se contente de faire preuve d'honnêteté à son adresse. C'était tout ce qu'elle attendait de lui. Et il donna pourtant plus que ce qu'elle attendait. Ce qu'il savait, c'est qu'il pensait tout le temps à elle... Elle adorait l'idée d'accaparer les pensées du jeune homme, et elle trouvait que ce n'était au fond que justice, car elle-même ne savait s'ôter Julian de l'esprit, et si elle n'avait pas jusqu'alors caressé l'espoir qu'il puisse lui aussi l'aimer, elle commençait à l'envisager, doucement, sans trop vouloir s'avancer, de crainte de se prendre un retour de bâton magistral. Un sourire sincère se déposa sur ses lèvres quand, en plus, il ajouta qu'il était désolé pour ce qu'il avait fait. Julian venait de s'excuser, sincèrement. Jamais elle n'aurait cru qu'il ferait une chose pareille, et pourtant, ce venait d'arriver, et ces mots lui faisaient un bien fou. Comme un baume sur ce coeur qui avait bien trop souvent été brisé.

-C'est tout ce que je voulais t'entendre dire,
répondit-elle alors.

Et c'était le cas, ce qu'elle lui avait reproché, ce n'était pas tant le fait qu'il se serve d'elle pour commencer, d'autant qu'ils étaient loin d'être aussi "proches", au début, et qu'elle aussi, au fond, avait voulu se servir de lui (et maintenant, elle ne savait vraiment pas ce qu'elle allait faire concernant Owen et Arthur, mais elle n'avait pas la moindre envie d'y penser). Ce qu'elle lui avait reproché, c'était de n'avoir eu aucun scrupules vis-à-vis d'elle, et elle réalisait à présent qu'elle s'était peut-être trompée. Il s'excusait, elle savait combien c'était rare chez lui, et elle appréciait ces mots à leur juste valeur.

-C'est dommage que tu ne saches pas ce que ça fait d'aimer, tu loupes quelque chose,
ajouta-t-elle alors doucement, en se rapprochant plus encore du jeune homme, qui s'était plus tôt avancé vers elle et en plongeant ses grands yeux dans les siens. C'est quelque chose qui remue tout ton être, tu le ressens forcément, quand ça t'arrive, tu le comprends, parce que c'est si exceptionnel que ça en devient évident. Et ça peut faire super mal, mais bordel, qu'est-ce qu'on se sent vivant ! Elle marqua une pause. Ton coeur s'accélère, quand l'autre est à côté, ton souffle se brise, son image s'impose à toi chaque fois que tu fermes les yeux, tu as envie de passer toutes les secondes de ta vie avec l'autre, tu as le sentiment de manquer d'oxygène quand l'autre n'est pas là... Quelle nécessité de lui dire tout ça ? C'était une autre façon d'exprimer ses sentiments... Et d'espérer que Julian prenne conscience des siens, s'il en éprouvait vraiment. Elle s'approcha un peu plus de lui encore, posa doucement ses mains sur son torse, puis ses lèvres sur les siennes. Et quand tu l'embrasses, t'as l'impression de renaître, ajouta-t-elle dans un léger souffle, une fois ses lèvres séparées des siennes.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 450

Message#Sujet: Re: Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser [pv Julian <33]   Dim 12 Mar - 13:47

Electre & Julian
Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser.
Pour que Julian Enjolras décide de s'excuser, c'était que ça devait être important. En fait, le jeune homme lui même ne se souvenait pas de la dernière fois qu'il s'était excusé sincèrement. Il ne le faisait jamais, parce que ce n'était pas son genre. Il ne regrettait jamais rien, il ne culpabilisait pas. Il tuait des personnes, il séquestrait d'autre (et souvent, ceux ci terminaient comme les premiers), il faisait des expériences sur des êtres vivants, il manipulait, blessait. Et il ne regrettait surtout jamais ce qu'il faisait. Il ne regrettait rien et n'avait pas l'intention de regretter quelque chose. Il n'en avait pas eu l'intention en tout cas, jusqu'à ce qu'elle entre dans sa vie. Si ça avait été quelqu'un d'autre. Julian n'aurait vraiment eu aucun scrupule à manipuler la sorcière, à lui faire un enfant pour le bien des expériences de Dean Appers. Mais voilà, ce n'était pas n'importe qui, ça n'était plus n'importe qui. Il s'en voulait pour ce qu'il avait fait à Electre, il s'en voulait de sa réaction aussi. Il n'aurait pas dû lui dire qu'il n'avait pas besoin d'elle, parce que c'était fait. Parce qu'il avait foncièrement besoin d'elle, il le ressentait au fond. Et peut-être qu'en soit, le sorcier savait déjà ce que ça faisait d'être amoureux.

Electre affirma alors que ses excuses étaient tout ce qu'elle avait voulu l'entendre dire. Au moins, Julian osait croire qu'il ne merdait pas trop pour le moment. Et puis, le sorcier appréciait qu'elle prenne au sérieux ses excuses, qu'elle se rende compte que ce n'était pas rien. Parce que ce n'était pas rien, parce que tout le monde n'aurait pas eu cette « chance ». Le jeune homme ne la quitta pas du regard en tout cas, alors qu'elle lui disait que c'était dommage qu'il ne sache pas ce que ça faisait d'aimer, en s'approchant de lui. Si on lui avait dit autrefois que Julian apprendrait quelque chose d'Electre, il ne l'aurait pas cru. Maintenant, c'était juste agréable. Le jeune homme l'écouta décrire alors ce qu'on ressentait quand on aimait quelqu'un, cette chose qui nous remue, si exceptionnel. Oh le jeune homme se doutait – même sans l'explication de la sorcière – qu'il ressentait quelque chose pour son interlocutrice mais c'était... c'était assez insensé pour lui en réalité. C'était la première fois qu'il avait ce sentiment. Mais tout ce qu'elle décrit, c'était tout simplement ce qu'il ressentait à chaque instant. Parce que son cœur s'emballa quand elle s'approcha, son souffle se fit plus court et surtout il eut le sentiment de revivre de nouveau quand elle posa ses lèvres sur les siennes. Elle lui avait tellement manqué. Le sorcier posa ses mains sur les hanches d'Electre, son regard planté dans le sien.

« Et on fait des erreurs de débutant dans ses expériences parce qu'on devient complètement dingue quand elle est là ? » Demanda-t-il mutin, faisant évidemment référence à ce qui s'était passé précédemment. « Parce que si c'est ça... » Le jeune homme ne termina pas sa phrase, il ne pensait pas en avoir besoin. Et en même temps, est-ce qu'il pouvait déjà dire qu'il l'aimait ? Sans doute, mais il ne le fit pas vraiment. C'était nouveau un peu pour lui quand même.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 502

Message#Sujet: Re: Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser [pv Julian <33]   Dim 12 Mar - 14:13


Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser
E

st-ce qu'Electre imaginait que Julian se reconnaîtrait dans sa description du sentiment amoureux ? Pas forcément, mais elle l'espérait. Elle avait envie que ses sentiments trouvent un écho identique en lui, tout simplement parce qu'ils étaient trop fort, trop intenses, trop prégnants pour qu'elle n'ait pas envie de les partager. Et puis, il disséminait quelques indices encourageants. S'excuser, reconnaître qu'il n'avait jamais aimé, avouer qu'elle lui avait manqué, qu'il pensait tout le temps à elle, comment ne pas avoir envie de se faire des idées avec une telle façon de lui présenter les choses. Elle avait été sincère pour chacun des mots qu'elle avait prononcé, et ça lui avait fait du bien de pouvoir exprimer directement ce qu'elle ressentait chaque fois qu'elle se trouvait en présence de jeune homme. Elle rêvait qu'il partage ce sentiment, qu'il en éprouve les mêmes extases et les mêmes remous, et elle se prenait à y croire plus encore quand il lui demanda si être dingue, troublé au point de foirer ses expériences parce que l'autre était dans les parages faisait partie du processus. Sans aucun doute, et cette référence à ce qui venait juste de se produire l'amusa beaucoup. C'était plaisant pour elle de se dire qu'elle pouvait le perturber à ce point, avoir une telle influence sur lui. L'idée que leurs sentiments puissent être réciproques s'imposait de plus en plus à son esprit, et il en résultait que son coeur réparé battait plus fort que jamais, léger comme s'il était fait de plumes. Il ne finit pas sa phrase, Electre ne lui en tint pas rigueur, mais elle devait avouer qu'elle avait très envie d'entendre les mots qu'il aurait pu prononcer. Elle ne les aurait pas trouvés absurdes ou prématurés, elle y aurait goûté un sentiment de victoire et de plénitude. Mais cette amorce de déclaration savait déjà bien assez la satisfaire.

-Si c'est ça, t'es complètement mordu, mon pauvre
, répliqua-t-elle alors dans un fin sourire.

Et elle voulait qu'il le soit, elle rêvait qu'il l'adore vraiment comme elle l'adorait, qu'il rassemble les indices, qu'il admette, et ça pour la première fois de sa vie, qui plus est, qu'il aimait quelqu'un d'autre que lui-même. S'il devait l'aimer, mais qui plus est aimer pour la toute première fois de sa vie en l'aimant elle, elle n'en aurait pas fini de se sentir privilégiée. Et elle adorait ça, se sentir privilégiée. La situation avait décidément pris une tournure loin de ce qu'elle avait imaginé, mais bien plus agréable que tout ce qu'elle aurait pu savourer, et elle choisissait d'y puiser tous les délices du monde. Comme à ses lèvres, qu'elle embrassa à nouveau, plus passionnément que précédemment, glissant ses mains dans son dos.

-C'est pas si désagréable, hein ?




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 450

Message#Sujet: Re: Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser [pv Julian <33]   Dim 12 Mar - 14:52

Electre & Julian
Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser.
Non il ne le lui disait pas clairement, même si l'idée faisait son chemin dans son esprit. Il pouvait difficilement ne pas se reconnaître dans les propos d'Electre, dans ce que décrivait la jeune femme en parlant des sentiments qu'on ressentait quand on aimait quelqu'un. Cela semblait évident, Julian trouvait ça évident en un sens, mais il ne savait pas s'il était vraiment prêt. Pour la première fois de sa vie, le sorcier avait le sentiment de ne pas savoir quelque chose, de ne pas être sûr de lui. Alors que normalement, il ne se posait pas autant de question. Mais force lui était de constater que depuis que la jeune sorcière avait fait une arrivée fracassante dans sa vie, il avait quelque peu changé. Oh, pas au point de devenir quelqu'un de mièvre et gentil, non plus. Mais il ne pensait pas qu'à lui, il appréciait une personne autre que lui même. Il appréciait une personne plus que lui-même d'ailleurs, ce qui était vraiment quelque chose d'exceptionnel le concernant. Le sourire de Julian se fit plus grand quand Electre précisa qu'il était tout simplement mordu. C'était le cas, c'était peu de dire d'ailleurs. Il l'était énormément, à un point qu'il ne s'était pas imaginé quand même avant qu'elle n'arrive si fracassement dans sa vie. Avant qu'il ne s'attache à ce point à elle, au point de ne plus arriver à se concentrer sur son travail dès qu'elle était dans les parages. Après tout, depuis que la sorcière était là, il n'avait jamais eu autant de reproche de la part de son mentor, ça voulait tout dire.

Qu'est-ce que ses lèvres lui avaient manqué, il ne pouvait que le constater encore une fois quand elle les posèrent de nouveau sur les siennes. Julian ne comprenait pas comment il avait fait sans pouvoir l'embrasser, sans la toucher, sans qu'ils ne soient si proches. Et dire que bêtement, il avait cru qu'il pouvait s'en passer. En soit, ça serait peut-être mieux qu'il s'en passe, il avait un peu le sentiment d'être faible... mais cette faiblesse n'était décidément pas désagréable.

« Je dois même avouer que c'est plutôt agréable. » Dit-il un sourire en coin sur le visage, avant de venir une nouvelle fois s'emparer des lèvres de la jeune femme. Quand leurs lèvres se séparèrent, le jeune homme posa ses mains sur le visage de la sorcière, plongeant son regard dans le sien. « Je suis dingue de toi. » Dit-il dans un souffle. Bon, d'accord, ce n'était peut-être pas encore ça, mais c'était un début. Et franchement, c'était pas mal venant de Julian Enjolras. « J'ai... j'ai besoin de toi. J'ai terriblement besoin de toi. »

Et au final, c'était peut-être même une déclaration encore plus forte. Il ne savait pas pourquoi il lui avait dit la dernière fois qu'il n'avait pas besoin d'elle, alors que c'était tout simplement faux. Alors qu'il avait tellement besoin d'elle, au point de ne plus savoir respirer quand elle n'était pas là. Julian était complètement perdu.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 502

Message#Sujet: Re: Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser [pv Julian <33]   Dim 12 Mar - 15:09


Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser
E

lectre avait énormément appris au contact de Julian, plus qu'elle ne l'admettrait jamais en sa présence. Elle avait appris à réviser son jugement sur autrui, elle avait appris à surmonter la disparition de son frère, elle était devenue une bien meilleure sorcière. Elle lui devait énormément, au-delà de ce qu'elle pourrait bien lui dire, et elle n'avait pas été sûre de pouvoir lui rendre grand-chose de son côté, elle avait même eu le sentiment de ne rien lui rendre du tout puisque Julian avait fini par décréter qu'elle ne lui était en rien utile... Mais là, cette fois, et pour la toute première fois, elle avait le sentiment que c'était elle qui apportait quelque chose à son interlocuteur, que c'était elle qui lui dispensait un nouveau savoir, celui de sentiments qu'il n'avait jamais expérimentés, et elle adorait vraiment ça. Julian abaissait toutes ses barrières pour elle. Il se présentait sous un jour que personne d'autre n'avait jamais vu avant. Absolument personne. Il lui révélait sa part d'humanité, qui se révélait aussi séduisante que ce qu'il pouvait avoir d'inhumain, parfois, un bien qu'elle considérait comme d'autant plus précieux qu'elle était convaincue qu'il ne l'avait jamais donné à personne d'autre. Il le remettait entre ses mains, et Electre se sentait plus vivante que jamais. Il y avait finalement plus fort et exceptionnel que ce sentiment qu'elle avait décrit dans le moindre détail à Julian, il y avait l'expérience pleine et entière de sa réciprocité et c'était si agréable ! Autant que les baisers qu'ils pouvaient échanger de nouveau... Electre n'aurait jamais cru que ce contact pourrait lui devenir si nécessaire, et c'était pourtant le cas. Elle ne voulait plus jamais éloigner ces lèvres des siennes.

Julian posa ses mains sur son visage, Electre se sentit envahir d'un frisson doux et agréable, comme il était seul à savoir lui en procurer, et elle ne voyait plus que les yeux qui se plongeaient dans les siens, alors qu'il était fou d'elle, qu'il avait besoin d'elle, terriblement besoin d'elle. Il ne pouvait pas dire "Je t'aime" sitôt, sûrement parce qu'il ne l'avait jamais dit. Mais Electre s'en fichait royalement, ces mots auraient semblé bien plats en comparaison de ce qu'il lui disait maintenant. Il admettait qu'il avait besoin d'elle, qu'il ne pouvait pas se passer d'elle. Electre ne savait s'empêcher de sourire à ces propos. Qu'est-ce qu'elle pourrait désirer de mieux que ces mots-là ? C'étaient les plus doux qu'elle ait jamais entendus.

-Moi aussi,
répondit-elle sincèrement. Et je suis là, je serai toujours là tant que tu voudras de moi. Parce que de son côté, il était sûr et certain qu'elle serait bien incapable de se lasser. Je t'aime.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 450

Message#Sujet: Re: Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser [pv Julian <33]   Dim 12 Mar - 17:08

Electre & Julian
Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser.
Franchement, si on lui avait dit qu'il se retrouverait dans une telle situation, Julian ne l'aurait pas cru. Et pourtant, il était bien là, devant Electre, si proche de la jeune femme, à lui dire qu'il avait terriblement besoin d'elle. C'était la première fois qu'il ressentait cela. Bon, il ne pouvait pas nier qu'il n'avait jamais eu besoin de personne, mais ce n'était pas du tout la même chose. Il avait eu besoin de Dean par exemple, pour lui apprendre énormément sur la sorcellerie, mais il était évident que ça n'avait pas du tout le même rapport. C'était bien plus vitale le sentiment qu'il ressentait en présence d'Electre, le fait qu'il avait tant besoin d'elle. Ce n'était pas juste parce qu'il pouvait obtenir quelque chose d'elle – ce qu'il avait cru au début, quand ils avaient commencé leurs petits jeux – c'était juste qu'il ne parvenait pas à s'imaginer trop loin d'elle. A s'imaginer ne pas la voir. Ces derniers jours, semaines, avaient vraiment été difficiles pour lui, même s'il avait eu toutes les peines du monde à l'accepter et encore plus à l'avouer. Il avait besoin d'elle donc, il ne savait pas du tout ce que ça pouvait donner, mais c'était le cas.

Et Julian devait bien reconnaître qu'il appréciait d'entendre Electre lui dire qu'elle aussi avait besoin d'elle, qu'elle serait là, toujours là, tant qu'il allait avoir envie d'elle. Au vu de la situation, le sorcier pouvait difficilement être crédible en affirmant qu'il ne voudrait plus d'elle à un moment donné. Parce qu'il avait déjà était incapable de la « perdre » pendant un temps. Et puis, elle lui dit qu'elle l'aimait. C'était agréable à entendre oui, même si concrètement Julian n'avait aucune idée de ce que ça allait donner tout ça. Mais il aimait bien entendre ces mots, il devrait sans doute les dire à son tour. Mais non, c'était trop tôt. Au lieu de répondre quelque chose, le sorcier se contenta simplement de coller ses lèvres une nouvelles fois sur celle d'Electre, se disant que c'était finalement bien plus parlant que des mots. Il l'embrassa donc, passionnément, comme il avait rêvé de le faire depuis si longtemps, laissant ses mains glisser de nouveau dans son dos.

« J'ai aucune idée de ce que doit être... tu sais, une relation... sérieuse. »
Est-ce qu'il avait besoin de le préciser, sans doute pas. Electre s'en doutait de toute façon, Julian n'avait jamais eu de vraie relation. Des relations physiques ça il en avait eu un tas, mais de relations sérieuses jamais. Mais ça, Electre le savait bien. « Alors, je suis le genre de type parfait. » Ça c'était parce qu'il se rabaissait un peu trop depuis le début de cette conversation quand même. « Mais, il faudra sans doute que tu m'apprenne certaine chose. »

Tout ça au final pour dire simplement que Julian avait vraiment envie que ça soit sérieux avec Electre, que leur relation ne soit pas juste des suites de partie de jambe en l'air. Mais il ne savait pas comment s'y prendre.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 502

Message#Sujet: Re: Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser [pv Julian <33]   Dim 12 Mar - 17:27


Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser
E

lectre n'avait pas dit à Julian qu'elle l'aimait dans le but de l'entendre lui retourner ces mots. S'il finissait par vouloir les lui adresser un jour, elle en serait heureuse, mais elle n'en avait pas forcément besoin, parce que le jeune homme avait déjà trouvé la meilleure manière possible de lui signifier qu'il tenait à elle. Non, si Electre avait prononcé ces mots, c'était seulement parce que, enfin, elle pouvait les dire, elle n'avait plus à s'en cacher. Elle les avait gardé pour elle bien longtemps, et était au final ravie de n'avoir pas cédé trop tôt, au risque que la déclaration précède les révélations qui lui avaient été faites et avaient initié ce temps qu'ils avaient dû passer loin l'un de l'autre et qui leur avait permis de prendre pleinement conscience de ce qu'ils ressentaient l'un pour l'autre. C'était sans doute bien trop tôt, elle s'en fichait. Electre n'agissait pas en fonction de ce que l'on attendait d'elle, en vérité, elle agissait à l'instinct, toujours, elle faisait ce qu'elle voulait faire, disait ce qu'elle avait envie de dire. Et en l'occurrence, elle s'exprimait comme les mots avaient envie de s'échapper de ses lèvres, sans filtre, et pour réponse, le baiser que lui adressa Julian valait tout l'or du monde. Elle n'avait jamais été à ce point sûr de ce qu'elle vivait, elle n'avait jamais été à ce point certaine de ce qu'elle désirait, et ça faisait un bien fou. Elle se sentait plus libre, plus vivante que jamais, et elle savourait chaque seconde de ce moment unique, qui pour son plus grand plaisir le deviendrait moins au fil du temps.

Au fil du temps, oui, car c'était d'une relation pérenne, qu'il était ici question, et Julian en pensait manifestement de même, parlant du fait qu'il ne savait trop comment étaient supposées fonctionner les relations sérieuses. Elle l'avait bien compris, il n'en avait jamais vécu, et elle adorait l'idée qu'il puisse vouloir y changer quelque chose avec elle. Il n'avait pas besoin de lui faire comprendre qu'il n'avait jamais vécu ce genre d'histoire, mais elle aimait l'entendre, ça donnait à leur relation une dimension réelle, ça la confortait dans l'idée que ça arrivait vraiment. Ils le voulaient tous les deux. Etre l'un à l'autre, tout simplement.

-Si je peux enfiler ma tenue d'enseignante sexy...
répliqua Electre, amusée, à ce Julian qui n'était pas parfait que dans ses dires à ses yeux. Elle reprit la parole, plus sérieusement. Tu sais, j'ai jamais vraiment eu d'histoire très... conventionnelles non plus. Clairement pas. On va faire les choses à notre manière, qui ressemblera à celle de personne d'autre, et ce sera encore mieux. Elle marqua une légère pause. Mais y a quand même quelques règles à respecter. Par exemple, pour commencer, je te veux à moi toute seule, je laisserai aucune autre fille poser ses sales pattes sur toi. Ensuite... je veux que tu me promettes que quoi qu'Appers te demande, notre intérêt passera avant le sien.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 450

Message#Sujet: Re: Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser [pv Julian <33]   Dim 12 Mar - 18:20

Electre & Julian
Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser.
« Hum... »

Julian laissa échapper un son quand Electre parla d'une tenue d'enseignante sexy, se mordant un peu la lèvre, en l'imaginant dans une telle tenue justement. Si elle portait une telle tenue, bien qu'il ne faisait que l'imaginer pour l'heure, ça lui allait très bien qu'elle joue les enseignantes. En même temps, tout ce qui concernait la jeune sorcière lui disait bien pour l'heure. Le jeune homme devait bien avouer qu'il appréciait grandement ce qui était en train de se profiler, même s'il partait un peu dans l'inconnu. Julian se posait d'ailleurs un peu trop de questions visiblement. Electre affirma qu'elle n'avait jamais connu d'histoire très conventionnelles – et le jeune homme ne se doutait pas à quel point elle avait pu avoir des histoires non conventionnelles – qu'ils allaient juste se contenter de faire les choses à leur manière. C'était sûr que vu comme ça, ça semblait bien plus facile. Ils n'avaient pas besoin de ressembler aux autres, de faire comme il fallait le faire. Il suffisait simplement qu'ils fassent les choses à leurs manières, comme bon leur semblait. Comme ils aimaient le faire. Et ça, Julian trouvait beaucoup plus facilement réalisable. Il se posait donc vraiment trop de question, preuve que la situation était quand même vraiment inédite pour lui.

Cependant, Electre parla tout de même de règle. La première était assez évidente en fait, ils n'avaient même pas vraiment besoin d'aborder le sujet. Outre le fait que le sorcier avait quand même trop de respect pour avoir envie d'aller voir ailleurs, depuis qu'Electre et lui s'étaient à ce point rapprochés, il devait bien avouer qu'il ne ressentait plus le moindre désir pour d'autres femmes. C'était étrange d'ailleurs, mais c'était bien vrai. C'était un peu comme si le jeune homme avait trouvé la personne parfaitement compatible avec lui et ça lui allait très bien comme ça. Même s'il trouvait ça quelque peu amusant d'imaginer la sorcière emprise à de la jalousie, parce qu'une fille aurait approché ses salles pattes de lui. Ça  c'était simple, il pensait répondre quelque chose à ce sujet, avant qu'Electre parle de Dean Appers.

« Je te promet que je ne ferais rien contre toi, que je ne te mentirais plus jamais. » Et pour que Julian fasse une telle promesse, c'était qu'il tenait vraiment à la personne. Le sorcier n'aimait pas promettre quelque chose, du moins pas sérieusement. Mais là, il était sérieux, il ne mentirait plus à Electre et il ne ferait rien contre elle. « Mais je ne désobéirais pas à Appers. »

Il tenait à le préciser, parce qu'intérêt ou pas, Julian ne se voyait pas aller à l'encontre de son mentor.Le sorcier pourrait très bien le dire à Electre et aviser ensuite, mais il n'avait pas envie de le faire. Il voulait être sincère avec elle, parce qu'il était évident qu'ils ne pouvaient pas repartir sur de mauvaises bases. Même si elle devait ne pas apprécier ce qu'il lui disait. Julian était sous les ordres du Sorcier, il lui obéissait c'était comme ça.  
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 502

Message#Sujet: Re: Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser [pv Julian <33]   Dim 12 Mar - 18:49


Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser
L

a première règle qu'elle énonça afin que leur relation puisse avoir une chance de fonctionner semblait ce qu'il y a de plus évidente, c'est certain, mais Electre avait pris plaisir à la spécifier malgré tout, pas parce qu'elle avait la bêtise de croire que Julian lui parlerait de la sorte s'il envisageait une relation libre, mais pour le prévenir de combien possessive elle pouvait bien être. Elle n'avait pas la moindre intention de partager le jeune homme avec qui que ce soit, c'était même parfaitement hors de question. Elle était capable du pire, si elle se laissait consumer par la jalousie. Et même si Julian éprouverait peut-être de la curiosité à cette perspective, il valait vraiment mieux pour lui qu'il se tienne à carreaux, il regretterait bien vite d'avoir voulu en savoir davantage. Julian ne revint même pas en mot sur cette première règle, et pour cause, c'était l'engagement le plus évident et le moins complexe qu'elle attendait de lui. Mais ce n'était pas le seul. Elle voulait compter plus que son mentor à ses yeux, et elle savait, malheureusement, combien Dean Appers avait d'influence sur son "assistant", c'était d'ailleurs cette considération qui l'encourageait bien souvent à se ranger du côté d'Owen et compagnie quand elle décidait d'être de leur côté. Elle n'avait vraiment aucune estime pour Appers, et elle détestait surtout voir un homme aussi doué et aussi digne que Julian jouer les petits toutous dociles à ses côtés, au point d'accepter n'importe quoi de sa part. Vraiment n'importe quoi, pour le coup. Il lui demandait d'engrosser une sorcière au hasard et il s'exécutait ? Et puis quoi encore ? Non, elle ne voulait pas que ce type ait une incidence sur leur relation. Mais bien sûr, la réponse de Julian ne fut pas celle qu'elle souhaitait entendre, même si elle ne la surprit pas vraiment.

Elle appréciait qu'il lui promette de ne plus jamais rien faire contre elle, elle appréciait qu'il lui promette de ne plus lui mentir, d'autant qu'elle sentait bien que Julian était entièrement honnête, et comptait bien tenir cet engagement, mais ce n'était pas assez pas alors qu'il ajoutait dans la foulée qu'il ne désobéirait pas pour autant à Dean Appers. Est-ce que les deux pouvaient vraiment être compatibles ? Dans un premier temps peut-être, mais plus tard...

-Mais ça peut pas marcher comme ça, Julian, répliqua la jeune femme. Et s'il te demande de me faire du mal ou de me mentir de nouveau, comment tu feras ? Et s'il te demande de trouver une autre sorcière à engrosser ? T'y as pensé à ça ?
Elle sentait la colère monter en elle et elle n'avait pourtant aucune envie qu'elle fasse surface. Elle était sûre de vivre l'un des moments les plus importants de sa vie, elle ne voulait pas tout gâcher. Elle tenta de demeurer plus calme quand elle reprit la parole. J'aime pas ce qu'il fait de toi, tu vaux tellement plus que tout ça...



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 450

Message#Sujet: Re: Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser [pv Julian <33]   Dim 12 Mar - 19:35

Electre & Julian
Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser.
C'était trop beau apparemment, beaucoup trop beau. C'était bien sympa de s'attacher à quelqu'un, mais pour le coup Julian avait un peu le sentiment de redescendre de son piédestal. Oh, ce n'était sans doute rien du tout et il n'avait aucune raison de se prendre la tête, mais il n'empêchait que ça l'agaçait. Parce qu'Electre était en train de lui demander de la choisir à la place de Dean Appers, de faire passer leurs intérêts avant son mentor. Il pouvait le comprendre, elle n'avait aucune envie que Dean demande quelque chose contre elle, mais quand même. Ça semblait soudainement trop radical pour lui. Le jeune homme savait qu'Electre n'avait pas autant d'estime pour le Sorcier que lui, mais elle travaillait pour lui normalement. Évidemment, le jeune homme ne connaissait pas tous les éléments concernant Electre, le fait qu'elle avait décidé d'aider un autre groupe de personne, contre celui qu'il considérait plus comme un père que son propre géniteur. Et il valait mieux d'ailleurs qu'il évite de le savoir. Forcément sa réponse ne lui plu pas, ça Julian l'aurait parié. Et donc, le jeune homme devait bien se rendre à l'évidence, ils étaient en train de se disputer. Déjà, c'était bien partie. Lui qui venait à peine de considérer possible d'avoir une relation stable et normale (si on pouvait vraiment qualifier les deux sorciers de normaux).

Forcément, Electre avait de bons arguments. Les choses allaient forcément se compliquer si jamais le Sorcier lui demandait de faire du mal à la jeune femme, même s'il ne voyait pas en quoi Dean allait avoir besoin de lui demander de lui faire du mal. Et concernant une sorcière à engrosser... bon, il voulait bien reconnaître que par moment ça risquait d'être compliqué, mais quand même. Idiotement, Julian ne put s'empêcher de se sentir vexer par les dernières paroles de la sorcière. Ce qu'il faisait de lui... même si elle lui disait qu'il valait mieux que ça.

« Dean a fait de moi celui que je suis maintenant. »
Dit-il d'un ton plus sec qu'il n'aurait vraiment aimé. Il n'avait aucune envie de se prendre (encore) la tête avec Electre, encore moins maintenant. Il tenta de se calmer un peu, mais ce n'était pas évident. « Il est mon mentor, il m'a tout appris. C'est lui qui m'a élevé. » En vérité, pas vraiment, parce qu'il l'avait rencontré alors qu'il était déjà âgé. Mais Julian considérait qu'il l'avait quand même élevé. « Il est plus un père pour moi que mon connard de géniteur. » Qu'il n'avait pas manqué de refroidir. « Et puis, je sais pas comment tu me vois, mais je ne suis pas juste un chien qui suis ses ordres. Je peux lui dire quand je ne veux pas faire quelque chose. » Ça , ça restait quand même à vérifier. « Je travail pour lui, toi aussi, nos intérêts sont les mêmes que les siens. Il n'y a aucune raison que ça ne marche pas comme ça. »

Et il y croyait vraiment.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 502

Message#Sujet: Re: Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser [pv Julian <33]   Dim 12 Mar - 19:52


Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser
C'

était mal parti, semble-t-il. A peine avaient-ils admis leurs sentiments respectifs l'un pour l'autre, à peine avaient-ils décidé de vivre une vraie relation, qu'ils se prenaient déjà la tête. Certes, ça ne remettait en rien en cause ce qu'ils ressentaient (en tout cas du côté d'Electre), mais c'était tout de même agaçant d'en arriver là si vite. Mais la jeune femme savait qu'elle l'avait bien cherché. Elle n'aurait pas dû parler de Dean Appers, pas si tôt, et encore moins s'attendre à ce qu'il fasse le choix radical de se détourner de son mentor pour elle. Ça aurait été une belle preuve d'amour, c'est sûr, mais c'était aussi purement irréaliste. Electre ne retirerait pas ce qu'elle avait dit. Elle en pensait chaque mot. Elle considérait vraiment qu'en se laissant brimer par Appers, en accédant à toutes ses requêtes et en jouant son petit chien fidèle, Julian gâchait des capacités immenses. Le jeune homme n'avait pas besoin de maître, il n'était pas né pour être soumis, il était né pour soumettre, et le voir se rabaisser à ce point pour ce type, ça agaçait royalement la jeune femme. Mais il était trop tôt pour le confronter à cette réalité, et au final, la réponse qu'elle l'obtint, elle l'avait sans doute, d'une certaine manière, cherchée. Elle ne s'attendait néanmoins pas à ce que Julian prenne ainsi la défense d'Appers, pas en ces termes du moins, et à entendre son discours, elle commençait à comprendre ce qui lui échappait jusqu'ici. Elle comprenait pourquoi cette dévotion au Sorcier. Il le considérait comme un père, comme l'homme qui l'avait élevé. C'était un lien plus difficile à briser qu'un simple rapport de soumission. Electre s'abstint de dire à Julian qu'elle doutait fort qu'Appers, de son côté, le considère comme un fils, qu'elle était convaincue qu'il ne lui laissait que l'illusion d'avoir le choix. Elle s'abstint aussi, évidemment, de lui dire que leurs intérêts à se trouver dans ses grottes n'étaient pas les mêmes. À la place, elle choisit de mettre de l'eau dans son vin. Le jeune homme n'était tout simplement pas prêt à remettre son mentor en question, mais Electre ne renonçait pas à lui ouvrir les yeux, avec le temps.

-Désolée, je savais pas qu'il comptait autant pour toi,
répliqua-t-elle alors doucement. Pour l'heure, elle allait donc se contenter d'espérer qu'il ne trahirait pas sa parole quand il avait juré de ne plus lui faire du mal et de ne plus lui mentir. Tu veux savoir comment je te vois ? Comme un homme fort, sûr de lui, intelligent, le sorcier le plus doué que j'ai jamais rencontré. Et c'était vrai. Et oui, vis-à-vis de Dean, elle ne niait pas qu'elle trouvait qu'il agissait en toutou, mais justement, c'était si contraire à sa nature ! Elle trouvait ça insensé. C'est pas Appers que j'ai choisi de rejoindre en travaillant ici. C'est toi.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 450

Message#Sujet: Re: Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser [pv Julian <33]   Dim 12 Mar - 21:13

Electre & Julian
Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser.
Julian se doutait qu'il s'énervait sans doute pour rien, mais en même temps il n'y pouvait pas grand chose. C'était normal qu'il défende son mentor, c'était son rôle après tout. Et il ne minimisait pas ses paroles quand il disait à Electre que Dean avait été plus un père pour lui que son géniteur. C'était vrai, la preuve avait le fait qu'il avait fait des expériences sur son père biologique. Dean Appers lui avait tout appris, il lui devait tant. Il lui était donc dévoué, même s'il considérait quand même qu'il ne se contentait pas d'être un chien fidèle. Bien sûr, il était son assistant et il suivait ses ordres. Mais il pensait quand même avoir le choix. En tout cas, il le croyait sincèrement. Et dans tous les cas, Julian n'avait absolument pas l'intention de trahir Dean, de ne pas lui obéir, même pour Electre. En même temps, il était sincère quand il lui dit qu'il n'avait pas l'intention de lui faire du mal encore et de lui mentir. Peut-être que cela allait le mettre dans une position délicate, mais pour le moment ce n'était pas le cas. Et franchement, le jeune homme n'avait aucune envie de penser à tout cela. Si c'était si contraignant d'avoir une vraie relation, ça n'allait pas lui plaire du tout. Mais en même temps, ça ne changeait rien à ce qu'il ressentait pour autant.

Heureusement, Electre mit de l'eau dans son vin, en s'excusant, affirmant qu'elle ne savait pas qu'il comptait à ce point au Sorcier. C'était sûr que le jeune homme ne se penchait pas vraiment sur ces détails avec tout le monde. C'était tellement évident pour lui, il devait tant à Dean. Mais elle n'était pas censé le savoir. Julian apprécia en tout cas ses paroles et il espérait qu'ils n'allaient pas recommencer à se disputer. Et puis, quand Electre commença à le décrire, il pouvait quand même difficile continuer de lui en vouloir. Elle le voyait comme un homme fort, sûr de lui, intelligent, affirmant même qu'il était le sorcier le plus douée qu'elle n'ai jamais rencontré. Pour un homme aussi orgueilleux que lui, c'était du pain béni. Même s'il ne s'imaginait pas du tout à la hauteur du Sorcier. Elle ne précisa pas qu'il n'était pas un petit chien fidèle à Dean, mais bon. Elle affirma quand même que c'était pour lui qu'elle avait choisir de les rejoindre. Ça lui faisait quand même plaisir de l'entendre dire tout cela, plus que ce qu'il n'aurait cru d'ailleurs. Comme quoi, elle le changeait un peu quand même.

« Ça c'est mon charme naturel. »
Affirma-t-il, dans un sourire. Il n'avait vraiment aucune envie de tourner autour de ce sujet de conversation, alors il préférait se concentrer sur autre chose. C'était le Sorcier le patron, c'était comme ça. « Je te l'ai pas préciser en fait, mais je peux être très jaloux aussi. » Tant qu'à faire, autant qu'ils reviennent sur la première règle de la jeune femme, concernant cette relation sérieuse qu'ils décidaient d'assumer. « Je ne suis vraiment pas partageur. »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 502

Message#Sujet: Re: Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser [pv Julian <33]   Dim 12 Mar - 21:37


Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser
E

lectre aurait voulu que son interlocuteur réfléchisse sincèrement aux mots qu'elle avait prononcés, aux implications que cela pourrait bien finir par avoir à un moment ou à un autre, mais elle l'avait bien compris, c'était beaucoup trop tôt, trop tôt pour lui, en tout cas. Peut-être qu'il finirait par admettre que l'influence qu'Appers avait sur lui était malsaine, qu'il valait mieux que ça, mais ce ne serait pas tout de suite. Pour peu qu'il réalise ça un jour. Peut-être que, le moment venu, elle ne ferait pas le poids contre le Sorcier et le choisirait, lui, mais Electre voulait prendre ce risque. Pour l'instant, le jeune homme n'était confronté à un tel dilemme, alors inutile de lui prendre la tête... il serait toujours temps, peu à peu, insidieusement, de lui faire prendre conscience de ce dont il ne se rendait pas compte pour l'heure, dont il ne voulait pas se rendre compte tout du moins. Il ne voulait pas en parler, il lui laissait comprendre que le sujet était clos, et elle l'acceptait, il préféra à la place plaisanter au sujet de son charisme naturel (et encore, il ne plaisantait pas forcément, il devait effectivement le penser), qu'Electre pouvait difficilement nier, même s'il n'avait pas suffi à la convaincre pour commencer. Après tout, pendant un bon moment, Electre avait tout simplement méprisé Julian, et c'était certainement réciproque. Ils s'étaient apprivoisés, petit à petit, et maintenant que c'était fait, il était tout bonnement hors de question qu'ils gâchent tout en disputes stériles et inutiles. Electre avait envie de savourer le fait de pouvoir être avec Julian, et pour cela, elle pouvait bien lui concéder de ne plus évoquer leur "maître" pour le moment. Elle laissa donc Julian changeait de sujet sans s'y opposer, d'autant qu'il était assez plaisant d'entendre son interlocuteur affirmer que lui aussi n'était pas partageur. Tant mieux. Elle les voulait exclusifs. Pourquoi ils auraient besoin de quelqu'un d'autre puisqu'ils s'appartiendraient l'un à l'autre ?

-Bon, dans ce cas,
répliqua Electre d'un ton faussement résigné, j'imagine que je vais devoir rompre avec mes nombreux amants, ça va leur briser le coeur.

Rien de moins vrai que cela. Plus son attachement à Julian grandissait, moins elle s'était vue capable d'aller vers d'autres hommes. Au final, l'idée même de voir ou de penser à un autre homme lui avait échappé. Seul importait Julian, Julian et nul autre, elle en avait même oublié Dareios. Il n'y avait plus que lui, il avait comblé son univers. Puis elle s'était sentie trahie. Electre déposa ses lèvres sur celle de Julian.

-Qu'est-ce que tu dirais de poursuivre cette conversation ailleurs ?
demanda-t-elle alors.

Pour tout dire, elle n'avait pas la moindre envie d'être interrompue, présentement. Encore moins par... ils savaient tous les deux qui.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 450

Message#Sujet: Re: Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser [pv Julian <33]   Dim 12 Mar - 22:50

Electre & Julian
Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser.
Julian préférait largement ne pas revenir sur le sujet de son mentor oui. C'était sans doute idiot, mais il n'avait pas envie de déblatérer à ce sujet. Il ne se rendait pourtant pas compte à quel point ils étaient en désaccord au sujet du Sorcier, à quel point sa relation avec Electre risquait de lui causer des soucis dans le futur. Au point qu'il allait devoir faire un choix à un moment donné. Pour le moment, il osait croire qu'il n'y avait rien qui allait changer. Julian avait envie d'être avec la sorcière, ça ne l'empêchait pas de continuer d'assister son mentor. Tout intelligent qu'il pensait être, le jeune homme ne voyait rien non. Et quand il allait le voir, ça allait sans doute être beaucoup trop tard. En tout cas, ils n'avaient pas besoin d'en parler tout de suite, ils n'avaient même pas besoin d'y revenir à un moment donné d'ailleurs. Julian se contenta de revenir sur la première règle de la sorcière sur leur relation, une règle où ils étaient tous les deux d'accord. Julian adressa un sourire mi amusé, mi crispé quand Electre fit mention des nombreux amants avec qui elle allait devoir rompre. Ils pouvaient être nombreux, en soit ça n'avait pas d'importance, s'il était le seul à partir de maintenant. Et Julian n'avait vraiment aucun souci à les imaginer exclusif en fait. De son côté en tout cas, il n'avait jamais autant apprécier les plaisirs de la chair avec une autre personnes qu'Electre et pourtant, il avait quand même pas mal d'expérience dans ce domaine. Expérience qu'ils allaient, sans nulle doute, pouvoir réitérer d'ailleurs et ça risquait d'être encore mieux. Après tout, il y avait quelque chose dans leurs baisers qui était mieux qu'avant encore.

« Ça me convient très bien. » Dit-il, dans un nouveau sourire. Il n'avait de toute façon plus le cœur à travailler et vu la manière dont il s'était fait reprendre par le Sorcier la dernière fois, il avait bien envie d'éviter qu'on les découvre. Surtout que maintenant, il n'y avait plus vraiment l'excuse de la demande de l'homme. C'était officielle, c'était sentimental. Julian n'avait pas besoin de l'avis de l'homme pour connaître son sentiment. Ils n'avaient donc plus rien à faire dans les grottes, du moins pour le moment. Il valait mieux qu'ils se retrouvent dans un endroit plus discret. « On peut aller chez moi. » Dit-il alors, avant de se reprendre en soupirant. « Non on peut pas aller chez moi, il y a pas cousine qui squatte. »

Il avait légèrement oublié que Perséphone vivait chez lui maintenant quand il avait commencé à proposé cette solution, et puisqu'elle y était quand il était parti, il n'avait pas spécialement envie de s'y risquer. Tant pis, ce n'était pas vraiment les endroits qui manquaient. Ils allaient juste devoir s'abstenir d'aller chez lui. Julian n'avait juste pas vraiment l'habitude de ne pas pouvoir disposer de sa maison comme bon lui semblait, c'était la première fois qu'il vivait avec une personne depuis qu'il était partie de chez ses parents.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 502

Message#Sujet: Re: Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser [pv Julian <33]   Dim 12 Mar - 23:15


Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser
E

lectre trouvait le moindre sourire de Julian irrésistible. En fait, elle ne savait résister à rien en lui depuis ses sourires jusqu'à sa voix, en passant par sa personne tout entière. Qu'il sourie comme il le faisait actuellement uniquement parce que c'était elle qui se trouvait en face de lui (du moins aimait-elle l'intepréter ainsi), c'était un véritable plaisir pour elle, elle avait le sentiment de goûter à mille exclusivités propres à Julian dont personne d'autre n'avait pu profiter avant, son sourire, la façon dont il la regardait, le fait qu'il acceptait, pour elle, de vivre sa première vraie relation sérieuse. Il fallait seulement espérait que l'attrait de la nouveauté ne lui passerait pas trop vite et qu'il ne finirait pas par se lasser. Mais elle choisissait d'être assez confiante. Il y avait quelque chose entre eux, elle le sentait, et elle était convaincue que ce n'était pas le fruit de sa seule imagination. C'était quelque chose qu'ils éprouvaient de concert, et c'était ce qui faisait aussi qu'ils n'avaient pas pu lutter plus longtemps contre l'évidence. La jeune femme sourit à son tour, elle était ravie de pouvoir quitter ce trou à rat pour pouvoir se rendre ailleurs en compagnie de Julian. Elle n'aurait clairement pas avancé sur sa potion aujourd'hui, mais peu importe, elle considérait qu'elle avait plus important à faire. Et elle préférait largement passer un instant d'intimité avec Julian que de rester ici, à avoir le sentiment d'être épié par l'ennemi à l'heure où elle-même ne savait même plus vraiment quel était son visage. Ce qu'elle savait, en revanche, c'est qu'elle voulait profiter à fond de ses retrouvailles avec Julian, et c'était visiblement réciproque. Il proposa d'ailleurs qu'ils se rendent chez lui. Avant de se raviser.

-Pas grave, on a qu'à aller chez moi,
affirma Electre, que ça ne dérangeait pas spécialement, bien au contraire. D'autant que plus personne ne l'attendait chez elle. Pas depuis le départ de Dareios. Entraîner un homme chez "eux", pis encore, l'homme qui avait fini par détrôner son frère dans son coeur, était peut-être une forme de trahison à l'égard de ce dernier, mais elle se refusait à penser ainsi, elle ne voulait pas se torturer l'esprit, elle voulait seulement vivre, profiter, et aimer librement. Comment ça se fait que ta cousine squatte chez toi ? Elle habite pas chez ses parents ? demanda Electre, curieuse.

Elle ne savait pas trop quel était le degré d'entente entre Perséphone et Julian, elle avait du mal déjà à admettre qu'ils étaient de la même famille, tant ils se ressemblaient peu. En tout cas, la jeune femme n'aimait pas spécialement cette fille, ou du moins la trouvait-elle d'un ennui terrible. Et elle n'aimait surtout pas que Julian puisse lui porter de l'intérêt. Alors s'il l'hébergeait, par-dessus le marché. Bon, d'accord, c'était sa cousine, pas de raison que ce soit ambigu. Mais bon, dans l'esprit de la fille qui couchait avec son propre frère...




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser [pv Julian <33]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le tranchant de la rancoeur est long à s'émousser [pv Julian <33]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Croisé pékinois poil long 5/6 ans orphelin Béthune (62)
» Sujet a long terme: ork sauvage.
» Un combat long....très long !!
» La vie n'est qu'un long fleuve tranquille (ou pas)
» Quand la vie est un long fleuve tranquille.... (Libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Reste du monde :: Montagnes :: Grottes-