Partagez | 
 

 Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1677

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Dim 19 Mar - 19:36

Jane & Edward
Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
Edward n’avait pas besoin de grand-chose pour se la péter et se montrer prétention, quand bien même ces derniers temps il ne se laissait pas non plus complètement aller dans son égo surdimensionné. Il se la jouait en petit joueur encore là, d’ailleurs. Il n’avait pas l’intention d’en faire trop non plus, il se contentait simplement de plaisanter un peu, parce que ça lui faisait du bien. Après tout, il avait le sentiment que ça faisait vraiment longtemps qu’ils n’avaient pas parlé légèrement tous les deux, qu’ils n’avaient pas plaisanté tous les deux. Et ça lui faisait du bien. Bon, Edward savait parfaitement que ça ne changeait rien à la situation, que rien n’était arrangé, que Jane n’allait pas tout accepter tout de suite, mais il profitait quand même de cette petite complicité qu’ils parvenaient un peu à retrouver. Edward n’avait pas l’intention de mettre la charrue avant les bœufs, il allait se montrer encore patient et donc pour cela il se contentait surtout de savourer l’instant présent. Au point qu’il apprécia vraiment que Jane lui fasse ravaler sa fierté. C’était encore gentillet, ce qu’il préférait en fait, mais c’était déjà un début. Edward afficha un sourire amusé quand Jane mentionna donc la légende sur sa grosse tête qui ne passait pas du tout les portes.

« Tout à fait ! » Reprit-il toujours sur le même ton de l’humour. Il n’avait aucune envie que ça change, il n’avait pas envie qu’ils se parlent différemment. Là tout de suite, il avait juste envie de profiter la légèreté. Ils s’étaient pris la tête, ils étaient revenus sur le fait qu’Edward allait avoir un enfant avec Perséphone – qu’il avait enfin décidé d’assumer en avouant qu’il voulait s’en occuper – maintenant, le jeune homme avait juste envie de ne plus se prendre la tête. « D’ailleurs, il faut qu’on pense à trouver une maison avec de grandes portes. Sinon je vais avoir des problèmes. »

Bon, d’ordinaire, il aurait pu répliquer quelque chose de plus virulent, parce qu’ils avaient l’habitude de se taquiner. Mais Edward savait exactement comment ça avait tendance à se terminer, ils y allaient trop forts, ils allaient trop loin et souvent ça finissait mal. Alors, parfois ça pouvait être amusant de se chercher, jusqu’à se réconcilier, mais pour l’heure ils étaient encore bien trop fragiles pour ce genre de chose. Le jeune homme n’avait aucune intention de prendre trop de risque. Alors donc, pour l’heure, Edward se contentait simplement de continuer de plaisanter, en se rabaissant un peu donc, ce qui n’était pas tellement dans ses habitudes. Mais puisqu’ils ne faisaient que plaisanter, ça ne lui posait pas de problème. Le jeune homme préférait ça, il préférait pouvoir discuter tranquillement avec son âme sœur. Il avait le sentiment qu’ils n’avaient pas eu de conversation depuis une éternité, ce qui était un peu le cas puisqu’ils n’avaient pas parlé comme ça depuis leur mariage. Même si, ça n’avait pas été non plus de tout repos. Mais rien n’était de tout repos avec eux.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3602

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Dim 19 Mar - 20:15



Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
J

ane s'était attendue à ce que son âme soeur riposte, réfute son propos ou lui renvoie la balle, mais il n'en fit rien, et au fond, elle appréciait que ce soit le cas. Elle n'avait pas la moindre envie que tous les deux se lancent dans une absurde joute verbale et que la tension remonte alors qu'ils étaient particulièrement bien, là, maintenant, tout de suite. Elle n'avait pas la moindre envie de se prendre la tête avec lui. Ils étaient bien, elle avait envie que ça dure. Elle n'avait pas envie que les taquineries se transforment en reproches, et puisqu'il leur arrivait bien souvent de monter (beaucoup trop facilement) dans les tours sans forcément de raisons valables, elle préférait prendre le moins de risques possibles. Elle aimait qu'ils puissent plaisanter, en toute légèreté, qu'ils puissent sincèrement profiter de ce moment pour le moins apaisé. Jane avait besoin de ça. Parce qu'elle s'en rendait bien compte en cet instant, elle n'éprouvait plus aucune crainte, plus aucune colère, plus aucune rancoeur, elle se contentait de profiter de l'instant présent, ni plus ni moins. Ça ne voulait pas dire que ces déplaisants sentiments ne finiraient pas par refaire surface (c'était certainement inévitable, en tout cas pour un petit moment), mais pour le moment, ce n'était plus le cas, et ça lui faisait du bien, beaucoup de bien. Ça la rassurait, aussi, de voir qu'ils pouvaient parvenir à se réconcilier malgré tout, passer de la tempête à un calme plus rassurant sans avoir la nécessité pour cela de se réconcilier sur l'oreiller. Ils étaient sur la bonne voie, il fallait que ça continue comme cela autant que possible. Et elle y croyait, elle y croyait de plus en plus, et avec plaisir. Elle se sentait plus détendue, apaisée entre ses bras, c'était tout ce qu'elle pouvait bien désirer.

-Qu'est-ce qu'il faut pas faire pour toi, hein ?
plaisanta-t-elle alors sans perdre ce fin sourire qui savait définitivement se faire une bonne place sur son visage, pour son plus grand plaisir. Elle arrivait enfin à sourire honnêtement, et puisque c'était le cas, elle n'avait pas envie d'arrêter de le faire. J'ai tellement envie d'y être, affirma-t-elle en se lovant contre son âme soeur. J'adore ta famille, mais je dois t'avouer que j'avais vraiment besoin de ça.

Sauf qu'elle n'avait pas osé lui en parler, parce qu'elle ne voulait pas forcer les choses. Mais bon, c'est vrai que se faire constamment houspiller par Ambre, on faisait quand même mieux. Elle se rendait compte, tout de même, qu'elle devrait oser plus facilement dire les choses, d'autant qu'ils s'étaient promis une totale transparence, dorénavant. S'ils voulaient que la nouvelle chance qu'ils se donnaient fonctionne, mieux valait qu'ils ne se confrontent pas de leur plein gré à un contexte potentiellement "toxique".

code by Mandy

_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1677

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Dim 19 Mar - 22:25

Jane & Edward
Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
Le sourire d’Edward se fit encore plus grand quand son épouse répondit à sa remarque, toujours sur le même ton de la plaisanterie. Elle souriait, un fin sourire certes, mais elle souriait quand même. Et le jeune homme adorait voir ce fin sourire sur ses lèvres, il aimait la voir sourire et surtout le fait qu’elle n’arrête pas de le faire. Ils s’étaient disputés, mais maintenant ils parlaient normalement, ils plaisantaient et cela en aillant réussi à retrouver une sérénité qui leur manquait par moment. Edward aurait pu répliquer quelque chose de plus taquin à la jeune femme, comme il le faisait d’habitude, mais il savait que ce n’était pas encore le moment, qu’ils n’étaient pas encore prêts pour ça. Que même s’il voyait des changements, des améliorations, ils n’étaient pas encore suffisamment stables pour ça. Et alors qu’il voyait le sourire sur le visage de son âme sœur, il ne pouvait aucunement regretter de se montrer plus délicat, moins taquin. Et il prenait sur lui, quand même, pour ça. Parce que d’ordinaire, il se vexait très rapidement. Mais il avait promis à la jeune femme d’être patient, il l’était. C’était une manière pour lui de prouver qu’elle pouvait lui faire confiance, ce qui n’était pas si évident que ça en soit. Edward savait qu’il avait besoin de faire encore plus d’effort pour regagner sa confiance, sans savoir si ça allait arriver un jour. Mais il ferait tout pour. Pour le moment, il se contentait d’appréciait de la faire sourire, qu’elle soit dans ses bras, qu’elle se love contre lui, comme elle le faisait maintenant.

Lui aussi avait hâte de partir de cette maison, plus précisément de vivre dans une nouvelle maison avec Jane. C’était à cause de lui qu’ils étaient là, parce qu’Edward n’avait pas été prêt encore à partir. Maintenant il l’était. Il savait que ça n’allait pas forcément être évident, mais plus ils en parlaient, plus le jeune homme avait vraiment hâte de déménager dans une nouvelle maison avec son épouse. Pour un nouveau départ. Le jeune homme caressait machinalement le dos de Jane, lovée contre lui, alors qu’elle lui affirmait qu’elle adorait sa sœur, mais qu’elle avait vraiment besoin de ça. Le jeune homme avait vraiment conscience des nombreuses concessions que son épouse faisait pour lui, qu’elle avait fait avant, qu’elle faisait maintenant et qu’elle ferait même dans le futur. Quand, par exemple, l’enfant qu’il allait avoir sans elle arriverait au monde et donc directement dans sa vie.

« Tu adores ma famille ? »
Il marqua une pause, amusé. « Je ne sais vraiment pas comment tu fais. »

Bon, le cadet des Baker se plaignait souvent, mais il adorait sa famille évidemment. Même Preston, quand bien même il n’avait pas spécialement envie de l’avouer. Cependant, Jane avait bien plus de mérite de les apprécier. Bon, le mot adorer était sans doute bien trop fort, Edward avait quand même grand peine à penser que son épouse puisse adorer sa sœur. Surtout quand on voyait comment Ambre la traitait.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3602

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Dim 19 Mar - 22:54



Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
B

on d'accord, Jane exagérait sans l'ombre d'un doute quand elle affirmait qu'elle adorait la famille d'Edward, ou du moins, le terme choisi était un peu fort. Mais il y avait tout de même un fond de vérité là-dedans, parce qu'elle s'était sincèrement attachée à la famille de son époux (donc à sa nouvelle famille). Elle appréciait beaucoup Preston, elle estimait sa droiture, et elle avait apprécié travailler pour lui, vraiment, et par ailleurs, il avait plus encouragé leur union qu'il ne l'avait vraiment contesté. Il avait accepté leur mariage clandestin, alors qu'il aurait eu toutes les raisons du monde de le leur reprocher, il avait accepté d'assister à leur mariage, avait même été le témoin de son frère. Alors oui, elle l'appréciait. Quant à Ambre... ça pouvait être étrange, étant donné le nombre de fois où la jeune fille s'en était prise à elle, mais elle l'aimait bien, en réalité. Elle l'aimait bien parce qu'elle la comprenait, elle se demandait si elle n'aurait pas réagi exactement de la même manière à sa place, de caractère, elles se ressemblaient un peu, parce que Ambre ressemblait beaucoup à son frère, en réalité. La jeune femme, quoi qu'il en soit, voulait plaire à cette famille, alors la moindre des choses, c'était quand même de l'apprécier, d'essayer d'en voir les qualités avant tout autre chose. Il est vrai que par moments, elle se sentait bien trop exaspérée par le comportement de Ambre pour vraiment réussir à lui adresser la moindre sympathie (quand elle s'adressait à Gwenn, notamment), mais elle ferait toujours de son mieux pour trouver grâce à ses yeux quoi qu'il en soit. Elle ne s'imaginait pas faire autrement.

-J'adore les sales caractères et les fiertés mal placées, ça aide
, répliqua-t-elle simplement.

Et ce n'était pas faux, parce que même si elle pouvait reprocher ces défauts à Edward, outre le fait qu'elle les partageait également avec lui, c'était aussi ce qui savait la séduire, elle aimait tout dans sa personnalité, et ses pires défauts avaient tendance à devenir pour elle ses qualités préférées. Alors, puisqu'elle savait ne pas reprocher à Edward ces défauts qui l'avaient tant fait enrager dans un passé qui lui semblait appartenir à une autre vie, elle ne s'imaginait pas franchement les reprocher à son beau-frère et à sa belle-soeur, du moins pas à l'heure où elle faisait vraiment tout son possible pour se faire accepter de ceux dont elle portait dorénavant le nom. Elle avait intégré cette famille, et elle n'avait pas l'intention de la quitter, quoi qu'il puisse arriver, en conséquence, il était hors de question pour elle de ne pas faire cet effort. Peut-être qu'elle n'adorait pas Ambre et Preston, non, mais quoi qu'il en soit, elle faisait tout son possible pour que ça finisse par être le cas.

code by Mandy

_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1677

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Dim 26 Mar - 14:17

Jane & Edward
Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
Même si Edward passait énormément de temps à critiquer sa famille – plus Preston qu'Ambre, alors que finalement c'était quand même sa jeune sœur qui lui rendait la vie difficile par moment – il les aimait. C'était aussi simple que ça, les Baker étaient une famille unie. Quoi qu'ils puissent arriver, Edward avait envie de croire qu'ils se soutiendraient de toute façon. Ils avaient passé d'horribles épreuves tous les trois après tout, avec la mort de leurs parents coup sur coup. Edward avait de nombreux reproches à faire à son aîné et il était évident qu'il ne se montrait pas toujours juste avec lui, mais il appréciait ce qu'il faisait pour lui quand même. Après tout, il avait accepté son mariage, il avait été son témoin, ce n'était pas rien. Mais bon, il n'avait pas non plus l'intention de le lui dire, il avait bien trop de fierté pour ça. Au final, c'était quand même Ambre qui l'agaçait le plus, mais elle se contentait simplement de faire son Baker, s'en prenant si violemment par moment à son aîné. Ils étaient vraiment une famille spéciale, mais ils étaient unis quand même. Et ce n'était pas pour rien que le jeune homme n'avait pas cru pouvoir envisager d'aller ailleurs, de vivre dans une autre maison avec Jane, avant maintenant. Parce que maintenant, Jane faisait vraiment partie de sa famille, elle portait son nom, il pouvait très bien quitter en partie son frère et sa sœur afin d'être juste avec sa femme. Finalement, la perspective était vraiment agréable, le jeune homme n'aurait pas cru que c'était le cas. Mais ça l'était et maintenant, il avait hâte de pouvoir être avec son épouse dans une autre maison, une maison qui allait leur ressembler complètement, qui serait faites pour eux.

Edward afficha un grand sourire en entendant Jane lui dire qu'elle adorait les sales caractères et les fiertés mal placées, en réponse au fait qu'elle puisse adorer sa famille. C'était vrai que les Baker avaient tous cette caractéristique, qu'ils étaient tous d'une fierté sans borne et que ça avait même tendance à leur jouer des tours, même entre eux. Surtout entre eux en fait. En tout cas, Edward ne pouvait clairement pas contredire les paroles de son épouse et il les prenait bien plus comme un compliment qu'autre chose. Alors que le commun des mortels devrait sans doute considérer cela comme des reproches. Mais en quoi c'en était, c'était la stricte vérité après tout.

« En même temps, avec un sale caractère comme le tient, ce n'est pas étonnant que tu adores le notre. » Ajouta-t-il dans un sourire en coin, reprenant un peu ses taquineries. Pas trop non plus, il ne cherchait pas à vexer Jane. « Tu es vraiment faite pour être une Baker. »

Et Edward le pensait sincèrement. Jane était... elle était son tout au final, tout ce qui avait eu le don de l'emmerder autrefois, il l'adorait maintenant. Et il se demandait vraiment comment il avait pu vivre sans elle. Comment il avait pu... la trahir.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3602

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Dim 26 Mar - 14:57



Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
D

ire des Baker qu'ils étaient tous fiers au possible et mal lunés n'était pas spécialement leur faire un compliment, et pourtant, Jane l'envisageait comme tel. Et elle était convaincue que son interlocuteur le comprendrait lui aussi. S'ils étaient tous les deux fiers comme des paons, ça ne les empêchait pas (et c'était déjà ça, sans doute) d'en avoir parfaitement conscience. Même, ils étaient fiers d'être fiers. À une époque, ce trait de caractère caractéristique de cette famille l'agaçait profondément, mais à présent, elle savait que ça n'avait été le cas parce qu'elle se reconnaissait un peu trop en lui, et que ça l'énervait. Elle avait des millions de raisons de se reconnaître en Edward, et c'était encore plus flagrant à présent qu'ils avaient appris à se connaître comme elle ne pensait pas qu'aucun membres d'un même couple aient jamais su s'apprivoiser. Alors oui, en faisant mine de dire du mal de la famille à laquelle elle appartenait pourtant, maintenant, elle avait prétendu seulement faire des reproches alors que, en réalité, elle se contentait de taquiner, si ce n'est complimenter sa famille de coeur (et même Ambre, qui pourtant lui faisait la vie impossible, c'est rien de le dire). Et Edward l'avait manifestement très bien compris, puisqu'il renchérit en affirmant que son sale caractère à elle ne valait pas le mieux que le sien et celui de son frère et de sa soeur. C'était vrai, en effet. Et elle n'avait pas la moindre envie de le nier. Pas plus de se vexer par ailleurs. Elle considérait effectivement que c'était le cas. Elle était faite pour appartenir à cette famille, et même si elle était loin d'y être pleinement intégrée, elle avait la ferme intention de faire tout son possible pour que ça finisse par être le cas, d'une manière ou d'une autre. Même si ça n'allait pas être ce qu'il y a de plus simple, d'autant que leur situation n'était quand même pas des plus simple, force lui était de le reconnaître.

-Je suis d'accord,
affirma Jane dans un léger sourire en coin. Eh oui, elle l'était, elle l'était au point d'avor accepté de changer son nom, ce qu'elle n'aurait vraiment pas cru possible avant. Si on lui avait dit, il n'y a pas si longtemps que ça, qu'elle modifierait son nom pour devenir Jane Baker, elle aurait refusé de le croire. Et pourtant, c'était le cas. Et malgré les circonstances, elle était sûre d'elle, elle était sûre que c'était ce qu'elle voulait, être l'épouse d'Edward, et croire en ses sentiments pour elle, comme ils semblaient forts en cet instant. Même si elle savait que d'autres moments ne manqueraient pas de la faire douter encore. J'ai pas encore dit à mes parents que j'ai changé de nom. Je sais pas trop comment ils vont le prendre.

code by Mandy

_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1677

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Dim 26 Mar - 15:54

Jane & Edward
Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
En soit, Jane n'avait aucune raison de ne pas être d'accord avec ce que venait de dire Edward. C'était un fait, Jane était faite pour être une Baker. Parce qu'ils étaient fait pour être ensemble et que clairement, elle avait le même caractère que la famille. Ils étaient fait pour être ensemble, mais en même temps, le jeune homme n'avait jamais demandé à Jane de porter son nom. C'était une décision qu'elle avait prise toute seule, sans le prévenir, lui en faisant donc la surprise. Ce qui avait marché bien sûr, parce qu'il avait été surpris qu'elle le fasse. Il ne l'aurait pas cru... après tout, elle ne l'avait pas fait quand elle avait épousé Ridley (mais puisqu'elle l'avait épousé avant, ça aurait été bizarre quand même). Enfin bon, c'était une agréable surpris et Edward avait forcément apprécié d'apprendre qu'elle portait maintenant son nom. Qu'ils, en plus d'être officiellement mariés, portaient le même nom de famille. Qu'elle était officiellement une Baker, pour son plus grand plaisir. Même si, forcément, la situation était loin d'être idéale pour autant. Parce qu'il y avait ce qui s'était passé avec Perséphone, parce qu'il y avait cet enfant qu'il allait avoir sans elle, parce qu'elle n'avait plus autant confiance en lui (et qu'elle n'aurait sans doute plus jamais autant confiance en lui), parce qu'ils avaient besoin de temps pour passer au dessus de tout cela... Mais cela ne changeait rien au fait qu'Edward considérait qu'ils étaient fait l'un pour l'autre et qu'il avait failli tout gâcher.

La jeune femme lui apprit alors qu'elle n'avait pas encore dit à ses parents qu'elle avait changé de nom. En soit, ce n'était sans doute pas grave, mais le jeune homme ne pouvait pas nier qu'il ne savait pas du tout non plus comment ils allaient le prendre. Parce qu'on ne pouvait pas vraiment dire que Natasha Hardwick le portait dans son cœur, bien au contraire. Elle était venue à leur mariage, mais elle l'avait fait à contre cœur, parce qu'elle n'avait pas vraiment eu le choix si elle ne voulait pas que sa relation avec sa fille se dégrade un peu plus. La mère de Jane avait de bonnes raisons de le détester et Edward était assez heureux qu'elle ne soit pas au courant de ce que son épouse avait découvert, parce que ça lui aurait donné une nouvelle bonne raison de se méfier de lui.

« Tu vas leur dire quand ? » En soit, Edward n'avait peut-être pas besoin de le savoir, mais en même temps il avait un peu le sentiment que si les parents de Jane n'étaient pas au courant, ça n'était pas si officiel que ça. Et lui, il aimait vraiment l'idée que sa femme porte son nom. « Avec un peu de chance, ton père va mieux le prendre que ta mère. » Comme ça avait été le cas avec leur mariage, qu'il avait accepté tout de suite contrairement à Natasha Hardwick. Mais puisque l'homme avait été passé pour mort pendant des années, il n'avait pas vraiment eu le choix.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3602

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Dim 26 Mar - 16:34



Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
J

ane, à vrai dire, n'avait parlé à personne de son intention de changer de nom après son mariage (à part à Gwenn, à qui elle pensait ne plus jamais rien cacher à ce moment-là, sans savoir ce que le jour tant attendu de son union "officielle" avec Edward allait lui réserver). Elle avait voulu attendre que le mariage soit prononcé pour en parler aux quelques rares personnes que cela pourrait intéresser, mais après, ses préoccupations avaient été d'un tout autre ordre, et elle s'en voulait un peu de ne pas l'avoir officialisé en bonne et due forme, parce que l'air de rien, à ses yeux, c'était quelque chose d'important. Pas d'aussi important que d'épouser son âme soeur, bien sûr, mais tout de même, ce n'était pas rien, bien au contraire, devenir une Baker, c'était un pas, une étape, dont certains n'imagineraient même pas l'ampleur. Elle se doutait que certaines personnes de son entourage, à commencer par ses cousins, se ficheraient assez d'apprendre l'information, ou bien y seraient indifférents, mais ses parents, c'était une autre affaire. Si sa mère avait accepté d'assister à leur mariage, elle savait pertinemment que ce n'était pas pour autant qu'elle approuvait son nouveau gendre (et Jane ne pouvait pas forcément l'en blâmer, étant donné le passif de son âme soeur avec elle, même si elle avait envie de croire que c'était de l'histoire ancienne, à présent), alors savoir qu'elle avait renoncé à son nom de jeune fille pour prendre le sien... il y avait peu de chance qu'elle saute de joie. Et Jane n'aimait pas cette idée. Quoi qu'elle puisse prétendre, l'opinion de sa mère comptait beaucoup pour elle. Affirmer qu'elle avait eu d'autres préoccupations, c'était bien évidemment une bonne excuse, mais la vérité, c'était aussi qu'elle n'avait pas eu envie d'essuyer les réprimandes de sa mère quand elle saurait. Quand est-ce qu'elle allait leur dire, alors ? Le plus tôt possible, techniquement. Quand elle en aurait le courage, surtout.

-Je sais pas, la prochaine fois que je vais les voir, je suppose. Donc je sais pas quand.
Parce qu'elle voyait plus souvent ses parents par hasard qu'avec une réelle idée en tête, et ça n'avait aucun rapport avec les prétextes qu'elle se donnait pour ne pas faire ce pas en avant vers sa famille. La vérité, c'était qu'après avoir rêvé si longtemps de pouvoir avoir son père et sa mère à ses côtés, elle avait un peu peur. Elle haussa les épaules pour se donner contenance. Et mon père prend tout mieux que ma mère. Ce qui était un fait. Mais ça, c'est surtout parce qu'il culpabilise. Ce qui était un fait aussi, elle s'en rendait bien compte. Mais bon, vu qu'apparemment, ils sont de nouveau ensemble, peut-être qu'il va avoir une bonne influence sur elle ?

code by Mandy

_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1677

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Dim 26 Mar - 17:39

Jane & Edward
Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
Edward savait bien que quand il était question des parents de Jane, tout était un peu compliqué au final. Non pas qu'elle cherche spécialement les complications, mais sa relation avec ses parents étaient un peu particulière. Déjà, elle avait cru son père mort pendant des années, ça suffisait à rendre tout ça bizarre. Mais avec sa mère c'était... un peu un genre de guerre froide par moment. Et Edward s'en était amusé autrefois, maintenant c'était différent. Le jeune homme savait parfaitement que l'opinion de Natasha Hardwick comptait énormément pour elle, même si elle ne le disait pas. Edward connaissait suffisamment son âme sœur – mieux que personne d'autre, osait-il penser même – pour ne pas se laisser berner maintenant, pour savoir qu'elle tenait à cœur que sa mère ne continue pas à lui faire des reproches. Et le jeune homme mentirait s'il affirmait qu'il n'en avait que faire de l'avis de sa belle mère. Ce n'était pas le cas, il aurait bien aimé que la femme l'accepte, qu'elle apprécie qu'il épouse sa fille. Mais bon... elle avait de bonnes raisons de ne pas apprécier leurs unions. On ne pouvait pas dire que le jeune Baker s'était montrer irréprochable avec elle. Il faisait des efforts maintenant, il avait envie de se rattraper, mais il ne pouvait pas non plus effacer le passer. Comme il ne pouvait pas annuler le fait que Perséphone était enceinte de lui, information qu'il n'avait pas hâte que sa belle-famille découvre.

En tout cas, Jane ne savait pas quand elle allait leur dire. Il comprenait qu'elle avait eu d'autre préoccupation, qu'elle n'avait pas eu forcément envie de leur dire après avoir appris qu'il l'avait trompé pendant leur mariage. Maintenant, il devait bien avouer qu'il espérait qu'elle n'allait pas se défiler. Mine de rien, c'était quelque chose d'important à ces yeux qu'elle ait pris son nom, ça signifiait beaucoup. Jane confirma que son père prenait tout mieux que sa mère, parce qu'il culpabilisait. Ça , il ne pouvait vraiment pas lui donner tort. Et maintenant que les parents de Jane étaient de nouveau ensemble, ça allait peut-être améliorer les choses entre tout le monde.

« Je suis content pour toi que tes parents soient de nouveau ensemble. » Même si la situation devait être étrange pour elle, même si c'était en partie angoissant. Au moins, elle avait ses parents. Ils formaient vraiment une famille de nouveau, même si c'était particulier. Une famille forcément plus stable que ce qu'elle formait avec lui en fait... « Enfin de toute façon, ce n'est pas pressé. » Reprit-il pour revenir sur le fait qu'ils ne savaient pas encore qu'elle avait changé de nom. Elle leur dirait quand elle serait prête, comme pour d'autres choses. Et lui, il allait juste attendre. « Même si tu n'as rien fait de mal. » En soit, c'était vraiment pas un drame qu'elle ait changé de nom si ? « Pas plus que de m'avoir épousé en fait. »

Non c'était bien plus ça le fond du drame, qu'ils soient mari et femme.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3602

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Dim 26 Mar - 18:05



Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
J

ane se contenta d'afficher un fin sourire quand Edward affirma qu'il était heureux que ses parents soient de nouveau ensemble. Elle savait qu'il était sincère. Pas parce qu'il se souciait particulièrement de Natasha ou de Joachin, mais parce qu'il savait que c'était ce qu'elle avait voulu, retrouver sa famille comme dans cette prime enfance dont elle n'avait plus que de très très vagues souvenirs. Mais elle-même avait encore un peu de mal à assimiler l'information. Elle devrait sans doute être très heureuse de savoir à nouveau ses parents ensemble, mais quelque chose, au final, l'empêchait de s'en réjouir. Quoi ? C'était difficile à dire, en vérité. Oui, elle aimait les savoir amoureux et ensemble, et elle se disait qu'ils méritaient de s'être retrouvés, mais elle gardait ce sentiment tenace, qui ne l'avait pas quittée depuis le retour de son père dans leur vie. C'était trop tard. Pas pour ses parents, visiblement, et tant mieux (encore que leur différence de "statut" finirait sans doute par poser problème), mais pour elle, vis-à-vis d'eux. Elle n'était plus une enfant, elle était une adulte avec sa propre vie, qui avait quitté le foyer familial depuis un moment déjà, qui était mariée, qui avait sa vie d'adulte, au final. Alors elle ne pouvait pas prétendre être une petite fille de nouveau pour recevoir l'amour de ses deux parents comme on peut en avoir dans son enfance, dans son adolescence. Elle avait tout bonnement le sentiment d'être passée à côté de sa chance, et ça ne l'aidait pas à se sentir totalement contente pour eux... au fond, voilà le souci, elle était jalouse. Ses parents pouvaient faire comme si toutes ces années ne s'étaient pas écoulées et vivre une seconde lune de miel, mais elle ne trouvait pas sa place parmi et au fond, elle n'en avait sans doute pas. Tenez, elle n'était même plus une Hardwick, maintenant. Mais elle n'avait pas envie de se lamenter à ce sujet. Ce serait assez injuste d'ailleurs de le faire auprès d'Edward, qui lui ne reverrait plus jamais ses parents.

Quand il lui dit que ce n'était pas pressé, Jane réalisa que ça l'était peut-être plus que ce qu'elle avait bien voulu dire ou penser. Bien sûr, il n'y avait pas d'urgence. Mais c'était normal qu'elle en parle, ce n'était pas une information anodine, du moins pas pour elle, et ce serait au final injuste envers son époux de ne rien dire. Et puis oui, ils en avaient vu d'autre. Elle était mariée à Baker, alors le fait qu'elle porte son nom, non seulement c'était la suite logique des choses, mais en plus, ce n'était pas ce qui allait les surprendre le plus...

-Non, j'ai rien fait de mal,
répliqua Jane dans un léger sourire, j'ai juste pris la meilleure décision de ma vie. Et elle choisissait de le penser encore, malgré les circonstances. J'irai leur en parler dès demain. Si ça se trouve, ils s'en foutront royalement.

code by Mandy

_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1677

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Dim 26 Mar - 20:58

Jane & Edward
Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
Edward connaissait suffisamment Jane pour savoir certaine chose, il pouvait aussi se baser sur les ressentit qu’il avait de ce qu’elle ressentait, mais il ne pouvait pas non plus tout savoir. Et alors que Jane se contentait de lui adresser un sourire, quand il lui dit qu’il était content pour elle que ses parents soient de nouveau ensemble (le pensant évidemment), il avait le sentiment qu’elle n’était pas si heureuse que ça. Est-ce que c’était parce qu’elle avait besoin de temps pour se faire à l’idée que son père n’était pas mort, que pendant des années elle avait vécu sans père, alors qu’il était bel et bien là, qu’elle avait vu sa mère enchaîner les conquêtes pour compenser. Mais bon, Edward ne pouvait pas non plus savoir exactement ce qu’elle ressentait. Ce qu’elle pensait de tout cela, même s’il y avait quelque chose qui lui disait qu’elle n’était pas vraiment à l’aise avec la situation. En tout cas, Edward n’avait pas l’intention de lui mettre la pression pour qu’elle dise à ses parents qu’elle avait changé de nom, surtout si elle angoissait à cette idée, si elle se demandait comment ils allaient le réagir. Ce n’était en soit pas très grave qu’elle mette un peu de temps avant de leur dire, même si le jeune homme ne pouvait pas nier qu’il avait envie que ça arrive, qu’elle parle officiellement de son nom. Celui qu’elle portait maintenant, parce qu’elle était mariée avec lui. La situation était compliquée, le jeune homme ne pouvait pas nier le fait que ça lui ferait du bien qu’elle l’assume comme cela, même si ce n’était qu’un détail sans doute. Mais un détail qui avait quand même son importance. Et puis, en soit, ce n’était vraiment pire que ce qu’elle avait déjà fait à la base.

Le jeune homme afficha un léger sourire quand Jane affirma qu’elle n’avait rien fait de mal. Quelque chose lui disait que les parents de Jane ne pensaient pas vraiment la même chose, au moins Natasha Hardwick. Elle faisait une erreur en l’épousant et le fait qu’elle avait appris ce qui s’était passé avec Perséphone au moment de leur mariage, c’était bien une preuve qu’elle n’avait peut-être pas fait une bonne chose. Edward avait constamment peur de ça d’ailleurs, que son épouse finisse par se dire qu’elle avait fait une erreur justement. Qu’elle décide que ça ne servait à rien de se battre, parce qu’elle avait fait une erreur. Le sourire du jeune homme se fit plus grand encore quand Jane affirma qu’elle avait juste pris la meilleure décision de sa vie. Edward avait envie de la croire, parce qu’il la sentait sincère, mais quand même.

« Et si ça se trouve, ton père va venir me bouffer. »
Dit-il alors, sans perdre son sourire, sans le penser vraiment. Non, en fait, il espérait vraiment que son beau-père allait accepter cette situation, qui n’était pas grand-chose au final à côté de leur mariage. Parce que mine de rien, c’était juste une suite logique.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3602

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Dim 26 Mar - 21:33



Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
J

ane n'avait pas la moindre idée de la manière dont ses parents allaient réagir à la nouvelle, mais au pire, il est évident qu'ils n'étaient plus à ça près. Ils étaient officiellement mariés, ils vivaient ensemble, alors à côté de ça, le fait qu'ils portent à présent le même nom, ce n'était pas si terrible, non ? Et puis, il valait mieux ça plutôt que le fait qu'Edward devienne un Hardwick et "salisse" potentiellement leur nom (même s'ils y étaient certainement bien moins attachés que pouvaient l'être les Baker avec le leur, et pour cause, ce dernier était associé à tout un héritage, tout un patrimoine comme sa famille ne pourrait jamais prétendre en posséder - et n'avait jamais voulu en posséder par ailleurs, il faut bien le dire). Elle verrait bien, dans tous les cas, elle n'avait pas choisi de porter ce nom pour le cacher à tout le monde, c'était plutôt l'inverse, que tout le monde ne puisse que savoir qu'elle avait épousé Edward, et qu'elle en était fière, en dépit des circonstances et même si cela devait faire d'elle une salope sans nom. Donc oui, elle verrait bien, mais elle leur apprendrait la vérité. Leur réaction, après, elle ferait avec. Jane ne put s'empêcher d'esquisser un sourire en coin quand Edward supposa que son père allait potentiellement le bouffer. Mieux valait en rire, après tout, même si Jane préférait ne jamais y songer trop longtemps, à ce que cela signifiait pour elle que d'être la fille d'un vampire. Le fait que son père lui survivrait pour des siècles, voire des millénaires, le fait qu'un jour elle aurait l'air plus vieille que lui... C'était facile de ne pas trop y prêter garde pour le moment, et la différence physique entre ses deux parents ne se voyait pas spécialement pour l'instant, mais un jour. Enfin bon, ce n'était pas le propos pour le moment. Il ne fallait pas faire un drame d'une simple plaisanterie.

-Possible,
répondit-elle d'un ton trop sérieux pour être sincère, car évidemment, elle savait bien que son père ne s'en prendrait jamais, ô grand jamais à Edward, il était devenu un "monstre" selon ses propres dires, mais pour autant, Jane n'avait jamais rencontré qui que ce soit d'aussi humain que lui, jamais. Il le défendrait sans doute, même, contre sa mère. Quoique non en fait. Il peut pas te bouffer, ça me tuerait. Elle marqua une légère pause, avant d'ajouter sans en croire un mot : Dommage. Nouvelle pause. Si tu devenais un vampire, peut-être que je vivrai éternellement, en fait. C'est peut-être pas un mauvais plan.

Mais est-ce que les myrihandes pouvaient devenir des vampires ou ne finissaient-ils pas seulement par se vider de leur sang. Et étaient-ils encore des myrihandes à ce moment-là. Autant de question qu'il était techniquement inutile de se poser, ça n'arriverait pas.


code by Mandy

_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1677

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Dim 9 Avr - 10:41

Jane & Edward
Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
Edward ne pensait évidemment pas ce qu’il disait quand il affirmait que le père de Jane le boufferait. Il disait cela parce que l’homme était un vampire (et c’était la raison pour laquelle il n’était pas mort à l’époque et qu’il était revenu dans la vie de sa fille, ainsi que de sa femme apparemment), mais il ne croyait pas que son beau-père puisse décider de le bouffer pour autant. Du peux qu’il avait vu de Joachin Hardwick, il semblait vraiment humain. Et au final, les choses étaient bien plus facile avec l’homme qu’avec la mère de Jane, pour la simple et bonne raison que l’homme faisait tout pour rattraper les années qu’il avait perdu avec sa fille et donc qu’il était beaucoup plus indulgeant. Le jeune homme ne perdit donc pas son sourire quand Jane affirma – bien trop sérieusement pour qu’il le prenne au sérieux donc – que c’était possible. En même temps, ce n’était techniquement pas impossible, même si le jeune homme se doutait que ce n’était pas quelque chose qu’il allait avoir envie de faire. Et tant mieux, parce qu’au final, ils n’avaient aucune idée de ce qu’ils deviendraient si l’un d’entre eux se retrouvaient mordu par un vampire au point de ne pas en survivre et d’être transformé. Est-ce qu’ils seraient même transformés ? Edward n’avait aucune envie de tester pour vérifier ce qui allait se passer. Il s’était déjà fait mordre, un peu, par un buveur de sang, ça lui suffisait comme ça.

Et puis, au final, peut-être que ça allait donc simplement les tuer. Au moins tuer Jane, ce qui n’était évidemment pas dans les intérêts de son père, ni de sa mère. Au final, le jeune homme se disait qu’heureusement que sa vie était liée à celle de son âme sœur, au moins ça faisait deux personnes en moins dans ce bas monde qui pourrait mettre à exécution des envies de meurtre, puisqu’il se doutait qu’ils pouvaient en avoir vraiment envie. Au moins Natasha.

« Ou peut-être qu’au contraire nous allons tous les deux mourir et je serais le seul à revenir à la vie. » Sous les traits d’un vampire donc, si le père de la jeune femme décidait de le bouffer. Encore une fois, ils ne pouvaient pas le savoir et le jeune homme n’avait aucune envie de vérifier ce qui allait bien pouvoir se passer si un vampire décidait de faire de lui son quatre heures (quoi qu’il devait être bien trop délicieux pour être un quatre heures, même comme ça le jeune homme ne manquait pas d’orgueil). « Et je n’aurais donc plus qu’à me laisser mourir de désespoir. »

Ajouta-t-il, sans plaisanter autant qu’avant. Parce qu’au final, il pensait sincèrement ce qu’il venait de dire. Si jamais le jeune homme devait survivre à Jane, il ne se voyait pas continuer une seule seconde sans elle. Il le savait, il mourrait de ne pas l’avoir à ses côtés et ce n’était pas seulement parce qu’ils étaient des myrihandes. Sa vie n’aurait aucune valeur sans elle.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3602

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Dim 9 Avr - 11:02



Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
B

ien sûr, ils évoquaient là un scénario qui n'avait pas la moindre chance de se produire, en réalité. Jane ne connaissait pas très bien son père, il lui manquait toute cette enfance et toute cette adolescence qu'elle n'avait pas pu passer avec lui pour prétendre cela, mais pour ce qu'elle avait pu voir de Joachin Hardwick, c'était un homme bon, et surtout qui avait à coeur de rattraper ses erreurs passées, qui était aujourd'hui plus capable de se contrôler qu'il ne l'avait à une certaine époque, et qui donc ne lui ferait jamais de mal, pas plus qu'à Edward, puisque faire du mal à l'un revenait dans tous les cas à faire du mal aux autres. Tous les propos qu'ils tenaient l'étaient sur le ton de la plaisanterie (enfin, ils avaient un humour bien à eux, quoi, il faut dire ce qui est), même si quelque part, les questions que soulevaient ce cas de figure improbable nourrissaient quelque peu sa curiosité. Elle avait déjà peine à comprendre sa propre condition de myrihande et donc de créature, même si elle avait fini par l'apprivoiser et même par l'aimer, alors il lui était encore plus compliqué de comprendre les subtilités qui régissaient de manière générale les créatures de toute sorte. Est-ce qu'une créature qui se faisait mordre par une autre créature en devenait une autre par la même occasion et perdait ses capacités précédentes ? Est-ce qu'il existait des sortes d'hybrides ? Tout ça, elle n'y comprenait rien... Et même si ça la rendait curieuse, elle n'avait clairement pas l'intention de faire des recherches approfondies sur le sujet, autant dire que ça avait toutes les chances de demeurer un mystère. Ce qui était certain en tout cas, c'est que la jeune femme allait s'épargner une démonstration en direct de la situation. Ils tentaient bien souvent le diable et se mettaient dans des situations impossibles, mais il ne fallait pas exagérer non plus. Ils auraient suffisamment d'emmerdes à l'avenir pour s'épargner une emmerde de cette ampleur, justement. Par ailleurs, le scénario qui voulait que l'un des deux survive et pas l'autre lui déplaisait profondément. Même si Edward prétendait qu'il mourait dans la foulée si ça devait arriver. Elle préférait qu'ils meurent ensemble ou pas du tout.

-Tu parles, tu vivrais très bien sans moi,
répliqua-t-elle dans un fin sourire. Et au fond, elle le pensait bel et bien. Il l'avait déjà plus ou moins envisagé, quelque part, quand il avait couché avec Perséphone au lieu de la rejoindre. Mais elle n'avait pas forcément envie de revenir là-dessus, ceci dit. Il parviendrait sans doute à lui survivre, mais elle ne laisserait pas cette occasion se présenter. Même si ça semble incroyable à imaginer, je le reconnais, ajouta-t-elle avec humour. Je devrais être indispensable à la vie de n'importe qui.


code by Mandy

_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1677

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Dim 9 Avr - 11:29

Jane & Edward
Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
Edward ne mentait pas quand il affirmait qu’il n’aurait pas d’autre choix que de se laisser mourir, si jamais il devait survivre à Jane. C’était ce qu’il avait envisagé, quand la jeune femme avait été malade et qu’il avait eu peur qu’elle ne s’en remette pas. Le jeune homme n’avait pas été parfait à tout moment, il avait cru pouvoir vivre sans elle autrefois, il avait couché avec Perséphone (et il se doutait que cette information continuait de planer au-dessus de leur tête), mais cela ne signifiait pas pour autant qu’il vivrait très bien sans elle. Ce qu’elle affirma donc et le jeune homme se doutait qu’elle le pensait au fond. Ce qui ne lui plaisait pas vraiment en réalité. Parce qu’il n’avait pas envie qu’elle pense qu’il puisse vivre sans elle. Quand bien même, il avait merdé plus d’une fois et quelque chose lui disait que ça n’allait pas s’arranger comme ça en claquant des doigts. Oui, il avait cru parfois qu’il pouvait vivre sans Jane, mais maintenant, il savait parfaitement que c’était impossible. Si elle devait mourir, si elle devait disparaître de son existence, le jeune homme n’aurait plus aucune raison de survivre. En même temps, c’était dans leur nature après tout. Parce que quand bien même ils étaient hypothétiques, ils parlaient de situations probables peut-être sans qu’ils ne le sachent vraiment (parce qu’ils n’avaient aucune idée de ce qui se passerait si un vampire décidait de s’en prendre à l’un d’entre eux), cette situation n’avait aucune raison d’arrive. Pour la simple et bonne raison qu’ils étaient des myrihandes, qu’ils n’étaient plus humains à nouveau, qu’ils allaient donc quitter cette vie ensemble. Et cette perspective plaisait au cadet des Baker en effet. Parce qu’outre le fait qu’il n’avait aucune envie de vivre sans son âme sœur, d’envisager une vie sans Jane, il n’avait pas spécialement envie d’imaginer son âme sœur vivre sans lui.

« Tu es indispensable à la mienne en tout cas, et c’est suffisant. »
Rétorqua-t-il alors, toujours sur le ton de la plaisanterie. Parce qu’à choisir, il préférait continuer sur le ton de l’humour, leur humour un peu particulier, qu’ils avaient perdu pendant un temps et qu’ils avaient enfin retrouvé. Mais il reprit tout de même, plus sérieusement. « Mais je suis sérieux quand je te dis que je serais incapable de vivre sans toi. » Il plongea son regard dans celui de son âme sœur. Il voulait qu’elle comprenne qu’il ne mentait pas, qu’il était sincère et que quand bien même le passé ne le prouvait pas vraiment, les mots qu’il prononçait étaient plus que sérieux. « Si tu devais disparaître, je n’aurais aucune raison de survivre. Si tu avais dû… » Il marqua une courte pause, avant de reprendre. « Si tu avais dû mourir de la malade… je ne serais pas là aujourd’hui. » Il le savait, il s’en était rendu compte, il avait été prêt à juste disparaître en même temps que son âme sœur, lien ou pas, pouvoir ou pas, âme sœur ou pas. Parce que c’était comme ça. « Ça doit être un truc de famille. » Ajouta-t-il finalement, d’un ton plus léger.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3602

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Dim 9 Avr - 11:46



Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
J

ane afficha un sourire quand Edward affirma que, quoi qu'il en soit, elle était indispensable à sa vie. Elle devrait le savoir, au fond, puisqu'elle ressentait tout ce que lui-même ressentait, et puisque tout ce qu'ils avaient vécu ne pouvait que normalement le lui confirmer, mais elle ne se fiait plus vraiment à ses convictions depuis qu'elle avait vu certaines s'effondrer de manière assez violente après les révélations qui lui avaient été faites au terme de leur mariage. Pourtant, la réciproque était clairement vraie. Jane ne pouvait pas vivre sans Edward, ça lui était parfaitement impossible, et c'était d'ailleurs pour cette raison qu'elle se trouvait encore là, qu'elle faisait de son mieux pour lui pardonner ce qu'elle n'aurait jamais concédé à qui que ce soit d'autre. C'était pour cette raison qu'elle essayait de trouver en elle la force de lui pardonner... mais ce n'était malgré tout pas des plus simple. Pour preuve, elle n'y était toujours pas vraiment parvenue en réalité, même si la situation, entre eux, s'était tout de même apaisée. Quand il lui affirmait être plus que sérieux quand il affirmait ne pas pouvoir vivre sans elle, elle sentait chaque fibre de son être prête à admettre que c'était bel et bien la vérité... Elle le voulait, oui, elle voulait y croire, elle ne demandait que ça. Mais ce qui semblait certain nécessitait maintenant sans cesse d'être remis en question. Parce qu'en fait, elle se sentirait un peu bête, elle devait le reconnaître, si elle se laissait trahir une nouvelle fois. Il assura que si la maladie l'avait consumée, il n'aurait pas tenu, il serait parti après elle. Peut-être que c'était vrai... Est-ce que c'était une bonne chose ? Elle n'en savait rien. Elle aimerait qu'il se sacrifie pour elle, par amour, mais d'un autre côté, elle ne supporterait jamais d'être à l'origine de sa mort, même si elle n'y pourrait pas grand-chose en l'occurrence. Jane afficha un sourire cette fois un peu triste quand le jeune homme ajouta que ce devait être un truc de famille. Sans aucun doute, il parlait de ses parents. Et elle n'aimait pas spécialement l'entendre revenir sur cet épisode douloureux de son existence.

-Et ta famille, justement ?
répondit-elle alors simplement. Que tu laisses Preston, je veux bien, mais tu laisserais jamais Ambre. Tu continuerai à vivre pour elle, ça j'en suis sûre.

Ou pas, en fait, elle n'en savait rien, mais elle se disait que ce devait forcément être le cas. C'était plus simple pour elle, elle savait qu'elle ne laisserait personne seul. Sa mère avait retrouvé son père, Gwenn avait Arthur, on se consolerait bien vite de son absence. Bon, d'accord, ce n'était pas du tout à l'ordre du jour, mais vu qu'ils n'étaient pas doués du tout, tous les deux, c'était quand même envisageable.


code by Mandy

_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1677

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Dim 9 Avr - 12:18

Jane & Edward
Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
Edward savait qu’il avait perdu la confiance de Jane, que même s’il disait quelque chose, elle ne pourrait pas s’empêcher de douter. Parce qu’il l’avait trahi, parce qu’il avait mentit, parce qu’il lui avait fait du mal alors qu’il avait juré de l’aimer et de ne jamais lui en faire. Parce qu’il avait couché avec Perséphone et qu’elle ne lui pardonnait toujours pas. Elle était là encore, parce qu’elle ne se sentait pas capable d’arriver à vivre sans lui, mais ce n’était pas parce qu’elle lui avait pardonné. C’était juste parce qu’elle n’avait au fond pas le choix. Si Jane avait pensé pouvoir se séparer de lui, elle l’aurait fait. Et Edward en avait parfaitement conscience, il savait qu’il devait mériter de nouveau la confiance de Jane. Et il savait que pour ça, il devait se montrer extrêmement patient. Son âme sœur n’allait pas lui accorder sa confiance de sitôt, ils ne savaient même pas au fond si cela allait arriver un jour. Edward avait envie de croire que oui, qu’elle allait parvenir à lui pardonner son écart, qu’elle allait avoir de nouveau confiance. Mais en même temps, il ne pouvait pas non plus être sûr à cent pour cent, il pouvait simplement essayer d’avoir confiance en leurs sentiments et sur le fait qu’ils étaient indispensables l’un pour l’autre. Mais en même temps, Edward ne pouvait pas laisser son âme sœur croire qu’il serait capable de survivre sans elle. Ce n’était pas le cas, vraiment pas. Elle pouvait en douter, en soit il comprenait, mais lui ne doutait pas une seule seconde. Même maintenant, en sachant qu’il allait avoir un enfant, qu’un enfant n’aurait plus de père s’il devait mourir, il lui était impossible de concevoir de vivre sans son âme sœur. Ce qui n’avait, bien sûr, aucune raison d’arriver puisqu’ils étaient de nouveau des myrihandes, mais quand même. Et oui, le jeune homme ne pouvait pas nier qu’il pensait à ses parents, sa mère plus précisément, en parlant de l’héritage familiale. Si pendant un temps, il en avait voulu à sa mère (et à Preston parce qu’il n’avait pas veillé sur elle, mais ça avait été plus une excuse à l’époque) parce qu’elle les avait abandonnés, elle ne s’était pas battu pour eux. Mais maintenant, il comprenait, maintenant que sa situation avait changé, maintenant qu’il vivait la même chose… il comprenait qu’elle en soit arrivée à un tel stade.

« Non. » Dit-il simplement, sincèrement, catégoriquement. Son ton était sérieux, parce qu’il l’était tout bonnement. « Ça fait peut-être de moi un sacré connard. » Mais en même temps, c’était ce qu’il était. « Mais je ne le ferai pas. »

Vraiment pas, il ne survivrait pas à Jane, même pas pour Ambre. Quand bien même il n’avait aucune envie d’abandonner, il le ferait parce que la situation ne lui laissait pas le choix. Le jeune homme voulait vraiment que son épouse s’en rende bien compte. Qu’elle ne doute pas une seule seconde de la véracité de ses paroles, même si elle avait dû mal à lui faire confiance.

« Tu es mon âme sœur… » Dit-il en caressant la joue de Jane de sa main et en plongeant son regard dans le sien. « Je ne pourrais jamais vivre sans toi. »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3602

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Dim 9 Avr - 13:14



Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
J

ane ne pensait pas se tromper en affirmant que Ambre serait l'une des raisons pour lesquelles Edward accepterait de rester en vie si elle devait mourir. Elle savait combien, après tout, le jeune homme tenait à sa soeur, et c'était parfaitement normal, même si Jane, parce qu'elle était trop possessive, se sentait parfois jalouse de la complicité des deux Baker (même si celle-ci se voyait entachée par de constants conflits - desquels elle était bien souvent, même si indirectement, responsable au demeurant). Ce serait normal qu'il choisisse de rester pour elle quoi qu'il en soit. Mais il lui assura le contraire, en la regardant dans le blanc des yeux, de sorte qu'il était plus que difficile de douter de la sincérité de son propos. Et ça lui plaisait, en définitive. Ce qui faisait certainement d'elle une parfaite petite garce, tout comme Edward assumait que cette façon de voir les choses faisaient sans doute de lui un parfait connard. Cela étant dit, sans doute fallait-il pondérer un peu les choses, ils n'avaient jamais été confrontés directement à cette situation, ils ne pouvaient donc exactement savoir de quelle manière ils auraient potentiellement fini par y réagir... Fallait-il espérer maintenant que l'expérience ne le leur apprenne pas. Donc, Edward préfèrerait se donner la mort, quitte à abandonner sa soeur. Au fond d'elle, Jane ne put s'empêcher de se poser une autre question, qu'elle s'abstint de formuler malgré tout. Serait-il également capable d'abandonner son enfant pour elle ? Pour l'instant, forcément, ça devait être le cas, le fait qu'il devienne père était encore un concept bien trop abstrait. Mais plus tard... Bon d'accord, il fallait qu'elle arrête de penser à ça sans arrêt. Mais c'était plus facile à dire qu'à faire, au final. Pour autant, quand il la regardait dans le blanc des yeux et lui affirmait qu'elle était son âme soeur et que, bien sûr, il ne pourrait jamais vivre sans elle, la moindre fibre de son être avait envie de se plier à cette simple affirmation, parce que c'était simple et rassurant.

-OK, répliqua finalement Jane dans un léger sourire en coin, je te crois, ça ne servait à rien d'en discuter de toute façon. Edward croyait en ses propos, elle le sentait. Ce n'était peut-être pas pour autant qu'ils étaient sincères, on pouvait mentir en se mentant à soi-même, mais c'était rassurant quand même. Et je confirme, tu es un sacré connard. Mais ça, c'est pas nouveau, après tout. J'ai toujours eu un faible pour les connards.

Ou pas, mais bon, elle avait toujours eu un faible pour lui. Au final, ça revenait à peu près au même, et puis, comme elle n'était pas mieux que lui, ils s'étaient en définitive bien trouvés. Qui se ressemble s'assemble comme on dit. Envers et contre tout, dans leur cas.


code by Mandy

_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1677

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Dim 9 Avr - 13:48

Jane & Edward
Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
Edward savait que Jane n’avait que peu de raison de le croire, quand bien même il pensait chaque mot qu’il venait de prononcer. Parce que la jeune femme était bien placée pour savoir que par moment, on pouvait vraiment penser quelque chose, mais faire autrement ensuite. Preuve en était de ce qui s’était passé avec Perséphone, ce qui continuait encore et toujours de roder autour d’eux et qui n’allait évidemment pas disparaître comme ça. Bien sûr, donc, Jane avait de bonne raison d’avoir encore des réserves, mais Edward espérait qu’un jour elle n’ait plus aucune raison de douter, qu’elle ne doute plus une seconde du fait qu’il l’aimait et qu’il était prêt à tout pour elle. Même s’il avait merdé dans le passé et qu’il ne pouvait pas assurer ne plus merder dans le futur, il savait que ce n’était pas le genre de promesse qu’il pouvait faire. Oh, il n’avait évidemment pas l’intention de tromper encore Jane et il savait que ça n’arriverait jamais plus, mais les situations dans lesquelles se mettaient par moment les myrihandes du feu, ne pouvaient pas leur garantir la sérénité non plus. Mais même si Jane n’avait pas vraiment de raison de le croire, d’avoir confiance en lui, Edward espérait qu’elle allait le faire. Parce qu’il pensait chaque mot qu’il prononçait, au plus profond de lui, dans chaque fibre de son être. Oui, si jamais Jane avait dû mourir, il serait mort avec elle. Ambre ou pas, enfant ou pas, en cet instant précis, Edward savait que s’il devait survivre à Jane, il ne s’en remettrait tout simplement pas et qu’il ferait tout pour la rejoindre. C’était horrible comme pensée, sans doute, mais s’ils étaient destinés à être des âmes sœurs et mourir ensemble, alors c’était qu’il y avait une raison à tout cela, qu’ils ne pouvaient pas survivre l’un sans l’autre.

Jane décida apparemment de le croire, ou alors elle clôturait simplement le débat, parce qu’il n’y avait aucune raison qu’ils en discutent. Edward pensait ce qu’il disait, mais est-ce qu’elle pensait que ce qu’il disait était vrai. Au fond, le jeune homme ne savait pas et il avait bien conscience du fait que Jane avait toutes les raisons du monde de se méfier. Mais il aimait l’entendre lui dire qu’elle le croyait. Et puis, au fond, cette situation ne se présenterait pas. Parce qu’ils étaient de nouveau eux-mêmes et qu’ils allaient mourir ensemble. Edward afficha un léger sourire quand Jane précisa qu’il était bel et bien un connard, mais qu’elle avait toujours eu un faible pour les connards. Bon, il n’y croyait pas trop, mais il prenait le compliment (oui parce qu’à ses yeux c’était un compliment).

« Je l’ai toujours su. » Ou pas, parce que mine de rien, en dehors de lui, les ex de la jeune femme étaient loin d’être des connards. Mais puisqu’elle avait forcément toujours été attirée par lui, autant qu’il avait toujours été attiré par elle, alors ça devait être vrai. « Tu sais… » Reprit-il de nouveau sérieusement. Il ne savait pas vraiment pourquoi il allait dire ça, mais il le disait. « Avant, j’en voulais vraiment à ma mère. Plus qu’à Preston en fait, mais comme je ne pouvais pas le lui reprocher vraiment à elle, j’ai décidé de tout lui mettre sur le dos. » Il ne parlait pas souvent de sa famille, pas comme ça, mais avec Jane tout était bien plus simple. Et elle savait parfaitement ce qu’il ressentait, il n’avait pas besoin de jouer les durs, elle le connaissait par cœur. « Mais depuis que tout s’est accéléré entre nous…» Parce qu’ils se connaissaient depuis toujours après tout, sans que leur relation ne soit la même. Mais il y avait eu un avant et un après, un moment où Edward avait su, sans pourtant l’accepter, qu’elle était la femme de sa vie. « Je suis incapable de lui en vouloir encore. »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3602

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Dim 9 Avr - 14:53



Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
J

ane était loin d'être convaincue par le fait qu'Edward ait bel et bien toujours su quel faible elle avait pour les connards, tout comme Jane n'était pas certaine d'avoir toujours eu ce faible pour sa part. Bon, rétrospectivement, si elle devait poser un regard neutre sur son passé, elle pouvait bien avouer qu'elle avait sans doute toujours aimé celui qui à l'époque était son voisin. Elle avait fait passer son affection pour de la rancoeur et de la haine parce que c'était plus facile à exprimer, parce que c'était plus avouable, aussi, mais quoi qu'il en soit, à cette époque comme aujourd'hui, Edward Baker avait toujours été un crevard... donc bon... Ses exs n'étaient pas des connards, eux (encore que, pour certains... au singulier), mais en même temps, elle était sorti avec eux sans forcément les aimer. En y croyant parfois, mais sans pouvoir se défaire du sentiment qu'elle éprouvait pour un autre, un sentiment qui avait fini par triompher sur tous les autres. Et même si ces sentiments étaient encore difficiles à assumer par instants, ils n'en étaient pas moins irrémédiablement constitutifs de ce qu'elle était, de ce qu'ils étaient. Quand Edward reprit son sérieux, c'est avec tout autant de sérieux que la jeune femme l'écouta. Si Jane savait tout du passé d'Edward, si elle le connaissait mieux que quiconque, elle n'obtenait que rarement de lui des confidences quand il était question de ses parents, et Jane évitait d'aborder le sujet avec lui. Elle devinait qu'il était encore très douloureux, ce même si quelques années avaient passé. Et elle appréciait donc à sa juste valeur le fait qu'il se confie à elle à ce sujet.

Il lui avoua donc que, au fond, à l'époque, c'était à sa mère qu'il en voulait. Il n'avait pas besoin de lui expliquer pourquoi, elle le comprenait parfaitement bien. Il lui en voulait de ne pas avoir eu la force de rester auprès d'eux après le décès de son époux... Et cette rage qu'il ne pouvait se permettre d'avoir contre elle, il l'avait transféré sur Preston (qui n'avait certainement pas eu besoin de cela pour culpabiliser plus que de raison au sujet de cette situation). Il n'avait jamais exprimé son sentiment sur cet épisode de sa vie, et elle appréciait vraiment qu'il se confie à elle. Et quand il ajouta qu'il ne pouvait plus en vouloir à sa mère à présent, elle comprenait très bien ce qu'il voulait dire. Il savait ce que c'était maintenant que d'aimer quelqu'un au point de ne pas s'imaginer vivre sans lui. Ses parents avaient vécu ça. Une vraie passion. Et plus le temps passait, plus Jane se disait que c'était la même chose pour ses propres parents, ce qu'elle était incapable de comprendre au début, quand elle pensait que sa mère cherchait seulement à remplacer son père dans les bras d'autres hommes, sans scrupule. Pourtant, leur relation avait retrouvé toute son ampleur, malgré tant d'années d'absence. C'était peut-être pour ça que Jane et Edward étaient capable de s'aimer à ce point, quitte à en avoir mal. Ils avaient de qui tenir.

-Et à Preston, tu lui en veux encore ?
demanda-t-elle alors, qui profitait de ses confidences pour inviter son âme soeur à se confier un peu plus.


code by Mandy

_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1677

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Dim 9 Avr - 15:31

Jane & Edward
Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
Edward ne parlait pas souvent de ce qu’il ressentait en rapport à ses parents, en fait il ne le faisait jamais. Ça lui était arrivé d’en parler à Jane bien sûr, comme ça, rapidement, mais jamais aussi sérieusement. Pas comme ça en tout cas, quand bien même son âme sœur savait parfaitement ce qu’il ressentait concernant le décès de ses parents. Edward appréciait d’ailleurs qu’elle n’aborde jamais le sujet, parce que ce n’était pas quelque chose qu’il appréciait de parler en temps normal. Il avait besoin que ça vienne de lui en fait, parce que ce n’était pas du tout évident. Il y avait des sujets comme ça… a une époque, les parents de Jane aussi étaient un sujet sensible et l’était encore par moment. En tout cas, c’était bien la première fois que le jeune homme parlait ainsi de sa mère avec Jane, en fait c’était même sans doute la première fois qu’il exprimait vraiment les sentiments qu’il avait eu à l’époque et qu’il avait eu encore pendant un moment. Et ce qu’il apprécia, c’était le fait que Jane le prit à sa juste valeur. Edward ne disait pas ça juste comme ça, ça lui faisait du bien au fond, de pouvoir se confier sur ce qu’il ressentait. Comme s’il se libérait un peu d’un poids, un poids qui n’était pas du tout négligeable. Parce que mine de rien, ça avait quelque peu chamboulé sa vie pendant un long moment, ça avait eu des conséquences sur sa relation avec son frère ainé après tout.

Mais maintenant, tout était un peu différent. Il souffrait encore de l’absence de ses parents, il ne pouvait pas le nier. Il avait toujours envie de venger la mort de son père, même s’il ne savait absolument pas qui était responsable de son décès. Il avait envie de se venger parce qu’on lui avait pris quelque chose et que ça lui faisait du mal encore aujourd’hui. Cependant, il voyait quand même les choses un peu différentes, surtout concernant sa mère. Elle aimait si fort son père qu’elle n’avait pas pu lui survivre, tout comme lui ne se voyait pas survivre à Jane. Il le comprenait, il ne pouvait plus le lui reprocher. Ses parents s’aimaient forts, comme les deux myrihandes s’aimaient. Au fond, ils avaient de qui tenir, même s’ils ne s’en étaient pas rendu compte avant. Comme quoi, il y avait forcément une âme sœur quelque part, pour tout le monde. Que le lien qui unissait Jane et Edward n’avait pas lieu que parce qu’ils étaient des créatures, mais peut-être juste parce qu’ils étaient destinés à cela. Qu’ils n’avaient pas besoin de leurs pouvoirs pour s’aimer si fortement qu’ils ne pouvaient pas vivre l’un sans l’autre. Que ça valait la peine de se battre. Et Preston, est-ce qu’il lui en voulait encore ? Jane semblait avoir envie de profiter de ses nouvelles confidences pour en obtenir encore un peu. Il aurait pu se braquer, mais il ne le fit pas. Ce n’était pas pour rien qu’il avait abordé le sujet en fait.

« Je… je ne crois pas non. »
Dit-il dans un soupir, ce qui était assez dur à avouer en fait. « Je n’ai aucune raison de lui en vouloir, il n’y ait pour rien. C’est bête, mais je crois que notre relation d’avant me manque. » Voilà encore des choses qu’il n’aurait jamais pensé dire un jour. Mais Jane était celle qui récoltait le plus de ses confidences. « Et je t’interdis de lui répéter ce que je viens de te dire. » Lui affirma-t-il dans un ton bien plus léger. Même s’il était sérieux, il n’avait aucune envie que Jane dise à Preston ce qu’il venait de dire à son sujet. Fierté oblige.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3602

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Dim 9 Avr - 17:12



Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
J

ane ne savait pas à quel moment ils en étaient arrivés exactement à parler ainsi des problèmes de famille d'Edward, mais quelque part, ça allait très bien à Jane. Elle en avait assez de se focaliser sur ses propres problèmes. Ca lui faisait du bien de recueillir les confidences de son interlocuteur, elle avait le sentiment que c'était de cette façon, pour le moment en tout cas, qu'ils pouvaient espérer gagner en complicité et en intimité, en se confiant ce qu'il y avait de plus fort et de plus secret en eux, ce qui les travaillait sans qu'ils osent forcément l'avouer, y compris à eux-mêmes. Ce n'était pas forcément la conversation la plus amusante qu'ils puissent avoir tous les deux, mais c'était une conversation apaisante malgré tout, où elle avait le sentiment qu'ils retrouvaient de ce degré de proximité qu'elle ne se sentait pas prête à lui accorder d'une autre manière. Et puis, c'était aussi vraiment la preuve que leur relation allait bien au-delà de leurs pouvoirs ou de leur lien, de ce qu'ils partageaient physiquement, en somme. Edward lui confia, finalement, qu'il n'en voulait plus vraiment à Preston, et au fond, même si cette histoire ne la concernait pas directement, elle appréciait de l'entendre. Certes, ça ne changeait pas grand-chose pour elle, mais ça changeait quelque chose pour lui et donc Jane avait le sentiment que ça avait du sens pour elle aussi. Il ajouta que leur relation d'avant lui manquait. Elle le croyait sans mal. Les Baker souffraient, tous autant qu'ils étaient (et elle s'incluait dans le lot à présent qu'elle portait leur nom) d'une fierté mal placé qui les empêchaient par moment de se dire ce qu'ils ressentaient vraiment ou de reconnaître leurs torts. Là, présentement, elle savait qu'Edward faisait un réel effort pour lui parler, et elle appréciait, sincèrement.

-OK, je lui dirai rien,
répliqua-t-elle dans un fin sourire. Elle savait qu'il plaisantait en disant cela, mais d'un autre côté, elle devinait quand même qu'il n'apprécierait pas spécialement qu'elle se permette de répéter ses confidences à son frère. Mais je pense que tu devrais le lui dire, de ton côté. Non pas qu'elle ait forcément son mot à dire là-dedans, mais elle se le permettait tout de même. Parce qu'en l'occurrence, elle pensait qu'il ne faudrait pas grand-chose pour que les deux frères Baker retrouvent leur complicité d'avant. Je pense que votre complicité d'avant lui manque à lui aussi. Sinon, il n'aurait pas accepté d'être témoin à notre mariage, tu ne crois pas ?

Il n'avait pas hésité un seul instant à endosser ce rôle, ce n'était pas rien, tout de même. Jane, en tout cas, acceptait de penser que ça signifiait beaucoup. Mais avec ces deux bornés de Baker, hein...


code by Mandy

_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1677

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Dim 9 Avr - 18:17

Jane & Edward
Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
Edward n’en revenait pas vraiment, au fond, de parler de Preston avec Jane. Non pas qu’ils ne l’avaient jamais fait, mais pas de cette manière. En fait, même avec Jane, le jeune homme ne s’était jamais autant penché sur ce qu’il ressentait concernant son aîné, ses parents et tout ce qui avait pu gâcher leur relation. Ces évènements qui avaient eu lieu il y a quelque temps tout de même, mais qui semblaient encore plus lointaine au cadet des Baker. Parce que mine de rien, depuis la mort de ses parents, il était arrivé énormément de chose à Edward. Sa relation avec Jane principalement, le centre de tout, sur lequel se greffé certaines choses bien, d’autres choses moins bien. En tout cas, cela lui faisait du bien de se confier comme ça. Peut-être que ça pouvait leur faire du bien, c’était un peu comme un genre de nouvelle étape. Après la décision de déménager et de s’installer ensemble dans une autre maison, pour repartir sur de bonnes bases, le fait de se confier un peu plus profondément (et pas physiquement donc) sur leurs sentiments, ça ne pouvait que leur faire du bien. En tout cas, mine de rien, Edward appréciait de parler de tout cela à son épouse. Quand bien même, il n’était pas question pour lui d’en parler autrement.

La jeune femme affirma alors qu’elle n’avait pas l’intention de lui dire quoi que ce soit, ce qui tira un sourire en coin au jeune homme. Il appréciait qu’elle ne le fasse pas, parce qu’il était bien trop fier pour avouer à son aîné ce qu’il ressentait vraiment, le fait que leur relation d’avant lui manquait. Parce que mine de rien, ils étaient proches autrefois, avant tout cela. Avant qu’ils ne deviennent des adultes. Enfin, ça restait à confirmer qu’Edward soit devenu adulte, même s’il n’allait pas avoir trop le choix de l’être. Le jeune homme poussa cependant un soupir quand son âme sœur lui affirma qu’il devrait quand même en parler à Preston. Il n’était pas vraiment surpris qu’elle lui dise ça, il l’aurait peut-être fait à sa place. Après tout, quand il avait été question du retour du père de Jane, il l’avait quand même poussé à se rapprocher de lui. Enfin… il lui avait conseillé de le faire, il n’avait rien fait d’autre sinon.

« Ou alors, il a accepté dans le seul but que j’ai une dette envers lui pour le pousser à me tuer au travail ensuite. » Affirma-t-il dans un fin sourire, quand Jane revint sur le fait qu’il avait accepté, sans broncher, d’être son témoin. Pour le coup, ça l’avait surpris. Mais en même temps, le cadet avait déjà fait l’effort avant de lui demander d’être son témoin. Mais ça, c’était peut-être en désespoir de cause aussi. « Mais c’est vrai qu’il… qu’il a été cool dernièrement. » Ça lui arrachait vraiment la gueule de dire tout ça de son frère, alors qu’il avait passé tant de temps à cracher sur lui. « Mais il a qu’à me le dire aussi lui. » Si leur relation lui manquait. Bon, d’accord, trop de fierté comme d’habitude, Edward n’avait pas envie de faire le premier pas.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3602

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Dim 9 Avr - 20:12



Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
J

ane leva les yeux au ciel quand Edward émit l'hypothèse que son frère ait accepté d'être témoin à leur mariage uniquement dans le but d'obtenir une contrepartie par la suite et pour voir son frère donner du sien dans les affaires familiales. Cette excuse n'était pas valable une seule seconde. Si Preston voulait vraiment faire du chantage à son frère, il avait certainement mille autres manières bien moins contraignantes de s'y prendre. Et puis, être leur témoin, c'était quand même symboliquement très fort, ça voulait dire qu'il allait jusqu'à cautionner leur union, et il fallait vraiment qu'il tienne à son frère, pour cela. Non, parce que Preston aurait eu toutes les raisons du monde de désapprouver leur relation étant donné la manière dont les choses s'étaient exactement passées, le fait qu'il ait découvert qu'ils étaient déjà mariés, qu'ils avaient utilisé les alliances de leurs parents... Il aurait eu toutes les raisons du monde de leur mettre des bâtons dans les roues. Mais il ne l'avait pas fait, il les avait encouragés. Et Mindy était convaincu que ces encouragements ne venait pas tant de la sympathie qu'il avait pour elle qu'au nom du sentiment fraternel qui le liait à Edward. Le jeune homme reconnut tout de même que, dernièrement, il avait été cool, c'était rien de le dire, en effet, et un sourire en coin décora les lèvres de la jeune femme quand il agit comme elle ne le reconnaissait que trop bien, affirmant que lui aussi, après tout, pourrait lui parler de tout ça. En bref, il ne voulait pas faire le premier pas. Mais la jeune femme ne le laisserait pas faire.

-Eh ben sois moins con que lui, parle-lui en premier.


Ou comment flatter son ego dans la foulée. Le fait est qu'Edward pouvait bien faire ce qu'il voulait, mais elle trouverait dommage qu'il gâche sa complicité avec son frère, ou qu'il n'essaie pas du moins de la raviver si l'opportunité devait se présenter. Si elle pouvait faire en sorte de contribuer d'une manière ou d'une autre à cela, elle ne s'en priverait pas, pas un seul instant. De manière générale, se mêler des affaires des autres plutôt que des siennes propres (même si les affaires d'Edward ne pouvaient, de fait, qu'être les siennes) ne pourrait de toute manière que lui faire du bien. Rétablir un peu d'harmonie là où c'était possible, ça ne pouvait qu'être une bonne chose. Pour le reste... elle avait toujours l'espoir que, avec le temps, la situation s'apaise, mais elle savait qu'elle était encore loin du compte. En tout cas, elle serait plutôt satisfaite si son âme soeur décidait d'écouter ses conseils, même si elle n'avait pas l'intention de l'influencer non plus.

-Enfin, tu fais ce que tu veux, hein.



code by Mandy

_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1677

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   Dim 9 Avr - 21:10

Jane & Edward
Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande.
Edward n’avait vraiment pas envie de faire le premier pas vers Preston, c’était sans doute idiot, mais c’était comme ça. Fierté oblige, il n’avait vraiment pas envie d’aller voir son frère pour lui présenter ses excuses. Parce que c’était un peu ce qu’il devait faire, au vu de la situation. Le jeune homme ne pouvait pas nier sa bêtise dans l’histoire. Si Preston avait des choses à se reprocher (parce qu’il avait quand même été un gros con), il avait aussi des raisons de culpabiliser. Il avait reproché des choses à son frère ainé, alors qu’il n’avait aucune raison de le faire, alors qu’il ne méritait pas ça et qu’il avait déjà suffisamment de quoi culpabiliser. Edward allait donc devoir s’excuser auprès de son frère ainé, ce qui n’était vraiment pas évident. Le jeune homme n’avait pas pour habitude de présenter des excuses, il ne le faisait qu’en de rare occasion et surtout pas avec tout le monde. Jane avait eu le droit à des excuses, par exemple, mais Preston jamais encore. Sauf qu’il faudrait peut-être qu’il se décide à faire le premier pas, à s’excuser enfin. Ainsi le jeune homme le ferait aussi ? Il n’en savait rien. En tout cas, Jane avait son avis sur la question puisqu’elle ne manqua pas de lui dire qu’il devait être moins con que son frère et faire le premier pas.

Edward ne pouvait pas nier le fait qu’il appréciait quand même énormément quand Jane traitait son frère de con. Bon, en soit, elle sous-entendait qu’il l’était aussi (mais moins que son aîné), mais il n’avait pas envie d’entendre les choses de cette manière. En tout cas, même s’il pouvait faire ce qu’il voulait, il ne pouvait quand même pas mettre de côté les conseils de Jane. Bon, ça serait peut-être un peu facile à dire, plus facile à dire qu’à faire en tout cas. Parce que demander à un Baker de mettre son orgueil de côté, pour un autre Baker en plus, ce n’était pas rien.

« Je vais voir. » Dit-il simplement, le pensant cependant. Bon, ça ne voulait pas dire grand-chose, parce qu’Edward pouvait très bien décider de voir ça bien plus tard, quand il serait sans doute trop tard encore. En tout cas, pas tout de suite. L’avantage avec Preston, c’était qu’il était rarement disponible. Du moins, il passait son temps à travailler, contrairement à lui. « Ça serait genre… un truc d’adulte un peu d’aller arranger les choses avec mon frère hein ? » Demanda-t-il alors, en plaisantant. « Ça commence à faire beaucoup, c’est le début de la fin. »

Non parce qu’au final, entre le déménagement dans une maison avec Jane, le fait qu’il allait devenir père, les réconciliations avec son frère… la liste devenait de plus en plus longue. Mais en même temps, le jeune homme ne pouvait pas nier qu’il avait, au fond, envie d’arranger les choses avec Preston. Pour que leur vie à tous les deux, tous même, soit bien plus… posée.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Remontrance. Reproche effectué gentiment, comme avec un hachoir à viande. (Jane <33)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Perfect World
» "Envole-moi, tire moi de là ! Avec ou sans toi je n'finirais pas comme ça !" [ Rp Heather et Joaquim~ ♫ ]
» L'amitié c'est comme un oiseau, avec le temps c'est de plus en plus beau. [PV: Nuit d'Azur]
» Camembert président, parce que l'on ne rigole pas avec le plaisir...
» Cédric de portau ► un pacte avec Belzébuth ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Habitations :: Chez les Baker-