Partagez | 
 

 Oeil pour oeil, dent pour dent [pv Hélio <33]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 961

Message#Sujet: Oeil pour oeil, dent pour dent [pv Hélio <33]   Dim 11 Juin - 11:14


Oeil pour oeil, dent pour dent
D

éa n'avait jamais éprouvé cela qu'une seule fois auparavant au cours de son existence, le jour où Léo s'était jeté au fond du lac, durant ces quelques secondes où elle avait pensé qu'elle ne serait pas capable de le ramener vivant vers le rivage, au cours desquelles elle avait cru qu'il avait cessé de respirer. C'était le même sentiment : l'impression qu'un étau lui compressai la poitrine, qu'un son strident lui détruisait les tympans, que son coeur avait cessé de battre... Sauf que cette fois, la perte n'était pas une illusion, elle était bien réelle, ignoblement réelle. Ses parents avaient cessé de respirer depuis plusieurs heures déjà quand elle avait passé le pas de leur porte. Déa leur rendait bien visite de temps à autre, mais trop rarement sans doute. Ils avaient tendance, d'un côté comme de l'autre, à laisser s'écouler les jours et les semaines sans se donner de nouvelles, pas par désintérêt ou absence d'affection, juste parce qu'ils n'étaient pas une famille très démonstrative, loin de là, ce qui ne les avait jamais empêchés d'être très attachés les uns aux autres, et ce qui ne devait donc pas empêcher la douleur d'être bien présente, intense et ignoblement présente. Déa s'attendait à passer un après-midi tranquille, morne, même, où ses parents et elle discuteraient de tout et de rien, combleraient maladroitement le silence, et elle y était allée à reculons, c'était le pire. Elle avait eu envie de trouver un prétexte pour annuler, s'était ravisée à la dernière minute... Et maintenant, plus jamais elle n'aurait l'occasion de combler le moindre silence en leur compagnie. Même si le silence mortel qui régnait présentement sur les lieux lui donnait envie de le combler à grand renfort de cris et de sanglots. Mais elle n'arriver pas à pousser le moindre cri, à verser la moindre larme. Elle était sous le choc. Le sang avait éclaboussé toute la pièce, dans son intégralité, leurs corps ravagés étaient à peine reconnaissable. Le meurtre était signé, et comprendre qui en était l'auteur communiqua à Déa un intense sentiment de répulsion et de dégoût, Elle avait le coeur au bord des lèvres, partagée entre la colère, l'horreur et la douleur.

Elle ne prévint pas les autorités, quand bien même ce devait être la première chose à faire, son premier réflexe fut de se précipiter hors de la maison, déstabilisée, décontenancée, hagarde, du sang imprimé sur ses vêtements, elle se dirigea vers la forêt, et elle partit à sa recherche. Elle n'avait pas la moindre idée d'où le trouver, elle songeait seulement que l'odeur du sang de ses parents, dont elle avait le sentiment d'être imprégnée en cet instant, attirerait son ex petit ami qui à présent n'était plus à ses yeux qu'un monstre comme elle n'en avait jamais auparavant connu de si horribles. Elle marcha longtemps, elle ne sut pas combien de temps exactement, à travers les bois, et finalement, elle l'aperçut.

-Comment t'as pu me faire ça !
furent les premiers mots qu'elle lui adressa, animés par une rage sourde.





code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 293

Message#Sujet: Re: Oeil pour oeil, dent pour dent [pv Hélio <33]   Dim 11 Juin - 23:36

Oeil pour oeil, dent pour dent.
Hélio n’avait pas spécialement prévu son coup, c’était arrivé comme ça. Enfin, comme ça, c’était vite dit quand même. C’était idiot, il le savait bien, mais depuis sa rupture avec Déa, le vampire se sentait mal. Il souffrait, pour la simple et bonne raison qu’il s’était bien trop attaché à la sirène pour que sa rupture ne lui fasse rien. Et si certain était capable de se raisonner en se disant qu’elle était mieux heureuse, qu’en l’aimant on ne devait qu’avoir envie de la voir heureuse, même si c’était dans les bras d’un autre, ce n’était pas le cas d’Hélio. Non, ça ne l’était pas du tout. Lui, ce qu’il voyait, c’était que la jeune femme s’était moquée de lui pendant tout ce temps, qu’elle s’était servi de lui, comme Lerana l’avait fait avant elle. C’était un peu la goutte d’eau qui faisait déborder le vase donc. Hélio se sentait mal, il souffrait et quand c’était le cas… eh bien il se contentait d’être le monstre qu’il aurait au fond de lui, le monstre qu’il était par nature. Quand il avait perdu sa famille, il était devenu ce monstre dans le but de se venger. C’était là l’histoire de sa vie. Il se vengeait. Pour Déa c’était la même chose, il ne lui restait plus qu’à se venger. Hélio taisait le peu d’humanité qu’il avait – parce qu’il en avait quand même, sinon il ne serait pas capable de sentiment – et il faisait ce que son instinct lui dictait de faire. Il avait songé pendant un temps à s’en prendre à Ridley, ce colocataire qui était finalement l’amant de la sirène. Mais c’était trop facile. Oh, oui, Déa souffrirait clairement s’il devait lui retirer Leopold (et Hélio ne cachait pas le fait que cela risquait d’arriver un jour), mais il avait envie de faire les choses bien. De faire les choses dans l’ordre. Ce fut donc ses parents ses premières victimes, deux ondins. Et il ne se contenta pas de les tuer, il s’arrangea pour que la scène soit macabre.

Cela faisait déjà plusieurs heures que les parents de la jeune femme était morte, c’était arrivé pendant la nuit précédente cette journée. Journée qu’il passait donc dans la forêt à s’occuper comme il le faisait d’habitude, en ne faisant donc rien du tout. Ce fut que quand Hélio sentit de nouveau l’odeur de ces sangs qu’il avait apprécié qu’il comprit qu’elle était là, alors qu’il l’attendait donc. Ces sangs se mêlaient à l’odeur naturelle de la sirène, qu’il ne manquait pas de connaître par cœur évidemment. Il la laissa le trouver, parce qu’évidemment ce n’était pas amusant s’il n’y avait pas la confrontation actuelle. Il n’avait pas pris de tuer les parents de Déa dans le simple but qu’elle n’ait plus ses parents, il voulait qu’elle sache d’où cela venait. Et elle savait. Un sourire mauvais s’étira sur ses lèvres alors que ses yeux se posaient sur elle, sur ses vêtements couverts de sang.

« J’avais faim. » Répondit-il naturellement, le même sourire sur le visage. Il était fier de lui oui. « Je ne suis pas vraiment fan de l’ondin. » Reprit-il en parlant donc du père de la jeune femme comme d’un simple met en étale sur le marché, ce qui au final était un peu le cas pour les vampires. « Mais j’ai toujours eu un coup particulier pour les sirènes. » Son sourire se fit plus grand. « Je sais de qui tu tiens à présent. »
Code by Gwenn


_________________
Même centenaire, la vengeance garde ses dents de lait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 961

Message#Sujet: Re: Oeil pour oeil, dent pour dent [pv Hélio <33]   Mar 13 Juin - 15:02


Oeil pour oeil, dent pour dent
D

éa n'avait jamais aimé que Léo, même ses relations passées, qu'importe le temps qu'elles avaient duré et leur intensité, qu'importe qu'elle ait su ou non à l'époque que son coeur ne pouvait battre que pour celui qu'elle avait pris pour son meilleur ami, n'avaient jamais eu la saveur de celle qu'elle vivait avec Léo. Il était l'homme de sa vie, et aucun autre ne pouvait l'égaler, c'était aussi simple que cela. Mais pour autant, son intention n'avait jamais été de se jouer d'Hélio. Elle s'était efforcée de l'aimer, aussi fort qu'elle le pouvait, et le temps qu'elle avait duré, elle avait trouvé leur histoire forte et belle, il lui avait redonné goût aux petites choses du quotidien, et elle avait failli croire qu'à ses côtés, ses sentiments pour Léo finiraient par être étouffés. Elle avait voulu y croire, sincèrement, mais à présent... maintenant que le sang de ses propres parents constellait ses vêtements, après l'horreur qu'elle avait découverte, elle ne savait réellement plus que penser... Le monstre qui avait assassiné de sang froid son père et sa mère pouvait-il être ce même homme avec qui elle avait partagé tant de choses, auprès de qui elle s'était sentie apaisée, soulagée, heureuse, capable de s'en sortir ? Est-ce qu'elle savait seulement qui était Hélio ? Le véritable Hélio ? Est-ce qu'elle ne s'était pas fourvoyée, tout ce temps ? Elle n'osait pas croire, en tout cas, qu'elle ait pu s'imaginer faire sa vie ? Oui, d'accord, ce n'était pas lui qu'elle avait vraiment désiré, mais elle avait désiré y croire. Sauf que le vampire sans coeur qui lui faisait face n'avait rien à voir avec l'homme qu'elle avait fréquenté, tout ce temps.

-Tu avais faim ?
répéta-t-elle, choquée et horrifiée, tout à la fois. Comment pouvait-il se contenter d'une telle réponse ? Oui, leur rupture avait été douloureuse, mais aucune rupture ne justifiait tant de cruauté, ses parents étaient morts par sa faute, elle s'en voulait horriblement, mais elle lui en voulait plus encore. Il avait tout détruit, tout gâché. Tu es un monstre. Elle ne faisait que mettre à jour l'évidence, bien sûr, mais l'exprimer était le peu qu'il lui restait. Elle s'en voulait tellement. Ca avait été une erreur monumentale que de l'avoir laissé entrer dans sa vie. Quoi qu'il advienne, elle n'avait pas mérité ce qu'il lui infligeait, vraiment pas. Elle avait voulu être intègre à elle-même, elle l'avait fait souffrir, certes, mais ce qu'il lui infligeait allait bien au-delà de la souffrance, et il craignait fort qu'il n'en ait pas fini encore avec lui. Qu'est-ce que tu comptes faire, maintenant, tu vas me tuer, moi aussi ?

Autant dire qu'elle ne le laisserait pas faire. Elle avait ses propres pouvoirs, et elle le ferait ramper à ses pieds s'il le fallait .Pour lui, elle ne voulait plus avoir la moindre pitié.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 293

Message#Sujet: Re: Oeil pour oeil, dent pour dent [pv Hélio <33]   Dim 9 Juil - 18:42

Oeil pour oeil, dent pour dent.
Le sourire d’Hélio se fit plus grand encore quand Déa répéta ses propos, d’une manière visiblement horrifiée. Ce n’était pas étonnant qu’elle soit à ce point choquée d’entendre ses propos, au final c’était un peu pour cela qu’il répondait comme ça. Il avait envie de lui faire du mal, autant qu’il s’était senti trahi de son côté. Même si, objectivement, le vampire voulait bien croire que sa riposte était un peu disproportionnée. Mais il s’en moquait, le vampire avait simplement eu envie de se venger par tous les moyens possibles, parce qui lui était possible de faire. Tuer les parents de Déa juste parce qu’elle l’avait quitté, c’était trop, évidemment. Mais il n’en avait cure. Il agissait selon son instinct, selon ses pulsions, selon sa nature tout simplement. Hélio ne perdit pas son sourire quand son ex petite amie lui lança qu’il était un monstre, un constat logique qu’elle n’avait pas spécialement besoin de faire. Mais le vampire devait bien avouer qu’il aimait bien la voir réagir de cette manière, de la voir dans un tel état. Encore une fois, c’était beaucoup trop, mais il trouvait ça vraiment amusant. Il avait dépassé la limite de son humanité, il en avait assez de se faire malmener. Il vivrait sa vie comme il l’entendait à présent, sans se préoccuper des autres, en faisant ce qu’il avait envie de faire. Et là, il avait eu envie de boire le sang des parents de la jeune femme.

« Je suis un vampire. »

Précisa-t-il alors, s’amusant donc de la situation, pour corriger la jeune femme. Il était un vampire, en d’autres termes il était un monstre oui. Si certain vampire se targuait d’être de gentil petit agneau, qu’ils ne faisaient pas de mal à une mouche, Hélio savait qu’au fond d’eux, ils ressemblaient bien plus à des loups. Quoi que la comparaison n’était pas exactement juste non plus, puisque les vampires valaient bien mieux que ces satanés loup-garou. Au moins, eux, ils pouvaient réfléchir un peu, tout en se laissant happer par leur instinct animal.

« Je n’ai pas l’intention de te tuer non. » Hélio parlait sérieusement, ne se moquant pas du tout de Déa pour le coup. Et il parlait le plus naturellement possible, comme si leur conversation était tout à fait banale. « Je n’ai aucun intérêt à te tuer, c’est beaucoup trop doux. » Hélio afficha de nouveau un sourire, qui semblait signifier que cette conversation était parfaitement naturelle, alors qu’ils parlaient bien de la potentielle mort de Déa. « Tu finiras par mourir toute seule de toute façon. » Ce qui n’était pas faux en soit. « Et tu auras le temps de voir tous les autres mourir à côté de toi. »

Cette fois-ci les propos du buveur de sang étaient teintés d’un ton bien plus menaçant, ils étaient dits sur un ton bien plus sombre. Parce qu’il était bel et bien en train de menacer les proches de la jeune femme. Il ne savait pas encore exactement comment il allait s’y prendre, mais il le ferait.
Code by Gwenn


_________________
Même centenaire, la vengeance garde ses dents de lait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 961

Message#Sujet: Re: Oeil pour oeil, dent pour dent [pv Hélio <33]   Dim 9 Juil - 19:02


Oeil pour oeil, dent pour dent
O

ui, c'est vrai, Hélio était un buveur de sang, et les vampires étaient bien souvent des monstres, c'est comme ça, c'était, pour ainsi dire, dans leur nature... et au fond, Déa avait toujours su qu'Hélio n'était pas à cent pour cent quelqu'un de bien, et c'était peut-être en partie ce qui l'avait attirée chez lui, d'ailleurs... les mauvais garçons, ça attire toujours (même si l'homme qu'elle aimait plus que tout au monde était la personne la plus sympathique et la plus généreuse qu'elle ait jamais connue)... mais elle avait été convaincue qu'il avait un bon fond, avec elle, il s'était montré attentif et très prévenant, au-delà de prévenant, même. Elle avait vraiment cru que leur histoire était... comment dire... vraie ? Parce que même si elle était celle qui avait brisé le coeur de l'autre, le mal qu'il était en train de faire dépassait de très loin la situation, et elle prenait une ampleur terrifiante. Et le pire, c'est que ça le faisait marrer. Et il prétendait l'avoir aimée ! Comment pouvait-on faire une chose pareille à quelqu'un que l'on disait aimer si sincèrement. Il n'avait pas l'intention de la tuer, disait-il. Mais ce n'était en rien un gage d'affection. Il n'allait pas la tuer, mais parce qu'il voulait qu'elle souffre plus encore. Et ça, c'était franchement quelque chose d'horrible, d'effrayant... il était clairement en train de le menacer. Ou plutôt, de menacer ses proches... Ses proches... Il allait les tuer, c'était ni plus ni moins ce qu'il était en train de dire, il allait faire connaître à ceux qui lui étaient chers le même sort qu'à ses parents. Pour elle, c'était vraiment déplaisant à entendre.

-Je te laisserai pas faire ça,
répondit-elle d'un ton glacial. Elle en avait des frissons, elle ne se reconnaissait pas dans ses propos, mais si elle devait choisir entre sa vie entre celle de Léo, de Penny, elle préférait encore en finir avec lui, peu importe. Elle protégerait tout ce qui lui restait, avec toute la force et toute la hargne qu'elle possédait. Je vais te tuer.

Et elle était sûre d'elle en prononçant ces mots. Ce qu'il lui restait de sentiments pour Hélio avait complètement disparu à l'heure actuelle. Et pour cause, le vampire en face d'elle n'était pas l'homme avec qui elle était sorti, il n'avait aucun rapport. Il n'était pas le Hélio qu'elle avait connu, il était même à mille lieues de l'être. Il n'avait sans doute jamais existé. Et à cause d'elle, ses parents ne seraient plus jamais à ses côtés... Et elle risquait de perdre tous ses proches. Elle prenait ses menaces très au sérieux. Déa se précipita vers Hélio dans le but de la basculer au sol. Elle voulait qu'il ait mal, autant qu'elle.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Oeil pour oeil, dent pour dent [pv Hélio <33]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Oeil pour oeil, dent pour dent [pv Hélio <33]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Oeil pour oeil, dent pour dent. ► Allya
» [RP DERIVE] Tous pour un, un pour tous
» Raphaël Farès
» Des fois, mieux vaut rester dans son territoire ¬ Thomas L. Fletcher
» Un mensonge pour un mensonge. Oeil pour Oeil, Dent pour Dent [Gab/Elise]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Reste du monde :: Forêt-