Partagez | 
 

 On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

avatar
Messages : 3601

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Dim 18 Juin - 16:52


On ne doit pas jouer avec la Nature
J

ane aimait autant ce moment charnière au cours duquel, de concert tous les deux, ils atteignaient des confins de plaisirs qu'elle osait croire que nul autre n'avait explorés avant eux que le moment qui lui succédait, ce moment de latence durant lequel leurs corps supportaient encore les tressaillements d'une extase sublime et folle, ce moment de retour à la réalité encore partiel où la passion laissait sa place à la douceur, une douce qui n'était pas moins agréable. Dans ces moments-là, elle avait le sentiment qu'ils étaient seuls au monde, qu'il y avait entre eux une complicité à toute épreuve, même à l'épreuve de la douleur et de la souffrance. Elle se sentait bien, en cet instant. Parfaitement bien. Essoufflée et le coeur battant, certes, mais bien tout de même, et en partie à cause de cela. Grâce à cela... Elle se sentait parfaitement bien, heureuse, sereine. Et elle eut le sentiment de l'être plus encore quand son âme soeur s'empara de ses lèvres, renforçant la moindre de ses certitudes. Ses sentiments étaient aussi forts que palpables. C'était un fait, c'était une évidence pure et dure. Et quand il lui dit qu'il l'aimait, son coeur que l'effort faisait déjà battre trop fort s'emballa comme jamais. Elle savait que le moindre de ces mots qui pouvaient sembler anodin mais avaient une importance infinie quand c'était lui qui les prononçait, et sur le ton qu'il employait. Elle ne pouvait pas douter de la sincérité de ces propos. Il s'exprimait comme il le pensait, et pas dans le feu du moment, non, uniquement parce que c'était une réalité si évidente en cet instant qu'ils ne pouvaient tout simplement pas lutter contre, pas plus lui qu'elle. Elle le savait, elle le ressentait profondément. Parce qu'il devait le ressentir tout aussi profondément.

-Moi aussi
, lui dit-elle en le dévorant des yeux, avant de lui rendre son baiser avec tout autant de passion que celle qu'il avait lui-même manifestée.

Et il n'y avait pas de "Je t'aime mais...", pour cette fois. Encore maintenant, les doutes s'étaient évanouis. Est-ce que ça allait durer ? Malheureusement, ils étaient doués pour remplacer certains problèmes par d'autres. Mais elle ne voulait pas y penser. Pour l'heure, elle se concentrait seulement sur ce qu'elle voyait, sur ce qu'elle éprouvait. Et ce qu'elle voyait, ce qu'elle éprouvait, c'était que ce moment était tout simplement parfait. Même si, objectivement... non, pas complètement. Pendant quelques secondes, elle laissa sa tête reposer contre le torse d'Edward sans bouger. Appréciant d'entendre son coeur battre contre son oreille, la chaleur de son épiderme contre le sien... Puis finalement, un peu à contrecoeur, elle se redressa, en quête de ses vêtements, éparpillés un peu partout sur le sol.

-On ferait bien de faire un peu de nettoyage et de filer d'ici,
remarqua-t-elle dans un sourire en coin.

Ils auraient dû commencer par ça, d'ailleurs. Mais bon.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1677

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Dim 2 Juil - 11:59

On ne doit pas jouer avec la Nature.
Edward avait un peu tendance à dire trop souvent à Jane qu’il l’aimait, mais en même temps il ne pouvait pas s’en empêcher. Même avant qu’ils n’acceptent tous les deux d’avoir des sentiments tous les deux, il lui avait déjà dit qu’il l’aimait. Parce que c’était le cas, parce qu’il l’aimait comme un fou et qu’en cet instant précis, ça ne pouvait qu’être encore plus probant. En cet instant précis, le jeune homme avait le sentiment d’être en parfaite harmonie avec son âme sœur, qu’ils se retrouvaient pleinement pour la première fois depuis longtemps. Parce que depuis leur mariage, il fallait bien avouer qu’ils n’avaient pas du tout eu la même harmonie que normalement, que celle qu’ils avaient depuis qu’ils étaient devenu des âmes sœur et même avant d’ailleurs. Ils se retrouvaient pleinement, comme quoi ils avaient besoin parfois de violence pour ça.

Mais en soit, dire à Jane qu’il l’aimait n’était pas grand-chose pour Edward (même si ça n’enlevait en rien de la sincérité qu’il mettait dans ses propos). Le plus incroyable était de l’entendre lui dire qu’elle l’aimait aussi. La jeune femme était bien plus modeste quand il était question de lui dire qu’elle l’aimait et il savait qu’en prime, depuis le mariage, c’était encore plus compliqué. Et l’entendre le lui dire, alors que son regard était planté dans le sien, avant qu’elle ne dépose ses lèvres sur les siennes, c’était simplement le comble du bonheur. Vraiment. Là, tout de suite, le jeune homme ne demandait vraiment rien de plus.

Mais en même temps, il fallait un peu sortir de cette bulle. Edward n’aurait vu aucun souci à rester là, Jane contre lui, pendant une éternité, mais ils ne pouvaient pas non plus trainer. Jane se leva et ce fut comme d’habitude, Edward ressenti un long frisson lui parcourir l’échine à cause du froid qui l’envahissait tout d’un coup. Mais en même temps, outre le fait qu’ils n’avaient pas le choix, le jeune homme savait aussi qu’il allait pouvoir rapidement retrouver son âme sœur de toute façon. Il se sentait plus léger, dans toutes les situations. Est-ce que cet état allait durer ? Peut-être pas, mais il avait l’intention d’en profiter pleinement. En même temps que Jane, le jeune homme remit ses habits. Ils n’allaient pas rester nus en effet ici et d’ailleurs, comme Jane ne manqua pas de le préciser, il valait mieux qu’ils nettoient tout cela avant de s’en aller. Parce que mine de rien, il y avait quand même un cadavre brûlé dans l’une des pièces de cette maison. Et eux… eh bien, ils avaient largement utilisé la chambre.

« On a qu’à tout brûler non ? »
Dit-il alors, après avoir remis tous ses vêtements, affichant un sourire en coin. « Ça marche bien, et ça enlève toutes les traces. »

Et ça, ils en savaient quelque chose quand même à force. Oui à force, c’était peut-être grave, mais c’était comme ça. Des incendies, ils en avaient quand même provoqué quelques-uns. Volontaire ou non d’ailleurs.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3601

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Dim 2 Juil - 12:22


On ne doit pas jouer avec la Nature
J

ane n'aurait pas été contre le fait de rester dans la bulle qui s'était forgée autour d'eux, où le monde extérieur semblait se dissiper, n'avoir plus d'importance, ne plus exister... pour simplement savourer le plaisir de retrouver son âme soeur comme elle ne l'avait plus fait depuis bien longtemps, mais elle ne se leurrait pas malgré tout. Elle savait bien que le monde ne disparaissait pas autour d'eux sous prétexte qu'ils le croyaient, sous prétexte qu'ils le désiraient. Ah, si leurs désirs pouvaient être des ordres ! Mais non, ils faisaient surtout désordre et rien de plus, c'était comme ça, et justement, il était temps de remettre un peu d'ordre. Ils s'en étaient tirés à bon compte jusqu'ici, en dépit de toutes les horreurs qu'ils avaient pu commettre, il n'était pas temps de baisser la garde et de se reposer sur les lauriers en prétendant qu'ils s'en tireraient toujours blancs comme neige. Même s'ils ne s'en émouvaient pas un seul instant, ils venaient tout de même de commettre un crime, et il était temps de le réparer. Il fallait donc procéder à un nettoyage par le vide, et pour cela, Edward suggéra une proposition plus que radicale, et qui forcément était loin de déplaire à la jeune femme. Oui, ça lui plaisait, ça lui plaisait même vraiment beaucoup. Oui, tout brûler, ne laisser aucune trace, et faire passer le tout pour un accident... ça, c'était un peu leur spécialité. Oui, ce n'était pas exactement la première fois que la situation se produisait. Les myrihandes du feu étaient des pyromanes, des experts en incendies, et ils allaient le prouver une fois encore.

-Je doute que qui que ce soit réclame réparation pour un connard pareil,
répondit-elle alors, ce qui était sa manière d'affirmer implicitement à son interlocuteur qu'elle était parfaitement d'accord avec sa proposition.

En plus, la situation était idéale. Avec le pouvoir qu'ils avaient fait, le feu pouvait prendre très rapidement et tout embraser avant même que quiconque se rende compte de quoi que ce soit, d'autant que la maison était très isolée, quand la fumée (et potentiellement l'odeur) attirerait les foules, ils seraient loin, et toute trace de leur passage aurait été dissipée. Et qui irait les soupçonner. Ils n'étaient pas supposés le connaître, ce type, et puisqu'il passait la majeure partie de son temps à bidouiller ses alambics, pas étonnant que ses expériences lui explosent à la figure, non ? En effet, ça n'avait rien d'étonnant. Rien d'étonnant du tout, même.

Elle adressa un regard complice à Edward et sortit avec lui discrètement de la maison, l'entraîna à grande distance de la demeure du sorcier. Mais suffisamment près pour qu'il puisse déclencher l'incendie qui consuma bientôt la bâtisse. Jane observa le spectacle à distance comme on regarde un feu d'artifices, elle serra sa main dans celle d'Edward.

-Tu veux aller où, maintenant ?



code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1677

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Dim 2 Juil - 14:39

On ne doit pas jouer avec la Nature.
Sans grande surprise, Jane fut du même avis qu’Edward. En même temps, le jeune homme se doutait que la jeune femme serait sur la même longueur d’onde que lui. Parce qu’il était évident qu’ils ne pouvaient se comprendre quand il était question de feu, quand il était question de vengeance, quand il était question d’eux en fait. Il n’y avait donc aucune raison qu’ils ne soient pas sur la même longueur d’onde. Et puis, très franchement, un incendie ça permettait vraiment de nettoyer toutes les traces. Ils ne risquaient pas d’avoir d’ennuis avec ça. Parce que mine de rien, ils venaient quand même de commettre un crime et ce n’était pas rien. Les myrihandes du feu savaient qu’ils ne pouvaient pas prendre tout cela à la légère, que des conséquences pouvaient très bien leur tomber dessus. Ils s’en étaient sortie pour le moment, mais ça ne voulait pas dire qu’ils allaient avoir constamment de la chance. Surtout que concrètement, les myrihandes du feu n’avaient pas forcément de chance.

En tout cas, Edward prit les propos de Jane comme une confirmation de ce plan et après un regard complice, ils sortirent de la maisonnette. L’avantage, c’était que l’endroit était quand même bien isolé. Il y avait peu de raison qu’on les voit, à moins que la chance ne soit vraiment pas de leur côté. Mais pour le coup, il n’y avait personne aux alentours et ils pouvaient donc s’éloigner sans soucis. Ce qu’ils firent donc, sans pour autant trop s’éloigner parce qu’ils devaient quand même parvenir à allumer le feu. Ce qu’ils firent donc, observant ensuite de loin l’incendie de la cabane du sorcier. Edward afficha un sourire quand son âme sœur prit sa main dans la sienne. Franchement, c’était vraiment agréable à voir. Mais ils ne pouvaient pas vraiment s’éterniser sur les lieux. La fumée allait sans doute faire venir certaine personne pour voir ce qui se passait, même s’ils avaient quand même un peu de temps devant eux. Mais ils ne pouvaient pas trainer trop dans le coin.

« Peut-importe, tant qu’on y va ensemble. » Ils pourraient très bien rentrer chez eux, dans ce chez eux qui n’était qu’à eux et rien qu’à eux où ils pouvaient y être sans être en aucun cas dérangés. Mais en même temps, ils pouvaient peut-être profiter juste pour aller ailleurs et faire autre chose. Puisqu’ils venaient à peine de complètement se retrouver, ils pouvaient en profiter un peu. « Ça te dit qu’on aille se baigner ? » Demanda-t-il alors, alors que l’idée lui traversait soudainement l’esprit. « On ne sait jamais, il y a peut-être des traces de ce sorcier sur nous. On ne peut pas prendre de risque. Il faut qu’on efface tout. »

Et cette dernière remarque, le jeune homme la prononça en affichant un sourire en coin amusé, s’amusant lui-même de la remarque qu’il venait de faire, du sous-entendu qu’il venait de faire, laissant évidemment Jane comprendre ce qu’il venait de dire. Enfin, la prendre comme elle le voulait en soit.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3601

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Dim 2 Juil - 15:09


On ne doit pas jouer avec la Nature
J

ane adorait entendre les propos d'Edward, et pour cause, elle y adhérait totalement, elle pensait la même chose que lui : la destination importait peu tant qu'ils faisaient le chemin ensemble, et c'était justement ce qui leur avait manqué jusqu'ici. Ils avaient comme... évolué côté à côte, mais sur des chemins parallèles qui avaient l'air de ne pas pouvoir se rejoindre. Dorénavant, ils s'étaient retrouvés, et c'était mieux que jamais... et surtout, Jane espérait que ça allait durer... sans pour autant en être sûre, en réalité, car elle les connaissait trop bien, elle se connaissait trop bien, elle savait pertinemment que rien n'était jamais aussi simple, que la vie apportait son lot de difficultés et que s'il y avait des personnes qu'elle ne ménageait pas, c'était eux, très clairement, indéniablement. Mais elle n'avait pas envie de penser aux "si", aux éventualités, quelles qu'elles puissent être, elle ne voulait penser qu'à maintenant, et au bonheur sincère que lui inspirait ce moment certes singulier, mais qui avait le mérite de lui rendre goût dans quelque chose qu'elle avait perdu, oublié, quelque part. Edward lui fit alors une proposition qui fut bien loin de lui déplaire, tout au contraire : elle avait même tout pour la séduire. Ils s'entendaient très bien, tous les deux, quand il était question de... baignades, entre autres. L'eau n'était peut-être pas leur élément, mais il ne réfrénait pas pour autant leurs ardeurs. C'était même tout l'inverse qui se produisait. Dans tous les cas, il aurait pu lui faire n'importe quelle autre suggestion qui nécessitait de leur part qu'ils profitent de la présence l'un de l'autre, et elle aurait été indifféremment heureuse. Effacer toute trace de leur crime, y compris sur eux, n'était jamais qu'un prétexte, bien sûr, mais ça ne devait pas les empêcher de récurer tout cela à fond...

-Tu as raison, on n'est jamais trop prudent,
répondit-elle d'un ton plus qu'entendu.

Et elle n'attendit pas plus longtemps pour poursuivre leur chemin. Ils se trouvaient déjà à proximité du lac, mais mieux valait le longer jusqu'à ce qu'ils soient suffisamment loin de la maison en flammes, suffisamment loin de tout pour pouvoir être tranquille. Finalement, Jane s'arrêta au niveau d'un spot qui lui semblait plus qu'idéal : un espace protégé entièrement par le branchage des arbres... Ils ne seraient sans doute pas dérangés par ici.

-Parfait, dit-elle alors sans attendre l'opinion de son âme soeur, confiante.

Elle détacha sa main de la sienne, mais ce ne fut jamais que pour retirer un à un tous ses vêtements avant de plonger tête la première dans le lac. Elle savait que le temps n'était pas forcément approprié, il ne faisait pas spécialement chaud, mais la chaleur qui émanait d'eux se suffisait en elle-même. Ils n'avaient pas besoin de plus, au fond.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1677

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Dim 2 Juil - 17:14

On ne doit pas jouer avec la Nature.
Ce n’était finalement qu’un prétexte, parce que les myrihandes du feu n’avaient pas spécialement besoin de ça pour se rendre au lac et se prodiguer une petite séance de « nettoyage ». Ils avaient beau être affiliés à l’élément du feu, qui n’avait en soit pas vraiment de rapport avec l’eau, ils savaient parfaitement comment se débrouiller lors d’une petite baignade. En tout cas, dans le passé, ils n’avaient jamais eu aucun souci, ils savaient parfaitement comment s’y prendre. Ils n’avaient pas vraiment besoin de prétexte, mais ils en avaient un. Qui n’était pas à prendre à la légère en un sens, parce qu’il était évident que les myrihandes du feu ne devaient pas garder les traces du meurtre qu’ils venaient de commettre sur eux. C’était bel et bien un meurtre qu’ils venaient de faire. En tout cas, prétexte ou non, les deux âmes sœurs étaient de nouveau sur la même longueur d’onde. Et si, en un sens, ils n’avaient jamais cessé de l’être, c’était quand même différent maintenant. Ou du moins, ce n’était plus différent. Parce qu’avant, ils étaient sur la même longueur d’onde, ils voulaient la même chose, mais ils ne parvenaient pas forcément à se comprendre. Ce qui était le cas maintenant. Ils se comprenaient parfaitement. Autant dire qu’ils n’avaient pas spécialement besoin d’attendre pour prendre le chemin vers le lac.

Tout comme Jane n’avait pas besoin d’attendre de savoir ce qu’il en pensait pour savoir qu’elle venait bel et bien de trouver un endroit parfait. Edward n’avait rien à dire en effet. Ils avaient un petit coin du lac, suffisamment éloigné de l’endroit qu’ils venaient de quitter, mais aussi suffisamment à l’abri des regards indiscrets. On ne savait jamais… Edward ne se retint pas de regarder Jane retirer tous les vêtements de son corps. En soit, cela ne faisait pas si longtemps que ça qu’elle s’était rhabillée (mais en même temps, avec eux, il ne fallait parfois pas longtemps du tout pour que leurs vêtements volent de nouveau), mais le jeune homme ne manquait pas de profiter du spectacle. En même temps, il n’avait aucune raison de se retenir. Mais il ne se contenta pas de regarder, le jeune homme retira à son tour ses vêtements et de plonger à son tour dans l’eau, qui n’avait rien de vraiment très chaud. En même temps, ce n’était pas vraiment la période pour une baignade, mais ça ne lui faisait pas peur. Bien au contraire. Et d’ailleurs, le jeune homme ne tarda pas de s’approcher de son âme sœur, afin de l’enrouler de ses bras, se laissant transporter par la chaleur de leur corps. Dans ces conditions, ils n’avaient aucune raison d’avoir froid.

« Je t’ai déjà dit à quel point je te trouvais irrésistible ? »
Bon, bah oui, il lui avait déjà dit et plusieurs fois. Il n’attendait pas spécialement de réponse d’ailleurs, il se contenta d’ailleurs de déposer ses lèvres sur les siennes, dans un baiser plus que passionné. « Mais là, tu es vraiment… sale. »

C’était faut et le sourire sur son visage ne pouvait que confirmer qu’il ne le pensait pas.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3601

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Dim 2 Juil - 17:38


On ne doit pas jouer avec la Nature
J

ane n'eut pas le temps de faire une brasse ou deux qu'Edward la rejoignait dors et déjà dans l'eau, et la jeune femme put profiter à loisir de la vue plus qu'avantageuse et agréable qu'Edward lui offrit (et lui offrait assez régulièrement) quand il se débarrassa à son tour de ses vêtements. Ce corps, elle le connaissait par coeur, et pourtant, elle ne s'en lassait jamais, il éveillait toujours en elle la même envie, le même désir... Rancoeur ou pas, haine ou amour, le désir avait toujours été le même : prégnant, évident, et même indispensable au possible. Si elle courait le risque d'avoir ne serait-ce qu'un peu froid, elle oublia bien vite cette sensation quand le jeune homme vint l'enlacer, l'enveloppant d'une chaleur à nulle autre pareille, qui lui donnait le sentiment de baigner dans un bain chaud et parfumé, où tout ne serait plus qu'invitation à la détente... et à la luxure, bien entendu. Elle afficha un sourire en coin quand Edward lui demanda s'il lui avait déjà dit combien il la trouvait irrésistible. Bien sûr qu'il le lui avait déjà dit, et à plus d'une reprise. Mais Jane ne l'avait pas forcément cru, pas parce qu'il lui donnait des raisons de craindre ou de douter, mais parce qu'elle doutait sans cesse d'elle-même, et cela avait empiré quand, l'espace d'un instant, mais instant fatidique tout de même, le jeune homme lui avait préféré Enjolras. Mais les doutes, en cet instant, s'étaient dissipés, et s'il en était resté le moindre, il se serait évaporé dès le moment où ses lèvres s'étaient déposées sur les siennes. Tant de passion dans un seul baiser voulait forcément tout dire, absolument tout. Si bien qu'elle ne pouvait pas franchement croire son interlocuteur quand ce dernier affirmait qu'elle était trop sale pour être attirante. Même si elle voulait bien croire, par contre, qu'elle avait déjà été plus propre... mais ce serait une affaire réglée, cette fois.

-Petit con,
répliqua-t-elle d'un ton plus affectueux qu'insultant, en réalité. Puisqu'elle n'en pensait pas un mot. Parce que tu t'es vu, peut-être ? Elle afficha un sourire amusé. Tu es horrible à voir. Bien sûr, c'était l'inverse de la vérité. En même temps, elle ne connaissait aucune occasion au cours de laquelle son âme soeur n'était pas tout bonnement sublime à regarder. Jane le trouvait magnifique en toute circonstance, toujours. Il va falloir être très... vigoureux, pour te débarrasser de toute cette crasse.

Et pour la peine, elle illustra son propos, frottant énergiquement ses bras, puis son dos, son torse, ses jambes, frôlant de très près ce que son anatomie avait de plus sensible sans pour autant y toucher. Autant dire qu'elle étant d'humeur joueuse. Cette humeur-là aussi, elle ne l'avait pas connue depuis très longtemps.



code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1677

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Dim 2 Juil - 19:09

On ne doit pas jouer avec la Nature.
Le sourire en coin d’Edward se fit plus grand quand Jane le traita de petit con. Pour le coup, le jeune homme prenait ces mots comme des mots d’affection, plutôt que pour des vraies insultes. Parce qu’il était évident que la jeune femme se montrait vraiment plus vive quand il était question de vraies insultes. Tout comme, Edward savait qu’il n’avait aucune raison de mal prendre le fait que son âme sœur lui fit si délicatement remarquer qu’il était sale aussi, affirmant qu’il était horrible. Edward sourit de plus bel, il savait que la jeune femme ne pouvait pas penser une seule seconde qu’il était horrible. Mais ça, c’était sans doute parce qu’il avait une tendance à trop s’aimer. Ou qu’il donnait l’impression de s’aimer énormément. D’avoir une si grande confiance en lui. Ce n’était pas réellement le cas, mais ça ne l’empêchait pas quand même de considérer qu’il avait un corps de rêve.

Un corps que Jane ne manqua pas de frotter d’ailleurs, après avoir affirmé qu’il fallait être vigoureux pour retirer cette crasse. Le jeune homme voyait bien que son âme sœur était joueuse, ce qu’il ne manquait pas d’aimer. Parce qu’elle illustra son propos en frottant sa peau, dans de nombreux endroits de son corps, frôlant par moment une zone bien spécifique, mais sans pour autant y aller. Ce qui n’aurait pas dérangé du tout le jeune homme qu’elle le fasse d’ailleurs, surtout que son corps ne manquait pas déjà maintenant de réagir aux traitements de son épouse. Mais elle s’amusait, elle le taquinait, ce qu’ils avaient l’habitude de faire jusqu’à peu. Tout ça, c’était bien la preuve qu’ils se retrouvaient entièrement. Et il adorait ça. Par conséquence, lui aussi avait envie d’être un peu joueur.

« Je ne voudrais pas t’embêter avec tout ça, avec toute cette crasse. Tu es beaucoup trop classe pour ça ma chérie. » Sur ces mots, insistant même sur le petit nom qu’il lui donna, qu’il avait l’habitude d’ailleurs de lui donner dans les moments taquins, le jeune homme s’écarta de son âme sœur, se faisant violence par la fraicheur de l’eau qu’il ne pouvait que ressentir de plein fouet. Parce que même s’il ressentait toujours la chaleur de la proximité de son âme sœur, ce n’était absolument pas comparable avec le fait que leurs corps étaient en contact. « Je peux très bien me nettoyer tout seul. »

Oui bon, il disait ça, mais en même temps il préférait largement que Jane s’occupe de lui comme elle savait si bien le faire. Mais bon, c’était une manière pour lui de la taquiner. Et sans plus de cérémonie donc, le jeune homme se frotta le corps, peut-être un peu trop sensuellement pour réellement se laver correctement. Mis il faisait exprès évidemment, dans le but que Jane le sente sur son propre corps. Même s’il se doutait bien que c’était quand même un jeu quelque peu dangereux. Parce qu’il ne savait que trop bien que par moment, les choses se retournaient contre lui.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3601

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Dim 2 Juil - 19:36


On ne doit pas jouer avec la Nature
J

ane était bien placée pour savoir que son âme soeur était loin de ne pas apprécier le traitement tout particulier qu'elle adressait à son corps, et qui n'avait absolument rien d'anodin, qui était tout sauf innocent, en tout cas, mais elle était bien placée aussi pour savoir que le jeune homme était d'humeur tout aussi joueuse qu'elle-même. C'était la contrepartie, quand on ressentait ce que l'autre éprouvait, et ce n'était pas du tout déplaisant en la circonstance... même s'ils avaient une manière bien à eux de jouer, qui reposait par conséquent sur une bonne dose de frustration. La jeune femme dut retenir un râle d'insatisfaction, d'ailleurs, quand il s'éloigna d'elle. Tout à coup, elle prenait conscience de combien l'eau était froide. Il faut dire que, même en pleine canicule, la jeune femme éprouvait toujours un froid intense quand leurs corps se séparaient, alors les circonstances n'aidaient pas. Et Edward en rajoutait une couche à présent, affirmant qu'il pouvait bien se débarrasser de toute cette crasse de lui-même. Parler de crasse, ce n'était pas forcément très sexy, mais ça n'empêchait pas Jane d'être diablement émoustillée. Parce que quand les doigts du jeune homme couraient le long de sa propre peau, elle avait la sensation de ses mains sur ses bras, sur son corps, ce qui était aussi agréable que frustrant, car tout de même, ça ne valait pas le vrai contact de ses mains sur son épiderme, sur ce corps qu'il connaissait par coeur. Jane se mordilla la lèvre inférieure. Si elle s'écoutait, elle lui sauterait au cou là, maintenant, tout de suite, pour briser tout espace entre eux. Mais évidemment, puisqu'il s'agissait d'un jeu, elle n'avait pas envie de laisser Edward "gagner" si facilement.

-OK, comme tu voudras,
dit-elle, c'est vrai qu'on est jamais mieux servi que par soi-même, après tout.

Et, sur ces mots, elle imita Edward. Du bout des doigts, elle parcourait doucement la peau de ses bras, des caresses, des effleurements, qui n'avaient rien de vraiment utiles si elle avait dans l'intention de bel et bien se nettoyer. Après avoir lentement caressé ses propres bras, ce qui mêlait doublement leurs sensations en elle et était déjà relativement irrésistible, elle laissa le bout de ses doigts longer son cou, son ventre... quand elle remonta jusqu'à sa poitrine, qu'elle "récura" cette fois avec bien plus d'insistance, elle ferma les yeux, pencha légèrement la tête en arrière et ne dissimula aucun des légers gémissements de plaisir que ses caresses lui inspiraient. Pour une raison bien précise, bien sûr. Certes, ce n'était pas grand-chose en comparaison du plaisir qu'il saurait lui faire éprouver s'il s'avançait seulement de quelques centimètres, si ses lèvres prenaient la place de ses doigts. Mais bien sûr, c'était là une invitation sous-jacente. A laquelle il voulait qu'elle ne soit pas capable de résister.



code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1677

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Dim 2 Juil - 20:07

On ne doit pas jouer avec la Nature.
Edward ne lâchait pas du regard le visage de Jane, la voyant mordiller ses lèvres, alors qu’il passait ses mains sur son corps dans le but d’éveiller en elle des sensations bien particulières. Ça ne vaudrait jamais le contact direct de leurs corps, mais ça pouvait quand même installer une frustration qui savait ensuite les conduire à des plaisirs encore plus grands. Parce qu’au final, un peu de frustration ça ne faisait aucun mal. Depuis qu’ils étaient ensemble, réellement, ils n’étaient plus aussi frustrés qu’avant. Du moins ils ne se retrouvaient plus dans une situation, qu’ils ne contrôlaient pas et où ils étaient frustrés. Parce qu’ils ne pouvaient pas être ensemble, parce qu’il ne pouvait pas assouvir leur désir. Mais cela ne les empêchait pas de jouer la frustration ensemble, en la contrôlant. Parce que ça avait quand même le don d’intensifier tout cela. Sauf que la frustration, il fallait justement arriver à la gérer.

Ils installaient un jeu tous les deux, sauf que dans ces conditions, les deux myrihandes du feu avaient tous les deux envie de gagner. Le jeune homme aurait bien aimé de gagner la partie, c’était comme ça tout le temps. Sauf que Jane avait tout autant envie de gagner. Et alors qu’il aurait bien aimé la pousser à venir vers lui, qu’elle se colle à lui, réclame de l’attention… eh bien, elle se contenta simplement de jouer avec le feu comme lui. Le regard d’Edward ne détourna pas son regard des doigts de la jeune femme qui remontait le long de son bras – et qui, évidemment, ne servait pas du tout à enlever la potentiel crasse qu’elle pouvait avoir sur elle – dans des caresses qui ne manquait pas de faire grandement chauffer l’ambiance malgré la fraicheur de l’eau. Et alors que Jane s’occupa avec insistance de sa poitrine, en poussant en prime des gémissements (franchement, elle était forte), Edward sentait vraiment qu’il était capable de craquer. C’était lui qui initié le jeu, mais il ne savait vraiment pas s’il allait pouvoir le continuer bien longtemps. Parce que tout ce que son âme sœur était en train de faire, ça le rendait vraiment dingue. Mais, non, il ne devait vraiment pas craquer. C’était une question de fierté, pour une fois il n’avait pas envie d’être le premier à craquer. Même si, franchement, c’était un exercice plus que compliqué.

« Tu ne t’y prends pas assez bien. » Il avait arrêté de caresser sa propre peau, parce qu’il ne parvenait pas à se concentrer assez de le faire. Mais ce n’était pas grave, il pouvait faire autrement. « Tes mouvements sont trop rapides. » C’était faux bien sûr, il cherchait simplement à reprendre le dessus. « Et je suis sûr qu’il n’y a que mes mains qui savent vraiment bien s’occuper de ta poitrine. » Le jeune homme passa sa langue sur ses lèvres. « Ou ma bouche. »

Et il laissa le loisir à Jane d’imaginer tout ça, ce qu’il faisait déjà de son côté. Et ça n’aidait, vraiment, mais alors vraiment pas, son cas.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3601

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Dim 2 Juil - 20:49


On ne doit pas jouer avec la Nature
J

ane devinait que son petit jeu ne laissait pas son âme soeur insensible. Parce qu'elle ressentait sa frustration, bien sûr (frustration partagée, très clairement, même si elle n'était pas encore prête à baisser les armes), mais aussi parce qu'il avait cesser de jouer de ses propres mains, manifestement déconcentré par son petit numéro. Ce qui lui convenait très bien, pour tout dire, plus que bien, même, ce même si ça n'allait pas tarder à ne pas suffire. Certes, Jane n'était pas née de la dernière pluie, elle savait très bien comment se faire plaisir par elle-même. Mais ça n'avait pas le moindre rapport avec le plaisir qu'Edward pouvait lui procurer ne serait-ce qu'en effleurant ce qu'elle caressait pour l'heure avec insistance. Jane rouvrit les yeux et planta son regard dans celui d'Edward, s'interrompant un instant, quand il assura qu'elle ne s'y prenait pas assez bien. Elle n'en croyait pas un mot, bien sûr, mais elle savait parfaitement, par contre, où il voulait exactement en venir... et ça marchait on ne peut mieux. Parce qu'il avait parfaitement raison. Seules ses mains, seules ses lèvres pouvaient véritablement lui faire éprouver le plaisir dans sa plus vive expression. Elle en avait pertinemment conscience, et elle avait hâte de voir ça en application une bonne fois pour toutes (parce que ça finirait par arriver, bien évidemment). Mais ce n'était pas pour tout de suite, parce qu'elle se sentait encore capable de jouer un peu. Elle n'avait pas envie de baisser les armes si vite, même s'il était franchement difficile de ne pas craquer. Elle allait tenir bon malgré tout. En tout cas encore un tout petit peu.

-Oh, je suis sûre qu'avec un peu d'entraînement, je peux y arriver
, assura-t-elle avec une pointe de défi au creux de la voix (c'était évidemment plus fort qu'elle, parce que c'était plus fort qu'eux). Plus lentement tu as dit ? demanda-t-elle alors, joueuse, sans lâcher le jeune homme du regard, cette fois. Ce fut donc cette fois avec plus de lenteur et tout autant de sensualité qu'elle caressa sa poitrine, ce qui fit jaillir de nouveaux soupirs de ses lèvres. Comme ça, c'est mieux ? demanda-t-elle entre deux soupirs. Puis, tandis qu'une de ses mains parcourait sa poitrine l'autre glissait le long de son ventre, pour finalement venir s'attarder entre ses jambes. Et comme ça ?

Là, elle mettait le paquet, clairement, mais en même temps, elle ne demandait qu'à le voir craquer parce qu'elle-même n'en était pas loin, ses caresses ne constituant qu'une maigre compensation pour tout le plaisir qu'il pourrait être apte à lui apporter de son côté. Mais c'était justement tout l'intérêt de ce petit jeu. Ils ne savoureraient les choses que davantage quand ils y mettraient un terme.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1677

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Dim 2 Juil - 22:29

On ne doit pas jouer avec la Nature.
Edward aurait bien aimé que Jane craque, parce que c’était un peu le but de la manœuvre. Ils jouaient tous les deux, dans le but de faire craquer l’autre. Sauf que bien sûr, ils étaient tenaces tous les deux et le jeune homme savait que son âme sœur n’avait aucune envie de lâcher l’affaire, de craquer la première. Ce fut pour cette raison qu’elle relança un peu le jeu, affirmant qu’avec un peu d’entraînement elle allait pouvoir y arriver. Le jeune homme ne la quitta pas du tout du regard, se concentra sur ses yeux, tout en sentant bien ce qu’elle était en train de faire. La manière dont elle effectua ses mouvements bien plus lents. Le jeune homme parvenait sans souci à ressentir les effets de la jeune femme sur son propre corps, il parvenait à ressentir les effets qui provoquait ses soupirs et ça devenait de plus en plus difficile pour lui de garder contenance. Évidemment, il cherchait à tenir le plus longtemps parce qu’il n’avait aucune envie de donner satisfaction à son âme sœur de gagner la partie.

Sauf que bon… Jane avait quand même de sacrée ressource. Et quand elle décida de mettre le paquet, elle n’y allait pas de main morte. Quand le jeune homme la vit descendre l’une de ses mains, il sût immédiatement qu’il était foutu. Edward, juste pour embêter la jeune femme, pourrait décider de la laisser continuer. En un sens, il en profitait aussi de son côté – parce qu’ils partageaient tout – mais il savait aussi que ça ne serait pas suffisant ni pour lui, ni pour elle. Parce qu’il n’y avait pas que le fait qu’ils puissent être experts dans le corps de l’autre qui faisait qu’ils s’entendaient à merveille dans ce genre de moment. C’était aussi et surtout parce qu’ils partageaient tout, parce que leurs sensations se mêlaient. Ils partageaient tous, ils doublaient tout, c’était pour cela qu’ils avaient autant de sensation tous les deux, qu’ils pouvaient aller à ce point dans l’extase. Donc, ça ne suffirait pas à Jane, elle serait frustrée. Comme lui, mais au moins elle le serait, même si c’était elle qui était en train de jouer maintenant. C’était en tout cas ce qu’il était en train de se dire encore et encore pour ne pas céder, pour ne pas craquer à la place de la jeune femme. Edward ferma les yeux un instant, dans le but de ne pas regarder Jane, mais ce fut pire. Parce qu’il ne pouvait pas faire autrement que se concentrer sur les sensations qu’il avait.

« Non, vraiment… tu es trop nulle pour ça. »

Dit-il alors, la voix roque, parce qu’il ne parvenait plus du tout à se contrôler. Il le voulait, vraiment, il tenta même encore de se retenir. Mais ce fut trop, tant pis, il lâchait les armes et il donnait encore une fois la victoire à son épouse. Mais en même temps, ils allaient tous les deux savourer les frais. Edward s’approcha d’elle donc, s’empara vivement de ses lèvres, avant de laisser ses mains glisser le long du ventre de Jane et de venir « récurer » sa poitrine.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3601

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Dim 2 Juil - 23:12


On ne doit pas jouer avec la Nature
J

ane aurait très bien pu se contenter et se satisfaire de ces plaisirs solitaires si, justement, elle avait été vraiment seule... et par conséquent, quand bien même elle connaissait très bien son corps et savait de quelle manière se faire plaisir, elle savait bien que le plaisir qu'elle éprouvait (et qu'elle faisait par conséquent éprouver à son âme soeur) faisait bien pâle figure face à ce qu'elle pourrait bien éprouver si ses mains remplaçaient les siennes, si ses lèvres se joignaient à ce fantastique cocktail... Elle n'allait pas tenir bien longtemps, d'ailleurs, avant de sauter littéralement sur Edward pour mettre fin à ce doux supplice, mais une chance pour elle, il mit le hola et brisa enfin l'espace entre eux. La frustration, c'était bien, mais ça avait ses limites, tout de même, il faut bien le dire. De sérieuses limites, même, et il était grand temps de les outrepasser, elle était bien d'accord. Elle ne releva même pas quand il affirma qu'elle était trop nulle pour ça. Si c'était le cas, elle était convaincue qu'il ne réagirait pas de cette manière, en fait. Il aurait tenu un peu plus longtemps... pour son malheur à elle. Leurs sens étaient en alerte, et il était grand temps de les satisfaire. Elle lui rendit son baiser avec immensément de passion et d'intensité, sa langue se mêlait à la sienne. Son coeur s'emballait, des frissons lui traversait l'échine, une chaleur intense parcourait son corps tout entier, voilà, ça, c'était les sensations qu'elle recherchait, qu'elle ne pourrait jamais atteindre par elle-même. Et quand il caressa ses seins du bout de ses doigts, il fut plus qu'évident que son propos de tout à l'heure se confirmait. C'était bien mieux ainsi. Elle en viendrait presque à admettre qu'elle avait été nulle jusque-là, oui. Parce que la force de ce qu'elle éprouvait à présent n'avait rien à voir avec les légers frémissements qu'elle avait pu ressentir tantôt.

-Je crois que je suis plutôt douée, moi, au contraire,
affirma-t-elle dans un souffle quand leurs lèvres se séparèrent, mais pour se rejoindre quelques instants plus tard, bien sûr.

Mais quand elle disait cela, elle ne parlait plus tant de se satisfaire sans son aide que d'une manière plus globale, car à présent qu'elle pouvait de nouveau savourer le contact de son homme contre le sien, elle n'avait certainement pas envie que ça s'arrête et de revenir en arrière. Au contraire, elle avait envie d'aller plus loin, plus loin encore, et elle était convaincu qu'il en était de même pour Edward. Mais elle tenait quand même à faire admettre à son âme soeur qu'elle était loin d'être nulle, et elle avait pour cela une méthode bien à elle, qui bien sûr consistait à glisser ses mains entre les jambes du jeune et à flatter son intimité de caresses de plus en plus insistantes.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1677

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Dim 9 Juil - 13:55

On ne doit pas jouer avec la Nature.
Ça faisait longtemps, mine de rien, qu’ils ne s’étaient pas amusés de cette manière, qu’ils n’avaient pas cherché leurs limites sans que cela n’ait des conséquences dramatiques. La frustration avait du bon, oui, même s’il ne fallait pas qu’elle dure trop longtemps. Ça ne pouvait que leur rappeler à quel point ils étaient foncièrement attirés l’un à l’autre, à quel point ils avaient besoin l’un l’autre. Si précédemment Edward avait eu vraiment la sensation de retrouver leur complicité d’avant – et c’était il y a peu de temps au final, encore quelque chose qui les ressemblait bien – en cet instant précis, le jeune homme avait le sentiment que cette complicité s’intensifiait encore plus. Ça lui avait manqué en effet, de jouer ainsi avec Jane. Même si, une part de lui, souffrait de ne pas profiter pleinement du corps de son âme sœur. Même s’il ne mit pas si longtemps que cela à craquer. Il se doutait que Jane aurait pu craquer, s’il avait tenu un peu plus longtemps et c’était ce dont il avait envie, sauf qu’il fut incapable d’attendre plus longtemps. Tant pis, il avait craqué en premier et c’était tant mieux au passage. Parce qu’il n’aurait vraiment pas pu attendre plus longtemps pour savourer le corps de son âme sœur, pour savourer ses lèvres sur les siennes, ses baisers passionnés qu’elle lui rendait si bien, sa poitrine au creux de ses mains (qui avait dû être conçu pour aller parfaitement dans ses mains, évidemment).

Et il se permettait de croire qu’il était vraiment plus doué que Jane. C’était faut, mais ça ne l’empêchait pas de penser de cette manière. C’était simplement que quand ils s’amusaient à deux, et non en solitaire, leurs sensations étaient décuplées. Ils ressentaient tout en double, ce qui ne manquait pas de rendre tout cela encore plus renversant. Mais quand même, Edward aimait l’idée de croire qu’il était plus doué que Jane, même si celle-ci ne manqua pas de dire le contraire, alors que leurs lèvres se séparèrent quelques secondes pour mieux se retrouver ensuite. Et forcément, la jeune femme avait plus d’un argument dans sa manche. Elle aurait pu, par souci d’orgueil (et ils en étaient tous les deux vraiment doté d’orgueil), décidé d’arrêter de nouveau pour prouver à Edward qu’elle s’en sortait très bien, mais elle utilisa une tout autre méthode que le jeune homme ne pourrait en aucun cas contester. Son corps ne manquait pas de répondre pour lui d’ailleurs, alors qu’un large frisson parcourait son échine en plus de cette chaleur plus qu’agréable, au moment où les caresses de son épouse se firent bien plus spécifique. Au point que le jeune homme fit bien incapable de retenir quelques soupirs d’aise, entre deux baisers. Par principe, le jeune homme avait bien envie de donner tort à son épouse, simplement pour ne pas aller dans son sens comme d’habitude, mais ça serait faire preuve d’une trop grande mauvaise foi, même pour lui. Et quoi qu’il puisse dire, ça irait complètement à l’opposé de ce que son corps disait de son côté. Ce corps qui ne désirait plus qu’une seule et unique chose, s’unir de nouveau avec celui de son âme sœur. Edward souleva Jane pour que ses jambes s’enroulent autour de ses hanches, sans que leurs lèvres ne se séparent tout de suite. Elles ne le firent que quand il reprit la parole.

« D’accord… tu t’en sors assez bien. » Dit-il dans un souffle, avant de s’emparer de nouveau de ses lèvres et de s’emparer tout bonnement de son corps.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3601

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Dim 9 Juil - 14:20


On ne doit pas jouer avec la Nature
I

ls avaient beau faire mine qu'il s'agissait, encore et toujours, d'un simple concours d'égo, ce que leurs esprits étaient capables de nier, leurs corps le niaient. Aucun d'eux ne pouvait être plus ou moins doué que l'autre, parce qu'ils étaient égaux, parce qu'ils s'aimaient d'une façon similaire, parce qu'ils s'adoraient avec une même fougue, parce qu'ils se procuraient, à l'un comme à l'autre, un plaisir à nul autre pareil. La jeune femme n'avait pas envie d'établir de gagnant ou de perdant, à l'heure actuelle. Elle prenait trop de plaisir à savourer la pression de ses lèvres contre les siennes, la chaleur de leurs épidermes l'un contre l'autre, de sentir le plaisir augmenter (en même temps qu'une partie très spécifique de son anatomie), ce qui ne faisait qu'accroitre dans le même temps le plaisir de la jeune femme. Il y avait entre eux et entre leurs corps une telle harmonie, une harmonie enfin reconquise, qu'il n'y avait vraiment pas à chercher plus loin. Ils devaient seulement savourer le plaisir d'être ensemble et de pouvoir s'appartenir le plus librement du monde. Elle afficha un sourire en coin quand le jeune homme affirma qu'elle s'en sortait assez bien. Sûre d'elle, et d'autant plus sûre de ce qu'il ressentait qu'elle l'éprouvait aussi, elle était convaincue qu'il minimisait les sensations qu'il éprouvait, encore une dernière provocation, mais qui n'avait pas l'ombre d'une importance. Parce que la jeune femme n'aspirait qu'à une seule et unique chose. Et cette chose était forcément réciproque. Elle lui fit s'enrouler ses jambes autour de sa taille, avant de tout bonnement s'emparer d'un corps qui ne demandait qu'à l'accueillir.

-Assez bien, hein ?
dit-elle entre deux baisers enflammés.

Elle ne dit rien de plus, mais elle pensait que son intention était plus que manifeste : elle ne pouvait pas se contenter de ce demi-compliment, elle était bien plus exigeante que cela. Il allait donc de soi qu'elle allait tout faire pour que, aux termes de leurs ébats, il admette que ça allait bien au-delà, qu'elle s'en sortait mieux que bien. Et c'est ce à quoi elle s'appliquait en couvrant son corps de caresse tandis que leurs bassins à l'unisson effectuaient un mouvement de va-et-vient d'abord lent, puis de plus en plus rapide, où se traduisait toute la passion qu'ils pouvaient avoir l'un à l'égard de l'autre. Assez bien, ce n'était clairement pas assez, en tout cas Jane ne saurait s'en contenter, car présentement, son plaisir dépassait de très loin tous ceux déjà éprouvés, et qui n'étaient pas des moindres. Edward n'avait pas son pareil pour savoir ajouter de la jouissance à la jouissance. Et elle, elle s'abandonnait complètement à lui.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1677

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Dim 9 Juil - 15:06

On ne doit pas jouer avec la Nature.
Edward n’avait pas vraiment besoin des propos de Jane pour savoir que ses propres propos ne lui suffiraient pas. Mais en même temps, le jeune homme n’avait pas pu s’en empêcher. Encore une fois, il tentait de gagner légèrement du terrain, par des paroles qui ne reflétaient pas du tout ce que son corps montrait. En même temps, leurs corps et leurs sensations ne pouvaient pas mentir. Ils ne pouvaient pas se mentir à eux même comme cela, même s’ils étaient capables de mentir en propos. Edward ne répondit rien en tout cas, ne souhaitant pas spécialement répondre à la question de son épouse. En un sens, la jeune femme connaissait la réponse et lui, il avait envie de garder un minimum de contenance. De toute façon, là tout de suite, le jeune homme n’avait envie de rien dire. Il se contentait simplement de profiter, pleinement, de leurs ébats. Du fait que leurs corps ne formaient plus qu’un, des mouvements de leur bassins unis qui augmentaient au fil des secondes, des caresses que Jane prodiguait sur son corps. Il profitait oui, se perdait totalement dans ses sensations qui devenaient de plus en plus puissants. C’était à chaque fois comme s’ils repoussaient un peu plus les limites de la jouissance, comme si tous les deux, à chaque fois, ils allaient plus loin dans l’extase et le plaisir. Autant dire qu’ils ne risquaient pas de se lasser une seule fois de leurs ébats, qu’ils ne risquaient pas de vivre les choses platement.

Edward s’abandonnait tout bonnement à ce moment donc, ses mains posées sur le corps de la jeune femme, ses lèvres ne se séparant des siennes que pour mieux exprimer un râle de plaisir qui traduisait encore si peu ce qu’il ressentait vraiment. Cette vague de sensation qui s’emparait de lui, qui s’emparait de tout son corps, autant que du corps de Jane. De ce plaisir qui montait de plus en plus, au moins que la jouissance finit par devenir une libération, un état qu’ils avaient cherché à obtenir, qu’ils avaient obtenu et qu’ils ne pouvaient que savourer tous les deux en même temps, dans un long frisson caractéristique. Parce qu’ils partageaient tous, parce qu’ils vivaient tous ensemble. Et que cette jouissance ne pouvait évidemment pas être qualifié d’assez bien, comme le jeune homme l’avait fait précédemment. Quoi qu’en même temps, c’était les talents de Jane qu’il avait qualifié de la sorte. Sauf que bien évidemment, l’un n’allait pas sans l’autre.

Edward était à bout de souffle donc, mais il ne pouvait que se sentir bien. Il ne chercha pas spécialement à s’éloigner de Jane, bien au contraire, profitant un maximum du contact de son corps contre le sien, de la chaleur qu’il ressentait quand elle était contre lui. Mais aussi et surtout de ses lèvres, qu’il ne quitta pas encore. Ces lèvres qui le rendaient dingue, ces lèvres qu’il aimait embrasser (en même temps, il n’y avait pas un endroit du corps de Jane qu’il n’aimait pas embrasser mais ça…).
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3601

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Dim 9 Juil - 15:33


On ne doit pas jouer avec la Nature
L

eurs corps se cherchaient et se trouvaient si souvent (même si ça avait été moins le cas dernièrement) que l'on pourrait croire qu'ils se connaissaient par coeur et qu'ils n'avaient plus rien à apprendre l'un de l'autre. En conséquence, ils auraient tout à fait pu céder à la routine, oublier ce que cela fait vraiment, le contact de leurs corps et de leurs peaux, le battement conjoint de leurs deux coeurs, l'ascension d'un plaisir intense auquel ils auraient pu s'accoutumer.... Mais non, ce n'était jamais arrivé, chaque fois ne ressemblait à la précédente, les sensations n'étaient pas les mêmes, le plaisir jamais identique... Tout était chaque fois plus intense, du plaisir, ils repoussaient toutes les limites avec une assurance toute insolente. Ils avaient la prétention de s'aimer plus et mieux que n'importe qui, et on ne pouvait pas leur ôter qu'ils l'illustraient à la perfection, avec un brio rarement égalé. Non, clairement, tout ça (et cela incluait les performances de Jane), ça allait bien au-delà d'assez bien, c'était parfait. C'était parfait, et elle le disait sans se penser excessive ou prétentieuse, c'était juste comme ça, c'est tout, et il n'y avait pas à chercher plus loin, il ne fallait pas chercher plus loin. Ils avaient des ambitions à la mesure de leurs capacités, le but était de se communiquer le plus de plaisir possible, alors ils le faisaient, il y avait entre eux une harmonie inégalable et qu'ils ne voulaient pas voir égalée par qui que ce soit d'autre. C'était juste eux, corps, esprit, chair, sensualité, rage, amour. C'étaient leurs sentiments, tout simplement, qui s'exprimaient sous leur forme la plus pure et la plus certaine, sans ambages et sans faux-semblants, et puisque leur histoire était indéniablement forte, le reste l'était aussi pour la peine.

Ce furent ensemble, comme toujours, qu'ils atteignirent l'extase la plus pure, et Jane était tout aussi essoufflée que son âme soeur... mais faute de reprendre son souffle, elle préférait, à la place, recueillir à ses lèvres toute son énergie restante. Elle pourrait vivre sa vie entière suspendue à ces lèvres sans jamais s'en lasser, à aucun moment. Elle se serra dans ses bras, daigna finalement écarter ses lèvres des siennes, seulement pour pouvoir regarder son âme soeur droit dans les yeux, avec le sentiment de tout pouvoir y lire, à commencer par des sentiments similaires aux siens. L'étaient-ils vraiment ? Rien ne pouvait le garantir, mais elle se plaisait à y croire malgré tout. Parce qu'en ce moment même, elle avait le sentiment qu'un regard suffisait à lui dire combien elle l'aimait, et réciproquement, et il n'y avait pas besoin de plus.

-Alors
, souffla-t-elle tout de même, brisant un silence relatif, jusque-là seulement perturbé par leurs respirations respectives. Je m'en sors mieux que bien, non ?


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1677

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Dim 9 Juil - 16:20

On ne doit pas jouer avec la Nature.
Il n’y avait finalement que lorsque les deux myrihandes du feu arrêtaient de trop se questionner qu’ils arrivaient vraiment à être parfaitement bien. Edward en tout cas se sentait parfaitement bien en cet instant précis. Le fait qu’il venait, il y a peu, de tuer un homme ne mettait aucune ombre sur esprit. Le fait qu’il y ait toujours Perséphone enceinte de son enfant, alors que Jane ne pouvait pas porter d’enfant, ne venait pas briser cette harmonie. Cela reviendrait, bien sûr, à un moment donné. Les deux âmes sœurs ne pouvaient pas juste passer leurs vies à ignorer la situation, à ne pas penser à leurs problèmes. Mais en même temps, ils ne pouvaient pas non plus se laisser consumer par eux. C’était bien le souci par moment, ils étaient tellement inflammables, qu’ils se laissaient par moment consumer par leurs propres flammes. Mais quand ils arrêtaient tous, quand ils se concentraient réellement sur eux même, tout redevenait parfait. Il suffisait simplement qu’ils se concentrent sur ce qui faisait d’eux des âmes sœurs, sur leurs sentiments, sur leurs sensations. Sans trop réfléchir, sans se prendre la tête, en vivant tout simplement.

Et donc, là tout de suite, Edward ne manquait pas de profiter de l’instant présent. Si cela lui était possible, il était évident qu’il resterait dans ce genre de position éternellement avec Jane. En même temps, ça ne lui ferait même pas peur. Au final, le jeune homme était même convaincu qu’ils s’en sortiraient très bien. L’idéal pour eux était peut-être de se couper du monde, de s’isoler quelque part et de vivre d’amour et d’eau fraiche (bon, de nourriture quand même, mais ça ne les empêcherait pas de manger en étant… très proche). Sauf qu’ils ne pouvaient pas faire ce genre de chose non. Malheureusement, ils ne pouvaient pas tout quitter. C’était tentant, comme était le fait de ne pas quitter une secondes les lèvres de Jane. En partie pour l’empêcher de reprendre la parole. Mais la jeune femme éloigna son visage du sien, plongeant son regard dans le sien. Mais en même temps, il aimait y lire ce qu’il lisait dans les yeux de son âme sœur. Il se trompait peut-être, mais il ne pensait pas. Il aimait l’idée qu’ils puissent se comprendre simplement en se regardant. Qu’ils suffisaient qu’ils se regardent pour savoir qu’ils s’aimaient plus que tout. Mais ce regard intense ne dura pas, ou plutôt Jane brisa finalement le silence, tira un sourire à Edward.

« Eh bien. » Le jeune homme avait bien envie de faire preuve encore une fois d’une énorme mauvaise foi, mais c’était loin d’être si évident que ça. Surtout alors qu’il était encore plein d’euphorie, que les sensations de l’extase qu’ils venaient de vivre ensemble continuaient de planer en lui. « Je dois bien reconnaître que tu te débrouilles… parfaitement bien. » Et il retenait que s’il lui disait qu’elle était assez douée et qu’elle se donnait autant de mal à chaque fois pour lui prouver le contraire, il faudrait qu’il recommence. « Mais c’est comme moi en même temps. » Ajouta-t-il pour la peine tout de même, pour ne pas donner trop de victoire à son épouse. « On est super doué tous les deux. »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3601

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Dim 9 Juil - 16:39


On ne doit pas jouer avec la Nature
L

a jeune femme savait que la concession d'un simple compliment de la part de son époux serait déjà une petite victoire, et c'était bien pour ça qu'elle insistait autant, alors qu'elle n'en avait pas forcément besoin, en réalité, tout au contraire, même. Une petite victoire, donc, très clairement, pas spécialement nécessaire, mais qui faisait du bien à l'égo malgré tout, car Edward dut bien reconnaître qu'elle se débrouillait mieux que bien, parfaitement bien, même. En même temps, elle l'aurait su de parfaitement mauvaise foi s'il avait prétendu autre chose, parce qu'elle était bien placée pour savoir qu'il n'avait pas été indifférent du tout aux traitements appliqués qu'elle lui avait proposés (et qui étaient tout sauf inintéressants), tout au contraire, même... et réciproquement, bien sûr, ça va évidemment de soi. Elle prenait quand même plaisir à l'entendre, même si le jeune homme ne manqua pas de se rattraper très rapidement pour affirmer à son interlocutrice qu'il n'était pas moins doué qu'elle. En effet, elle ne pouvait pas le nier, et elle n'avait pas la moindre envie de le nier par ailleurs. Tous deux, ils se complétaient à la perfection, comme les deux pièces d'un puzzle. Peut-être qu'à titre individuel, ils ne valaient pas grand-chose (même s'ils s'efforçaient d'affirmer le contraire), mais autrement, ils faisaient des étincelles, ils étaient super doués tous les deux, mais surtout, ils étaient super doués ensemble. Cette dépendance matinée de plaisir, ça faisait partie d'eux, c'était leur force et leur faiblesse, tout à la fois, en tout cas, ça leur était indéniablement indispensable, et elles ne pouvaient certainement pas prétendre le contraire.

-Je n'ai jamais pensé autre chose,
assura-t-elle d'un ton complice, avant d'adresser à son âme soeur un nouveau baiser. Bien sûr, que lui aussi était parfait, ou en tout cas parfait pour elle...

Elle avait remporté sa petite chasse aux compliments, elle n'avait pas envie d'abuser non plus, elle avait bien conscience que ce serait de mauvais ton, et elle n'avait pas l'intention de faire naître la moindre tension entre eux, elle voulait à la place goûter autant que possible à la sincère harmonie à laquelle ils savaient accéder tous deux, quand ils mettaient de côté toute autre considération qu'eux-mêmes pour se concentrer uniquement l'un sur l'autre. Et ça, clairement, ils le faisaient mieux que n'importe qui d'autre en ce bas monde.

-On ferait bien de sortir de l'eau, non ?


Elle n'en avait pas spécialement envie, à vrai dire. Dans ces moments-là, elle avait envie d'arrêter le temps, de rester dans sa bulle, dans cette bulle où elle et son âme soeur étaient les seuls à exister et seraient toujours les seuls à exister, quoi qu'il advienne. Mais il fallait être un peut pragmatique par moment.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1677

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Dim 9 Juil - 17:04

On ne doit pas jouer avec la Nature.
Le jeune homme concédait à faire un compliment à Jane, à répondre à ses demandes. Mais en soit, ce n’était pas un si grand effort pour Edward de le faire. Évidemment, le myrihande ne pouvait pas ignorer son orgueil démesuré, sa fierté qui allait avec et le fait que bien souvent, il n’aimait pas donner du terrain à la jeune femme. Ils se cherchaient constamment, ils se taquinaient très souvent. À une époque, les deux âmes sœurs n’étaient pas forcément capable de s’arrêter au bon moment, de lâcher prise au bon moment. Mais ça c’était une époque lointaine où ils n’acceptaient pas eu même les sentiments qu’ils avaient tous les deux. Maintenant, ils savaient être plus modéré. Par moment ce n’était pas trop le cas et leur tempérament de feu prenait le dessus, ce qui ne manquait pas de provoquer des disputes assez explosives. Mais en temps normal, quand les choses allaient bien, ils savaient donc s’arrêter au bon moment. Ne pas trop tirer sur la corde. Et donc oui, Edward affirmait que la jeune femme s’était parfaitement bien débrouillée, qu’elle était donc parfaitement douée. En même temps, ce n’était pas comme si c’était une révélation, Jane le savait déjà qu’il le pensait. Elle avait simplement eu envie qu’il le dise, ce qu’il fit, ne manquant pas quand même de se renvoyer la balle un peu.

Edward afficha un sourire d’ailleurs, avant qu’elle ne vienne l’embrasser, quand Jane affirma qu’elle n’avait pas pensé le contraire. Ils ne pouvaient pas penser le contraire tous les deux, ils savaient qu’ils étaient parfaitement doués l’un envers l’autre. Edward n’avait pas vraiment du mal à affirmer qu’il était parfait d’ailleurs – quand bien même, en réalité, il savait que ce n’était pas le cas – parce que sa fierté était là pour ça. Il n’avait pas de souci à le dire non, mais il savait que ce n’était pas le cas. Il était loin d’être parfait, sinon il ne ferait pas autant souffrir son âme sœur. Mais il espérait quand même qu’il était parfait pour elle, autant qu’elle l’était pour lui, même s’il ne le lui avait pas prouvé très bien.

« Sans doute. » Répondit-il dans un souffle quand Jane affirma qu’ils feraient mieux de sortir de l’eau maintenant. « Soyons un peu raisonnables. »

Qu’ils reprennent un peu leur décision d’être des adultes raisonnables ? Autant dire qu’ils évident d’aller quelque part pour cramer encore quelqu’un ? Bref… Edward devait bien avouer qu’il aimerait bien rester dans sa bulle, mais il fallait bien qu’ils se décident à rentrer à un moment ou à un autre. Non sans déposer une nouvelle fois ses lèvres sur celles de son âme sœur, Edward prit alors le chemin du bord du lac afin de sortir et pouvoir récupérer ses vêtements et se vêtir de nouveau. Et c’était là qu’il se rendait compte qu’en fait, il faisait sacrément froid.

« La prochaine fois, on fera ça quand il fera plus chaud ! » Se plaignait-il alors, tout en terminant de s’habiller. En même temps, l’hiver approchait, les températures n’étaient pas forcément faite pour ce genre de baignade.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3601

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Dim 9 Juil - 17:30


On ne doit pas jouer avec la Nature
R

aisonnables... Cet adjectif leur convenait si mal ! Quoi qu'ils fassent, ils n'étaient jamais raisonnables, pas un seul instant. D'ailleurs, s'ils avaient su agir une seule fois de façon raisonnable et / ou raisonnée tout au long de leur relation, il est certain que les choses se seraient passées de manière très différente entre eux... et est-ce que ça aurait été mieux ? Jane en doutait fortement. Tout ce qui faisait d'eux des êtres profondément déraisonnables, ce n'était franchement pas les meilleurs aspects de leur personnalité, mais en même temps, c'était ce qui les définissait le mieux, sans l'ombre d'un doute, c'était même certain, c'était ce qui rajoutait du sel et du piment à leur vie. Alors forcément, par instants, elle était quand même sacrément trop épicée, et la pilule avait du mal à passer, mais le reste du temps, que c'était jouissif. Les pires instants qu'ils avaient pu passer étaient clairement compensés par des moments comme ceux qui venaient de passer, qui étaient juste... à nul autre pareil. Mais bon, il fallait bien rendre le lac aux sirènes à un moment ou à un autre, donc il était en effet grand temps pour eux de regagner le large. La jeune femme rejoignit donc le bord en même temps qu'Edward. A présent qu'ils n'étaient plus en contact, elle sentait le froid l'envahir de toutes parts. C'est sûr, le lac n'était normalement plus un endroit recommandé à cette période de l'année, mais entre les bras d'Edward, autant dire qu'elle n'avait rien ressenti de tel, bien au contraire. Le froid avait été étranger à ses considérations. Plus maintenant. Et visiblement, c'était la même chose au vu de ce que son âme soeur affirmait tandis qu'elle même enfilait ses vêtement. Le contact du tissu contre sa peau humide n'était pas très agréable, mais ce n'était pas bien grave. Ils pourraient faire une bonne flambée en deux trois mouvements et retrouveraient une chaleur appropriée.

-OK, plus de bain de minuit avant cet été,
répondit-elle d'un ton entendu et amusé une fois entièrement rhabillée. Parce que franchement, même si il faisait un froid de canard, elle, elle voulait bien recommencer le lendemain, puis le surlendemain, puis le lendemain suivant, ça ne la dérangerait pas une seule seconde. Alors elle espérait bien que cette résolution ne tiendrait pas la route trop longtemps non plus. Le pauvre chou, ajouta-t-elle avant de passer son bras autour de sa taille afin de s'imprégner d'une chaleur bienvenue qui rendait d'un seul coup le froid bien plus supportable. Il a besoin qu'on le réchauffe, ajouta-t-elle avec un sourire en coin avant d'avancer.

Il ne serait quand même pas mal de progresser un peu, ne serait-ce que pour enfiler des vêtements secs, ce serait malin de choper la crève, maintenant.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1677

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Dim 9 Juil - 18:00

On ne doit pas jouer avec la Nature.
Ce qu’Edward appréciait le plus dans sa condition de myrihande – mais en fait, il aimait tout… au point de ne pas en revenir d’avoir désiré pendant un temps de ne plus l’être, que pendant un temps il soit redevenu humain (il fallait vraiment être débile pour vouloir se passer de ça) – c’était cette chaleur constante qu’ils avaient quand ils étaient en contact. Autant dire que là, il aimait plus que tout cette chaleur, embrassé qu’il était par la fraicheur de l’eau et surtout de l’air. Le contact des vêtements, certes sec, sur la peau mouillée n’avait vraiment rien d’agréable. Mais bon, en même temps, ce n’était pas comme s’ils n’avaient pas passé un bon moment tous les deux. Edward leva les yeux au ciel quand Jane affirma qu’ils ne feraient plus de bain de minuit avant l’été. Dit comme ça, l’été ça semblait quand même vraiment loin. Le jeune homme ne savait pas s’il parviendrait à tenir autant de temps. Même s’ils ne manquaient pas d’imagination quand il s’agissait de se retrouver tous les deux, qu’ils avaient tout une flopé de manière de s’amuser ensemble, les bains de minuits c’était quand même carrément leur truc. Donc, sans doute que le jeune homme ne tiendrait pas avant les chaleurs de l’été pour venir encore une fois barboter avec son âme sœur dans le lac. Mais ça n’empêchait que présentement, il avait sérieusement froid. Du moins, il avait froid jusqu’à ce que Jane se rapproche de lui. Edward enroula son bras autour des épaules de son âme sœur, savourant cette chaleur qui rendait tout parfaitement agréable.

« Bien sûr que j’ai besoin qu’on me réchauffe. »
Rebondit-il, se mettant en marche avec Jane. Autant qu’ils ne restent pas plantés où ils étaient et qu’ils se dirigent vers chez eux. Ils avaient fait un détour en sortant de chez le sorcier, mais il était temps qu’il retrouve la chaleur de leur chez eux. Ils n’auraient qu’à allumer un feu dans la cheminée en deux temps, trois mouvements, et tout sera parait. « Je suis quelqu’un de vraiment fragile tu sais. »

Et ça c’était juste parce qu’il aimait l’idée de se faire plaindre qu’il osait affirmer ce genre de chose. Même si, en soit, il ne mentait pas. Dans tous les cas, en cet instant précis, il avait froid. Beaucoup moins maintenant qu’il marchait rapprocher de Jane. Ça aussi c’était l’une des choses qu’il aimait dans leur « nouvelle » vie. Pour le moment, ils ne croisaient personne, mais dans tous les cas ils n’avaient pas besoin de se cacher. Il n’y avait plus cet instant où ils devaient quitter leur bulle pour se séparer franchement et retourner chacun de leur côté. Là, ils sortaient de leur bulle, mais sans se séparer.

« Et ça tombe bien, j’adore quand tu me réchauffes. » Ajouta-t-il en lançant un regard entendu à son âme sœur. Eh bien, oui, il n’allait pas se retenir de faire quelques sous-entendu, même s’ils venaient à peine de prendre leurs pieds.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3601

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Dim 9 Juil - 18:19


On ne doit pas jouer avec la Nature
J

ane leva les yeux au ciel quand Edward affirma qu'il était fragile. Elle la lui ressortirait, celle-là ! On ne pouvait pas passer les trois-quarts de son temps ) affirmer qu'on était absolument parfait, à nul autre comparable, et assurer l'instant d'après qu'on était fragile, ce n'était pas cohérent. Mais bon, c'était justement une des choses que Jane aimait chez Edward. Il se la jouait beaucoup, et elle l'avait longtemps trouvé insupportable pour cette raison (mais surtout parce qu'elle n'avait pas envie d'assumer ce qu'elle ressentait pour lui), très clairement, mais il y avait en lui une vraie fragilité. Il fallait la chercher plus loin, elle était moins à fleur de peau, comme c'était le cas pour Jane, mais elle était là malgré tout, et elle avait son importance. Et Jane était contente de connaître, d'être familière, même, avec cette part de sa personnalité qui échappait à tant d'autres. Elle le connaissait dans toutes ces facettes et elle adorait ça. Mais bon, en l'occurrence, elle savait bien qu'il prétendait être fragile pour se faire plaindre, pas pour se livrer à elle. Comme si ça avait la moindre chance de fonctionner avec elle. Mais bon, ils se contentaient de se taquiner en toute complicité, dans un discours chargé en sous-entendus, et la jeune femme ne pouvait qu'aimer sincèrement cela. Elle afficha un sourire quand le jeune homme affirma qu'il adorait qu'elle le réchauffe. Très bien, elle allait continuer, alors ! ça ne la dérangeait pas du tout. Au contraire. Elle avait eu des doutes, oui, mais ses doutes l'avaient toujours plus concernées elle-même que lui, et elle n'avait plus envie de se perdre en conjectures. La vie était tellement plus belle quand elle ne réfléchissait pas, en fin de compte. Même si ça ne pouvait pas marcher à chaque fois non plus, bien sûr.

-Tu vas devoir veiller à ce que je ne m'en lasse pas, alors,
répondit-elle sans rien en penser.

Parce que ce scénario hautement improbable exigeait de sa part qu'elle parvienne à se lasser de son âme soeur. Et non, ce n'était pas possible. Il était bien trop indispensable à sa vie pour que cela puisse seulement arriver. Non, c'était tout bonnement impossible, ça n'arriverait donc pas, clairement pas. Il ne manquerait plus que ça. Ils avaient mis tant de temps à se trouver, et ils arrivaient encore à se déchirer. ce n'était pas pour oublier qui mieux que personne peut réchauffer le coeur de l'autre.

-Et tu vas être obligé de me rendre la pareille.

Jane et Edward se prétendaient égoïstes, mais entre eux, il y avait une réciprocité sincère et évidente, que rien ne pouvait altérer, absolument rien. Et ils le savaient tous les deux, même s'il leur arrivait de l'oublier parfois (à elle, surtout), c'était une de leurs plus grandes forces.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1677

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Dim 9 Juil - 19:08

On ne doit pas jouer avec la Nature.
Quand Edward rabaissait sa fierté c’était généralement parce qu’il avait une idée en tête, et là c’était juste dans le but de se faire plaindre ou plus précisément de taquiner légèrement son âme sœur, à coup de sous-entend. Il aimait bien cet état léger qu’ils avaient, le fait qu’ils puissent se parler simplement sans prise de tête. Ils ne manqueraient sans doute pas une occasion – et avec eux, ça pouvait vraiment arriver très rapidement – pour se prendre de nouveau la tête, mais là ils étaient légers. Et évidemment, quand Jane affirma qu’il allait devoir veiller à ce qu’elle ne se lasse pas (de le réchauffer, comme elle savait si bien le faire), il ne pouvait pas prendre ses propos au sérieux. Comment pourrait-elle s’en lasser ? Ce n’était pas possible, tout simplement pas possible. Ils avaient trop besoin l’un de l’autre pour se lasser l’un l’autre. Même si rien n’empêchait les explosions de temps en temps (mais en même temps, ça apportait un peu le piment à leur relation, même s’ils n’avaient pas forcément besoin de ça), ils avaient foncièrement besoin l’un de l’autre. Jane était son oxygène, sans elle il ne pouvait pas vivre (et ce n’était pas seulement parce que si elle mourait, elle l’entraînerait avec lui). Sans elle, il ne pouvait tout simplement pas vivre, même s’il avait cru pouvoir le faire à une époque. Ils avaient besoin l’un de l’autre, ce qui expliquait aussi le fait que Jane n’avait pas décidé de juste l’envoyer bouler en découvrant ce qui s’était passé avec Perséphone, quand bien même ça n’était toujours pas évident. Alors non, ils ne se lasseraient jamais. Mais ça ne les empêchait pas pour autant d’entretenir la flemme après tout. Et ça les connaissait bien, les flammes.

« Tant mieux, j’adore ça. »

Lui rendre la pareille, ça n’était pas du tout un souci en soit. Dans tous les cas et pas seulement à l’horizontal (même si cette façon de dire n’était pas tout à fait juste parce qu’ils ne se contentaient pas de position horizontale), parce qu’avec Jane, Edward savait arrêter d’être égoïste. Bon, il était loin de se comporter comme il le fallait par moment, il ne manquait pas souvent d’occasion de faire n’importe quoi, mais il savait ne pas être égoïste avec elle. La faire passer avant lui. Les faire passer avant tout le reste. Ils étaient égoïstes tous les deux, ensemble, contre le reste du monde. S’il y avait bien une personne en Notre Terre qui pouvait tout lui demander, c’était Jane. Même Ambre n’arrivait pas à sa cheville et pourtant, il était bien connu qu’Edward adorait sa jeune sœur. En tout cas, à force de marcher, ils finirent par arriver chez eux. Ce qui n’était pas vraiment pour déplaire au jeune homme, qui appréciait l’idée de retrouver le confort de leur nouvelle maison. Tout comme il adorait tout dans le fait de vivre avec Jane, d’être marié officiellement avec elle, de ne pas se cacher.

« Madame. » Dit-il en ouvrant la porte et en l’invitant à entrer avant lui, soulignant le « madame. » Madame Baker en somme, sa femme, il adorait ça.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3601

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Dim 9 Juil - 19:37


On ne doit pas jouer avec la Nature
J

ane aimait entendre Edward assurer qu'il prendrait soin d'elle avec autant de soin qu'elle-même. Elle le savait, en vérité, elle savait que personne au monde ne se souciait plus que lui d'elle, même si ça ne se voyait pas toujours. Alors oui, elle le croyait, elle le savait, et elle adorait ça. Ils étaient tout l'un pour l'autre, absolument tout, et ils ne se le témoignaient jamais mieux qu'en cet instant. Elle les sentait si proches, si liés, si attachés l'un à l'autre... c'était quelque chose qu'elle recherchait constamment quand il était loin d'elle, et qu'elle avait eu le sentiment de rechercher même quand elle était près de lui. C'était de la pure et simple dépendance, c'est certain, mais jamais elle ne changerait quoi que ce soit à cela. Tout ce qui faisait qu'ils étaient eux méritait d'être vécu. Et, en l'occurrence, Jane en profitait autant que possible... elle savait que leur lien restait encore trop fragile, beaucoup trop fragile, vraiment beaucoup trop. Mais elle voyait vraiment quelque chose de mieux, elle voyait vraiment que les choses s'amélioraient, et elle croyait plus que jamais en eux. Elle adorait ça. Elle adorait ça, oui, terriblement, et elle aimait pouvoir prolonger ces instants d'intimité encore et encore. Et ils le pouvaient, puisqu'ils pourraient rentrer chez eux, dans une maison rien qu'à eux où personne ne viendrait les déranger. Si ça, ce n'était pas la perfection ! Enfin, la perfection n'existait pas, il paraît, mais ceux qui disaient ça n'étaient pas Jane et ne connaissaient pas Edward. C'était peut-être une perfection qui ne convenait qu'à elle, mais tant mieux, comme ça, personne ne la lui chaparderait. A propos de leur maison, d'ailleurs, ils étaient enfin arrivés sur le pas de la porte. La jeune femme afficha un fin sourire quand le jeune homme l'appela "Madame", avant de l'inviter à rentrer. Une galanterie en soi inutile, mais qui lui faisait plaisir malgré tout. Madame Baker ne se fit pas prier et rentra donc chez elle.

-Ça te va pas trop mal, la galanterie !
le charia-t-elle avant de venir déposer ses lèvres sur les siennes. Et en effet. Il ne faudrait pas forcément qu'il en abuse, mais dans des moments comme celui-là, elle devait bien admettre qu'elle appréciait. Je vais enfiler des vêtements secs, tu nous prépares le feu ?

Elle n'attendit pas que son âme soeur réponde par la positive, elle fila aussitôt dans la chambre pour dénicher un pantalon et un t-shirt dans un placard afin de se changer. C'était quand même agréable de pouvoir porter une tenue un peu plus chaude, même si avec Edward, garder ses vêtements sur elle tenait du miracle... encore que là, il allait peut-être être plus simple de conserver sa tenue, ils s'étaient déjà bien épuisés. Une fois changée, elle retourna rejoindre Edward dans le salon.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   

Revenir en haut Aller en bas
 
On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» A trop jouer avec le feu, on finit par se brûler les doigts- PV La Reynie
» "Tu veux jouer avec moi ?" *Rire sadique de Chucky*
» Jouer avec un (ou des?) MUET(s) (et sourd?)
» A force de jouer avec le feu, on finit par se brûler.
» Ca t'amuse de jouer avec ma vie ? {PV Eros}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Habitations :: Chez Jane et Edward-