Partagez | 
 

 Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1821

Message#Sujet: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Jeu 2 Mar - 21:30

Jane & Edward
Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
Depuis le mariage, tout était… particulier. Normalement, cette union aurait dû avoir l’effet inverse, rapprocher les deux myrihandes plus que tout, leur donner une légitimité. Et si aux yeux de tout le monde, ils faisaient en sorte que ça soit « normal », les deux jeunes mariés – si on ne prenait pas en compte le premier mariage qui les avait unis donc, mais qui avait fait beaucoup moins de ravage en fait – savaient parfaitement que rien n’était normal. Edward se montrait d’une patience ultime avec Jane, comme jamais il n’en avait été capable au court de toute sa vie. Parce qu’il tenait à lui prouver qu’il tenait vraiment à elle, qu’elle était la femme de sa vie et qu’il était prêt à tout pour elle. Il voulait lui prouver qu’il pouvait vraiment être quelqu’un de bien, même s’il avait parfois agi comme un vrai salopard. Le jeune homme savait parfaitement qu’il avait énormément de chance d’avoir son épouse encore à ses côtés, même si la situation était compliquée, parce qu’elle aurait très bien pu décider de le jeter purement et simplement (même si ça aurait été une sentence horrible pour eux). Avec ce qu’il avait fait, elle n’avait en soit aucune raison de continuer de lui faire confiance, ce qu’elle ne faisait peut-être pas d’ailleurs, mais au moins elle ne l’avait pas abandonné. Elle avait simplement besoin de temps, ils avaient besoin de temps tous les deux.

Parce que même si Edward n’avait pas envie que ses considérations à lui prenne le dessus, il ne pouvait pas nier que le fait que Jane soit stérile ne manquait pas de le faire réfléchir quand même. Il ne lui en voulait pas non, il n’avait aucune envie de lui en vouloir. Mais il n’empêchait qu’ils n’allaient quand même plus pouvoir avoir d’enfant ensemble et qu’il y avait cet enfant qu’Edward avait avec Perséphone. Il ne se sentait pas prêt pour tout ça, mais en même temps c’était un peu sa seule chance et surtout… le jeune homme ne savait pas s’il était capable d’être aussi lâche que ça. Enfin, tout ça tournait dans sa tête. Edward n’avait aucune envie de prendre de décision maintenant, il tentait surtout de se montrer le plus optimiste possible concernant sa relation avec Jane. Ce qui n’était quand même pas toujours évident… surtout quand la jeune femme découchait comme maintenant.

Le jeune homme savait qu’elle allait plus ou moins bien, il n’avait pas senti de gros changement dans ses émotions, il y avait toujours ceux qui le hantait depuis que Jane était au courant de la vérité. Mais il n’avait aucune idée d’où elle se trouvait et la nuit s’avançait de plus en plus. Edward n’avait aucune idée de l’heure qu’il pouvait être, mais il savait que ça faisait plusieurs heures déjà que Preston et Ambre dormaient et qu’ils n’avaient quand même pas l’habitude de se coucher au soleil couchant. Il était donc très tard, ou très tôt selon les points de vu, quand Jane fini par passer la porte de la maison Baker, où Edward l’attendait dans le salon.

« T’étais passé où ? »
Demanda-t-il, ne parvenant pas à s’empêcher d’utiliser le ton du reproche.
Code by Gwenn


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3863

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Jeu 2 Mar - 22:03




Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
J

ane n'y pouvait rien, elle avait beau essayer, du mieux qu'elle le pouvait, de pardonner, de reprendre le cours de sa vie, de leur vie comme ils avaient su si bien le faire avant leur mariage officiel, avant les révélations de Léo, avant leur conversation à coeur ouvert, elle n'y arrivait pas. Il y avait cette gigantesque entaille qui lui traversait le coeur et qui rendait le moindre sentiment douloureux. Elle avait beau vouloir ne plus y penser, elle y pensait tout le temps. Son cerveau ne lui laissait pas une seule seconde de répit, et ça tournait en boucle, encore et encore : Edward avec Perséphone, Perséphone enceinte d'Edward, elle qui n'aurait jamais d'enfants, par sa propre faute. C'était un cycle sans fin. Elle voulait croire que le temps finirait par réparer cette blessure tenace, qu'elle parviendrait à passer outre sa souffrance, à mesure que les jours passeraient, mais elle s'endormait et se réveillait avec toujours le même tiraillement, implacable, incontrôlable, tout bonnement insupportable... au-delà de tout ce qu'elle était capable de  porter, d'accepter... Pourtant, Edward était incroyablement tendre et patient avec elle. Il tenait sa promesse, il attendait qu'elle daigne lui pardonner, et si elle ne l'observait pas au quotidien, elle serait bien incapable d'admettre que son âme soeur soit capable d'une telle patience. Et pourtant, c'était le cas. Ces derniers temps, il était tout simplement parfait, avec elle... Et contre attente, ça l'agaçait plus que ça ne l'aidait, parce que leur situation actuelle ne faisait que lui rappeler l'inéluctabilité de leur situation. Elle n'arrivait tout simplement pas à faire le vide, à trouver la paix, à gagner un certain équilibre... Elle n'arrivait à rien. Et elle se détestait pour ça. Elle devrait réussir à tourner la page. Il fallait qu'elle tourne la page. Mais ça ne marchait pas, ça ne marchait pas.

Elle avait besoin d'air. Dans la demeure des Baker, elle avait constamment le sentiment d'étouffer... C'était absurde, mais c'était plus fort qu'elle elle n'arrivait pas à lutter contre ces émotions décidément bien trop encombrantes... Alors elle sortait, autant de fois qu'elle le pouvait. Elle s'en allait pour nulle part, elle se contentait d'errer hors du village, de marcher sans but, armée si possible d'une bouteille d'alcool qu'elle s'avalait au passage. Ce n'était pas sain, elle devrait en parler... Aller voir Gwenn, peut-être ? Mais elle ne voulait pas gâcher son bonheur tout neuf avec Arthur. Et pour lui dire quoi, d'ailleurs ? Qu'elle s'était trompée encore une fois ? Elle ne voulait pas l'entendre lui dire que le mieux serait peut-être d'arrêter les frais, avec Edward. Ils se faisaient trop de mal, elle le voyait bien, qu'ils se faisaient trop de mal... mais elle refusait de l'admettre. Elle l'aimait beaucoup trop pour ça.

C'était donc à une heure indue de la nuit et passablement éméchée qu'elle était rentrée cette nuit-là. Elle ne pensait qu'à aller s'effondrer dans son lit. L'alcool l'aidait à s'endormir. C'était déjà ça, au fond... Sauf que ce n'était visiblement pas prévu au programme, puisqu'en fait Edward l'attendait.

- Parce que je dois te rendre des comptes, maintenant ?
répliqua-t-elle sèchement quand il lui demanda où elle était passée, même si sa question autant que son inquiétude étaient tout à fait légitimes. J'suis sorti, j'avais besoin de marcher.

Elle avait besoin de marcher. C'était la chose la plus absurde qu'elle ait jamais dite.


code by Mandy

_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1821

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Jeu 2 Mar - 22:25

Jane & Edward
Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
Bon, Edward ne pouvait pas nier qu’il ne s’y était pas attendu, mais il sentit quand même son cœur se serrer en entendant Jane lui demander si elle devait lui rendre des comptes maintenant. Le jeune homme sentait les reproches de son épouse, en réponse aux siennes. Il s’en était douté, il savait parfaitement qu’elle le prendrait mal, mais lui en attendant ne pouvait pas seulement rester là, à tourner en rond et mourir d’inquiétude, avant de sourire en la voyant rentrer, dans un état d’ébriété en plus. Le jeune homme se montrait patient et il avait vraiment l’intention de l’être, mais force lui était de constater que ce n’était vraiment pas évident. Surtout quand Jane lui répliquait ce genre de chose, comme s’il n’avait aucune raison de lui poser la question. Elle pouvait quand même comprendre qu’il s’inquiétait, quand elle ne rentrait pas de la nuit, et qu’il avait simplement besoin de savoir où elle allait. Bien sûr, le jeune homme n’avait pas l’intention de la fliquer non plus, mais bon… quand même, il aimait simplement savoir quand elle avait l’intention de découcher. En tout cas, Edward savait parfaitement qu’il ne devait pas s’énerver, qu’il devait être patient, comme il le lui avait promis, mais il sentait bouillir à l’intérieur. Et quelque chose lui disait que ça ne venait pas que de lui, en un sens. Ces derniers temps, leurs sentiments étaient quand même vraiment troubles. Jane devait être agacé qu’il l’accueil comme cela, lui était agacé qu’elle lui réponde comme ça, ils n’allaient vraiment rien en tirer de bon.

« T’es carrément soule ma parole… »

Bon, Edward n’avait pas son mot à dire et il n’avait aucune raison de lui faire de remarque – surtout qu’il n’était pas le dernier pour boire de l’alcool – mais il n’avait pas pu s’empêcher de constater son état. Cela se voyait… cela se sentait même. Et bien sûr, le myrihande du feu comprenait que ce n’était pas pour rien s’il se sentait complètement troublé. Le mélange de leurs sentiments, les évènements récents qui tournaient en boucle dans leurs esprits, leur peine, leur colère et l’alcool qui mélangeait tout…

« Je ne te demande pas de me rendre des comptes Jane ! » Reprit alors Edward, tout aussi sèchement que la jeune femme. Ce n’était pas bon, il le savait bien. Il ne devait pas s’emporter et il devait se montrer patient, mais il le faisait depuis leur mariage et ça commençait sérieusement à devenir difficile. Surtout qu’il avait vraiment le sentiment qu’elle ne lui en était pas du tout reconnaissance et que de son côté, elle ne faisait aucun effort. D’accord, il avait merdé, d’accord elle lui en voulait, mais elle pouvait quand même juste le prévenir quand elle sortait et ne savait pas quand elle rentrerait. « J’étais mort d’inquiétude, tu peux le comprendre non ? »

Et en cet instant, le jeune homme avait un peu le sentiment de parler comme un vieux père qui surprenait sa fille en retour de soirée… ça ne lui plaisait pas du tout.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3863

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Jeu 2 Mar - 23:16




Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
L

e pire, c'est que Jane avait pertinemment conscience d'être de mauvaise foi quand elle répliquait à Edward qu'elle n'avait pas de comptes à lui rendre. Elle était de manière générale plutôt libre de faire ce qu'elle voulait, il ne lui imposait rien, mais dans ces circonstances exceptionnelles, il avait toutes les raisons du monde de s'inquiéter pour elle, et dans le cas contraire, elle-même se serait clairement fait un sang d'encre. Seulement voilà, les situations n'étaient pas inversés, et l'état d'esprit actuel de Jane faisait qu'elle cherchait quelque part à provoquer Edward. Elle ne savait pas vraiment à quoi elle jouait, c'est comme si elle cherchait à le mettre en colère intentionnellement, comme si elle ressentait le besoin de le blesser pour qu'il la blesse ensuite, comme pour augmenter cette fracture entre eux. C'était absurde, ils devaient tenter de réparer les choses, pas les détériorer plus encore... Elle ne se comprenait pas à elle-même, elle finissait par se détester plus qu'elle ne détestait Edward (qu'elle ne détestait pas, en vérité, elle l'adorait, plutôt)... C'était intenable. Elle savait que son attitude n'avait ni queue ni tête, et elle persévérait. Allez comprendre... Ce serait déjà en début, en fait, si elle parvenait à se comprendre elle-même. Mais elle en était loin, et en attendant, c'était Edward qui en faisait les frais. Elle avait beau se convaincre qu'elle ne voulait pas faire payer au jeune homme les frais de sa souffrance, ses actes trahissaient la moindre de ses promesses. Et ça ne la soulageait pas de sa culpabilité. Au contraire, c'était encore pire, de fait.

-Sans blague, bien observé, se contenta-t-elle de répliquer quand son interlocuteur fit remarquer qu'elle était complètement soule, au passage. Ce qui était effectivement le cas. Et l'alcool d'ailleurs n'aidait en rien à élever le débat. Avant de rajouter quoi que ce soit, Jane se laissa retomber mollement sur le fauteuil le plus proche dans un profond soupir. Moi aussi, je suis inquiète, répliqua-t-elle après avoir laisser passer un temps de silence relativement long, comme si cette seule réplique avait exigé d'elle une sincère réflexion. En fait, ça avait sans doute était le cas, mais c'était certainement l'alcool qui rendait la moindre de ses réflexions plus longue et plus complexe. Tu peux le comprendre, ça aussi ?

C'était idiot, ils tournaient en rond, et au moment d'apaiser les tensions, elle ne faisait que les envenimer. Elle n'était capable que de ça, en ce moment. Et franchement, elle n'était vraiment pas fière de sa manière d'agir. Sauf que c'était juste plus fort qu'elle, au final. Elle n'avait plus le contrôle sur rien, dernièrement, elle soignait le mal par le mal et, sans surprise, elle empirait d'elle-même sa propre situation. C'était sans fin.


code by Mandy

_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1821

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Ven 3 Mar - 0:06

Jane & Edward
Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
Edward comprenait… vraiment, il comprenait. Mais en même temps, il ne voyait vraiment pas ce que Jane était en train de chercher en cet instant précis. La jeune femme l’envoya quelque peu balader encore une fois quand il remarqua qu’elle était soule. Bon, d’accord, le jeune homme n’avait peut-être pas besoin de le signaler, c’était assez évident, mais il ne méritait pas d’être traité de la sorte. Oui, il avait merdé, oui il payait les conséquences. Mais il n’avait vraiment pas besoin qu’elle s’acharne sur lui à la moindre occasion. Edward ne voyait vraiment pas ce qu’elle cherchait. Il respectait sa promesse après tout, il se montrait patient envers elle. Ce soir peut-être un peu moins, mais il s’était sincèrement inquiété pour elle. Il n’avait pas su où elle se trouvait, même s’il savait quand même qu’elle n’allait pas trop mal sinon il en aurait ressenti les conséquences. Edward l’observa s’installer sur le fauteuil le plus proche, plus éméchée encore que ce qu’il n’avait remarqué au début. Pendant l’instant de réflexion de la jeune femme, il ne dit rien, se contentant de l’observer.

Elle affirma alors qu’elle aussi était inquiète. Edward se retint de dire quoi que ce soit, levant simplement les yeux au ciel. C’était idiot, mais il était agacé par la réponse de son âme sœur. Il comprenait, il comprenait beaucoup de chose, mais quand même. Et quand en plus Jane affirma qu’il pouvait quand même le comprendre, il avait le sentiment que le vase était en train de déborder. Ce n’était pas ce qu’il voulait pourtant, il n’avait aucune envie de s’énerver contre la jeune femme. Parce qu’elle souffrait de ce qu’il avait fait et qu’il n’avait aucune envie qu’elle souffre encore plus. Mais en même temps, il avait le sentiment que tout ça, était vraiment injuste. Il avait énormément de chose à se faire pardonner, il y avait énormément de reproche que Jane pouvait lui faire. Mais quand même, c’était injuste qu’elle lui balance ça comme ça et il ne voyait vraiment pas ce qu’elle cherchait.

« Qu’est-ce que tu cherches à la fin ? » Demanda-t-il d’ailleurs, ne sachant pas trop où cela allait les mener. Le mieux, c’était sans doute que le jeune homme passe outre l’état de Jane et qu’il parte se coucher – s’il était encore possible pour lui de dormir – pour décanter un peu tout cela. Il valait mieux qu’ils en parlent à tête reposée ou même qu’ils n’en parlent pas du tout. Jane traversait une période compliquée… mais lui aussi en même temps. « Evidemment que je comprends, je comprends tout ! » Et il avait quand même le sentiment de faire énormément d’effort pour elle. Si ce n’était pas la preuve qu’elle attendait, il ne savait plus du tout ce qu’il devait faire. « Tu as besoin de temps, d’accord. Tu as besoin d’espace, pas de problème. Mais tu peux quand même m’éviter de me faire un sang d’encre pendant des heures comme ça. Sinon je ne vois vraiment pas ce que tu attends encore de moi ! »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3863

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Ven 3 Mar - 0:32




Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
C

e qu'elle cherchait ? Eh bien... Si elle-même le savait, ça l'arrangerait, en réalité, parce qu'elle-même était bien incapable de savoir à quel jeu elle était en train de jouer, exactement, c'était comme si elle rassemblait toute l'énergie à sa disposition pour se faire détester de l'homme qu'elle aimait le plus au monde. Et c'était complètement idiot. Elle avait beau chercher une explication rationnelle à cela, elle ne voyait pas. Pour mettre sa patience à l'épreuve ? Pour savoir s'il était réellement capable de tout supporter d'elle, comme il l'avait affirmé ? Peut-être, mais c'était de la triche, puisque cette mise à l'épreuve ne lui ressemblait pas vraiment. En fait, c'était peut-être juste parce qu'elle ressentait constamment le besoin de se punir. Elle ne s'était jamais autant haï que dernièrement, et peut-être qu'elle voulait qu'il la haïsse, qu'il lui en veuille autant qu'elle s'en voulait, sinon ce n'était pas juste. Peut-être que c'était un mélange de tout ça. Elle n'en savait fichtrement rien. Tout était embrouillé dans son esprit, et au final, elle ne savait pas où elle en était. La seule chose dont elle était quasiment certaine, c'était qu'elle cherchait à provoquer Edward, elle voulait qu'il lui en veuille. Et de toute évidence, elle se débrouillait très bien, sa méthode était ce qu'il y a de plus efficace. Mais même comme ça, Edward affirmait qu'il comprenait. Ce n'était pas contre lui, mais Jane n'en était pas vraiment sûre. Comment pourrait-il comprendre une chose qu'elle ne comprenait pas elle-même ? Elle était totalement paumée. Et elle avait le sentiment de s'être égarée beaucoup trop loin pour qu'elle puisse espérer retrouver son chemin.

-Peut-être que ce que j'attends, c'est que tu me détestes ou que tu veuilles plus de moi, répondit-elle alors. Elle sentait l'alcool embrumer son cerveau, elle avait dû mal à faire sortir les mots dans le bon ordre. Mais d'un autre côté, elle se sentait plus déshynibée, donc plus capable de dire ce qu'elle avait derrière la tête. Même si ce n'était pas du tout clair, vraiment pas, même pour elle. C'est de ça que j'ai peur. J'ai peur que ça marche pas, j'ai peur qu'on soit plus jamais heureux. C'est plus simple si c'est moi qui gâche tout. Elle marqua une pause avant de reprendre. Je comprends pas pourquoi tu m'envoies pas bouler, de toute façon, je l'aurais déjà fait, à ta place.

Et elle ne disait pas juste ça parce qu'elle rentrait si tard le soir que son mari s'en faisait un sang d'encre, le tout sans raison valable. C'était un tout. Elle faisait tout de travers, c'était un fait... Et elle le prouvait encore une fois.


code by Mandy

_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1821

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Ven 3 Mar - 21:44

Jane & Edward
Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
Edward se doutait bien que ça n’allait pas être évident pour lui de comprendre Jane, sachant parfaitement qu’elle était perdue elle-même de son côté. Le jeune homme ne voulait pas la juger, il savait parfaitement que la situation n’était pas facile à vivre pour elle. Bien au contraire, elle devait accepter le fait qu’il avait fauté – même s’il s’en voulait, même s’il était évident qu’il n’avait pas l’intention de recommencer un jour – le fait qu’il avait eu envie d’une autre femme (ce qu’il ne s’expliquait pas lui-même), mais aussi le fait que cette autre femme portait son enfant alors qu’elle en était incapable de son côté. Edward se montrait donc compréhensible, mais il ne savait pas vraiment si c’était efficace, si au fond c’était vraiment ce que voulait son épouse. Il savait que rien n’était simple, mais en même temps le jeune homme ne savait vraiment pas ce qu’elle attendait de lui, il avait un peu le sentiment de tout faire de travers. Il s’était inquiété en ne la voyant pas rentrer, il ne savait pas si elle aurait bien pris s’il avait décidé de ne pas s’inquiéter (même si ce n’était pas un choix qu’il avait fait tout de même). Il ne parvenait vraiment pas à savoir ce qu’elle voulait et apparemment, elle ne savait pas plus elle non plus.

Parce que son épouse lui affirma en plus qu’elle avait peut-être envie qu’il la déteste, qu’il lui en veuille plus qu’elle. Les propos de la jeune femme lui serrèrent le cœur, parce qu’il n’aimait pas l’idée qu’elle puisse le détester au point d’avoir envie qu’il en fasse de même. Et pourtant, le jeune homme se doutait quand même qu’elle devait sacrément le haïr et elle avait de bonne raison pour ça. Plus que n’importe qui d’ailleurs…

« Parce que je t’aime trop pour ça. »
Répondit-il sèchement quand Jane lui demanda pourquoi il ne prenait même pas la peine de l’envoyer bouler, ce qu’elle aurait fait depuis longtemps à sa place. Elle ne l’avait pas fait de son côté après tout. Et ça l’agacer, plus qu’il ne faudrait sans doute, qu’elle lui pose une telle question. C’était quand même évident. Il l’aimait, il avait besoin d’elle, tout simplement. « Je prends sur moi. »

Ajouta-t-il cependant, parce qu’il ne pouvait pas nier qu’il faisait quand même de gros effort pour ne pas l’envoyer bouler, que c’était quelque chose qui le tentait par moment. Comme maintenant, alors qu’elle lui parlait comme ça, après une presque nuit dehors à se souler la gueule.

« Tu sais quoi Jane ? »
Reprit-il, son regard noir plongé dans celui de son épouse. « Ce que tu veux, c’est que j’ai le courage de faire ce que tu n’oses pas faire… que je passe pour celui qui arrêter tout, pour celui incapable de tenir. Pour celui qui t’abandonne, parce que c’est plus facile pour toi. » Il ne savait pas au fond si c’était vraiment ça mais c’était ce qu’il ressentait en tout cas. « Si tu veux tout abandonner, fais le toi-même. »
Code by Gwenn
[/quote]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3863

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Ven 3 Mar - 22:01




Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
J

ane le savait bien, elle faisait et disait n’importe quoi… et en même temps, pas complètement. Même si l’alcool n’arrangeait pas la teneur de son propos, il y avait clairement un fond de vérité dans son propos… un propos qui n’avait aucune raison de faire plaisir à Edward. Ce dernier faisait tous les efforts du monde, mais c’était injuste s’il était le seul à en faire. Elle aussi le devait, elle devait apprendre à lui pardonner, c’était important, sans quoi elle se verrait tout simplement incapable d’avancer. Mais c’était ça, le souci. Elle n’y arrivait pas. Elle avait cette boule dans la gorge, cet étau qui lui compressait la poitrine, et l’un dans l’autre, elle se comportait de la pire des manières, et Edward encaissait, plus qu’il ne le méritait au final. Il avait commis une erreur. Une erreur terrible, c’est vrai, mais ses efforts et ses excuses étaient sincères, il ne pouvait rien faire de plus que ce qu’il faisait déjà… Et pourtant, Jane en attendait tout de même plus, toujours plus, c’était plus fort qu’elle. Elle savait de quelle manière elle devrait agir raisonnablement, et à la place, elle faisait tout l’inverse, c’était absurde. Quand Edward lui affirma qu’il devait prendre sur lui pour ne pas l’envoyer bouler, elle se sentit inconsidérément blessée. Il y avait comme une barrière entre eux, qui les empêchait de communiquer convenablement, de réellement se comprendre. Alors qu’ils devraient être les mieux placés pour ça, clairement, puisque chacun ressentait complètement ce qu’éprouvait l’autre. Et pourtant, il s’aimait. Edward supportait son sale caractère et ses humeurs de chien parce qu’il l’aimait, et elle, elle souffrait parce qu’elle l’aimait. Leur amour avait toujours été faite de conflits et de violence, mais ils étaient supposés avoir passé le pas, pourtant, ils étaient supposés avoir trouvé leur équilibre… Tout s’était effondré, pourtant, et Jane avait de plus en plus peur que rien ne sache jamais réparer le fragile édifice qu’ils avaient su construire ensemble. Jane serra les dents aux propos suivants d’Edward. Ils étaient certainement bien trop vrais, malheureusement, et elle détestait ça.

-Je peux pas t’abandonner
, répliqua-t-elle alors. J’en crèverais, si je te quittais… Et j’en crèverais aussi, si tu me quittais, mais au moins, je me dirais que je pouvais rien y faire... Elle marqua une légère pause. Je peux pas vivre sans toi, je pourrais plus jamais vivre sans toi. Et elle n’arrivait pas à vivre avec lui pour autant. Parce qu’elle était la contradiction incarnée dans une petite tête blonde particulièrement bornée au point d’en devenir insupportable. Alors c’est pour ça, que tu restes, finalement ? Parce que tu veux que je craque en premier ?

Elle retournait les choses, bien évidemment, c’était la conclusion d’Edward, pas la sienne, mais ça lui semblait si réducteur de réduire son comportement au fait qu’elle voulait seulement que son âme sœur ait le mauvais rôle… La vérité, c’était seulement qu’elle avait mal et qu’elle n’arrivait pas à catalyser sa douleur. Et au final, rien de tout ça n’avait quoi que ce soit de rationnel.



code by Mandy

_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1821

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Ven 3 Mar - 22:30

Jane & Edward
Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
Sa conclusion n’était peut-être pas la bonne, mais de toute façon le jeune homme ne pouvait pas s’empêcher de penser comme ça. Il avait le sentiment que sa femme avait simplement envie que tout s’arrête, mais qu’elle n’avait pas le courage de dire les choses telles quelles, qu’elle n’avait pas le courage de mettre fin à leur histoire. Qu’elle ne pouvait plus le supporter, mais qu’elle ne voulait pas pour autant l’abandonner. D’ailleurs, ce fut ce qu’elle lui dis, elle lui affirma qu’elle ne pouvait pas l’abandonner, qu’elle en crèverait si elle devait le quitter et même s’il devait le quitter, mais qu’au moins elle se dirait qu’elle ne pouvait rien y faire. Oui, encore une fois, le jeune homme avait vraiment l’impression qu’elle voulait vraiment qu’il passe pour le méchant, qu’il soit celui qui prenne la dure décision qu’elle ne pouvait pas prendre, parce qu’ils en crèveraient. C’était idiot, le jeune homme s’en rendait bien compte, mais il avait quand même le sentiment que Jane était d’un égoïste incroyable. C’était idiot, parce que s’ils en étaient là, c’était bien à cause de lui. Parce qu’il avait couché avec Perséphone, parce qu’elle était enceinte de lui. Parce qu’il lui avait mentit, parce qu’il l’avait trompé. Jane avait de bonnes raisons d’être égoïste, bien sûr, mais ça l’emmerdait tout simplement qu’elle le soit à ce point. C’était comme si, au final, elle souffrait mais que lui non. Il souffrait aussi de cette situation, pas à la même hauteur c’était évident mais il souffrait quand même. Comme s’il était capable de vivre sans elle de son côté, comme s’il ne ressentait pas les choses de la même manière qu’elle. Alors que c’était bien le cas, c’était forcément le cas.

« Tu t’entends quand tu parles. » Demanda-t-il sèchement à son épouse, quand cette dernière lui demanda si c’était parce qu’il voulait qu’elle craque en premier s’il restait avec elle. « Comment tu peux seulement envisager ça ? »

Son ton était bien plus fort encore que précédemment, parce que le jeune homme se sentait vraiment sur les nerfs, sachant parfaitement encore une fois que c’était idiot. Mais il ne pouvait pas s’en empêcher, c’était comme ça. Il ne comprenait même pas qu’elle puisse aborder un tel sujet de cette manière.

« Tu penses sérieusement que j’en suis encore là, avec une guerre idiote entre nous ? » Edward marqua une pause, les dents serrées, avant de finalement reprendre. « Tu penses que je ne crèverais pas moi si je devais te quitter ? Ou si tu le faisais ? Bien sûr que si… Tu n’es pas la seule à ressentir ça. » Le jeune homme marqua une nouvelle pause. « Avec toi, je passe toujours pour le méchant et ça t’arrange bien. T’as besoin de ça. Tu peux pas juste envisager que je si je reste, c’est simplement parce que je ne peux pas vivre sans toi ? Même quand tu dis des énormités, même quand tu ressembles à un déchet comme maintenant ! »
Code by Gwenn
[/quote]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3863

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Ven 3 Mar - 22:49



Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
O

ui, Jane s’entendait quand elle parlait, et elle se trouvait bête, bornée et désagréable. Elle le savait, elle l’entendait, et qui plus est, elle voyait bien quel effet ça avait sur son âme sœur, et pourtant, elle n’arrivait pas à s’exprimer différemment. Et elle s’en voulait. Affreusement. Parce que tout dans son propos laissait imaginer qu’elle n’attendait que de les voir rompre. Alors que c’était faux. Leur rupture serait une chose proprement insupportable. Seulement, elle commençait sérieusement à se demander s’il pouvait véritablement y avoir une autre issue. Elle en doutait fort. Il suffisait de voir la conversation qu’ils avaient maintenant. Ils n’arrêtaient pas de se prendre la tête, et ce n’était pas comme avant, où leurs disputes rajoutaient simplement du piment à leur couple, elle les entraînait, lentement mais sûrement, vers un point de non retour qu’elle envisageait comme inévitable tout en désirant l’éviter. Elle n’était décidément pas clair. Rien d’anormal à ce que son interlocuteur ne comprenne rien du tout à sa manière d’agir. Ça n’avait pas le moindre sens… Tout ce à quoi ça leur servait, c’était à leur faire du mal. Encore et encore du mal… Non, ils n’en étaient normalement plus à ce genre de guerres idiotes, ils étaient supposés avoir dépassé ce stade depuis bien longtemps, et en l’occurrence, ce qu’il y avait en jeu à présent dépassait de très loin leurs simples égos, mais une fois encore, elle ne contrôlait rien de ce qu’elle disait, et au final, elle faisait passer Edward pour le plus parfait des connards. Oh, il l’était tout de même en partie. Il l’avait trompée, il avait mis une autre femme enceinte, mais le lui faire payer comme elle le faisait restait tout de même diablement injuste, parce qu’il cherchait à se racheter à tout prix, et elle, elle crachait sur la moindre des tentatives.

-C’est pas c’que je veux…
, répondit-elle alors, ce qui était au fond certainement évident, qui pourrait vouloir d’une telle situation ? Qui pourrait vouloir devenir à ce point un « déchet », comme Edward le disait si bien. Elle ne releva même pas sa remarque, parce qu’elle le pensait. Et qu’au fond, cela participait de tout ce qu’il entreprenait. Elle avait envie qu’il lui en veuille. C’était stupide… Je veux pas te faire passer pour le méchant ou j’sais pas quoi, et si c’est ce que j’ai fait jusqu’ici, je suis désolée. Oui, elle s’excusait, l’épave s’excusait. En même temps, elle se sentait totalement à l’ouest. Je veux être la méchante, tu comprends ? Elle poussa un soupir. Nan, tu comprends pas, même moi j’comprends pas… J’veux dire… t’es tellement parfait, avec moi, et moi, je suis juste une épave. C’est normal qu’on trompe les filles comme moi…

Voilà, au final, c’était peut-être juste ça, elle ne comprenait pas pourquoi il l’avait trompée, alors elle lui donnait de bonnes raisons de le faire, elle ne voulait pas l’accuser, elle voulait être coupable, pas pour qu’on s’apitoie sur son sort mais pour se dire qu’elle le méritait.

-Je sais tout c’que tu fais pour moi, et j’arrive pas à être à la hauteur, j’sais pas faire autrement que de jouer les épaves et ça me tue… Et je sais que tu mérites pas ça…





code by Mandy

_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1821

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Ven 3 Mar - 23:08

Jane & Edward
Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
Ce n’était pas ce qu’elle voulait, mais en même temps le jeune homme ne voyait vraiment pas ce qu’elle voulait du coup. Qu’est-ce qu’elle pouvait bien chercher au fond ? Si ce n’était pas une séparation, le jeune homme ne voyait vraiment pas ce qu’elle cherchait. Elle ne voulait pas le faire passer pour un méchant non plus… franchement, le jeune homme avait un peu de mal à le croire. Bon, elle avait de bonne raison pour avoir envie de se venger, pour chercher à le faire culpabiliser et au fond il ne pouvait même pas lui en vouloir. Mais il avait quand même le sentiment de passer sérieusement pour le pire des salopards. Il était un vrai connard, il ne pouvait pas le nier, parce qu’il avait quand même trompé sa femme alors qu’il n’avait aucune raison de le faire. Il était censé abandonner Perséphone, il était censé lui dire qu’il la quitter, mais au lieu de cela, il avait couché avec elle. Au point de la faire tomber enceinte en plus. Franchement, Edward ne pouvait pas faire pire et il s’en rendait bien compte. Il avait parfaitement conscience du fait qu’il avait merdé sur toute la ligne et qu’il ne méritait même pas en vérité le pardon de son épouse Pardon qu’il espérait quand même obtenir, parce qu’il ne pouvait vraiment pas vivre sans elle. Il ne s’imaginait vraiment pas vivre sans elle.

Mais quand Jane s’excusa, Edward pouvait faire difficilement autrement que de prendre au sérieux les propos de son épouse. Elle n’était pas du genre à s’excuser pour rien, bien au contraire. Ils étaient pareil sur ce point, ils se complétaient de nouveau très bien sur ce détail également. Elle voulait être la méchante. Franchement, plus la conversation s’écoulait, moins le jeune homme avait l’impression de comprendre son épouse. Il ne parvenait vraiment pas à la suivre, il ne savait pas du tout où elle avait l’intention d’aller comme ça. Il ne dit rien donc, la laissant reprendre, puisqu’elle comprenait bien qu’elle n’était pas tr-s compréhensible. Elle ne l’était pas non et le jeune hmme avait vraiment besoin qu’elle se montre beaucoup plus clair. Ce qu’elle fit, en affirmant que c’était parce qu’il était parfait avec elle, donc qu’il n’était pas méchant, et qu’elle n’était qu’une épave… une personne donc normale à tromper. Edward soupira à la remarque de son épouse, il n’aimait pas du tout l’entendre dire de telles choses.

« Parce que tu crois que je mérite mieux ? »
Edward ne pouvait pas nier qu’ll vait un peu plus de mal à lui faire des reproches, au vu des dernières paroles qu’elle venait de lui dire. Le jeune homme savait parfaitement qu’elle n’allait pas bien, que cette situation était vraiment compliquée pour elle. Il ne savait même pas comment elle tenait en fait, comment cela se faisait qu’elle n’avait pas déjà pris ses bagages pour s’en aller. « Je ne suis pas parfait… » Dis-il alors, ce qui n’était pas vraiment des paroles qui lui ressemblaient, mais en même temps il ne les dirait jamais à quelqu’un d’autre que Jane. « Si j’étais parfait, je ne t’aurais pas fait ça. Tu ne serais pas dans cet état. C’est de ma faute. »

Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3863

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Ven 3 Mar - 23:33



Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
E

st-ce qu’Edward méritait mieux ? Aux yeux de Jane, la question ne se posait même pas, en vérité. Bien sûr qu’il méritait mieux qu’elle, c’était l’évidence même. Elle ne pouvait s’empêcher de se dire que, si elle lui avait réellement suffi, il ne l’aurait pas trompée, et puis, cet épisode était bien la preuve qu’elle était tout sauf quelqu’un de sain et équilibré, tout sauf le genre de personnes que l’on était susceptible d’apprécier. Elle était l’inverse de quelqu’un de bien, et elle était en train de se comporter en véritable garce avec elle. Ce n’était pas ce qu’elle voulait, mais c’était ce qu’elle voulait, c’était plus fort qu’elle. Edward méritait une femme qui soit véritablement capable de lui apporter ce que son cœur désirait, qui soit à même de lui offrir une vie digne de ce nom, et comment ferait-elle, elle, avec son satané caractère de cochon et son incapacité à avoir des enfants. Elle lui gâchait sa vie, et son agressivité était peut-être encore une manière de le lui prouver, pour qu’il ne puisse pas avoir le moindre doute à ce sujet. Edward était celui qui comptait le plus pour elle. A ses yeux, il ne pouvait que tout mériter, et avant tout d’être heureux. Alors s’il ne l’était pas, heureux, c’était forcément qu’elle s’était foirée, c’était forcément qu’il y avait l’une ou l’autre chose qu’elle avait faite de travers…

Quand Edward affirma qu’il n’était pas parfait, Jane ne pouvait pas vraiment le contredire, parce qu’en effet, il ne l’était pas, et c’était d’ailleurs la conjugaison de toutes ses imperfections qui lui plaisaient tant chez lui, qui la faisaient vibrer, qui lui donnaient le sentiment d’être vivante, qui faisait en sorte que sa vie ait un sens (même si elle ne le prouvait pas forcément en ce moment précis, elle devait bien le reconnaître). Il n’était pas parfait, en effet, parce que tromper la femme qu’on aimait, ce n’était pas la définition de la perfection, et se serait mentir que d’affirmer qu’elle était dans cet état sans raison, qu’il n’était pas entièrement responsable de son attitude. Il l’était. Mais pourtant… Pourtant, elle ne pensait pas qu’aucun homme aurait fait preuve d’autant de patience que lui à son adresse tant il faisait preuve de patience et daignait accepter qu’elle soit aussi insupportable qu’elle l’était. Et insupportable, elle l’était diablement. Personne ne pouvait rivaliser avec son attitude ces derniers temps. Et elle en venait à penser que même le plus infidèle des maris ne méritait pas qu’on se montre aussi détestable envers elle.

-Si, t’es parfait… Et tu t’en rends même pas compte, ce qui te rend encore si parfait. Je peux pas t’en vouloir. T’es si tendre, si patient, avec moi. Elle marqua une légère pause. Et puis, je t’aime tellement… Je peux pas t’en vouloir sans être complètement ingrate. Et en même temps, j’ai besoin de t’en vouloir.
Elle poussa un nouveau, profond soupir. C’est vraiment le bordel, dans la tête, c’est n’importe quoi.

Et elle n’arrivait vraiment pas à y mettre de l’ordre.



code by Mandy

_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1821

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Sam 4 Mar - 14:57

Jane & Edward
Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
Jane pouvait répéter qu’il était parfait, Edward ne le pensait pas non. Parce qu’il n’y avait aucune raison qu’on pense qu’il l’était, surtout pas avec ce qu’il avait fait. S’ils en étaient là aujourd’hui, c’était bien parce qu’il avait fauté, parce qu’il avait fait n’importe quoi. Jane n’aurait pas à souffrir autant, s’il ne l’avait pas trompé avec Perséphone. Sans cette histoire, qui venait simplement de lui, ils pourraient simplement profiter de la présence l’un de l’autre, de leur mariage. Ils n’auraient aucune raison de se prendre la tête, en tout cas pas ce genre de raison. Ils seraient quand même capables de se disputer, parce que c’était un peu dans leur nature, mais ça ne serait pas du tout comme maintenant. Jane ne se sentirait pas complètement perdu, au point d’avoir besoin de passer la soirée à boire toute seule. Le jeune homme se doutait que c’était à cause de cela qu’elle buvait autant, parce qu’elle avait besoin de noyer un peu ce qu’elle ressentait dans de l’alcool, pour ne plus le ressentir. Mais force était de constater que ça ne marchait pas vraiment en soit, parce que la jeune femme ne donnait pas l’impression d’aller mieux pour autant. En même temps, elle n’avait aucune raison d’aller mieux au vu de la situation.

Mais Jane confirma tout de même qu’il était parfait, lui affirmant qu’il était tendre, qu’il était patient avec elle. En même temps, c’était ce qu’il lui avait promis, il avait l’intention de tenir sa promesse. Il voulait se montrer patient, qu’elle sache qu’elle pouvait compter sur lui, qu’il l’aimait et qu’il avait surtout envie de se rattraper. En tout cas, à cause de cela maintenant, elle ne pouvait pas lui en vouloir sans avoir le sentiment d’être ingrate, mais en même temps elle avait besoin de lui en vouloir. Il était donc trop intentionné à ce qu’il comprenait ? Enfin… le jeune homme comprenait surtout qu’il n’y avait rien à comprendre du tout. La jeune femme était tout bonnement perdue et elle était incapable de savoir ce qu’elle avait vraiment, ce qu’elle voulait, ce qu’elle ne voulait pas… autant dire qu’Edward pouvait difficilement l’aider et savoir comment il devait réagir.

« Ok… »

Qu’est-ce qu’il pouvait dire d’autre de toute façon ? Edward n’était pas plus avancé, il ne savait pas exactement ce que son épouse cherchait à lui faire comprendre, ce qu’elle attendait de sa part. Il ne savait pas ce qu’il devait faire pour que les choses s’arrangent entre eux… il ne savait même pas si les choses pouvaient s’arranger entre eux. Il n’avait pas envie de penser ça, mais si quoi qu’il fasse, Jane n’était pas satisfaite, ne parvenait pas à se sentir mieux… alors il ne voyait pas vraiment de solution.

« Qu’est-ce que tu veux que je fasse ? » Demanda-t-il alors, même s’il se doutait que ça n’allait pas forcément les avancer plus, parce que Jane n’aurait surement pas de réponse à sa question. « J’arrête de me préoccuper de toi ? J’arrête d’être patient ? Tu veux que je me comporte comme le salopard que je suis ? »

Bon, le jeune homme savait parfaitement qu’il ne devait pas s’emporter pour autant, mais il ne pouvait pas s’empêcher. Il avait le sentiment de tout faire de travers ces derniers temps.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3863

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Sam 4 Mar - 15:27



Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
O

k, juste OK... C'était normal que le jeune homme n'ait pas grand-chose de plus à répondre à ce qu'elle disait, puisque ce qu'elle disait était tout bonnement incompréhensible. Il n'y avait sans doute rien de plus à dire que ça, et pourtant, la jeune femme aurait aimé que, dans l'instantanée, il trouve les mots pour la rassurer, des mots magiques qui feraient s'évanouir ses démons, qui les ferait s'évaporer en deux temps trois mouvements... Mais ce n'était pas si simple. Pour cause, il n'existant sans doute aucun mot dans aucun vocabulaire qui dispose de ce pouvoir miraculeux. Seul le temps pouvait espérer calmer les choses, sûrement, sauf que Jane ne savait pas combien de temps il lui serait nécessaire d'attendre, et le fait est qu'elle s'impatientait déjà. C'était sûrement ça, son problème, entre autres nombreux autres. Elle voudrait que sa situation se résolve en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, mais ce n'était pas comme ça que les choses fonctionnaient, et ses désirs ne rejoignaient malheureusement pas la dure et cruelle réalité. Alors, il lui demanda ce qu'elle voulait qu'il fasse. Si seulement elle le savait... Si elle savait quelle attitude il devrait adopter pour que sa situation s'améliore... Mais elle n'en avait pas la moindre idée. Elle était convaincue que le mieux était tout de même qu'il fasse ainsi qu'il le faisait, qu'il se montre tout simplement patient, mais elle se trouvait injuste de lui demander de prendre à ce point sur lui quand elle ne savait même pas si elle serait capable de lui pardonner un jour. Encore une fois, elle ne savait quelle réponse apporter à la question de son âme soeur. Tout ce qui aurait pu sembler évident à une époque ne l'était plus le moins du monde, et pour la peine, elle se sentait totalement perdue, égarée dans ses propres considérations.

-Non, bien sûr que non, c'est pas ce que je veux,
répliqua-t-elle. Et t'es pas un salaud. Non, il ne l'était pas. Il s'était comporté comme tel, et il le faisait très souvent, mais ça n'en faisait pas sa nature profonde. Tout ce qu'il endurait pour elle en ce moment était très clairement la preuve qu'il était tout sauf le salaud qu'elle pourrait bien vouloir dépeindre juste pour se dédouaner de ses propres erreurs. C'est pas toi qui doit changer, c'est moi. Elle poussa un profond soupir. Elle ferma quelques instants les yeux. Je sais que ça a ni queue ni tête, que je suis pas claire du tout, mais j'ai pas envie de te perdre, ça j'le sais... Elle marqua une légère pause. Je partirai plus sans te prévenir, c'est juré. Je vais faire des efforts...

Ca devait aller dans les deux sens, et elle se sentait beaucoup trop épuisée par elle-même pour lutter, pour défendre le bien-fondé de son attitude. Alors qu'elle n'en avait pas le moindre, au final.



code by Mandy

_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1821

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Dim 5 Mar - 11:49

Jane & Edward
Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
Il était trop parfait, quand il se montrait patient et intentionné envers elle. Il voyait bien que ça lui pesait sur la conscience et qu’elle n’avait pas envie qu’il agisse de cette manière. Mais en même temps, elle n’avait pas envie qu’il fasse autrement. Autant dire que le jeune homme était vraiment perdu, qu’il n’avait aucune idée de comment il devait se comporter avec la jeune femme. Il avait le sentiment de tout faire de travers, mais Jane ne savait de toute façon pas plus ce qu’elle attendait de sa part. En tout cas, elle lui affirma que ce n’était pas ce qu’elle voulait quand il lui demanda s’il devait se détourner d’elle, ne plus se préoccuper d’elle (ce qui serait passablement impossible, mais bon). Elle précisa d’ailleurs qu’il n’était pas un salopard. Edward se permettait quand même de douter de ces paroles. Oh ce n’était pas comme s’il était content de ça, qu’il avait envie d’être vraiment un enfoiré, mais il ne pouvait pas nier le fait qu’il en était bel et bien un quand même. Il agissait comme ça en tout cas, il agissait vraiment comme le pire des enfoirés. Pas seulement quand il avait trompé Jane avec Perséphone, même si ça avait été clairement le pompon. C’était un tout, toute sa vie il avait pris les mauvaises décisions, fait des choix horribles. Certain touchant directement Jane et pourtant, elle était encore là. Enfin… elle pouvait croire ce qu’elle voulait, il croyait ce qu’il voulait de son côté.

Jane affirma que ce n’était pas lui qui devait changer dans tous les cas, mais elle. Ça ne l’avançait pas vraiment. Il ne savait vraiment pas ce qu’il devait faire pour que les choses aillent mieux et il aimerait vraiment que la situation s’arrange vite. Au fond, c’était ça le truc, ils avaient besoin tous les deux que les choses passent vite, mais ils savaient bien qu’ils ne pouvaient que compter sur le temps. En tout cas, ils étaient tous les deux d’accord sur le fait que tout cela n’avait ni queue ni tête. Mais Jane affirma qu’elle n’avait pas envie de le perdre et ça, elle en était sûre. Edward afficha un léger sourire, l’adressant à son épouse, appréciant de savoir qu’elle ne voulait pas le perdre. Et plus encore quand elle précisa qu’elle ne partirait plus sans le prévenir. Qu’elle allait faire des efforts. Edward ne lui demandait pas non plus l’impossible, mais il devait bien avouer qu’il apprécierait qu’elle fasse quelques efforts. Au moins, pour qu’il ne passe pas ses soirées à s’inquiéter pour son âme sœur.

« Merci. » Lui dit-il alors, avant de venir s’installer dans le fauteuil en face de Jane. Maintenant, il se rendait compte qu’il était resté debout pendant toute leur conversation. Ils n’étaient pas vraiment plus avancés au final, mais au moins Edward pensait vraiment qu’elle ne partirait pas toute la nuit comme ça, sans le prévenir. C’était un début. « Tu devrais… aller te coucher. »

Lui dit-il alors, sans doute un peu sorti de nulle part. Mais Jane était fatiguée et sérieusement bourrée, elle devrait se reposer. Et lui… franchement, il n’avait pas du tout sommeil.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3863

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Dim 5 Mar - 21:48



Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
J

ane parvint à esquisser un fin sourire quand Edward la remercia après qu'elle lui ait affirmé qu'elle allait faire des efforts. Est-ce qu'elle parviendrait bel et bien à s'y tenir ? Elle n'en savait rien. Elle ne pouvait vraiment pas présumer de ses pensées et de ses actes, ces derniers temps, elle était totalement imprévisible, et elle-même ne savait pas ce qui allait lui passer par la tête dans la minute à venir. Elle était une boule de souffrance proche d'exploser à tout moment. Et pourtant, elle voulait guérir de cette souffrance, elle le voulait vraiment. Elle ne se voyait pas faire différemment, même, parce qu'elle se rendait bien compte que si elle ne changeait rien, les choses allaient très mal se passer. Déjà qu'elle craignait fort que quelque chose se soit fissuré entre eux, une fissure qui ne pourrait que s'agrandir et pas être colmatée. Edward finit par s'asseoir face à elle. Jane non plus n'avait pas remarqué que, tout ce temps, il était resté debout. Elle ne dit rien, elle ne savait pas quoi dire, les mots avaient été bloqués au creux de sa gorge, et il fallut qu'Edward reprenne la parole pour qu'elle choisisse elle aussi de ne pas se murer dans le silence. Il avait raison, elle devrait sûrement aller se coucher, c'est vrai. Elle avait beaucoup trop bu, il était excessivement tard, il valait sûrement mieux qu'elle s'étale dans son lit et qu'ils attendent le lendemain.

Mais non, ce n'était pas possible. Elle ne pouvait pas dormir, pas maintenant. Après la conversation qu'ils venaient d'avoir, il était hors de question qu'elle ferme l'oeil. Et puis, peut-être était-ce parce qu'Edward, lui, était éveillé, mais elle n'éprouvait plus aucune fatigue, maintenant. La jeune femme attendit quelques secondes. Ce serait peut-être raisonnable d'en finir là et de reparler de tout ça le lendemain. Mais elle n'avait pas envie d'être raisonnable. Elle ne l'avait jamais vraiment été, quoi qu'il en soit. Alors finalement, ce fut à son tour de se lever, mais au lieu de s'en aller, elle se rapprocha d'Edward. Une fois à son niveau, elle s'accroupit pour être à son niveau et pouvoir plonger son regard dans le sien. Avec douceur, elle prit ses mains dans les siennes. Elle sentit à son tour une douce chaleur se répandre dans tout son être, elle devait bien lui avouer que ça lui avait manqué. Ca lui faisait un bien fou. Pareil pour ce qui se passa ensuite. Elle se rapprocha lentement de lui et déposa ses lèvres sur les siennes. Elle ne l'avait plus embrassé depuis leur mariage. Elle sentit son coeur s'emballer. Toutes ces sensations lui avaient décidément trop manqué.

-J'ai aucune envie d'aller me coucher
, assura-t-elle alors, une fois leurs lèvres séparées.



code by Mandy

_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1821

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Dim 5 Mar - 22:48

Avec la nuit qu’il venait de passer, Edward devrait sans doute se sentir suffisamment fatigué pour avoir envie de dormir. Normalement, mais ce n’était pas le cas. En tout cas, le jeune homme ne se sentait pas capable d’aller se coucher. Pas maintenant, pas après la conversation qu’il venait d’avoir avec Jane. Tout était si compliqué entre eux et trouver le sommeil ces derniers temps, ce n’était pas vraiment des plus évident. Le jeune homme ne se voyait donc pas aller se coucher, mais il pensait qu’il vaudrait mieux que Jane le fasse. Elle était fatiguée, normal, mais elle était surtout éméchée (plus qu’émécher d’ailleurs), elle avait besoin de repos. Et cela ne servait sans doute à rien qu’ils continuent de discuter au vu de son état. Et puis, ils s’étaient tout dit pour le moment, du moins c’était ce que le cadet des Baker pensait. Le jeune homme pensait donc vraiment qu’il vaudrait mieux que son épouse aille se coucher et il crut qu’elle le faisait – puisqu’elle n’avait pas prononcé le moindre mot – quand elle se leva. Mais ce ne fut pas ce qu’elle fit, puisqu’elle s’approcha de lui. Edward observa son âme sœur, alors qu’elle s’accroupissait devant lui, attrapant ses mains. Ce simple contact lui faisait un grand bien. Ces derniers temps, le deux âmes sœurs ne se touchaient pas autant avant et il était plus qu’évident que ça leur manquait. En tout cas, ça manquait à Edward. Cette chaleur qu’il ressentait à chaque contact de leur peau lui manquait cruellement, il en avait besoin pour vivre. C’était sans doute un peu trivial, mais c’était ce qu’il ressentait. Mais en soit, ce n’était rien. Rien comparé à ce que Jane fit ensuite.

Parce qu’elle se pencha et déposa ses lèvres sur les siennes pour l’embrasser. A ce simple contact, qui n’était peut-être plus si simple que cela, le cœur du myrihande du feu s’emballa. La jeune femme ne l’avait pas embrassé depuis leur mariage et évidemment, le jeune homme n’avait pas tenté de le faire de son côté. Non pas qu’il n’en avait pas eu envie, bien au contraire, mais il n’avait pas eu envie d’aller trop vite et il voulait laisser Jane faire le premier pas. Sans se retenir, Edward répondit à ce baiser, incapable de s’en empêcher. Ça lui avait tellement manqué, il en avait eu tellement besoin. Le jeune homme afficha un léger sourire quand son épouse affirma qu’elle n’avait aucune envie d’aller se coucher. Rien n’était arrangé, c’était évident, puisque Jane ne savait toujours pas ce qu’elle désirait vraiment, ils ne savaient pas s’ils allaient pouvoir arranger les choses. Mais en cet instant précis, Edward avait juste envie de se sentir bien. Sans prononcer le moindre mot, le jeune homme se contenta d’approcher Jane de lui, pour qu’elle vienne sur ses genoux. Il avait besoin de leur contact, il ne pouvait pas le perdre maintenant. Et puisqu’ils n’avaient aucune envie tous les deux de se coucher, ils n’avaient pas besoin de bouger de là.

« Tu sais, la prochaine fois que tu veux te bourrer la gueule… tu peux m’inviter. »

Se permit-il de dire avec humour, que peu plus euphorique après que Jane l’ait embrassé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3863

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Dim 5 Mar - 23:22



Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
J

ane ne savait pas d'où lui était venue cette impulsion. Cela faisait des jours qu'elle résistait à son envie pourtant sincère de se serrer dans les bras d'Edward, de déposer ses lèvres sur les siennes, de le toucher et de l'embrasser comme ils en avaient eu pourtant une grande habitude. Elle avait craint de le faire pour les mauvaises raisons, elle avait eu peur de rechercher ce contact juste pour se sentir un peu mieux, parce qu'elle savait le bien qu'il pouvait lui faire, sans qu'il soit le témoin des sentiments pourtant plus que sincères qu'elle portait à son époux. Elle avait voulu attendre, pour l'embrasser de nouveau, de vouloir le faire dans un élan d'affection sincère, ça et rien d'autre. Et elle ne regrettait pas d'avoir fait ce choix, parce qu'elle ne savourait que d'autant plus ces sensations retrouvées. Quand Edward lui rendit son baiser et l'invita à s'installer sur ses genoux, elle se laissa faire, sans problème, apaisée par la tendresse dont elle se découvrait de nouveau capable avec son homme (même si cela ne signifiait certainement pas qu'elle lui pardonnait totalement ou que tout était résolu, ce n'était absolument pas le cas, ce ne pouvait malheureusement pas être aussi simple, elle aimerait bien). Elle n'avait aucune envie de s'éloigner de lui pour l'heure, encore encouragée par l'euphorie qu'elle sentait naître chez Edward. Elle sut même afficher un nouveau sourire quand le jeune homme lui fit remarquer que quitte à se bourrer la gueule, elle pourrait l'inviter, la prochaine fois. Elle n'était pas contre. Même si ce genre de besoin naissait plutôt d'une envie d'être seule et de se mettre à l'écart des autres, à commencer par le jeune homme sous ses yeux, justement.

-J'y penserai,
affirma-t-elle malgré tout en se blottissant dans les bras de son âme soeur, savourant tous les effets manifestes qu'avait sur elle un tel geste. Pendant plusieurs secondes, elle ne dit plus rien, elle se contenta de se laisser bercer par les battements du coeur qu'elle sentait palpiter tout près du sien, rassurer de sentir qu'ils battaient encore à l'unisson. Même si les choses avaient mal commencé, elle était en train de se dire qu'ils avaient raison d'insister. Tout n'était pas perdu. Seulement, c'était... très éprouvant pour eux, disons. En fait, je sais ce que j'attends de toi, affirma-t-elle alors doucement. Et elle en était plus sûre encore maintenant. Je veux juste que tu continues de m'aimer, quoi que je fasse.

Et ce même si elle se montrait insupportable, même si elle passait d'un état à l'autre en un clin d'oeil, même si elle était complètement instable, même si elle devait prendre des années à lui adresser son pardon. Parce qu'elle ne pourrait pas tolérer de perdre un tel amour.



code by Mandy

_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1821

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Jeu 9 Mar - 20:37

Jane & Edward
Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
Bon, Edward savait bien que la jeune femme avait surtout besoin de s’isoler de lui quand elle décidait de sortir, se bourrer la gueule. Mais le jeune homme espérait que bientôt, son âme sœur allait retrouver l’envie de partager des moments avec lui, qu’elle allait retrouver le besoin de sa présence autant que lui. Autant qu’avant. Pour le moment, les deux jeunes gens vivaient une passe difficile, mais le jeune homme avait envie de garder espoir et de croire qu’ils allaient vraiment pouvoir retrouver leur complicité d’avant. Même si cela demandait énormément de temps, mais le jeune homme avait l’intention d’être patient. Comme il le lui avait déjà dit, il allait être patient même s’il ne niait pas le fait que ça allait être difficile par moment quand même. Comme ce soir, où ça avait été un peu difficile. Mais ils étaient plus forts que tout ça. En tout cas, Edward avait sincèrement envie de croire qu’ils étaient plus forts que tout ça. Et le fait que Jane se retrouve maintenant sur ses genoux, blottit contre lui, après l’avoir embrassé, c’était bien la preuve qu’ils pouvaient vraiment garder espoir. Oh, le jeune homme savait que rien n’était gagné encore, que son âme sœur ne pouvait pas si facilement tourner la page sur ce qu’il avait fait, qu’elle ne pouvait pas encore lui pardonner sa trahison. Mais s’ils étaient encore capables de faire preuve de tendresse l’un envers l’autre, alors ça signifiait qu’ils avaient vraiment raison de se battre.

Le jeune homme ne dit rien en tout cas, il se contenta de profiter du fait d’avoir son âme sœur contre lui, de sentir son corps irradier parce qu’ils étaient l’un contre l’autre, sentir son cœur battre plus rapidement parce qu’elle était là. Il ne prononça aucun mot, se contentant de profiter de l’instant, sa main caressant doucement la peau de son âme sœur. Il ne savait pas quand il allait avoir le droit à une telle complicité encore et s’ils devaient à chaque fois passer par des instants difficiles comme ils venaient de vivre, ça risquait d’être difficile. Alors, le jeune homme profitait tout simplement. Finalement, Jane reprit la parole, brisant le silence, pour lui dire qu’elle savait ce qu’elle attendait de lui. Edward afficha un léger sourire quand il entendit ce qu’elle attendait de lui. Il n’y avait surement pas plus facile.

« C’est facile ça. » Répondit-il doucement. « Je t’aimerais toujours, quoi que tu fasses. Quoi qu’il puisse arriver. »

Edward ne pouvait pas non plus affirmer qu’ils ne se prendraient jamais la tête, que parfois son épouse allait l’agacer comme ce soir. Qu’il allait lui faire de reproche, comme le fait de partir sans lui donner de nouvelle, rentrer à pas d’heure. Mais ça ne changeait rien. Il s’était sentit en colère contre son âme sœur ce soir, mais ça n’enlevait pas le fait qu’il l’aimait. C’était justement ça la force des sentiments qu’ils avaient l’un pour l’autre. Ils pouvaient se prendre la tête, mais ils s’aimeraient toujours quoi qu’il arrive.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3863

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Ven 10 Mar - 16:39



Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
J

ane avait besoin d'entendre ces mots. Ça pouvait paraître absurde, elle le savait bien, puisqu'elle ressentait suffisamment bien les sentiments de son âme soeur pour avoir normalement pleinement conscience de ce qu'il ressentait pour elle... mais ça ne suffisait pas. Elle était bien contrainte de le constater, ça ne suffisait pas. Elle doutait constamment, parce que, même si leurs sentiments étaient incroyablement forts, Edward l'avait tout de même trompée, et cela avait tout remis en perspective (même si en soi, Jane n'avait pas vraiment attendu ce moment pour douter ainsi d'eux, par crainte de perdre ce qu'ils avaient, parce qu'elle se disait parfois qu'ils ne le méritaient pas). Ce n'était que des mots, il faudrait qu'ils se révèlent en actes pour qu'elle soit pour de bon rassurée, mais ces propos, qui faisaient écho en elle sous la forme d'une promesse, lui faisaient dors et déjà un bien fou. Il l'aimait, il l'aimerait toujours quoi qu'il arrive et quoi qu'elle puisse faire. C'était ce qu'elle voulait, oui. Il allait lui falloir du temps pour savoir exactement où elle en était, ce qu'elle désirait, comment les choses devraient se poursuivre... mais elle avait besoin de savoir que, quoi qu'il arrive, et qu'importe le temps que ça prendrait, les sentiments de son âme soeur demeureraient intacts. Elle l'aimait comme une folle. C'était essentiel pour elle que de pouvoir se sentir fondamentalement désirée. Sans cela, elle ne parviendrait pas à avancer, ce lui serait proprement impossible. Elle savoura ces propos dans un léger sourire, toujours serrée contre le jeune homme. Et pendant un temps, elle ne dit rien, elle se contenta de réapprécier ce contact dans toute son intensité, en lui reconnaissant toute sa valeur. Ça lui avait tant manqué ! Elle se rendait compte que ça l'apaisait automatiquement, et ça avait été justement son souci. Elle savait qu'en ce moment, c'était la seule chose qui soit susceptible de lui faire du bien. Et en même temps, ça semblait simple, beaucoup trop simple. Non mais vraiment, comment être en colère et les remettre judicieusement en question quand elle se trouvait ainsi à la douce merci de ses bras. Finalement, elle se redressa légèrement, seulement pour pouvoir ancrer son regard dans celui du jeune homme.

- Tu es sûr à cent pour cent de ce que tu dis ?
demanda-t-elle alors d'un ton qui n'était qu'à moitié sérieux. Parce que je te préviens, je vais être insupportable. Je vais péter des câbles sans arrêt, passer mon temps à te vouloir puis à te fuir, je vais pas pouvoir m'empêcher de vouloir te mettre à l'épreuve, je vais pas pouvoir m'empêcher d'être jalouse, d'avoir peur, de t'en vouloir puis de m'en vouloir. J'veux pas que ça dure longtemps comme ça, mais ça risque d'être le cas. Alors faut que t'arrives à le supporter.

À la supporter.


code by Mandy

_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1821

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Sam 11 Mar - 17:33

Jane & Edward
Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
Ce n'était vraiment pas compliqué pour Edward d'affirmer qu'il allait aimer son âme sœur toujours, quoi qu'elle fasse, quoi qu'il arrive. Parce que c'était ce qu'il pensait effectivement, il le ressentait au plus profond de son âme. Edward savait que ces propos faisaient du bien à Jane, même s'ils ne pouvaient évidemment pas tout résoudre. C'était impossible qu'ils résolvent tous en même temps, parce que le jeune homme avait quand même grandement merdé. Mais s'il pouvait lui faire un peu de bien, c'était déjà une bonne chose. Edward avait quand même envie de croire qu'ils pouvaient s'en sortir, qu'ils pouvaient passer au dessus de tout cela. Edward ne brisa pas le silence qui s'était de nouveau installé, il se contentait de profiter du contact de leurs corps, de ce qu'ils pouvaient profiter, parce qu'il ne savait quand il allait en avoir le droit. Rien ne pouvait lui garantir qu'ensuite, Jane n'allait pas encore l'éviter. Ce qu'il comprendrait bien sûr, même s'il espérait quand même que son épouse allait finir par réussir à passer au dessus de tout cela.

Finalement, Jane se redressa un peu. Sur l'instant, le jeune homme ne put s'empêcher de craindre qu'elle se lève pour s'en aller et aller se coucher (ce qu'elle devrait faire sans doute). Mais elle se redressa seulement, pour planter son regard dans le sien. Elle lui demanda s'il était sûr à cent pour cent de ce qu'il était en train de dire, avant d'énumérer tout ce qu'elle allait faire. C'était sûr de dit comme ça, ça ne donnait peut-être pas vraiment envie. Mais Edward savait que la jeune femme dépeignait cette situation trop négativement. Même si le jeune homme savait qu'elle était sérieuse quand elle affirmait qu'elle allait péter des câbles sans arrêter, qu'elle allait être pénible, jalouse qu'elle allait avoir peur, lui en vouloir, s'en vouloir ensuite et tout le reste.

« Je te l'ai dis, je le crois. » Reprit-il alors sérieusement, son regard ne quittant pas celui de la jeune femme. Il avait vraiment envie qu'elle le croie, qu'elle sache qu'il était sérieux et qu'il ne doutait pas une seconde de ses sentiments. « Je t'aimerais toujours, quoi qu'il arrive. Et je suis prêt à tout supporter pour toi. Même si ça demande du temps, c'est comme ça. Je le ferais. »

Et franchement, puisqu'ils étaient dans cette situation à cause de lui, il n'avait vraiment aucune raison de ne pas le faire. Même s'il savait que ça n'allait pas être facile tous les jours, la soirée en était la preuve, il n'avait pas l'intention d'arrêter d'aimer son âme sœur. En même temps, il ne pouvait pas le faire. Comme il savait qu'il ne pouvait pas vivre sans elle. Ils avaient essayé, ils ne pouvaient pas.

« Et puis tu sais... » Edward afficha un sourire en coin, prenant peut-être un peu trop de risque. Il n'avait ni envie de la vexer, ni de la blesser, mais en même temps, c'était peut-être en retrouvant leurs vieilles habitudes qu'ils passeraient cette épreuve. « Je te supporte depuis un moment. »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3863

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Sam 11 Mar - 17:51



Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
C'

est sûr, Jane ne dressait pas d'elle-même le portrait le plus idyllique que l'on puisse imaginer, mais à ses yeux, c'était encore là la meilleure manière de faire, de présenter les choses, pour qu'Edward ne puisse pas ignorer quels enfers elle risquait fort de lui faire traverser. Non pas qu'elle ait envie de le faire souffrir en soi (même si elle le ferait sans doute souffrir malgré tout à certains moments), mais c'était comme ça, elle se connaissait suffisamment bien pour savoir qu'il lui faudrait beaucoup de temps avant que leur relation retrouve l'harmonie qu'ils avaient si difficilement acquise. S'ils la retrouvaient un jour. Elle avait bien l'intention d'insister de son côté, en tout cas, et elle trouvait rassurant d'entendre que cette intention était partagée. Edward, lui aussi, allait faire tout son possible pour sauver leur couple, et était prêt à supporter tous les tourments que son épouse était capable de lui infliger. Aux yeux de Jane, c'était diablement encourageant, d'autant qu'elle lisait dans le regard et les sentiments de son interlocuteur qu'il était plus que sérieux. Oui, en effet, il le lui avait déjà dit, et elle était plus que jamais convaincue de pouvoir le croire, il l'aimerait quoi qu'il arrive, et il serait capable de tout supporter pour elle. Tant mieux, car c'était ce qu'elle faisait aussi de son côté. Elle supportait la trahison la plus grande qu'il aurait pu le faire, elle la supportait parce qu'à l'idée de vivre sans son âme soeur, le sens de toute chose semblait s'effacer purement et simplement, et cette pensée lui était insupportable. Le besoin qu'elle avait de lui était vital, et tant qu'ils aspiraient à la même chose, ils s'en sortiraient. La preuve, remis en confiance, Edward se permit de plaisanter, ce qui lui valut de se faire marteler les jambes à coup de talon, mais rien de bien violent. Jane n'était pas fâché. C'était ce qu'elle avait envie qu'ils retrouvent, cette complicité, ces piques qui ne viraient jamais au mélodrame. Peut-être qu'il était un peu trop tôt pour qu'elles ne heurtent pas sa confiance en elle, c'est vrai, mais Jane aimait, plus que les propos d'Edward, l'idée qu'il cherche à regagner avec elle cette complicité qui leur allait si bien. Ils en étaient capables. Ils en étaient capables.

-À qui le dis-tu,
se permit-elle de soupirer alors en levant les yeux au ciel. Mais bon, puisque t'en redemandes, je peux rien pour toi, moi.

Et elle espérait qu'il en redemanderait toujours, parce que de son côté, elle ne parvenait tout simplement pas à se lasser de lui. Elle avait besoin de lui, un besoin puissant, vital, transcendant, et qui dépassait de très loin la logique ou la raison. C'était de l'amour. Juste ça. Et c'était tout à la fois.


code by Mandy

_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1821

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Dim 12 Mar - 13:30

Jane & Edward
Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
C'était peut-être un peu trop tôt, mais Edward n'avait pas pu s'en empêcher. Parce qu'il aimait ça, parce qu'il avait envie qu'ils retrouvent leur complicité d'avant. C'était le genre de chose qui faisait le sel de leur relation après tout. Ils ne se contentaient pas de s'aimer, ils s'adoraient et ils avaient une complicité que peu avait. Du moins, que peu de personne pouvait réellement comprendre. Le jeune homme avait envie qu'ils retrouvent tout cela, cette manière qu'ils avaient de s'envoyer des piques simplement pour se taquiner, sans avoir envie de faire du mal à l'autre. Parce que non, évidemment, le jeune homme ne cherchait pas du tout à vexer Jane en lui disant qu'il la supportait depuis longtemps, même s'il sous-entendait par là qu'elle était chiante. Elle l'était oui, comme lui, moins que lui sans doute. Mais ce n'était pas pour ça que le jeune homme disait une telle chose. C'était simplement pour signifier qu'il la supportait depuis longtemps et qu'il n'avait aucun souci à la supporter encore longtemps. Qu'il avait envie de le faire, qu'il avait besoin de le faire même. Il avait besoin d'elle, au point que ça en soit devenu plus que vitale. Le jeune homme savait parfaitement que sans elle, il mourrait. Et il aimait qu'ils retrouvent un peu de cette complicité qui jonchait leur relation, même s'il espérait que ça ne soit pas trop tôt. Mais en même temps, c'était peut-être un souci de sa part qu'il se montre si « parfait ». Mais il n'avait pas voulu heurter les sentiments de son épouse, il n'avait pas voulu la vexer. Sauf que c'était peut-être justement ce qu'il manquait, ce dont ils avaient besoin. En tout cas, quand Jane martela ses jambes de ses talons, Edward força la grimace. Il n'avait pas mal, en même temps si elle avait voulu lui faire mal elle aurait dû s'y prendre beaucoup plus fort. C'était juste comme ça.

« Je suis un cas désespéré il faut croire. »
Reprit-il, en souriant de plus belle. Ça lui faisait vraiment du bien de parler plus légèrement, même si Edward pesait quand même constamment ses mots. Il n'avait aucune envie de se disputer de nouveau avec son épouse, il n'avait pas envie de gâcher le premier moment de complicité qu'ils avaient réellement depuis qu'elle avait appris la vérité. Et ce n'était quand même pas évident, surtout que Jane était quand même remplit d'alcool. « Mais qu'est-ce que tu veux, j'ai beaucoup trop besoin de toi moi. » Le jeune homme posa une main sur la cuisse de son âme sœur. « Mais j'ai aussi besoin de mes jambes... »

Ajouta-t-il alors en référence au fait qu'elle lui avait donné des coups de talon dans ses jambes, ce qui était amplement mérité et surtout ce qui ne lui avait rien fait du tout. Mais c'était comme ça, il se laissait un peu emporter par l'euphorie du moment. Il aimait bien trop pouvoir plaisanter avec son âme sœur, qu'ils puissent un peu retrouver leur relation comme elle était avant leur mariage.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3863

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Dim 12 Mar - 13:51



Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
U

n cas désespéré, Edward l'était très certainement, oui, pour tolérer leur relation dans l'état où elle était de crainte de la perdre, tout comme Jane l'était aussi, à se raccrocher à ce point à l'envie que rien ne s'arrête, tout simplement parce qu'elle était folle amoureuse de son âme soeur, même s'il la faisait souffrir dans le même temps. Ils étaient deux cas désespérés qui cherchait avec toute la force et la volonté dont ils étaient capables d'exister l'un avec l'autre, en dépit des difficultés, en dépit de ces épreuves qui aurait dissuadé n'importe qui d'autre de poursuivre. Pour la simple et bonne raison qu'ils étaient fous l'un de l'autre, ils s'aimaient plus qu'il n'était possible à bien d'autres de s'aimer, alors ils se supportaient jusqu'à l'acharnement. Ils se faisaient du bien, ils se faisaient du mal, quoi qu'il en soit, ils insistaient. Jusqu'au bout, ils insistaient. Tout était dit en quelques mots. Il avait trop besoin d'elle, et elle aussi avait trop besoin de lui. Cela allait au-delà du simple caprice. C'était une exigence du coeur, du corps, et de l'esprit, ils ne pouvaient pas lutter contre. C'était plus fort qu'eux. Ce devait être plus fort qu'eux. Les transporter au-delà des rancoeurs et des maux, parce que s'ils ne vivaient pas l'un pour l'autre, autant ne pas vivre du tout. Malheureusement, pour l'heure, tout était encore bien trop fragile. Jane était contente de retrouver ce semblant de complicité avec Edward, mais elle éprouvait encore malgré tout cette satanée réserve.

Jane parvint à esquisser un sourire quand il évoqua ses jambes, dont il avait besoin, quand même, et qu'elle devrait éviter de martyriser. Elle avait plus d'une réplique à lui donner à cela, et elle n'aurait pas hésité en d'autres circonstances. C'était une invitation aux sous-entendus divers et variés. Et le long frisson qui l'avait parcourue quand l'une des mains s'était posée sur sa cuisse l'encourageait d'autant à s'abandonner à cette envie de lui qui la saisissait tout entière. Pourtant, elle savait qu'elle n'était pas prête, pas du tout. Elle avait encore besoin de temps. Il y avait un fossé entre les caprices de son corps et de son esprit, et l'ensemble ne faisait pas bon ménage. Elle avait envie de lui, en cet instant, diablement envie de lui. Mais elle savait que si elle devait céder à cette envie, elle se ferait plus de mal que de bien, même si elle était convaincue que du bien, sur le moment, elle éprouverait en abondance.

-Pas forcément,
répliqua-t-elle alors simplement, retenant tout ce qu'elle aurait pu dire d'autre. On a qu'à toujours rester là, ne plus jamais bouger d'ici.

Et ne plus laisser le monde extérieur avoir prise sur eux. Si seulement.


code by Mandy

_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1821

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Dim 12 Mar - 14:33

Jane & Edward
Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
Tant qu'ils avaient toujours autant besoin l'un de l'autre, Edward voulait croire qu'ils pouvaient s'en sortir, qu'ils pouvaient passer au dessus de cette épreuve. Le jeune homme savait bien que rien n'était gagné, mais quand même. Il voyait en cet instant, en ces mots, un espoir que les choses puissent s'arranger. Ça allait sûrement demander encore du temps, mais du temps ils en avaient et ils en auraient dans tous les cas. Parce que le myrihande du feu ne se voyait pas vivre sans son âme sœur dans tous les cas. S'il ne pouvait pas vivre avec elle, il n'avait tout simplement aucune raison de vivre. C'était comme ça et pas autrement, ça ne changerait pas. Même si, bien sûr, le fait qu'il l'avait trompé était peut-être contradictoire avec cette pensée. Mais comme bien souvent, Edward avait l'art de tout gâcher. En tout cas, pour l'heure le jeune homme savourait l'instant qu'ils passaient tous les deux.

Peut-être un peu trop en fait d'ailleurs. Parce qu'évidemment, le jeune homme pouvait difficilement ne pas prêter attention à une envie constamment présente en lui et qui était quelque peu mis à mal depuis leur mariage. Mais sur ce point ci, tout particulièrement, Edward se montrait patient et il avait l'intention de continuer à l'être. Il savait qu'il y avait toujours cette chaleur entre eux, cette envie constante, ce besoin triviale. Il le ressentait en lui, il le ressentait chez elle. Mais elle n'était sûrement pas prête pour ça. Il n'avait pas besoin qu'elle prenne la parole pour le savoir, cela se voyait. Sur son visage, dans sa manière qu'elle avait de le regarder, dans ses sensations. Elle n'était pas prête et Edward avait bien l'intention d'attendre qu'elle le soit. Même s'il ne pouvait pas nier qu'il se sentait quand même un peu frustré. Mais ce n'était rien comme frustration, comparé au plaisir de pouvoir juste être avec Jane, sans qu'ils ne se hurlent dessus.

« Moi, tant que je suis avec toi, tout me va. » Répondit-il, pour plusieurs raison. L'idée de rester là et ne plus jamais bouger, ne plus se laisser envahir par le monde extérieur, par les soucis qui se trouvaient derrière la porte, c'était plus que tentant. Mais une situation platonique, ça lui allait aussi. Bon, il n'aurait pas cru penser ça autrefois, mais c'était le cas. Il voulait prouver à Jane de toute façon, qu'il n'y avait pas que leur compatibilité physique qui avait de l'importance entre eux, qui faisait qu'ils étaient fait l'un pour l'autre. Ils étaient un tout, pas seulement deux corps compatibles. « On pourra toujours engager Ambre comme esclave pour nous apporter de quoi survivre. Sans qu'on ait besoin de bouger le moindre petit doigt. Je suis sûr qu'elle sera ravi. »

Ironie quand tu nous tiens, évidemment qu'Edward ne croyait pas une seule seconde à ce qu'il venait de dire. Même s'il trouvait quand même la situation amusante à imaginer. Ambre risquait cependant de beaucoup moins trouver ça drôle. Mais bon, elle n'aimait rien elle en même temps.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Perfect World
» "Envole-moi, tire moi de là ! Avec ou sans toi je n'finirais pas comme ça !" [ Rp Heather et Joaquim~ ♫ ]
» L'amitié c'est comme un oiseau, avec le temps c'est de plus en plus beau. [PV: Nuit d'Azur]
» Camembert président, parce que l'on ne rigole pas avec le plaisir...
» Cédric de portau ► un pacte avec Belzébuth ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Habitations :: Chez les Baker-