Partagez | 
 

 L'angoisse, au fond, n'est qu'un dérivé de l'espoir. (Tristan <3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pas de roses sans épines
avatar
Pas de roses sans épines
Messages : 495

Message#Sujet: L'angoisse, au fond, n'est qu'un dérivé de l'espoir. (Tristan <3)   Dim 5 Mar - 11:01

Tristan & Ely
L'angoisse, au fond, n'est qu'un dérivé de l'espoir.
Le soleil était encore une fois sur le point de se lever haut dans le ciel, en cette période d’automne. Ely rentrait chez elle, pour se mettre à l’abri de ses rayons, mais sans grande convictions cependant. Elle espérait que le temps allait se couvrir, parce qu’elle n’avait aucune envie de rester enfermer chez elle aujourd’hui. Oh, cela ne la dérangeait pas d’habitude, elle savait parfaitement comment s’occuper et puis vivant la nuit à présent, il fallait bien qu’elle se repose en journée afin d’être en pleine forme le soir venu. Mais aujourd’hui, Ely n’avait aucune envie de se reposer ou encore de s’occuper chez elle, elle avait envie de sortir. Sortir pour chercher Hope.

Il n’y avait peut-être pas de raison de s’inquiéter. Mais Ely n’avait pas de nouvelle de sa sœur et ça l’inquiétait. La buveuse de sang n’avait pas l’habitude de ne pas avoir de nouvelle de son frère et de sa sœur. Elle ne l’avait pas croisé une seule fois dans la nuit, mais pas non plus dans la journée d’avant. Donc, elle se permettait de s’inquiéter. D’ailleurs, à peine avait-elle passé le pas de la porte de la maison familiale que la buveuse de sang se dirigea dans la chambre de sa sœur, puis dans celle de son frère et enfin la sienne. Elle alla même voir dans les autres pièces de la maison, mais il n’y avait aucune trace de sa sœur. Les Johns étaient si proches qu’ils ne passaient quand même jamais autant de temps sans se donner des nouvelles. Hope pouvait très bien avoir décider d’aller s’amuser avec une pauvre âme, ça ne serait pas vraiment étonnant, mais elle aurait quand même tenu au courant sa sœur et son frère. Ils ne passaient pas tout leur temps ensemble, il savait très bien se manquer pour mieux se retrouver ensuite, mais ce n’était quand même jamais à ce stade normalement. Normalement… et Ely ne pouvait pas s’empêcher d’être prise d’une bouffée d’angoisse. Quand la porte de la maison s’ouvrit de nouveau, elle eut l’espoir que ce soit sa sœur, mais ce ne fut pas le cas. Elle ne fut pas pour autant déçu de voir son frère, mais elle s’inquiétait pour Hope présentement.

« Tu sais où elle est ? »

Demanda-t-elle vivement à Tristan, sans même prendre la peine de saluer son aîné et sans non plus lui préciser de qui elle était en train de parler. Parce qu’elle ne pensait pas que c’était nécessaire, il comprendrait forcément. Il ne pouvait que comprendre de qui elle parlait et qui elle espérait qu’il savait où elle se trouvait. Ely n’aimait pas ça, mais elle était vraiment prise d’angoisse. Ça ne lui ressemblait pas – ou du moins, elle n’aimait pas se laisser ainsi emporter par des sentiments – elle préférait largement quand ils profitaient pleinement de la vie. Mais quand ils le faisaient à trois bien sûr et maintenant, il y avait quelque chose qui lui donner un sérieux mauvais pressentiment. Est-ce qu’il était arrivé quelque chose à Hope ?
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 411

Message#Sujet: Re: L'angoisse, au fond, n'est qu'un dérivé de l'espoir. (Tristan <3)   Dim 5 Mar - 11:22



L'angoisse, au fond, n'est qu'un dérivé de l'espoir.
P

as la moindre nouvelle... C'était suspect, c'était inquiétant. Les Johns avaient beau être très libres et mener leurs petites vies indépendamment les uns des autres sans avoir à se rendre le moindre compte (à moins de le désirer, et généralement, ils n'avaient pas à se faire prier pour partager leurs derniers exploits), la plupart du temps, ils s'arrangeaient toujours pour se voir le plus souvent possible, et aucun d'eux ne s'absentait jamais plus d'une journée. Si ça devait arriver, aussitôt, l'inquiétude prenait le pas sur tout autre chose, et c'était le cas en ce moment. Peut-être que Hope avait seulement décidé de prolonger il ne savait quelles festivités et n'avait pas trouvé l'occasion de repasser... mais Tristan n'arrivait pas à se satisfaire d'une telle explication. Pour lui, cette absence était suspecte, définitivement suspecte. C'était pour cette raison qu'il avait décidé de ne pas bouger de chez eux pour le moment. Si Hope devait revenir, il voulait être là. Non pas qu'il veuille jouer son numéro de frère inquiet, mais au moins, il se sentirait sérieusement soulagé. Il patientait donc dans la demeure des Johns, et il devenait de plus en plus difficile pour lui de tenir en place. D'autant plus difficile qu'il mourait de faim. Il avait renoncé à ses habituelles escapades nocturnes et n'avait pas bu une seule goutte de sang frais depuis près de vingt-quatre heures. Mais bon, la faim ne prenait pour autant pas le pas sur l'inquiétude, aussi en restait-il là. A attendre. En songeant que s'il suffisait d'attendre pour que les choses s'arrangent, ce serait bien trop simple et bien trop beau. Il n'y croyait pas un seul instant.

Il eut pourtant un très vague espoir quand il entendit la porte s'ouvrir, mais ce n'était pas Hope qui se tenait sur le pas de la porte, c'était Ely, et il n'eut qu'à constater l'expression sur son visage pour comprendre que la jeune femme n'était pas plus avancée que lui. Comme Tristan aurait espéré entendre l'une ou l'autre bonne nouvelle de la part de celle-ci, Ely semblait attendre de savoir s'il avait des nouvelles de Hope. En bref, ni l'un ni l'autre ne savait où leur soeur était passée, et cela devenait véritablement désarmant, inquiétant. Il fit non de la tête pour répondre à la question de la jeune femme, dépité. Il était peut-être encore trop tôt pour s'alarmer, c'est vrai, mais plus on s'alarmait tôt, plus on avait des chances de trouver des solutions. Et c'était ce dont ils avaient besoin, présentement. De solutions. Ils allaient devoir s'organiser et la retrouver. Et tant pis s'ils se trompaient et qu'il ne se passait rien. Au moins, ils auraient tout tenté.

-Elle n'est pas passé ici de toute la nuit...




code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pas de roses sans épines
avatar
Pas de roses sans épines
Messages : 495

Message#Sujet: Re: L'angoisse, au fond, n'est qu'un dérivé de l'espoir. (Tristan <3)   Dim 12 Mar - 23:17

Tristan & Ely
L'angoisse, au fond, n'est qu'un dérivé de l'espoir.
Si le cœur d'Ely était capable de battre, ce dernier se serait sans doute arrêté en voyant son frère faire un « non » de la tête à sa question. Elle avait tant espéré que son aîné ait des nouvelles d'Hope, puisqu'elle n'en avait pas. Même si elle ne croyait pas en une puissance supérieur, elle se retrouvait déjà à prier pour que son frère lui apprenne une bonne nouvelle. Qu'il lui dise qu'elle était là, qu'elle leur avait fait une mauvaise blague. Qu'elle puisse la retrouver, la serrer contre elle, s’assurer qu'elle allait bien. Mais non, il ne savait pas où elle était et Tristan ajouta ensuite qu'elle n'était pas passé ici de toute la nuit. Ce n'était pas normal. Bon, ça ne voulait peut-être rien dire, mais ça n'était pas normal quand même. Qu'elle ne passe pas de la nuit, d'accord, mais cela faisait plus d'une nuit qu'ils ne l'avaient pas vu et normalement... ils ne s'absentaient pas autant de temps. Ne serait-ce que pour se protéger du soleil, ils avaient besoin de rentrer. Et puis, ils se manquaient trop pour ça non ? Enfin, Ely ressentait rapidement le manque de son frère et de sa sœur pour ça. Elle devrait donc déjà leur avoir donné des nouvelles.

« D'accord. » La buveuse de sang ne parvint pas à retenir un léger trémolo dans sa voix. « Ça ne veut rien dire. » Reprit-il dans le but de se convaincre elle même plutôt que de convaincre Tristan. « Elle a dut trouver un super coup avec qui elle a passé toute la journée et la nuit. Maintenant elle est coincé à cause du soleil et elle ne peut pas rentrer. »

Et quand Hope allait rentrer, Ely aurait bien du mal à ne pas lui faire une remarque. Parce qu'elle allait rentrer évidemment. La jeune femme adressa un sourire à son frère, avant de le perdre immédiatement. Elle pouvait bien essaye de se convaincre, ça ne marchait vraiment pas. Ce n'était pas normal, elle ne disparaissait jamais longtemps. Elle ne les tenait pas à l'écart pendant autant de temps. Ils devaient la chercher encore, mais pour le moment ils ne pouvaient plus sortir. Et si... c'était le soleil qui avait eu raison d'elle ? Non, Hope était bien trop intelligente pour se faire avoir comme ça. Les Hellsing ? Un Lycan ? Un sorcier ? Toutes les possibilités étaient en train de tourner dans l'esprit de la jeune femme.

« J'ai un mauvais pressentiment... »

Elle ne devrait sans doute pas le dire, ça ne servait à rien de paniquer, mais elle n'y pouvait rien. Elle avait vraiment un mauvais pressentiment, c'était quelque chose en elle, qui la poussait à s'inquiéter. Peut-être pour rien, Ely se faisait sans doute des films. Elle espérait qu'elle se faisait des films. Mais il y avait vraiment ce nœud dans son estomac qui ne la quittait pas, qui la poussait à s'inquiétait. Comme si elle avait perdu quelque chose, une part d'elle.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 411

Message#Sujet: Re: L'angoisse, au fond, n'est qu'un dérivé de l'espoir. (Tristan <3)   Dim 12 Mar - 23:35



L'angoisse, au fond, n'est qu'un dérivé de l'espoir.
N

on, en effet, l'absence de Hope pouvait ne rien vouloir dire du tout, au fond. Ça pouvait seulement signifier que la jeune femme avait eu un contretemps, pour une raison ou pour une autre, ou avait en effet passé du bon temps avec un amant ou plusieurs et n'avait pas vu le temps passer. Tristan devait admettre que même si ce cas de figure était le plus probable, il en voudrait terriblement à sa soeur si c'était vraiment de ça qu'il était question. Il n'était pas jaloux, ni possessif, la fratrie avait bien le droit de passer du bon temps avec qui elle voulait, c'était toujours ainsi qu'ils fonctionnaient. Mais les amants qui ne s'appelaient pas Johns ne dépassaient par conséquent pas le stade d'outils fonctionnels, aussi cela ne prenait jamais autant de temps. À moins que Hope ne se soit entiché de quelqu'un d'autre sans rien leur avoir dit ? Ce n'était pas impossible, et cela faisait cruellement penser à Tristan à l'histoire d'Ely, mais il refusait de croire qu'il s'agisse de ça. C'était impossible, pas à ce stade de leur relation. Décidément, il n'y avait aucun scénario pour savoir le satisfaire. Sauf celui qu'avait proposé Ely, même s'il ne le convainquait pas vraiment. Mais que faire sinon souhaiter de toutes leurs forces qu'il ne s'agisse pas d'autre chose ? Il ne voulait rien dire pour ne pas alarmer sa cadette, mais il avait peur que les hypothèses les plus probables soient celles qu'ils aient le plus envie de rejeter en bloc pour ne pas affronter la cruelle vérité, cette vérité qui les séparerait définitivement d'une partie d'eux-mêmes. Sauf qu'Ely n'avait pas besoin de lui pour s'alarmer. Elle avait un mauvais pressentiment. Lui aussi. Un pressentiment terrible.

-Moi aussi,
avoua-t-il, même s'il n'avait aucune envie de trop inquiéter sa soeur. Il prit une grande inspiration. On doit pas s'alarmer trop vite, dit-il en essayant de rester pragmatique, même si ça lui était presque impossible. Pour l'instant, on peut rien faire. Et pour cause, mettre un seul pas dehors les cramerait sur place. On va attendre jusqu'à cette nuit, et on se relayera pour la trouver. L'un de nous restera ici pour l'attendre et on échangera. En attendant, on a qu'à établir la liste de tous les endroits où elle aurait pu aller... Il poussa un léger soupir, il n'aimait pas avoir à ajouter ça, mais on ne sait jamais. Et de tous ceux ou on aurait pu l'emmener... Il marqua une légère pause. Il n'en revenait pas d'en arriver là, et pourtant, en cet instant, il envisageait réellement le pire. Si ça se trouve, elle sera de retour avant ça.

Il s'avança vers Ely et la serra dans ses bras, autant pour la consoler que pour se réconforter lui-même.





code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pas de roses sans épines
avatar
Pas de roses sans épines
Messages : 495

Message#Sujet: Re: L'angoisse, au fond, n'est qu'un dérivé de l'espoir. (Tristan <3)   Lun 10 Avr - 21:48

Tristan & Ely
L'angoisse, au fond, n'est qu'un dérivé de l'espoir.
Ely avait vraiment envie de se persuader que sa sœur allait bien, qu’elle était quelque part, coincée à cause du soleil, mais qu’elle allait bien quand même. Qu’elle avait simplement eu un contre temps, l’empêchant donc de rentrer comme elle aurait dû le faire. Ou même, qu’elle n’avait pas songé à rentrer. Pourquoi pas après tout ? Même si la jeune femme ne pourrait pas nier le fait que ça l’agacerait qu’elle ait simplement oublié de rentrer, qu’elle n’ait pas songée à revenir, elle préférait largement ça au fait qu’il lui soit arrivé quelque chose. Parce que forcément, la jeune femme ne pouvait pas s’empêcher de craindre qu’il lui soit arrivé quelque chose. Alors, au pire, elle voulait bien se disputer avec Hope, mais pas qu’elle soit dans une position délicate. Certainement pas… Ely ne s’en remettrait pas si on lui prenait sa sœur et malheureusement, elle avait vraiment un mauvais pressentiment.

Tristan aussi, ce qui était normal. Ely était bien contente que son aîné soit là, qu’il puisse la soutenir, parce que sinon elle savait qu’elle deviendrait juste folle. Son frère lui affirma qu’ils ne devaient pas s’alarmer trop vite. En même temps, il n’avait pas tort. Cela ne faisait pas si longtemps que ça qu’Hope était « introuvable ». Elle était en retard, évidemment, mais pas non plus énormément en soit. Ce n’était pas comme s’ils ne pouvaient pas espérer la voir dans les heures qui venaient, en grande partie parce qu’elle pouvait très bien être coincée à cause de la lumière du soleil… Cela ne servait à rien donc qu’ils paniquent, mais c’était bien plus facile à dire qu’à faire au final. Pour le moment, donc, ils ne pouvaient rien faire parce qu’ils ne pouvaient pas sortir de chez eux. Ely écouta attentivement les « recommandations » de son aîné, faisant des signes de la tête pour lui faire comprendre qu’elle comprenait. Ils allaient donc réfléchir à tous les endroits où elle avait pu aller… à tous ceux qui avaient pu lui faire du mal. Ely sentit son cœur se serrer à cette perspective, elle n’aimait vraiment pas d’envisager toutes les personnes qui pouvaient faire du mal à sa sœur, qui aurait pu l’emmener, mais en même temps ils n’avaient pas vraiment le choix. Ely afficha un léger sourire quand son frère affirma qu’avec un peu de chance, elle allait être rentrée d’ici là. Elle avait envie de le croire, mais en même temps c’était vraiment difficile pour elle de le faire. Finalement, elle ne répondit rien, laissant son frère la prendre dans ses bras.

Ely resserra plus encore son étreinte, enfouissant son visage dans son cou. Elle se sentait terriblement mal, parce qu’elle craignait le pire pour Hope. D’accord, il avait dit qu’ils ne devaient pas s’alarmer, mais quand même. Elle ne parvenait pas à faire autrement.

« Et si ce n’est pas le cas ? » Demanda-t-elle alors, en sachant qu’elle ne devait pas le faire, mais elle n’y pouvait rien. Sa gorge se serra encore plus quand elle reprit la parole. « Et si un Hellsing l’avait… » Non parce que les Hellsing tuaient les personnes comme eux.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 411

Message#Sujet: Re: L'angoisse, au fond, n'est qu'un dérivé de l'espoir. (Tristan <3)   Lun 10 Avr - 22:02



L'angoisse, au fond, n'est qu'un dérivé de l'espoir.
T

ristan avait espéré trouver les mots pour rassurer sa soeur, afin qu'elle ne s'inquiète pas davantage, afin de lui communiquer suffisamment d'espoir pour qu'elle ne cède pas à l'angoisse, surtout au moment où il leur était impossible de faire quoi que ce soit sinon attendre, il avait espéré qu'examiner la situation rationnellement leur permettrait de l'aborder plus facilement, mais manifestement, ce n'était pas le cas. Il n'était pas doué pour ça. En même temps, comment aurait-il pu l'être ? Il ne s'était jamais plié à cet exercice auparavant, cette situation était inédite pour lui. il ne s'agissait pas de prétendre s'inquiéter, de mentir dans l'espoir d'obtenir quelque chose, de manipuler comme il l'avait si souvent fait... il s'agissait de la vie de sa soeur, de sa crainte de la perdre... Et c'était sûrement pour cela qu'il ne savait pas se montrer aussi convaincant qu'il le souhaiterait, en définitive, il avait trop peur lui-même, pour Hope, pour savoir confier à Ely la confiance qui devrait lui être nécessaire. Et il s'en voulait. Au lieu d'aider sa cadette, il semblait avoir envenimé les choses, il se sentait totalement impuissant face à sa détresse. Cela aurait été plus simple s'il n'avait pas éprouvé la même de son côté, sauf que c'était le cas, c'était une véritable détresse, qu'il éprouvait, et il ne savait pas vraiment comment la gérer, la sienne propre, c'était déjà beaucoup, mais celle de sa cadette, dans la foulée ? Si elle ne revenait pas, si elle était tombée entre les mains d'un Hellsing, eh bien... Tristan n'avait pas la moindre idée de ce qu'il convenait de répondre à ça. C'étaient des scénarios envisageables, et il y pensait, forcément, il y pensait. Mais il n'avait pas envie qu'Ely y pense.

-S'ils lui ont fait quoi que ce soit, ils le paieront cher,
répliqua-t-il d'un ton sans appel, mais il ne voulait vraiment pas qu'Ely s'abandonne à ce genre de pensées négatives. Seulement, comment lui faire comprendre ça, comment faire en sorte qu'elle éprouve autre chose alors que lui-même partageait son sentiment de son côté. Il se révélait totalement impuissant, et il détestait réellement cela. Depuis quand se permettait-il d'être à ce point vulnérable ? C'était bien simple, il ne l'était que quand cela concernait ses deux soeurs. Et là, la vie de l'une d'elles était en jeu. Autant dire que ce n'était pas rien. Mais ça ne sert à rien d'envisager le pire maintenant. Ce n'est pas comme ça qu'on sera efficaces.

Son ton avait été strict, presque un peu trop sévère, sans doute, mais il refusait de se laisser gagner par l'émotion. S'il s'y mettait, alors c'est sûr, Hope serait mal barrée. Et puis, ils n'étaient même pas sûrs qu'il lui soit vraiment arrivé quelque chose.





code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pas de roses sans épines
avatar
Pas de roses sans épines
Messages : 495

Message#Sujet: Re: L'angoisse, au fond, n'est qu'un dérivé de l'espoir. (Tristan <3)   Mar 30 Mai - 6:55

Tristan & Ely
L'angoisse, au fond, n'est qu'un dérivé de l'espoir.
Ely n’aimait pas se montrer aussi faible, aussi vulnérable. Mais force lui était de constater qu’elle l’était, bel et bien. Elle jouait beaucoup avec le feu en temps normal, elle s’amusait du danger par moment, de ce que les autres pouvaient bien penser d’elle. Elle jouait les fortes. Mais au fond d’elle, dans ce genre de situation, la buveuse de sang devait bien reconnaître qu’elle n’était pas forte du tout… non elle était faible. Elle l’avait déjà été dans le passé, c’était son frère et sa sœur qui l’avait ramené sur le droit chemin. Et aujourd’hui ? Bah aujourd’hui tout cela concernait la crainte qu’elle avait de perdre une partie d’elle. Parce que c’était ça au final, Ely se sentait forte, déterminée, puissante, parce qu’elle était avec Hope et Tristan. Elle puisait tout ce qu’elle était dans ce trio qu’ils formaient. Ils étaient indépendants les uns des autres, menant leurs vies de leurs côtés, tout en était parfaitement dépendants. Parce qu’ils avaient besoin de se retrouver, de s’aimer. Et là, Ely avait le sentiment qu’on était en train de lui arracher une partie de son cœur, ce qui faisait atrocement mal, même s’il ne battait plus depuis quelques temps maintenant. Elle n’avait aucune envie de perdre sa sœur, elle n’envisageait pas une seconde son éternité sans la jeune femme à ses côtés. Et forcément, maintenant, elle ne pouvait pas s’empêcher de penser au pire. Parce qu’elle était faible, elle avait toujours été la plus faible des trois.

Mais justement, Ely pouvait compter sur celui qui était au final le plus fort des trois. La jeune femme connaissait son frère par cœur, elle ne doutait pas une seconde que lui aussi avait peur, qu’il craignait pour la vie d’Hope. Mais contrairement à elle, il parvint à ne pas céder à cette crainte. Ely savait que c’était parfaitement inutile, qu’elle ne devait pas se laisser aller comme ça. Mais elle avait justement besoin de Tristan pour ne pas perdre pied. Heureusement, elle savait qu’elle pouvait toujours compter sur lui. Il lui affirma, d’un ton sans appel, que si les Hellsing avaient fait quelque chose à Hope, alors ils allaient le payer. Ely ne répondit rien, elle se contenta d’hocher la tête. Ils le payeraient oui, s’ils avaient osé toucher un seul cheveu de leur sœur. Et quand Tristan reprit la parole, ce fut d’une manière stricte encore une fois. Ely observa le regard de son frère, elle savait qu’elle ne devait pas céder à la panique, que ça n’allait pas du tout aider.

« Tu as raison. » Répondit-elle donc d’un ton qu’elle se voulait le plus déterminé possible, avant de venir se serrer un peu plus dans les bras de son aîné. Elle avait besoin de puiser sa force en lui, parce qu’ils étaient forcément plus forts ensembles. Cela ne servait à rien qu’ils paniquent pour le moment, parce qu’ils ne pouvaient rien faire de toute façon. Ce n’était pas évident du tout, Ely avait tout le mal du monde à ne pas juste se laisser emporter par sa peur, mais elle ne devait pas le faire. Ce n’était pas comme ça qu’ils arriveraient à quoi que ce soit. « On va forcément la retrouver. » Dit-elle alors, en desserrant son étreinte, se convaincant finalement autant elle-même qu’en cherchant à convaincre Tristan. « Il ne peut pas être autrement. »

Parce qu’ils étaient un tout, tous ensemble, et que rien ne pouvait les séparer.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 411

Message#Sujet: Re: L'angoisse, au fond, n'est qu'un dérivé de l'espoir. (Tristan <3)   Mar 30 Mai - 23:02



L'angoisse, au fond, n'est qu'un dérivé de l'espoir.
T

ristan prenait sur lui pour garder son sang-froid et sa contenance, pour ne pas céder à l'angoisse la plus totale. Il savait que c'était son rôle. Il n'était pas moins fort que ses deux soeurs, mais il était l'aîné, et à ce titre, il avait toujours mis un point d'honneur de protéger Ely et Hope, qu'importe ce qui pouvait bien les menacer, toutes les deux. Il craignait d'avoir échoué à protéger Hope, mais quand bien même ce serait le cas, il lui restait à défendre Ely, il se donnait pour mission de lui rendre son courage, de lui donner de la force et de la détermination pour lui permettre de supporter l'éventualité la plus terrible. Car elle ne quittait pas son esprit, bien sûr. Il savait pertinemment que Hope pourrait bien ne jamais lui revenir, qu'il se pourrait bien même qu'ils ne sachent jamais ce qui lui était arrivé, mais il était hors de question qu'ils cèdent à la paranoïa et à la peur. Il leur manquait une partie du tout qu'ils formaient quand ils étaient tous les trois, mais ils s'avaient l'un l'autre, et ça ils ne devaient pas l'oublier. Tristan caressa doucement les cheveux d'Ely alors qu'elle se serrait plus fermement contre lui, puis quand elle s'écarta, il sonda son regard, où il fut heureux de déceler une détermination nouvelle. Ils n'allaient pas se laisser abattre. Et ils feraient tout pour que Hope leur revienne. Il était inutile de faire des plans sur la comète, il fallait se battre, pour Hope, et ne pas s'appesantir, même s'ils ne pourraient pas faire grand-chose pour le moment, du moins pas tant que le jour ne serait pas tombé, et c'était encore loin d'être le cas. La nuit n'arriverait jamais assez vite, mais en attendant, il fallait qu'ils gardent espoir, et plus encore qu'ils se donnent du courage.

-Exactement, répondit-il en espérant qu'il savait se montrer assez convaincant pour que son interlocutrice la croie sur parole. Parce que oui, en réalité, il pouvait totalement en être autrement, il était plus que probable qu'ils ne la retrouvent jamais, qu'elle ne leur revienne pas... mais ça, ils ne le sauraient pas, pour l'heure. Ça ne sert à rien de nous ronger les sangs sans rien faire. Je te sers un verre ?

S'ils étaient vraiment condamnés à rester ici et à attendre, autant faire de son mieux pour rendre la situation un peu plus supportable, et un bon verre d'alcool aidait toujours. Cela pourrait peut-être leur donner un peu de courage, et le sentiment d'être plus puissants qu'ils ne l'étaient, en réalité. Qui sait, l'alcool éveillerait peut-être même en eux des idées qu'ils n'avaient pas pour le moment et qui les aideraient à sauver Hope ?




code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pas de roses sans épines
avatar
Pas de roses sans épines
Messages : 495

Message#Sujet: Re: L'angoisse, au fond, n'est qu'un dérivé de l'espoir. (Tristan <3)   Ven 28 Juil - 18:40

Tristan & Ely
L'angoisse, au fond, n'est qu'un dérivé de l'espoir.
Ely tentait évidemment de se montrer la plus forte possible, même si ses craintes ne pouvaient pas la quitter non plus. La buveuse de sang ne pouvait pas s’empêcher de se dire que sa sœur était en danger quelque part, qu’ils allaient peut-être la perdre et qu’elle avait évidemment envie de sortir de cette maison et de la chercher. Sauf qu’ils ne pouvaient pas le faire et que ça ne servait à rien qu’elle se laisse aller au désespoir tout de suite. Ely pensait à Hope, se disant qu’elle se montrerait forcément forte si jamais ça avait été elle qui avait disparu. Donc elle devait le faire. Ce n’était pas toujours évident, parce que même si la jeune femme avait une grande confiance en elle, qu’elle semblait maitresse de ses sentiments, elle se savait plus faible que les autres. Elle ne voulait pas réellement l’être, mais l’expérience lui avait bien prouvé qu’elle n’était pas aussi forte que son frère et sa sœur. Elle voyait d’ailleurs en Tristan un roc, leur roc, celui sur qui elles pouvaient se reposer sans soucis. Sauf qu’Ely n’avait pas pour autant envie de se montrer trop faible non plus, Hope n’avait pas besoin de ça. Donc elle prenait sur elle, elle se montrait forte, parce que Tristan n’avait évidemment pas besoin d’un poids supplémentaire sur ses épaules. Même s’il n’en montrait rien, la jeune femme savait parfaitement que son frère souffrait autant de l’absence de leur sœur, Ely n’avait aucune envie d’être un fardeau supplémentaire. Ils souffraient tous les deux, mais justement, ils étaient tous les deux et donc il n’y avait aucune raison qu’ils ne puissent pas être forts ensembles. Et ça ne servait de toute façon à rien qu’ils se laissent aller au désespoir. Ils ne pouvaient rien faire pour le moment, en dehors d’attendre, donc autant attendre la tête haute. Même si c’était loin d’être facile.

Ely fit un signe de la tête pour accepter que son frère lui serve un verre. L’alcool n’allait sans doute rien résoudre, mais la jeune femme se disait que ça ne pouvait de toute façon pas leur faire de mal (après tout, l’eau ne résolvait rien non plus). Avec un peu de chance, cela allait leur permettre d’avoir une idée lumineuse. Ou alors, ça allait simplement les aider à se détendre, ce qui ne serait pas mal non plus. Sans plus de cérémonie, la buveuse de sang alla s’installer sur le canapé.

« Je n’aurais pas été contre un peu de sang frais tout de suite, je dois bien t’avouer. »
Dit-elle alors, même si elle n’avait pas réellement de cœur à l’humour. Mais en même temps, elle disait la vérité quand même. « C’est dommage qu’on n’ait pas quelques réserves ici. »

En dehors de leur mère, évidemment, qui avait du sang frais, mais ils n’étaient quand même pas arrivés au stade de s’en prendre à leur propre mère. Personne n’était plus important pour eux qu’eux même, mais leur mère comptait quand même énormément. La famille.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 411

Message#Sujet: Re: L'angoisse, au fond, n'est qu'un dérivé de l'espoir. (Tristan <3)   Ven 28 Juil - 19:03



L'angoisse, au fond, n'est qu'un dérivé de l'espoir.
B

oire un verre n'allait certainement pas résoudre tous leurs problèmes, boire un verre n'allait pas leur faire oublier complètement la disparition alarmante de leur soeur, de leur âme soeur, mais boire un verre valait toujours mieux que de tourner en rond. Ils ne pouvaient rien faire, présentement. Ils ne pouvaient pas sortir, pas tout de suite, c'était trop risqué. Alors il fallait attendre, tout simplement... et attendre sobre lui paraissait une perspective très déplaisante. Il se disait que ça les détendrait un peu. Il ne croyait pas en l'amnésie temporaire que l'alcool pourrait bien procurer, au fond, mais il croyait en la légère euphorie qu'il pouvait accorder. L'alcool pouvait occuper le coeur et l'esprit, c'était toujours ça de gagné... Tristan parvint à esquisser un fin sourire quand Ely lui affirma qu'elle aurait préféré boire du sang humain... Du sang humain... Tristan aurait aimé, lui aussi... ça l'aurait un peu calmé, ça aurait un peu calmé le stress qu'il éprouvait et qui risquait fort de se transformer en rage si Hope ne se laissait pas voir, si elle ne revenait pas bien vite... et ça ne semblait pas bien parti, réellement. C'est vrai que là, il n'aurait pas été contre quelques réserves, même si, en l'occurrence, il aurait surtout eu besoin de cette sensation sans pareil que lui octroyait la chasse, le frisson sans pareil que l'on éprouvait lorsqu'on laissait une vie humaine s'éteindre sous ses crocs. Il ne devait pas trop penser à ça, sans quoi il allait se sentir frustré en plus de se sentir inquiet pour leur soeur qui tardait tant à revenir. Là, chasser en compagnie de sa soeur lui ferait sans doute beaucoup de bien, mais il préférait rester là malgré tout, dans l'éventualité où Hope reviendrait... quelque part, il n'y croyait pas vraiment, il avait un très mauvais pressentiment... Il ne devait pas perdre espoir (ironique, d'ailleurs, quand on considérait que Hope signifiait espoir, mais Tristan ne parvenait pas franchement à s'amuser de la coïncidence). Surtout que cela pourrait avoir des répercussions sur Ely, et il ne voulait pas qu'elle cesse de croire.

-On devrait penser à ça, pour les prochaines fois,
dit-il d'un ton qu'il voulait léger, dans le but de ne pas inquiéter davantage Ely, Ely qu'il cherchait d'autant plus à protéger qu'il ne savait pas ce qui avait bien pu arriver à son autre soeur. On pourrait kidnapper deux-trois humains, les enfermer dans la cave, les nourrir et nous faire notre propre réserve à millésime.

L'air de rien, il ne trouvait pas cette idée si terrible que cela. Ils pourraient donner au sang la consistance et le goût qu'ils désiraient... et il devrait arrêter de penser à cela... parce que ça lui donnait faim, et il n'avait pas de cou à portée de crocs.




code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: L'angoisse, au fond, n'est qu'un dérivé de l'espoir. (Tristan <3)   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'angoisse, au fond, n'est qu'un dérivé de l'espoir. (Tristan <3)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE DIX COUPS DU PRESIDENT ?POLITIQUE PAS ! FOND ,FORME ,STYLE PAS!
» A l'eau ! Fuite à fond de cale !
» Fond d'écran.
» . la vie ne vaut pas d'être vécue si on ne la vie pas à fond .
» l imagerie de fond a changer......

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Habitations :: Chez les Johns-