Partagez | 
 

 De "vieux" amis se recroisent (Wellan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 742

Message#Sujet: De "vieux" amis se recroisent (Wellan)   Dim 16 Avr - 23:04

Wellan & Gwenn
De vieux "amis" se recroisent.
Il y avait quand même énormément de chose qui avaient changé dans la vie de Gwenn, ces derniers temps. En grande partie grâce à Arthur d’ailleurs. La jeune femme n’en revenait presque pas… elle était amoureuse, elle était aimée et les choses semblaient bien se passer. Oh, au fond, la lycane ne pouvait pas s’empêcher de se demander quand le destin allait de nouveau lui tomber dessus, quand elle allait de nouveau plonger dans le gouffre. Mais elle avait quand même envie de croire que cette fois ci, ça pouvait être la bonne. En tout cas, elle se sentait vraiment bien et c’était quelque chose qui n’était pas arrivé depuis très longtemps. Elle se sentait bien et elle aimait ça. Tout n’était pas rose, évidemment, tout n’était pas évident, tout ne coulait pas de source, mais elle se sentait quand même vraiment bien Au final, elle appréhendait la vie plus facilement. Même si rien n’était simple quand même et que sa lycanthropie continuait de lui peser sur le cœur.

Gwenn ne pouvait pas changer sa nature – du moins, elle ne pensait pas que c’était faisable, même si Jane avait bien réussi à redevenir humaine mais bon… – elle n’avait donc pas vraiment d’autre choix que d’accepter le fait qu’une fois par mois, comme ça venait d’être le cas la nuit précédente, elle devienne un monstre assoiffé de sang. De sang oui, parce qu’elle savait bien qu’elle avait déjà tué. Elle devenait un monstre et elle n’y pouvait rien, elle devait donc vivre avec. Et le fait d’être avec Arthur, de pouvoir compter sur lui, ça lui permettait de mieux supporter la situation. Parce qu’il vivait exactement la même et que lui non plus n’appréciait pas d’être un loup-garou, mais ils n’avaient pas le choix. Les lendemains de transformation, la jeune femme ressentait donc moins le désir de boire de l’alcool. Ce dernier n’avait pas entièrement disparu, sinon ça serait trop facile, mais elle parvenait quand même à le comprimer. Cela faisait un moment maintenant qu’elle était sobre. Elle avait parfois quelque raté, mais là ça faisait un petit temps qu’elle n’avait pas bu d’alcool, même si Gwenn appréhendait à chaque fois les lendemains de pleine lune. Parce que c’était le moment où elle était la plus fragile. Mais ça allait, vraiment. Ça allait.

La jeune femme parcourait la forêt, cherchant un peu les endroits où elle avait été pendant la nuit. Elle ne se rappelait pas des choses en détails, mais elle avait quand même quelques brides de souvenirs et elle tentait de les rendre concret. Pour une seule raison, elle voulait vérifier qu’elle n’avait tué personne. C’était idiot sans doute, mais c’était quelque chose qui l’obsédait. Elle craignait de prendre une vie ou pire, de transformer définitivement quelqu’un. Elle n’avait aucune envie de transmettre sa malédiction à quelqu’un. Alors elle cherchait, au cas où qu’elle tombe sur un corps, qu’elle tombe sur quelqu’un de blessé, on ne savait jamais. Mais ce ne fut pas le cas, elle ne tomba pas sur un corps ou un blessé en tout cas. Sa route croisa celle d’une personne qu’elle n’avait pas spécialement envie de voir. Elle aurait aimé l’éviter, mais ce ne fut pas possible.

« Je n’ai aucune envie de te voir Wellan. » Lança-t-elle donc au lycan se trouvant sous ses yeux.
Code by Gwenn


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 169

Message#Sujet: Re: De "vieux" amis se recroisent (Wellan)   Ven 21 Avr - 16:54

Gwen ∞ Wellan

“De "vieux" amis se recroisent”
Planté complètement nu devant le miroir sur pied de sa chambre, Wellan observait son corps. Ou plus exactement l’imposante marque de griffures qui partait de son épaule droite pour descendre jusqu’à son torse. La blessure était superficielle et ne saignait déjà plus mais elle était encore suffisamment fraiche pour lui donner une désagréable sensation de tiraillement et de brûlure. Son corps portait d’autres marques indiquant clairement que la nuit n’avait pas été de tout repos mais au final, il n’y avait rien de grave et en observant avec attention un hématome sur sa hanche, Wellan ne pouvait s’empêcher de se demander dans quel état devait se trouver son rival. A en croire les marques, il avait rencontré un autre loup-garou pendant la nuit et cela ne s’était visiblement pas très bien passé.

Il était sur le point de s’habiller quand son père débarqua comme un ouragan. C’était une de ses nombreuses habitudes qui agaçait Wellan. Son père se croyait tout permit, entrant chez lui à sa guise dès qu’il avait quelque chose à lui reprocher. Qu’il soit le chef de la meute et son père ne lui donnait pas tout les droits mais ça, il ne semblait toujours pas le comprendre.

Tout en s’habillant, Wellan écouta alors une fois de plus d’une oreille peu attentive les reproches paternels. A priori, un des jeunes loups de la meute était rentré en piteuse état et si Joshua avait eu des doutes, la vue du corps de son fils avait confirmé ses soupçons.

Après la déferlante de reproches habituelle, Wellan se contenta de pousser un soupir quand son père en arriva à la traditionnelle partie plus paternaliste où il l’exhortait à se montrer plus prudent et à faire preuve de plus de retenue. Ce refrain, ils le connaissaient tous les deux par coeur et pourtant, il se rejouait sans cesse depuis des années. Wellan savait très bien qu’en vérité, Joshua s’inquiétait pour lui mais il était adulte maintenant, il n’avait plus besoin d’être couvé en permanence. Après l’accolade de routine, Wellan regarda son père s’en aller, s’agaçant de voir cette lueur de regret dans son regard. Quand est-ce qu’ils allaient enfin se décidés à comprendre entre tous que la violence était une partie intégrante de leur nature ?

Peu désireux de supporter les regards lourds de reproche du reste de la meute, Wellan sortit de chez lui pour directement s’enfoncer dans la forêt, essayant de se remémorer les événements de la nuit, de ressentir les résidus de sa transformation, de ces heures de parfaite et totale liberté.

Il avançait tranquillement, perdu dans ses pensées et souvenirs, quand une voix familière se fit entendre. Une voix qu’il n’avait pas entendu depuis un bon moment maintenant et qu’il ne s’était pas attendu à entendre avant encore tout aussi longtemps. Il ne l’avait même pas entendue arriver et ses reproches directs lui firent froncer des sourcils. C’était bien la meilleure ça, pour une fois qu’il n’avait rien demandé lui.

C’est toi qui t’es approchée et c’est toi qui m’a adressé la parole
, lui signala-t-il entre la moquerie et l’exaspération. Personne ne t’a obligée à t’arrêter. A moins que tu n’aies voulu le faire, consciemment ou pas.

Un petit sourire sur les lèvres, Wellan se rapprocha d’un pas.

Tu aurais pu simplement continuer ta route, je n’avais même pas vu que tu étais là. Mais tu es restée… Peut-être que ce lien qui nous unis fini toujours par être plus fort que tout.

Il avait parlé d’une voix caressante, douce et sûre sans la quitter du regard. Un regard intense, un regard de loup.

Il n’avait pas remarqué sa présence, trop perdu dans ses pensées certes. Mais maintenant que c’était fait, il ne faisait pas que la voir, il la ressentait également. Qu’il le veuille ou non – et autant dire que depuis la dernière scène qu’elle lui avait joué il ne le voulait clairement pas – de son côté il le ressentait ce lien.  


code by Silver Lungs

_________________
Le pouvoir est l’aphrodisiaque suprême
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 742

Message#Sujet: Re: De "vieux" amis se recroisent (Wellan)   Sam 17 Juin - 23:15

Wellan & Gwenn
De vieux "amis" se recroisent.
Gwenn voulait bien reconnaître qu’elle s’emballait peut-être un peu rapidement, mais elle n’y pouvait rien. Le fait de tomber sur Wellan, ça la stressait, ça la mettait mal à l’aise. Ils ne s’étaient pas parlé depuis la dernière fois, depuis leur confrontation. Depuis qu’elle lui avait dit qu’elle savait qu’il était son créateur, qu’elle le détestait et qu’elle ne voulait plus le voir. Elle pensait chaque mot qu’elle avait prononcé, elle était sincère. Elle ne voulait plus le voir et là, tout de suite, elle se sentait mal parce qu’il était là. Bon, en soit, Gwenn n’avait pas spécialement cherché à approcher Wellan, il s’était juste trouvé sur son chemin. Mais elle devait bien reconnaître que c’était elle qui venait de lui adresser la parole. La jeune femme serra des dents quand son créateur précisa que rien ne l’avait forcé à s’arrêter. Le pire, c’était qu’il avait raison et Gwenn n’aimait vraiment pas le fait qu’il ait raison. Elle aimait d’autant moins qu’elle avait le sentiment qu’il s’en amusait. Elle se faisait peut-être – surement – des idées, mais elle avait vraiment le sentiment qu’il s’amusait de la situation, qu’il en profitait pour se moquer d’elle. Surtout quand il évoqua ce lien qu’ils avaient tous les deux. Gwenn ne voulait pas qu’ils aient un lien tous les deux. Même si elle ne pouvait pas nier que quand elle ignorait qu’il était son créateur, elle avait été troublée par lui à de nombreuses reprises. Elle s’était senti proche de lui. Trop proche même. Non, Gwenn n’avait pas envie de considérer qu’il y avait un lien, sauf qu’elle ne pouvait pas donner entièrement tort à l’homme qui se trouvait présentement sous ses yeux. Elle n’avait pas spécialement compris ce qu’il y avait avant, maintenant ça semblait plus évident… mais plus douloureux aussi.

« Il n’y a aucun lien. » Répliqua-t-elle alors vivement, en croisant ses bras et détournant son regard. Elle n’avait aucune envie de laisser satisfaction à Wellan. Elle n’aimait pas l’idée qu’il puisse se réjouir de quelque chose la concernant. « Ce n’est qu’un concours de circonstance. » Et en disant cela, la jeune femme cherchait aussi en grande partie à se conforter elle-même. À choisir, elle préférait simplement penser qu’ils s’étaient contentés de se croiser comme n’importe qui le ferait dans cette forêt (même si quand même, ce n’était pas évident de croiser une personne en particulier dans cet endroit), plutôt que de croire qu’ils avaient un lien. Elle finit par relever ses yeux vers ceux de Wellan, dans le but de le défier du regard. Même si, par conséquence, elle se sentait moins à l’aise encore. « Arrête de prendre tes désirs pour des réalités. »

Bon, encore une fois, elle parlait vraiment sans savoir, mais elle n’y pouvait rien. La jeune femme se sentait tellement en colère contre Wellan. Tout en se sentant en colère contre elle-même aussi, de ne pas avoir pu se rendre compte que le lycan se moquait d’elle, qu’il la manipulait depuis le début.
Code by Gwenn


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 169

Message#Sujet: Re: De "vieux" amis se recroisent (Wellan)   Lun 19 Juin - 20:05

Gwen ∞ Wellan

“De "vieux" amis se recroisent”
Wellan avait prit beaucoup de plaisir à se jouer de Gwen durant des mois mais après l’avoir perdue, la retrouver lui faisait plus l’effet de retrouver un vieux jouet sans grand intérêt après qu’il soit passé à autre chose. Elle n’était clairement plus la même, elle avait changé et elle était donc devenue moins amusante. Mais pourtant, qu’il le veuille ou non, il était forcé d’admettre qu’il y avait bien quelque chose qui la reliait à elle malgré tout et en cet instant, il la détestait pour cette raison.

Elle n’était pas la seule à vouloir se débarrasser de l’autre à présent, surtout après la crise mélodramatique qu’elle lui avait joué la dernière fois. Mais il restait là. Il n’aurait eu qu’à tourner les talons et se tirer mais non. Alors s’il ne pouvait pas se débarrasser de ce lien alors il pouvait s’en venger. Cela pouvait paraitre cruel en sachant qu’il était le responsable de tout ça mais c’était à Gwen qu’il en voulait et il voulait le lui faire payer. Mais il n’y avait pas que ça…

Bien sûr qu’il y a un lien ! Il y a toujours un lien entre un loup-garou et son créateur, on le sait tous, ça n’a rien de nouveau, répondit-il avec agacement. Cette situation lui déplaisait probablement autant qu’à elle. Il voulait l’écraser, lui rappeler qui était le Maître entre eux deux.

Il se rapprochait dans une attitude sûre de lui, savourant l’air gêné de Gwen, son regard baissé comme par soumission. Et même quand elle le releva pour tenter de le défier, une lueur d’amusement brilla dans le sien. Elle voulait lui tenir tête, voilà qui était nouveau. Comme il avait envie de l’attraper par les cheveux pour la forcer à continuer de le regarder ainsi tout en l’obligeant à se mettre à genoux face à lui.

Quand elle reprit la parole, il eut un petit sourire mauvais en se rapprochant encore au point de presque la frôler de son corps, cherchant à la plaquer contre un arbre.

Mais ma chère, mes rêves deviennent toujours des réalités. Tu es pourtant bien placée pour le savoir…

Il faisait clairement référence à leurs ébats qui avaient eu lieu dans cette même forêt quelques temps plus tôt.

En parlant de cela, est-ce que ton Arthur est capable de te satisfaire ? Ou est-ce pour cette raison que tu m’as abordé ? Peut-être est-ce de cela dont tu as besoin après tout.

Il se pencha sur elle, pour continuer en venant murmurer à son oreille.

Du sexe pur, avec pour seul sentiment la colère. Du sexe sauvage, violent qui te laisse pantelante et assouvie comme seuls les loups en sont capable.



code by Silver Lungs

_________________
Le pouvoir est l’aphrodisiaque suprême
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 742

Message#Sujet: Re: De "vieux" amis se recroisent (Wellan)   Sam 12 Aoû - 15:52

Wellan & Gwenn
De vieux "amis" se recroisent.
Gwenn n’avait aucune envie de croire en cet histoire de lien, quand bien même cela aurait pu expliquer de nombreuses choses. Bien sûr, la jeune femme savait bien qu’il y avait quand même quelque chose qui la liait à Wellan, parce que pendant longtemps elle l’avait cru sincère avec elle, elle s’était un peu trop accroché à lui afin de tenir debout. Elle le regrettait aujourd’hui, parce qu’elle n’aimait pas du tout ce qui avait pu se passer. Pas alors qu’elle savait maintenant qu’il s’était moqué d’elle depuis le début. Qu’ils aient couché ensemble c’était une chose, mais Wellan s’était moqué d’elle, il lui avait menti, il lui avait fait croire compatir à son sort, alors qu’il était le responsable. Alors que le jeune homme approchait, Gwenn ne pouvait pas s’empêcher de reculer à chaque fois un peu plus, jusqu’à ce que son dos touche le tronc d’un arbre et qu’elle ne puisse pas faire un pas de plus en arrière. Forcément, Wellan ne manqua pas l’occasion pour se rapprocher encore plus, avec ce sourire mauvais sur le visage.

Gwenn serra des dents quand elle l’entendit dire que ses rêves devenaient toujours réalités, précisant qu’elle était bien placée pour le savoir. La jeune femme n’aimait vraiment pas la manière qu’il avait de parler de ce qui s’était passé entre eux. Elle regrettait tellement de s’être fait manipuler comme ça, de n’avoir rien vu dans le jeu de Wellan. Elle s’était laissé manipuler, elle s’était même attaché à lui et elle s’en voulait tellement. Parce qu’il ne méritait pas ce genre de chose. Surtout pas alors qu’il était encore une fois en train de jouer avec elle, mais cette fois ci sans se cacher. La jeune femme serra son poing cette fois ci quand il se mit à parler d’Arthur, lui demandant s’il était capable de la satisfaire. Elle n’aimait pas du tout entendre Wellan parler de son petit ami de cette façon, surtout qu’Arthur n’avait absolument rien à envier à ce dernier. Même si Gwenn fut bien incapable de s’empêcher de rougir quand il parla de sexe pur et bestial, comme celui qu’ils avaient forcément connus tous les deux dans cette même forêt, comme les deux bêtes qu’ils étaient par moment. Gwenn n’appréciait pas que Wellan remette ça sur le tapis. Évidemment qu’elle avait passé de bons moments avec le jeune homme, mais ça c’était avant qu’elle ne sache qu’il était l’enfoiré qui avait pris son libre arbitre, qui avait tout simplement chamboulé sa vie.

« C’est la seule chose que tu connais toi, la sauvagerie et la bestialité. »
Lui rétorqua-t-elle alors en maintenant son regard, parce qu’elle n’avait aucune envie de se laisser dominer par Wellan. Quand bien même, elle n’était pas aussi à l’aise qu’elle ne l’aurait voulu. Elle ne pouvait pas nier qu’elle se sentait forcément troublé par le jeune homme. « Tu es incapable de faire preuve du moindre sentiments ! »

Et c’était là que résidait la différence entre lui et Arthur. Il n’y avait aucune comparaison possible.
Code by Gwenn


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 169

Message#Sujet: Re: De "vieux" amis se recroisent (Wellan)   Ven 25 Aoû - 11:23

Gwen ∞ Wellan

“De "vieux" amis se recroisent”
Gwenn qui cherchait à lui tenir tête, à s’émanciper. Pour peu, Wellan en aurait rigolé. Elle n’avait toujours été qu’une loque depuis le jour où il avait fait d’elle une louve, à peine capable de s’occuper d’elle, sombrant dans l’alcool pour oublier cette part d’elle-même qui était si forte, si puissante. Et maintenant elle voulait lui faire croire qu’elle était une femme sûre d’elle ? Mais Wellan n’était pas dupe, pour lui tout ça ce n’était que de la poudre aux yeux. Elle s’était raccrochée à lui par le passé pour ne pas totalement sombrer et maintenant, elle faisait tout simplement pareil avec son abruti d’Arthur. Elle était incapable de prendre soin d’elle par elle-même, il lui fallait toujours quelqu’un pour la tenir à bout de bras. Elle pouvait prendre tous les grands airs qu’elle voulait, elle n’en restait pas moins une petite chose pathétiquement risible, rien de plus.

Cet état de fait l’agaçait prodigieusement. Non par parce qu’il avait envie de la voir s’émanciper – bien au contraire – mais parce qu’il voulait que ce soit à lui qu’elle se raccroche, que ce soit de lui qu’elle soit dépendante pour garder la tête hors de l’eau et non pas de l’autre. C’était lui son alpha, son créateur, il avait un droit sur elle, voir même à ses yeux un droit de vie ou de mort !

Cela avait été le cas par le passé, des décennies, des siècles plus tôt. Les meutes fonctionnaient bien plus selon le principe des meutes de loups. Mais les lycans étaient devenus faibles, avaient laissé leur part humaine prendre le dessus sur l’animal et voilà le résultat ! Ils restaient à se morfondre dans leur coin, se raccrochant avec l’énergie du désespoir à une vie humaine qui n’était pourtant plus la leur. Qu’était-il donc advenu de leur race ? Wellan rêvait de voir ces jours revenir. Il était la nouvelle génération, tout comme Gwenn. Les anciens n’étaient pas immortels et ils pouvaient être renversé ! Mais malheureusement, ceux partageant son point de vue au sein de sa meute n’étaient de loin pas légion. En fait, plus le temps passait et plus Wellan en arrivait à la conclusion que la meilleure chose à faire pour lui était encore de s’en aller, de rallier des loups à sa cause et de former sa propre meute.

Lorsque Gwenn lui fit remarquer qu’il ne connaissait que la sauvagerie et la bestialité, il eut un petit sourire à faire froid dans le dos.

La sauvagerie et la bestialité font partie de nous, que nous le voulions ou non. La seule différence est que moi, je l’accepte. C’est tout.


Mais son sourire s’effaça aussitôt quand il ajouta qu’il était incapable de sentiments. Ses yeux noirs se firent dur, assassins et dans un geste rapide, il attrapa aussitôt Gwenn à la gorge, la plaquant pour de bon contre l’arbre, la coinçant sous le poids de son corps.

Qu’est-ce que tu en sais ?
, s’écria-t-il, son visage à seulement quelques centimètres du sien. La colère, la frustration et la déception sont aussi des sentiments ! Est-ce ma faute si aucun d’entre vous n’est capable de m’en inspirer d’autres ?


code by Silver Lungs

_________________
Le pouvoir est l’aphrodisiaque suprême
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 742

Message#Sujet: Re: De "vieux" amis se recroisent (Wellan)   Jeu 12 Oct - 10:45

Wellan & Gwenn
De vieux "amis" se recroisent.
Gwenn ne parvenait vraiment plus à reconnaître Wellan, il lui semblait vraiment différent, comme s’il n’était plus le même homme qui l’avait soutenu pendant tout ce temps. Mais c’était normal, le jeune homme avait décidé d’arrêter de jouer à son jeu, d’arrêter de cacher ce qu’il ressentait vraiment. Autant dire que la lycane avait donc le réel Wellan sous les yeux et que ce dernier ne lui plaisait plus du tout. Elle le détestait parce qu’il était l’homme qui l’avait mordu, qui l’avait rendu comme elle était, sans aucun remord. Pour autant, la jeune femme savait bien que ce n’était pas comme s’ils avaient le choix de toute façon, ils étaient des bêtes et ils mordaient les nuits de pleine lune. La jeune femme ne pensait pas qu’elle avait encore transformé quelqu’un, mais ça aurait pu arriver. Elle savait qu’elle avait déjà tué, mais ce n’était pas quelque chose qu’elle avait voulu. Bien au contraire, elle n’avait pas cherché à le faire, mais elle n’avait pas eu le choix, elle n’avait pas eu le contrôle. Donc, c’était la même chose pour Wellan, mais tout était différent dans son attitude. Il aimait tellement leur condition, elle n’était vraiment pas sur la même longueur d’onde.

Gwenn ne pouvait évidemment pas accepter la sauvagerie et la bestialité de leurs conditions, ce n’était pas possible. Elle n’aimait pas cette part de monstre qu’il y avait dans son être, elle ne le supportait pas et elle ne pouvait évidemment pas l’assumer. Ce qu’il faisait parfaitement de son côté, ce qu’il ne manqua pas de lui prouver quand il attrapa violemment son cou avec sa main pour la plaquer contre l’arbre dans son dos. Gwenn attrapa vivement la main du jeune homme avec les siennes, dans l’espoir de le faire lâcher alors qu’elle sentait cette poigne lui serrer le cou. Mais elle n’y parvenait pas, elle était complètement coincée sous le poids de son corps. La jeune femme serra des dents, ferma les yeux également, quand l’homme vociféra contre son visage ses propos. Au moins c’était clair, personne ne parvenait à lui faire ressentir autre chose que de la colère, de la frustration et de la déception également. Gwenn sentit les larmes lui monter aux yeux, autant à cause du geste de Wellan, de la force qu’il mettait dans sa poigne, que par les propos qu’il lui lançait au visage.

« C’est toi qui est incapable de ressentir autre chose. » Dit-elle d’une voix brisée autant par la manière dont Wellan la traitait, que parce qu’elle ne supportait pas les propos du jeune homme. « Tu es incapable de t’ouvrir aux autres. »

Elle cherchait à se donner de la contenance, mais ce n’était pas des plus évident. Parce que Wellan lui faisait vraiment mal et peur. Elle avait le sentiment d’avoir un monstre sous les yeux, un homme dont elle ne connaissait rien alors qu’elle avait cru connaître Wellan. Et plus encore, elle avait cru qu’ils étaient proches… mais visiblement elle s’était trompée.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: De "vieux" amis se recroisent (Wellan)   

Revenir en haut Aller en bas
 
De "vieux" amis se recroisent (Wellan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» diorama : de très vieux amis
» [tuto] De très vieux amis
» Salut à vous mes vieux amis !
» Après-midi entre vieux amis [PV manu][TERMINÉ]
» Le retour de vieux amis !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Reste du monde :: Forêt-