Partagez | 
 

 Tous les amours ne se ressemblent pas. (Andew <3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
avatar
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
Messages : 720

Message#Sujet: Tous les amours ne se ressemblent pas. (Andew <3)   Jeu 2 Oct - 8:33

Andrew & Penny
Tous les amours ne se ressemblent pas.
Le champ funéraire,  c'était un endroit en dehors du village où tous les morts étaient reposés. Quelques choses de très simplement, simplement pour cacher les morts et permettre aux villageois de venir se recueillir. Penny ne pensait pas y mettre les pieds avant un moment et pourtant, elle s'y trouvait bel et bien. La jeune femme venait ici régulièrement depuis la mort de Joshua, afin de se recueillir. Elle peinait encore à réellement se remettre du décès de son époux, même si elle remontait quand même doucement la pente. C'était juste, compliqué. Elle voulait continuer sa vie bien sûr, ce qu'elle faisait, mais en même temps elle avait peur de ne pas être digne de sa mémoire. Parfois, elle avait même peur de l'oublier. Ce qui était parfaitement impossible évidemment, jamais la jeune femme ne serait capable d'oublier son âme soeur. Parce qu'elle était persuadé qu'il l'était, c'était l'homme de sa vie. Elle l'avait su dès que leurs regards s'étaient croisés, alors que son coeur avait commencé à battre pour lui. Elle savait bien que l'homme n'aurait pas aimé qu'elle s'arrête de vivre simplement parce qu'il n'était plus, alors elle continuait du mieux qu'elle le pouvait. Elle était jeune encore, elle avait la vie devant elle. Du moins normalement. Avec la mort de Joshua, Penny devait bien avouer qu'elle craignait un peu pour sa sécurité. Elle ne savait pas qui était celui qui avait tué son époux, mais elle savait qu'il l'avait fait parce qu'il n'était pas humain. Quelle idée, les Fées ne sont pas mauvais, pas comme ces sorciers qui ont tendance à se jouer des humains justement. Jamais, la jeune femme ne pourrait faire de mal à quelqu'un, ce qui était finalement sa faiblesse. Elle n'avait pas envie de mettre tous les humains dans le même panier, ils ne devaient pas tous payer pour l'idiotie de certains. Mais elle ne pouvait pas s'empêcher d'avoir une légère crainte, d'avoir une peur de temps à autre. Ce qui était certain, c'était qu'elle voulait à tout prix protéger son secret. Personne ne devait savoir qu'elle n'était pas tout à fait humaine. D'ailleurs, Penny n'avait pas une seule fois utilisé son pouvoir depuis le décès de Joshua.

La blonde déposa une rose sur l'emplacement où se trouvait l'homme, il n'y avait aucune décoration cela ne servait à rien. D'ailleurs, il était même étrange qu'elle parvienne à savoir exactement où il se trouvait. Elle le savait, parce qu'elle ne pouvait pas oublier ce moment où son corps avait été mis en terre. Elle resta quelques secondes avant de s'éloigner, elle avait fait son action de recueillement. Penny marcha donc en direction du village, afin de rentrer chez elle. Elle vivait encore dans la maison qu'elle avait partageait avec Joshua, elle n'avait pas l'intention de la quitter. C'était sa maison autant qu'à lui au final, elle avait toute les raisons d'y rester. Mais alors qu'elle continuait de marcher, pas encore sortie de ce champs funéraire, la jeune femme reconnu une silhouette familière. Elle ne s'était pas attendue à le voir dans un endroit pareil, elle ne pensait pas le croiser aujourd'hui en réalité.


« Bonjour Andrew. »
Elle le salua d'une voix douce, celle qu'elle utilisait toujours quand elle lui parlait. Parce qu'elle l'aimait bien, trop bien même sans doute. « Comment allez-vous ? »

C'était sans doute bateau comme début de conversation, mais elle s'inquiétait réellement du sort du jeune homme. Il n'y avait pas réellement de raison de s'inquiéter, du moins Penny n'en avait aucune, mais elle aimait à s'intéresser à lui. Elle s'intéressait à beaucoup de personne, elle était tellement altruiste aussi. Mais avec Andrew, c'était différent tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1024

Message#Sujet: Re: Tous les amours ne se ressemblent pas. (Andew <3)   Ven 3 Oct - 16:34


Tous les amours ne se ressemblent pas

P

etit, il s'y rendait tous les jours. Son père tenait Aaron, pas plus haut que trois pommes, dans ses bras, et ils décoraient sa sépulture de fleurs qui s'entassaient, s'entassaient... Puis, petit à petit, ce temps de visite s'était espacé. Il n'y allèrent plus qu'une fois dans la semaine, puis une fois tous les cycles lunaires... Puis chacun, tout simplement, décida de son rythme. Andrew ne visitait plus, désormais, que toutes les quatre saisons, le lieu où sa mère était enterrée. Toujours, il déposait là les mêmes fleurs. Ses préférées, selon son père, un bouquet de dahlias blancs, parfois, il trouvait des bouquets similaires déjà posé sur la terre, et il comprenait que son père, ou un autre membre de sa famille, avait dû se trouver là. Il posa genou à terre, le temps de déposer là le bouquet, puis il se redressa. Et il ne fit rien de plus, pendant plusieurs longues minutes, se contentant d'observer cet espace qui lui était consacré, perdu dans ses pensées. Ce n'était, il devait bien le reconnaître - avec un peu de honte par ailleurs - pas toujours à elle, qu'il pensait. Au début, et pendant une bonne quinzaine d'années, il avait cherché à se rappeler les rares moments qu'ils avaient pu passer ensemble, il avait voulu se souvenir de son sourire, de son visage, du son de sa voix... Mais tout semblait si lointain et iréel, à présent. De sa mère, en vérité, il n'avait plus le moindre souvenir, et lorsqu'il venait lui "rendre visite", c'était uniquement pour lui rappeler qu'il ne l'oubliait pas, quand bien même ses pensées ne lui étaient pas toutes adressées. Et sous peu, elles le seraient moins encore.

Quittant finalement la sépulture du regard, encore un peu hagard et désorienté, il commença à faire chemin en direction du domicile des Hellsing, quand son regard tomba sur elle. Et son coeur manqua un battement. Penny... Comment avait-il pu ne pas remarquer qu'elle était là ? Comment avait-il pu ne pas réaliser sa présence, elle qui à elle-seule suffisait à irradier tout un espace. Il se sentit, comme souvent, idiot quand elle s'adressa à lui. Et comme à chaque fois, il devait rassembler plus de forces qu'il n'est permis pour se rappeler qu'il était voué à haïr cette jeune femme, qu'il était voué à la détruire.... Son coeur et sa raison n'avaient jamais été à ce point dissonants, et c'était une véritable lutte intérieure que de ne serait-ce que lui adresser quelques mots. Elle qui se montrait si aimable, si charmante avec lui. Il suffisait d'un geste et d'un mot de sa part pour le décontenancer complètement, lui qui, pourtant se targuait d'être imperturbable en toutes circonstances, une véritable force de la nature.

-Penny... Quel plaisir de vous revoir.
Il était trop, beaucoup trop sincère en prononçant ces mots. Je vais bien. Et il ne mentait pas... avec le retour de Léo, il avait trouvé un regain d'énergie, il n'avait en ce monde plus qu'une seule préoccupation. Et il l'avait sous les yeux. Est-ce qu'il en souffrait ? Oui. Mais c'était une souffrance délicieuse, en vérité. Et vous ? Était-ce vraiment une question à poser alors qu'il savait pertinemment qu'elle venait de visiter la sépulture de son mari. Non, bien sûr que non. Je veux dire... vous semblez aller mieux.

Pas dit que ce soit là une réflexion plus pertinente.








code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
avatar
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
Messages : 720

Message#Sujet: Re: Tous les amours ne se ressemblent pas. (Andew <3)   Dim 5 Oct - 1:33

Andrew & Penny
Tous les amours ne se ressemblent pas.
Penny ne pensait pas rencontrer Andrew dans cet endroit, elle ne s’y était pas du tout attendue. Pourtant, se croiser à cet endroit n’était pas réellement illogique. Toutes personnes vivant au village avaient au moins perdu un proche au final, qui devait donc en toute logique se trouver ici. Et alors qu’elle abordait l’homme, ce fut presque comme si la jeune femme oubliait concrètement la raison de sa venue. Elle ne pouvait pas oublier Joshua, c’était impossible, mais sa douleur et sa peine s’emblaient s’effacer quand elle était en compagnie d’Andrew. Evidemment, Penny n’avait aucune idée de la réalité de la situation. Elle n’avait aucune idée du but premier de la famille de l’homme, du fait qu’il était un ennemi pour lui. Ce n’était pas pour autant qu’elle était prête à trahir facilement son secret, elle savait que le danger persistait, mais elle ne voyait pas le mal dans ces rencontres avec Andrew. Bien au contraire, elle n’y voyait que du bien. Elle sourit d’ailleurs de plus belle quand l’homme lui dit qu’il était ravi de la voir, elle appréciait cela, parce que c’était réciproque. Le lieu n’était sans doute pas idéal pour une conversation cependant.

Il lui annonça qu’il allait bien et cela la ravie. Non pas qu’elle avait de réelle raison de s’inquiéter. Elle ne connaissait presque rien de la vie du jeune homme, elle ne savait donc rien de la disparition de son meilleur ami. Mais elle était quand même heureuse de l’entendre dire qu’il allait bien. Sans surprise, l’homme retourna la question vers elle. Sa situation était légèrement plus particulière. Elle avait perdu son mari et il le savait. Ils en avaient déjà parlé. Même s’ils n’en avaient pas parlé de toute manière, c’était le genre d’information qui avait tendance à se répandre dans le village. Penny était maintenant l’une des jeunes veuves du village. Et il n’était pas difficile à comprendre qui elle venait voir dans ce champ funéraire, la raison de sa présence. Elle sentit une légère pointe au cœur quand l’homme mentionna le fait qu’elle semblait aller mieux. Elle allait mieux, du moins c’était ce qui lui semblait. Quand elle ne pensait pas trop à Joshua, quand son esprit ne lui rappelait pas constamment sa situation.

« Je vais… mieux en effet. »
Dit-elle avec douceur, ne perdant pas son sourire. Au fond, la jeune femme se demandait parfois si elle avait réellement le droit d’aller mieux, si elle avait le droit d’être moins triste. Sans doute que oui, mais quand même. Elle culpabilisait un peu parfois, étrangement beaucoup quand elle se trouvait en compagnie d’Andrew. « J’espère ne pas vous déranger au moins. Vous… vous étiez peut-être occupé. »

Logiquement, s’il venait dans cet endroit, c’était pour une bonne raison. Elle n’avait pas envie de lui faire perdre son temps. Il n’était pas toujours facile de venir voir un défunt, elle en savait quelque chose. Bien sûr, Penny ne savait pas qu’il avait déjà rendu visite à sa mère et que sa situation était différente. Penny venait à peine de perdre son époux, cela faisait des année qu’Andrew vivait sans mère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1024

Message#Sujet: Re: Tous les amours ne se ressemblent pas. (Andew <3)   Dim 5 Oct - 15:42


Tous les amours ne se ressemblent pas

L

a seule perspective de la savoir aller mieux le rendait plus heureux, lui aussi, et il avait bien conscience que ce n'était pas normal, ou tout du moins, que ce n'était pas autorisé. Pour autant, c'était plus fort que lui, ce charmant sourire appelait le sien, et lui qui n'était guère prompt à se montrer autre chose que taciturne, se voyait plus léger et enthousiaste qu'à l'accoutumée. Et alors, forcément, il faisait tout de travers. Quand elle lui fit remarquer qu'elle espérait ne pas le déranger, il se rappela de manière assez brusque l'endroit où il se trouvait. Il avait complètement oublié. En l'espace de quelques secondes, il avait oublié le champ funéraire, la sépulture de sa mère, tout... Elle avait le don d'anesthésier chez lui toutes les réflexions les plus rationnelles, et lui qui était un être de raison se retrouvait soudainement à désirer plutôt n'écoutait que ce coeur qui s'emballait sublimement. Il savait quelle réponse il aurait dû lui accorder : il aurait dû lui dire qu'il n'avait pas de temps à lui consacrer, que, en effet, il était occupé. Quitte à se montrer strict, injuste et sévère. Dans un premier temps, se rapprocher d'elle lui avait semblé une bonne idée, car il serait ensuite plus simple de la détruire. Mais ce n'était plus le cas à présent. Il voyait bien à quel point il changeait quand elle était dans les parages, il ne pouvait pas prendre le risque de la voir trop régulièrement. Et pourtant, quand il aurait été de bon ton de trouver un prétexte, n'importe lequel, afin d'écourter leur discussion...

-Non, vous ne me dérangez pas, je... J'étais allé visiter la sépulture de ma mère.


Et voilà que non seulement il ne la rejetait pas, mais en plus du reste, il lui révélait sur lui une information personnelle à son sujet. Certes, cela faisait longtemps que sa mère était décédée, et ce n'était pas le moins du monde un secret d'état, mais son comportement allait à l'encontre de cette attitude distante qu'il s'était promis d'afficher et dont il s'était juré de faire preuve pour son propre bien.... Il devait regarder ce beau visage et se rappelait que ces yeux brillants se voileraient bientôt, parce qu'il l'aurait tué. Il n'y arrivait pas. Comme il n'arrivait pas à écourter ce moment qu'il voulait voir durer encore et encore, et ce bien malgré lui.

-Il y a vingt-cinq ans qu'elle est décédée.


Il ne savait même pas pourquoi il se donnait la peine de donner cette précision. Peut-être parce qu'il ne voulait pas la voir s'inquiéter pour lui sous prétexte qu'il se trouvait dans ce champs funèbres. Le deuil qu'elle assumait était bien plus récent et difficile que le sien. Et c'était peut-être elle, d'ailleurs, qu'il dérangeait à cet instant.

-Mais peut-être est-ce moi qui monopolise votre attention, vous avez peut-être envie d'être seule.


Et même si le Hellsing aurait dû se satisfaire d'avoir un prétexte pour s'éloigner temporairement de sa proie future, Andrew, lui, mourait d'envie qu'elle ait tout le temps du monde à lui consacrer.








code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
avatar
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
Messages : 720

Message#Sujet: Re: Tous les amours ne se ressemblent pas. (Andew <3)   Jeu 9 Oct - 12:49

Andrew & Penny
Tous les amours ne se ressemblent pas.
Penny ne savait pas vraiment si c’était une bonne chose qu’elle aille mieux et surtout qu’un homme tel qu’Andrew le remarque. Mais la jeune femme ne pouvait pas passer son temps à se morfondre pour le décès de son époux, parce qu’elle savait bien que Joshua n’aurait pas apprécié cela. Et surtout, elle était une jeune femme forte, elle n’avait pas de raison de se laisser aller au deuil. Elle avait pleuré, énormément, elle avait traversé une très grande dépression. Mais elle remontait la pente, elle sortait enfin la tête de l’eau. Et cela semblait se voir apparemment. Et le fait qu’Andrew le voit, cela ne pouvait que lui faire plus plaisir encore. Trop, sans aucun doute. Cependant, la jeune femme espérait réellement ne pas déranger l’homme. Logiquement, s’il se trouvait dans cet endroit, ce n’était pas sans raison. Alors que Penny se montrait plus que courtoise, elle espérait tout de même qu’Andrew allait lui répondre qu’elle ne le dérangeait pas. Parce qu’ainsi, ils pourraient sans doute continuer à discuter, ils pourraient continuer à se voir. Elle fut donc heureuse d’entendre le début de sa phrase, avant que l’homme ne mentionne la sépulture de sa mère. Elle se sentit immédiatement très gêné, ne sachant pas que l’homme avait perdu sa mère. Elle ne connaissait pas grand-chose aux détails des histoires de familles du village. Elle ne connaissait donc pas l’histoire des Hellsing et donc le fait qu’Andrew avait perdu sa mère. Elle se sentit de suite mal à l’aise, ne sachant pas vraiment quoi répondre à cela. Elle le dérangeait sans doute alors quand même.

« Oh, je suis vraiment désolée. »

Même si l’homme avait précisé que cela faisait de nombreuses années qu’elle était décédée, Penny se sentait quand même énormément triste d’apprendre cela. C’était encore plus dramatique alors qu’elle imaginait Andrew en petit garçon perdre sa mère. Personne ne méritait de perdre une mère, c’était tellement trop triste. La jeune femme s’estimait encore énormément heureuse d’avoir ses parents, elle était très proche de sa propre mère. Elle ne savait pas ce qu’elle ferait sans elle et Andrew avait dû grandir sans l’amour maternel. Ce n’était vraiment pas juste à ses yeux, il ne méritait réellement pas cela. Mais Penny ignorait tout du grand secret de l’aîné des Hellsing, du fait qu’il avait sans aucun doute détruit de nombreuses familles pour la cause qu’il pensait juste. Du fait qu’il avait envie de la détruire elle.


« Vous savez, je suis seule constamment ces derniers temps donc… » La solitude était sans doute le pire phénomène du deuil. Malgré que la jeune femme fut entourée de sa famille, de ses amies, elle ne pouvait pas nier avait senti une très grande solitude. Il lui manquait quelque chose, une présence, qu’elle mourrait d’envie de combler complètement pour aller bien mieux encore. « Alors un peu de compagnie ne peut que me faire du bien. »

Cependant, Andrew n’était sans doute pas la meilleure des compagnies. Penny n’arrivait pas réellement à comprendre pourquoi elle se sentait si bien en compagnie de cet homme, ce n’était clairement pas raisonnable. Et ce qu’elle s’apprêtait à lui demander l’était encore moins.

« Andrew, est-ce que vous voulez… venir boire ou manger quelque chose, chez moi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1024

Message#Sujet: Re: Tous les amours ne se ressemblent pas. (Andew <3)   Ven 10 Oct - 23:53


Tous les amours ne se ressemblent pas

A

ndrew afficha l'un de ces sourires qui veulent dire « ce n'est rien » quand Penny dit être désolée. Elle n'avait pas de raisons de là. La mère d'Andrew était morte depuis si longtemps... et lui n'avait presque plus de souvenirs d'elle, dans tous les cas. Il venait ici par principe, et pour ne pas l'oublier tout à fait, mais son deuil était fait depuis bien longtemps, il le fallait bien, après tout. Il fallait continuer à vivre... C'était une leçon que Penny avait appris encore plus douloureusement que lui, visiblement, mais qu'elle était parvenue à retenir car, en effet, il ne s'était pas contenté de lui faire un compliment, il considérait bel et bien que la jeune femme avait l'air d'aller mieux. La jugerait-il pour accepter ainsi de continuer, d'avancer, même, de s'accorder à être heureuse alors que l'homme qu'elle aimait n'était plus ? Il devrait certainement. Ce serait plus simple, s'il trouvait des prétextes concrets pour la blâmer, pour la juger, pour la détester... Mais en vérité, il trouvait son attitude normale, et sa façon d'agir saine. Ça ne servait à rien de se morfondre, les morts n'avaient guère besoin de cela puisque, paix à leurs âmes, ils étaient morts... Et puis... En étant parfaitement honnête avec lui-même, le jeune homme admettrait que le fait qu'elle ne ferme pas complètement son cœur était une bonne chose. Il ne devrait évidemment pas voir les choses sous cet angle. Comme toujours, c'était plus fort que lui. Elle annihilait, comme d'habitude, la moindre once de pensée cohérente, et il n'était plus alors capable de ne serait-ce que penser de la bonne manière. Pourquoi fallait-il qu'elle sache avoir une telle influence sur lui !

Et ça ne devait pas aller en s'améliorant, puisqu'au moment où il aurait dû être convaincu qu'il était temps pour lui de la fuir, de la tuer... Enfin, de faire quelque chose qui ait un tant soit peu de sens et qui soit digne de ses méthodes de pensées et de ses préceptes familiaux, il allait, bien sûr, faire tout le contraire. Non, sous le prétexte qu'elle l'invitait chez lui, sous prétexte qu'elle voulait qu'ils passent du temps seul à seul tous les deux, certainement sans arrières-pensées de sa part, seulement pour combler sa solitude (il l'imaginait trop pur pour posséder la moindre arrière-pensée, en vérité), il ne devait pas sentir son cœur s'emballer à ce point. Pourquoi son cœur s'emballait-il donc autant !! Il devrait pourtant se contenter de voir là une occasion en or de la piéger et de la détruire, pas se sentir à la fois léger et angoissé comme un gosse à son premier rendez-vous. Il y avait, comme toujours quand il était en sa présence, une différence majeure entre les réactions qu'il se savait devoir avoir, et celles qu'il avait en effet. C'était aussi désarmant qu'angoissant pour lui. Et c'était le comble même d'un Hellsing, pour lui, que de se laisser ainsi désarmer. Il fallait qu'il refuse, qu'il garde la tête froide, qu'il reporte sa proposition à un moment où il viendrait chez elle, oui, et pour la tuer, et il saurait alors n'avoir aucun état d'âme. Oui, voilà, il fallait qu'il trouve un prétexte, n'importe lequel, et qu'il refuse.


-Ou..Oui, bien sûr, avec plasir.


Andrew Hellsing était un cas désespéré.









code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
avatar
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
Messages : 720

Message#Sujet: Re: Tous les amours ne se ressemblent pas. (Andew <3)   Mer 15 Oct - 17:57

Andrew & Penny
Tous les amours ne se ressemblent pas.
Qu’est-ce qu’elle était en train de faire ? Penny n’en avait pas la moindre idée, elle se laissait emporter par des idées absurdes. Parce que c’était idiot d’inviter Andrew à venir chez elle. Elle en avait envie évidemment, mais ce n’était pas un comportement qu’elle devrait avoir. Surtout, qu’elle venait à penne de quitter la sépulture de son mari. Ce n’était donc pas normal d’inviter quelqu’un, d’inviter un homme, à se rendre chez elle pour qu’ils puissent passer un moment tous les deux. C’était cela aussi, Penny avait envie de passer un moment seul à seul avec Andrew. Ce n’était pas raisonnable, ce n’était pas convenable. Il ne devait pas accepter, il n’allait pas le faire. La jeune femme se retrouvait complètement partageait avec son envie de l’entendre accepter et la raison qui la poussait à vouloir qu’il refuse. Et si quelqu’un les voyait ? Penny n’en avait que faire de l’image qu’elle pouvait renvoyer, mais quand même. Déjà qu’elle peinait à ne pas avoir honte de ne pas pleurer toutes les larmes de son corps encore aujourd’hui pour la mort de Joshua, si on la voyait avec un autre homme. Et en même temps, qu’est-ce que ça pouvait bien leur faire.

Et il accepta, Penny ne put s’empêcher d’afficher un grand sourire. Ce n’était pas raisonnable, mais tant pis. Parce qu’elle était plus que contente qu’il accepte. C’était tellement mal. Mais au final, ils ne faisaient rien de mal (idée complètement contradictoire), ils se contentaient simplement de passer du temps ensemble en tout bien tout honneur. Evidemment, Penny n’avait aucune arrière-pensée. Elle aimait simplement la présence d’Andrew, qui elle devait bien l’avouer lui faisait du bien. Alors, elle se contentait d’inviter un ami à passer un peu de temps chez elle.


« Bien… Allons-y alors. »

Et ils purent quitter cet endroit et prendre la direction du village, pour rejoindre les habitations. La jeune femme ne vivait pas dans une très grande maison, mais elle était assez confortable. Elle s’y sentait bien depuis qu’elle s’était installée ici avec Joshua. C’était une situation assez étrange aussi, de continuer de vivre dans la demeure qu’elle avait partagé avec son époux. Mais elle ne voyait pas réellement ce qu’elle pouvait faire d’autre, c’était sa maison après tout. Elle n’avait pas spécialement envie de vivre ailleurs et encore moins de retourner vivre chez ses parents. Enfin, la jeune femme conduit donc Andrew chez elle. Elle l’invita à entrer, ne pouvant s’empêcher de se sentir un peu nerveuse.

« Qu’est-ce que je peux vous offrir ? »
Demanda-t-elle quand elle referma la porte de sa maison avant de se diriger vers le coin cuisine. « J’ai du thé… Il me semble avoir aussi de l’alcool. » Elle ne buvait pas, ces bouteilles étaient celles de son époux. Autant dire qu’elle prenait la poussière dans l’un des placards de la maison. La jeune femme attrapa une tasse qui se trouvait dans l’un des placards et la fit malencontreusement tomber au sol. Elle se casse en plusieurs morceaux, se répandant sur le sol. « Mince… »

Dit-elle rapidement en se baissant pour ramasser les morceaux. Evidemment, elle se coupa la main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1024

Message#Sujet: Re: Tous les amours ne se ressemblent pas. (Andew <3)   Jeu 16 Oct - 22:32


Tous les amours ne se ressemblent pas

I

l ne devrait pas faire ça. Vraiment, il ne devrait pas faire ça. À chaque pas qui le rapprochait de la maison de la jeune femme, il se répétait ces même mots : "fais demi-tour", "fais demi-tour", "fais demi-tour"... Mais rien n'y faisait, malheureusement. Son cerveau était plein de pensées extrêmement justes et raisonnables, mais son coeur, lui (car il devait bien se rendre compte que c'était son coeur qui agissait et réagissait à sa place), était complètement insensé et déraisonnable. On ne pouvait rien lui laissait entendre, et il avait pris le contrôle. Il guidait chacun de ses pas, et le conduisait jusqu'à cet endroit où il aurait été certes intéressant pour lui de fouler les pieds, mais seulement en étant pleinement maître de lui-même. Oui, observer au plus près sa cible avait du bon. C'était ainsi que l'on pouvait découvrir ses points faibles et ses points forts, savoir où, quand, et comment frapper... Mais soyons honnêtes, ce n'était pas vraiment là que résidaient ses préoccupations à l'heure actuelle. Et s'il avait fallu qu'il agisse en observateur, il ne serait pas parti dans les meilleures dispositions possibles. Il faut avoir le sang froid et l'esprit clair pour cela, et autant dire que ce n'était absolument pas son cas. Voilà, il était entré. Cette fois, c'était fait, il était véritablement perdu. Et s'il regardait tout autour de lui, découvrant cet endroit pour la première fois, c'était plus une curiosité logique qui l'animait que l'attitude du chasseur aux aguets qu'il adoptait...

-Un thé, ce sera très bien.

Un thé ou rien du tout... Mais à quoi jouait-il ? Si son père ou sa tante le voyaient !! Ou n'importe quel Hellsing ! Il avait bien conscience que, à cet instant, il faisait honte à son sang, et à ses propres convictions. Il la voyait, là, douce et charmante, et la certitude s'imposait malheureusement, cruelle et indéfectible. Il ne serait jamais capable de la tuer. Et il en serait moins capable encore s'il se laissait gagner en intimité avec elle. Quand on veut s'éloigner de quelqu'un, on ne peut pas vraiment dire que décider de prendre tranquillement le thé chez elle soit la meilleure manière de s'y prendre, loin de là. Il continuait de regarder un peu distraitement les lieux quand il entendit un bruit de vaisselle cassée. Aussitôt, il se pressa jusqu'à la cuisine. De la porcelaine cassée et une main légèrement blessée, rien de bien grave  mais cela ne l'empêcha pas de se précipiter comme si cela avait été bien plus grave.

-Ça va, vous n'avez pas trop mal ?
lui demanda-t-il alors qu'il attrapait sa main pour examiner sa blessure. Aussitôt, il sentit un léger frisson lui traverser l'échine, un frisson qui n'était pas complètement déplaisant, et qu'il tenta au mieux d'ignorer. il tira de sa poche, grâce à sa main libre, son mouchoir en tissus qu'il utilisa pour nettoyer la plaie, s'y employant avec bien trop de douceur.









code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
avatar
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
Messages : 720

Message#Sujet: Re: Tous les amours ne se ressemblent pas. (Andew <3)   Mer 22 Oct - 23:58

Andrew & Penny
Tous les amours ne se ressemblent pas.
Elle était tellement idiote, incapable de tenir une tasse dans sa main sans la faire tomber. Elle ne comprenait pas comment elle pouvait à ce point perdre en dextérité. Serait-ce à cause de la présence d’Andrew. Malheureusement, la jeune femme devait bien avouer qu’elle n’était pas tellement elle-même alors qu’il se trouvait chez elle. Elle voulait lui offrir ce thé qu’il avait demandé et elle venait malencontreusement de faire tomber l’une de ses tasses. En soit, ce n’était vraiment rien. Ce n’était pas la première fois que la jeune femme cassait de la vaisselle et cela ne serait évidemment pas la dernière fois. Cependant, elle se sentait réellement honteuse de faire tomber quelque chose alors que l’homme se trouvait dans sa maison. Elle avait envie que les choses soient parfaits. Pourquoi ? Elle n’en savait vraiment rien en réalité. Et alors qu’elle ramassait les morceaux, elle eut l’idiotie de se couper. Autant faire les choses entièrement après tout. A vouloir ramasser les morceaux trop rapidement, c’était sa main qui en avait pris un coup. En soit la blessure n’était pas grave, mais cela ne l’empêcha pas d’afficher une grimace de douleur. Jusqu’à ce qu’Andrew fasse son apparition.

« Ca va… » Penny sentit son cœur manquer un battement quand l’homme vint attraper sa pour regarder sa blessure. Elle ne savait pas réellement ce qui l’intimidé le plus, le fait qu’il s’inquiète de son sort en lui demandant si elle n’avait pas trop mal, ou qu’il prenne sa main pour examiner sa blessure. Mais ce ne fut que quand l’homme tira un mouchoir de sa poche pour nettoyer sa plaie qu’elle sentit complètement ses joues rougir. « Votre mouchoir… Il va être fichu. »

Pour le coup, la jeune femme s’inquiétait plus du fait que l’homme était en train de tacher son mouchoir en tissus avec son sang que de sa plaie. Ce n’était pourtant pas grand-chose, mais elle trouvait dommage de tâcher ainsi un tissus, même si elle appréciait plus que tout le geste. Raison pour laquelle, elle ne retira à aucun moment sa main et qu’elle le laissa faire. Elle ne savait pas réellement où se mettre, qui dire ou même que faire. Elle se sentait juste mal à l’aise et en même temps tellement reconnaissante.

« Merci beaucoup Andrew. » Dit-elle dans un souffle une fois que l’homme eut terminé de nettoyer entièrement sa plaie. Elle ne saignait plus, c’était une petite coupure après tout, mais la jeune femme continuait à avoir mal. Et en même temps, ce n’était pas réellement sa préoccupation première. Son regard ne quittait pas l’aîné Hellsing, jusqu’à ce qu’un sifflement indique que l’eau était en train de bouillir. « Votre thé ! »

Penny sortit donc rapidement de ses pensées, se retournant pour retirer la bouilloire du feu et verser l’eau dans la tasse qui n’avait pas terminé sur le sol. Elle avait vraiment le sentiment d’être une gamine idiote, incapable de faire les choses correctement. Mais elle finit quand même par arriver à lui tendre une tasse chaud de thé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1024

Message#Sujet: Re: Tous les amours ne se ressemblent pas. (Andew <3)   Ven 24 Oct - 15:14


Tous les amours ne se ressemblent pas

S

on mouchoir ? Il ne pouvait pas s'en moquer davantage. Tâché de sang, il ne serait effectivement plus utilisable, mais il est clair et net qu'il s'en fichait royalement, il était incapable, de toute façon de penser de façon pragmatique au contact de sa main contre la sienne. Il aurait voulu que cet instant dure plus longtemps, ce qui n'avait été qu'un contact plutôt bref en réalité lui semblait avoir été une éternité délicieuse. Comme ce moment où leurs regards s'étaient croisés sans que presque aucun mot n'ait été prononcé... et pourtant, bien plus de choses semblaient avoir été dites... Et quand ils furent ramenés à la réalité par le sifflement de la bouilloire, il maudit intérieurement cet ustensile ménager qui venait de rompre comme un instant... de magie. Oui, "magie" était en effet le mot juste... un mot qu'il aborrait de tout son être et qui, pourtant, lui avait donné un sentiment de profonde plénitude et de douceur, le genre de plénitude qu'il n'espérait plus. Pourquoi fallait-il que ça tombe sur elle ? Pourquoi fallait-il que ça tombe sur lui. Le destin était vraiment facétieux, et le chasseur l'en blâmerait éternellement (plutôt que de se remettre lui-même en question). Andrew récupéra la tasse que Penny lui tendit, et ce fut à son tour de la remercier. Il en but une première gorgée et manqua de se brûler la langue au passage. Les morceaux restants installés, il s'autorisa à s'asseoir autour de la table la plus proche, y déposa sa tasse. Un peu gêné (et il se détestait comme ça, lui qui avait davantage l'habitude de se montrer sûr de lui en n'importe quelle circonstance), il ne dit rien plusieurs secondes. Ce qu'il avait à dire, il savait qu'il devait s'en abstenir, ou cesser d'avoir envie de le dire. Quoi dire d'autre qu'une profonde banalité alors ? Et il ne voulait pas avoir l'air banal en sa présence (même si c'était, au final, le mieux qui puisse bien lui arriver).

-En tous cas, votre maison est superbe.
Banal, banal, banal. Il ne savait même pas s'il faisait bien d'aborder ce sujet de conversation. Il savait pertinemment que cette maison avait appartenu à son défunt époux avant que lui-même s'y installe... Mais c'était sans trop de risques non plus. Enfin... Ce n'était pas avec un propos aussi plat qu'il allait se montrer intéressant aux yeux de son interlocutrice... Mais pourquoi se montrer intéressant, hein ? Ah oui, parce qu'il en avait l'envie. Parce qu'il voulait lui plaire, il était bien contraint d'admettre cet état de fait.

Il avait envie de rajouter autre chose, mais les idées qui lui venaient à l'esprit n'étaient pas forcément à formuler, que ce soit parce qu'il se serait trop épanché ou parce qu'il aurait pu la mettre dans l'embarras, notamment en lui demandant s'il n'était pas trop difficile de vivre seule dans une si grande maison, et par ailleurs chargée en souvenirs... Mais il ne voulait pas voir de lueur malheureuse dans son regard. Il ne voulait pas la voir en souffrance... et il comptait la tuer ? Oui. Andrew dans toute sa contradiction.








code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
avatar
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
Messages : 720

Message#Sujet: Re: Tous les amours ne se ressemblent pas. (Andew <3)   Mer 29 Oct - 23:43

Andrew & Penny
Tous les amours ne se ressemblent pas.
Clairement, Penny se rendait compte qu’elle s’enfonçait de plus en plus dans une situation qu’elle craignait. Elle n’avait pas envie de se rendre compte de ce qui était en train d’arriver, mais elle ne pouvait pas définitivement fermer les yeux non plus. La présence d’Andrew la perturbait énormément, elle était persuadée que la tasse ne serait jamais tombée s’il n’avait pas été présent. Tout comme, elle ne se serait sans doute pas coupée. Elle n’y pouvait rien, il la perturbait complètement. Et en même temps, elle ne pouvait pas s’empêcher d’apprécier sa présence. Cette attention qu’il avait eue, sacrifiant son mouchoir pour elle (oui c’était un vrai sacrifice), cela lui faisait réellement chaud au cœur. Il y avait peu de personne qui avait réellement de l’attention comme cela envers elle, en dehors des membres de sa famille ou de ses amies proches. Clairement, il était en train de la faire tout simplement craquer. Et la jeune femme aurait bien aimé que ce moment où leurs regards ne se quittaient pas dans un silence tout sauf pesant ne s’arrête pas. Mais elle revint à la réalité, se rendant compte des divagations de son esprit. Ce n’était vraiment pas raisonnable, elle devait arrêter de dériver de la sorte. Elle ne pouvait pas se laisser aller ainsi, après tout elle était une veuve. Elle n’arrêtait pas de se dire cela, de tourner en boucle l’information dans sa tête, mais ce n’était pas pour autant qu’elle avait envie de voir Andrew quitter sa maison.

Les deux jeunes gens s’installèrent finalement à table, après que Penny ait servit le thé. Elle se posa une tasse devant elle, s’installant sur la chaise. Mais en réalité, elle devait bien avouer qu’elle ne savait pas réellement si elle avait envie de boire. Sa main lui faisait encore mal, mais elle ne prêtait pas du tout attention à cela. Son regard ne quittait pas le jeune homme en face d’elle. Ce dernier brisa le silence en lui disant que sa maison était superbe. Elle était d’accord avec cela, même si son esprit se tourna directement vers Joshua. Sa maison était belle en effet, mais c’était celle de son ancien mari. Autant dire que ce n’était pas forcément le moment qu’elle avait envie de penser à Joshua.

« Je vous remercie. »
Dit-elle dans un sourire, faisant en sorte de ne pas montrer sur son visage sa légère gêne. « Je fais en sorte de bien l’entretenir, mais je dois avouer que ce n’est pas très simple toute seule. Elle est si grande. »

Si grande pour elle toute seule, dans cette maison où elle était censée y voir grandir sa famille. Bon clairement, la jeune femme n’avait pas spécialement envie de plonger dans ce genre de conversation. Elle n’avait pas réellement envie de penser à son ancien mari alors qu’elle se trouvait en présence d’Andrew, même si normalement ça ne devrait pas lui poser de problème si elle avait pas mauvaise conscience. Elle avait donc bien envie de changer de sujet de conversation, mais elle devait bien avouer qu’elle ne savait pas réellement quoi aborder. Au final, elle connaissait si peu de l’homme qui se trouvait devant elle.

« Vous avez une grande famille, n’est-ce pas ? »

Pourquoi elle demandait cela d’un coup, aucune idée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1024

Message#Sujet: Re: Tous les amours ne se ressemblent pas. (Andew <3)   Sam 1 Nov - 12:37


Tous les amours ne se ressemblent pas

P

enny, très clairement, était devenue une obsession, pour Andrew, elle le fascinait, elle le captivait. Et il n'y avait rien qu'il puisse faire pour empêcher ses pensées de se tourner vers elle, et à peu près tout le temps... Et pourtant, à bien y réfléchir, il y a bien des choses qu'il ignorait au sujet de la jeune femme. Il l'avait étudié, comme il étudiait toujours scrupuleusement ses proies avant de partir à l'attaque (quand il ne se contentait pas de partir à la chasse, et donc à l'aveuglette), mais ça ne l'aidait pas à savoir ces choses là que certains individus choisissaient de connaître les uns des autres lorsqu'ils voulaient faire plus ample connaissance. Il ne savait pas grand chose de ses goûts, de ses dégoûts, des musiques qu'elle aimait écouter, de sa couleur préférée... Non, il n'en savait rien, mais il s'était dit que c'était mieux aussi, parce qu'il était convaincu que chaque nouvelle chose qu'il apprendrait d'elle l'attirerait plus encore, et ce serait sans fin. Il s'éloignerait plus encore de son objectif initial, et il se perdrait pour de bon... Et pourtant... au moment même où il s'était fait cette folle promesse, il était plus que jamais tenté d'avoir ce genre de conversation, celles qui permettent de vraiment connaître l'autre sous tous ses aspects et sous toutes ses facettes. Le pire, dans tout cela, c'est qu'il était intimement convaincu qu'il ne saurait rien trouver en elle qui sache tout à coup la rendre moins... parfaite... à ses yeux. Si seulement... S'ils ne parlaient jamais que de tout et de rien, c'était déjà trop, car la distance s'amenuisait un peu plus à chaque fois. Bientôt, elles seraient réduites à néant. Au moins, et ne serait-ce que pour se préserver, il aurait dû lui mentir. Il n'en fit bien sûr rien, et resta parfaitement honnête quand il répondit à sa question.

-La famille n'est pas si grande que ça, à vrai dire...
Il faut dire que les Hellsing, par la force des choses, et aux vues de leurs activités pour le moins... dangereuses, n'avaient pas une espérance de vie très grande. De leur famille, il n'y avait jamais plus que les deux fils, les deux filles, le père, la tante... C'est tout. Non, la famille n'était pas très grande, mais elle accaparait tant et si bien son univers, elle avait une telle place dans sa vie, qu'il n'était pas rare qu'il ait l'impression de l'inverse. Mais à force de vivre les uns sur les autres, j'avoue que je les multiplierai par dix... Il esquissa un sourire qu'il voulut effacer de son visage sans y parvenir. Il devait avoir l'air complètement idiot. On vit tous au même endroit, et j'avoue que par moments... c'est un peu pesant.

Et voilà qu'il lui racontait des choses véritablement personnelles. Des choses dont il n'avait jamais parlé à personne... Du moins, à personne sinon Léo. Il n'était pas de nature à s'apesantir sur son propre sort, il fallait savoir creuser sur la surface pour trouver les failles, en lui. Eh oui, il y en avait bel et bien. Et Penny parvenait à franchir cette barrière défensive qu'il plaçait entre lui et les autres avec une aisance peu croyable.

-Et vous ? Vous avez des frères, des soeurs ?


Et le fossée se creusait...








code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
avatar
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
Messages : 720

Message#Sujet: Re: Tous les amours ne se ressemblent pas. (Andew <3)   Dim 9 Nov - 19:01

Andrew & Penny
Tous les amours ne se ressemblent pas.
Elle ne connaissait rien d’Andrew, elle ne savait rien de ce qu’il pouvait aimer ou ne pas aimer, de ce qu’il faisait de ses journées. Penny ne savait rien et elle avait bien envie d’en savoir plus, d’apprendre à le connaitre. Ce n’était sans aucun doute pas une bonne chose, mais la jeune femme n’y pouvait rien. Elle appréciait les moments qu’elle passait en compagnie de cet homme. C’était tout simple, ils s’installaient pour discuter et elle ne voyait pas le temps passer. Cela en devenait presque ridicule dans un sens, mais ça lui faisait du bien. Elle devait bien avouer qu’elle avait besoin de ce genre de moment depuis le décès de son époux, même si les commérages pouvaient avoir lieu. Alors, la jeune femme se montrait quelque peu curieuse sur la vie de l’homme qui se trouvait en face d’elle. Elle connaissait un peu la famille Hellsing, comme elle connaissait d’autres familles du village. Il avait beau être grand, il était difficile de ne pas avoir déjà croisé des habitants. Il lui semblait que cette famille était grande, mais il semblait que cela ne soit pas le cas finalement. Ils vivaient simplement tous ensemble. Honnêtement, la jeune femme se demandait vraiment comment Andrew pouvait vivre avec toute sa famille. Elle aimait la sienne également, mais elle ne se voyait pas vivre constamment avec ses parents, ses tantes et oncles ou encore son cousin. C’était pour cette raison qu’elle avait décidé de rester dans la maison qu’elle avait partagé avec son époux, alors que ses parents lui avaient proposé de revenir chez eux. Elle se sentait mieux dans un chez elle, dans son propre cocon.

« J’imagine très bien… Je ne sais même pas comment vous pouvez faire. Je crois que j’en serais tout bonnement incapable. »

Elle était honnête, comme à chaque fois qu’elle parlait avec Andrew de toute manière. Elle comprenait parfaitement que la situation puisse être pesante pour le jeune homme. Cela ne devait vraiment pas être simple quand on vivait avec toute sa famille, on ne devait pas avoir réellement d’intimité. Et bizarrement, sans savoir réellement pourquoi, Penny trouvait dommage que l’homme n’ait pas d’intimité. Enfin, il venait de lui poser une question, alors elle se concentra sur cette dernière.

« Non, je suis fille unique. »
Dit-elle dans un sourire. Les deux jeunes gens ne se connaissaient effectivement pas, ils avaient énormément de chose à apprendre l’un de l’autre. Et étrangement, Penny n’avait aucun souci pour parler d’elle et de sa vie (en dehors du fait qu’elle était une fée, mais c’était un détail). « Mais j’ai un cousin, qui est comme un frère pour moi. On a été élevé ensemble par nos parents, j’ai une famille très unie. » La jeune femme marqua une courte pause. « Mais pas au point de vivre tous ensemble je dois avouer. »

Elle se permit de rire un peu, évidemment elle ne se moquait pas. Ce n’était pas le genre de Penny de se moquer de toute manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1024

Message#Sujet: Re: Tous les amours ne se ressemblent pas. (Andew <3)   Lun 10 Nov - 0:40


Tous les amours ne se ressemblent pas

P

lus il en apprenait sur elle et sur sa vie, plus il brisait le mur entre eux et rétrécissait la distance, plus il prenait de risques, des risques plus que concrets, et qu'il payerait cher, à un moment ou à un autre. Car s'il pouvait trouver cette situation plaisante sur l'instant, elle se retournerait forcément contre lui, et sans doute plus tôt qu'il ne le pensait. Il pensait sans assez de malice, et sans aucune stratégie, si bien que quand il lui demandait de parler de sa famille, ce n'était pas en songeant le moins du monde que tous les membres de cette famille en question étaient, par essence et selon toute logique des fées, et donc des ennemis à abattre et à ajouter sur sa liste, c'était simplement parce qu'il avait envie d'en savoir plus sur elle, parce qu'il avait envie de mieux la connaître. Il voulait tout savoir d'elle, et s'il pouvait se donner l'excuse de vouloir seulement en apprendre plus pour la détruire ensuite, il savait bien que c'était tout sauf le cas, en définitive. Pour preuve, il buvait ses paroles, au point qu'il ne songeait même pas à lui demander de décliner l'identité de ce cousin qu'elle considérait comme un frère, quand bien même cela pourrait lui permettre de pister une nouvelle créature et de la détruire. Il se plaisait seulement à connaître le moindre détail de son existence, toujours soucieux d'en savoir plus, soucieux de voir s'abaisser les dernières barrières, même si c'était pure folie, et qu'il était le premier, malheureusement pour lui, à en avoir conscience.

-Parfois, j'aimerais couper le cordon, laisser ma famille derrière moi, gagner mon indépendance.
Il marqua une légère pause. Mais je ne le pourrais jamais. Il n'en revenait pas d'avoir prononcé ces mots. Ils étaient de ceux qu'il ne disait absolument jamais. Au-delà du fait que cela donnait de lui l'image d'un vieux garçon vivant encore au crochet de sa famille. Quand la pensée lui traversait l'esprit, il la refoulait allègrement. Parce qu'il savait pertinemment ce qu'il devait aux Hellsing, et il était par ailleurs parfaitement dévoué à leur cause. Pour lui, cette chasse incessante aux créatures devenu leur mode et philosophie de vie, n'était en aucun cas à remettre en cause, et il s'y livrerait corps et âmes jusqu'à la fin de ses jours (qui avait toutes les chances de ne pas être très longs), seulement, cette lourde charge pesait parfois sur ses épaules avec trop de lourdeur, et la présence constante de sa famille autour de lui n'aidait en rien, ne rendant ce fait que plus certain et irrémédiable. C'était clairement le genre de choses qu'il ne devait pas confier à l'une de ces cibles. Mais ce n'était plus vraiment à une cible qu'il s'adressait, s'il devait être parfaitement sincère, honnête avec lui-même, elle ne l'était déjà plus avant même que leur conversation ne démarre... Elle mourrait de la main d'un Hellsing, il le fallait... Elle ne pouvait pas survivre, mais cette main ne pourrait jamais être la sienne, il ne le supporterait pas. J'ai des responsabilités envers eux... Il marqua une légère pause. Je ne suis pas toujours sûr d'être à la hauteur. Il leva les yeux vers Penny, quand son regard croisait le sien, il était effectivement convaincu qu'il ne saurait être de taille, lui qui avait jusque là cru ses convictions inaltérables.








code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
avatar
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
Messages : 720

Message#Sujet: Re: Tous les amours ne se ressemblent pas. (Andew <3)   Mer 12 Nov - 0:13

Andrew & Penny
Tous les amours ne se ressemblent pas.
Penny trouvait cela particulièrement facile de parler avec Andrew, de lui parler de sa vie. Elle n’était pas avare en parole d’habitude, mais elle ne parlait pas souvent d’elle à des « inconnus ». Andrew n’en était pas réellement un, elle avait déjà eu l’occasion de passer plusieurs fois du temps en sa compagnie, mais puisqu’ils ne connaissaient rien l’un de l’autre, c’était tout comme. Bien sûr, si la jeune femme savait le secret de l’homme, elle parlerait moins facilement de sa famille. En faisant cela, elle la mettait quelque peu en danger. Même si pour l’instant le Hellsing n’avait pas l’intention de récolter des informations sur sa famille de fée, elle lui en parlait tout de même. Et alors qu’elle se confiait facilement, elle appréciait que l’homme en fasse de même. C’était étrange, mais elle trouvait agréable qu’Andrew lui parler de ses « soucis » avec sa famille. Cela signifiait qu’il la considérait assez pour se confier. Même si en même temps, ce qu’il lui disait n’était pas des plus joyeux. Penny avait clairement de la peine pour l’homme, cela se voyait qu’il souffrait quand même de cette situation. Il se retrouvait confiné dans cette maison avec les membres de sa famille, incapable de réellement couper le cordon. Dans les paroles qu’il prononçait, la fée croyait entendre tout l’amour que l’homme portait aux siens. La famille, c’était quelque chose d’important pour lui et cela était une qualité qu’elle lui trouvait de plus (comme si elle ne lui en trouvait déjà pas assez). Quand il prononça ses derniers mots, Penny attrapa ses mains dans un geste chaleureux, sans réfléchir. Elle sentit son cœur battre bien plus rapidement, mais elle tenta de ne pas y prêter attention.

« Ne dites pas cela Andrew ! » Elle ne connaissait rien à la situation de l’homme, mais elle avait envie de croire qu’elle était capable de le cerner. « Je suis certaine que vous êtes parfaitement à la hauteur, il n’y a aucune raison que vous ne le soyez pas. »

Forcément, elle ne mesurait pas l’étendue de ses paroles. Elle n’imaginait pas que la conversation qu’ils avaient justement était la preuve que l’homme n’était pas spécialement à la hauteur de la tâche que sa famille lui avait confiée. Elle ne pouvait pas cerner les détails de ce qu’Andrew lui disait. Si elle avait eu toutes les pièces du puzzle, les choses seraient différentes.

« Il est tout à fait normal de peiner à couper le cordon, surtout quand nous avons des responsabilités envers notre famille. »
Sa voix était douce mais légèrement tremblante, parce qu’elle tenait toujours les mains de l’homme et que son cœur semblait prêt à s’envoler de sa poitrine. « Mais il faut que vous pensiez à vous également. Vous ne pouvez pas constamment vous mettre de côté pour eux. »

Si elle disait cela, c’était bien parce qu’elle voyait que la situation était compliqué pour l’homme. Il voulait couper le cordon avec sa famille, mais ce n’était pas quelque chose de simple. Cependant, c’était indispensable pour avancer tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1024

Message#Sujet: Re: Tous les amours ne se ressemblent pas. (Andew <3)   Mer 12 Nov - 23:42


Tous les amours ne se ressemblent pas

-V

ous avez certainement raison.

Il savait bien qu'il aurait dû garder à jamais pour lui les mots qu'il venait tout juste de prononcer, et avec une sincérité désarmante qui avait le don de le perturber lui-même, mais ça avait été plus fort que lui. Il n'était pas tout à fait lui-même quand il était en présence de Penny, et en même temps, il avait l'impression de n'avoir jamais été aussi proche d'un autre aspect de sa nature... Il avait envie de s'ouvrir à elle, et de la voir s'ouvrir à lui, et en même temps, il savait bien qu'il ne fallait pas. Il éprouvait une véritable contradiction dans ce qu'il était en train de vivre, et chaque seconde supplémentaire qu'il passait en présence de la jeune femme ne le confirmait que trop bien. Les mots qu'elle prononçait l'atteignait plus que n'importe lequel des sermons de son père n'avait jamais su le faire. Elle était capable de lui retourner le cerveau, de disposer de lui à sa guise. Plus il se laisser imprégner par son aura, plus sa foi dans la grande mission qu'il s'était imposé, que sa famille lui avait imposé semblait se dissiper. Elle lui suggérait de penser un peu à lui, d'oublier ses obligations familiales et de se concentrer sur lui-même... et même si Andrew savait pertinemment qu'il ne fallait pas, il ne pouvait s'empêcher de vouloir suivre son conseil. Elle ne savait rien de ce qui le minait exactement, du dilemme auquel il se voyait confronté... si elle savait, elle réagirait certainement différemment... Mais il goûtait à ces mots comme à un délice interdit. Et il avait envie de l'écouter, à l'encontre de la raison même, pour une raison simple, il avait envie de s'oublier, s'oublier et seulement suivre ses envies. Et ce fut cet élan improbable et incontrôlable qui le poussa à faire ce qu'il fit alors, un geste qu'il ne tarderait sans doute pas à regretter. Il se rapprocha d'elle, caressa sa joue avec douceur, et déposa délicatement ses lèvres contre les siennes.

Son coeur s'emballa à ce contact. Il ne savait pas vraiment d'où cet élan lui était venu... Ou si, justement, il le savait trop bien, et il ne pouvait plus désormais se cacher à lui-même cette vérité qui le hantait depuis déjà trop longtemps. Il aimait Penny Watson, il l'aimait au point de voir des convictions qui avaient pourtant eu le contrôle sur toute son existence, et ce depuis sa naissance être chamboulées. Et pendant cette fraction de secondes où ses lèvres s'étaient déposées sur les siennes, il avait cru pouvoir céder à ses envies, il s'était autorisé à briser les règles, il avait suivi son intuition. Malheureusement, sitôt ce contact achevé, il revint à la réalité. Qu'était-il en train de faire ? La pire erreur de sa vie, à n'en pas douter.

-Je... Je suis désolé...
dit-il en s'écartant vivement, mal à l'aise. C'était totalement déplacé de ma part... Il se redressa brusquement. Je vais y aller.

Il fallait qu'il y aille. Qu'il se remette les idées au clair. Il venait de faire suffisamment de dégâts en un seul geste.








code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
avatar
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
Messages : 720

Message#Sujet: Re: Tous les amours ne se ressemblent pas. (Andew <3)   Dim 16 Nov - 18:07

Andrew & Penny
Tous les amours ne se ressemblent pas.
Penny ne pouvait pas s’empêcher de vouloir aider Andrew, de vouloir le soulager alors qu’il se confiait à elle. C’était la première fois que leur conversation était si profonde, qu’ils se parlaient à ce point à cœur ouvert. Jamais la jeune femme n’avait cru que l’homme lui parlerait du fait qu’il se sentait parfois étouffé par sa famille. Jamais, elle n’aurait cru s’entendre lui dire qu’il devait penser à lui. Mais elle le pensait sincèrement, à chaque fois qu’elle disait quelque chose à Andrew, elle le pensait. Penny ne savait pas réellement si elle avait raison ou non, elle ne connaissait pas bien l’histoire de son interlocuteur. Elle ne connaissait pas sa famille (et encore heureux en réalité) et donc elle ne pouvait pas être certaine d’avoir raison de dire à Andrew qu’il devait penser à lui. Mais elle voyait bien qu’il n’était pas bien, que la situation lui pesait. C’était pour cette raison qu’elle avait envie de l’aider, parce qu’elle ne pouvait pas s’empêcher de sentir concerner par ses soucis. Pourquoi ? Elle n’en savait rien, mais elle n’aimait vraiment pas le voir dans une telle situation.

Cependant, ce qui suivit, Penny ne s’y était vraiment pas attendu. Elle ne réagit pas quand l’homme s’approcha d’elle, caressa sa joue avant de déposer ses lèvres sur les siennes. Ce fut comme si le temps s’arrêtait, comme si les secondes s’étaient stoppées et que la terre avait arrêté de tourner. Même le cœur de la jeune femme se stoppa, pendant ce contact bref mais intense. Elle ne s’y était pas attendu et elle avait clairement été prise au dépourvue. Et le pire dans tout cela, c’était que rien n’était désagréable, bien au contraire. Elle se laissa complètement emporter par ses émotions, par ses sentiments, oubliant tous ce qui pouvait se trouver autour. Elle se perdit dans ce contact, ne voyant rien de mal à cela. Jusqu’à ce que leurs lèvres s’écartent.


« Oui… »
Dit-elle perturbée, quand l’homme mentionna le fait que c’était déplacé. Cela l’était complètement, ils n’auraient jamais dû s’embrasser comme cela. Enfin surtout, Andrew n’aurait jamais dû l’embrasser. Ce n’était pas bien, elle n’avait pas le droit à ce genre de contact avec un homme. Elle ne pouvait pas s’empêcher de sentir une montrer de culpabilité en elle. Et elle fut malheureusement soulagée quand l’homme parla de s’en aller. Elle aimait bien sa présence et c’était justement cela le problème. « Il vaut mieux oui… »

Se contenta-t-elle donc de répondre, ne cherchant pas du tout à retenir Andrew. Il valait mieux qu’il s’en aille de toute manière, avant que la situation n’empire. Parce que malheureusement, Penny se doutait bien que les choses pouvaient empirer. Parce que ce baiser, elle l’avait apprécié plus qu’elle ne l’aurait dû. Parce qu’elle avait bien envie de recommencer et qu’elle ne devait pas le faire. Cela ne se faisait pas, elle ne devait pas se laisser aller à des sentiments de la sorte. Ce n’était pas une bonne chose pour la mémoire de Joshua, il ne méritait pas qu’elle l’oublie aussi facilement.

_________________
Tu peux fermer tes yeux aux choses que tu ne veux pas voir, mais tu ne peux pas fermer ton cœur aux choses que tu ne veux pas sentir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Tous les amours ne se ressemblent pas. (Andew <3)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tous les amours ne se ressemblent pas. (Andew <3)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joyeux noel à tous!
» [EVENT] Omnia, la fête de tous les dieux
» En a marre de rester seule tous les soirs
» Forum "Tous pour un"
» Mes z'amours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Reste du monde :: Champs Funéraire-