Partagez | 
 

 Bâtard est souvent meilleur fils que l'enfant légitime. (Perséphone)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2002

Message#Sujet: Bâtard est souvent meilleur fils que l'enfant légitime. (Perséphone)   Mer 12 Avr - 16:47

Perséphone & Edward
Bâtard est souvent meilleur fils que l'enfant légitime.
Maintenant que la maison c’était réglé – Edward et Jane avaient donc pris celle qu’ils avaient visitée et adorée – le jeune homme savait qu’il avait autre chose à régler à présent. Parce que ce n’était pas tout de dire à Jane qu’il avait envie de s’occuper de l’enfant qu’il allait avoir avec Perséphone, de l’entendre dire qu’elle voulait bien qu’il s’en occupe, il fallait aussi qu’elle soit d’accord. Edward ne pouvait pas décider tout seul de vouloir s’occuper de son enfant, sans que Perséphone ne soit d’accord. Bien sûr, c’était l’avis de Jane qui primait, le fait qu’elle l’encourage à le faire, le poussait donc à le faire. Si son âme sœur avait affirmé haut et fort qu’il était hors de question qu’elle le laisse s’occuper de son fils ou de sa fille, alors le jeune homme y aurait renoncé. Peut-être avec peine, peut-être pas. En fait, le jeune homme ne savait pas trop. Ce qu’il savait, c’était qu’il allait donc avoir un fils ou une fille et qu’il fallait bien qu’il fasse quelque chose.

Parce qu’au final, la solution de facilité aurait sans doute été de juste ne pas penser à ce qui arrivait à Perséphone et la laisser seule. Ne pas se soucier du fait qu’elle était enceinte de lui et jouer les lâches, comme à son habitude. Ça serait tellement plus simple au final, mais ce n’était évidemment pas la bonne solution. Parce qu’il ne pouvait décemment pas laisser Perséphone seule alors qu’elle était enceinte de lui. Enfin, surtout, il ne pouvait pas faire comme s’il n’allait pas avoir un enfant. Ça n’allait pas être évident, ça non, mais il allait prendre ses responsabilités. Comment ? En reconnaissant l’enfant, si Perséphone le voulait bien, et en le considérant comme tel, comme son enfant, qu’il pourrait élever avec, mais sans, Perséphone. Parce qu’évidemment, la situation entre les ex n’allait pas être toute rose. Edward savait que Perséphone ne lui pardonnerait jamais ce qu’il avait fait – et elle avait parfaitement raison d’ailleurs – donc ils allaient devoir quand même se voir, pour cet enfant, mais sans plus. Le cadet des Baker n’avait aucune idée de comment ça pourrait bien se passer. Ils allaient bien voire de toute façon. Et pour l’heure, Edward devait parler à Perséphone. Il avait donc pris la direction de la maison du cousin de la sorcière, puisqu’il savait qu’elle vivait chez lui. Du moins, aux dernières nouvelles, elle vivait chez lui. Est-ce que c’était toujours le cas ? Il allait le découvrir. Quand la porte s’ouvrit, après qu’il eut frappé à la porte, ce fut Perséphone qui ouvrit.

« Salut. » Se contenta-t-il de dire, légèrement mal à l’aise à cause de la situation. Parce que la dernière fois qu’ils s’étaient parlés, ça n’avait pas été tout rose non plus. Mais bon, il était temps qu’Edward arrête d’agir comme un lâche pour changer. « Est-ce que tu as un peu de temps devant toi ? J’aimerais te parler. »

Et si elle n’en avait pas, bah il faudrait bien qu’Edward trouve un moyen de lui parler quand même.
Code by Gwenn


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 764

Message#Sujet: Re: Bâtard est souvent meilleur fils que l'enfant légitime. (Perséphone)   Mer 12 Avr - 21:19


Bâtard est souvent meilleur fils que l'enfant légitime.
E

lle n'avait pas réussi à quitter son lit ce matin-là, elle se sentait trop mal, trop faible. Non pas qu'elle soit à l'article de la mort non plus, mais il y avait des matins, comme ça, où elle se sentait tout simplement trop nauséeuse pour arriver à quoi que ce soit, et il lui fallait donc du temps pour se remettre d'aplomb, tout simplement. Elle ne s'en inquiétait pas vraiment. De manière générale et en dépit de son absence de confiance et d'expérience, sa grossesse avait l'air de bien se passer... au moins une chose qui filait droit dans sa vie, même si quelque part, le fait qu'elle soit enceinte était la "cause" de nombre de ses problèmes, mais elle se faisait violence pour ne pas penser ainsi. Elle n'avait pas envie de rejeter la faute sur son enfant à naître. Elle avait choisi d'assumer sa maternité, elle ne ferait pas de son enfant un bouc émissaire. Elle voulait y voir sa chance dans son malheur, même si elle était loin d'être entièrement confiante, de manière générale. Quoi qu'il en soit, et bien consciente qu'elle tirait bien souvent sur la corde dernièrement, en passant son temps à peaufiner une expérience et l'autre, sans se consacrer beaucoup de temps de crainte de trop penser, elle décida de rester à l'écoute de son corps et donc de rester allongée. Ça n'aidait pas à ne pas trop penser, il est vrai, mais pour cela, elle essayait de se concentrer sur un livre qu'elle avait emprunté dans la bibliothèque de Julian. Elle l'avait pioché un peu au hasard, mais il s'avérait finalement assez intéressant. Puisqu'elle ne se pensait pas apte à la pratique pour les heures à venir, elle pouvait au moins peaufiner sa théorie, ce qui n'était pas mal, déjà. Perséphone, après tout, n'était pas sans savoir qu'elle accumulait plus d'une lacune en dépit de sa motivation et de ses efforts.

C'était alors qu'elle était plongée dans sa lecture qu'elle entendit frapper à la porte. Elle hésita à aller ouvrir. Ce ne pouvait pas être Julian, il n'oubliait jamais les clés de la maison (et de toute façon, elle n'était même pas sûre d'avoir fermé à clés). Il y avait de fortes chances que ce soit quelqu'un qui cherchait son cousin, auquel cas, était-ce nécessaire de se déplacer pour leur dire qu'il n'était pas là alors que son absence de réaction le signifierait tout aussi bien. En définitive, elle décida de se lever tout de même et d'aller voir. Résultat des courses, elle regrettait déjà, alors qu'elle voyait Edward sur le pas de sa porte. Elle gardait encore à l'esprit le souvenir douloureux de leur dernière conversation, elle ne se sentait vraiment pas la force de réitérer ça.

-Qu'est-ce que tu me veux encore ?
demanda-t-elle sans prendre le soin d'être aimable, et sans davantage l'inviter à entrer.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2002

Message#Sujet: Re: Bâtard est souvent meilleur fils que l'enfant légitime. (Perséphone)   Lun 17 Avr - 14:05

Perséphone & Edward
Bâtard est souvent meilleur fils que l'enfant légitime.
Edward se doutait que le moment n'allait vraiment pas être simple, mais il n'avait pas vraiment le choix non plus. Parce qu'il fallait bien qu'il ait cette conversation avec son ex petite amie, la future mère de son enfant. C'était... d'accord, Edward se serait vraiment épargné une histoire de ce genre, mais les choses étaient ainsi et il n'avait donc pas le choix. Il avait envie d'assumer cette paternité qui lui tombait un peu dessus, sans qu'il n'ait rien demandé, mais pour cela il fallait qu'il discute avec Perséphone. Ce qu'il allait donc faire, même si ce n'était pas évident, surtout au vu de la manière dont leur dernière conversation s'était terminée. Finalement, Edward avait le sentiment d'angoisser plus maintenant que quand il avait dû venir quémander une potion pour sauver Jane. Parce qu'il savait d'avance que la conversation n'allait pas être évidente, que Perséphone n'avait sans doute aucune envie de le voir d'ailleurs. Et elle ne manqua pas de le montrer quand elle ouvrit la parole. Qu'est-ce qu'il lui voulait encore. Bon... ça allait être évident ça encore.

« J'ai besoin de te parler. » Il hésita une seconde. « De... »

Son regard se baissa une seconde sur le ventre qui commençait à rebondir de Perséphone. D'accord, ça n'était vraiment pas comme ça qu'il allait y arriver. Mais en même temps, il ne savait pas trop comment dire les choses, s'il devait y aller cash, s'il devait y aller en douceur, s'il devait s'excuser avant encore. Parce qu'il envisageait sincèrement de s'excuser. Quand bien même le cadet des Baker était un enfoiré fini (non parce qu'à son stade, il ne pouvait vraiment pas prétendre le contraire), il était quand même par moment (et en fonction des personnes) capable de reconnaître sa connerie. Il s'en voulait pour le mal qu'il avait fait à Perséphone, sincèrement, même si elle n'avait aucune raison de le croire. Il ne pouvait même pas se permettre de lui demander de le croire. La seule chose qu'ils permettaient, c'était d'espérer qu'elle n'allait pas lui claquer la porte au visage. Porte qui se trouvait toujours là, devant lui, parce que la jeune femme ne l'avait pas invité à entrer. En même temps, il le comprenait.

« Écoute, je suis désolé de ce que je t'ai fais. Je suis désolé pour tout ça et pour ce que j'ai pu dire la dernière fois. » Edward s'excusait, c'était quand même un détail important. Mais avec Perséphone, ça avait toujours été plus facile au final pour lui de ne pas entièrement se comporter comme un connard, quand bien même il n'avait jamais hésité à la tromper alègrement. « Je veux t'aider. » Autant se lancer directement, cela ne servait sûrement à rien qu'il tourne autour du pot. « Je ne veux pas fuir mes responsabilités, je veux être là pour... lui. »

Edward avait bien compris que Perséphone ne voudrait rien avoir à faire avec lui, mais il espérait qu'elle n'allait pas lui interdir de prendre sa place de père.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 764

Message#Sujet: Re: Bâtard est souvent meilleur fils que l'enfant légitime. (Perséphone)   Lun 17 Avr - 14:49


Bâtard est souvent meilleur fils que l'enfant légitime.
I

l avait besoin de lui parler, et il n'eut pas à expliciter de quoi, le regard qu'il jeta en direction de son ventre qui ne laissait maintenant que trop bien deviner ce qui s'y cachait. Il voulait parler de son enfant... Enfin, de leur enfant... Et maintenant, Perséphone appréhendait ce qu'il avait à lui dire, même si elle préférait qu'il vienne la voir pour cela plutôt que pour n'importe quel autre motif. Elle ne voulait pas entendre parler d'Hardwick ou même de leur histoire... mais là, il était question d'une vie humaine qui n'était ni la sienne, ni celle d'Edward, mais qui leur était étroitement liée, il était par conséquent primordial qu'elle fasse l'effort de l'écouter, même s'il lui en coûtait. Elle avait très envie de lui claquer la porte au nez, mais ça ne mènerait nulle part. Il avait fait un pas vers elle, alors elle allait l'écouter. Ce fut alors qu'Edward fit quelque chose que Perséphone n'attendait absolument pas (ou tout du moins absolument plus) de sa part : il s'excusa. La jeune femme l'observa, interdite. Elle avait espéré entendre ces mots, mais maintenant, elle ne savait pas quoi en faire. Oh, ça lui faisait du bien, évidemment. Alors, il voulait l'aider, il voulait être présent pour leur enfant... Edward Baker qui affirmait vouloir prendre ses responsabilités. Il n'y aurait pas grand-monde qui pourrait se targuer de faire preuve d'une chose pareille. Elle l'observa un moment sans rien dire. Elle était prise au dépourvu, elle ne s'était absolument pas attendu à ça, et par conséquent, elle avait bien du mal à savoir de quelle manière réagir très exactement. Après l'avoir toisé un instant, parfaitement muette, elle daigna s'écarter légèrement et ouvrir plus grand la porte.

-Entre,
dit-elle alors.

S'ils devaient parler d'un sujet tel que celui-là, ils ne pouvaient pas en parler sur le pas de la porte, d'autant qu'elle préférait qu'ils n'aient pas cette conversation au su de tous. En tant que mère célibataire de dix-sept ans virée de chez ses parents, ses oreilles sifflaient bien assez pour ne pas en rajouter. Elle le fit donc entrer chez Julian et ferma la porte derrière eux. Difficile de savoir par quoi commencer, mais peu importe, il fallait qu'ils parlent, et qu'ils parlent sérieusement. Ils ne pouvaient pas éluder le sujet. C'était de leur enfant, mais aussi de leur avenir, de fait, qu'il était question à présent.

-Qu'est-ce qui t'as fait changer d'avis ?
demanda-t-elle alors.

Non pas qu'il ait dit de but en blanc ne pas vouloir assumer la paternité de son enfant, mais quand même, leur dernière conversation laissait plutôt entendre qu'il ne voulait rien avoir à faire avec elle... et avec leur enfant aussi, de fait.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2002

Message#Sujet: Re: Bâtard est souvent meilleur fils que l'enfant légitime. (Perséphone)   Dim 30 Avr - 18:19

Perséphone & Edward
Bâtard est souvent meilleur fils que l'enfant légitime.
Pendant une seconde, Edward se demanda si Perséphone n'allait pas lui claquer la porte à la figure. Elle avait de bonne raison de le faire, en même temps. Et donc, quand elle l'observa, sans rien dire, après ses propos, il se questionnait. Il était sincère quand il s'excusait, pour une fois, il l'était aussi quand il affirmait qu'il voulait prendre ses responsabilités. Même si Perséphone n'avait pas eu le droit au respect du jeune homme, elle avait quand même su par moment tirer le meilleur de lui. Ce n'était pas envers tout le monde qu'il parlerait de cette manière, qu'il s'excuserait sincèrement. Il s'en voulait pour ce qu'il avait fait à la sorcière, il s'en voulait de lui avoir mentit tout ce temps et qu'elle se retrouve dans une telle position à cause de lui. C'était de sa faute, il aurait mieux fait d'être sincère tout de suite. Mais bon, ils ne pouvaient donc pas changer le passer et Edward pouvait simplement se contenter de prendre ses responsabilités, comme il venait de le dire.

Il entra quand finalement Perséphone l'invita à le faire, ne disant rien alors qu'elle refermait la porte derrière eux. C'était sans doute mieux qu'ils puissent en parler en privé. Surtout que bon... la situation était quand même particulière. Même si Edward n'avait pas tout suivit, il savait que la jeune femme avait été viré de chez ses parents et que c'était pour ça qu'elle se trouvait chez son cousin. Autant dire qu'elle avait justement besoin d'aide et que c'était encore plus de son devoir de prendre ses responsabilités en main. Quand Perséphone lui demanda ce qui l'avait fait changer d'avis, Edward se retint d'afficher une grimace. D'accord, il avait vraiment merdé la dernière fois qu'ils s'étaient parlés (bon, pas que la dernière fois, il avait cette fâcheuse habitude de merder tout court), mais il n'avait jamais dis qu'il avait pris une décision déjà. Enfin, il ne pouvait pas trop lui reprocher de penser comme ça.

« Je n'avais pas d'avis... » Précisa-t-il tout de même, ne pouvant pas s'empêcher de le faire. « J'avais juste besoin d'un peu de... temps pour réaliser tout ça. » Bon, il s'y prenait sans doute comme un manche, mais il n'était vraiment pas doué. Il avait réfléchit, c'était la seule chose qui comptait de toute façon. Et Edward avait l'intention de garder pour lui le fait que Jane ne pouvait plus avoir d'enfant, il ne voulait pas que Perséphone pense que c'était juste pour ça, même si bien sûr ça avait un peu joué quand même. « Je sais bien que tu n'as aucune raison de me faire confiance, d'attendre quoi que ce soit de moi, mais je souhaite vraiment prendre mes responsabilités et assumer. Je veux être là. Si tu veux bien. »

Il ne voulait pas forcer la main de Perséphone non plus, il ne déciderait pas à sa place. Il espérait simplement qu'ils parviendraient à mettre un peu de côté tout ça pour le bien de cet enfant qui allait naître et qui allait forcément se retrouver au milieu de tout ça.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 764

Message#Sujet: Re: Bâtard est souvent meilleur fils que l'enfant légitime. (Perséphone)   Dim 30 Avr - 18:56


Bâtard est souvent meilleur fils que l'enfant légitime.
I

Edward était chez elle, une fois encore… C’était vraiment étrange. Elle n’aimait pas qu’il soit si proche d’elle, elle ne supportait plus qu’ils partagent le même espace. Ses sentiments pour lui étaient loin de s’être tous effacés en dépit de la rancœur et de la déception, et elle avait vraiment peur de ne pas savoir gérer les émotions qui la tenaillaient en cet instant. Elle avait peur d’être tentée de lui pardonner, elle avait peur de le prendre en pitié une fois encore, alors même qu’il était clair et net qu’il ne le méritait vraiment pas du tout. Toutes ces craintes mêlées ne l’aidaient pas à faire la part des choses, à savoir de quelle manière gérer une situation qu’elle n’envisageait plus. Pour autant, et en dépit de toutes les émotions que se chahutaient en elle en cet instant, elle considérait qu’elle se devait d’écouter ce que son interlocuteur avait à lui dire. Elle lui demanda donc, en s’interrogeant sincèrement, ce qui avait bien pu le faire changer d’avis, et Edward, pour toute réponse, affirma qu’il n’avait pas eu d’avis précis sur la situation et qu’il avait eu seulement besoin de temps pour appréhender la situation de la bonne manière. Alors soit, peut-être,

Perséphone était capable de le comprendre. Mais la jeune femme ne put s’empêcher de serrer les poings en entendant ses propos, car s’il s’était exprimé en ces termes au moment où elle lui avait appris la nouvelle, s’il lui avait dit qu’il avait besoin de temps pour réfléchir, elle aurait trouvé ça naturel. Mais ce n’était pas ce qu’il avait fait. Il s’était montré ignoble, il était venu récupérer la potion qu’il convoitait et avait refusé d’entendre davantage parler de sa situation. Alors elle ne pensait pas que c’était si absurde de penser alors que le jeune homme n’avait pas la moindre envie d’assumer sa paternité et avait envie, ni plus ni moins, de fuir des responsabilités qu’elle ne lui imposait pas de toute manière. Edward lui confirma alors tenir vraiment à s’occuper de cet enfant, à être un père pour lui. Il avait raison, bien sûr, Perséphone n’avait aucune raison de lui faire confiance, et ce n’était pas parce qu’elle le sentait sincère qu’il l’était vraiment (il lui avait déjà prouvé qu’il savait particulièrement bien mentir, après tout). Mais en même temps… Ce n’était pas d’elle et de son cœur blessé qu’il était question en cet instant. C’était d’une âme innocente qui, elle, n’avait rien demandé à personne, et n’avait pas à payer le fait que ses parents se déchiraient dorénavant.

-Si t’as vraiment l’intention de t’occuper de lui, j’ai pas l’intention de t’en empêcher. Je te l’ai dit, j’empêcherai pas mon enfant de connaître son père.
Elle marqua une légère pause. Seulement, tu dois avoir conscience que c’est un vrai engagement. Tu pourras pas te défiler, cette fois. Si tu t’engages à être père, alors ce sera pour toute la vie. Je préfère que mon fils ne connaisse pas son père plutôt que comme l’homme qui ne veut pas vraiment tenir son rôle.

Oui, elle affichait un pessimisme manifeste. Mais mérité, à ses yeux




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2002

Message#Sujet: Re: Bâtard est souvent meilleur fils que l'enfant légitime. (Perséphone)   Dim 30 Avr - 20:14

Perséphone & Edward
Bâtard est souvent meilleur fils que l'enfant légitime.
Edward devait bien avouer qu'il n'était pas forcément à l'aise en face de Perséphone, à parler de l'enfant qu'ils allaient donc avoir tous les deux. Ce n'était pas une situation qu'il aurait désiré, même s'il n'avait pas d'autre choix que de faire avec. Il aurait aimé avoir le moins de contact possible avec son ex petite amie, parce qu'il ne savait que trop le mal qu'il lui avait fait. Parce que poser les yeux sur elle, c'était poser ses yeux sur sans doute la plus grosse connerie qu'il ait fait dans sa vie. Il aurait dû quitter la jeune femme plus tôt, il aurait dû se rendre compte que c'était avec Jane qu'il devait être, ne pas l'entraîner si loin dans ses erreurs. Et en même temps, il se rendait compte aussi à quel point il tenait encore à elle. Oh, ça n'avait rien à voir avec les sentiments qu'il avait pour son âme sœur, mais cela n'empêchait qu'il aimait Perséphone d'une certaine façon. Pas de la bonne bien sûr, mais il n'avait pas que menti pendant tout ce temps. Il n'avait pas eu besoin de se forcer, de mentir, par moment. Ce qui avait peu de chance que ça plaise à Jane d'ailleurs, mais il n'avait pas spécialement l'intention de se pencher sur le sujet. Ni avec son épouse, ni avec son ex d'ailleurs. Même si forcément, le fait de devoir côtoyer Perséphone n'allait pas vraiment être évident. Mais il était prêt à ça pour être le père qu'il devait être.

Perséphone confirma que s'il avait vraiment l'intention de s'occuper de l'enfant, elle ne l'empêcherait pas de le faire. Edward devait bien avouer qu'il était un peu rassuré quand même, il avait eu peur pendant un temps qu'elle décide finalement de revenir sur ce qu'elle avait dit. Même si elle ne manqua pas de présenter quelques réserves, ce qui était compréhensible. Le jeune homme n'avait aucune raison de lui en vouloir, il savait qu'elle ne lui ferait pas confiance.

« Si je suis là, c'est que j'en ai conscience. » Il en avait conscience oui, il regrettait quand même un peu qu'elle ne le pense pas. Même si c'était normal, mais bon... Cela ne servait à rien qu'il se vexe pour peu de chose, mais quand même. Elle avait de bonne raison de se méfier, au vu de ce qu'il lui avait fait. « Je n'ai pas l'intention de me défiler. » Bon, en même temps, elle n'avait aucune raison de le croire, puisqu'il lui avait déjà tant menti. « Je sais que je suis un enfoiré de première, mais là... j'ai vraiment envie de faire les choses bien. » Qu'il réussisse quand même quelque chose pour une fois. « Je m'engage à être un père et j'ai bien l'intention de tout faire pour être un bon père. »

Au fond, il avait toujours plus ou moins voulu être père, même s'il était sans doute encore trop immature pour ça. Pour une fois, il avait vraiment envie d'éviter de tout foirer, comme il en avait malheureusement trop l'habitude.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 764

Message#Sujet: Re: Bâtard est souvent meilleur fils que l'enfant légitime. (Perséphone)   Dim 30 Avr - 20:37


Bâtard est souvent meilleur fils que l'enfant légitime.
L

a jeune femme ne savait pas si son propos avait vexé ou non son interlocuteur, mais dans tous les cas, elle n’avait pas la moindre intention de s’en excuser. Parce qu’elle pensait tout ce qu’elle avait bien pu dire. Elle se méfiait bel et bien d’Edward et elle craignait effectivement qu’il finisse par se défiler parce que le rôle de père serait finalement un fardeau trop lourd à porter pour lui. Elle savait bien que ce cas de figure avait toutes les chances de se présenter, et elle préférait prendre les devants. Il avait beau dire, elle le connaissait, et elle le connaissait d’autant mieux qu’il lui avait été donné de voir les meilleurs comme les pires aspects de sa personne, alors elle ne se leurrait pas, et c’était en toute conscience de la situation, cette fois, qu’elle s’apprêtait à accepter qu’Edward reconnaisse son enfant, leur enfant. Même là, alors que le jeune homme affirmait qu’il n’avait pas l’intention de se défiler, qu’il avait bien conscience des responsabilités qui allaient lui incomber et qu’il tenait à agir de la bonne manière, en étant le père que leur enfant méritait, elle n’était pas certaine de pouvoir le croire. Oh, elle pouvait à la limite admettre qu’il le pensait bel et bien, mais allez savoir ce qui se passerait quand le jeune homme serait mis devant le fait accompli. Mais bon, dans tous les cas, Edward avait pris sa décision et Perséphione n’avait pas les pouvoirs de faire un bon dans le temps pour s’assurer qu’il respecterait ses engagements. Elle n’avait que sa parole, il allait falloir qu’elle s’en contente. Ils verraient bien. Dans tous les cas, et même si elle refusait de le reconnaître tel quel, elle était un peu soulagée qu’il accepte ainsi d’assumer sa paternité. Parce qu’à elle seule, elle ne savait vraiment pas si elle allait s’en sortir. Tout ça, c’était si… particulier. Maintenant, grâce à Penny, elle y voyait un peu plus clair, mais à part elle, personne n’était là pour la soutenir et la guider dans cette épreuve très particulière. Oui, elle avait besoin d’être soutenue. Et si ce soutien devait venir de son ex petit ami, elle l’acceptait, même si elle mettait un point d’honneur à garder ses distances, avec lui. Elle pourrait bien trop facilement retomber dans ses anciens travers si elle n’écoutait qu’elle.

-D’accord,
dit-elle dans un léger hochement de tête. Elle marqua une légère pause. Maintenant que c’était dit, elle était un peu embarrassée. Il était là, dans son chez-elle temporaire, et elle ne savait pas vraiment quoi dire, au fond. Comme si les mots demeuraient bloqués dans sa gorge… mais quels mots ? Est-ce qu’il y avait vraiment des mots d’usage dans une situation si étrange et singulière. Je… je sais pas vraiment ce que tu pourrais faire maintenant mais… je te tiendrai au courant.

Tant que l’enfant n’était pas né, et puisqu’ils n’étaient plus ensemble, elle ne le voyait pas pour le moment tenir un rôle autre qu’abstrait en tant que futur père. Puisqu’elle voulait qu’il soit là pour l’enfant mais certainement pas pour elle.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2002

Message#Sujet: Re: Bâtard est souvent meilleur fils que l'enfant légitime. (Perséphone)   Sam 24 Juin - 0:02

Perséphone & Edward
Bâtard est souvent meilleur fils que l'enfant légitime.
Edward ne savait pas si Perséphone allait le croire, en même temps il y avait de forte chance qu’elle ne le croit pas. Parce qu’elle n’avait surtout aucune raison de le croire, au vu de la manière dont le jeune homme avait eu tendance à lui mentir dans le passé. Il s’était moqué d’elle à de nombreux moments, sans forcément le vouloir en réalité. Le jeune homme avait par moment fait des promesses, en les pensant sincèrement. En même temps, au début de leur relation, Edward s’était bien vu terminer avec Perséphone, il se voyait bien vivre seulement avec elle. Mais il s’était passé tout cela avec Jane, lui faisant se rendre compte qu’il était vraiment amoureux de son âme sœur, qu’il n’avait finalement qu’aimer son âme sœur. Mais il avait cru être sincère avec elle… au début. Avant de simplement ne pas réussir à lui dire la vérité. En tout cas, Perséphone avait de bonne raison de ne pas le croire alors qu’il affirmait qu’il tenait vraiment à prendre sa place de père et d’assumer ses responsabilités. Edward ne lui en voulait pas vraiment de ne pas le croire de base, mais quand elle lui dit « d’accord », il fut quand même soulagé de l’entendre. Il ne savait pas si elle lui faisait confiance quand même – et en même temps, il ne pouvait pas vraiment lui en vouloir de ne pas le faire – mais au moins, elle acceptait son aide. Et ce n’était pas rien.

Edward ne sut pas vraiment quoi répondre à son d’accord, et ce fut finalement Perséphone qui reprit la parole en affirmant qu’elle ne savait pas ce qu’il pouvait faire maintenant. En effet pour le coup, Edward ne savait pas vraiment ce qu’il pouvait faire non plus, parce que l’enfant n’était pas encore là. Et que quelque chose disait à Edward qu’elle n’avait pas spécialement envie qu’il s’impose avec elle, alors qu’elle continuait de lui en vouloir. Elle ne voulait surement pas avoir quelque chose à voir avec lui, même si elle acceptait qu’il soit là pour cet enfant qu’ils avaient ensemble.

« D’accord. » Répondit-il alors à son tour. De toute façon, il ne se voyait pas faire autrement que de suivre Perséphone. Pour le moment, c’était elle qui gérait les choses, parce que c’était elle qui portait leur enfant. Et sans doute qu’elle continuerait ensuite. « Dis-moi si tu as besoin de quelque chose. » Il ne pouvait pas s’empêcher de se sentir un peu mal à l’aise et il se doutait que ça allait être comme ça tout le temps à présent. Edward ne savait pas vraiment comment ils allaient faire dans l’avenir, mais bon… les choses faisaient qu’elles étaient comme ça. « Quoi que ça puisse être. »

Et il était sincère, vraiment. Il ne voulait pas que Perséphone manque de quelque chose. Évidemment, en rapport avec cet enfant qu’ils allaient avoir en commun. Mais en même temps, le cadet des Baker ne pouvait pas nier qu’il avait en quelque sorte envie de se rattraper aussi.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 764

Message#Sujet: Re: Bâtard est souvent meilleur fils que l'enfant légitime. (Perséphone)   Sam 24 Juin - 10:10


Bâtard est souvent meilleur fils que l'enfant légitime.
D'

accord... Perséphone ne se rappelait pas la dernière fois où elle s'était sentie aussi mal à l'aise... C'était si étrange, d'être ainsi en compagnie d'une personne dont elle avait été si proche, et auprès de qui elle s'était imaginée faire sa vie malgré son jeune âge. Comment pouvait-on passer de la complicité, de la tendresse, au simple malaise ? Elle n'en savait rien, mais ça lui faisait vraiment mal au coeur de voir ça... Elle sentait qu'il était sincère quand il lui demandait de lui parler si elle avait besoin de quelque chose, mais elle savait d'avance qu'elle se retiendrait de le faire quoi qu'il advienne. Ce ne serait pas une bonne chose. L'avoir en face de lui lui rappelait que, en dépit du fossé qui s'était creusé entre eux, elle tenait toujours sincèrement à lui, beaucoup trop à lui... Elle était toujours amoureuse, en fin de compte. C'était horrible à admettre, mais c'était le cas, malgré l'absurdité de ce constat. En cet instant, la jeune femme ne savait tout simplement pas quoi répondre. C'était si difficile, comme situation. Elle hésitait à lui demander de s'en aller maintenant qu'il avait dit ce qu'il avait à dire... Mais en même temps, c'était la première fois qu'ils se parlaient, vraiment, depuis leur rupture (parce que la fois où il était parti chercher la potion ne comptait pas, ils avaient échangé à peine quelques mots, alors). Elle hésita, puis finalement, s'exprima bel et bien. Ce n'était peut-être pas la peine que de mettre du sel sur une plaie béante, mais si cette dernière ne cicatrisait pas, ce n'était pas pour rien, elle n'avait rien fait pour. Maintenant, c'était peut-être l'occasion.

-C'est de toi que j'aurais eu besoin,
dit-elle alors d'une voix faible.

Et en effet, assumer cette grossesse toute seule, même si, grâce à Julian, Léo et Penny, elle se sentait un peu entourée, un peu soutenue, était une épreuve. Elle aurait aimé qu'Edward soit à ses côtés, qu'ils vivent ça ensemble, qu'ils construisent vraiment les choses ensemble. La rupture lui avait fait mal, qu'Edward se précipite directement dans les bras de Hardwick après leur rupture, ça avait été pire que tout... Elle avait le sentiment de ne pas avoir compté du tout, et lui comptait encore tellement...Elle aurait eu besoin de lui, oui, elle avait encore besoin de lui, même, mais tout ce qu'elle voulait obtenir de lui maintenant, c'était autant de choses qu'elle se résignait à ne plus jamais avoir : la chaleur de ses bras, la douceur de son sourire... le sentiment qu'il lui donnait d'être unique... C'était derrière elle, et elle avait peur que ça n'arrive plus jamais, et que la seule fois où elle l'avait vécue, ça avait été faux.





code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2002

Message#Sujet: Re: Bâtard est souvent meilleur fils que l'enfant légitime. (Perséphone)   Lun 14 Aoû - 19:11

Perséphone & Edward
Bâtard est souvent meilleur fils que l'enfant légitime.
Edward avait envie que Perséphone comprenne vraiment qu’elle ne devait pas hésiter si jamais elle avait besoin de quelque chose, que ça soit finalement pour le bébé ou pas même. Le jeune homme avait bien conscience que ce n’était pas évident, qu’il y avait de quoi être mal à l’aise, mais il était sérieux quand il affirmait qu’elle pouvait lui demander ce qu’elle voulait. Même si en un sens, sa fierté allait sans doute la pousser à se débrouiller seule. Enfin… tant qu’elle ne l’empêchait pas de jouer son rôle de père, même si le jeune homme savait que la situation allait quand même être très étrange. Que ça n’allait pas être évident, pour personne. Ni pour Perséphone, ni pour lui, pas plus pour Jane… autant dire que cette situation était vraiment particulière. Perséphone et Edward allaient forcement devoir prendre sur eu, pour l’équilibre de cet enfant qu’ils avaient ensemble. C’était déjà d’ailleurs une grande prise sur soi que faisait Perséphone en acceptant qu’il puisse prendre sa place de père. Et Jane, de son côté, allait aussi devoir prendre sur elle. Autant dire que tout cela était bien malaisant.

Et ce fut encore plus le cas d’ailleurs quand Perséphone finit par reprendre la parole pour lui dire que c’était de lui dont elle aurait eu besoin. Edward ne put s’empêcher de sentir une boule dans son estomac quand elle le dit, sachant parfaitement ce qu’elle voulait dire par là. Même si Edward ne pouvait pas nier qu’il aimait sa condition avec Jane, qu’il ne changerait ça pour rien, qu’il ne voulait pas regretter d’être avec Jane, d’aimer Jane, il n’aimait quand même pas l’idée de faire souffrir Perséphone. Et concrètement, le jeune homme s’en voulait vraiment d’avoir fait autant de mal à son ex petite amie, ce n’était pas ce qu’il avait voulu. Il aurait aimé lui épargner de la souffrance, mais en même temps… ils s’étaient tous laissé entraîner au-delà du raisonnable. Malheureusement, c’était Perséphone et Ridley qui en souffraient le plus (quand bien même, les Baker allaient le payer cher aussi de leur côté).

« Je sais. » Dit-il la gorge serrée, ne sachant pas réellement comment réagir aux paroles de la jeune femme. Il le savait oui, qu’elle aurait aimé pouvoir compter sur lui, qu’elle aurait aimé s’épargner toute cette souffrance. « Je suis vraiment désolé. » Il se répétait sans doute un peu, mais c’était le cas. En même temps, c’était la première fois qu’ils pouvaient concrètement parler depuis leur rupture, depuis ce moment où Perséphone avait tout découvert. « Je sais bien que ça ne changera rien. Mais je n’avais pas envie de te faire autant de mal. »

Cela ne servait sans doute à rien qu’il tourne encore et encore le couteau dans la plaie encore béante, mais quand même. Il savait bien que ça ne changerait rien, qu’Edward était un enfoiré sans nom, mais il espérait quand même lui faire comprendre qu’il s’en voulait vraiment. Que ce n’était pas ce qu’il avait voulu. Qu’il avait eu énormément d’affection pour elle.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 764

Message#Sujet: Re: Bâtard est souvent meilleur fils que l'enfant légitime. (Perséphone)   Lun 14 Aoû - 19:29


Bâtard est souvent meilleur fils que l'enfant légitime.
P

erséphone savait, au fond, qu'elle devrait garder ses états d'âme et autres pensées néfastes pour elle-même, ce n'était pas comme si parler de tout cela maintenant allait changer quoi que ce soit, dans tous les cas. Et d'ailleurs, elle ne voulait pas changer quoi que ce soit, elle s'était résignée. Même si se retrouver face à Edward lui rappelait qu'elle tenait encore beaucoup trop à lui, elle n'avait ni l'espoir, ni l'envie qu'ils se remettent ensemble si cela devait être possible, elle avait trop souffert. Elle avait juste besoin d'exprimer ce qu'elle pensait, peut-être parce qu'elle n'en avait jamais réellement eu l'occasion. Depuis leur rupture, quand ils s'étaient revus, ça n'avait pas été pour remettre les choses à plat, mais toujours pour un autre motif, qui ne faisait qu'augmenter un peu plus la distance qui les séparait... Cette distance qui était sans doute une bonne chose, certes, mais qui ne manquait pas de la faire souffrir encore maintenant. Elle ne pouvait nier qu'Edward lui manquait. En de nombreuses occasions, elle avait regretté leurs moments de tendresse, de complicité et de partage. Ils n'avaient pas été si mal, ensemble... du moins, c'est ce qu'elle avait cru. Lui, de toute évidence, avait dû penser autrement, puisqu'il l'avait trompé allègrement autant de fois qu'il l'avait pu. Il n'empêche qu'elle aurait eu grand besoin d'une telle tendresse à ce moment de sa vie. Julian était patient avec elle, mais ce n'était pas de sa part qu'elle devait espérer attendre de la douceur ou de l'empathie. Léo était adorable aussi, et il l'aidait beaucoup, mais elle n'oubliait pas non plus qu'elle portait l'enfant de celui qu'il considérait sans doute comme son pire ennemi. On faisait mieux, quand même.

-Je sais,
soupira Perséphone quand le jeune homme s'excusa. Elle appréciait vraiment qu'il le fasse, mais ça ne changeait pas grand chose, à l'heure actuelle. Quant au fait qu'il n'avait pas voulu la faire souffrir, elle le savait aussi. Il n'empêche qu'elle n'avait jamais autant souffert de toute son existence et que c'était entièrement de sa faute. T'as été lâche, c'est tout. Elle pensait que c'était un bon résumé de la situation. Il l'aurait quittée il y a bien longtemps s'il en avait eu le courage, il n'avait juste pas réussi, c'était tout... Ce n'était pas spécialement plus plaisant à admettre malgré tout, parce que dans tous les cas, c'était toujours l'autre qu'il avait aimée, jamais elle. On peut rien y changer, maintenant, de toute façon. Et c'est pas que nous que ça concerne, à présent.

Elle posa machinalement sa main sur son ventre. Maintenant, ce n'était plus leur histoire ou leurs ressentiments qui importait, c'était l'enfant, leur enfant. Et quelle que soit leur manière d'agir, elle devrait toujours le faire passer en priorité.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2002

Message#Sujet: Re: Bâtard est souvent meilleur fils que l'enfant légitime. (Perséphone)   Mar 26 Sep - 22:08

Perséphone & Edward
Bâtard est souvent meilleur fils que l'enfant légitime.
Edward se doutait qu’il pouvait répéter énormément de fois qu’il était désolé pour ce qu’il avait fait, ça ne changerait rien à la situation de toute façon. Même si ce n’était pas rien qu’il s’excuse. Perséphone avait ce privilège que peu de personne avait, mais en même temps elle avait également eu le fait de souffrir énormément à cause de lui. Sans lui et sans sa manière d’agir avec elle, ils n’en seraient pas là. Si le cadet des Baker avait agi mieux que ce qu’il avait fait, ils n’auraient pas besoin de s’excuser. Quand Perséphone affirma qu’il avait été lâche, ce n’était clairement pas une chose que le cadet des Baker apprécia d’entendre. Il se retint d’afficher une grimace d’ailleurs. Perséphone avait raison, il avait été lâche. Les choses ne se seraient pas du tout passé comme ça, si jamais il avait eu le courage de quitter Perséphone. Mais il n’avait pas eu le courage, il avait été lâche donc. C’était bel et bien ce que la jeune sorcière venait de dire. Même si ce n’était pas quelque chose qu’il appréciait d’entendre. Ce n’était pas rien pour lui d’entendre qu’il était lâche.

Il ne dit rien donc, parce qu’il ne voyait pas ce qu’il pouvait dire. Il n’appréciait pas d’entendre cela, mais il ne pouvait pas donner tort à Perséphone. Et en un sens, il n’avait aucune envie non plus d’avouer qu’il était bel et bien lâche. Son égo en prendrait quand même un sacré coup s’il le faisait. De toute façon, le jeune homme n’avait pas d’autre choix que d’assumer les conséquences de ses actes. Le fait que Perséphone était enceinte de lui, parce qu’il avait fait n’importe quoi. Cet enfant qui se trouvait donc entre eux maintenant. Sans lui, sans doute que les deux jeunes gens auraient pu se contenter simplement de ne pas se croiser et de s’ignorer. Mais en même temps, ils ne pouvaient pas le faire et Perséphone allait donc devoir subir sa présence. Enfin autant qu’il le faudrait pour qu’ils puissent avoir une place de père pour cet enfant. Dans tous les cas, Perséphone avait parfaitement raison, ils ne pouvaient rien changer au passé.

« Je te remercie de me laisser… avoir ma place. »
Dit-il alors, parce qu’il ne savait même pas au fond s’il avait pris la peine de la remercier. La jeune femme aurait très bien pu décider de lui dire que dans tous les cas, elle n’avait aucune envie de le voir, qu’elle ne voulait pas de lui dans la vie de son enfant. Il l’aurait compris, mais il appréciait qu’elle ne prenne pas cette décision. « Ça compte pour moi. »

Et elle n’avait aucune raison de lui offrir quelque chose, elle n’avait aucune raison de se montrer agréable avec lui. Mais c’était Perséphone, la douceur incarnée. Ce qu’il avait adoré chez elle, ce qu’il avait aimé. Parce qu’il l’avait aimé, sans qu’il ne l’ait fait comme il le fallait, il l’avait quand même aimé. Et il allait aimer leur enfant.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 764

Message#Sujet: Re: Bâtard est souvent meilleur fils que l'enfant légitime. (Perséphone)   Mer 27 Sep - 20:34


Bâtard est souvent meilleur fils que l'enfant légitime.
P

erséphone ne dit rien quand Edward la remercia. Quand on la remerciait, d'ordinaire, d'instinct, elle disait qu'il n'était pas nécessaire de lui faire le même remerciement, et elle le pensait, elle faisait toujours les choses de bon coeur et selon sa conscience, elle n'attendait rien en retour, pas même de la reconnaissance. Mais cette fois était différente, parce qu'elle prenait réellement sur elle depuis les débuts de cette conversation pour ne pas laisser la part belle au profond ressentiment qu'elle éprouvait envers Edward après tout ce qu'il avait fait. L'intérêt de leur bébé était évidemment ce qu'il fallait privilégier, et elle en avait parfaitement conscience. Elle-même devait se passer de ses parents, elle voulait donner à son fils ou à sa fille l'opportunité de connaître ses eux parents, même si c'était beaucoup d'effort et de résignation de sa part d'accepter cela, car ça signifiait qu'Edward serait toujours présent, d'une manière ou d'une autre dans sa vie. Ils étaient à jamais liés par la vie qui grandissait dans son ventre, et si beaucoup d'autres liens pouvaient se défaire sans difficulté, celui-là, plus fort et plus fragile en même temps, ne les lâcherait jamais, qu'ils le veuillent ou non. Autant en prendre leur partie et agir en adultes responsables, même si ni l'un ni l'autre n'étaient vraiment des adultes en réalité. Ils étaient clairement trop jeunes et immatures aussi pour tout ça. Alors oui, pour une fois, elle acceptait les remerciements sans broncher, parce qu'elle considérait qu'elle les méritait bel et bien, qu'elle ne les avait pas volés. Elle le pensait sincère, ceci dit, quand il affirmait que ça comptait vraiment pour lui. Oui, elle n'avait aucun mal à le croire. Même s'il lui avait souvent menti effrontément et qu'elle n'avait rien vu, elle pensait cette fois reconnaître sa sincérité. Il n'avait plus aucune raison de lui mentir, de toute façon. S'il avait juste voulu être un père indigne, il aurait suffi qu'il ne se présente pas à sa porte. Elle-même ne serait pas venue le chercher quoi qu'il en soit. Elle n'en aurait pas eu la force... C'était déjà bien assez difficile dans ces dispositions.

-Et Hardwick... enfin... Jane...
Parce que, logiquement, Jane n'était plus une Hardwick, elle était l'épouse d'Edward, elle était une Baker, un fait avéré avant même que Perséphone ne sache ce qui se tramait dans son dos. Il n'empêche qu'elle trouvait que c'était beaucoup d'honneur de l'appeler par son prénom. Elle en pense quoi ?

Elle n'avait pas franchement envie de parler d'elle, à vrai dire, mais la question se posait quand même, parce qu'elle pourrait influer sur les décisions d'Edward, et ça, Perséphone ne pouvait plus l'ignorer.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2002

Message#Sujet: Re: Bâtard est souvent meilleur fils que l'enfant légitime. (Perséphone)   Sam 18 Nov - 17:29

Perséphone & Edward
Bâtard est souvent meilleur fils que l'enfant légitime.
Ça comptait pour lui de prendre sa place de père. Edward savait que ça n’allait pas être facile tous les jours et il craignait énormément que cela change quelque chose entre lui et Jane, qu’elle ne parvienne pas à se remettre de sa trahison, qu’elle ne parvienne pas à supporter le fait que lui devienne père sans qu’elle ne puisse devenir mère. Qu’il ait « besoin » de quelqu’un d’autre pour devenir père. Il avait peur qu’au final, tout cela soit la source de dispute entre eux. Il avait peur de ce que l’avenir pouvait donc leur réserver. Mais en un sens, cela comptait réellement pour lui donc, parce qu’il ne pouvait pas nier le fait qu’il avait quand même toujours eu envie d’être père. Pas maintenant, pas de cette façon, c’était évident, mais tout de même. Il appréciait que la jeune femme ne le repousse pas donc, simplement parce qu’il était un enfoiré et qu’elle accepte qu’il ait une place dans la vie de… de leur enfant. C’était particulier, c’était difficile pour elle, mais elle l’acceptait quand même. Malgré tout. Comme quoi, c’était bien la preuve que Perséphone était la personne la plus ouverte, la plus gentille, la plus douce même… toutes ces choses chez elle qui l’avait fait craquer dès le début. Tout ce qui la rendait différente de lui, surtout. Parce que même si c’était de Jane dont il était follement amoureux, il ne pouvait pas nier tout ce qu’il ressentait pour Perséphone. Et qui le poussait à se sentir coupable donc.

Et en parlant de Jane, cela lui fit un peu bizarre d’entendre la jeune femme en parler. L’appeler par son prénom déjà, alors qu’elle avait l’habitude de l’appeler par son nom de famille, même si ce dernier avait changé depuis leur mariage. Qu’est-ce qu’elle en pensait donc ? Très franchement, Edward se passerait très bien de parler de tout cela avec Perséphone. Il aurait préféré éviter le sujet Jane, parce que ça le mettait clairement mal à l’aise. Quand bien même, le jeune homme se doutait que Perséphone avait besoin de savoir ce qu’elle en pensait, simplement parce qu’elle devait se douter que ce qu’elle pensait avait de l’importance. Si elle avait refusé catégoriquement qu’il soit père, qu’il accepte cet enfant, il ne serait pas là.

« Eh bien… » Edward hésita une seconde, franchement il n’aimait pas du tout parler de tout cela avec Perséphone. S’il pouvait éviter le plus possible de mentionner son âme sœur dans une conversation avec la mère de son enfant… mais bon, Jane faisait entièrement partie de sa vie et elle ferait forcément partie de celle de cet enfant. « C’est assez compliqué. » Parce qu’il y avait le fait qu’elle ne pouvait pas avoir d’enfant, qu’elle apprenait par la même occasion que lui allait en avoir un et qu’en prime, il avait couché avec Perséphone après lui avoir promis de la quitter. Ça faisait beaucoup d’un coup, tout ça le jour de leur mariage en prime. « Mais elle ne voudrait pas que je me défile. »

Parce qu’elle savait ce que cela faisait de vivre sans père.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 764

Message#Sujet: Re: Bâtard est souvent meilleur fils que l'enfant légitime. (Perséphone)   Sam 18 Nov - 17:58


Bâtard est souvent meilleur fils que l'enfant légitime.
P

erséphone n'avait pas franchement envie d'aborder le sujet de Jane avec Edward, c'était épineux, douloureux, et parfaitement inconfortable, mais elle ne pouvait pas faire comme si de rien n'était, elle ne pouvait pas prétendre que cette tierce perso,ne n'avait pas d'importance dans leur histoire, puisque c'était tout l'inverse, qu'ils le veuillent ou non. Elle se doutait qu'Edward aussi aurait bien occulté le sujet si cela lui avait été permis, mais non. Il fallait qu'ils regardent les choses en face, pas pour leur propre bien mais pour celui de leur futur enfant. Jane, d'une façon ou d'une autre, aurait un rôle à jouer dans la vie de son fils ou de sa fille. Ce n'était pas une perspective qui enchantait Perséphone, mais cela n'ôtait rien au fait qu'elle devait faire avec... et comptait bien faire avec au passage. Si elle interrogeait Edward, c'était donc avant tout pour s'assurer que sa copine ne lui mettrait pas des bâtons dans les roues le moment venu. Edward pouvait choisir de ne pas tenir son rôle de père auprès de leur enfant, mais dès lors qu'il décidait le contraire, il était tenu d'être à la hauteur, c'était une obligation formelle. Et elle n'aurait vraiment pas la patience de supporter que Jane mette son grain de sel dans leur histoire. Edward lui répondit que c'était assez compliqué. Bah tu m'étonnes ! Une autre réponse aurait nettement surpris Perséphone. La jeune femme détestait Jane pour un milliard de raisons, mais elle devait reconnaître qu'elle s'en était pris plein la figure aussi avec toute cette histoire (fait qui l'invitait bien davantage à se réjouir qu'à compatir, au demeurant), elle avait appris que le type qu'elle avait attendu et épousé en secret lui avait fait un enfant dans le dos avec sa copine officielle (au sens propre, l'enfant dans le dos), et ça le jour de son re-mariage. Et encore, Persy ignorait que Jane était stérile. Mais bon, au fond, tant pis pour elle, hein !

-C'est sûr que ça va la changer, à elle aussi, d'assumer tes responsabilités,
répondit-elle, incapable de ne pas lui lâcher cette légère pique. Mais en même temps, elle avait trop souffert de la lâcheté du jeune homme pour ne pas considérer que c'était de bonne guerre. Tu es sûr de toi, alors ? redemanda-t-elle en le fixant. A cent pour cent ?

Elle avait besoin qu'il tienne ses engagements sans revenir sur ses dires, c'était primordial. Elle ne voulait pas que son enfant connaisse dans les premiers temps un père qui le négligerait le restant de son existence. Ce serait encore pire pour son enfant que de ne pas avoir de père du tout. S'il voulait assumer, très bien, mais alors il devait le faire jusqu'au bout, et même quand ça deviendrait difficile.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2002

Message#Sujet: Re: Bâtard est souvent meilleur fils que l'enfant légitime. (Perséphone)   Mar 9 Jan - 15:00

Perséphone & Edward
Bâtard est souvent meilleur fils que l'enfant légitime.
Edward ne se sentait clairement pas à l’aise, dans cette conversation, mais en même tempos il savait qu’il devait en passer par là et qu’il n’avait pas d’autre choix que de subir la situation. C’était normal au fond que Perséphone se pose des questions concernant Jane, parce que son épouse allait quand même avoir un rôle dans tout cela. Même si elle ne voudrait peut-être pas, elle était quand même indirectement touchée par l’enfant que Edward allait avoir avec son ex petite copine. C’était donc logique que la jeune femme se pose des questions, qu’elle se demande ce que pense Jane pour être sûr qu’elle ne s’oppose pas à tout cela après coup. Edward ne savait pas réellement au fond ce que ça allait donner avec son âme sœur, si elle allait finir par lui pardonner, s’ils allaient pouvoir retrouver la même complicité qu’avant. Cependant, il savait quand même qu’elle n’aimerait pas qu’il soit entièrement lâche et qu’il n’assume pas son rôle de père. Au fond, Edward savait bien qu’il aurait renoncé à tout cela si elle était contre, mais il savait aussi qu’elle avait parfaitement conscience de ce que c’était que de vivre sans père… alors, non elle ne s’opposerait pas.

Edward ne put s’empêcher d’afficher une grimace quand Perséphone lui envoya une nouvelle pique, bien méritée cependant. Mais ce n’était pas parce qu’il le méritait, que le jeune homme appréciait de les recevoir et que ça ne lui faisait pas un peu mal. Mais il était évident que Jane allait donc assumer la responsabilité de ses « conneries » donc, ce n’était pas anodin. Loin de là. Il préféra ne rien répondre à ce sujet, cela ne servait à rien. Perséphone n’avait pas tort, Jane allait devoir assumer ses responsabilités. Il ne savait pas exactement comment ça allait se passer, mais ils n’avaient pas forcément le choix. Dans tous les cas, la jeune femme reprenait la parole. Edward savait qu’elle devait se rassurer, mais il devait bien avouer qu’il n’aimait pas spécialement l’entendre lui demander, encore une fois, s’il était réellement sûr de lui. Même s’il comprenait, parce que… eh bien, le jeune homme savait que son ex petite amie ne pouvait pas juste se reposer sur sa parole.

« À mille pour cent. »
Répondit-il alors, soutenant le regard de Perséphone. « Je te le promets. » Il marqua une pause. « Je sais bien que ma parole n’a aucune valeur pour toi, mais je suis sûr de moi. Je ne changerais pas d’avis. » Bon, ça c’était peut-être vite dit ceci dit. « Je te le prouverais. »

En agissant comme il le fallait, quand il allait arriver, et les années ensuite. Parce qu’évidemment, le jeune homme avait bien conscience que quand il allait devenir père – même s’il fallait encore qu’il se remette un peu de cette idée – ça n’allait pas passer, il allait l’être pour le reste de sa vie. Ce n’était pas rien, c’était une sacrée responsabilité, mais Edward avait qu’il allait tenir le coup.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 764

Message#Sujet: Re: Bâtard est souvent meilleur fils que l'enfant légitime. (Perséphone)   Jeu 11 Jan - 19:40


Bâtard est souvent meilleur fils que l'enfant légitime.
L

es promesses d'Edward ne devaient pas valoir grand chose aux yeux de Persephone. Il en avait si souvent trahies ou rompues, il lui avait promis tant de belles choses pour finalement se dérober qu'il serait vraiment naïf de le croire sans avoir le moindre doute... Mais Perdu n'avait jamais nié être naive après tout.. Et en l'occurrence, quand il lui assurait être sûr de lui à mille pour cent tout en la regardant droit dans mes yeux, elle ne voulait pas supposer que ce soit un mensonge. Peut-etre un mensonge qu'il se ferait à lui-même oui, mais intentionnel, non. Elle se raccrochait à cette pensée en tout cas, avec d'autant plus de force qu'elle n'avait pas grand-chose d'autre sur quoi se reposer. Il acceptait d'être présent, et pour elle, c'était quelque chose d'important. Elle se faisait violence pour nevpas retomber sois le charme de ses yeux sombres quand iol soutenait ainsi son regard. Elle ne savait que trop qu'elle était encore sous influence. Ce genre de moments le luio prouvaient. Et c'était bien évidemment dangereux. Beaucoup trop dangereux, même. Elle hocha la tête. Elle n'avait pas envie de montrer à son ex que sa parole avait peut-etre encore un trop gène impact sur elle, qu'elle y accordait plus d'importance qu'elle ne le devrait. Elle ne voulait pas donner au jeune homme la satisfaction de la voir éprouver des sentiments qu'elle ne devrait plus ressentie. Ce serait bien trop simple.

-C'est ce que j'attends, se contenta-t-elle d'affirmer avec honnêteté. Car oui, c'est ce qu'elle attendait :plus que des mots, elle avait besoin d'actes, de faits concrets qui ne sauraient que la convaincre de sa sincérité, de sa capacité à s'investir dans un rôle qu'il n'était pas simple du tout d'endosser :celui de père. Sa promesse allait exiger de lui des efforts de tous les instats, de toute une vie, car on ne cessait jamais d'être parent... Enfin, à moins d'une tragédie qu'elle ne leur souhaitait absolument pas. Je pense que ça va être une fille, se surprit-elle à ajouter alors, un peu sorti de nulle part. Enfin, je crois... Car évidemment, elle n'avait aucune certitude. J'aimerais bien en tout cas.

Pour ne pas avoir à élever le sosie d'Edward ? Peut-être bien... En tout cas même si c'était etrange, ça lui faisait du bien de parler concrètement de l'enfant qu'elle portait. Elle avait besoin de rendre cette situation plus réelle, et c'était sa manière de faire. Il faut dire que, lentement mais sûrement, l'échéance approchait... Et il fallait bien qu'elle s'y prépare, tout comme au fait qu'Edward garderait du coup toujours une place dans sa vie.. Mais au fond, c'était toujours plus ou moins le cas.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2002

Message#Sujet: Re: Bâtard est souvent meilleur fils que l'enfant légitime. (Perséphone)   Ven 9 Mar - 22:10

Perséphone & Edward
Bâtard est souvent meilleur fils que l'enfant légitime.
Edward savait bien que ce n’était pas que ses paroles qui allaient compter, qu’il allait devoir faire ses preuves. Combien de fois le jeune homme n’avait pas affirmé quelque chose, promis quelque chose, sans pour autant le faire ensuite. Et ce n’était pas forcément d’une manière volontaire en plus, il pensait réellement à ses promesses, avant de ne pas du tout gérer comme il faut. Cette fois ci, il était évident que Perséphone allait quand même avoir besoin de preuve, la preuve qu’il avait réellement envie de prendre ses responsabilités en main et qu’il n’allait pas tout rater comme d’habitude. Là, tout de suite, le jeune homme était sûr de lui, il avait envie de faire les choses bien, il avait envie de prendre ses responsabilités en main et d’être le père qu’il devait être. Il se doutait que ça n’allait pas être simple, mais il avait réellement envie de le faire. À savoir comment les choses allaient se passer d’ici la naissance de l’enfant, Edward ne pouvait malheureusement présager de rien. Enfin si, il avait sincèrement envie de faire les choses comme il le fallait, il avait envie de ne pas tout foirer comme d’habitude. Et il comptait bien tout faire pour ne pas foirer, mais bon… même lui avait un peu de mal à se convaincre quand même.

En tout cas, Perséphone ne manqua pas de lui rappeler donc que c’était ce qu’elle attendait, des preuves de son implications. Il ne pouvait pas répondre grand-chose à ce sujet, il devait simplement se contenter de faire ses preuves et il espérait réellement y parvenir. Il ne savait donc pas du tout quoi dire, ce qu’il devait ajouter en cet instant précis et sans doute que le mieux c’était finalement qu’il s’en aille, qu’ils en terminent maintenant. Mais Perséphone reprit la parole, et d’une manière qui ne manqua pas de surprendre le jeune homme.

Elle affirma qu’elle pensait que c’était une fille, du moins qu’elle croyait. Parce qu’il était évident qu’elle ne pouvait pas le savoir et ils ne le sauraient pas avant la naissance de l’enfant d’ailleurs. C’était bizarre de l’entendre parler comme ça, de l’entendre parler de l’enfant qu’ils allaient avoir concrètement. C’était un peu la première fois qu’il en parlait comme une personne et non comme… quelque chose. Il ne se sentait pas parfaitement à l’aise donc, mais en même temps, il allait bel et bien devoir s’y faire.

« Ça ne me dérangerait pas d’avoir une fille aussi. »
Dit-il, alors, le pensant vraiment. « J’aimerais assez. »

En réalité, il n’avait pas concrètement de préférence. Un garçon, ça semblait être la base, histoire de pérenniser un nom de famille et en d’autres circonstances il aurait sans doute avoir envie que ça soit le cas. Mais au vu de la situation, ce n’était clairement pas ce genre de chose qui devait entrer en ligne de mire. Enfin, de toute façon, ce n’était pas comme s’ils allaient de toute façon pouvoir changer et concrètement… oui ça lui dirait bien une fille.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 764

Message#Sujet: Re: Bâtard est souvent meilleur fils que l'enfant légitime. (Perséphone)   Ven 9 Mar - 22:39


Bâtard est souvent meilleur fils que l'enfant légitime.
P

erséphone n'était vraiment pas sûre d'avoir bien fait de prononcer les derniers mots qu'elle adressa à son ex. Elle avait envie d'avoir une fille, c'était vrai (avant out et surtout parce qu'elle ne pensait pas réussir à gérer un garçon... c'était bête, sans doute, mais elle avait eu sa dose de la gent masculine), mais peut-être qu'elle aurait dû garder ça pour elle. C'était tellement... personnel. Et même si ça concernait directement Edward, ça pouvait bien l'entraîner sur une pente glissante. A mesure que son ventre grossissait, il lui devenait de plus en plus facile de visualiser son futur de maman. Il y avait des centaines de zones d'incertitude, mais quelque chose de bien concret. Elle s'imaginait porter l'enfant entre ses bras, elle s'imaginait croiser son regard, elle s'imaginait être un jour appelée maman. ce n'était pas seulement quelque chose d'abstrait, c'était là, bien présent, et le temps avançait à grand pas. Ils ne pourraient pas ignorer l'évidence encore bien longtemps, elle était sûre de ça. Alors oui, il était le temps de considérer les choses d'une manière différente, plus humaine, peut-être... quand bien même ce n'était pas évident du tout. Parce que tous les deux devaient envisager cela ensemble. Ca lui faisait bizarre d'entendre son interlocuteur évoquer le fait qu'il apprécierait d'avoir une fille également. Quelque part c'était sans doute une bonne chose, mais en fin de compte, ça la mettait quand même assez mal à l'aise. Parce qu'elle n'avait aucune idée de quoi répondre à ça. Il faudrait sans doute qu'elle se contente d'apprécier le propos, qui lui prouvait qu'il était vraiment prêt à assumer, mais est-ce que ça pouvait vraiment être aussi simple.

-Je t'aurais imaginé préférer avoir un garçon, tu vois...
Elle ne savait même pas pourquoi elle pensait ça, peut-être parce que ça devait forcément être contradictoire avec ses propres pensées, ou bien parce que Edward avait un côté assez "conservateur" qui le justifiait un peu. Mais bon, dans tous les cas, il était hors de question que leur enfant, fille ou garçon, porte le nom de Baker, ce serait un ou une Enjolras, ça ne se discutait même pas. Enfin, c'est pas comme si ça avait beaucoup d'importance, de toute façon.

Que ce soit un garçon ou une fille, au final, ça ne changeait vraiment pas grand-chose, ce serait leur enfant, la chair de leur chair, et c'étaient des considérations qui leur échapperaient sans doute complètement le moment venu. En tout cas, Perséphone le savait. Elle avait toujours un peu l'angoisse de ne pas réussir à aimer son enfant, mais cette angoisse était de moins en moins prégnante à mesure que son futur enfant devenait une perspective plus concrète. Et puis, elle parvenait à parler à Edward sans fondre en larmes, alors il y avait forcément du progrès.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2002

Message#Sujet: Re: Bâtard est souvent meilleur fils que l'enfant légitime. (Perséphone)   Sam 5 Mai - 13:20

Perséphone & Edward
Bâtard est souvent meilleur fils que l'enfant légitime.
C’était quand même particulièrement étrange pour Edward d’avoir une conversation de ce genre avec Perséphone, même si c’était forcément quelque chose dont ils allaient quand même devoir s’y habituer. Bon, concrètement, Edward ne savait pas encore ce que tout cela allait donner, comment il allait s’en sortir, comment les choses allaient se passer. La seule chose qu’il savait, c’était qu’il devait prendre enfin la responsabilité de ses actes et assumer ce qu’il faisait donc. Et pour cela, il devait donc passer par ce genre de discussion avec son ex petite amie. Même si c’était quand même vraiment particulier et que le jeune homme avait quand même bien dû mal à se faire à l’idée qu’ils allaient devenir parents. Qu’ils ne se contentaient pas hypothétiquement de dire qu’ils aimeraient bien avoir une fille comme ça, au court d’une conversation, mais parce qu’il était fort possible qu’ils aient tune fille. Ça allait être soit une fille, soit un garçon, c’était comme ça, c’était sûr. Parce que cet enfant n’était pas qu’une idée, il était réel et ne pouvait qu’être parfaitement réel.

Perséphone affirma qu’elle l’aurait imaginé préférer avoir un garçon. En effet, en un sens, le jeune homme ne pouvait pas nier qu’il aimerait bien avoir un garçon aussi… mais une fille, ça lui convenait clairement mieux. Même si dans tous les cas, il était clair que ce n’était pas comme s’ils pouvaient choisir quoi que ce soit, ils n’avaient pas la décision. Mais oui, en effet, il comprenait qu’elle pense ça. Il y avait forcément un côté important pour les Baker, d’avoir des garçons, de préserver un nom important. Mais dans tous les cas, ce n’était pas réellement sur Edward qu’il fallait compter pour ça. Bien au contraire. Même si Preston ne s’en sortirait sans doute pas plus de son côté. Du moins, pour le moment… eh bien, il était un peu à la traine.

« Non, en effet. Et pas comme si on aura la décision de toute façon. »

Ils allaient avoir un enfant, le sexe était d’ores et déjà décidé. Et des conversations comme cela, donc, ils allaient forcément devoir en avoir encore dans le futur, mais clairement, Edward se sentait tellement mal à l’aise. Il ne savait pas u tout comment il allait s’en sortir dans le futur, comment ils allaient faire. Et pour l’heure, c’était très bien comme ça, parce qu’il était clair qu’ils avaient encore du temps devant eux. Du temps qui allait passer très rapidement, mais pour le moment, le jeune homme n’en avait pas encore conscience. Et quand il allait prendre conscience de tout cela, le temps aura justement énormément passé et il sera presque trop tard.

« On verra bien le moment venu. » Et ce moment, Edward avait encore tellement de mal à l’imaginer. En même temps, comment le faire ? Ce n’était pas parce qu’il acceptait de prendre ses responsabilités, qu’il savait exactement comment les choses allaient se passer. Bien au contraire, clairement, il était déjà perdu et ça ne risquait pas de s’arranger.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 764

Message#Sujet: Re: Bâtard est souvent meilleur fils que l'enfant légitime. (Perséphone)   Sam 5 Mai - 15:51


Bâtard est souvent meilleur fils que l'enfant légitime.
I

l était sans doute inutile de discuter de tout ça, puisqu'il s'agissait clairement d'éléments sur lesquels ils n'auraient pas la moindre prise. Parvenir à se concentrer, déjà, sur ce sur quoi ils pouvaient avoir un minimum de contrôle, ce serait déjà beaucoup, et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils en étaient loin, pour le moment. Ils n'allaient pas choisir le sexe de l'enfant. Qu'il s'agisse d'un garçon ou d'une fille, cela ne devait rien changer. Ils seraient des parents, des parents qui se devraient d'aimer et de protéger leur fille ou leur fils sans se poser de questions, de faire au mieux pour le bien commun. Voir le moment venu, ce n'était pas suffisant, ils devaient préparer ce moment, l'anticiper, faire de leur mieux pour qu'il découle sur ce qui pouvait être le plus positif pour leur enfant. Mais Perséphone ne se sentait pas la force, en cet instant, de rappeler Edward à l'ordre ou de le sommer de tout planifier dans l'instant. Ils avaient encore un peu de temps devant eux. Pas beaucoup, et ça passerait de toute façon trop vite, c'est une certitude, mais assez pour décider du reste plus tard... Là, ils avaient déjà fait un sacré pas en avant, et ils pouvaient très bien s'en contenter : Edward acceptait d'assumer la paternité de son enfant, il promettait d'être présent pour lui et d'aider la jeune femme à l'aider, et même si rien ne pouvait lui garantir que l'avenir lui donnerait raison, eh bien, elle avait envie de croire en la situation quoi qu'il en soit. Il y avait des choses, c'est sûr, qu'ils ne pourraient voir que le moment venu, et d'autres dont ils pourraient discuter plus tard, même si ça les obligerait forcément à se revoir, à se reparler, et que ce serait douloureux pour elle... d'un autre côté, puisque Edward venait, indirectement, de s'engager à faire partie de sa vie pour toujours, elle allait bien devoir faire avec. Elle n'allait pas avoir le choix. Elle hocha donc simplement la tête sans contredire, sans contester. Il n'y avait rien à contredire, ni à contester, au fond.

-Oui...
Pas l'envie d'argumenter, même s'il le faudrait sans doute. De toute manière, il tait sans doute grand temps de mettre un terme à cette conversation... Edward avait une épouse à retrouver... et elle, des émotions de trop grande ampleur desquelles il était nécessaire qu'elle se remette... Ou qu'elle essaye, en tout cas. Je pense que tu feras mieux d'y aller, à présent.

Elle ne voulait pas se montrer trop brusque... même si Edward ne méritait peut-être pas davantage, mais en attendant, elle n'avait rien de mieux à faire de son côté, réellement, et elle avait besoin d'être seule et de recouvrer un peu ses esprits.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Bâtard est souvent meilleur fils que l'enfant légitime. (Perséphone)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bâtard est souvent meilleur fils que l'enfant légitime. (Perséphone)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Balin fils de Fundin [fiche validée]
» Asami Akira ft Yamapi & Asami Seichirou ft Gackt
» La curiosité malgré tous ses attraits, coûte souvent bien des regrets. + Perséphone.
» Listing des meilleurs Dramione
» FLASH,ALIX FILS-AIME KITE BATO A

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Habitations :: Chez Julian Enjolras-