Partagez | 
 

 Faites des mômes qu'ils disent... feat Esther

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 102

Message#Sujet: Faites des mômes qu'ils disent... feat Esther   Jeu 18 Mai - 21:55

Les amis peuvent transformer les mauvais moments en bons souvenirs.

     

Faites des mômes qu'ils disent...
Drapé dans son long manteau qui avait clairement connu des jours meilleurs, des mèches blondes lui retombant devant les yeux, Jonathan arpentait les stands du marché pour faire ses courses de la semaine. Ses revenus étant loin d’être mirobolants, il faisait très attention à ses choix. Heureusement, il avait un petit coin de jardin qui lui permettait de cultiver une partie lui-même. Mais il ne pouvait pas tout cultiver et il fallait admettre que ses connaissances en jardinages étaient assez rudimentaires.  C’était étrange mais il était bien plus doué pour faire pousser des plantes médicinales que des salades ou des courgettes.

Alors qu’il avançait tranquillement, Jonathan croisa la route de deux gamins entre 8 et 10 ans. Des frères sans le moindre doute vu leur très grande ressemblance. D’ailleurs, il se souvenait les avoir déjà vu. Après tout, ici, tout le monde avait déjà vu tout le monde, même un Jonathan vivant la plupart du temps en retrait des autres villageois. Jonathan se souvenait surtout de leurs regards émerveillés à l’une de ses performances. C’était quand il montrait toute l’étendue de ses talents sur la place du village qu’il était le mieux accepté par les autres habitants. Il avait parfois l’impression d’être deux personnes à la fois, le saltimbanque applaudit de tous et le paria que tout le monde évitait le reste du temps. D’ailleurs, la réaction des deux gamins ne fit que confirmer cette idée. Si, quelques jours plus tôt, ils avaient poussé des exclamations enjouées devant le numéro de Jonathan, à présent ils le regardaient en riant et en chantonnant « le balafré » sur un ton railleur.

Jonathan avait beau avoir l’habitude de se faire appeler ainsi, ce n’était pas pour autant qu’il avait fini par vraiment s’y habituer. Il n’y réagissait plus vraiment mais cela le touchait toujours autant, malgré les années. Il faisait de son mieux pour ignorer les railleries des enfants jusqu’à ce qu’il voit leur mère approcher avec un air réprobateur. Il crût alors un instant qu’elle agirait en conséquent et ce fut le cas, à moitié. Elle demanda bien à ses deux enfants de cesser mais elle ne leur demanda pas de s’excuser, ni ne cherche à les excuser d’elle-même. Elle se contenta de lui adresser un regard entre la pitié et le rejet avant d’emmener ses fils tout en leurs ordonnant de ne pas s’approcher trop près de lui.

Il ne prit même pas la peine de s’en offusquer et se contenta de pousser un soupir tout en tentant d’ignorer les regards et les chuchotements des passants ayant assistés à la scène. Après tout, ce n’était pas comme s’il était en mesure de pousser un coup de gueule pour se défendre. Les seuls sont dont il était capable étant des grognements sourds, cela ne ferait qu’aggraver les choses. Alors il se contentait de continuer d’observe un étalage au hasard, attendant qu’ils passent à autre chose.


_________________
I'm only human after all
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 65

Message#Sujet: Re: Faites des mômes qu'ils disent... feat Esther   Ven 19 Mai - 19:33

Esther était au marché avec sa mère, en train de se décider plus ou moins à troquer ce qu’ils produisaient pour quelques nouvelles pousses, rien d’extravagant des salades, des brocolis, carottes. Pour les fruits les Jones possédaient quelques arbres fruitiers pour leur consommation personnelle, donc ce n’était pas à l’ordre du jour. Mais leur emplettes furent dérangées par deux enfants mal élevés qui s’en prenaient à Jonathan, certes le blond détonnait dans le paysage avec son visage raccommodé et son métier plutôt non conventionnel. En plus muet il ne pouvait se défendre et leur mère certes les avait grondés, mais sans leur expliquer ce qu’il avait fait ainsi ils ne pouvaient comprendre pour ne pas le refaire.

Sans nul doute qu’ils le referaient bientôt, ne comprenant pas où était le mal. Mais c’était sans compter sur une femme brune au caractère bien trempé. A première vue elle n’était pas imposante et ne faisait pas spécialement peur, pourtant celles et ceux qui avait eu le malheur de la croiser alors qu’ils avaient fait une connerie. Nul doute que jamais plus ils ne referaient cela … pardon madame Jones. La matriarche Hélène Jones, petite femme brune d’une quarantaine d’années ou communément appelée Mama Jones faisait frémir ceux qui avaient eu le malheur de l’agacer.

Sans se démonter le moins du monde, elle glissa ses achats dans les bras de sa fille avant de trouver l’impudente qui éduquait mal ses enfants. Mama Jones lui asséna alors un sermon à voix haute et devant tout le monde sur la façon d’éduquer les enfants et que ce n’était pas parce qu’il ne pouvait exprimer clairement ce qu’il voulait qu’il fallait mal le considérer.

Esther de son côté arriva à hauteur du blond et lui lança un sourire, mi espiègle mi coquin qui aurait fait craquer son homme.

« Tu as lâché la furie des Jones, Jonathan… admire-là à l’œuvre. »


Effectivement la mère devenait rouge de honte et se retrouvait à bafouiller de vagues excuses…
Esther avait côtoyé Jonathan plusieurs fois, quand il fallait réparer la clôture ou autres menus travaux le saltimbanque venait donner la main en échange de victuailles ou de vêtements neufs.

Quand elle avait été petite, toute petite et bien avant Emmett elle l’avait admiré … en plus le blond avait un atout formidable aux yeux de la fille Jones. Il ne lui coupait jamais la parole…. Pour une bavarde intempestive c’était une bénédiction, elle pouvait se laisser aller à babiller pendant de longues heures…

« Tu as un peu de temps ? On aurait peut être besoin de toi pour quelques petits travaux … »

En fait la raison était fallacieuse, parce qu’en fait Esther avait besoin de parler et le saltimbanque était une oreille attentive. Il fallait qu’elle parle de tout ce qui lui était arrivé pour qu’elle arrive à y voir clair et elle ne pourrait pas le faire dans une « vraie » discussion avec des contre arguments et des questions.


Ps : pour ceux que ça intéresse Mother Jones à existé c’est une figure emblématique américaine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 102

Message#Sujet: Re: Faites des mômes qu'ils disent... feat Esther   Ven 19 Mai - 21:25

Les amis peuvent transformer les mauvais moments en bons souvenirs.

     

Faites des mômes qu'ils disent...
Jonathan n’avait pas l’habitude que l’on prenne sa défense. Sa propre mère, qui pourtant lui avait donné tout l’amour dont une mère puisse être capable, ne l’avait presque jamais fait, estimant que son fils devait s’endurcir, apprendre à faire fi des moqueries après son terrible accident.

Alors quand il vit Mama Jones débarquer comme une furie après avoir balancé ses courses dans les bras de sa fille, Jonathan en resta bouche bée. Le sermon enflammé aurait pu le faire rire, lui faire plaisir, mais sur le coup, il se sentait aussi mal que la mère et ses deux morveux. C’est qu’elle faisait peur quand elle s’énervait ! Même lui ne savait plus où se mettre.

D’ailleurs sa simple expression, avec ses yeux écarquillés, suffisait à le traduire à Esther quand elle vînt lui parler. Heureusement qu’il ne l’avait jamais mise en colère la Mama Jones. Parce que si elle lui faisait déjà peur en prenant sa défense, il ne voulait pas imaginer si un jour c’était contre lui qu’elle criait ainsi et il eut une petite pensée pour les enfants de Madame Jones. Ça ne devait pas être drôle tous les jours de faire des bêtises avec une mère pareille. Jon n’aurait jamais survécu. D’autant que lui-même avait toujours eu le champ très libre, un peu trop même parfois, sa mère ayant été très permissive.

Mais malgré tout, Jon lui en était vraiment reconnaissant. Il avait toujours beaucoup aimé cette femme pour qu’il il travaillait ponctuellement depuis qu’il était adolescent. Contrairement aux autres, elle ne l’avait jamais traité à part. La plupart des villageois croyaient faussement qu’avec son handicap et sa nature sauvage, Jonathan était un simple d’esprit. Mais ce n’était absolument pas le cas et ça, Mama Jones semblait l’avoir toujours su.

Alors, quand Mama Jones eut terminé et que sa victime filait en se faisant toutes petites sous les regards médusés des témoins, Jon lui adressa un petit sourire reconnaissant avant de reporter son attention sur Esther et son regard pétillant.

Il avait toujours beaucoup aimé cette fille. Dans le sens amical du terme. Il l’avait littéralement vu grandir et en avait passé des heures à travailler chez eux en se faisant tourner autour par la gamine et son flot de paroles intarissable. Il aimait bien les gens bavards – comme Déa par exemple – qui parvenaient à combler son propre silence. Communiquer n’était pas facile pour lui mais le problème se posait moins avec des gens capables de monologuer pendant une heure.

A la demande d’Esther, il fit oui de la tête avec un petit sourire. Ce n’était pas comme s’il avait une vie prenante ou une vie sociale très active après tout. Et puis travailler pour les Jones était synonyme de paiement en nature, dans le sens littérale du terme, et cela l’arrangeait même s’il lui était déjà arrivé de le faire « gratuitement », juste parce qu’il les appréciaient.



_________________
I'm only human after all
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 65

Message#Sujet: Re: Faites des mômes qu'ils disent... feat Esther   Sam 20 Mai - 14:02

Pour peu que l’on prenait la peine et le temps de le comprendre Jonathan était assez expressif, à en voir ses yeux écarquillés le pauvre n’avais jamais dû voir Mama Jones remontée comme ça. Il fallait dire qu’elle n’était pas spécialement coutumière du fait. Mais comme tout le monde, parfois, elle ne pouvait se taire et laisser faire quelque chose qui allait à l’encontre de ses principes. La politesse et le respect des autres en faisait partie…d’ailleurs quand la matrone revint face à son engeance cette dernière lui remis ses courses sous les bras arguant que planter les nouvelles pousses de l’automne la calmerai.

Si elle était honnête envers elle-même elle avouerai qu’elle ne faisait que détourner sa chère et tendre maman pour profiter du saltimbanque pour elle seule… Ok elle l’avouait, sans honte aucune même. Sa mère lui jeta un regard en coin, celui qu’elle assimilait pleinement par ‘ je te rappelle que tu nous bassines avec un sois disant amour de ta vie alors tenez-vous comme si c’était le cas jeune fille ‘ qu’Esther laissa glisser. De toute façon Jonathan n’était pas de son âge et ce n’était que ce qui se rapprochait plus ou moins d’un confident, ce n’était pas de sa faute si Chloanne avait suffisamment de soucis pour elle seule sans pour autant en rajouter. Mais c’était marrant que les deux meilleurs amis respectifs de la brune et de son bien aimé se tournent autour… pourvu que cela se finissent bien. Donc Chloanne ne pouvait pas être à l’heure actuelle une oreille de qualité.
Mother Jones s’en alla après un dernier regard lui intimant de se tenir, elle avait déjà fait un esclandre elle n’en ferait pas deux.

Une fois seuls, Esther attrapa par le coude la saltimbanque pour l’emmener dans un endroit un peu plus calme et loin d’oreilles indiscrètes. Pourvu que cela n’engendre pas de rumeur superflue qui peinerait son cher et tendre.

« Écoutes ce que j’ai à t’annoncer n’est pas facile alors… essaye de ne pas flipper d’accord ? Ou alors le moins possible …. »

Ça sonnait comme une déclaration non ? En tout cas comme ça de l’extérieur cela pouvait prêter à confusion. Esther attendit un hochement de tête, un haussement d’épaule, un roulement d’yeux quoi que ce soit avant de poursuivre.

« Avec Emmett, il nous est arrivé un truc grave et si je n’en parles pas je vais devenir dingue… alors tu veux bien être mon confident pour cette fois Jona ? »
C’était vachard d’appeler le blond par un diminutif qu’elle utilisait petite pour l’amadouer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 102

Message#Sujet: Re: Faites des mômes qu'ils disent... feat Esther   Sam 20 Mai - 19:50

Les amis peuvent transformer les mauvais moments en bons souvenirs.

     

Faites des mômes qu'ils disent...
Le choc passé, Jonathan adressait un petit sourire à Mama Jones pour la remercier, ne pouvant pas le faire par la parole. Mais à peine remit, voilà qu’il se faisait harponner par Esther qu’il ne put que suivre. C’est qu’elle avait de la poigne l’air de rien elle ! Il avait beau faire 1m90, il ne put que la suivre en tâchant de ne pas se casser la figure.

Contrairement à elle, il ne se soucié par le moins du monde d’éventuelles rumeurs. Il était clair pour lui que personne ne s’imaginerait qu’il puisse séduire un jour la fille Jones. En fait, il était simplement intrigué de savoir ce qui pouvait bien demander un tel excès de secret tout à coup.

Quand elle commença, il l’écouta en arquant un sourcil. Qu’est-ce qu’il avait encore fait cette fois ? Ou pas… après tout la dernière conversation « ne flippe pas mais » qu’il avait eu, cela avait été avec Déa quand elle lui avait appris qu’elle avait retrouvé son père, un ondin que Jon avait cru mort durant des années, et qu’elle s’était faite passée… pour lui. Au moins depuis ça, il était prêt à tout entendre, même le plus saugrenu. Il réalisait d’ailleurs qu’ils n’en n’avaient pas reparlé depuis. En même temps, victime de l’épidémie qui avait touché le village, il n’avait pas quitté le lit durant des jours, au plus mal.

Stoïque, il attendit alors qu’elle continue. Emmett… C’était qui ça déjà Emmett ? Ayant peu de contact dans le village, il avait tendances à mélanger un peu les noms. Mais l’illumination lui revînt soudain quand il se souvînt d’un type brun tournant autour d’Esther. Ça pouvait bien être le fameux Emmett à bien y réfléchir.

Alors qu’elle lui expliquait ce qu’elle attendait de lui, il lui adressa un petit sourire amusé quand elle lui demanda si pour une fois il voulait bien être son confident. Parce que ce serait une grande première pour eux peut-être ? Peut-être qu’elle était tellement bavarde qu’elle ne réalisait pas que des confidences, elle lui en faisait depuis des années.

Mais la notion de truc grave avait attiré son attention et il l’observait avec une grande concentration. Il n’aimait pas trop l’idée que quelque chose de grave ai pu lui arriver alors d’un petit geste de la tête, il lui fit comprendre qu’il comprenait le sérieux de la situation et l’invitait ensuite à continuer d’un geste de la main.



_________________
I'm only human after all
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 65

Message#Sujet: Re: Faites des mômes qu'ils disent... feat Esther   Lun 22 Mai - 20:04

Avec minutie Esther observait Jonathan ,avec sa différence , il avait tendance à bien exprimer sur son visage ce qu'il pensait. De ce fait, la plupart de ses interrogations et ressentis passaient par son visage balafré. Il y avait eu pas mal d'interrogations, en même temps comment ne pas en avoir quand on se fait happer avec force et rapidité pour être entraîné dans un endroit reculé de la place du marché. oh et en plus demander de ne pas flipper , ce qui de toute évidence faisait déjà commencer le processus de flipette... un mauvais calcul en soit.

Face au visage offert quand elle prononça le nom de son bien aimé, Esther faillit s’énerver, mais elle se retint et préféra s'offusquer à la place.

Emmett, le fils Spencer.... le forgeron...se permis t elle de rajouter pour que l'image mentale de son interlocuteur soit plus fine. Franchement....dire que Jonathan était sauvage c’était vraiment en deçà de la réalité  
 
Vraiment tu devrais sortir plus souvent au village, ce n'est pas en te cachant comme un sauvage que les enfant arrêterons de t'ennuyer , et tous les deux nous ne voulons pas que Ma chère et tendre maman refasse son petit numéro tous les jours.

parce que bon elle allait s'abîmer la voix a force de hurler et ce fatiguerait d'autant plus, c'était précieux une maman comme ça.

Enfin son petit sourire qu'Esther estima être narquois l'agaça...c'est vrai qu'elle c’était plusieurs fois servi de Wentworth comme confident sans son aval , mais là c’était différent et important , le reste ne comptait pas. Voila pourquoi elle demandait son accord.

Heureusement son signe de main lui donna l'occasion de continuer sur sa lancée, il venait de donner son accord il fallait en profiter.
 
Bon alors déjà commençons par le commencement, on est amoureux avec Emmett, genre c'est le bon... et ce qui est encore mieux c'est qu'on le savait avant l'incident.... Ouais j'ai dit Incident ,mais j'aurais du dire accident.

Il fallait l'avouer Esther était une jolie fille et quand elle en avait pris conscience la brune c'était amusée à papillonner d'hommes en hommes rien de grave ou de très long. Mais à présent elle c'était fixée. Elle avait trouvé son homme. et oui elle avait dit accident parce que il lui était arrivé quelque chose de grave, de flippant et de bizarre. elle posa ses mains sur le torse du blond.

- Oui j'ai eu un accident et c'est pour cela que tu ne dois pas flipper ou le répéter, à personne d'accord ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 102

Message#Sujet: Re: Faites des mômes qu'ils disent... feat Esther   Mar 23 Mai - 16:58

Les amis peuvent transformer les mauvais moments en bons souvenirs.

     

Faites des mômes qu'ils disent...
De toutes évidences, Esther n’avait pas apprécié qu’il ne se souvienne pas immédiatement de qui était le fameux Emmett. Mais il avait quand même fini par s’en rappelé après tout. Ce n’était pas sa faute s’il n’avait probablement jamais eu à faire à ce type. La plus grande partie de ce village était incapable de dire comment est-ce que lui-même s’appelait et il ne s’en offusquait pas pour autant. Mais visiblement, dès qu’il était question du forgeron, Esther se changeait en chatte sauvage prête à l’attaque et Jonathan préférait garder cette information en mémoire, on ne savait jamais et on était jamais trop prudent.

Et sa réflexion sur le fait qu’il devait sortir plus souvent était une pique assez basse. Il en avait fait des efforts. Ce n’était pas sa faute si les mères de ses camarades avaient commencé à empêcher les enfants de le voir à cause de son apparence et de son handicape après son accident, déjà qu’il en avait peu étant donné que les parents hésitaient souvent à laisser leurs enfants jouer avec un bâtard dont la mère quelque peu frivole n’avait jamais révélé l’identité du père. Ni si depuis, pas grand monde n’avait jamais fait d’efforts avec lui. Il avait tenté de s’intégrer au mieux par le passé mais les gens perdaient vite patience quand il s’agissait de communiquer avec lui. Alors oui, il avait fini par baisser les bras en comprenant que ce village ne ferait pas d’efforts pour lui. Heureusement, il y avait toujours au moins quelques rares exceptions.

M’enfin, Esther et sa mère ayant prit sa défense à peine plus tôt, Jonathan prit sur lui et encaissa les piques d’Esther les unes après les autres sans chercher à se défendre en attendant qu’elle en arrive enfin au sujet qui semblait lui tenir tellement à cœur.

Elle était amoureuse d’Emmett, ça il l’avait bien compris quelques secondes plus tôt et il était content pour elle. Pour le peu qu’il en savait, le forgeron était semblait-il un bon gars. Mais il fronça des sourcils quand elle lui parla d’un accident. Il n’était pas au courant, et Esther semblait aller bien, heureusement. Est-ce que cela avait été grave ? A en croire la jeune femme, oui pourtant.

Le répéter à personne. A qui Diable risquait-il d’aller répéter quoi que ce soit ? il n’avait pas grand monde à qui répéter des secrets et de toutes manières, ce n’était clairement pas le genre de la maison. Malgré ce que les gens pouvaient penser de lui, il était une personne digne de confiance. Quant à ne pas flipper… Il avait toujours tendances à flipper pour les rares personnes qui lui étaient proches mais soit. Il lui fait alors un petit oui de la tête sans la quitter du regard.



_________________
I'm only human after all
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 65

Message#Sujet: Re: Faites des mômes qu'ils disent... feat Esther   Mer 24 Mai - 11:19

Esther s’énervait toute seule, elle en avait bien conscience, mais elle était incapable de tenir ses émotions dans un cadre tellement l’expérience avait été traumatisante. Alors oui elle avait fait une mauvaise réflexion à un Jonathan qui n’y était pour rien et quand elle le comprendrai elle s’excuserait probablement avec une tarte à la confiture. Parce qu’une douceur affaiblirait peut être sa vilaine pique.

Tout en s’énervant Esther se mit à faire les cents pas, cela devenait de plus en plus évident que la brune avait besoin de parler, de se confier.

« Excuses moi, je suis nerveuse …si je te fais de la peine promis ce n’est pas volontaire … » tenta-t-elle de se justifier.

Après tout elle n’était pas connue pour sa diplomatie et son calme au contraire, si elle n’était pas foncièrement méchante elle était plutôt connue pour son impétuosité et sa vivacité d’esprit.
Finalement la bergère s’installa sur une caisse, son pied battant une mesure folle comme pour essayer de faire partir sa nervosité, sans grand succès au demeurant.

« Bref, comme je te disais avec Emmett c’est plutôt sérieux et on a profité d’un après-midi où on avait chacun un peu de temps pour s’éloigner du village.. »
La bergère haussa un sourcil à sa propre phrase et sur l’image que cela donnait de cette conversation aussi elle mit ses mais face à Jonathan pour éviter toute confusion.

« Non ! Euh …ce n’est pas ce que tu crois promis tu ne connaîtras pas ma vie intime avec mon homme (inexistante au demeurant) …c’est juste que »

Elle se racla la gorge allez Esther courage ce serait bientôt terminé.

« Voilà on a fait une promenade en barque sur le lac, on a chahuté parce que c’est compliqué de rester sérieux avec lui et notre embarcation c’est retournée. La quille m’a frappée et je ne pouvais plus bouger ….j’ai coulé à pic »

Bon aller le plus dur était passé, pour le reste il fallait attendre la réaction du saltimbanque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 102

Message#Sujet: Re: Faites des mômes qu'ils disent... feat Esther   Lun 29 Mai - 10:54

Les amis peuvent transformer les mauvais moments en bons souvenirs.

     

Faites des mômes qu'ils disent...
Esther ne tenait pas en place alors que Jon, lui, restait bien tranquillement immobile, s’adossant à un mur sans cesser de l’écouter.

Il haussa vaguement des épaules quand il entendit ses excuses, comme si cela ne faisait rien. En réalité, c’était juste qu’il avait fini par en avoir l’habitude. Jamais personne ne voulait lui faire de la peine « volontairement » et pourtant, ils ne cessaient jamais bien malgré eux. C’était à croire que le fait qu’il ne réponde jamais, se ne défende quasiment jamais, leurs faisaient oublier de prendre conscience de la portée que pouvaient avoir leurs paroles. Et après on s’étonnait qu’il préfère vivre en retrait.

Toujours contre son mur, Jonathan replia une de ses longues jambes pour appuyer son pied contre la pierre, les bras croisés. La réaction de la jeune femme quand elle réalisa que ses propos pouvaient être mal interprétées le fit rire. Ce qui chez lui se traduisait par exactement tous les mêmes gestes que chez n’importe qui d’autre, le son du rire en moins. Le pire était qu’il n’avait rien cru lui, il l’écoutait juste attentivement. A aucun moment il ne s’était imaginé quoi que ce soit. En même temps, il n’avait pas envie d’imaginer quoi que ce soit ! Il connaissait Esther depuis qu’elle était gamine il n’avait carrément pas envie de l’imaginer dans ce genre de… situations avec son petit-ami.

Mais devant l’air nerveux d’Esther, Jon reprit vite son sérieux pour entendre la suite. Ok, ils étaient allés sur le lac en barque, la barque avait chaviré, ils avaient fini à l’eau et… ? Ils avaient été mouillés, certes. Même s’ils avaient peut-être eu une belle frayeur – un des deux auraient pu ne pas savoir nager – Jonathan ne voyait pas de raison de se mettre dans un état pareil pour si peu.

Ou alors…

Contrairement à la très grande majorité des humains du village, Jonathan savait très bien ce qui vivait dans les profondeurs du lac. Et pour cause, son propre père faisait partie de cette population secrètement enfouie dans cette immense étendue d’eau. Et si c’était ça qui la mettait dans cet état ? Les sirènes étaient généralement discrètes et restaient à l’écart des humains venant au lac mais en coulant, est-ce que Esther en aurait aperçu une par accident ? Il y aurait effectivement de quoi déstabiliser quelqu’un ignorant tous des secrets du village.

Sourcils froncés, il lui fit gentiment comprendre qu’il n’était pas sûr de voir où elle voulait en venir exactement. En même temps, les devinettes et lui ça avait toujours fait deux.




_________________
I'm only human after all
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 65

Message#Sujet: Re: Faites des mômes qu'ils disent... feat Esther   Mer 31 Mai - 10:08

Esther n'arrivait pas à ce calmer durablement même assise elle n'arrivait pas à rester en place. Elle tapait du pied férocement contre le sol qui ne lui avait rien fait. En plus le calme affiché de son interlocuteur n'arrangeait rien, elle aurait voulu le secouer et lui hurler dessus pour se calmer mais ne le ferait pas. Déjà parce que le pauvre bougre n'y était pour rien et que ce serait un peu une agression physique. Bon, ce n'était donc pas un bon plan... mais le voir rire lui fit du bien, enfin un peu, c'était assez rare de le voir rire sans bruit…Autant que l’un d’entre eux s’amuse de cette conversation après tout. Et c’était cocasse il fallait être honnête là-dessus même si totalement hors de propos.

Sur ce joli interlude, Esther reprit ses explications ne pouvant empêcher un certain agacement de poindre alors que le saltimbanque avait l’air de ne pas comprendre le sens de ses mots et de la conversation en général.

Jona… j’ai coulé à pic, Emmett a tenté de me récupérer mais j’étais trop profondément dans le lac. Il y a des choses que je sais, que j’ai ressenties à ce moment, que je ne devrais pas savoir.

L’expérience lui remontait en pleine figure, quoi que l’on dise sur la noyade les ont dit que c’est rapide, que c’est sans douleur, ça ne changeait rien au fait que mourir faisait mal. Et puisqu’il ne comprenait pas ou faisait mine de ne pas comprendre … ce qui revenait au même elle donnerait toute manière. Elle lui donnerait les détails glauques…ceux qu’elle aurait voulu occulter.

Je me rappelle que mon corps cherchait de l’air, voulait de l’air. Mes poumons me brulaient et j’avais froid et puis après j’ai ressenti que mon corps abandonnait la bataille. Au-dessus je voyais Emmett qui nageait désespérément pour me récupérer mais on était tous les deux trop profond, même s’il avait réussi il y aurait eu aucun moyen qu’il remonte à temps. Puis je me suis sentie bien, comme quand tu vas pour t’endormir, la sensation un peu d’être dans un édredon très épais.

Les souvenirs lui remontaient très vite, mais bizarrement ce n’était pas les sensations de son corps qui lui causaient le plus de soucis, mais le souvenir de son bien aimé qui tentait de la récupérer coute que coute, s’il avait juste laissé tomber, s’il l’avait abandonné la brune en avait la certitude, il serait en vie. Rien qu’à cette pensée des larmes lui embuaient les yeux et menaçaient de couler librement.

Ce que j’essaie de te dire, c’est que j’ai eu un accident Jona… et que j’en suis morte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 102

Message#Sujet: Re: Faites des mômes qu'ils disent... feat Esther   Jeu 1 Juin - 18:39

Les amis peuvent transformer les mauvais moments en bons souvenirs.

     

Faites des mômes qu'ils disent...
Esther était très clairement nerveuse et cela se voyait au premier regard mais à part l’assommer, Jonathan ne voyait pas trop quoi faire pour la calmer alors il se contentait de l’écouter gentiment en attendant la révélation. Il ferait quoi si ces doutes étaient avérés et qu’elle avait vu une sirène ou un ondin ? Lui avouer qu’elle n’était pas folle serait sans doute le plus judicieux mais elle voudrait alors savoir comment il pouvait savoir qu’elle n’avait pas rêver et le « en réalité ma mère était une sorcière et mon père est justement un ondin » n’était pas exactement le genre de révélation facile à faire à une villageoise qui, il le pensait, ignorait tous des créatures peuplant les environs. Alors dans l’immédiat, il attendait la suite.

Étrangement, quand elle continua son récit, elle ne fit toujours pas référence aux habitants du lac. Elle n’était pas du genre à faire durer le suspense, elle les aurait déjà évoqués à présent. Jonathan en vain à comprendre qu’il avait peut-être fait sauf route dans ses suppositions. Mais alors quoi ? Pourquoi est-ce qu’elle se mettait dans un état pareil ?

Peu à peu, alors qu’elle se montrait plus clair dans ces explications, Jonathan commença à comprendre la véritable raison de sa nervosité. D’ailleurs, elle finit par le lui confirmer un instant plus tard.

Il resta ne cherche pas à répondre tout de suite. Fronçant les sourcils, il fit quelques pas en rond, très clairement en pleine réflexion intense. Un couple d’amoureux, une mort accidentelle dû à l’un des quatre éléments…

Après un court instant, il se décida enfin à sortir le petit calepin aux couvertures amovibles rafistolées en cuir qu’il portait toujours sur lui ainsi qu’un crayon. Il trouva rapidement une page encore vierge et se mit à griffonner rapidement avant de le montrer à Esther.

Sur la page, un seul mot avait été écrit de cette écriture particulièrement harmonieuse et calligraphiée qui était propre à Jonathan et qui surprenait toujours ceux qui n’en n’avait pas l’habitude : Myrihande ?

Les sorciers du côté de sa mère avaient longuement étudié les différentes espèces de créatures et il en restait encore de vieux livres rangés chez lui dont il avait hérité à la mort de sa mère avec la maison. Il n’avait pas souvenir d’avoir déjà rencontré de myrhiandes, où alors il l’ignorait, mais il se souvenait vaguement avoir lu 2-3 choses à leurs propos. Il faudrait qu’il se replonge dans les vieux volumes poussiéreux.



_________________
I'm only human after all
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 65

Message#Sujet: Re: Faites des mômes qu'ils disent... feat Esther   Ven 2 Juin - 10:07

La réaction de Jonathan la laissa perplexe, un peu déçue aussi elle devait l’avouer. Il n’avait fait aucun geste envers elle alors qu’elle lui avait avoué un lourd secret qui la pesait. Il aurait pu lui mettre une main sur l’épaule en signe de réconfort parce qu’elle pleurait, voire, soyons fous l’enlacer. Comment pouvait-il être aussi indifférent à son mal-être ? Bien sur sa révélation pouvait secouer son interlocuteur mais il n’avait pas l’air choqué …Bah quoi alors apprendre qu’elle était morte ne lui faisait pas plus d’effet ? Apres tout elle c’était peut-être imaginée qu’ils avaient une sorte de relation privilégiée mais il aurait aussi bien pu durant tout le temps où il travaillait pour eux la considérer comme une mouche qui l’empêchait de d’accomplir son ouvrage. C’était cela alors ? Il la voyait comme une nuisance ?

La brune fit quelques pas en arrière, comme pour ce remettre d’un choc invisible, alors que le blond tournait en rond en pleine réflexion. Il allait lui sortir quoi à présent qu’elle était folle ? Qu’il fallait qu’elle voie un médecin ?

Le pire était à venir, il sortit son carnet pour y griffonner quelque chose. C’était une bonne technique, cela permettait de ne pas avoir a deviner ce qu’il voulait dire et passer de long moment inconfortables à tenter de ce comprendre. En plus le saltimbanque avait une écriture extraordinairement soignée et cela ne manquait pas, a chaque fois de faire son petit effet.
Quand il présenta son calepin, la brune reçut un coup de massue. Au sens figuré hein, il manquerait plus que ça, qu’elle se fasse agresser. Mais … Comment connaissait il ce mot ? Ce n’était pas comme si les myrihandes faisaient parties de légendes ou d’un folklore voire qu’elles personnifiaient une symbolique, comme l’animalité de l’homme pour les loups garous. Elle s’entendit dire d’une voix blanche

Comment tu connais ce mot …

Sans nul doute que le blond avait pas mal de choses à lui dire et Esther s’assurerait que cela soit avec sujet verbe et complément….quitte à ce qu’il noircisse entièrement son fichu carnet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 102

Message#Sujet: Re: Faites des mômes qu'ils disent... feat Esther   Lun 5 Juin - 14:04

Les amis peuvent transformer les mauvais moments en bons souvenirs.

     

Faites des mômes qu'ils disent...
Certes, Jonathan n’avait pas montré autrement de réaction de soulagement à l’annonce d’Esther. Elle était envie et en pleine santé après tout. Et bon, Jonathan et le effusions, cela avait toujours fait deux. Il se sentait tellement maladroit quand il s’agissait de montrer ses émotions qu’il préférait encore éviter de le faire de peur de se ridiculiser. La dernière fois que quelqu’un l’avait prit dans ses bras, il avait tout du long hésité entre le soulagement et le traumatisme profond. A ce niveau-là il ne pouvait pas nié avoir plus hérité du côté sauvage de son père que du côté trop tactile de sa mère.

Quand il eut griffonné son petit mot, la réaction d’Esther ne se fit pas attendre. Cela confirmait ses soupçons et de plus, au moins, cela lui prouvait qu’elle avait conscience de ce qui lui était arrivé et de ce qu’elle était devenue. Une bonne chose parce que Jonathan et sa pédagogie qui était de loin pas un exemple, c’était mal imaginé devoir le lui expliquer. Mais la pauvre avait blêmi d’un coup sous l’effet du choc et pour tenter de la rassurer un peu, il lui adressa un petit sourire qui pouvait facilement se traduire par un « You know nothing, Esther Jones » taquin avant de lui faire signe de le suivre. Il fallait avouer que la place du marché du village n’était pas exactement le lieu le plus approprié pour ce genre de conversation avec toutes les oreilles qui trainaient. Jonathan était déjà épaté que l’épisode de la fête du village n’ai pas fait plus de ravages que cela. Il n’y avait pas à dire, les créatures étaient douées pour cacher leur secret auprès des humains.

Jonathan se mit alors en route d’un bon pas, quittant le village tout en faisant signe à Esther de se montrer patiente, qu’il répondrait à ses questions tout à l’heure. Plus exactement, arrivés chez lui étant donné qu’après quelques minutes, ils se retrouvèrent devant la petite maison qui avait clairement connu des jours meilleurs. Le jardin devant l’entrée avait depuis longtemps reprit son état sauvage à l’exception du petit potager sans grandes prétentions. Une fois entrés, Jon la conduisit directement à la cuisine. Le capharnaüm de la demeure n’avait pas beaucoup changé. Rien n’était sale dans le sens dégoûtant du terme mais un bon tri par le vide n’aurait pas été un luxe. Tout comme l’investissement dans du mobilier un peu plus harmonisé. En effet, ne serait-ce que dans la cuisine, les 4 chaises entourant la table étaient toutes les 4 dépareillées. Sans parler de la vaisselle ou pas un seul verre, pas une assiette ni un couvert n’avaient la chance d’avoir son jumeau. Et si tout était effectivement propre, rien à redire là-dessus car même la poussière avait été faite, le rangement lui semblait clairement… approximatif.

Jon fit signe à Esther de s’asseoir puis il disparut en direction du salon. Les livres s’y entassaient par tours, l’antique bibliothèque étant déjà pleine. Mais comme la plupart des gens désordonnés, Jonathan s’y retrouvait parfaitement et il ne mit que quelques secondes à trouver le petit et vieux livre défraichit qu’il cherchait et qui portait le nom de son grand-père sur la page de garde.

Il revint alors à la cuisine et ouvrit le bouquin à une page bien spécifique où commençait un chapitre sobrement appelé « myrhiandes » et il le montra à Esther. Le texte n’était pas bien étoffé et expliquait juste rapidement comment un couple de myrhiandes revenaient à la vie. Il y avait juste une note spécifiant que selon des observations, ces personnes avaient dès lors un pouvoir sur l’élément qui caractérisait leur décès. Et c’était tout. Rien de plus. Le tout tenant sur simplement deux pages se faisant face.




_________________
I'm only human after all
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 65

Message#Sujet: Re: Faites des mômes qu'ils disent... feat Esther   Mer 7 Juin - 11:17

Esther aurait voulu s’énerver, le secouer peut être même le frapper mais elle n’en fit rien. C’était important pour elle après tout son passage d’humain à myrihande ce n’était pas comme si elle lui avait avoué une de ses bêtises ou son dernier coup de cœur …. Le profond rejet qu’elle avait ressenti venant du saltimbanque lui avait coupé l’envie de toute velléité envers sa personne. Elle n’aurait pas voulu grand-chose, une tape sur l’épaule peut être mais il ne fallait pas s’attendre à ce genre là avec le blond. Esther le comprenait à présent, même son sourire taquin ne lui fit rien. Elle le suivit mollement et docilement en dehors du coin où ils étaient, comme anesthésiée.

D’abord la place, puis l’extérieur du village pour arriver chez Wentworth la maison ne payait pas de mine. Il manquait des travaux de rafraichissement flagrant ainsi qu’a l’intérieur un gros gros gros rangement et un don conséquent à la bibliothèque au vu de tous les livres qui s’entassaient.

Il en ressorti de ce bordel conséquent un petit livre comparé aux autres qui portait le nom de Wentworth, un aïeul sans aucun doute. Le blond lui ouvrit la page sur ce qui devait être le chapitre myrihande, avec pas grand-chose dessus deux malheureuses pages qui se faisait face dont l’une était prise rien qu’avec un beau chapitre calligraphié, pas de doute il prenait son écriture soigné de cet aïeul.

La brune aurait voulu déchirer les pages, pour garder le secret et faire de la peine au saltimbanque enfin avoir une réaction un peu plus violente qu’à présent. Mais elle maintint la position de sa main bien sur l’ouvrage juste au-dessus de la charnière. Le nombre d’explications qu’il lui devait ne faisait que croitre.

Je vois que je ne suis pas la seule à avoir des secrets…je ne sais pas si cela me rassure en fait.

Elle leva son regard lasse sur le blond, espérant …quoi au final ? Des réponses ? Des excuses ?
Etait-ce véritablement ce qu’elle voulait ?

Je peux espérer des explications ? Tu peux noircir ton cahier si besoin je t’en offrirai un autre.

Elle avait dit ces mots d’une voix très calme qu’il ne lui allait pas le moins du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 102

Message#Sujet: Re: Faites des mômes qu'ils disent... feat Esther   Mer 14 Juin - 11:27

Les amis peuvent transformer les mauvais moments en bons souvenirs.

     

Faites des mômes qu'ils disent...
La situation était délicate. Jonathan ignorait ce qu’Ether savait au sujet des créatures peuplant le village. Le secret était bien gardé depuis des siècles et lui-même ne lui en aurait jamais parlé – quand bien même il n’était qu’un humain – si elle-même n’était pas devenue une créature. Mais maintenant qu’elle avait basculé dans la face cachée de leur petite communauté, autant qu’elle sache ce qu’il en était une bonne fois pour toute. Après tout, elle était une myrhiande désormais, elle devait donc être mise dans le secret. Ce qui menait Jonathan à ses premières questions qu’il écrivit rapidement : « Comment as-tu su ce que tu étais ? Où as-tu entendu le mot Myrhiandes ? Et qu’est-ce que tu sais d’autres ? ».

Il préférait y aller par épate, on ne savait jamais. La situation devait déjà être bien assez déstabilisante pour elle et il voulait lui épargner un choc trop rude en lui déballant tout d’un coup alors autant commencé par lui demander ce qu’elle savait exactement. Peut-être savait-elle pour les autres créatures après tout ? Et pour la menace qui planait sur elles.

Jonathan posa amicalement sa main sur celle d’Esther avec un petit sourire avant d’écrire à nouveau : « Tu n’as rien à craindre ici, tu peux parler librement ». il avait beau avoir un côté très sauvage, Jon était capable d’une très grande empathie quand il le voulait bien.

Tout en attendant sa réponse, il se releva et mit de l’eau à chauffer sur la cuisinière semblant dater d’un autre siècle. Au même instant, une boule de poil se faufilait par la porte pour venir escalader les vêtements du saltimbanque avec une agilité experte. Jonathan gratouilla machinalement la petite tête douce, entre les deux oreilles, avant de refermer doucement sa main autour du corps allongé pour déposer la bestiole sur le plan de travail avant de récupérer une poignée de graines et de fruits qu’il déposa dans une petite soucoupe à son attention. Laissant la fouine se nourrir, il se tourna à nouveau vers Esther avec un regard bienveillant.




_________________
I'm only human after all
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 65

Message#Sujet: Re: Faites des mômes qu'ils disent... feat Esther   Sam 17 Juin - 12:03

Bon au final quand il était chez lui, dans ses murs, Jona faisait preuve de beaucoup plus d’amicalité que dehors. Apres tout c’était quelque part logique, puisque les autres le rejetait globalement dehors était un peu compliqué pour lui surtout quand il n’était pas en représentation. En tout cas cela faisait un bien fou à la brune qui abaissa ses défenses, cela se vit clairement car elle soupira en fermant un instant les yeux. Sans compter que c’était encore à elle de faire la conversation, le bougre ne voulait pas la mettre au courant de ses connaissances préfèrent la jauger avant de dévoiler ce qu’il savait.

La brune allait accéder à sa demande et nombreuses questions mais il ne valait mieux pas qu’il s’y trompe, il aurait droit lui aussi a sa part de réponses à fournir.

Apres notre noyade, on était vraiment terrifiés par ce qu’il nous arrivait, on a plus ou moins rasé les murs et j’ai trouvé une autre personne qui semblait, enfin à peu de choses près, être dans la même situation que moi… c’est de cette dernière que je sais ce que je sais…ce qui est autant que ton bouquin.

A savoir le nom de myrihande, la façon d’en devenir un et le pouvoir associé. Le reste demeurait bien obscur. Quand il se détourna d’elle pour faire son thé et nourrir la …fouine qui vivait a ses cotés Esther sentit qu’elle pouvait se permettre de jouer un peu. Ils étaient bien à l’écart de toute civilisation et Jona avait donné sa parole qu’il ne caftera pas, mais un souvenir désagréable lui revint en tête.

Oh et j’ai compris qu’il fallait se méfier des Hellsing…

La petite conversation sois disant anodine qu’elle avait eu avec son ancien petit ami l’avait glacée pour un très long moment. Oh bien sûr ils avaient papoté comme deux vieux amis, mais on ne connaissait pas le nom de créatures que l’on ne fréquentait pas et on ne côtoyait pas amicalement ce type de personnes quand on avait ce genre de regard. Un regard de chasseur déterminé à abattre sa proie.

Tu me laisse servir le thé ?

Cela sous entendait « me laisses-tu faire une démonstration de mes pouvoirs ? ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 102

Message#Sujet: Re: Faites des mômes qu'ils disent... feat Esther   Lun 19 Juin - 18:10

Les amis peuvent transformer les mauvais moments en bons souvenirs.

     

Faites des mômes qu'ils disent...
Jonathan écoutait religieusement Esther. Les Myrhiandes étaient les créatures les plus mystérieuses du village. Les fées, les sirènes et les sorciers naissaient ainsi. Les loup-garous et les vampires le devenaient par contamination mais les myrhiandes… Il ne savait pas vraiment comment est-ce que deux individus pouvaient ainsi se transformer suite à leur mort. Et pour être franc, Jonathan n’avait jamais autrement cherché à en savoir plus non plus. Il savait tout ce qu’il y avait à savoir sur les sorciers de par sa mère et s’était bien évidemment renseigné sur les sirènes et ondins mais pour le reste. Plus les lycans et les vampires se tenaient loin de lui et mieux il se portait.

Quand elle en vînt à parler des Hellsing, Jon lui adressa une petite grimace qui confirmait ses dires. Il n’avait jamais eu à craindre la famille de chasseurs étant donné que lui-même n’était qu’un humain mais il se souvenait très bien de la manière dont sa mère les craignait. Elle n’avait jamais voulu qu’il fréquente leurs enfants. Jonathan en avait gardé cette sorte d’animosité à leur encontre. Ils les évitaient, ne les connaissaient d’ailleurs que de vue. Car s’il lui-même ne craignait pas grand-chose en tant que fils de deux créatures, ses amis eux pouvaient être en danger.

Quand elle proposa de servir le thé, il la laissa faire en s’asseyant tranquillement à table. I avait déjà vu de nombreux pouvoirs à l’œuvre mais cela l’intriguait toujours quand même. Il avait longtemps jalousé les grands pouvoirs de sa mère d’ailleurs – durant son enfance et son adolescence – frustré de ne pas avoir pu en hérité à cause des origines magiques de son géniteur.

La vie d’humain était peut-être plus paisible ici mais c’était frustrant pour les humains « comme lui », à savoir ceux nés humains de par le fait que leurs parents étaient deux créatures de races différentes. Il savait tous des créatures, de la magie, de leurs pouvoir mais lui-même n’en n’avait pas hérité.

Quoi qu’il en soit, Esther semblait avoir oubliée qu’elle avait à tout prix voulu savoir comment il savait tout ça et cela lui convenait plutôt bien.

D’un geste de la main volontairement théâtrale, il l’invita à faire preuve de ses nouvelles capacités.




_________________
I'm only human after all
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 65

Message#Sujet: Re: Faites des mômes qu'ils disent... feat Esther   Mer 21 Juin - 18:02

D’un geste de la main volontairement théâtrale, il l’invita à faire preuve de ses nouvelles capacités.
Gigotant un peu sur sa chaise, Esther ce concentra ce n’était pas que l’exercice était compliqué, plus qu’il s’agissait là de précision et de finesse dans l’exécution. Bouger grossièrement des volumes important était toujours plus faciles Doucement elle fit sortir l’eau de la théière en un filet, ce dernier tourna sur lui-même avant de ce séparer en deux et remplir les tasses. D’un mouvement de la main elle fit prendre une forme de cœur puis d’étoile à la vapeur qui s’échappait.

Tu crois qu’avec ce genre de démonstrations je pourrais aussi me lancer comme danseuse de l’eau ? Je suis certaine que cela rendrait bien, en miroir avec toi … demande t elle avec un petit rire

Puis elle écarta sa tasse légèrement et remis le liquide ambré en suspension après tout il fallait bien qu’elle montre un petit peu plus… pas tout car certains de ses capacités faisaient froid dans le dos. Pour le moment elle se contenterai de juste faire du froid. Jona pourrait ne pas prendre bien ses dons les plus sombres.

Mais avec cette chaleur, boire un thé aussi chaud c’est désagréable ...

Doucement, le liquide se parait de millions de petits cristaux jusqu’à devenir opaque comme de la neige, il restait malléable et la bergere joua un peu à lui faire prendre des formes incongrues.

La vilaine Esther qui joue avec de la nourriture… fit elle sur le ton de la réprimande, sauf qu’il en n’était rien elle jouait et s’en amusait.

La neige de thé revint dans sa tasse pour se figer totalement, devenant une sorte de gros glaçon qu’elle posa sur la sous tasse

Et voila ! Alors ça en jette hein ?

Bon son thé était gelé en dôme dans la soucoupe, mais d’un mouvement de doigt elle lui fit reprendre sa forme liquide et retourna sagement dans sa tasse. De là la bergère but une gorgée de thé froid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 102

Message#Sujet: Re: Faites des mômes qu'ils disent... feat Esther   Lun 3 Juil - 15:45

Les amis peuvent transformer les mauvais moments en bons souvenirs.

     

Faites des mômes qu'ils disent...
Tout en reprenant place, Jonathan regardait Esther faire. Certains auraient probablement été médusé mais Jon avait grandi entouré de magie, il la voyait à l’œuvre depuis qu’il était tout gamin mais c’était tout de même intéressant à voir car il n’avait jamais vu une myrhiande faire une démonstration de ses pouvoirs.

La question de la jeune femme amusa Jonathan qui reprit son calepin pour écrire rapidement.

« Je n’ai aucun pouvoir moi. Je ne triche pas avec de la magie ».

Mais Esther semblait bien trop emballée pour s’arrêter maintenant et il la laissait sagement faire. Toutefois, son expression amusée s’estompait peu à peu alors qu’il commençait à froncer des sourcils. Esther était une myrhiande de l’eau… Son pouvoir était donc de manipuler l’eau, pas la température ! ça, c’était plutôt du ressort du feu ou de l’air non ? Y avait-il un point sur sa condition qu’elle ne lui avait pas révélé ? La dernière personne qu’il avait vu faire geler de l’eau brûlante était sa propre mère et elle avait dû user d’un sortilège pour cela. Esther n’était pourtant pas une sorcière, il en était certain. Il faudrait qu’il se renseigne sur la question.

Esther s’amusait comme une gamine mais Jonathan ne cessait de froncer des sourcils jusqu’à ce que son thé retrouve sa forme liquide dans sa tasse. Il en prit une gorgée, plus par curiosité que par soif. Le liquide était bel et bien froid. Tout en buvant, il passait en revue encore et encore tout ce qu’il avait appris sur les myrhiandes, autrement dit pas grand-chose malheureusement.

Quand elle lui demanda si cela « en jetait », il fit mine de réfléchir un moment avant de reprendre son crayon « Mouais, pas mal » écrivit-il en se retenant de rire. Il n’allait quand même pas lui avouer qu’il était abasourdi par le fait qu’elle avait fait preuve d’un pouvoir qu’il n’aurait jamais pensé possible chez une myrhiande de l’eau quand même.

Après quelques secondes d’hésitations, il écrivit ensuite « Et Emmett ? Il le vit comment lui ? ». Après tout, lui aussi devait être passablement retourné par les évènements, non ?




_________________
I'm only human after all
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Faites des mômes qu'ils disent... feat Esther   

Revenir en haut Aller en bas
 
Faites des mômes qu'ils disent... feat Esther
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faites entrer l'accusé
» Ne vous faites pas de mauvais sang
» Qu'est-ce que vous faites à cette heure ?
» Que faites-vous en ce moment ?
» Comment vous faites vos signature avec les pokemon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Place du marché-