Partagez | 
 

 Alors, t'as rien à me dire ? [pv Ed <33]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
Messages : 627

Message#Sujet: Alors, t'as rien à me dire ? [pv Ed <33]   Mer 12 Avr - 17:07


Alors, t'as rien à me dire ?
C'

était encore un concept assez inconnu, pour elle, et avec lequel il fallait donc qu'elle se familiarise encore un peu, celui d'avoir un ami, pas un ami comme ceux dont on apprécie la compagnie mais que l'on pourrait sacrifier à ses propres intérêts sans l'ombre d'un scrupule pour autant, un ami à qui elle tenait suffisamment sincèrement pour vouloir son bonheur et souhaiter le meilleur pour lui, un ami qu'elle était prête à défendre, et dont les intérêts - miracles - pourraient presque passer avant les siens (enfin, tout dépendait des circonstances). Sa chance là-dedans, c'était que son meilleur et seul ami en titre, Edward Baker, n'était pas plus doué qu'elle en la matière, de fait, ils se complétaient bien, tout comme elle n'aurait pas pu trouver plus complémentaire pour elle que Julian, qui comme elle n'avait jamais vraiment connu de relation, pour ainsi dire, conventionnelle (encore que la leur ne le soit sans doute pas). L'un dans l'autre, elle faisait de son mieux pour être une petite amie digne de ce nom pour Julian (et elle pensait ne pas se débrouiller trop mal - il faut dire qu'elle savait exactement de quelle manière elle pouvait le satisfaire, ce qui aidait beaucoup), et tout autant pour être une meilleure amie digne d'Edward.

Quand elle avait appris que l'ex du jeune homme était enceinte, elle avait donc songé que ce devait être de son devoir d'aller lui parler. Il venait juste de se marier avec cette fille qu'il adorait au point d'en être dingue (elle était témoin), et il en avait mis une autre en cloque, ça devait pas être évident pour lui. Est-ce qu'elle lui reprocherait de ne pas lui en avoir parlé ? Pas spécialement, elle se doutait que le jeune homme n'avait pas spécialement pensé à lui en parler, tout simplement (on l'a dit, ils étaient pas doués pour ça)... et puis, ce n'était pas comme si elle ne lui cachait rien non plus de son côté. Ed, par exemple, n'avait pas idée qu'elle bossait pour le sorcier, ni qu'elle sortait dorénavant avec le cousin de son ex, chez qui cette dernière squattait par ailleurs (mais il allait sans doute être temps qu'elle se confie sur ce dernier point). Alors bon, elle acceptait de lui dispenser du soutien moral, elle n'avait pas la moindre intention de le juger pour autant. C'était donc armée de la meilleure volonté du monde qu'elle s'était rendu à sa nouvelle adresse, puisque le petit veinard avait emménagé dernièrement ici avec sa chère et tendre. Quand elle frappa à la porte, elle fut ravie de tomber nez à nez avec le jeune homme.

-Je viens pendre la crémaillère, annonça-t-elle fièrement en lui agitant sous le nez la bouteille qu'elle avait apportée pour l'occasion. Sans se soucier de déranger, elle pénétra dans la demeure du couple Baker, ravie de constater le fait que, à première vue, Jane ne soit pas dans le coin. Classe, la baraque ! déclara-t-elle dans un léger sourire. Elle déposa sa bouteille sur la table la plus proche. Bon, on boit à quoi ? À ton palace ou à ta future paternité ?

Elle aimait mettre les pieds dans le plat.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2148

Message#Sujet: Re: Alors, t'as rien à me dire ? [pv Ed <33]   Mer 12 Avr - 22:14

Electre & Edward
Alors, t'as rien à me dire ?
Ils avaient donc emménagé dans la maison de leur rêve, comme ils avaient décidé de le faire. Edward Baker ne pouvait pas nier qu’il adorait vraiment ce nouveau départ. Il avait été celui qui avait eu besoin de plus de temps avant de déménager, mais finalement il ne regrettait pas d’être partie. Bon, il devait un peu s’habituer au fait qu’il vivait à présent seul avec Jane (ce qui n’était pas désagréable, au moins ils étaient tranquilles et personne ne pouvait venir les déranger, du moins pas sans frapper à la porte) et qu’il n’y avait donc plus sa sœur et son frère quelque part dans la maison. Ça allait sûrement lui demander encore quelques jours d’adaptation, mais ça lui plaisait vraiment. Et puis, ils n’étaient de toute façon pas si loin du reste. Parce que même si la maison était suffisamment à l’écart, comme ils le voulaient, ils étaient quand même dans le village et donc il ne fallait pas énormément de temps pour aller dans la demeure des Baker. Au final, ça ne changeait rien concernant sa famille. Il pouvait voir Ambre aussi souvent qu’il le voulait et Preston… bon bah rien n’avait changé concernant Preston, parce qu’ils ne se voyaient pas souvent déjà autrefois. Même si là, il savait qu’il faudrait qu’il songe à de ces quatre à avoir une conversation avec son aîné. En tout cas, pour le moment, Edward était vraiment heureux d’avoir déménagé.

Il était seul présentement dans la maison parce que Jane avait eu besoin d’aller faire deux trois courses et mine de rien, il aimait l’idée d’être complètement seul chez lui. Il n’y avait pas Ambre ou Preston planquait quelque part et quand son épouse reviendrait, ils seraient seuls à deux. Alors pour fêter ça… le jeune homme glandait fièrement dans le salon. Et quand je dis « glander » c’était la bonne vieille glande, celle où on ne fait rien du tout. Il était en gros allongé comme une larve sur le canapé à regarder le plafond. Rien de passionnant, mais ça lui convenait parfaitement. Jusqu’à ce qu’on frappe à la porte. Par contre, en cet instant, il était obligé de se lever donc pour ouvrir la porte. Il ne pouvait pas espérer que quelqu’un le fasse à sa place. Soit… il se leva pour ouvrir la porte donc et il afficha un sourire en voyant Electre. En fait, ça allait. Sans grande surprise, la jeune femme ne demanda pas son reste pour entrer chez lui. Mais Edward la laissa faire sans souci, bien au contraire, parce qu’il appréciait de pouvoir voir sa meilleure amie (bon en même temps, c’était sa sœur amie).

« T’as vu ça un peu. » Rétorqua-t-il quand Electre qualifia sa barraque de classe. Le jeune homme se rendit dans la cuisine pour prendre deux verres, puisque la jeune femme n’était pas venue les mains vides. Mais il fut un peu coupé dans son élan au moment où elle parla de sa paternité. « Comment t’es au courant ? » Bon, ce n’était peut-être pas de cette manière qu’il devait répondre, mais il était surpris. Parce qu’il ne pensait pas qu’il en avait parlé à son amie. Il aurait dû ? Peut-être… il ne savait pas trop comment s’y prendre avec elle, c’était la première fois qu’il avait un ami.
Code by Gwenn


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 627

Message#Sujet: Re: Alors, t'as rien à me dire ? [pv Ed <33]   Mer 12 Avr - 23:44


Alors, t'as rien à me dire ?
E

lectre ne releva même pas quand son meilleur ami ne manqua pas de se vanter de sa maison de rêve, de sa part, elle n'en attendait pas moins. Elle savait très bien que ce n'était pas la modestie qui l'étouffait, il le lui avait prouvé à plus d'une reprise, et c'était un défaut qu'Electre appréciait beaucoup chez lui (elle avait souvent tendance à préférer les défauts des gens plutôt que leurs qualités, en réalité). En même temps, il avait de quoi se la raconter, effectivement. Le jeune homme pouvait se targuer de s'être trouvé une maison grand standing.... en même temps, il avait les moyens. Ce n'était clairement pas Electre, qui menait pour ainsi dire une vie de bohême complètement inconséquente et n'avait aucune fortune familiale pour couvrir ses arrières, qui pourrait s'autoriser une telle folie. Pour autant, elle ne se sentait pas jalouse ou quelque autre vilain sentiment. Pas du tout, même, elle tenait à sa liberté, et elle ne savait pas pourquoi, plus l'espace était grand plus elle avait tendance à s'y imaginer confinée, allez comprendre. Elle aurait étouffé, là-dedans. Mais s'il s'agissait juste d'y prendre un verre et rien d'autre, ça passait très bien. Même si Edward tarda quelque peu à les remplir, leurs verres. Et pour cause... rentre-dedans comme elle se plaisait toujours à l'être, Electre n'avait pas hésité une seule seconde à mettre les pieds dans le plat, quitte à mettre son interlocuteur mal à l'aise, en lui parlant de la grossesse de son ex. Rien d'étonnant, de fait, à ce qu'il se pose des questions, puisqu'il ne lui avait jamais parlé de tout ça. Sans qu'elle envisage de le lui reprocher par ailleurs (elle n'avait pas que ça à faire). Et puisqu'il lui demandait comment elle l'avait appris, elle fut bien contrainte de lui expliquer le pourquoi du comment. Enfin, "contrainte" était un bien grand mot. Electre avait envie de parler de Julian à Edward. A vrai dire, elle avait envie de parler de lui à tout le monde tant elle se sentait bien avec lui... mais bon, son entourage était quand même bien restreint.

-Ton ex, elle habite avec mon actuel,
répondit-elle alors avec un sourire. Elle en parlait comme quelque chose que l'on évoque sans y prêter d'importance, mais la vérité, c'était que de pouvoir affirmer haut et fort être en couple avec Julian, ça lui faisait un bien fou. Je sors avec Julian, précisa-t-elle alors, si elle n'avait pas été assez claire.

Elle ne lui donna pas plus de précision concernant le "Julian" en question, Edward savait forcément qui c'était, d'autant que ce dernier avait contribué à créer la potion qui l'avait privé un temps de cette histoire. Ce n'était pas un détail, c'est certain, mais ce n'était que maintenant qu'Electre en parlait. Bon, leur histoire était récente. Et ancienne en même temps.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2148

Message#Sujet: Re: Alors, t'as rien à me dire ? [pv Ed <33]   Lun 17 Avr - 21:13

Electre & Edward
Alors, t'as rien à me dire ?
La question était vraiment comment Electre était au courant qu'il allait devenir père. Le jeune homme n'avait pas songé à lui en parler, ce n'était pas parce qu'il n'avait pas voulu le faire, mais il s'était passé tant de chose depuis tout ça. Ça n'était pas venu sur le tapis et ensuite, quand Jane l'avait sû... il avait autre chose en tête. Ce n'était donc pas contre elle, cela ne lui dérangeait pas qu'elle soit au courant (et même ça l'arrange qu'elle le soit déjà, c'était plus facile pour qu'ils abordent le sujet), mais quand même. Comment ? Cela fut simple au final, puisqu'Electre expliqua que son ex vivait chez son actuel. Il n'eut pas besoin qu'elle le précise pour comprendre qu'elle sortait donc avec le cousin de Perséphone, puisque la jeune femme vivait chez ce dernier. Alors comme ça, elle sortait avec Enjolras ? Edward devait bien avouer qu'il était un peu surpris de l'apprendre. Tout en remplissant donc ces verres qu'il avait ramené pour boire la bouteille d'Electre, il reprit la parole.

« Alors tu couches avec monsieur sorcier balai dans le cul ? »

Bon, ce n'était pas très gentil pour le cousin de Perséphone, mais le jeune homme n'avait jamais dit qu'il l'aimait bien. Et quand il l'avait vu, parce qu'il ne le connaissait pas vraiment, il ne l'avait vu qu'au travail quand il concoctait la potion pour le séparer de Jane. Autant dire qu'il l'avait vu toujours dans un aspect très sérieux, parce que ce type prenait visiblement la magie très au sérieux, et qu'il ne lui avait pas semblé très... amusant. Il se trompait sûrement, mais il s'en foutait. Il n'avait jamais dis qu'il appréciait Julian Enjolras, au contraire même.

« Je savais pas que c'était ton genre de mec. »

Ajouta-t-il en affichant un sourire en coin. Bon, en même temps, il disait ça mais il n'avait aucune idée de quel était le genre de mec d'Electre. C'était juste une manière pour lui de la charier un peu, gentiment et éviter un peu le sujet quelque peu facheux de la grossesse de Perséphone. Mais au vu de ce qu'Electre lui avait dit, il y avait peu de chance qu'il évite ses questions. Alors, tant qu'à faire, il se lança.

« Perséphone est enceinte ouais. »
Edward poussa un soupir. « Jane l'a appris le jour du mariage... parce que son connard d'ex est venu lâcher l'information. » Nouveau soupir. « Je te laisse imaginer l'ambiance. »

Même si maintenant les choses étaient quand même beaucoup mieux, si la situation était bien moins tendue avec Jane, rien n'enlevait le fait qu'il avait couché avec Perséphone et que celle ci était enceinte. Et que bientôt, Edward allait donc être père et assumer le fait qu'il était père. Il y avait cette chambre dans cette maison qui était réservé pour le futur enfant, quand bien même pour le moment il n'y avait absolument rien. Edward s'en occuperait plus tard, mais pas tout de suite.
Code by Gwenn


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 627

Message#Sujet: Re: Alors, t'as rien à me dire ? [pv Ed <33]   Lun 17 Avr - 21:42


Alors, t'as rien à me dire ?
E

lectre aurait pu prendre ombrage de la remarque de son interlocuteur quand ce dernier affubla à Julian le charmant surnom de "sorcier à balai dans le cul", mais ce ne fut pas du tout le cas. Elle n'allait certainement pas lui reprocher une chose qu'elle avait longuement pensé elle-même, après tout. Il lui avait fallu du temps pour creuser sous la surface et comprendre qu'il y avait plus à découvrir chez celui qui était désormais son petit ami (et ce qu'elle pouvait adorer ça !) que ce que les apparences pouvaient laissé supposer. La jeune femme n'était sans doute pas objective, puisqu'elle était amoureuse, mais elle trouvait mille et une raisons d'être avec Julian, et qui la rendaient fière d'être avec lui. Au fond, elle était même plutôt satisfaite de la réaction d'Edward, il prenait manifestement bien la nouvelle, et elle en était contente, elle n'aurait pas apprécié que ça lui pose un problème (même si elle n'aurait pas tenu compte de ses objections), et elle se disait qu'elle n'avait donc enfreint aucun... code d'amitié ou un truc du genre qui aurait exigé d'elle qu'elle lui parle plus tôt du moindre détail de sa vie sentimentale (sachant qu'il y en avait certains qu'elle préférait nettement passer sous silence, à choisir). Bref, elle comptait bien se défendre des arguments d'Edward, sans pour autant se sentir vexée par ces derniers. Après tout, elle comprenait son point de vue sans trop de difficultés. Parfois encore, Electre aimerait bien... détendre un peu Julian dans certains aspects de sa vie. Concernant Dean Appers, notamment, mais ce n'était pas gagné.

-Pour avoir vu son cul de très près, je peux t'assurer qu'aucun balai n'est coincé dans son rectum. Amis de la poésie... En même temps, Electre ne voyait pas de raison de mâcher ses mots en compagnie d'Edward, il était suffisamment grand pour comprendre. Et tout le monde ne peux pas être attiré par les flemmards qui passent leur temps à se regarder le nombril. Et hop pour la petite pique qui va bien.

Mais revenons à nos moutons. Perséphone était enceinte, et l'ex d'Hardwick lui avait révélé la supercherie juste après le mariage. C'était donc là qu'ils avaient disparu. Elle qui pensait qu'ils étaient partis faire des cochonceté.

-J'imagine très bien l'ambiance, ouais.
Elle poussa un léger soupir, hors de question de dramatiser une situation qu'il devait très bien savoir trouver dramatique par lui-même. Mais quand est-ce que t'as trouvé le temps de mettre ton ex en cloque ? Je savais même pas que c'était possible. Enfin, pour des myrihandes de pas avoir de gosses entre eux.

Elle ne rassemblait pas encore toutes les pièces du puzzle, elle ne comprenait pas encore que tout ça avait un rapport avec la potion... que Julian avait aidé à préparer, justement.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2148

Message#Sujet: Re: Alors, t'as rien à me dire ? [pv Ed <33]   Dim 30 Avr - 19:00

Electre & Edward
Alors, t'as rien à me dire ?
Edward afficha une grimace, légèrement exagérée, quand Electre commença à parler du rectum de son nouveau jules. D'accord, il aurait dû se taire, parce que là en cet instant précis, il regrettait clairement la remarque qu'il avait fait sur le cousin de Perséphone. Il n'avait aucune envie qu'Electre entre en détail sur l'anatomie de son petit ami. Quand elle ne manqua pas en plus de lui renvoyer la balle, en le traitant de flemmard qui passait son temps à se regarder le nombril, il ne put que considérer qu'elle marquait un point. Soit. C'était ce qu'il aimait bien en fait chez Electre, pas de chichi, on disait ce qu'on avait à se dire, sans se vexer. Non parce qu'Edward aurait très bien pu se vexer en fait, en d'autre circonstances avec d'autres personnes, il l'aurait sans doute fait. Mais ce n'était pas le cas présentement. Et puis, en réalité, elle avait quand même raison au fond. Le jeune homme se contenta simplement de tendre le verre qu'il venait de remplir avec la bouteille qu'elle avait apporté, sans répliquer plus. En même temps, il n'avait rien à dire de plus et il n'était vraiment pas question qu'il revienne sur le rectum d'Enjolras. Et puis bon, il y avait cette histoire de grossesse à éclaircir. Edward invita Electre à s'installer sur le canapé, parce que franchement ils allaient mettre du temps avant d'en terminer avec toute cette histoire, si elle avait envie de comprendre tout ça.

« C'est une longue histoire. » Affirma-t-il, ne plaisantant même pas. Il n'avait pas tout raconté à Electre, ils ne se connaissait pas vraiment à l'époque, ils n'étaient finalement amis que depuis peu. Elle avait quelques trains de retard, sauf que pour tout comprendre, il fallait les prendre. « Ton copain ne t'a pas raconté ce qu'il trafiquait avec sa cousine ? » Non parce que visiblement, elle ne savait donc pas que pendant un moment, Edward et Jane n'avaient plus été si créature que ça. « Quand j'étais avec Perséphone, elle a eu l'idée de fabriquer une potion pour me séparer de Jane. » À ce moment là, Edward aurait déjà dû freiner tout ça. Bon à l'époque il ne pensait pas pouvoir vivre avec Jane et avoir une relation « saine » avec elle, mais il n'avait quand même pas eu envie de boire cette potion. « C'était un peu compliqué avec Jane à cette période. » Ça l'était encore mais bon... « Tu sais, quand je broyais du noir sur mon triste sort. » À l'époque donc où ils avaient fini par se rapprocher. « Bref ton cher et tendre a aider Perséphone à faire cette potion, qui a marché quand nous l'avons bu. Et donc, j'ai couché avec Perséphone à ce moment là, juste avant qu'elle ne découvre qu'en réalité j'étais marié avec Jane. Et comme j'étais humain à ce moment-là, il a fallu que le destin s'amuse un peu. » Edward marqua une pause avant de reprendre. « Je t'ai raconté la fois où j'ai épousé Jane juste avant qu'elle ne se rende devant le chef du village pour se marier avec son ex ? »

Non mais franchement, on pouvait écrire un roman sur l'histoire des âmes sœurs, tellement ils passaient par quatre chemin pour aller quelque part.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 627

Message#Sujet: Re: Alors, t'as rien à me dire ? [pv Ed <33]   Dim 30 Avr - 19:21


Alors, t'as rien à me dire ?
C'

était une longue histoire, assurait Edward. Cela, Electre n’avait aucun mal à le croire, elle ne pensait pas qu’il puisse exister la moindre histoire courte qui sache justifier ce dans quoi le jeune homme s’était empêtré. Et puis, il fallait dire ce qui était, quand il était question des myrihandes du feu, non seulement l’histoire paraiissait toujours bien longue, mais également compliquée. Ces deux-là avaient le don pour se compliquer la vie. Electre était loin de tout savoir, en plus, mais ce que le jeune homme lui racontait suffisait déjà, la plupart du temps, et il était évident que cette situation ne faisait que confirmer ce qu’elle pensait déjà à leur sujet à tous les deux. A ce stade, il fallait qu’ils admettent chercher les emmerdes. Apparemment, ils étaient tout bonnement incapables d’envisager de mener un train de vie sain et équilibré. Bref… Edward accepta de lui donner plus de détails sur l’affaire, sans doute avait-il besoin de relâcher la pression et de causer librement de tout ça. Vu les emmerdes où il s’empêtrait, il faut dire qu’Electre était peut-être la seule personne de toute notre terre à qui ne viendrait pas l’idée de le juger. C’était sans doute pour cela qu’ils étaient devenus si proches. Ils pouvaient entendre beaucoup de choses de l’autre et ne pas s’en offusquer.

Ils n’avaient pas le même seuil de tolérance que le commun des mortels (en même temps, elle osait penser qu’ils étaient loin d’appartenir au commun des mortels, tous les deux). Il lui parla donc de la potion que Julian et sa cousine avaient concocté dans l’intention de séparer le couple de ses pouvoirs… En vérité, elle était parfaitement au courant de cette histoire. Et quand bien même elle n’en avait pas la légitimité alors, elle avait d’ailleurs été diablement jalouse de tout le temps que Julian pouvait consacrer à Perséphone, Perséphone qui, à ses yeux, était insipide, proprement, et ne méritait l’attention ni de son petit ami, ni de sa meilleure amie. Elle trouva bête de ne pas avoir fait le lien plus tôt, en effet, si Jane et Edward étaient redevenus parfaitement humains, alors, Edward pouvait bien avoir couché avec cette fille… mais quand même, quelle connerie ! Déjà, de base, coucher avec Perséphone, qu’il soit amoureux d’une autre fille ou pas, c’était à ses yeux complètement con. Non mais franchement, il la trouvait vraiment attirante ? Elle était l’inverse de séduisante, à ses yeux. Et bordel, ce qu’elle pouvait être… plate. Et dans tous les sens du terme, hein. Edward avait l’air d’apprécier les personnalités piquantes, pourtant. C’était à n’y rien comprendre.

-Je sais pas si c’est une manière subtile pour toi de détourner le sujet
, répliqua-t-elle amusé, quand Edward lui parla de son premier mariage, mais si c’est le cas, j’te félicite, c’est efficace. Elle afficha un sourire. N’empêche y en a pas un pour rattraper l’autre, en fait. Au final, sa relation avec Julian lui semblait diablement équilibrée, en comparaison, et pourtant, il était on ne peut plus évident qu’elle ne l’était franchement pas. J’ai vraiment du mal à vous comprendre, tous les deux. Y a d'autres infos croustillantes du même genre que je devrais savoir où tu m'as sorti direct le plus juteux ?



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2148

Message#Sujet: Re: Alors, t'as rien à me dire ? [pv Ed <33]   Lun 8 Mai - 21:42

Electre & Edward
Alors, t'as rien à me dire ?
Edward ne put s'empêcher d'afficher un sourire amusé quand Electre affirma que si c'était un moyen de détourner le sujet de conversation, ça marchait. C'est sur que quand on commence à parler un peu plus en profondeur des détails de la relation entre Edward et Jane, il y avait plus d'un sujet croustillants. Enfin, le jeune homme s'en amusait là maintenant avec Electre, mais tout cela le pesait quand même énormément. Il y avait tellement de chose qu'il aurait aimé faire autrement, comme par exemple ne pas coucher avec Perséphone encore moins après avoir bu la potion du copain d'Electre le rendant donc humain. Mais en même temps, il devait bien avouer que ça lui faisait un peu de bien en cet instant précis de s'en amuser un peu, de prendre la situation à la légère avec sa meilleure (et seule hein, mais ce n'était qu'un détail) amie. En réalité, il n'y avait rien d'amusant dans le fait que Perséphone était enceinte de lui, que ça avait mis un froid entre lui et Jane (et qu'il ne savait même pas si elle allait réussir à s'en remettre et lui refaire confiance un jour), mais pour une fois il soufflait un peu.

Electre avait raison en tout cas pour dire que personne n'était là pour rattraper l'autre. Quand on faisait un peu le résumé de tout cela, il était clair qu'on pouvait écrire plusieurs gros volumes de livre. Sans que cela ne soit vraiment compréhensible en plus, il fallait bien le dire. Au fond, même Edward ne comprenait pas tout. Pourtant, il avait tout vécu, il avait assisté à tout, mais il ne comprenait pas tout. Il ne comprenait pas comment ils pouvaient en arriver là. Pourquoi il avait mis si longtemps avant d'accepter qu'il était dingue de Jane, qu'il avait besoin de la jeune femme. Avant de quitter Perséphone, il aurait quand même évité bon nombre d'ennuis s'il avait pris cette décision assez tôt. Mais bon, il ne pouvait de toute façon pas revenir en arrière.

« Alors, laisse moi réfléchir. » Dit-il quand Electre lui demanda s'il avait d'autres informations croustillantes à lui raconter ou s'il avait déjà donné le plus intéressant. En réalité, il y avait encore pas mal de chose qu'il pourrait très bien s'amuser à raconter à la jeune femme. Mais il ne pensa qu'à un truc en particulier. « Jane est tombée enceinte une fois. » Son ton était un peu plus sérieux cette fois-ci, parce que ce n'était pas vraiment un sujet s'apprêtant à une certaine rigolade. « Elle a décidé d'avorter. Et maintenant elle ne peut plus avoir d'enfant. »

Pour en rajouter une couche sur : le destin c'est de la grosse merde. Jane ne pouvait plus avoir d'enfant, après avoir décidé de « tuer » celui qu'elle portait. Et Edward mettait en cloque son ex petite amie, le seul enfant qu'il ne pourrait jamais avoir. Forcément, ce détail – qui était bien loin d'être un détail – ne manquait pas de compliquer encore complètement cette situation.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 627

Message#Sujet: Re: Alors, t'as rien à me dire ? [pv Ed <33]   Lun 8 Mai - 22:16


Alors, t'as rien à me dire ?
C'

était clair, on ne peut plus évident, Jane et Edward n'avaient pas leur pareil pour se compliquer royalement la vie, et même au-delà. Electre s'était attendue à tous les scénarios possibles, mais elle devait quand même reconnaître être estomaquée de découvrir tout ce que son meilleur ami avait à lui apprendre du passif des deux myrihandes du feu. A ce stade, elle ne savait même plus si elle devait trouver leur relation proprement remarquable ou leur histoire foncièrement absurde, ce qui est sûr, c'est qu'il ne pouvait y avoir que deux individus fous l'un de l'autre et passionnés pour agir de la sorte, à la fois sottement et sublimement. Quand Electre avait demandé s'il y avait encore d'autres choses pour elle à apprendre, elle s'était tout de même attendue à ce que Edward lui ait déjà délivré tout le haut du panier, mais elle s'était manifestement trompée, et dans les grandes largeurs qui plus est, car ce qu'elle apprit ensuite faisait une grande différence, et eut le don de faire disparaître le radieux sourire qu'elle avait aux lèvres jusque-là. Jane était enceinte, elle avait avorté et était à présent stérile. Elle imaginait combien devait être douloureuse cette situation à la fois pour Jane et Edward, surtout avec la grossesse de Perséphone qui venait joyeusement compliquer la tâche. Non, là elle ne voyait plus de raisons de s'amuser de leur situation, elle tenait bien trop à Edward pour se montrer à ce point cynique, et elle se doutait que cette situation devait lui faire du mal. Beaucoup de mal, même. Le pauvre. Elle allait s'exprimer sérieusement pour la peine. Comme quoi, tout arrivait. Avec Edward, parce que c'était son ami, son seul ami, elle avait envie de se montrer compréhensive, elle voulait se montrer conciliante.

-Je suis vraiment désolée
, répondit-elle avec douceur. Elle l'était d'autant plus qu'elle avait bien retenu la manière dont Edward avait formulé la chose. C'était Jane qui avait décidé de ne pas garder l'enfant, pas lui. Peut-être qu'il le voulait à l'époque, ce genre d'événement ne pouvait qu'ouvrir des plaies, difficile de les cicatriser par la suite. Tu sais... moi aussi, je peux pas avoir d'enfants. C'est pas forcément que j'en veuille ou quoi. Elle était même certaine de ne jamais en vouloir, et elle osait croire que Julian non plus - c'était fou qu'elle puisse raisonner comme cela, à présent, elle n'en revenait pas elle-même -, et au moins était-il parfaitement au courant de cela par la force des choses. Mais j'aurais aimé avoir le choix. Elle marqua une pause, le but n'avait pas été de tirer la couverture à elle, juste de lui faire comprendre qu'elle était bien placée pour se mettre à leur place. Bref, je comprends ce que vous vivez.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2148

Message#Sujet: Re: Alors, t'as rien à me dire ? [pv Ed <33]   Ven 30 Juin - 16:09

Electre & Edward
Alors, t'as rien à me dire ?
Edward ne pensait pas qu’il en aurait voulu à Electre de continuer de sourire et de s’amuser des informations qu’il lui donnait, parce qu’en même temps il y avait de quoi rire jaune. Les myrihandes du feu avaient quand même la capacité incroyable de se foutre dans des merdes pas possibles et d’enchaîner les embrouilles. Cela aurait été bien trop simple pour eux de se contenter d’avoir une ex enceinte, il fallait aussi que Jane ne puisse pas avoir d’enfant. Et par définition, Edward ne pouvait plus en avoir non plus. Le seul enfant qu’il serait à jamais capable d’avoir, c’était celui qui se trouvait dans le ventre de Perséphone. Et en plus… Jane en avait porté un aussi (Edward avait un vrai don question fertilité). Enfin bref… c’était cocasse. Mais le jeune homme apprécia tout de même de voir le sourire de sa meilleure amie disparaître, il savait qu’elle compatissait. Ils étaient un peu étranges tous les deux, la manière dont les choses s’étaient passés tous les deux aussi était étrange, mais ils avaient une sincère affection l’un pour l’autre. En tout cas, Edward ne considérait pas seulement Electre comme sa meilleure amie par dépit parce qu’il n’avait aucun autre ami (même s’il y avait quand même un peu de ça), mais surtout parce qu’ils étaient sur la même longueur d’onde, qu’ils se complétaient bien. En tout bien, tout honneur évidemment.

Le jeune homme adressa un geste de la tête à sa meilleure amie quand elle lui affirma qu’elle était désolée. Il savait que ce n’était pas des paroles en l’air, qu’elle pensait réellement ce qu’elle venait de dire. Et il comprit même encore plus qu’elle compatissait, parce qu’elle lui apprit qu’elle ne pouvait pas avoir d’enfant non plus.

« Je suis désolé. » Dit-il à son tour, ne pouvant pas vraiment dire plus. Il était navré d’apprendre qu’Electre ne pouvait pas non plus avoir d’enfant, même si ce n’était peut-être pas un choix qu’elle ferait. Mais surtout qu’elle ne pouvait pas faire ce choix. « Moi j’en voulais. » Et il allait en avoir un, mais c’était particulier. « Ça va te sembler complètement idiot, mais j’ai toujours rêvé d’une grande famille. » Ajouta-t-il en affichant de nouveau un sourire, parce qu’au final lui-même trouvait ça idiot. Il était immature comme pas possible et il affirmait déjà qu’il voulait avoir une famille. « Je crois que c’est un truc genre… pour faire comme mon père. » Parce que mine de rien, les Baker avaient été nombreux à une époque. « Et maintenant, me dire que le seul que j’aurais c’est avec mon ex… » Il poussa un soupir, il avait vraiment la fâcheuse habitude de se morfondre sur ses soucis. C’était à se demander finalement comme Electre le supportait. « Jane m’a dit qu’elle voulait que je le reconnaisse, tu vois. Que j’assume. Mais en même temps… je sais que ça lui fait du mal. T’imagines toi, si tu devais apprendre qu’Enjolras a des mômes ailleurs ? »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 627

Message#Sujet: Re: Alors, t'as rien à me dire ? [pv Ed <33]   Sam 1 Juil - 12:56


Alors, t'as rien à me dire ?
E

lectre se contenta de hausser doucement les épaules quand Edward lui affirma être désolé d'apprendre qu'elle était stérile. Elle appréciait d'entendre cette sincérité dans le ton de sa voix, mais au fond, il n'était vraiment pas nécessaire qu'il compatisse outre mesure, ça ne changerait rien, et elle s'était faite à cette idée. Oui, elle aurait préféré avoir le choix, mais elle ne voulait pas d'un chiard pour autant, c'est certain, et puis, elle avait eu le temps de s'y faire un peu quand même. Pour Edward, tout ceci était bien plus nouveau, et par ailleurs, son état d'esprit était différent. Il lui apprit que, lui, en voulait, des enfants, et Electre n'était pas vraiment surprise de l'entendre, elle s'en était doutée, et elle trouvait que ce correspondait plutôt bien à son caractère, c'est vrai. Elle ne savait pas si elle était capable de l'imaginer en père de famille, mais il n'y avait rien d'étonnant à ce qu'il veuille en devenir un quoi qu'il en soit. Bon, il serait père malgré tout, mais c'est sûr qu'assumer un enfant avec son ex en restant avec son âme soeur, ça ne correspondait sans doute pas au schéma familial si parfait qu'il avait espéré reproduire, loin s'en faut. Alors forcément, il devait se remettre pas mal en question, le pauvre. Il y avait de quoi.

Edward apprit à la jeune femme que Jane voulait qu'il reconnaisse son enfant. La jeune femme devait bien admettre être surprise de découvrir cela. A la place de Hardwick, elle aurait refusé catégoriquement une telle situation, mais Electre avait déjà pu constater qu'elles ne se ressemblaient que sur certains points, sur le reste, les divergences pouvaient être relativement importantes. Elle avait décidé de privilégier les aspirations de son âme soeur à ses propres désirs. C'était noble, quelque part... mais franchement con, selon elle. Forcément, que ça devait lui faire du mal, et Edward n'était pas idiot, il devait bien s'en rendre compte.

-J'aurais pas à l'imaginer très longtemps,
répliqua Electre d'un ton léger. S'il me fait des enfants dans le dos, je le tue, affirma-t-elle comme on parle de la pluie et du beau temps. En même temps, elle en serait capable. Mais ça lui semblait improbable... et d'un autre côté envisageable. Oh, elle se disait qu'ils ne connaîtraient pas le même dilemme, parce qu'elle ne pensait pas que Julian veuille devenir père, et elle avait envie de croire qu'ils se suffisaient l'un à l'autre. Mais Julian avait été prêt à féconder la première sorcière venue pour satisfaire Dean... alors forcément, ça prêtait à interrogations. Même si en fait, Dean avait déjà une autre cible : l'enfant d'Edward. Le monde était définitivement trop petit. Il faut peut-être que j'envisage de le castrer, juste pour être sûre, plaisanta-t-elle alors. Puis elle redevint un peu sérieux, son regard planté dans le sien. Mais toi, du coup, tu as envie de le reconnaître ou pas, ce gosse ?


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2148

Message#Sujet: Re: Alors, t'as rien à me dire ? [pv Ed <33]   Ven 18 Aoû - 8:24

Electre & Edward
Alors, t'as rien à me dire ?
Edward afficha un sourire quand Electre parla, si légèrement, du fait qu’elle tuerait son copain si jamais ce dernier devait faire des mômes dans son dos. Le pire, c’était que le jeune homme n’avait aucun mal à imaginer le sérieux de la réponse de la jeune femme. Elle devait vraiment le penser, elle devait vraiment être prête à tuer Enjolras si ce dernier devait avoir des gosses avec quelqu’un d’autre. Bon en même temps, du peu qu’il connaissait le cousin de son ex petite amie, Edward se disait qu’il n’était pas du genre à avoir envie de gosse. Mais en même temps, on ne pouvait pas forcément deviner que le cadet des Baker en avait bien envie. Pas tout de suite forcément, en fait, il se sentait quand même un peu trop jeune pour tout cela – même s’il avait été prêt à assumer celui que Jane avait porté un temps – mais la situation faisait qu’il n’avait pas le choix. S’il l’avait eu, oui, forcément, ça serait arrivé plus tard. Quand il aurait eu une vie un peu plus stable, parce qu’on ne pouvait pas vraiment dire que sa vie était très stable pour l’heure. Encore moins maintenant avec les histoires de gosse d’ailleurs. En tout cas, la réaction d’Electre était bien la preuve que Jane faisait énormément d’effort. Le cadet des Baker en avait bien conscience, il s’en voulait de lui faire autant de mal. Bon, en même temps, Jane ne pouvait pas le tuer parce que sinon elle mourrait dans la minute… mais quand même. Elle lui disait d’accepter sa responsabilité de père, elle était même prête à l’accueillir un peu dans cette maison, raison pour laquelle ils avaient une pièce qui deviendrait sans doute une chambre d’enfant. Elle faisait tellement de sacrifice pour lui, il ne pouvait vraiment que lui en être reconnaissant. Il s’en voulait de la mettre dans cette position, de lui imposer un tel choix. S’il pouvait faire les choses autrement…

Electre continua de plaisanter, mentionnant le fait de castrer son copain. Elle pouvait bien lui faire, le jeune homme devait bien avouer qu’il n’aurait aucune peine pour le sorcier. Il en aurait encore moins prochainement d’ailleurs, mais pour l’heure il ne se doutait pas une seule seconde de ce qui allait arriver. Electre plaisantait tant qu’au final, cela perturba légèrement Edward quand elle reprit pleinement son sérieux.

« Une part de moi me dit que ça sera bien plus simple si je fais comme si de rien n’était. » Reprit-il alors, pour répondre à la question de la jeune femme, sérieusement à son tour. « Mais en même temps, ça sera le seul enfant que je ne pourrais jamais avoir. Et… J’en ai marre d’être lâche. » Ce qu’il serait s’il n’assumait pas ses actes et ses responsabilités. Il l’était bien souvent d’ailleurs, lâche, même s’il tentait un peu de se soigner pour le coup. « Alors oui, j‘ai envie de le reconnaître. »

Et forcément, il savait que ça allait être la merde totale.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 627

Message#Sujet: Re: Alors, t'as rien à me dire ? [pv Ed <33]   Sam 19 Aoû - 11:35


Alors, t'as rien à me dire ?
E

lectre comprenait aisément la part de lui qui lui murmurait de faire comme si de rien n'était. Elle serait à sa place, à découvrir qu'une de ses conquêtes avait un polichinelle dans le tiroir (bon, elle ne savait pas dans quel contexte tordu ça pourrait arriver, mais passons, hein), elle ferait clairement la sourde oreille. Mais en même temps, pour sa part, elle détestait terriblement les marmots. Ces sales gosses la fatiguaient. Elle n'avait aucune envie de devenir maman, vraiment pas. Alors si en plus on lui forçait la main... Mais d'un autre côté, la jeune femme était convaincue du fait que son interlocuteur était, pour sa part, bien plus apte à jouer les papas poules. Pour lui, le souci n'était pas de devenir un père... c'était que ce n'était pas la bonne mère, alors ça compliquait bien évidemment la tâche. Oui, bien sûr, il pourrait toujours se dire qu'il aurait d'autres occasions... Sauf que non, il n'en avait pas du tout, vraiment pas. C'était ça ou ne jamais être un père assumé, donc ça changeait la donne. Et, comme il le disait lui-même, il en avait marre d'être lâche... Ouais, Electre ne pouvait pas le lui ôter, ça, son meilleur ami avait souvent agi comme un lâche. Ceci dit, elle ne trouvait pas que la lâcheté soit un défaut si terrible. A ses yeux, c'était plutôt une question d'instinct de survie, et en ce sens, ça se comprenait particulièrement bien. Après, si Edward avait envie de jouer son rôle de père, c'était son problème, c'était sa décision. Electre, de son côté, n'avait absolument rien à en dire. Après tout, elle pouvait être à l'écoute, mais elle ne pensait pas que ses conseils puissent être avisés en la circonstance. Finalement, la réponse était très simple. Il voulait reconnaître ce gosse. Et puisque Jane ne le lui interdisait pas, après tout.

-A mon avis, tu seras un super papa,
répondit-elle dans un sourire. Bon, je pense que ton gosse aura un paquet de problème à régler avec le temps, mais tu feras très bien le job. Elle ne disait pas juste ça pour lui faire plaisir, elle le pensait réellement. Certaines personnes n'étaient pas du tout faites pour le rôle de parent, clairement pas. Mais Edward, lui, avait un véritable sens de la famille. Elle avait pu le comprendre en l'entendant parler de sa soeur cadette... Mais également de son frère, même si de ce point de vue-là, ça pouvait paraître un petit peu moins flagrant, c'est certain. Par contre, compte pas sur mon pour jouer les baby-sitters, je déteste les marmots.

C'était effectivement le cas, même le gamin le plus craquant de notre terre n'attendrirait pas son petit coeur à moitié en pierre. Non, Edward faisait ce qu'il voulait, mais elle se garderait bien de lui rendre visite quand le petit diable serait dans les parages. Elle avait ses limites.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2148

Message#Sujet: Re: Alors, t'as rien à me dire ? [pv Ed <33]   Jeu 5 Oct - 15:05

Electre & Edward
Alors, t'as rien à me dire ?
C’était une vérité, Edward en avait un peu marre d’agir comme un lâche. Bon, par moment, ça pouvait lui sauver la mise, mais concrètement ça avait quand même le don de lui apporter des emmerdes. Il n’en serait pas là aujourd’hui, par exemple, à se demander comment les choses allaient se passer concernant le fait que Perséphone était enceinte, s’il avait pris son courage à deux mains et qu’il avait avoué à son ex petite amie ce qui se passait avec Jane. Le fait qu’il aimait Jane, qu’il voulait être avec elle. S’il l’avait avoué autour de lui, dès le moment où il avait fini par se l’avouer à lui-même. Quand il avait compris que cela ne servait à rien qu’il lutte. Bref, ça ne l’arrangeait clairement pas souvent d’être un lâche et pour le coup, il valait sans doute mieux qu’il arrête d’en être un. Est-ce que ça n’allait pas lui apporter encore des embrouilles ? Sans doute, mais au moins il aurait le sentiment d’avoir agis comme il le fallait. Même s’il savait que forcément, Jane souffrait de la situation. Mais qu’il accepte de reconnaître ou pas son gosse, elle allait souffrir, parce que dans tous les cas… Perséphone allait bel et bien avoir un enfant et qu’ils ne pourraient pas juste se contenter de l’ignorer à jamais.

De là à penser qu’il sera un bon père, c’était encore autre chose. Edward devait bien avouer qu’il appréciait le compliment de sa meilleure amie, mais il ne savait pas vraiment s’il devait la prendre au mot. Le jeune homme avait bien envie de croire qu’il pouvait être un bon père, mais on ne pouvait pas vraiment dire qu’il était très doué. Même si, heureusement, Electre ne manqua pas de ramener la réalité sur la table… son gamin allait avoir un paquet de soucis à régler. Ça c’était sûr. Edward ne savait pas réellement quelle vie il allait avoir, mais on ne pouvait déjà pas dire que la situation était des plus saines. Le fait que ses parents ne soient pas ensemble déjà, qu’il soit un peu le fruit d’une tromperie… bref ça n’allait pas être évident. Ils allaient bien voir ce que ça allait donner.

« Parce que tu penses vraiment que j’avais l’intention de te confier mon gosse en plus ? »
Demanda-t-il d’un ton qui ne laissait pas du tout au fait qu’il plaisantait, quand bien même il imaginait mal Electre s’offusquer du fait qu’il n’avait pas spécialement l’intention de lui demander d’être la baby-sitter. Dans tous les cas, Edward pour le moment n’avait aucune idée de comment les choses allaient se passer. Mais dans tous les cas, il ne se voyait pas du tout demander à sa meilleure amie de s’en occuper. Non pas qu’il n’ait pas confiance en elle… mais quand même. Il n’avait pas besoin de savoir qu’elle détestait les marmots pour ne pas l’imaginer apprécier de devoir s’en occuper. Ce n’était clairement pas le genre de chose qu’il lui demanderait donc.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 627

Message#Sujet: Re: Alors, t'as rien à me dire ? [pv Ed <33]   Jeu 5 Oct - 18:43


Alors, t'as rien à me dire ?
E

lectre ne s'offusqua pas le moins du monde quand son meilleur ami lui laissa entendre que jamais il ne lui laisserait la garde de son enfant. Elle ne risquait pas de se sentir blessée pour si peu, Edward avait toutes les raisons du monde de ne pas vouloir placer la vie de son rejeton entre ses mains, ne serait-ce que parce qu'il était on ne peut plus flagrant qu'elle n'avait pas la fibre maternelle. On lui avait retiré à tout jamais l'opportunité d'avoir des enfants, mais quelque part, on pouvait dire que c'était sûrement mieux comme ça, au moins, ainsi, elle ne risquait pas de pondre accidentellement un marmot dont la vie deviendrait forcément le plus terrible des enfers, si elle devait en être la mère. Elle préfèrerait largement passer du temps avec Edward quand le gamin serait chez sa génitrice, en espérant qu'il ne passerait pas son temps à discuter couches et biberons dès l'instant où il serait devenu officiellement un papounet. Oui, la plaisanterie n'était qu'une plaisanterie, et la jeune femme l'entendait comme telle, et la prenait avec beaucoup d'humour. C'était l'avantage, avec Edward, c'est qu'ils pouvaient se parler franchement et sans filtre, et ça faisait du bien. Bon, par moments, ça les obligeait à prendre sur eux, parce qu'ils ne ménageaient pas leurs susceptibilités respectives, mais c'était un bon exercice, en soi, ça les blindait.

-On sait jamais, des fois qu'il te tape trop sur le système et que t'aies envie de t'en débarrasser, hein !
affirma-t-elle en souriant. Le pire, c'est qu'elle plaisantait, oui, mais en même temps, si concrètement elle devait garder son gosse, eh bien... Pas sûr qu'il lui revienne entier... Enfin bon. Bref. D'ailleurs, t'as déjà des idées de noms, pour le mioche ?

En soi, parler gamins, ça l'intéressait pas, mais comme c'était quelque chose d'important dans la vie d'Edward, elle ne voulait pas juste zapper le sujet en faisant comme si ça n'avait pas d'importance pour lui. Mais elle choisissait ces sujets quand même. Parler du potentiel nom de son futur bambin, ce n'était pas un sujet de discussion difficile ou délicat en soi, c'était plus amusant qu'autre chose. Elle se demandait vraiment quels pouvaient être les goûts d'Edward dans ce domaine, est-ce qu'il choisirait un nom parti de rien ou quelque chose de plus symbolique ? Et d'ailleurs, est-ce que sa mère lui laisserait seulement choisir le nom du gosse ? C'était pas dit. En tout cas, c'est sûr que c'est le genre de discussion qu'ils auraient du mal à avoir tous les deux. Electre, dans tous les cas, laissait parler sa curiosité, et elle pensait sa question bien assez innocente pour ne pas causer de souci majeur.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2148

Message#Sujet: Re: Alors, t'as rien à me dire ? [pv Ed <33]   Jeu 30 Nov - 12:12

Electre & Edward
Alors, t'as rien à me dire ?
Edward soupira et leva les yeux au ciel, exagérant un peu d’ailleurs, quand Electre affirma qu’il aimerait peut-être se débarrasser de son gosse quand il allait en avoir trop marre et donc qu’il pourrait lui demander de le garder. Non, concrètement, non. Pas qu’il ne puisse jamais en avoir marre. Concrètement, le jeune homme n’avait aucune idée de comment il allait s’en sortir et en fait… il n’avait aucune idée de comment ils allaient s’organiser avec Perséphone. Si Edward – et Jane, évidemment – avait prévu une pièce supplémentaire qui servirait de chambre le moment venu, il ne savait pas s’il aurait l’occasion de « garder » son gosse au début. Est-ce que Perséphone ne préfèrerait pas l’avoir tout le temps avec elle au début, lui permettant simplement de le voir de temps en temps ? Il n’en savait rien, il n’avait pas spécialement pris la peine d’en discuter avec la sorcière. Ils avaient surtout parlé du fait que Edward acceptait son rôle et qu’il n’allait pas décréter au final qu’il n’en voulait pas de ce rôle. Les détails, ils n’en avaient pas réellement parlé. Ils allaient sans doute devoir le faire à un moment donné, parce qu’ils allaient bien devoir se mettre d’accord, mais ce n’était pas encore fait.

Et en parlant de détail, Electre lui demanda s’il avait déjà des idées de nom pour l’enfant. Concrètement, Electre le prenait de court. En toute honnêteté, Edward n’y avait pas réfléchi une seule seconde. Parce qu’après avoir découvert que Perséphone était enceinte, le jeune homme s’était surtout concentré sur le fait de faire l’autruche. Ensuite, Jane avait découvert la vérité et il s’était concentré sur le fait qu’il l’avait clairement blessé et qu’il espérait qu’elle ne l’abandonne pas. Et maintenant… eh bien, en effet, il faudrait peut-être qu’il y pense. Quoi que, encore une fois, le jeune homme n’avait aucune idée de comment ils allaient s’organiser.

« Aucune. » Dit-il honnêtement. « Et très franchement, je ne sais même pas si j’aurais mon mot à dire. » Non pas qu’il puisse croire que Perséphone allait jouer les femmes cruelles et tout lui imposer non plus. Mais elle avait peut-être une idée bien précise de la manière dont elle avait envie d’appeler l’enfant et… eh bien, Edward ne savait pas s’il oserait vraiment la contredire. En grande partie parce qu’il sentait quand même suffisamment coupable pour ne pas avoir envie de contredire la jeune femme, à qui il avait quand même fait énormément de mal. Même si le choix du nom de l’enfant ne changerait rien à la situation dans tous les cas. « Ça m’est égal en fait. » Ajouta-t-il alors. « J’ai pas d’idée alors, je pense que je laisserais Perséphone faire. »

À moins qu’elle ne lui demande son avis, ou il ne savait pas quoi d’autre. Au final, Edward allait sans doute se reposer quand même concrètement sur les décisions de Perséphone, sur la manière dont elle voyait les choses se passer. De la manière dont elle voulait que les choses se passent.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 627

Message#Sujet: Re: Alors, t'as rien à me dire ? [pv Ed <33]   Jeu 30 Nov - 18:30


Alors, t'as rien à me dire ?
I

l semblerait qu'Edward n'avait pas même envisagé qu'il puisse choisir de lui-même le prénom de son propre fils. Pour n'importe quel autre futur papa, ce serait sans doute alarmant, mais pour le myrihande du feu, c'était très certainement logique. Cet enfant lui tombait dessus sans qu'il le demande, et même s'il accusait déjà les contrecoups de la situation, il n'aurait sans doute réellement conscience de la situation et de toutes ses implications qu'à l'instant où il tiendrait son fils ou sa fille dans ses bras. Par ailleurs, il était sûrement assez logique également, qu'il ne s'estime pas légitime à nommer son fils ou sa fille, vu les circonstances, ceci dit, puisqu'il décidait de vraiment jouer son rôle de père, Electre considérait qu'il ne devrait pas le faire à moitié. D'accord, ça ne devait pas être simple, elle pouvait très bien le concevoir (même si elle ne risquait pas d'être prise au dépourvu par une grossesse surprise, en ce qui la concernait), mais elle n'était pas sûre qu'Edward emploie le bon angle d'approche. Bon, elle n'avait peut-être pas son mot à dire, c'était même sûr, et au fond, elle n'avait pas spécialement envie de voir son meilleur ami jouer les papas poules, mais elle avait toujours la fâcheuse tendance à dire les choses comme elle les pensait, alors elle n'allait certainement pas s'en priver, quitte à bousculer un peu son interlocuteur, qui devait avoir l'habitude, à force, avec elle. Le tact n'était clairement pas sa spécialité, ça, tout le monde avait forcément fini par le constater, et Edward le premier, à force de la côtoyer et de se confier à elle.

-Bon, je te donne un conseil, fais-en ce que tu veux, envoie-moi chier, même, si tu veux, mais c'est pas parce que t'as joué au con avec Perséphone qu'elle doit se croire tout permis. Si tu assumes d'être le père de ce gamin, vous partagez les responsabilités, c'est moit-moit. Donc te laisse pas marcher sur les pieds non plus.
Elle adressa un clin d'oeil à Edward. Et si t'as envie de lui donner un prénom, à ce gosse, ben t'en prives pas. En plus, on est pas à l'abri que l'autre lui donne un prénom de merde, à ton marmot. T'imagines, elle décide de l'appeler Gertrude ou Stanislas ? L'horreur...

Elle était sérieuse, quand elle disait que la culpabilité ne devait pas empêcher Edward d'assumer son rôle de père et de s'imposer quand il le faudrait vis-à-vis de Perséphone. Mais ce n'était pas une raison pour ne pas plaisanter un peu. Elle se doutait que c'était un sujet délicat, et qu'il devait avoir très rarement l'occasion d'en rire, alors elle lui en donnait l'opportunité.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2148

Message#Sujet: Re: Alors, t'as rien à me dire ? [pv Ed <33]   Jeu 18 Jan - 12:44

Electre & Edward
Alors, t'as rien à me dire ?
Edward n’y pouvait rien, pour le moment on ne pouvait pas vraiment dire qu’il savait comment se positionner par rapport à tout cela. Il avait décidé d’assumer cet enfant, il avait été trouvé Perséphone et il lui avait promis qu’il serait là, qu’il serait le père qu’il devait être. Soit, ça ne voulait pas dire qu’il savait exactement comment les choses allaient se passer. Pour le moment, c’était simple, cet enfant était pour lui encore très métaphorique. Si Perséphone pouvait aborder les choses plus physiquement – et concrètement, elle se retrouvait déjà avec des conséquences à ce sujet, ça devait aider aussi – ce n’était pas le cas du jeune homme. Alors, il affirmait qu’il allait être père, mais pour le moment il n’avait aucune idée de ce que ça allait donner. Concrètement, le jeune homme ne savait pas du tout comment les choses allaient se passer après la naissance de cet enfant. Il allait être le père qu’il devait être, mais il n’avait pas envie de brusquer Perséphone, il voulait que les choses se passent comme elle voulait qu’elles se passent. Même si ce n’était peut-être pas la bonne solution en un sens.

Et comme bien souvent, Electre ne manqua pas de lui montrer ce qu’elle pensait réellement de la situation. Edward avait l’habitude du franc parlé de sa meilleure amie et au fond, c’était même ce qui lui plaisait le plus chez elle. Parce qu’elle ne passait pas par quatre chemins afin de dire ce qu’elle pensait et que mine de rien, il appréciait ça. Electre lui affirma donc qu’il ne devait pas se laisser marcher dessus par Perséphone sous prétexte qu’il avait fait le con (il se retint d’afficher une grimace quand elle lui affirma ça, parce qu’il savait parfaitement qu’elle disait la vérité). Il entendait bien les propos de son amie, mais pour autant le jeune homme ne savait pas exactement comment il allait faire pour réellement trouver sa place et réussir à s’imposer. Comme elle l’avait si bien dit, il avait fait le con et il espérait bien que les choses pourraient se passer d’une bonne manière avec son ex petite amie, sans pour autant offusquer Jane.

« Stanislas c’est bien je trouve. » Dit-il dans un fin sourire, en s’amusant de la remarque de sa meilleure amie. En même temps, il entendait bien les propos de la jeune femme, mais il pouvait se contenter juste de rebondir sur sa plaisanterie. C’était ce qu’il adorait avec Electre, ils pouvaient aborder des sujets compliqués avec le sourire. « Un prénom classe à la hauteur de son père. Merci de l’idée. »

Non, il n’était pas sérieux, il n’avait aucune envie d’appeler son fils Stanislas, mais en même temps si admettons Perséphone avait la ferme intention de l’appeler ainsi, ce n’était pas dit qu’il parvienne à la contredire. Mais il prenait les conseils de sa meilleure amie au sérieux, il devait essayer de tout assumer et de ne pas être juste là à la fin. Mais bon, en ce moment, moins il voyait Perséphone, mieux il se portait, il ne pouvait pas le nier.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 627

Message#Sujet: Re: Alors, t'as rien à me dire ? [pv Ed <33]   Dim 21 Jan - 9:45


Alors, t'as rien à me dire ?
L

e sourire de la jeune femme s'agrandit quand son interlocuteur fit mine d'approuver le prénom Stanislas... Comme si ça pouvait être vrai ! Elle le connaissait bien, le Edward, il avait quand même de meilleurs goûts que ça, non ? Bon, au pire, si c'était pas le cas, ça le regardait. Electre était très attachée à son meilleur ami, mais elle n'avait pas la moindre intention de se préoccuper de son chiard. Après la naissance du petit, elle espérait bien qu'Edward ne lui imposerait pas ce dernier, et donc elle se fichait bien de ce que c'était son nom, ça lui était égal. Enfin, s'il affirmait que ce prénom était à la hauteur de son père, c'était qu'il ne s'estimait pas beaucoup.

-T'as vraiment des goûts bizarres, toi,
observa Electre sur le ton de l'humour. En même temps, quand on voit qui t'a mis en cloque, j'aurais pu le deviner.

Elle ne voulait pas le vexer. Elle était toujours comme ça, piquante et honnête, et après tout, elle ne lui avait jamais caché le fait qu'elle n'était pas fan du tout de la jeune Enjolras... En même temps, qui était capable de l'apprécier, celle-là ? Elle était... fadasse, insipide. Electre avait beau réfléchir à la question en long, en large et en travers, elle ne pigeait vraiment pas l'attachement que l'on pouvait ressentir pour elle. Peut-être le petit attachement que l'on ressent pour un petit oiseau blessé que l'on veut prendre sous son elle. Elle avait amadoué Edward, elle arrivait même à amadouer Julian, également, mais elle n'était rien, et elle n'avait l'air de rien. Il y avait gagné au change avec sa nouvelle épouse, même si cette dernière ne manquait pas de l'agacer aussi sur quelques points. Personne n'est parfait, en même temps. Enfin, à part Edward, selon ses propres dires... Et Electre, a-t-elle bien envie d'ajouter.

-Bref, tu fais ce que tu veux, moi je m'en fous...

Bon, elle disait ça, mais en vérité, elle ne s'en foutait pas autant qu'elle le prétendait. Elle avait beau se prétendre égocentrique et fière de l'être, elle ne l'était pas tant que cela. Elle se souciait des autres, ces autres étaient juste peu nombreux, mais force lui était de constater qu'elle donnerait sa vie pour eux. Pour Dareios autrefois, pour Julian maintenant, et pour Edward tout autant.

-Mais n'oublie pas mes précieux conseils. Après tout, tu sais bien que je suis la gentillesse incarnée.

Donc elle ne l'était pas. Il n'empêche quand même que tous les conseils qu'elle lui donnait devaient servir à cela, à lui permettre de tirer le meilleur parti d'une situation difficile et d'en sortir grandi. Elle espérait qu'il y arriverait, qu'il en serait capable, en tout cas.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2148

Message#Sujet: Re: Alors, t'as rien à me dire ? [pv Ed <33]   Mer 14 Mar - 20:33

Electre & Edward
Alors, t'as rien à me dire ?
Edward avait l’habitude de se vexer quand on touchait à sa fierté, il ne fallait pas grand-chose pour qu’il prenne mal quelque chose. Mais le jeune homme savait qu’il ne devait pas réellement trop faire preuve de fierté et qu’il devait prendre sur lui pour ne pas être vexé avec Electre. Sa meilleure amie n’avait pas du tout sa langue dans sa poche et ne manquait pas de dire les choses d’une manière crue. Comme maintenant, alors qu’elle affirmait qu’il avait des goûts bizarres – sans le penser réellement sans doute parce qu’ils se contentaient simplement de plaisanter et qu’elle savait qu’il n’était pas sérieux concernant le prénom – en précisant qu’il suffisait de regarder qui il avait mis en cloque. Edward ne répondit rien, il se contenta simplement de lever les yeux au ciel. Bon, il savait bien que Perséphone n’était pas bien vu par beaucoup dans son entourage, que ça soit par Jane (à juste cause hein), sa sœur (qui de toute façon n’aimait personne), mais lui… bah il avait encore de l’affection pour son ex petite amie quand même. D’accord, il ne l’avait pas aimé comme il aimait Jane et il regrettait ce qui s’était passé, mais il n’avait jamais eu envie de lui faire du mal. Elle était une bonne personne, douce, gentille, naïve certes mais ça faisait partie de son charme… elle était innocente. Et elle avait mérité bien mieux que lui dans sa vie. Mais bon ça ne servait à rien qu’il entre dans le débat avec sa meilleure amie, quelque chose lui disait qu’elle ne comprendrait pas de toute façon.

Elle rétorqua qu’il faisait ce qu’il voulait, qu’elle s’en foutait – il doutait un peu sur ce point également – et qu’il ne devait simplement pas oublier ses précieux conseils. Elle n’avait pas tort, Edward s’en rendait bien compte, il comprenait bien qu’il devait peut-être prendre un peu les choses en main pour ne pas juste laisser Perséphone tout choisir concernant cet enfant. Mais en même temps, ça n’avait rien d’évident. En cet instant, il se disait qu’il avait largement le temps de voir venir les choses de toute façon, mais le temps allait passer bien rapidement.

« Je ne connais pas de personnes plus gentilles que toi en effet. »
Répliqua-t-il, pour rebondir sur les propos de son amie. Ce qu’il y avait de bien, cependant, c’était que Edward savait qu’il pouvait dire ce qu’il voulait, Electre n’allait pas se vexer. Ce n’était pas pour rien qu’il faisait tant d’effort pour ne pas se vexer de son côté. « Pour une personne qui n’en a rien à foutre, je trouve quand même que tu insistes beaucoup sur les conseils. »

Ajouta-t-il dans un sourire en coin, ne manquant pas d’être quelque peu moqueur. Il appréciait la sollicitude de sa meilleure amie, il appréciait qu’elle se souci pour lui, mais quand même il osait croire qu’il ne disait pas n’importe quoi. Qu’elle insistait énormément sur les conseils pour une personne qui n’en avait de toute façon rien à foutre.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 627

Message#Sujet: Re: Alors, t'as rien à me dire ? [pv Ed <33]   Jeu 15 Mar - 18:31


Alors, t'as rien à me dire ?
E

lectre afficha un sourire amusé à la remarque de son meilleur ami. Il était évident, pour l'un comme pour l'autre, qu'elle ne pouvait pas être considérée comme la gentillesse incarnée, elle était bien trop autocentrée et... naturellement mauvaise. Ce n'est pas qu'elle avait un mauvais fond, non plus, elle n'était pas un cas désespéré comme pouvait l'être Dean Appers, mais elle avait repoussé si loin la frontière entre ce qui pouvait être considéré comme moral et ce qui ne l'était pas que forcément, en conséquence, elle se retrouvait souvent du mauvais côté de la barrière au regard de beaucoup. Et loin de s'en cacher, elle avait plutôt tendance à s'en amuser, à s'en vanter, à l'assumer, tout simplement. Edward était bien placé pour le savoir car il était l'une des personnes qui la connaissaient le mieux. Raison pour laquelle il ne pouvait certainement pas être dupe quand elle affirmait n'avoir que faire des histoires du jeune homme et ne s'y intéresser que de loin. La vérité, c'était que tout ce qui pouvait bien préoccuper Edward la préoccupait aussi, tout naturellement. Elle n'y pouvait rien, c'était tout simplement plus fort qu'elle. Elle ne cherchait pas à faire preuve d'une attention excessive, elle avait tendance à penser qu'il était plus plaisant d'être spectatrice de l'action que d'y prendre part, sauf si on pouvait le faire pour sa seule pomme. Mais cette philosophie ne fonctionnait pas à chaque fois, et il est vrai qu'elle la trahissait tout de même assez régulièrement. Peut-être trop souvent, même, mais en l'occurrence, c'était tout simplement plus fort qu'elle.

-Je suis obligée d'insister avec toi
, répliqua-t-elle d'un ton léger, si on te dit pas les choses au moins dix fois, tu les entends pas.

Elle plaisantait, bien sûr, si elle se permettait de lui donner des conseils et d'insister à leur sujet, c'était parce qu'elle voulait le bonheur de son meilleur ami, il n'y avait rien d'autre à comprendre dans son attitude qu'un véritable besoin, qu'elle ne contrôlait pas du tout, pour le coup, de se montrer présente et attentive pour une personne à qui elle tenait... pour la personne la plus importante à ses yeux après Julian. Oui, forcément, elle était obligée de se sentir investie dans son histoire et dans tout ce qui pouvait lui arriver, parce que s'il allait mal, elle allait mal aussi. C'était comme ça, c'était plus fort qu'elle, elle n'y pouvait rien. Sa réponse, dans tous les cas, insinuait bien qu'elle avait envie que le jeune homme entende ce qu'elle avait à lui dire, donc au final, elle se contredisait elle-même. Mais en toute connaissance de cause ceci dit. Elle voulait juste qu'il fasse les bons choix pour qu'il n'ait aucun regrets, et elle était convaincue qu'il l'encouragerait de la même manière dans le cas inverse.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2148

Message#Sujet: Re: Alors, t'as rien à me dire ? [pv Ed <33]   Jeu 10 Mai - 13:33

Electre & Edward
Alors, t'as rien à me dire ?
Edward avait parfaitement conscience de ce qui poussait réellement Electre à insister, la chose qui le pousserait à le faire de son côté. Ils tenaient l’un à l’autre, tout simplement et en fait c’était clairement la seule chose qui comptait réellement. On ne pouvait pas dire que le cadet des Baker avait eu beaucoup d’ami dans sa vie. Bon, il y en avait eu certain – plus quand il était jeune, mais en réalité ce n’était toujours que des relations factices – mais rien n’avait tenu. Ce n’était pas pour rien que le jeune homme considérait Electre comme sa meilleure amie, parce qu’elle était de loin la seule. La seule sans doute capable de le supporter sans avoir besoin de coucher avec lui, ou d’être du même sang que lui. Et mine de rien, cette relation lui importait réellement. Il savait combien étaient précieux les conseils de Electre donc, même si elle se targuait de n’en avoir rien à faire en réalité. Mais il savait bien que ce n’était pas le cas, parce que ça le touchait. Bon, ce n’était pas pour autant que la jeune femme accepterait de s’occuper du mioche quand il allait arriver (et Edward ne lui demanderait pas une telle chose non plus), mais en même temps ça n’enlevait pas qu’elle se préoccupait quand même de la situation de son ami. Comme lui s’occuperait forcément de la sienne, mais il y avait tant de chose qu’il ignorait sur Electre en réalité.

« Heureusement que tu es là alors. Et que tu es carrément bornée. » Encore une fois, Edward savait que son amie ne prendrait pas mal ses propos. Parce qu’en un sens, ce n’était pas faux et qu’il ne disait pas ça pour la blesser. En réalité, il pensait vraiment ces mots. Heureusement qu’elle était là et qu’elle était suffisamment bornée pour ne pas lâcher l’affaire. Parce que mine de rien, les conseils de la jeune femme, Edward n’allait pas les oublier et ça lui faisait du bien de se dire qu’il pouvait parler de ce marmot à son amie. Le sujet était forcément délicat avec Jane et il allait l’être même plus tard, quand la situation allait s’arranger un peu entre eux. Perséphone, c’était tout aussi délicat sur certain point. Donc, oui, Edward appréciait de pouvoir simplement se confier sur certaine chose avec Electre et parler sans filtre. « À se demander de quoi je serait capable si tu n’étais pas là. » Ajouta-t-il dans un fin sourire, sur le ton de la plaisanterie.

Mais encore une fois, Edward était sincère. Et bientôt, le jeune homme allait avoir une nouvelle dette envers la sorcière (mais pas seulement elle d’ailleurs, malheureusement). Il se disait vraiment que leur route avait été faite pour se croiser, qu’ils avaient été destiné à se rencontrer. Quand on repensait à la manière dont les choses avaient commencé, c’était un peu étrange et ça semblait loin. Mais Edward savait que leur relation maintenant était vraiment sincère, qu’elle était forte. Et que oui, ils avaient été destiné à se rencontrer, s’apprécier et s’épauler. Même si clairement, Edward avait le sentiment d’avoir plus besoin du soutien de son amie, qu’elle du sien. Parce qu’il se retrouvait toujours dans des positions pas possible...
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 627

Message#Sujet: Re: Alors, t'as rien à me dire ? [pv Ed <33]   Jeu 10 Mai - 14:02


Alors, t'as rien à me dire ?
I

ls avaient beau plaisanter, la jeune femme osait croire que le propos de son meilleur ami restait quand même un peu sincère, même qu'il l'était totalement, et que donc, il lui exprimait à sa manière sa reconnaissance d'être à ses côtés. Elle devait bien avouer que même elle était impressionnée de l'attention, de la loyauté et de l'assiduité dont elle faisait preuve à l'égard d'Edward. En même temps, elle ne pensait pas avoir un jour eu de vrai meilleur ami. Elle avait eu, au mieux, des camarades, de ces personnes dont elle appréciait vite fait la compagnie sans qu'il faille chercher plus loin. Avec Edward, ce n'était pas pareil, elle voulait son bonheur, elle se sentait concernée par son sort, elle avait besoin de savoir qu'il s'en sortirait et elle ne lui donnait pas des conseils juste comme ça, histoire de passer le temps, mais parce qu'elle espérait vraiment qu'ils portent leurs fruits. Elle ne l'aurait pas cru, mais c'était comme ça, et elle tenait le cap jusqu'au bout. Elle était là, oui, et elle comptait le rester pour longtemps. Et pour ce qui était d'être borné... Elle ne pensait pas que l'on puisse faire partie de l'entourage d'Edward Baker sans être diablement borné, il suffisait de voir sa femme, ou encore ses frère et soeur, pour en avoir la confirmation. Elle aimait bien qu'il la considère avec toute l'estime qu'elle méritait, même s'il blaguait un peu. Même s'il blaguait beaucoup.

-Non mais tu serais mort et enterré, si j'étais pas là
, répliqua-t-elle en exagérant à peine. T'es rien capable de faire de tes dix doigts, je dois carrément jouer les assistantes sociales pour toi. Si y avait pas mon cerveau, tu serais même pas capable de réfléchir.

Elle sourit, bien évidemment qu'elle grossissait terriblement le trait. Elle était loin de penser tout ce qu'elle disait. Edward était un grand garçon, il aurait peut-être été très bien capable de se débrouiller sans elle, ou sans qui que ce soit, il est bien assez indépendant pour ça. Mais elle aimait quand même croire qu'elle était venu indispensable à sa vie. Parce que c'était vrai, à l'inverse. Elle avait vraiment besoin de lui, de sa présence, de son amitié. Ils étaient des cas désespérés, aussi bien l'un que l'autre. Alors au moins, comme ça, ils se tiraient vers le haut mutuellement, et c'était une très bonne chose. Ils avaient beaucoup à apprendre l'un de l'autre, même s'ils étaient tous les deux un peu trop cinglés, très clairement.

-Tu me dois tout. Et en plus j'ai bien l'intention de pas te lâcher, alors avoue que t'es la personne la plus chanceuse du monde.

Si elle ne se lançait pas des fleurs, qui le ferait ?

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2148

Message#Sujet: Re: Alors, t'as rien à me dire ? [pv Ed <33]   Ven 20 Juil - 19:29

Electre & Edward
Alors, t'as rien à me dire ?
Edward ne se retint pas de sourire quand Electre affirma qu’il serait mort si elle n’était pas là. Bon, la jeune femme grossissait clairement les traits, mais en même temps, il ne pouvait pas nier que la présence de la jeune femme était indispensable. Il n’y avait au final pas beaucoup de monde qui comptait pour le jeune homme, en dehors de sa famille, de Jane et de Electre (bon, il allait falloir ajouter le futur gosse, et on pouvait peut-être quand même mettre Perséphone dans le lot, même s’il était préférable de ne pas le dire à haute voix). Electre était importante pour lui et en un sens, sur plusieurs points, le jeune homme se demandait en effet comment il ferait sans elle. Mais bon, de là à dire qu’il serait mort, c’était forcément exagéré. Sans Jane, le jeune homme serait mort c’est une évidence. Il s’en sortirait sans Electre mais… la vie n’aurait clairement pas la même saveur. Surtout qu’elle ne manquait pas d’en rajouter une couche, en affirmant qu’il n’était pas capable de faire quoi que ce soit de ses dix doigts et que sans son cerveau à elle, il ne serait pas capable de réfléchir.

En gros, il lui devait tout donc et en prime, la jeune femme n’avait pas l’intention de le lâcher. Edward ne se retint pas de lever les yeux au ciel, forçant un peu juste histoire de la contredire légèrement. Quand bien même, elle n’avait pas tout à fait tort non plus. Il avait de la chance de l’avoir, il n’avait pas envie de remettre ça en doute. Et il aimait assez l’idée qu’elle ne le lâche pas. Dans sa vie, il n’avait jamais eu d’ami comme Electre, des personnes sur qui il pouvait réellement compter.

« C’est vrai, j’ai de la chance. » Finit-il par répondre, dans un ton plus de la résignation qu’autre chose. Mais ça, c’était juste pour continuer de plaisanter. Parce qu’il considérait vraiment qu’il avait de la chance. « Je te dois peut-être tout, en effet. » Peut-être pas tout donc, mais quand même un certain nombre de chose sans doute. « Mais tu sais, je sais faire un tas de truc avec mes doigts. Sauf que la plupart des choses… je ne peux pas te les montrer. »

Quand il ajouta ce détail, Edward ne put s’empêcher d’afficher un sourire en coin qui en disait long sur les sous-entendus qu’il faisait preuve. Bon, cela dit, on ne pouvait en effet pas nier le fait que le jeune homme n’était pas la personne la plus débrouillarde de Notre Terre. Cela faisait des années qu’il se laissait plus porter qu’autre chose. Il avait de la chance de venir d’une famille qui ne manquait de rien, comme ça, il n’avait pas besoin de lever le petit doigt pour faire quoi que ce soit. Ce qui ne manquait pas de correspondre avec sa fénéantise légendaire et le fait qu’il n’était pas vraiment débrouillard par moment.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 627

Message#Sujet: Re: Alors, t'as rien à me dire ? [pv Ed <33]   Sam 21 Juil - 8:54


Alors, t'as rien à me dire ?
E

lectre aimait être flattée et caressée dans le sens du poil, comme absolument tout le monde, et pour la peine, cette conversation ne lui déplaisait pas le moins du monde. Bien sûr, elle savait bien que son meilleur ami était ironique, mais elle considérait quand même que ses propos ne sortaient pas de nulle part et que, en vérité, il se trouvait quand même chanceux de l'avoir. Pas pour les conneries qu'elle avait pu sorti plus tôt, sur le fait qu'il serait incapable de réfléchir sans elle et qu'il avait besoin d'elle pour, littéralement, tout et n'importe quoi, tout simplement, mais pour le fait qu'il était chanceux de l'avoir trouvée, comme elle était chanceuse de l'avoir trouvé de son côté également. Leur amitié n'avait rien de classique ou conventionnelle, mais de toute évidence, elle leur convenait à la perfection. Ils s'accordaient bien, tous les deux, ne serait-ce que dans leur sens de la répartie... dont ils faisaient une fois de plus preuve en la circonstance. Alors elle n'allait certainement pas remettre sa parole en question, mais plutôt, en revanche, s'amuser des propos de son meilleur ami. Edward ne lui devait pas énormément, il ne fallait pas exagérer non plus, mais un peu quand même... Ceci dit, elle espérait bien avoir autant d'importance pour lui que l'inverse, elle n'admettrait pas une amitié telle que la leur sans aucune forme de réciprocité dans la manière dont ils l'appréhendaient et l'exprimaient tous les deux.

-Beurk, Edward
, s'amusa Electre en affichant une grimace bien évidemment excessive. Beurk.

C'est tout ce qu'elle avait à dire. Honnêtement, Electre n'avait aucune envie d'imaginer Edward dans ces situations où il savait potentiellement se montrer habile, voire inventif avec ses dix doigts. Elle voyait très bien où il voulait en venir, son ton était bien assez suggestif et laissait malheureusement beaucoup trop de place à l'imagination. Elle se serait clairement épargnée ça. Ce qui était bien la preuve que leur amitié était sans ambiguité, même si elle admettait qu'Edward était un beau gosse, elle n'avait absolument jamais rien envisagé avec lui. Il était comme un frère, pour elle (hmmm... mauvais exemple), elle tenait à lui mais ne le voulait pas... et vu comme la simple idée de le voir à l'oeuvre avec son épouse la faisait grimacer, il y avait peu de chances pour que ça change d'une manière ou d'une autre.

-Un peu de pudeur, putain. Je suis impressionnable, tu sais
, répliqua-t-elle avec un sourire.

Et bien sûr, si quelqu'un ne pouvait pas y croire une seule seconde, c'était bien son meilleur ami. Après tout, il la connaissait suffisamment, maintenant, pour savoir qu'on ne comptait tout de même pas grand-chose au nombre de ses tabous. Au point de se demander si elle en possédait le moindre. Peut-être pas.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Alors, t'as rien à me dire ? [pv Ed <33]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alors, t'as rien à me dire ? [pv Ed <33]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Lorsque ton passé t'appelle, ne répond pas. Il n'a rien de nouveau à te dire > Aidy ♥︎
» Compatibilité des prénoms, ça veut rien dire, mais c'est tellement drôle
» Si T'as Pas D'amis Prend Un Curly, Si t'en a Trop Prend un Fusil et Si T'as Rien de Tout ça... Fais Comme moi et Suicide Toi ! 8D
» Toi...Tu perds rien pour attendre [Kaalaas]
» Il est difficile de dire adieu lorsqu'on veut rester, compliqué de rire lorsqu'on veut pleurer, mais le plus terrible est de devoir oublier lorsqu'on veut aimer. [feat Simba ♥]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Habitations :: Chez Jane et Edward-