Partagez | 
 

 Planter et prospérer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 65

Message#Sujet: Planter et prospérer    Ven 19 Mai - 19:57

Esther était une jeune femme active, il lui fallait une routine plus des petits extras à coté pour garder son esprit alerte et son corps tonique. Aussi alors que l’été se finissait, elle c’était mise en devoir de s’occuper de l’allée de la maison familiale et quoi de mieux de joindre d’utile à l’agréable avec une bordure d’arbres fruitiers? oui ils en avaient déja dans un coin de leurs prés mais si elle s'en occupait bien ils pourraient avoir de plus grands revenus ....
Dans cette optique la brune avait réussi à obtenir quelques plans un peu frêles à partir de pépins. Il lui fallait donc à présent les planter. Néanmoins si le bon sens avait fait ses preuves la brune connaissait ses limites en matière d’horticulture et de botanique, il y avait une autre personne qui possédait des connaissances bien plus vastes qu’elle sur le sujet.

C’était donc cette dernière qu’elle allait consulter. Bien sûr en matière de plantes il y avait un maitre incontesté, un champion toutes catégories, un génie hors normes, qui avait transformé le jardin d’une vieille dame en jungle tropicale …. enfin selon la voisine de cette dernière, Madame Grindberg et elle exagérait. Pourtant Esther c’était évertuée a demander pendant un long moment à la mamie comment elle faisait sa ténacité avait vaincu et elle avait eu le nom de cet As de la botanique

Sven Thorsten

Esther s’y dirigeait donc, légère et insouciante au travers du village jusqu’à destination. Elle toqua une fois à la porte, attendit un peu et recommença.

Comme la curiosité était l'une des qualités dont on l'avait doté elle se hissa sur la pointe des pieds et chercha derrière les légers voilages de fenêtre s'il était présent ...Après tout il pouvait être occupé ou simplement non présent.... s'il n'était pas chez lui , ou diable pouvait il être ? Hummmm il aidait l'archiviste régulièrement et les enfants .

Peut être mais si elle se mettait à sa recherche elle risquait plus de le louper qu'autre chose .
La brune avait la patience en défaut, mais elle se consola et occupa son esprit en réfléchissant aux nouvelles espèces qui seraient sur leur allée.

Enfin le brun arriva, ne pouvant masquer sa joie de le voir , Esther lui fit un sourire radieux, que son bien-aimé définissait également comme conspirationniste ou " je sais ce que tu as fait....Avoues "

"Monsieur Thorsten, madame Grindberg m'a tout dit ....."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 258

Message#Sujet: Re: Planter et prospérer    Ven 19 Mai - 20:30



❝Planter et prospérer❞
Sven & Esther
Les derniers jours avaient été particulièrement difficiles. La mort de Nessa avait été dévastatrice sur Sven qui en avait perdu son sourire et sa bonne humeur habituelle. Il avait pleuré, énormément. Le plus difficile avait été de retourner au travail car avant d’être sa compagne, la sirène avait également été sa collègue et ne plus croiser son beau sourire dans les couloirs de la petite école avait été une rude épreuve. Mais désormais, ses yeux étaient secs. Son chagrin était toujours là, enserrant son cœur, mais c’était comme s’il n’avait plus de larmes à verser à présent. Alors depuis, il s’efforçait de faire bonne figure. Le cœur n’y était pas forcément et cela se ressentait pour ceux qui le connaissait mais après la douleur et le chagrin, il avait atteint la résignation et l’acceptation. Il avait perdu Nessa, jamais rien ne personne ne pourrait la lui ramener mais il savait aussi que son Amour n’aurait jamais voulu qu’il se laisse abattre. Au contraire, elle aurait voulu qu’il continue à vivre, qu’il fonde cette famille dont ils avaient rêvé. Et en mémoire de sa belle, Sven avait l’intention de se remettre. C’était juste qu’actuellement, cela lui semblait impossible.

Après sa journée d’enseignement, il était rentré directement chez lui pour filer droit dans sa baignoire, comme si l’eau était capable de noyer son chagrin.

Quand il en ressortit, il passa un pantalon, une chemise qu’il laissa dehors et ne prit pas la peine d’attacher ses cheveux long et humide qui dégoulinaient encore un peu dans son dos. Il avait des devoirs à corriger et avait la ferme intention de s’y mettre. Rien de bien compliqué étant donné qu’il enseignait dans les petites classes. Ainsi, les devoirs se limitaient en majorité à des lignes de lettres tracées maladroitement par des petites mains encore malhabiles et son travail à juste s’assurer qu’elles ressemblent bien, dans le cas présent, à des lettres F.

Il était sur le point de se mettre à la tâche quand il entendit toquer à la porte. D’habitude d’un naturel très social, Sven se contenta de lever la tête sans bouger du canapé où il s’était installé avec ses copies. Il en avait marre des visites de proches venus lui remonter le moral. Il attendit un instant et n’entendit plus rien. Très bien. Mais déconcentré, il en profita pour se relever et sortir chercher du bois pour la cheminée par la porte de derrière. Ce fut depuis son jardin, très fleurit, qu’il vit la jeune femme qui faisait le pied de grue devant la porte principale. Alors, les bras chargés de bûches, il contourna la petite maison pour aller vers elle.

Elle lui adressa un immense sourire qui le prit de court. Depuis la mort de Nessa, tout le monde le regardait avec un air attristé et il devait reconnaitre que cela faisait du bien de voir quelqu’un de souriant. Enfin autres que les petits de sa classe.

Mais sa plus grande surprise fut quand elle lui parla de Madame Grindberg. Houlà… Depuis le meurtre de Nessa, Sven se méfiait plus que jamais des rumeurs. Elles pouvaient être plus que mortelles dans la région. Mais qu’avait bien pu raconter la vieille voisine de sa grand-mère au juste ? Madame Grindberg, comme la majorité des humains du village, ignorait tous des créatures peuplant les environs. Ainsi, elle ignorait également que Sven et sa famille étaient des fées. Et donc, enfin, elle ne savait pas pour le pouvoir de Sven. Elle le soupçonnait juste d’avoir une recette d’engrais particulièrement efficace qu’il gardait caché.

Je… ne suis pas sûr de comprendre…
, répondit-il en observant la jeune femme avec étonnement.


© Pando

_________________
In a time of treason
Is there time for trust ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 65

Message#Sujet: Re: Planter et prospérer    Sam 20 Mai - 14:05

Enfin sa pseudo patience avait payé, puisque bientôt, les bras chargés de bois Sven venait à sa rencontre. Visiblement fatigué si on en croyait les armoires sous ses yeux et son air triste, pourtant il n’avait rien eu de grave ….oh oui si on omettait vaguement que son dernier béguin en date c’était terminé mal. Par mal il fallait entendre une rupture type la mort qui nous sépare tout ça … Mais également cela datait d’un bout de temps et donc il fallait le bouger un peu, gentiment quand même, mais le bouger néanmoins. A force de voir des visages tristes de compassion, il allait en finir dépressif déjà qu’il avait toutes les raisons de l’être.

Esther savait que déjà avant leur incident de barque si elle perdait son bien-aimé elle se serait laissé dépérir. Mais avec la confirmation de leur lien, dès qu’il aurait succombé elle le rejoindrait dans la seconde …ce qui si songer à la mort de son compagnon la dérangeait, étrangement l’issue ne lui faisait rien. C’était peut-être ça d’être myrihande… allez savoir hein.
La bergère en revint à ses moutons, après cette digression mentale elle revint au sujet de sa visite.
Et fronça les sourcils. Fort.

Non parce qu’une mamie la mène en bateau c’était une chose, mais deux c’était improbable surtout après le presque harcèlement qu’elle avait mené… hum….

« Non seulement Madame Grindberg m’en a parlé, mais c’est sa voisine, votre grand-mère qui me l’a confirmé … alors je crois que vous comprenez très bien de quoi je parle »

Esther n’était pas imposante, elle ne faisait peur qu’a ses moutons et Emmett la charriait tout le temps quand elle prenait cet air méfiant avec ses sourcils froncés. Peut-être que Sven ne voulait pas que cela se sache de peur d’avoir toute une armées de mamies qui se disputaient ses faveurs et puis en cherchant bien c’est vrai que niveau masculinité être bon en horticulture c’était moyen ça faisait peut être fondre des mamies, mais surement que Sven les aimaient plus jeunes. Elle se rapprocha de lui, pour glisser sur le ton de la confidence

« Je sais que vous avez un « truc » avec les plantes, alors je veux en profiter »

Un truc, ça comprenait tout et n’importe quoi, des techniques, un engrais spécial, un pacte avec des esprits de la nature … allez savoir. Une chose était sure, Esther ne lâcherait pas l’affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 258

Message#Sujet: Re: Planter et prospérer    Sam 20 Mai - 19:34



❝Planter et prospérer❞
Sven & Esther
Ses bûches toujours dans ses bras, Sven observait la jeune femme avec un air un peu égaré, et il devait avouer qu’il l’était quelque peu.

Mais que Diable avait bien pu lui dire la vieille Grindberg qu’aurait pu confirmer sa propre grand-mère ? La nature des créatures était un secret généralement plutôt bien gardé, à quelques détails près dont Sven se serait bien passé, et vue la situation qu’il vivait actuellement, il imaginait très mal sa grand-mère aller crier sur tous les toits qu’ils étaient des fées et que son petit-fils avait un grand pouvoir sur Mère Nature.

Non, une fois la surprise initiale passée et quand il fut capable de se remettre à réfléchir, il songea à une explication bien plus logique. Sa grand-mère, voyant débarqué une belle jeune fille venant lui poser des questions sur Sven, avait sauté sur l’occasion pour vanter les mérites de ce dernier dans l’espoir que la Demoiselle, poussée par la curiosité, viendrait le voir. Merci mamie… Aucun doute que cela devait partir d’une bonne intention mais c’était peut-être un peu tôt pour que sa famille resonge à ce genre de choses non ? Nessa n’était morte que depuis 3 semaines après tout.

De plus, la dernière chose dont Sven avait envie, c’était de se faire remarquer. Un Hellsing connaissait son secret, sa nature féerique, et coïncidence ou pas, quelques semaines après cette révélation, sa petite amie sirène avait été très vraisemblablement assassinée. Alors forcément, quand une jeune femme débarquait chez lui en se vantant de connaître son secret avec les plantes, il n’était pas vraiment rassuré. D’autant qu’il ignorait totalement que la Demoiselle était devenue elle aussi une créature.

J’ai juste la main verte, répondit-il en haussant des épaules avant de se tourner vers la porte et de la désigner d’un geste du menton, faisant quelque pas dans l’allée bordées de superbes massifs de fleurs. Je peux vous demander de l’ouvrir ?

En posant sa question, il leva légèrement ses bras chargés de bûches qui lui posaient un petit problème pour accéder à la poignée de la porte. Il avait laissé celle de derrière entrouvert justement à cause de cela mais quant à être devant l’entrée principale.

Mais pourquoi vous me parlez de ça au juste ?


© Pando

_________________
In a time of treason
Is there time for trust ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 65

Message#Sujet: Re: Planter et prospérer    Lun 22 Mai - 20:01

Vraiment  il n'y mettait pas du sien, il avait quelque chose à cacher ou quoi ? Bon certes les plantes c'est pas le meilleur moyen de draguer de la jeune fille fraîche pour avoir une famille, mais pourquoi diable se dévaloriser à se point alors qu'une personne venait, jolie de surcroît, pour vos mérites? Mystère, alors quand il lui demande si elle peux ouvrir la porte elle se contente de luis sourire, un sourire amical qui pourrait être gentil si elle associait ce dernier avec le geste.

Sauf qu'il n'en est rien, elle reste stoïquement à sa place les mains croisées et ballantes, il veut faire son difficile, elle peut l'être également et à ce petit jeu il peut être sur d'avoir un adversaire combatif.

Oui vous pouvez me demander, je vous en prie ....contrairement à vous j'ai les mains plutôt libres.


Comment ça c'est mesquin ? Mais non, c'est juste de la sémantique et pure taquinerie envers quelqu'un qui ne fait visiblement pas d'effort envers elle. Donc pourquoi en faire de son coté?

Elle se glisse alors devant la poignée , pour empêcher Sven d'ouvrir cette porte avec son coude ou un autre membre à sa disposition, le but étant qu'il fasse appel à elle pour qu'après  elle puisse utiliser son savoir.

Les Jones sont peut être des gentils , mais ce ne sont pas des serpillières.

Je ne comprends pas pourquoi vous faites si peu cas de vos capacités exceptionnelles concernant les plantes...j'ai vu le jardin de votre grand mère , enfin il faut plus qu'une bête "main verte" pour obtenir des résultats pareils... parce que de mon coté je me débrouille plutôt correctement et jamais je n'ai obtenus de tels résultats alors ....

Elle fit à nouveau un sourire, cette fois ci honnête, après tout elle le complimentait sur une véritable qualité à ses yeux. Elle s'éloigna de l'embrasure de la porte  pour que son interlocuteur puisse apercevoir la poignée désirée, c'est que ça devait tirer sur ses muscles tout ce bois non ?

M'inviteriez vous à entrer si je consens à vous ouvrir la porte ? j'ai toujours besoin de vous ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 258

Message#Sujet: Re: Planter et prospérer    Mar 23 Mai - 16:35



❝Planter et prospérer❞
Sven & Esther
Sven ne cessait d’observer la jeune femme avec des yeux écarquillés. Les bûches commençaient à peser et ses cheveux encore humides dégoulinaient dans son dos, mouillant sa chemise ce qui commençait à lui donner froid.

Et elle, elle restait plantée là à le faire languir. Pire encore, elle s’arrangeait même pour lui barrer le passage menant à la porte de sa propre maison. De plus, elle l’interrogeait comme s’il avait été coupable d’un crime alors qu’il n’était question que de jardinage. Stupéfait, il ne savait même pas quoi répondre et se contentait de l’observer en attendant qu’elle se décide à agir au lieu de les obliger à rester planté là.

Sa dernière question le sortit enfin de son mutisme et il lui offrit un regard encore plus étonné, comme si elle lui demandait la chose la plus étrange du monde.

Ben euh oui… Je ne vous aurais pas demander de bien vouloir ouvrir la porte sinon
, répondit-il presque piteusement avec un frisson quand un coup de bise passa dans son dos mouillé. Cela coulait de source pour lui, il n’aurait pas demandé à quelqu’un ayant émis le souhait de lui parler de lui ouvrir la porte pour la lui claquer au nez ensuite.

Toutefois, il profita que la poignée soit à nouveau accessible pour l’actionner lui-même d’un coup de coude en regardant la jeune femme comme si elle venait de débarquer d’une autre planète.

Vous préférez du thé ou du café ?, l’interrogea-t-il tout en se glissant dans le couloir de l’entrée avant de directement prendre sur sa droite pour entrer dans le salon et, enfin, poser ses bûches devant l’imposante cheminée en pierre.

L’endroit était simple mais décoré avec goût et surtout clair et lumineux. La décoration était faite de quelques tableaux et photographies de personnes mais également de plusieurs plantes en pot qui semblaient parfaitement s’épanouir à l’intérieur. Mais ce qui marquait le plus était le lierre suspendu au centre du plafond et dont les branches s’étiraient sur toutes la surface de celui-ci, s’accrochant aux poutres apparentes. Sur le côté de la pièce, de grandes fenêtres donnaient sur un grand jardin luxuriant et caché des regards extérieur par une haie. Il était principalement composé de végétaux « alimentaire ». Des arbres fruitiers, des buissons de baies et sur le côté, un jardin potager de bonne taille.

Je ne suis pas sûr de pouvoir vous être d’un grand secours vous savez, expliquait-il tout en mettant des bûches dans l’âtre avant d’y allumer le feu. Je n’ai pas de trucs comme vous dites. C’est juste… Comme ça. Un talent naturel on va dire.

Ce qui n’était pas totalement faux dans le fond. Il était né ainsi et ses pouvoirs ne pouvaient pas se transmettre à un tiers.

Le feu allumé, il se redressa pour refaire face à la jeune femme. Son air étonné avait enfin laissé place à un sourire maintenant que le feu dans la cheminée commençait à le réchauffer.


© Pando

_________________
In a time of treason
Is there time for trust ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 65

Message#Sujet: Re: Planter et prospérer    Mer 24 Mai - 11:21

Bon d’accord elle avait été cruelle envers un homme gentil qui ne lui avait rien demandé si ce n’est d’ouvrir une bête porte, mais en même temps tout ce qu’il avait eu c’était des muscles qui avaient un peu « tiré » et un dos légèrement mouillé. Ce n’était pas comme s’il allait en souffrir toute sa vie …De toute façon on ne lui avait jamais appris à se sécher les cheveux avant de sortir ? Ce n’aurait pas été son homme qui aurait souffert pour si peu. Néanmoins elle ne se gêna pas pour entrer chez le professeur et dans sa maison tout était une ode à la nature, comme son plafonnier en lierre qui ressemblait à une grosse araignée verte sur le haut de la pièce. Il y avait bien sur d’autres plantes mais la surabondance des espèces la rendait un peu mal à l’aise.

Le feu qui reprit de plus belle suite à l’ajout de buches lui fit du bien, cela lui permit de ce reconcentrer, elle n’était pas là pour apprécier la décoration d’intérieur bizarre d’un homme seul (et …c’était moins flippant chez Jonathan en tout cas) mais pour lui demander son aide. Heureusement le jardin à l’arrière de sa maison lui offrit un bon sujet pour éviter de penser à l’araignée au plafond.

Je voudrais que l’allée chez mes parents soit un peu comme ça, on a déjà un potager mais je voudrais y mettre des arbres fruitiers et peut être deux ou trois arbustes, on a jamais assez de fruits.

Il continuait à se démériter, pour autant Esther laissa faire si cela lui plaisait, s’il n’était pas sur de ces capacités et qu’il voulait éviter des moqueries, la brune pouvait le comprendre. Pas pour autant qu’elle lâcherait l’affaire.

Pour cela j’ai quelques pousses provenant de fruits mangés cet été, ils sont en bonne forme et j’aimerais qu’ils restent ainsi. Si je peux avoir la moitié de la luxuriance de votre jardin, je m’estimerais heureuse.

C’était vrai, les Jones ne faisaient pas la bataille à qui en aurait plus ou mieux, ils se contentaient d’avoir suffisamment pour eux.

Bien évidemment je vous dédommagerais pour votre temps….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 258

Message#Sujet: Re: Planter et prospérer    Lun 29 Mai - 11:20



❝Planter et prospérer❞
Sven & Esther
Les bûches posées, Sven s’étira de tout son long. Ce n’était pas tant le poids du bois le problème, au contraire. Non en fait la difficulté venait principalement du fait qu’il était un homme de 1m85 travaillant 5 jours par semaines avec des bouts de chou dont le plus grands devait faire au maximum 1m10. Résultat des courses, il passait le plus clair de ses journées courbé en deux et son dos adorerait le lui rappeler quand arrivait la soirée et qu’il se détendait chez lui. Il en était arrivé au stade où, n’en pouvant plus de se mettre courbé 30 fois par jours pour attacher des lacets, il avait opté pour la technique du hissage de gamin sur une chaise. Cela avait le mérite de faire rire les petits et pour lui d’avoir juste à se mettre accroupit. D’ailleurs, là aussi à force de s’accroupir et se relever environ 10 fois par heure, il en avait gagné des cuisses en bétons armés. Il plaisantait toujours sur le fait qu’il n’avait pas besoin de faire de sport, il en faisait bien asse au travail.

Tout en écoutant la demoiselle, Sven lui fit signe de le suivre. Il retourna dans le couloir de l’entrée et franchit la porte face à celle du salon. Elle donnait sur une cuisine habitable tout aussi lumineuse. Il y avait une grande fenêtre où se trouvait le plan de travail et toute une grande variété de plantes aromatiques y poussaient.

Sans rien dire, Sven prit une bouilloire qu’il remplit d’eau et la posa sur le feu avant de se tourner vers son interlocutrice qui semblait avoir fini son plaidoyer.

Vous ne m’avez toujours pas dit si vous préfériez du thé ou de café, lui répondit-il tranquillement. Après quoi, il ouvrait un placard et en sortit 2 tasses qu’il posa sur la table de la cuisine.

Ce n’est pas le meilleur moment pour les planter dehors
, reprit-il en revenant à la conversation initiale. Vous devriez attendre encore et les mettre dans des pots en attendant sinon l’hiver les tueras dès les premières neiges. C’est pour ça que j’en ai autant dans le salon… Je les fais pousser en attendant de pouvoir les planter au printemps.

Bon évidemment, s’il le voulait il pourrait très bien prendre les graines, les mettre dans la terre et les faire pousser instantanément et ce, même sous 1m50 de neige et par -15 degrés mais il aimait bien jardiner de manière plus conventionnelle aussi. Généralement, chez lui, il se servait de son pouvoir pour les « coup de pouce » sur les plantations.

C’était un peu idiot mais il aimait bien chouchouter les plantes en s’en occupant normalement. C’était probablement dû à son pouvoir mais il se sentait connecté à la végétation en générale. D’ailleurs, et cela n’était pas juste une impression, il ressentait lui aussi clairement l’influence des saisons sur lui.

Je pourrais jeter un œil à vos pousses si vous voulez mais inutile de me dédommager pour ça.




© Pando

_________________
In a time of treason
Is there time for trust ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 65

Message#Sujet: Re: Planter et prospérer    Mer 31 Mai - 10:11

Esther se laissa guider dans la maison de Sven pour arriver dans la cuisine, elle ne put s’empêcher de constater à quel point l’endroit était envahi de plantes, n’importe où son regard se fixait il y avait un végétal tranquillement posé. Soit il avait un problème avec les plantes, enfin une fixette, soit il était très très seul dans sa vie.

Ou une déception amoureuse songea-t-elle un instant avant de refixer son attention sur l’instant présent

Je prendrais du thé sans vous commander, je suis bien trop nerveuse pour du café …

Elle avait été suffisamment irrespectueuse envers le brun depuis le début de leur conversation, il fallait qu’elle fasse amende honorable en se reprenant. La brune prit place dans la cuisine en essayant d’être aussi charmante qu’a son accoutumée, la cuisine était lumineuse et disposait devinez …de plantes aromatiques…mais pour le coup dans cette pièce cela ce comprenait et se justifiait par du simple bon sens. Après avoir inspecté la pièce d’un œil la brune se rendit compte que son entreprise louable n’avait pas bien commencé, avec le cycle des saisons ses pousses et le reste des plantes du jardin et de Notre Terre n’étaient pas en adéquation. De ce fait ses arbres fruitiers risquaient bien de mourir avant même d’avoir fait des branches encore moins de fruits.

Je joue de malchance alors ? En même temps ce n’est que du bon sens que vous me donnez là…

Esther souffla sur son thé avant de le boire à petites gorgées, franchement quelle idée de faire confiance à des mamies radoteuses. Ces conseils, elle aurait pu facilement le comprendre par elle-même. Franchement la prochaine fois, elle evitera de s’imposer comme ça chez les gens, charmant au demeurant mais qui avaient surement mieux à faire que de recevoir une furie chez eux.

Excusez-moi pour tout à l’heure mais madame Grindberg a été tellement insistante que je croyais ….je sais pas, que vous aviez une sorte de pouvoir sur les plantes …Désolée et si vous venez vous me laisserez bien vous offrir une part de tarte avec un café en guise de dédommagement pour tout.

Au moins elle n’aurait plus ça sur la conscience, d’ailleurs c’était tellement stupide à y réfléchir à deux fois, un pouvoir sur les plantes et pourquoi pas sur l’e…oh

Sa réflexion causa à la malheureuse tasse de mourir, fendue par l’eau qui c’était animée sans qu’elle ne le décide sciemment. Il faudrait qu’elle s’entraine à se contrôler et plus encore ce pouvoir dérangeant en elle.

Oh votre tasse !

Pourvu qu’il n’ait rien vu de tout cela… de l’eau qui s’était animée entre ses mains…pourvu qu’il croie juste que c’était une tasse ébréchée qui avait cédé à la chaleur du breuvage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 258

Message#Sujet: Re: Planter et prospérer    Sam 3 Juin - 19:26



❝Planter et prospérer❞
Sven & Esther
A la commande de sa visiteuse, Sven ouvrit un placard, en sortit deux tasses, une boite contenant du thé, deux infuseurs et il déposa le tout sur la table de la cuisine pendant que l’eau cuisait.

Après lui avoir expliqué ce qu’il en était des plantes plantées à cette saison, il haussa gentiment des épaules à la réponse de la jeune femme. On pouvait rapidement faire erreur. Après tout, dans la nature, les plantes poussaient d’années en années, sans disparaitre magiquement durant l’hiver pour partir vers des climats plus clément.

L’eau étant prête, il la retira du feu servit les deux tasses avant de venir prendre place à la table à son tour.

Dans la nature, seules les poussent les plus vigoureuses résistent à l’hiver. Cela ne représente qu’une petite partie sans les nombreuses poussent qui naissent chaque année à l’état sauvage.


Sven s’exprimait d’une voix douce, sur le ton assuré typique de celui qui a l’habitude d’enseigner.

En plantant vos poussent maintenant donc, vous avez des risques que aucune ne survivent. Vous avez donc deux solutions. Soit vous attendez les dernières neiges et le dégel du sol pour les planter, soit vous faites comme moi et vous les faites déjà grandir à l’abri des intempéries. Cette solution et la meilleure si vous voulez avoir vos premières récoltent après seulement quelques années. Elles seront déjà plus matures quand vous les mettrez en terre et donc plus forte.

Un détail dont Sven n’aurait pas besoin de s’embarrasser mais chez lui, il préférait la nature faire son œuvre d’elle-même. Il avait bien plus de patience que sa grand-mère à ce niveau-là.

Son explication terminée, Sven imita Esther sans s’en rendre compte en soufflant sur son thé avant d’en boire une gorgée. En écoutant les excuses de la jeune femme, il releva juste ses yeux bleus sur elle, l’observant au-dessus de sa tasse, à travers les volutes de vapeur, ne marquant aucune réaction quand elle lui fit part du fait qu’elle aurait presque cru qu’il avait une sorte de pouvoir. Il allait vraiment falloir qu’il explique à sa grand-mère qu’il faudrait qu’elle accepte qu’il y aille plus mollo avec son jardin. Et tant pis si Madame Grindberg en devenait du coup moins jalouse.

Il n’avait rien pu répondre que tout à coup, il vit comme une petite vaguelette s’échapper de la tasse que tenait, immobile, Esther avant que la porcelaine ne s’ébrèche tout à coup. De la porcelaine, cédant sous la chaleur d’un simple thé ?

Vous avez tué ma tasse…
, fut le seul commentaire qu’il fit. Il ne montrait aucun signe d’agacement ni rien alors qu’il se levait, lui prenait la tasse fissurée des mains et la déposait dans l’évier avant de tout simplement en prendre une autre dans le placard et de servir un nouveau thé qu’il déposa devant la jardinière en herbe. La patience faite homme. En même temps, quand on travaillait avec des bouts de chou, de la patience il valait mieux en avoir à revendre.

Vous disiez être trop nerveuse pour boire un café tout à l’heure…
, lança-t-il tout à coup mais très tranquillement, comme s’ils étaient deux vieux amis discutant autour d’une tasse de thé. Mais il ne quittait plus Esther du regard, comme s’il essayait de lire en elle.


© Pando

_________________
In a time of treason
Is there time for trust ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 65

Message#Sujet: Re: Planter et prospérer    Dim 4 Juin - 11:04

C'était bizarre,enfin non , c'était calme ... oui prendre le thé comme ça gentiment c'était un peu nouveau pour Esther surtout avec un homme pas vraiment plus âgé qu'elle. une peu comme récupérer des informations d'une personne agée qui en avait connu des vertes et des pas mure et qui savait de quoi il en retournait. Alors esther écoutait attentivement et essayait de garder ça en tête entre deux pensées et fantasme de son homme.

Elle c'était toujours considérée comme active et se poser comme ça gentiment sans même bavarder allègrement ...c'était étrange la sensation n'était pas désagréable, juste ...inconnue. mais alors qu'elle soufflait sur son thé Esther remarqua les yeux bleus de son interlocuteur. Il avait un regard très beau et doux en même temps, d'ailleurs a part la barbe , (simple avis personnel) il était vraiment bien fait de sa personne . En d'autres temps la brune aurait peut être songé à le séduire c'aurait été marrant car le pauvre avait l'air assez gauche avec le sexe opposé... Ou peut être était il opposé au sexe ? Non il sortait d'une relation finie douloureusement avec une jeune femme. Donc il n'était raisonnablement pas opposé.... Bah c'était trop compliqué de chercher à comprendre , mais toute façon tout son être était déjà accaparé par un autre brun bien plus drôle et séduisant.

En plus comme aurait dit sa maman les gens aux yeux bleus, ils ont de l'eau dans la tête .

mais avec le bris de verre qui malheureusement était de son fait , la brune releva les yeux de sa tasse et du brun. c'est surtout son commentaire d'apres qui la géna . Elle n'avait tué dans sa vie que des moutons et certainement pas une malheureuse tasse. Non mais ....
Heureusement ce genre de petits incidents était nombreux.. Tellement qu'elle avait des réponses toutes faites.

Je n'ai pas tué votre tasse, la porcelaine se fissure très rapidement si on l'entrechoque même doucement dans un placard au fur et a mesure du temps cela s’ébrèche comme un rien .

Ou comment faire porter le chapeau à n'importe quoi d'autre plutôt qu'a elle... Moche hein ? Non question de survie, les gens partiraient en vrille violent s'ils apprenaient l'existance et la puissance des myrihandes. En dehors de leur cercle restreint de six créatures élémentaires, les autres n'avaient aucune idée de l’étendue de leur capacités et il valait mieux que cela reste ainsi.

Heureusement la conversation dévia sur le fait qu'elle était trop nerveuse pour prendre l'autre boisson proposée. Autant clore la conversation de la tasse rapidement, elle avait donné une explication valable maintenant il fallait qu'elle détourne l'attention de la personne face à elle. Pour cela il n'y avait rien de mieux que son charme couplé à son joli minois, Emmett lui pardonnerait c'etait pour leur secret.

Effectivement, d'habitude avec un homme comme vous chez lui je ferais autre chose que boire le thé .

Le tout accompagné d'un regard d'en bas et d'un petit sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 258

Message#Sujet: Re: Planter et prospérer    Mer 7 Juin - 18:15



❝Planter et prospérer❞
Sven & Esther
A la réponse clairement toute faite d’Esther, Sven ne pipa mot, se contentant de l’observer. Il bossait avec de très jeunes enfants dont certains étaient des créatures commençant à développer leurs pouvoirs. Il était donc parfaitement à même de reconnaitre un accident magique quand il en voyait un et pour cause, il les traquait justement pour éviter que les petits camarades humains ne s’en aperçoivent et aillent en parler autour d’eux. Evidemment, leurs propos pourraient être traduit comme dû à une imagination trop fertile mais il valait mieux être prudent.

Mais si Esther préférait nier en bloc, c’était son problème, elle était adulte après tout. Mais il ne fallait pas compter sur Sven pour utiliser son propre pouvoir pour son jardin du coup. Elle voulait garder ses capacités secrètes, il en ferait de même.

C’est pourquoi il n’insista pas, se contentant de changer la tasse.

La suite par contre fût bien moins paisible. Sven était un homme discret qui n’avait pas l’habitude de draguer et encore moins de l’être. Alors au commentaire de la jeune femme, il s’étouffa littéralement avec une gorgée de thé. La violente quinte de toux lui fit monter la larme à l’œil et il eut de la peine à retrouver son souffle après cela.

Donc en plus de s’incruster chez les gens, de les harceler et de casser leur vaisselle, elle allumait les hommes ! Mais c’était qui cette femme bon sang !

Navré de vous l’apprendre mais avec moi vous perdriez votre temps. Vous n’êtes pas mon genre, répondit-il en espérant que cela coupe court à son espèce de petit jeu de flirt. Ce n’était pas que cela le mettait vraiment mal à l’aise mais il n’avait vraiment pas le cœur à cela et de toutes manières, effectivement, il préférait les femmes plus… Comme lui et moins… Directe et allumeuse. Pourtant, même lui devait avouer que cela ne pourrait peut-être pas lui faire de mal une femme plus affirmée. Mais impossible de s’y résoudre, pas après avoir eu le bonheur de vivre avec une femme tout simplement faite pour lui.

Au souvenir de Nessa, il sentit une fois de plus son cœur se serrer. Il revoyait son sourire avec une telle clarté que cela en était douloureux.

Et si c’était une plaisanterie alors veuillez m’excuser mais… Je n’ai pas le cœur à ce genre d’humour pour le moment
, finit-il par ajouter en gardant son regard triste sur sa tasse avant de se relever tout à coup pour chasser les souvenirs de son esprit et reprendre contenance.

Il pouvait difficilement lui demander de comprendre dans le fond et il lui souhaitait de ne jamais avoir à comprendre, cela signifiant qu’elle aurait elle aussi perdu l’être qu’elle aurait aimé de tout son cœur et de toute son âme.

J’ai un ou deux livres sur le jardinage si vous voulez, dont un sur les saisons adéquates pour les plantations. Je peux vous le prêter si vous voulez.

Un ou deux livres qu’il avait reçu en cadeau de la part de personne ayant remarqué qu’il aimait le jardinage et qu’il n’avait ouvert qu’une seule fois par simple curiosité.


© Pando

_________________
In a time of treason
Is there time for trust ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 65

Message#Sujet: Re: Planter et prospérer    Jeu 8 Juin - 17:02

Sa diversion était un succès total, plus de questions embarrassantes ne seraient posées sur le meurtre effectif de la tasse enfin c’est plus de la mutilation pour le coup …détail. le pauvre homme s’étouffa à moitié avec son thé et Esther du se retenir de ne pas rire devant une réaction aussi violente. Pourtant c’était un homme relativement agréable au regard qui pouvait sans l’ombre d’un doute plaire. Il n’était pas si vieux pour être sorti du marché des gens disponibles donc il devait avoir une idée de comment cela fonctionnait… Il avait bien dû plusieurs fois courir la gueuse comme aimaient dire ses amis. Alors où était le problème ? Il n’était pas innocent … Vraiment il y avait des gens qui étaient bien trop prude pour leur bien.

Il contrattaqua en arguant qu’elle n’était pas son genre…pfeuh, ça c’était un coup bas et absolument infondé, si Esther s’y mettait vraiment, il n’y avait aucun doute qu’elle l’aurait eu dans ses filets. Mais le but n’était pas de se trouver une distraction agréable pour passer le temps. La brune avait déjà ce qu’il lui fallait en plus que ce soit dans n’importe quel catégorie Emmett remplissait tous ses devoirs à la perfection, non mais.

Désolée, si cela vous rassure c’était juste une constatation, je n’en veux pas à votre vertu. Je me suis rangée comme on dit récemment.

Ce qui était vrai, mais on ne pouvait empêcher les ragots dans un village de fleurir et la réputation de séductrice d’Esther d’aller au-delà de toutes les imaginations possibles et perverses de mamies qui n’avaient que ça à réfléchir de leurs journées. Mais la suite lui donna un désagréable frisson depuis quand séduire n’était pas drôle ?depuis quand le jeu de la séduction n’était pas un jeu tout à fait sérieux intelligent et intéressant ? Franchement c’était quoi ce gars vieux avant l’âge et aussi intéressant qu’une nuit de pluie ?

Esther aurait pu s’agacer de cela, mais elle laissa couler après tout elle n’était pas chez elle et ne voulait pas faire d’esclandre inutile pour garder son énergie pour des choses bien plus intéressantes. Alors quand il proposa de lui emprunter un livre de jardinage elle ne put que sourire gentiment mais à présent peut être un peu faussement.

Ce serait gentil mais je ne voudrais pas m’imposer plus encore que je ne le fais déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 258

Message#Sujet: Re: Planter et prospérer    Mer 14 Juin - 13:48



❝Planter et prospérer❞
Sven & Esther
Il avait beau retourner le problème dans tous les sens, il devait avouer que même si la femme assise en face de lui était très jolie, difficile de le nier, elle n’était définitivement pas son genre. Beaucoup trop direct à son goût. Il avait toujours eu une préférence marquée pour les femmes bien plus subtiles ce qui, à ses yeux, dénotait d’une intelligence et d’une maturité plus élevées chez elles de manière générale. Plus une femme était directe et rentre-de-dans, et plus il était rebuté et de moins en moins intéressé. Et c’était exactement ce qui était en train de se produire. Il ne doutait pas un seul instant qu’elle puisse être tout à fait sympathique ni même qu’ils pourraient peut-être devenir ami un jour mais pour ce qui était de l’attirance, il n’y avait rien. Ses parents lui avaient déjà fait remarqué qu’il avait tendance à se montrer exigeant en amour et il en avait conscience mais c’était plus fort que lui.

Alors quand en prime elle lui assura s’être « rangée », Sven arqua un sourcil dubitatif. Elle était en couple et malgré cela, elle lui faisait des sous-entendus des plus tendancieux ? Que cela soit pour plaisanter ou pas, il en venait presque à plaindre l’heureux élu et se demander si ce dernier savait que sa douce n’hésitait pas à draguer – même par jeu – de parfaits inconnus. Pour Sven, à qui la fidélité était l’une des choses les plus importantes dans un couple, la situation était totalement irréaliste.

Ma fiancée a été assassinée il n’y a pas 3 semaines alors j’avoue… Que je ne suis pas d’humeur pour les plaisanteries et constatation de ce genre. Mais je suis désolé si je vous ai froissée, ce n’était pas mon but. Je crains de ne pas être de très bonne compagnie pour le moment…

Ils avaient quoi tous à vouloir le secouer ? Cela ne faisait que 3 semaines, même pas un mois donc. Il avait bien le droit d’être encore en deuil non ?

Toutefois, il prit sur lui pour tenter de détendre un minimum l’atmosphère.

Votre présence, même imposée, ne me dérange pas tant que vous ne cherchez plus à… en vouloir à ma vertu comme vous dites. Je reviens.

Il disparut un instant de la cuisine et revint avec les fameux deux livres à l’apparence flambant neuve, preuves qu’ils n’avaient jamais été utilisés plus d’une fois.

Tenez, cela vous aidera peut-être à mieux vous y retrouver avec votre jardin.


© Pando

_________________
In a time of treason
Is there time for trust ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 65

Message#Sujet: Re: Planter et prospérer    Sam 17 Juin - 12:01

Non mais hey ! C’était quoi ce sourcil arqué et accusateur qui mettait en doute ses propos ? Il voulait subir une noyade sèche l’ami des plantes ? Non mais douter de son Lien avec Emmett …et puis quoi encore ? Douter que le ciel était bleu ? Alors oui Esther faisait les yeux doux et avait des propos tendancieux mais il ne fallait pas confondre propos à la légère et attitude légère. De toute façon les deux myrihandes de l’eau avaient une confiance absolue envers l’autre, doublée de leur lien empathique il leur était de toute façon impossible de ce mentir.
En fait Sven c’était un de leurs parents qui avait pris une apparence plus jeune pour leur rabâcher des bêtises et des avis d’un autre temps.

Mais et fort heureusement il parla de sa bien-aimée enfin de sa fiancée assassinée, voilà pourquoi cet homme était aussi aigri avant l’heure.

Assassinée ? Il y a un meurtrier en notre Terre ? Je n’en ai rien entendu pourtant…

Les termes étaient importants, on pouvait mourir en Notre Terre : les noyades, les incendies les loups qui s’en prenaient aux humains voire des animaux plus gros. Apres tout le commun des gens n’étaient pas immortels. Mais en général les assassinats étaient rares et le chef de village se chargeait personnellement des fauteurs de troubles… Cela faisait toujours un ramdam fou. Si c’était le cas il devrait y avoir une enquête et des suspects, des interrogatoires et un nombre de ragots impressionnants. Si le temps était aux rumeurs ils faudraient qu’avec son homme ils soient encore plus discrets sur leurs activités et affinités particulières avec l’eau.

Il vaudrait mieux éviter de finir la tête sur une pique en signe d’avertissement pour un crime dont elle ignorait tout ….et peut être prévenir Jane pour le coup. Un peu de prudence ne tuerait personne. A ses réflexions elle considéra à peine son départ temporaire et son retour jusqu’à ce qu’il lui tende deux livres sur le jardinage…qui au vu de leur état n’avaient pas dû être véritablement utilisé… Mais il était juste extrêmement soigneux, ce serait le genre en tout cas.

Merci …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 258

Message#Sujet: Re: Planter et prospérer    Lun 19 Juin - 18:51



❝Planter et prospérer❞
Sven & Esther
Le comportement allumeur d’Esther l’avait plus choqué qu’il ne l’aurait cru et l’annonce de l’assassinat de Nessa lui était sorti tout seul. Il en avait oublié durant un instant que la version officielle était tout autre, comme c’était souvent le cas lorsqu’une créature se faisait tuer par un Hellsing.

Cela a été classé comme étant un accident, répondit-il sans chercher à masquer l’amertume qui s’entendait dans sa voix. Et le ton de sa voix laissait comprendre qu’il ne comptait pas s’étendre sur le sujet.

Ce n’était pourtant pas la première fois que cela se produisait, loin de là. Il fallait vivre dans une grotte pour ignorer qu’il y avait régulièrement des morts suspects sans que de réelles enquêtes soient menées.

Le pire était que bien souvent, les créatures elles-mêmes étaient les plus prompt à évoquer cette thèse. Après tout, il ne fallait surtout pas que le village sache pour leur existence et encore moins qu’ils en arrivent à considérer les Helsing comme étant des héros les protégeant de la menace que les créatures pouvaient représenter. Ce serait la guerre humains contre créatures assurées selon beaucoup. Alors des innocents continuaient à mourir et tout le monde fermait les yeux.

Après lui avoir tendu les livres, il se rasseya à table, prenant une nouvelle gorgée de son thé.

Je vous en prie. Gardez-les autant que vous voulez, je n’en ai pas besoin. Je n’utilise ce genre de livres que pour mon travail et mes élèves ne sont pas encore en âge de lire donc ce sont plus des livres illustrés.

De jolis livres avec des pages en carton et des dessins très colorés sur comment planter et faire pousser son haricot. Sauf que chaque année c’était pareil. Sans un coup de pouce de leur instituteur, aucuns haricots n’auraient passé le stade de vulgaire pousse malingre. Le jardinage et les enfants de 4 ans, cela faisait clairement deux.

Avec ça, ajouta-t-il finalement en désignant les livres, vous devriez avoir des arbres forts pour les prochaines saisons et de bonnes productions.


© Pando

_________________
In a time of treason
Is there time for trust ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 65

Message#Sujet: Re: Planter et prospérer    Ven 23 Juin - 11:59

Pour Esther la température de la pièce venait de chuter de quelques degrés, l’annonce de Sven plutôt le ton employé pour parler de l’affaire et de sa conclusion, l’avait plutôt refroidie. Si un jour la brune aurait appris ce genre de nouvelle, sans être myrihande puisque le décès de son bien aimé entrainerait le sien immédiatement, sans nul doute qu’elle aurait remué ciel et terre pour amener le coupable en justice. Et si la justice faisait défaut, il y avait toujours la vengeance.

Son statut de créature rendait toute émotion, toute pensée envers Emmett presque hors de contrôle, ce qui parfois terrorisait la jeune femme. Car le meurtre devenait dès lors qu’il s’agissait de son âme sœur une réponse adéquate, logique voire normale, chose qui n’était pas de base dans le tempérament de la bergère.

- Vous ne semblez pas d’accord…


Cela lui était sorti tout seul, avant même de comprendre la signification du regard qu’il lui lançait. Il avait sans doute besoin de faire son deuil ce qui était compréhensible, mais comment le faire alors que s’il y avait un assassin ce dernier se baladait gaiement en Notre Terre ? Inconcevable.
Les autres possibilités étaient qu’il avait accepté que le meurtrier soit libre, pour une raison qui lui était inconnue ou qu’il était (en partie du moins) responsable.

Cela rendait son interlocuteur pour le moins flippant, mais changeait son statut « d’ennuyeux comme la pluie » à intrigant voire potentiellement dangereux, néanmoins avec du thé et une théière non loin Esther pourrait toujours se défendre si le brun tentait quoique ce soit de non consensuel. Mais il venait de lui faire un cadeau d’une certaine valeur et ne tentait rien de bizarre alors autant être aussi charmante que possible.

- Alors je vous remercie pour ce joli cadeau et venez à l’occasion avec votre classe je suis sure que des petits seraient intéressé par notre ferme et la confection de vêtements.

Ce serait ainsi une manière de le remercier, en plus une sortie scolaire avec des animaux rendrait certainement les gamins fous de joie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 258

Message#Sujet: Re: Planter et prospérer    Mar 27 Juin - 17:39



❝Planter et prospérer❞
Sven & Esther
Evidemment qu’il n’était pas d’accord ! Mais que pouvait-il bien y faire ? Les meurtres passés sous silence étaient légion dans le village, Nessa n’était de loin pas la première et ne serait encore moins la dernière. Mais il n’y avait rien qu’il puisse faire malheureusement tant que l’existence des créatures ne seraient pas officiellement reconnue. De plus, il y avait un autre problème dans la donne : Andrew Hellsing, le fiancé de Penny, père de son futur enfant. S’en prendre directement aux Hellsing, c’était sans prendre aussi directement à lui et malgré toute sa rancœur suite aux morts de Joshua et de Nessa, Sven ne pouvait pas faire cela à sa cousine.

De plus, il ne fallait pas oublier que les fées étaient pacifiques par nature et Sven ne dérogeait de loin pas à la règle. La seule et unique fois où il avait frappé quelqu’un de toute sa vie, cela avait justement été Andrew quelques jours plus tôt et il n’avait trouvé aucun réconfort dans cet acte de violence, bien au contraire. Il avait sincèrement envie de croire qu’Andrew était innocent dans le meurtre de Nessa mais il était quand même difficile de ne pas faire le rapprochement entre le fait qu’elle soit morte seulement peu de temps après que Penny ai avoué à son cher et tendre leur véritable nature.

Quoi qu’il en soit, si Esther était bien une créature comme il le soupçonnait, il allait falloir qu’elle sorte de son monde merveilleux pour ouvrir les yeux et regarder enfin où elle vivait. Entre les Hellsing, less loups-garous, les vampires et les sorciers, ce n’était pas les morts mystérieuses qui manquaient dans la région et pourtant, elle avait l’air de tomber des nues en apprenant pour Nessa. C’était beau l’innocence naïve.

En guise de réponse, il se contenta d’hausser les épaules. Ce n’était pas le genre de sujet que l’on abordait avec une inconnue qui cachait sa véritable nature de surcroit. De plus, parler de tout cela lui était encore bien douloureux.

Heureusement, la conversation fut déviée sur les livres et l’offre d’Esther fit même naître un sourire sur les lèvres de Sven qui s’imaginait déjà que trop bien la scène.

12 enfants de 4 à 5 ans lâchés en liberté dans une ferme ?


Il voyait déjà nettement le petit Killian se mettre en tête qu’il voulait devenir chien de troupeau et donc de courir après les moutons pendant qu’Eloïse éclaterait en sanglots de peur devant une vache alors que les jumeaux Theo et Leo auraient purement et simplement disparu allez savoir où. Sans oublier Maelle, la petite fée qu’il devait garder à l’œil pour préserver leur secret et qui avait le don de communiquer avec les animaux, qui se lancerait sans aucun doute dans une longue conversation passionnée avec une poule devant le regard éberlué de ses autres camarades.

Chaque année il devait faire une sortie de classe au moins avec ses élèves. Et chaque année, il vivait un cauchemar éveillé. C’était la journée qu’il craignait le plus de tout le programme scolaire. 12 jeunes enfants lâchés ensemble au dehors de la sécurité de 4 murs, c’était l’enfer sur terre. Mais il devait le faire alors…

Je vais soumettre l’idée au Directeur mais je pense qu’il donnera son accord.

Evidemment, il ne savait pas ce que c’était, lui.



© Pando

_________________
In a time of treason
Is there time for trust ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 65

Message#Sujet: Re: Planter et prospérer    Jeu 29 Juin - 12:19

Bon le comportement du brun était suspect, sans aller à dire qu’il était coupable d’un assassinat il cachait visiblement des choses. Peut-être devait-elle en parler au chef du village ? Ou du moins ce confier à ses parents ? Aucune de ses solutions n’iraient malheureusement, ses parents deviendraient dingues s’ils apprenaient que leur fille bien aimée était restée en compagnie d’un homme dangereux et le chef du village la prendrait pour une folle. Parce que Sven était apprécié des têtes blondes et leurs parents lui mangeaient dans la main. Au final cela pouvait plus certainement la desservir qu’autre chose… donc elle n’en parlerait qu’a son homme et se serait bien suffisant.

Fort heureusement la conversation dévia sur son idée de sortie scolaire, ce qui l’empêcha de trop réfléchir à cette histoire sordide de soi-disant assassinat. Parce que cela restait à prouver…et il fallait se focaliser sur son idée de sortie scolaire

Heu non pas en liberté, parce qu’on a des bêtes qui pourraient leur foncer dessus…les moutons sont des animaux grégaires et pourraient voir des enfants leur courant dessus comme une menace. Une charge de bélier, ça fait plutôt peur…et mal.

Elle en avait fait la douloureuse expérience une fois où elle avait voulu vérifier si une des brebis était pleine et le bélier avait protégé sa famille, il lui avait foncé dessus. Elle n’avait eu pour salut que la barrière d’enclos. Au son que le choc avait produit, ce faire charger à 4-5 ans pourrait être dangereux. Il faudrait peut-être alors enfermer les béliers dans la grange en prévision …

Mais ils pourraient participer au nourrissage des lapins ou des poules, récolter des œufs et les manger le midi. Je pourrais leur faire une démonstration de gardiennage avec Kaiser.

Elle fit une pause pour préciser et en même temps penser à prévenir ses parents, cela pourrait être utile.

Kaiser c’est notre chien de troupeau, l’après-midi avec ma mère je pourrais leur montrer les étapes dans la confection de vêtements. S’ils ne sont pas trop fatigués.

Ça faisait la sieste les enfants à cet âge ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 258

Message#Sujet: Re: Planter et prospérer    Mar 11 Juil - 19:45



❝Planter et prospérer❞
Sven & Esther
Sven imaginait tellement bien la scène. Le petit Killian – oui encore lui mais en même temps c’était la tête brûlée de la classe – galopant en poussant des cris stridents, poursuivit par un bélier hargneux. C’était terrible et en vrai, il serait sûrement très inquiet mais à imaginer, cela avait un petit quelque chose de vraiment comique en fait. Au point que Sven en eut un petit sourire discret malgré lui, tellement l’image qu’il avait en tête avait un côté comique.

Mais bien évidemment, même si la situation aurait pu être drôle, Sven était un prof responsable et il tenait à la bonne intégrité physique de ses élèves. Il ne pouvait pas empêcher les accidents, surtout avec des enfants aussi jeunes, mais il faisait son possible pour éviter d’en provoquer.

Vous avez l’air de parler en connaissance de cause, répondit-il en lui adressant un petit regard amusé. De toutes évidences, si cela lui était déjà arrivé, elle ne s’en était pas trop mal sortie au final mais Sven imaginait mal comment expliquer à un parent que leur gamin avait un hématome sur les fesses parce qu’il s’était fait courser par une vache. Franchement, avec une sortie à la ferme, il s’estimerait déjà heureux si le plus gros accident était un enfant tombé – ou ayant volontairement sauté on ne savait jamais – dans le purin.

Je suis sûr que ce programme les enchantera, il en faut peu pour qu’ils soient ravit, c’est l’avantage d’avoir une classe avec des enfants de cet âge.

Par le passé, Sven avait commencé sa carrière en enseignant aux adolescents. Si les petits étaient beaucoup plus épuisants, les adolescents avaient été un calvaire. Pas grand-chose ne les intéressaient vraiment.

Ils seront épuisés en rentrant chez eux, leurs parents en seront reconnaissants. Mais croyez-moi à cet âge-là, même épuisé s’ils s’amusent ils trouvent encore de l’énergie. Quelques-uns des plus petits font encore de temps en temps la sieste en classe mais de moins en moins. Je peux vous garantir que vous et moi seront sur les rotules bien avant eux.




© Pando

_________________
In a time of treason
Is there time for trust ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Planter et prospérer    

Revenir en haut Aller en bas
 
Planter et prospérer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment planter sa soeur et son ami... [Pv Chase]
» Perejil no es un cuento : retour de l’histoire ?
» Premier salon d'innovations pour valoriser les travaux de fin d'études.
» Le jardin à la fin de l'été
» Elle fut ma "Leïla"...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Habitations-