Partagez | 
 

 La solitude est essentielle à la fraternité. (pv Andrew)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 653

Message#Sujet: La solitude est essentielle à la fraternité. (pv Andrew)   Jeu 2 Oct - 8:45

Andrew & Aaron
La solitude est essentielle à la fraternité
La chambre était plongée dans le noir, illuminé simplement par une seule bougie dans le coin du bureau. Bureau où était assis Aaron, en train de lire un livre. C'était un livre de sa famille, traitant des vampires. Le jeune homme était concentré sur sa lecture, il avait encore des choses à apprendre. Il l'avait déjà lu ce livre bien sûr, comme il avait lu tous les livres se trouvant dans la bibliothèque familiale. Sauf que plusieurs lectures étaient bien souvent nécessaires pour réellement comprendre un sujet. C'était son avis en tout cas. A côté du livre, Aaron avait posé un petit carnet sur lequel il notait quelques petites informations qu'il trouvait important lors de sa lecture. Des choses qu'il allait devoir retenir, qu'il allait retenir. Le jeune homme ne pouvait pas se rendre sur le terrain puisque sa famille ne le jugeait pas encore apte à s'y rendre (foutaise en passant), alors il n'avait que la théorie pour continuer à augmenter son savoir. Il voulait mettre toutes ses chances de côtés. Les notes sur son carnet n'étaient pas nombreuses, il y avait tellement de chose qu'il connaissait déjà sur les vampires. Il savait ce qu'ils étaient, comment ils vivaient, comment les tuer. Il ne manquait plus de passer à l'action et Aaron commençait à réellement perdre patience. Il savait qu'il n'allait pas pouvoir tenir bien longtemps avant de se rendre lui-même sur le terrain, sans l'aval de sa famille, afin de prouver à tout le monde qu'il était digne de confiance.

Les Hellsing étaient unis normalement, ils se soutenaient. Mais Aaron avait l'impression que sa famille s'était surtout unie contre lui. Ni son père, ni sa tante ne désiraient le voir sur le terrain et cela ne lui servait à rien de compter sur le soutien de son frère et sa cousine qui étaient du même avis. Aaron commençait à croire qu'il n'avait pas réellement sa place dans sa famille. Il commençait à croire que son père lui faisait payer le décès de son épouse de cette manière. Cela n'arrangeait évidemment pas son asociabilité. Moins sa famille allait accepter de le voir grandir et de le laisser aller sur le terrain, moins il allait faire d'effort pour se joindre à eux. Il passait le plus clair de son temps dans sa chambre à travailler, à rêvasser aux lieux de partager des moments avec eux. Des moments comme un dîner de famille pour l'anniversaire d'un des membres par exemple, qui avait eu lieu au moment même où il lisait ce livre sur les vampires. Aaron savait qu'il devrait être dans la salle à manger à partager ce repas avec les autres, mais il n'en avait pas envie. Pourquoi est-ce qu'il ferait des efforts alors que personne n'en faisait pour lui. Quand quelqu'un frappa à la porte de sa chambre, il ne fut donc pas étonné. La seule surprise était de savoir qui se trouvait derrière. Son père ou son frère venus lui faire des remontrances ? Sa jeune cousine qu'on avait envoyé le chercher parce qu'elle risquait moins ses foudres ? Il n'en savait rien et au fond, il n'avait pas spécialement envie de savoir.

« Je suis occupé ! »

Se contenta-t-il donc de répondre, sans même se lever de son siège ou quitter des yeux le livre qu'il lisait. Il espérait que cette phrase allait suffire à ce qu'on le laisse tranquille, grosse erreur sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 847

Message#Sujet: Re: La solitude est essentielle à la fraternité. (pv Andrew)   Ven 3 Oct - 15:57


La solitude est essentielle à la fraternité.

C'

est un fait, la famille Hellsing était tout sauf une famille normale, loin s'en faut. Chacun de ses membres était un assassin confirmé ou en devenir, et chacun d'entre eux détenaient une vérité qui n'était soupçonnable pat quasiment aucun autre être humain. Ils pouvaient faire ce qu'ils voulaient pour paraître normaux, le fait est qu'ils ne l'étaient pas, et même qu'ils cultivaient leur singularité avec une ferveur sans nom. Ils étaient différents, c'est vrai, mais pour autant, il leur arrivait de passer pour la famille la plus banale qui puisse être. À certaines occasions, ils se contentaient de se réunir autour d'une même table, et de discuter comme s'ils se contentaient de la plus plate et plus logique des réunions de famille. Comme ce soir, par exemple, où Annabelle avait mis les petits plats dans les grands afin de proposer à Maybell un véritable festin d'anniversaire. Ils étaient tous là, autour de leur plus belle vaisselle, un rôti gigantesque disposé au beau milieu de la table. Les conversations, déjà, étaient très animées, et comme souvent, elles tournaient autour de leur sujet de prédilection à tous : la chasse aux créatures... Autrement dit, non, même leurs discussions ne parvenaient pas à être complètement normales. Il ne manquait qu'une seule chose à cette heureuse assemblée. Une seule personne, en fait. Et, sans surprise, il s'agissait d'Aaron.

Andrew en avait pertinemment conscience (ce qui ne l'empêchait pas de se ranger du côté de son père et de sa tante), Aaron se sentait profondément laisé. Pour cause, quand bien même il en aurait certainement l'âge (et sans doute les compétences), on lui refusait encore et toujours de se rendre sur le terrain. C'est que le jeune homme était tout à fait brillant, et possédait un mental d'acier, mais tous craignaient qu'il ne tienne pas sur la longueur s'il devait se retrouver en face à face avec une créature. Ils lui refusaient de les rejoindre parce qu'ils craignaient pour sa vie. Dans le cas d'Andrew, c'était en tous cas sa raison principal. Il était difficile, d'un côté comme de l'autre, de manifester véritablement l'affection qui les liait malgré tout, les circonstances rendaient la tâche plus pénible encore, mais voilà, Andrew tenait tout simplement à préserver son frère autant que possible par ce qu'il l'aimait. L'ennui, c'est que sa vocation était la même que celle de tous les autres, et il finirait par forcer le destin, si on le laissait en bord de route. Là, ce serait plus terrible encore. Ne voyant pas le jeune homme les rejoindre, Andrew se dévoua finalement pour venir chercher son cadet. Et bien sûr, il ne s'étonna pas le moins du monde de l'accueil extrêmement froid que lui réserva son frère quand ce dernier lui dit être occupé. Tu parles ! Aucune excuse n'était admise vu les circonstances.

-On t'attends en bas. Fais pas ta tête de mule et rejoins nous.


Et tout comme Aaron avait dû savoir que sa réplique ne ferait pas fuir son aîné, Andrew ne doutait pas qu'il en faudrait plus pour convaincre Aaron. Mais soit, il serait patient.











code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 653

Message#Sujet: Re: La solitude est essentielle à la fraternité. (pv Andrew)   Dim 5 Oct - 1:00

Andrew & Aaron
La solitude est essentielle à la fraternité
Aaron n’était pas surpris que quelqu’un vienne frapper à sa porte. Il savait qu’il y avait ce dîner en bas, que tout le monde devait manger ensemble pour l’anniversaire de Maybell. Le jeune homme n’avait rien contre sa jeune cousine, même si elle avait l’habitude de lui casser les pieds tout de même. Sauf qu’il ne fallait pas grand-chose pour casser les pieds du cadet Hellsing. Aaron n’avait pas envie de se descendre manger en compagnie de sa famille, il n’avait pas envie de devoir suivre les conversations. Cela n’allait tourner qu’autour de la chasse aux créatures, comme à chaque fois qu’ils partageaient un repas tous ensemble. Or, le jeune homme savait d’avance qu’il n’allait pas supporter de voir les « adultes » discuter de leurs exploits, sans pouvoir en faire part. Pour tout le monde, Aaron semblait être encore qu’un gamin, incapable de se débrouiller dans la chasse. Pourtant, il savait bien qu’il était capable de le faire comme Andrew, comme son père. Sauf qu’il était le seul à savoir apparemment.

Aaron ne fut donc pas surpris quand quelqu’un frappa à sa porte. Le jeune homme voulu se débarrasser rapidement de cet intrus, espérant pour que ça ne soit pas Andrew qui était bien plus borné que les autres, ou son père à qui il devait quand même le respect. Sauf que l’homme derrière la porte, c’était bien son frère. Aaron n’avait donc plus réellement d’espoir d’être tranquille rapidement, son frère n’allait pas le lâcher aussi facilement. Mais ce n’était pas non plus avec ces paroles qu’il allait pouvoir convaincre son frère de les rejoindre. Le jeune homme soupira longuement, se levant de son siège pour rejoindre la porte de sa chambre qu’il ouvrit. Il planta son regard dans celui de son aîné.


« Je suis occupé je t’ai dit. » Aaron n’avait aucune envie de lâcher l’affaire. Il n’avait pas envie de descendre et rejoindre sa famille autour de cette table, il n’avait pas envie de faire comme si tout allait bien. Parce que tous allait mal au contraire. De son point de vue, il n’y avait rien de bon dans ce repas de famille. Il n’avait pas spécialement envie de faire comme s’il appartenait réellement à cette famille, puisque son sentiment était complètement contraire. Si les Hellsing le considéraient réellement comme l’un des leurs, ils auraient accepté depuis le temps de le laisser partir à la chasse. « Je travail, je n’ai pas le temps de m’amuser moi. »

Le jeune homme sous entendait bien qu’il était en train de travailler pour leur cause, afin de pouvoir enfin être digne de son père. Après tout, l’homme lui avait dit plusieurs fois qu’il devait encore faire plus d’effort pour avoir le droit de le suivre sur le terrain. Peut-être qu’Aaron devrait sans doute se montrer plus physique, se rendre dans la cave pour s’entraîner physiquement. Mais ce n’était pas son genre, il aimait bien plus faire travailler son esprit. En théorie, il devait en connaitre bien plus sur les créatures que tous les autres réunit.

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 847

Message#Sujet: Re: La solitude est essentielle à la fraternité. (pv Andrew)   Dim 5 Oct - 15:21


La solitude est essentielle à la fraternité.

S

ans surprise, Aaron n'avait pas cédé un pouce de terrain. Il travaillait, disait-il, et il n'avait aucune intention de rejoindre le reste de sa famille, une attitude qui chagrinait Andrew. Plus le temps passait, plus le fossé se creusait entre les deux frères. Au point que la communication devenait de plus en plus difficile. Et ça ne devait pas aller en s'arrangeant, visiblement. La vérité c'est que, en plus, Andrew comprenait pertinemment les griefs d'Aaron. Il ne pouvait pas affirmer sans être un rien malhonnête que le jeune homme n'était pas prêt pour le terrain... S'il était physiquement moins entraîné, les connaissances qu'il avait accumulé étaient impressionnantes et dépassaient de loin les siennes. Il n'empêchait pour autant qu'Andrew ne supporterait pas de perdre son frère. Et il entrevoyait cette éventualité avec bien trop de force pour faire comme si de rien n'était. Oui, Andrew, d'une certaine manière, comprenait Aaron, mais il ne comptait pas exprimer les choses en tant que telles. Ce ne serait pas lui rendre service, ou se rendre service. Loin de là. Alors quoi ? La situation était bloquée, oui. Mais Andrew n'avait pas l'intention de lâcher l'affaire, pas tant que son frère n'aurait pas daigné la suivre jusqu'à la salle à manger, c'est certain. D'autant que la situation était particulière. Qu'il joue les ermites, soit, mais l'occasion méritait bien que chacun y mette du sien, non ? Ce serait en tous cas et très évidemment l'argument que le jeune homme exposerait en premier lieu.

-Allez, Aaron un effort. Tu peux nous en vouloir, mais Maybell n'y est pour rien, elle.


Daignant se rapprocher un peu plus et faisant plusieurs pas dans la chambre, il se rapprocha de son frère, en profitant pour jeter un oeil par dessus l'épaule d'Aaron afin de découvrir quel ouvrage il était en train de lire et en quoi il pouvait l'absorber autant. Un ouvrage traitant des vampires, donc. C'est vrai, très honnêtement, il ne pouvait pas dire que le jeune homme ne travaillait pas, à sa manière. Mais s'il voulait attendre ses objectifs, il allait devoir tout autant modifier son comportement. Dans tous les cas, il pensait pouvoir marquer un point tout de même auprès de son cadet en parlant de Maybell. La demoiselle pouvait être taquine et exaspérante, mais dans cette affaire, elle n'y était absolument pour rien, et c'était son anniversaire.

-Tu sais, ce n'est pas avec cette attitude que tu obtiendras ce que tu souhaites.


Se montrer buté et asocial ne devait pas, en effet, entraîner l'éventualité pour le jeune homme d'obtenir l'aval de leur père ou de leur tante. C'était un cercle vicieux : plus on le faisait attendre, plus Aaron se braquait, plus il se braquait, plus le reste de la famille était décidée à le faire attendre. Ils n'iraient guère loin avec une telle attitude. Andrew pressentait qu'il allait passer un long moment dans cette chambre avant que son frère ne daigne entendre raison et le suivre. À moins qu'il ne le fasse pas, et qu'Andrew redescende bredouille auprès du reste de sa famille.









code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 653

Message#Sujet: Re: La solitude est essentielle à la fraternité. (pv Andrew)   Mer 8 Oct - 23:33

Andrew & Aaron
La solitude est essentielle à la fraternité
Aaron n’avait aucune intention de se montrer raisonnable, de suivre les demandes de son frère. Le jeune homme se rendait compte que plus le temps passé, plus il s’éloignait du reste de la famille. Au fond, cela le chagrinait, mais il ne faisait pas réellement d’effort pour y remédier. A quoi bon faire des efforts de toute façon ? Il avait arrêté d’en faire quand il avait compris que son père n’allait jamais le laisser partir à la chasse avec son frère et sa cousine. Il était arrivé à un stade où il pensait réellement que jamais il n’aurait la chance d’aller tuer des créatures, que tout ce travail qu’il avait fait n’avait servi à rien. Il n’était pas au même stade physiquement que ses aînés, mais il avait quand même ses atouts. Ce n’était pas pour rien que le jeune homme avait passé la majeur partie de sa vie dans les bouquins, parce qu’il voulait connaitre sur les bouts des doigts la théorie des créatures. Il ne lui manquait plus qu’une chose, avoir la chance de pouvoir comparer sa théorie et sa pratique. Ce qui ne semblait pas prêt d’arriver.

« Elle comprendra, quand elle va se retrouver à ma place. »

C’était la seule chose qui pouvait permettre à Aaron de tenir, le fait que Maybell n’allait pas à la chasse non plus pour le moment. Elle était bien trop jeune encore, mais avec une logique normale, elle ne pourrait pas se rendre à la chasse avant un bon moment. Du moins, c’était clairement ce qu’espérait le cadet Hellsing. Même si ce n’était pas très agréable pour Maybell que son cousin espère qu’elle vive le même supplice que lui, Aaron ne pouvait pas s’empêcher d’imaginer qu’il lui arrive la même chose. Sinon, cela serait réellement injuste. Et puis, il pourrait la soutenir, elle aurait au moins quelqu’un de son côté elle. Aaron ne tourna pas spécialement son regard vers son frère quand ce dernier se rapprocha de lui. En même temps, au fond de lui, le jeune homme s’en voulait quand même de se montrer si buter concernant l’anniversaire de sa petite cousine. Il n’avait rien contre elle après tout, il l’aimait bien tout de même. Mais, il était buté et quand il avait une idée derrière la tête, il ne l’enlever pas facilement. Et les paroles d’Andrew n’allaient pas réellement l’aider à changer d’avis. Aaron tourna son regard vers son frère, se levant afin de lui faire face.

« Et pourquoi ça serait forcément à moi de faire des efforts hein ? » Son ton n’était clairement pas agréable, il était à bout de nerf visiblement. Aaron n’avait pas envie que son frère continue d’insister pour qu’il descende participer à ce repas de famille dont il ne voyait aucun intérêt. « J’en ai fait des efforts, avant. Ça n’a rien changé. » Le jeune homme marqua une pause, ne lâchant pas Andrew du regard. Il savait bien que son frère n’allait pas le lâcher tant qu’il n’aurait pas accepté de descendre afin de participer à l’anniversaire de sa cousine. C’était peut-être le moment d’en profiter. « Emmène-moi à la chasse avec toi ! »

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 847

Message#Sujet: Re: La solitude est essentielle à la fraternité. (pv Andrew)   Ven 10 Oct - 23:51


La solitude est essentielle à la fraternité.

B

ien sûr, tenter de toucher une corde sensible ne suffisait pas, avec Aaron, et Andrew n'était pas sans savoir que le chantage affectif dont il était en train de faire preuve à cet instant ne suffirait pas le moins du monde à son cadet. Il savait bien qu'Aaron n'avait rien contre Maybell, et même, qu'il l'appréciait, mais elle ne serait pas pour autant un argument suffisant pour que le jeune homme décide de cesser de faire la tête et de s'isoler dans son coin. C'est qu'il était extrêmement buté, le bougre. Et Andrew n'était pas sans le savoir. Ce trait de caractère était commun à tous les Hellsing. Chacun d'eux avait sa manière de l'exprimer, c'est tout. Ainsi donc, non, il ne comptait pas faire le moindre effort, et ne fit d'ailleurs pas même mine du contraire, il exprima très clairement son intention de ne pas céder un pouce de terrain à son frère. Il avait fait des efforts par le passé, il ne comptait plus en faire, et Andrew savait pertinemment pourquoi. Il voulait aller sur le terrain. Le reste de la famille l'y refusait. Parce qu'ils ne le pensaient pas prêt, parce qu'ils s'inquiétaient. L'ennui ? C'est que c'était son caractère, une variable qui, par conséquent, ne pouvait pas être modifiée, qui posait son problème. Selon ce critère, il ne serait donc jamais prêt. Il fallait pourtant qu'il le soit. Il était un Hellsing, il fallait bien qu'il aille concrètement « à la chasse » un jour. On le freinait dans son élan par crainte, par doute, mais il fallait que cela cesse. Andrew n'était pas décisionnaire, c'était à leur père et à leur tante de décider. Jusqu'alors, il n'avait jamais intercédé en la faveur de son frère pour une raison simple : il avait peur pour Aaron, très peur, lui-même avait failli y laisser sa peau plus d'une fois, si une créature devait lui ôter Aaron... mais il reconnaissait tout de même une certaine injustice à tout cela. Andrew, à 25 ans, chassait depuis un moment, déjà. La requête de Aaron, en soi, n'était pas si surprenante que cela, mais le fait qu'il l'énonce si directement déstabilisa quelque peu le frère aîné.

-Tu sais bien que ce n'est pas à moi de prendre ce genre de décision.
Répondit Andrew avec prudence.

Il se sentait partagé. Qu'on le croit ou non, Andrew était très attaché à son frère, raison pour laquelle il veillait à sa sécurité... mais raison pour laquelle, également, il comprenait sa frustration. Car, objectivement, oui, Aaron était sans doute prêt. Pas aussi entraîné que lui, peut-être, il avait pour lui des connaissances théoriques qui faisaient défaut à Andrew...

-Hum... Si j'arrive à convaincre papa et Annabelle de faire en sorte que tu m'accompagnes en observation.
Chaque chose en son temps, tout de même. Tu accepterais de descendre ?

À nouveau, c'était en partie du chantage, mais sa proposition ne tenait pas seulement au fait qu'Andrew voulait que son cadet célèbre l'anniversaire de Maybell avec eux, il devait bien reconnaître à son frère qu'il était peut-être temps qu'on lui laisse sa chance.









code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 653

Message#Sujet: Re: La solitude est essentielle à la fraternité. (pv Andrew)   Jeu 16 Oct - 14:09

Andrew & Aaron
La solitude est essentielle à la fraternité
Aaron savait bien que son frère ne prenait pas les décisions, il dépendait comme tout le monde de leur père et leur tante. Cependant, cela n’empêchait pas le jeune homme de croire qu’il avait une certaine influence, qu’il puisse se pencher un peu vers son sens. Cela permettrait peut-être à leur père de lui faire enfin confiance si Andrew montrait qu’il pensait qu’il était capable d’aller sur le terrain. C’était pour cette raison qu’il tenta le tout pour le tout. C’était clairement du chantage, mais il n’avait pas honte d’utiliser ce genre de méthode. Après tout, les méthodes plus conventionnelles n’avaient pas marché jusqu’à présent. Aaron savait bien qu’il avait un caractère difficile, qu’il était plus que têtu (comme le reste de la famille d’ailleurs). Cependant, il en avait assez de toujours devoir faire lui-même les efforts. Il avait tenté de se montrer compréhensible, mais il en avait assez d’être pris pour un jambon. A son âge, cela faisait quand même bien longtemps qu’Andrew partait à la chasse, ce n’était pas juste qu’on le fasse attendre autant. Le jeune homme ne quitta pas son frère des yeux, alors qu’il attendait une réponse de sa part. L’homme ne tarda pas à jouer du chantage également. La proposition d’Andrew était honnête, Aaron savait bien qu’il était sérieux. Il ne pensait pas que son frère puisse lui mentir comme cela, il avait réellement l’intention de convaincre leur père et leur tante de l’emmener en observation. Sauf qu’une part du jeune homme lui disait que ce n’était pas suffisant.

« Ça fait vingt-cinq que j’observe… » Dit-il doucement. Et en même temps, le jeune homme ne pouvait pas non plus réellement refuser une main tendue par son frère. C’était quand même mieux que tous ce qu’il avait pu obtenir jusqu’à présent. « Je peux accepter ta proposition… Sauf qu’ils n’accepteront jamais. »

Le jeune homme ne pouvait pas s’empêcher de penser que même avec Andrew de son côté, sa famille n’allait pas accepter qu’il se rende sur le terrain. Il ne savait pas pourquoi, mais ils tenaient toujours à attendre encore qu’il soit vraiment prêt. Sauf que le cadet savait bien qu’il était prêt, il était prêt depuis un moment. Et à force, à tort assurément, Aaron ne pouvait pas s’empêcher de croire qu’ils avaient une dent contre lui. C’était le destin de tout Hellsing de combattre les créatures, ils n’étaient pas les premiers. Il avait donc autant sa place que les autres sur le terrain, qu’est-ce qui le rendait différent ? Son état physique ? Il était certes beaucoup moins bien entraîné physiquement que son frère, mais il ne l’était pas beaucoup moins que Kathleen. Elle était une femme après tout, lui un homme (et clairement misogyne pour le coup).

« Il m’en veut tout simplement, il va m’empêcher d’aller sur le terrain quoi que je fasse ou dise. » Ce n’était pas rare qu’Aaron montre que la décision de sa famille l’ennuyait au plus haut point. Sauf qu’il gardait toujours une certaines distances concernant ce qu’il ressentait concernant les jugements de son père et sa tante. Mais il n’y avait pas que le fait de ne pas pouvoir aller à la chasse qui ennuyait grandement le jeune homme. Il n’y avait pas que le manque de confiance qui le blessé. « Tout ça c’est à cause de maman ! »

Maman, il n’en parlait jamais d’habitude. Et il n’en avait pas plus envie maintenant. C’était sortie comme cela, sans qu’il s’en rende réellement compte.

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 847

Message#Sujet: Re: La solitude est essentielle à la fraternité. (pv Andrew)   Sam 18 Oct - 23:25


La solitude est essentielle à la fraternité.

A

ndrew pouvait aisément comprendre le point de vue de son cadet, c'est vrai, cela faisait effectivement vingt-cinq ans que, sagement (ou autant qu'il en était capable, dirons-nous), Aaron Hellsing observait sans jamais agir. Il avait attendu bien plus longtemps qu'Andrew ne l'avait jamais fait, et pourtant, il avait sûrement été plus consciencieux que son aîné au même âge. Pour observer, il observait, en effet, et ses connaissances en termes de créatures dépassaient sûrement celles de sa cousine et de son frère réunis... Alors il pouvait comprendre qu'il n'avait pas envie de se contenter de regarder, il pouvait comprendre qu'il veuille agir. Mais ce n'était pas possible. Pas possible parce qu'aucune des autorités familiales chez les Hellsing ne l'autoriserait encore. Et d'ailleurs, Andrew finissait par se demander si Aaron aurait un jour l'autorisation de leur père et de leur tante. Andrew, de son côté, n'avait jamais cherché à encouragé son père pour qu'il change d'avis. Tant qu'on refusait le terrain à Aaron, il n'encourait aucun risque. Le pauvre n'avait peut-être pas mérité qu'on le considère de cette manière, mais Andrew le considérait comme quelqu'un de fragile, résolument fragile... Il fallait bien arrêter de le surprotéger un jour... Mais Andrew n'était pas contre le fait que cela dure encore un peu. C'est aussi pour cela qu'il avait pensé à passer ce marché avec Aaron... parce que, tout comme ce dernier, il savait bien que le père et la tante refuseraient... Mais un tel marché ne pouvait pas marché, parce qu'Aaron n'était pas crédule, il était bien trop intelligent pour tomber dans le panneau... Andrew avait espéré le convaincre, et en effet, il avait été prêt d'abonder dans le sens de son frère auprès de leur père si cela pouvait apaiser la situation, même si sa parole n'aurait pas forcément été prise en compte...

...sauf qu'Aaron, non content de ne pas s'y laisser prendre, avança alors un propos auquel Andrew ne s'était pas attendu. Il affirmait que son père ne le laisserait jamais accéder au terrain, son aîné aurait bien aimé rétorquer qu'il affabulait, mais il n'en était pas sûr, à vrai dire... C'est vrai que, techniquement, si l'on avait voulu laisser Aaron "voler de ses propres ailes", cela aurait pu être fait depuis plusieurs années, derrière, il y avait sûrement quelque chose d'autre, derrière tout cela... La mort de leur mère ? Andrew fut un peu décontenancé quand il parla de cela. C'est que la mère des deux frères était devenue comme un sujet tabou. Ils ne s'étaient jamais concertés sur le sujet, mais le fait est qu'ils n'en parlaient jamais. Parce que c'était trop douloureux, peut-être. Parce que c'était compliqué, sans doute. Leur mère était morte en couche, à la naissance d'Aaron. Et depuis, et comme maintenant, visiblement, peut-être parce qu'il culpabilisait à ce sujet... il supposait que le traitement différent qu'on lui infligeait résultait d'un reproche : celui d'être en vie quand, elle, n'était plus.

-Ne dis pas ça.
répondit prudemment Andrew, qui voyait déjà les mots de son frère dépasser sa pensée. Et si tu penses qu'il t'en veut, qu'on t'en veut, tu ne comprends rien. Il ne veut pas que tu ailles sur le terrain parce qu'il a peur de te perdre, comme il a eu peur quand tu es né... Il veut te protéger, c'est tout. Il marqua une légère pause, hésitant. Et moi aussi.









code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 653

Message#Sujet: Re: La solitude est essentielle à la fraternité. (pv Andrew)   Ven 24 Oct - 15:28

Andrew & Aaron
La solitude est essentielle à la fraternité
Aaron peinait à savoir exactement pourquoi on lui refusait à ce point le terrain. Certes, l’idée de protection avait traversé son esprit, mais il avait un caractère bien trop fort pour continuer dans ce sens. Il préférait voir l’injustice, voir le fait qu’on ne l’appréciait pas à sa juste valeur. Il préférait se voir comme le vilain petit canard de la famille, celui qu’on n’aimait pas et qu’on n’avait pas envie de voir rejoindre les rangs des grands chasseurs de créatures. Et pourtant, il ne savait pas à quel point il se trompait. Cependant, il était borné comme les autres membres de sa famille. Et plus on continuerait à lui refuser d’agir sur le terrain, plus il penserait qu’on ne l’appréciait pas. Quand Andrew lui proposa de l’accompagner en tant qu’observateur, cela ne lui suffisait évidemment pas. Pour autant, le jeune homme ne s’était pas attendu à s’étendre à ce point sur un sujet bien tabou dans la famille. Jamais il n’avait mentionné leur mère jusqu’à présent, du moins pas depuis qu’il avait réellement pris conscience de sa mort. Evidemment, quand il n’était encore qu’un petit enfant, il arrivait à Aaron de poser des questions sur sa mère. Surtout quand ils se rendaient au champ funéraire, sur sa sépulture. Mais cela faisait bien longtemps qu’il ne l’avait pas mentionné et clairement pas de cette manière. Pourtant, cela ne l’empêchait pas de penser chaque mot qu’il avait prononcé.

Aaron était né en prenant la vie de sa mère, c’était un fait. La femme n’était pas morte à cause de créature, mais à cause de lui. La première option aurait été préférable pour tout le monde, les Hellsing se seraient contentés de continuer à tourner leurs reproches vers ces créatures. Mais malheureusement, ce n’était pas cela qui était arrivé. Le jeune garçon souffrait de ce manque qu’il avait eu toute sa vie, de ne pas avoir pu connaitre sa mère. Mais il souffrait aussi d’une culpabilité certaine concernant son décès. Les paroles d’Andrew ne le surpris même pas, évidemment il allait dans un autre sens. Le protéger ? Aaron n’y croyait pas une seule seconde. Il n’avait pas envie de le croire au fond.

« Mensonge. » Se contenta-t-il de dire entre ses dents. Il n’aimait pas l’idée que son père ou son frère l’empêche d’aller sur le terrain simplement parce qu’ils voulaient le protéger, parce qu’ils avaient peur pour lui. Il n’était plus un gamin. « Vous ne me faites juste pas confiance… »

On ne se refaisait pas, quand on était buté, on était buté. C’était bien trop toucher à sa fierté que d’accepter que son frère puisse à ce point avoir peur pour sa personne. Evidemment, Aaron avait aussi peur de perdre les membres de sa famille. Il craignait pour eux dès qu’ils partaient à la chasse, mais jamais il n’allait le dire à haute voix. Il avait une « réputation » à tenir après tout. Alors, il pouvait éventuellement envisager qu’ils puissent craindre pour sa vie, l’empêchant ainsi d’aller sur le terrain, mais ce n’était vraiment pas une bonne excuse.

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 847

Message#Sujet: Re: La solitude est essentielle à la fraternité. (pv Andrew)   Ven 24 Oct - 21:09


La solitude est essentielle à la fraternité.

A

ndrew poussa un profond soupir alors que son frère niait en bloc les propos qu'il venait juste de prononcer. Ce qu'il pouvait être buté, sérieusement ! Certes, ce défaut là était de famille, mais il était clairement celui qui l'avait le plus développé. Et à force, l'aîné était vraiment las de ménager les sentiments du cadet. Ça n'avait pas été si simple que cela pour lui que de s'ouvrir à son frère et de lui dire les mots qu'il avait prononcé tout à l'heure. Ça pouvait n'avoir l'air de rien, mais il n'était pas du genre à s'épancher sur son ressenti, admettre qu'il s'inquiétait pour Aaron, c'était déjà beaucoup à ses yeux... Quoi de plus agaçant, de fait, de recevoir un tel accueil ensuite. Mais ça ne surprenait pas franchement Andrew. Oh, il adorait son frère... mais dans des moments comme celui là, il avait bien eu envie de lui flanquer une bonne paire de baffe. S'il se retenait, c'était bien parce qu'il ne voulait pas lui donner raison par dessus le marché et le conforter dans son rôle de pauvre victime incomprise. D'accord, il y avait du vrai dans ce qu'il disait. Il était sûrement temps de lui donner sa chance et d'arrêter de le surprotéger. Mais dans des instants comme celui-là, on ne pouvait franchement pas dire qu'il faisait preuve d'une maturité bienvenue, le genre qui pouvait les engager à lui faire un peu plus confiance. Tout était toujours de la faute du reste de la famille, bien sûr, et Aaron, le pauvre, n'était jamais qu'un grand incompris... Dommage pour lui, les Hellsing n'étaient pas du genre à s'apitoyer sur le sort de qui que ce soit, pas même sur celui d'un des membres de leur propre famille.

-Et après on se demande pourquoi on ne t'emmène pas avec nous... Grandis un peu, Aaron ! Tu penses que c'est en jouant les martyres que tu vas arriver à quelque chose ? J'ai un scoop pour toi, c'est tout le contraire.
Oh, il le sentait, son propos n'allait servir qu'à agacer Aaron plus encore, mais Andrew n'allait pas tout laisser passer à son frère non plus. Ce n'était manifestement pas ce qui lui permettrait d'évoluer. Tu veux nous rejoindre sur le terrain ? Tu veux gagner l'estime de papa, qu'on te fasse confiance ? Alors mets-y du tien. Arrête de te terrer dans ta chambre, viens t'entraîner avec moi, prouve que tu es motivé.

Oh, motivé, Andrew était convaincu que son frère l'était, mais sa manière de le prouver n'était manifestement pas la bonne. Andrew ne demandait pas à Aaron de devenir une copie conforme de lui-même, mais s'il ne suivait pas au moins un peu ses traces, jamais leur père et leur tante ne feraient varier leur discours. C'était sans doute triste, il n'en demeurait pas moins que c'était ainsi. Chacun devait mettre de l'eau dans son vin pour que cela fonctionne, c'était évident... Malheureusement, les Hellsing, tous autant qu'ils étaient, possédaient un fort caractère, c'est le moins que l'on puisse dire.








code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 653

Message#Sujet: Re: La solitude est essentielle à la fraternité. (pv Andrew)   Mer 29 Oct - 21:54

Andrew & Aaron
La solitude est essentielle à la fraternité
Clairement, Aaron était un jeune homme plus que buté. Il lui arrivait d’entendre certaines vérités, mais de ne pas les prendre comme elles venaient. Pourtant, il devrait parfois le faire, cela lui éviterait quelques ennuis. Andrew ne se confiait pas souvent à son frère, jamais même en réalité. On ne pouvait pas dire que les Hellsing étaient vraiment doué pour faire part de leurs sentiments entre eux. Aaron ne se souvenait pas de la dernière fois où son père l’avait pris dans ses bras, lui disant qu’il l’aimait. Cela était sans doute arrivé quand il n’était encore qu’un petit garçon, mais c’était une époque bien lointaine. Le jeune homme n’avait jamais parlé de ses sentiments à son père, même pour ce qui était négatif comme maintenant. Il n’avait jamais dit à Andrew qu’il tenait à lui et pourtant c’était bien le cas (même si cela ne se voyait clairement pas au quotidien). Ce n’était pas son genre, il était bien plus solitaire et discret sur ses sentiments. Alors forcément, le jeune homme avait du mal à accepter l’idée que son père et son frère pourraient désirer le protéger et que c’était pour cette raison qu’ils ne le laissaient pas aller sur le terrain. Il préférait se la jouer martyre, vilain petit canard. Ce qui n’était malheureusement pas l’attitude à avoir. Forcément, Andrew n’apprécia pas le fait qu’il rejette en bloc ce qu’il lui avait dit et il ne manqua pas de se montrer acerbe également à son tour. Evidemment, Aaron n’apprécia pas les paroles de son frère, quand ce dernier lui demanda de grandir. Il ne supportait pas quand on lui signifiait qu’il était plus jeune, qu’il était un « enfant ». Le jeune homme croisa des bras d’ailleurs, écartant son regard de son frère ne voulant pas le regarder. Il boudait ? Oui possible.

Le pire dans tout cela, c’était qu’Andrew avait sans doute raison. Aaron ne faisait plus réellement d’effort pour se faire apprécier de sa famille, parce qu’il en avait marre de devoir constamment faire des efforts sans voir de retour. Mais ce n’était pas faut qu’il n’allait pas arriver à détendre son père et sa tante si jamais il continuait à agir de la sorte. Est-ce qu’il devrait donc refaire des efforts ? Sans doute oui, même si cela l’ennuyait d’avance. Il mettait clairement sa fierté de côté quand il reprit la parole, n’observant toujours pas directement Andrew.


« D’accord… » Aaron serra des dents, avant de reprendre. « Si je fais des efforts ? Si je viens manger avec vous et m’entraîner avec toi, tu me laisseras t’accompagner ? »

Aaron avait bien envie que son frère l’emmène sur le terrain afin d’aller chasser, pas seulement en observation. Mais le jeune homme se doutait bien que cela ne lui servait à rien de se montrer trop pointilleux. Il espérait bien qu’Andrew allait se rendre compte de l’énorme (le gigantesque même !) effort que son frère faisait. Ce n’était pas simple pour lui de mettre à ce point sa fierté de côté.

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 847

Message#Sujet: Re: La solitude est essentielle à la fraternité. (pv Andrew)   Jeu 30 Oct - 20:02


La solitude est essentielle à la fraternité.

C

e que l'on pouvait conclure de cette conversation ? Il était temps pour tous les Hellsing de mettre de l'eau dans leur vin. C'était un fait, il arriverait bien un moment où Aaron devrait aller sur le terrain, c'était le destin de tous les Hellsing, et il avait depuis longtemps dépassé l'âge requis. Il était temps de lui faire un peu confiance (même si Andrew devait bien admettre que c'était assez difficile), même s'ils ne parviendraient sans doute pas aisément à taire leurs inquiétudes. S'ils ne le faisaient pas, Maybell aurait assassiné son premier loup-garou de sang froid qu'Aaron se terrerait encore dans sa chambre en se plaignant d'être un incompris. C'était une perspective qui inquiétait terriblement le frère aîné, mais au fond, il devait bien admettre qu'il demeurerait inquiet qu'il prenne la décision de le laisser l'accompagner aujourd'hui, ou qu'il la prenne demain. Il se sentirait toujours l'obligation de veiller sur son cadet, même si ce dernier ne réalisait sans doute pas le degré d'angoisse que représentait pour lui l'idée de voir Aaron se confronter à l'une de ces créatures qui pourrait le réduire en miettes avant même qu'il n'ait eu le temps de brandir son arme dans sa direction. Il laissa quelques secondes de silence s'installer, conscient que sa réponse aurait forcément un impact des plus sérieux. Il aurait pu se contenter d'un "oui" évasif, pour le chantage et pour qu'il honore sa cousine de sa présence, mais il ne donnait jamais sa parole à la légère, loin de là. Après une légère inspiration, il lui répondit enfin.

-Il faudra que j'en parle à papa...
Car une fois de plus, ce n'était pas lui qui prenait la décision définitive. Mais je suis sûr de pouvoir le convaincre. Et oui, il le pensait en effet. La conversation risquait fort d'être houleuse, mais en définitive, les aînés de la famille Hellsing seraient bien obligés d'en arriver à la même conclusion que lui. Et c'est Andrew qui en prendrait l'entière responsabilité. Alors oui, je t'emmène avec moi la prochaine fois que je pars en chasse.

Son ton était le plus sincère qui puisse être, et il espérait bien qu'Aaron allait le croire. Parce que, concrètement, il avait encore l'espoir que toute la famille puisse se retrouver autour d'une même table ce soir, et enfin, parce que sa promesse était suffisamment importante et impactante pour qu'il veille qu'elle ne soit pas prise à la légère. Bien sûr, il allait falloir mettre bien des conditions à cette promesse. Andrew n'enverrait jamais Aaron au casse-pipe sans prendre les précautions nécessaires au préalable, afin qu'il prenne le moins de risques possibles. Plus tard, il serait à même - il faut l'espérer - de partir à la chasse seule et de leur ramener des trophées dignes de ce nom,  mais pour cela, Andrew ne le pensait pas encore prêt. Dans un premier temps, il avait bien l'intention de chaperonner au maximum son frère, et ce dernier avait intérêt à ne rien avoir à y redire, c'était en ce nom seulement qu'il accepterait de le placer face au danger.








code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 653

Message#Sujet: Re: La solitude est essentielle à la fraternité. (pv Andrew)   Ven 7 Nov - 12:08

Andrew & Aaron
La solitude est essentielle à la fraternité
Aaron savait bien qu’il devait faire des efforts pour que sa famille lui fasse confiance, que ce n’était pas en jouant les gamins boudeurs qu’il allait y arriver. Cependant, ce n’était clairement pas facile. Il ne pouvait pas s’empêcher de trouver la situation injuste, alors que cela faisait des années qu’il aurait dû faire ses premiers pas sur le terrain. Clairement, il avait le sentiment d’être moins aimé que son frère, même si c’était sans aucun doute une situation trop nombriliste. Il se montrait sans aucun doute trop égoïste, mais il voyait sa situation et pas celle des autres. Sauf que pour le coup, il se rendait bien compte qu’il devait faire des efforts. Andrew lui proposait de le laisser venir avec lui, en observateur c’était déjà pas mal, quand il irait chasser. Autant dire qu’il n’avait jamais eu l’occasion d’avoir une situation comme cela jusqu’à présent, c’était mieux que ce qu’on lui avait proposé jusqu’à présent. Il ne devait donc pas laisser passer une chance comme celle-là. Il était donc prêt à faire des efforts, même si ça l’ennuyait sérieusement. Mais pour pouvoir aller sur le terrain, il allait les faire. Cependant, le jeune homme grimaça légèrement quand son frère mentionna le fait qu’il allait devoir en parler à leur père. Aaron n’était pas aussi sûr que son aîné sur sa capacité à convaincre leur père. L’homme était têtu, comme ses fils, il était difficile de lui faire changer d’avis. Mais c’était déjà une bonne chose qu’Andrew décide de prendre un peu son parti pour changer.

Aaron laissa le silence s’installer après les dernières paroles de son frère, croisant ses bras et ne le lâchant pas des yeux. Il se demandait s’il pouvait réellement lui faire confiance, s’il ne lui disait pas cela simplement pour qu’il descende avant de ne pas respecter sa promesse. Et puis au final, il devait bien se rendre compte qu’il semblait sincère. Il voyait énormément de défaut chez les membres de sa famille, mais il savait reconnaitre leurs qualités également. Andrew était quelqu’un de droit, qui respectait ses promesses. Alors, il devait bien avouer qu’il ne se voyait pas ne pas lui faire confiance. Le seul problème était leur père, qu’il allait falloir convaincre. Ce n’était pas une tâche facile, mais Andrew n’allait pas avoir le choix de toute manière. Il était clair qu’Aaron n’allait pas pouvoir attendre encore bien longtemps, qu’il n’allait pas être patient bien longtemps. Si jamais son frère ne parvenait pas à convaincre leur père, il allait devoir s’en charger tout seul. Autant dire que la famille n’allait sans aucun doute pas apprécier qu’il prenne les devants et qu’il se rende sur le terrain tout seul.

« Bien d’accord, marché conclu. »
Dit-il en décroisant les bras, se détendant en même temps. Il avait l’intention de faire confiance à son frère et il espérait bien qu’il ne se trompait pas. « Je descends alors… »

Il n’avait plus le choix de toute manière, il devait bien faire sa partie du marché. Même s’il n’avait aucune intention de le montrer, le jeune homme avait bien envie de partager son repas pour l’anniversaire de sa cousine. Son estomac criait famine en plus.

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: La solitude est essentielle à la fraternité. (pv Andrew)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La solitude est essentielle à la fraternité. (pv Andrew)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La solitude est essentielle à la fraternité. (pv Andrew)
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]
» Éternelle solitude | Lumi |
» Dans la solitude du desert.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Habitations :: Chez les Hellsing-