Partagez | 
 

 La mort tombe dans la vie comme une pierre dans un étang [pv Léo <33]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 1127

Message#Sujet: La mort tombe dans la vie comme une pierre dans un étang [pv Léo <33]   Ven 7 Juil - 21:08


La mort tombe dans la vie comme une pierre dans un étang
E

lle ne saurait dire comment elle était parvenue à ne serait-ce que mettre un pied devant l'autre, elle ne saurait dire comment elle avait retrouvé le chemin jusque chez elle... Tout était sombre, tout était flou. Elle avait cheminé à travers la forêt tel une automate. Toute sa rage, toute sa haine, tout son désespoir, elle les avait évacués au moment de parler à Hélio. Est-ce qu'elle se sentait mieux maintenant ? Non, au contraire, c'était pire encore, mais elle se sentait comme... insensible, indifférente à elle-même. Elle était dans un état second, mais ce qui était certain, c'est que cette soirée était, de très loin, la pire de sa vie. Elle avait cru tout avoir, elle avait pensé être heureuse, elle s'était imaginé nager dans le bonheur avec l'homme qu'elle aimait, elle avait pensé que tout s'était arrangé, tout... et à présent, son univers tout entier s'effondrait. Certaines fondations restaient solides, bien sûr, mais les autres avaient été abattues si froidement qu'elle avait la vive sensation qu'une part d'elle, une part importante, avait été aspirée dans un gouffre sans fond. Elle n'avait plus la moindre idée de qui elle était, elle n'avait plus la moindre idée de ce qu'elle faisait, et c'était ainsi, l'esprit parfaitement vide de toute pensée cohérente, qu'elle avait cheminé jusqu'à chez elle, elle ne se vit pas faire davantage quand elle ouvrit la porte de sa demeure, et pas plus encore quand elle ôta mécaniquement ses chaussures à l'entrée, ce ne fut que lorsqu'elle arriva dans le salon et que son regard croisa celui de son petit ami que la capacité de réfléchir et de ressentir lui revint tout d'un coup. Et ça n'avait rien de franchement agréable.

-Léo...


C'était une glfle mentale. D'un seul coup, son cerveau en veille recouvrait toutes ses fonctions, et elle reprenait pleinement conscience de sa situation dans son intégralité... Elle se rappelait que sa tenue était encore entièrement couverte du sang encore frais de ses parents, elle se rappelait l'air satisfait d'Hélio qui lui apprenait dans le plus grand des calmes avoir assassiné froidement ses géniteurs, sans l'ombre d'un regret, dans le but de se venger d'elle, Alors, les larmes lui montèrent aux yeux aussitôt sans qu'elle soit à même de les contenir. Elle devrait lui expliquer, lui qui ne devait rien y comprendre, à la voir sangloter sur place, couverte d'hémoglobine, mais elle n'y pouvait rien, les mots ne voulaient pas sortir pour le moment, mais son soulagement dans son malheur restait tout de même que le jeune homme soit présent. Se retrouver seul maintenant, à son retour chez elle, aurait été tout simplement impensable, insupportable. Au moins il était là... ça ne les fera pas revenir, ça ne ferait pas disparaître sa culpabilité... mais il serait là, déjà, ce serait beaucoup.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 792

Message#Sujet: Re: La mort tombe dans la vie comme une pierre dans un étang [pv Léo <33]   Sam 8 Juil - 18:28

La mort tombe dans la vie comme une pierre dans un étang.
Déa était partie chez ses parents, alors Leopold en avait profité pour... bah en fait, il n’en avait pas spécialement profité pour faire quelque chose en réalité, il s’était contenté de flâner comme il l’aurait sans doute fait si Déa avait été là. À la différence qu’ils auraient sans doute discutée et là, bah Léo ne parlait pas tous seul non plus. Bref, il s’occupait donc tranquillement, attendant évidemment que sa petite amie rentre. Bon, il n’était pas non plus au point de dépérir, mais quand même, il avait hâte qu’elle rentre. Et il se doutait que Déa apprécierait de rentrer aussi. Non pas qu’elle ne s’entende pas avec ses parents, mais on ne pouvait pas vraiment dire qu’ils étaient une famille vraiment démonstrative ou encore du genre à passer tout leur temps ensemble. Léo savait que par moment, ils pouvaient laisser plusieurs semaines sans vraiment se donner des nouvelles. C’était leur façon de faire et Léo la respectait parfaitement, quand bien même lui était peut-être plus « proche » de ses parents à l’époque. En tout cas, Léo vaquait donc à ses occupations tranquillement, ne se doutant pas une seule seconde de ce que sa petite amie était en train de vivre, de ce qu’elle avait découvert en arrivant chez ses parents et de la rencontre qu’elle avait fait ensuite. Il se contenta simplement de se dire que cela faisait un moment que la sirène était partie voir ses parents et qu’ils devaient donc discuter de quelque chose d’important peut-être. Le jeune homme se permit même de croire qu’il était arrivé sur la table des conversations.

Et puis Déa rentra. Quand Léo entendit la porte de l’entrée, il se trouvait dans le salon et tourna donc naturellement son regard vers l’entrée. Ce fut un véritable choc quand il vit l’état de la jeune femme, au point que son cœur manqua plusieurs battements en pensant sur l’instant qu’elle était blessée. Il resta figé un moment, incapable de dire quoi que ce soit, de faire quoi que ce soit, jusqu’à ce qu’elle prononce son prénom. Vivement, le jeune homme s’approcha d’elle, tentant de voir d’où venait ce sang.

« Qu’est-ce qu’il s’est passé ? Tu es blessée ? »

Sa voix témoignait clairement de la panique qu’il ressentait en cet instant précis, parce que là, sérieusement, il avait peur pour Déa. Qu’est-ce qu’il s’était passé pour qu’elle rentre dans un tel état, en larme, visiblement peu capable de dire quoi que ce soit et surtout recouverte de sang. Mais du sang qui semblait un peu séché, ce qui rassura – très légèrement – Léo. Doucement, le jeune homme prit sa petite amie dans ses bras, espérant ne pas lui faire mal si jamais elle était tout de même blessée, mais tentant surtout de la soutenir d’une quelconque manière. Parce que là, tout de suite, il ne comprenait rien, mais elle était vraiment dans un état atroce. Il ne voulait pas la brusquer, mais en même temps il avait besoin de comprendre ce qui avait pu arriver.
Code by Gwenn


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1127

Message#Sujet: Re: La mort tombe dans la vie comme une pierre dans un étang [pv Léo <33]   Sam 8 Juil - 18:56


La mort tombe dans la vie comme une pierre dans un étang
D

éa savait qu'elle devrait dire et faire quelque chose qui rassure un minimum son petit ami, elle le savait mais dans un premier temps, elle ne parvint pas à articuler quoi que ce soit si ce n'est le prénom du jeune homme. Elle n'avait pas envie de lui faire peur, elle n'avait pas envie de lui faire porter ce nouveau fardeau alors qu'il avait enfin réussi à se débarrasser des siens, mais c'était plus fort qu'elle, elle n'arrivait pas à avoir la bonne attitude, à trouver les bons mots ou le bon geste, et elle voyait bien que Léo s'imaginait le pire... et en même temps, le pire... le pire c'était ce qu'elle avait vu, le pire, c'était ses parents baignant dans une mare opaque et gluante de sang encore chaud. Elle aurait préféré revenir blessée auprès de Léo, au fond, elle aurait préféré que ce soit à elle que Hélio s'en prenne, directement, plutôt que de s'attaquer à ses parents, des gens bien, des gens qui n'avaient jamais fait de mal à personne. Il fallut plusieurs secondes encore avant que la jeune femme sache articuler le moindre mot. Durant ce temps, elle se contenta de resserrer le plus fort possible leur étreinte, elle avait au moins cette chance là, celle de pouvoir se blottir dans ses bras, des bras aimants, des bras aimés... tant qu'on ne la lui en privait pas, de cette chance. Car elle avait bien compris que le destin était vicieux, d'une cruauté sans nom, et Hélio de même. Qui sait, Léo serait peut-être sa prochaine cible ? Et si c'était le cas ? Déa n'était vraiment pas sûre d'être capable de s'en remettre. La douleur était trop forte, les désillusions trop grandes. Comment faire abstraction de tant d'horreurs ? Elle prit une grande inspiration, et tenta de s'exprimer, entre deux sanglots.

-Papa et maman... je suis arrivée, ils... ils... c'est Hélio, il...


Elle se détestait de ne pas savoir articuler un discours complet et cohérent, mais elle était complètement bouleversée, horrifiée par ce qui venait de se passer, elle devait en parler, Léo était le mieux placé pour l'entendre, mais en même temps, elle avait le sentiment de gâcher à tout jamais leur bonheur... tout allait si bien, tout était si parfait... Et maintenant, il y avait ce sang sur ses mains, il y avait ces taches sur ses vêtements, il y avait ces larmes sur sa joue. Elle avait complètement perdu le contrôle. Elle ne le reprendrait peut-être plus jamais... Elle prit une nouvelle inspiration. Cette fois, elle sut prononcer une phrase complète.

-Il les a tués.


La phrase était plus simple, plus concise, mais surtout tranchante comme un rasoir. Le dire, ça la plaçait face à une réalité que la vision d'horreur qu'elle avait chaque fois qu'elle fermait les yeux n'arriverait jamais à taire. Ils étaient morts. Et rien ne les ramènerait jamais.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 792

Message#Sujet: Re: La mort tombe dans la vie comme une pierre dans un étang [pv Léo <33]   Mer 23 Aoû - 15:13

La mort tombe dans la vie comme une pierre dans un étang.
Les secondes passaient et Déa ne disait rien, elle se contentait simplement de se blottir dans ses bras en sanglotant, mais sans rien dire. Et forcément, les secondes passaient et l’inquiétude de Léo grandissait en flèche. Le jeune homme ne comprenait pas ce qui s’était passé, pourquoi elle rentrait dans un tel état. Si elle avait été agressée, si c’était son sang. La seule chose qu’il savait c’était qu’elle n’allait pas bien et qu’il avait le sentiment de ne rien pouvoir faire pour l’aider. Parce que là, même s’il resserrait du mieux qu’il pouvait leur étreinte, le jeune homme avait quand même l’impression de ne servir à rien, parce qu’il ne comprenait rien. Il ne lui en voulait bien, bien sûr, mais il avait besoin de savoir, il avait besoin parce que sinon il ne supporterait simplement plus cette inquiétude. Mais Leopold se montrait patient, laissant tout le temps que la sirène avait besoin pour reprendre un peu ses esprits, priant pour qu’il ne lui soit rien arrivé. Quand bien même, le jeune homme savait bien qu’il était arrivé quelque chose. Qu’elle était traumatisée et rien que cela lui serrait tellement le cœur.

Finalement, Déa articula quelques mots, parlant de ses parents, du fait qu’elle était arrivée, mentionnant ensuite Hélio. Leopold n’avait aucune idée de ce qu’elle était en train de tenter de lui dire, mais entendre le nom de l’ex petit ami de Déa ne présageait rien de bon. Ce sang, les parents de Déa, un vampire… il n’osa cependant rien dire, laissant le temps à Déa de pouvoir exprimer clairement ce qui s’était passé. Et c’était ce qu’il avait craint, puisqu’elle lui lança d’une manière tranchante que le vampire avait tué ses parents. Léo sentit son cœur se serrer et resserra un peu plus encore son étreinte, dans le but de parvenir à… il ne savait trop quoi. Il n’avait aucune idée de comment il pouvait soutenir Déa et la soulager de ce qu’l venait d’apprendre. C’était atroce, ce n’était pas possible…

« Je… je suis tellement désolé. »

Parvint-il à dire quand même, ne sachant pas vraiment si ça avait de bon effet. Il se sentait nul, il n’avait aucune idée de comment parvenir à la soulager un minimum. Quand bien même il comprenait parfaitement ce qu’elle vivait, puisque lui aussi avait perdu ses parents. Mais ce n’était pas ainsi, ce n’était pas comme ça. Et forcément, en un sens, Léo ne pouvait pas s’empêcher de se sentir coupable. Parce qu’il savait parfaitement pourquoi l’homme avait fait ça, du moins il pensait comprendre. C’était une vengeance, pour le fait qu’elle l’ait quitté. Quitté pour lui en plus alors forcément, Léo ne pouvait pas s’empêcher de se sentir coupable. Sans lui, sans le fait qu’il ait pris tant de temps pour se rendre compte de ses sentiments pour la sirène, ils n’en seraient pas là aujourd’hui. Déa n’aurait pas à souffrir de cette manière.

« Il t’a fait du mal ? »

Demanda-t-il alors, parce que forcément, il craignait en plus qu’il s’en soit pris à elle.
Code by Gwenn


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1127

Message#Sujet: Re: La mort tombe dans la vie comme une pierre dans un étang [pv Léo <33]   Mer 23 Aoû - 21:07


La mort tombe dans la vie comme une pierre dans un étang
L

éo ne s'en rendait sans doute pas compte, il avait peut-être le sentiment d'être impuissant face à la détresse de sa petite amie, mais le simple fait qu'il la serre un peu plus fort dans ses bras faisaient en réalité un bien fou à la jeune sirène. Bien sûr, elle allait mal, et il lui faudrait du temps, beaucoup de temps, pour se remettre de cet épisode traumatisant, mais en attendant, elle se sentait un peu réconfortée tout de même, parce qu'il était la personne dont elle avait le plus besoin au monde, et il était là. Ses bras protecteurs, où elle pouvait se blottir à l'envi, lui communiquaient le sentiment qu'elle s'en sortirait, qu'elle dépasserait l'épreuve. Elle était terriblement mal, sous le choc, mais elle savait qu'il lui restait Léo, et qu'il l'aimait, qu'il était là pour elle, c'était le mieux qu'elle pouvait espérer en de si sinistres circonstances. Quand il lui affirma être désolé, elle savait qu'il ne lui mentait pas, qu'il le pensait sincèrement... Et pour cause, il était bien placé pour comprendre ce que cela faisait. Les circonstances avaient été différentes, c'est vrai, mais lui aussi avait perdu ses parents, il connaissait cette sensation de vide, ce terrible vertige, ces remords, cette douleur... bref... Il était mieux placé que quiconque pour comprendre ce qu'il en était, pour la réconforter, même si certaines blessures ne pouvaient que demander du temps, en plus de l'amour, pour cicatriser. Le reste était forcément superflu, et même si c'était horrible, il fallait l'acceptait, parce que nier serait une erreur plus fatale encore... Déa fit doucement non de la tête quand Léo lui demanda si Hélio lui avait fait du mal.

-J'ai rien
, répondit-elle en le regardant dans les yeux, les siens embués de larmes, pour qu'il puisse s'assurer de toute sa sincérité. Il ne lui avait rien fait physiquement, non. Mais mentalement, ce serait une autre affaire, elle était clairement affecté par la perte qu'elle avait subi, elle en garderait toujours des séquelles, c'est certain... et elle avait peur que ce ne soit pas fini, parce que la menace faite par son ex petit ami était bien assez clair. Ce serait pas assez cruel. Elle marqua une légère pause. Il veut s'en prendre à tous ceux que j'aime...

Et le regard qu'elle lui adressait ne laissait place à aucune équivoque. Il était évident à ses yeux que Léo serait la prochaine cible privilégiée du buveur de sang. Hélio savait forcément que si il s'en prenait à lui, Déa serait incapable de s'en remettre. Et elle, elle avait peur qu'il mette ses menaces à exécution... Il était en danger, à cause d'elle, et elle s'en voulait terriblement pour ça. La douleur et la peur se mêlaient dans son esprit, c'était intenable.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 792

Message#Sujet: Re: La mort tombe dans la vie comme une pierre dans un étang [pv Léo <33]   Dim 8 Oct - 14:41

La mort tombe dans la vie comme une pierre dans un étang.
Il se sentait tellement mal pour sa petite ami, tellement désolé mais surtout... tellement inutile. Leopold n’avait aucune idée de ce qu’il devait faire ou dire, pour l’aider, pour la soulager un peu. Il aimerait tellement pouvoir la soulager, pouvoir faire quelque chose pour apaiser un peu sa peine. Quand bien même, le jeune homme était bien placé pour savoir qu’on ne pouvait pas soulager de telles peines si facilement. La jeune femme avait perdu ses parents et d’une manière vraiment horrible... rien n’allait pouvoir guérir ça. Bien au contraire. Si Léo pouvait comprendre la douleur de Déa concernant la perte de ses parents, ce n’était quand même pas la même chose. Son père avait été tué (par Jane soit dit en passant, mais bon...), mais sa mère s’était donné la mort. Cela n’avait rien à voir donc avec la situation de Déa et surtout... ce n’était pas une vengeance. Son père s’était trouvé au mauvais endroit au mauvais moment, alors que les parents de Déa étaient mort parce qu’un enfoiré avait décidé de lui faire du mal.

Léo fut légèrement soulagé quand il vit Déa lui dire d’un signe de la tête que ce type ne lui avait pas fait de mal. Il sentit son cœur se serrer cependant alors que le regard embrumé de la jeune femme se plongeait dans le sien. Il n’aimait pas la voir comme ça, il n’aimait pas la sentir à ce point démunie. Quand bien même, il était évident qu’elle n’allait pas pouvoir se remettre si facilement. Mais la sirène était sa joie de vivre, celle qui lui avait permit de remonter la pente, celle qui lui donnait envie de vivre. Il ne pouvait pas supporter de la voir dans un tel état de détresse. Le cœur de Léo se serra un peu plus quand Déa précisa que si Hélio s’en était pris à elle, cela ne serait pas assez cruel. Qu’il chercherait à s’en prendre à tous ceux qu’elle aimait. Ses parents donc... Penny, lui. Sans nul doute que Léo allait être une cible de choix pour le vampire au vu de la situation.

« On ne va pas le laisser faire. » Dit-il alors, le plus confiant possible. Il savait qu’en cet instant précis, c’était à lui de se montrer le plus fort possible, qu’il devait soutenir la jeune femme du mieux qu’il pouvait. Et il avait bel et bien l’intention de le faire, il était hors de question qu’il flanche alors que justement, Déa avait besoin de lui. « Il est hors de question qu’on le laisse te faire encore du mal. »

Et quand il disait on, ce n’était pas réellement pour parler de la sirène. En cet instant précis, Léo avait déjà une idée bien précise de ce qu’il allait faire. Hélio était un vampire, qui venait quand même de tuer les parents de Déa. Même si le jeune homme était d’une nature pacifique, il faisait des exceptions. Il reprochait à Andrew de mettre toutes les créatures dans le même panier à une époque, il n’en ferait pas de même. Toutes les créatures ne méritaient pas de mourir, mais certaine si.
Code by Gwenn


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1127

Message#Sujet: Re: La mort tombe dans la vie comme une pierre dans un étang [pv Léo <33]   Dim 8 Oct - 15:20


La mort tombe dans la vie comme une pierre dans un étang
L

éo affirma qu'ils n'allaient pas laisser faire Hélio, qu'il allait faire en sorte que rien ne leur arrive, donc. Elle était convaincue qu'il y croyait, qu'il comptait faire de son mieux pour tenir sa promesse, malheureusement, ça ne suffisait pas toujours. Certes, averti, il avait plus de chance d'échapper au courroux d'Hélio, mais ce dernier était un buveur de sang cruel et insensible (à mille lieues, au passage, de l'homme avec qui elle était sortie, les deux n'avaient à ses yeux pas le moindre rapport), et Léo n'était qu'un humain. Qui sait s'il serait capable de faire quoi que ce soit contre lui. Qui sait si elle n'allait pas le perdre, et pour de bon, cette fois ? Cette idée lui donnait l'irrépressible envie d'éclater de nouveau en sanglot mais elle se retenait du mieux qu'elle le pouvait. Ce n'était pas le moment de flancher, certainement pas. Même s'il était difficile de faire autrement. Il fallait qu'ils soient forts, le plus forts possible, qu'ils soient là l'un pour l'autre quoi qu'il advienne... Ils en auraient plus que jamais besoin, et on ne pourrait lui ôter de l'esprit que c'était entièrement sa faute. Elle était totalement responsable de cela. Elle leva ses yeux humides en direction de son petit ami, elle s'en voulait tant de lui infliger ça. Elle ne voulait que son bonheur, et elle échouait même à cela. Cette pensée lui serrait le coeur, lui tordait l'estomac à un point inimaginable.

-C'est pas pour moi que je m'inquiète,
répondit-elle d'une voix tremblante. Mais elle n'avait pas besoin de le lui dire, pas besoin du tout, parce qu'en vérité, il le savait forcément, il le comprenait sans souci. Bien sûr qu'elle ne s'inquiétait pas pour elle-même, c'était pour lui qu'elle avait peur. Elle ne pouvait s'extirper de cette angoisse immense, de cette véritable terreur. Retrouver Léo, baignant dans son propre sang, comme elle avait retrouvé ses parents... Elle n'y survirait pas. Si elle tenait debout en cet instant précis, si elle supportait l'insupportable, c'était uniquement parce qu'il était là, parce qu'elle pouvait se blottir contre lui. Je sais pas quoi faire. Chaque mot était pour elle difficile à prononcer tant les sanglots menaçaient de pointer le bout de leur nez. Je veux pas te perdre, répondit-elle, les larmes aux yeux, tout en sachant que ce n'était pas la bonne manière de faire. Elle savait qu'elle devrait se battre, qu'elle devrait se montrer confiante, qu'elle devrait lui dire qu'ils s'en sortiraient, mais elle avait tellement peur. Je suis plus rien si je te perds, avoua-t-elle ensuite d'une voix toujours secouée d'irrépressibles tremblements.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 792

Message#Sujet: Re: La mort tombe dans la vie comme une pierre dans un étang [pv Léo <33]   Dim 29 Oct - 15:26

La mort tombe dans la vie comme une pierre dans un étang.
Leopold ne supportait vraiment pas de voir sa petite amie dans un tel état, quand bien même il était normal qu’elle soit dans une telle position alors qu’elle venait quand même de trouver ses parents dans une marre de sang. Mais il ne supportait surtout pas d’avoir le sentiment désagréable de ne rien pouvoir faire pour la femme qu’il aimait, de ne pas être à la hauteur. Il savait bien qu’il n’était pas responsable mais… il aimerait juste pouvoir la soulager, définitivement. L’aider à passer cela, l’aider à ne pas s’inquiéter. Sauf que bien sûr, ce n’était pas quelque chose de possible. Il ne pouvait pas panser ses plaies si facilement, quand bien même il avait l’intention de s’assurer que rien ne lui arrive, que rien n’arrive à quiconque à cause de ce vampire. Et il savait d’ores et déjà comment s’y prendre d’ailleurs, même s’il n’avait pas l’intention de le dire à Déa. Pas maintenant en tout cas, pas alors qu’il la voyait dans un tel état à l’idée de le perdre.

Il savait bien que ce n’était pas vraiment pour elle qu’elle s’inquiétait, mais pour lui, parce que concrètement le buveur de sang l’avait menacé. Léo ne pouvait pas affirmer qu’il était complètement serein à l’idée qu’un vampire ait l’intention de le tuer, juste parce qu’il était jaloux. Mais en même temps, il en avait vu d’autre. Il avait déjà un Sorcier qui voulait sa peau, un peu plus, un peu moins. Et dans tous les cas, il osait croire qu’il saurait se défendre, parce qu’il allait prendre des précautions. Encore une fois, il allait devoir voir tout cela avec Andrew. Le jeune homme sentit son cœur se serrer quand sa petite amie affirma qu’elle ne voulait pas le perdre, qu’elle ne serait rien sans lui.

« Regarde-moi. » Dit-il doucement, plantant son regard dans celui de sa petite amie, prenant son visage dans ses mains. « Je suis là, je vais bien. Et je ne le laisserais pas me faire du mal. » Leopold n’était pas si sûr que cela en réalité, mais au vu de l’état de sa petite amie, il était évident qu’il ne pouvait que se montrer fort. Ce n’était pas si évident que cela, mais en même temps c’était son rôle. Il fallait qu’il soit fort, pour tous les deux, parce que Déa avait besoin de se reposer sur lui. Alors, elle allait pouvoir le faire. « Après tout ce qu’on a traversé tous les deux, on est bien plus fort que ça d’accord ? » Il tenait vraiment à lui communiquer toute la confiance possible. Bien sûr, Léo ne pouvait pas garantir que tout allait bien se passer, surtout qu’il avait malheureusement le don pour frôler la mort. Mais bon, en même temps, il s’en était toujours sorti. Il avait échappé au Sorcier (qui en avait encore auprès de lui, mais ça hein), il avait tenté de se donner la mort mais Déa l’avait sauvé, il avait tenu alors qu’il était malade et qu’il aurait pu mourir. Ce n’était pas pour que ce vampire s’en prenne à lui. « Jamais je ne t’abandonnerais d’accord. Jamais. »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1127

Message#Sujet: Re: La mort tombe dans la vie comme une pierre dans un étang [pv Léo <33]   Dim 29 Oct - 16:27


La mort tombe dans la vie comme une pierre dans un étang
D

éa le savait, elle devait se ressaisir, ce n'était pas en se lamentant et en ne prenant pas sur elle, en cédant à la panique et au désarroi qu'elle sauverait la vie de ses proches, mais difficile de se raisonner, en dépit de tout ce qui doit être logique et évident quand il lui suffisait de fermer les yeux pour revoir ce sinistre et sanglant tableau : ses parents allongés au sol, le regard vide, la peau blanche et tuméfiée, baignant dans une opaque flaque de leur propre sang. C'était néanmoins Léo qui avait raison. Déa s'efforça de le regarder droit dans les yeux quand il l'exhorta au calme, prenant son visage entre ses mains, l'invitant à plonger son regard dans le sien. Rien que cela l'apaisait un peu. Oui, il avait raison, ici et maintenant, il était bel et bien là, il était vivant, et il n'était pas temps d'imaginer le pire, il était temps de tout faire pour que le pire ne se produise pas, tout simplement. C'est vrai qu'ils en avaient déjà affronté beaucoup, des épreuves, ensemble. Léo avait eu plus d'une occasion de mourir, et à bien des occasion, Déa avait cru qu'elle ne le reverrait jamais, et pourtant, il était toujours là. Pour une fois, la menace était visible, elle avait un nom et un visage, par conséquent, elle était beaucoup plus accessible. Par conséquent, ils devaient pouvoir faire quelque chose, non ? Oui, ils le pouvaient, ils le pouvaient et ils le devaient, c'était important. Même si elle était loin d'être complètement rassurée, la sirène était un peu apaisée. Elle avait envie de croire ses promesses, elle ne demandait qu'à les imaginer sincères. Elle savait en tout cas qu'il ferait tout pour ne pas l'abandonner, ça ne suffirait pas forcément, mais après tout, c'était déjà ça... Il en faudrait bien davantage pour calmer définitivement ses inquiétudes, mais en attendant, elle se contenterait de le sentir contre elle.

-D'accord, dit-elle simplement, comme si ce seul mot pouvait tout résoudre, bien sûr il n'en était rien, mais elle voulait faire confiance à Léo, elle faisait confiance à Léo. C'est ce qu'elle décidait ainsi de lui faire comprendre. Avec douceur, elle déposa ses lèvres sur les siennes. Je t'aime tellement. Et ce ne saurait être plus sincère, et c'était bien parce qu'elle l'aimait plus que tout qu'elle était si angoissée par l'avenir. Quelques secondes, elle ne dit rien et se blottit tout simplement dans les bras du jeune homme. Puis, après un moment, elle reprit la parole. J'ai laissé mes parents là-bas, j'ai pas pu...

Son premier réflexe avait été de se confronter à Hélio, le second de retrouver Léo, mais à présent, elle le savait, il fallait qu'elle s'occupe de ses parents. Seulement, elle n'avait pas la force de retourner chez eux.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 792

Message#Sujet: Re: La mort tombe dans la vie comme une pierre dans un étang [pv Léo <33]   Mar 19 Déc - 13:29

La mort tombe dans la vie comme une pierre dans un étang.
Leopold savait bien qu’il allait sans doute falloir beaucoup plus pour calmer complètement les angoisses de Déa et au fond, le jeune homme ne pouvait pas nier qu’il était pris à ses propres angoisses. Il n’aimait pas spécialement l’idée qu’une épée de Damoclès se trouve au-dessus de sa tête, une de plus d’ailleurs parce qu’il en avait déjà d’autre. Pour autant, le jeune homme savait bien que ça ne servait à rien de se laisser en proie à la panique, il ne voulait pas voir Déa paniquer complètement parce que son ex avait lancé des menaces à son encontre. Le jeune homme était sérieux, il n’avait pas l’intention de laisser le vampire s’en prendre à lui ou à qui que ce soit d’autre, parce qu’il se doutait que Hélio pourrait trouver d’autres victimes afin de faire du mal à sa petite amie. Le jeune homme avait déjà une idée en tête, quand bien même il se retint d’en parler à la jeune femme. Pour la simple et bonne raison qu’il n’avait pas envie de l’inquiéter plus que de raison. Léo savait donc que Déa allait avoir besoin de plus pour passer cette épreuve, pour ne pas avoir peur pour lui, mais pour le moment il tentait simplement de la calmer un peu.

Ce qui sembla marcher. Il ne savait pas combien de temps ça allait durer, mais tant qu’elle pouvait ne pas trop paniquer de suite, c’était une bonne chose. La jeune femme vint déposer ses lèvres sur les siennes, lui disant qu’elle l’aimait tellement. Il le savait et c’était justement pour cela qu’elle se trouvait dans un tel état.

« Moi aussi. »

Lui souffla-t-il simplement avant de la serrer contre lui, dans le but de la rassurer un peu plus. Il n’en revenait pas de ce que ce buveur de sang avait fait. Il ne savait que trop bien que tout ça allait être difficile pour Déa. Elle venait de perdre ses parents, elle craignait pour sa vie à lui maintenant… rien n’allait être simple donc. Leopold aurait aimé que sa petite amie n’ait pas besoin de passer par de telles épreuves et il ne pouvait qu’en vouloir énormément à Hélio de lui faire vivre tout cela. La seule chose qu’il espérait, c’était qu’elle puisse trouver un petit soulagement, le temps de quelques minutes. Même si cela passa rapidement, alors que la jeune femme reprit la parole.

« Je vais m’en occuper. » Dit-il doucement quand Déa parla du fait qu’elle n’avait pas pu faire quoi que ce soit concernant ses parents, qui se trouvaient toujours chez eux. Elle n’avait pas à faire tout cela, elle n’avait pas à subir tout cela. Léo n’osait même pas imaginer dans quel état ils se trouvaient, au vu de tout le sang que Déa avait sur elle. Mais il devait le faire, parce qu’il n’était pas question qu’il laisse sa petite amie s’en occuper, c’était bien assez dur pour elle comme ça. « Il faut que tu te changes, que tu te laves. » Il passa doucement ses doigts sur sa joue. « Je vais m’en charger. »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1127

Message#Sujet: Re: La mort tombe dans la vie comme une pierre dans un étang [pv Léo <33]   Jeu 21 Déc - 19:03


La mort tombe dans la vie comme une pierre dans un étang
E

ntendre Léo lui dire qu'il l'aimait (ce qu'elle croyait aujourd'hui sans l'ombre d'un doute, tous ceux qu'elle avait pu avoir au début de leur relation s'étaient effacés) lui faisait le plus grand bien, de même que le sentir tout contre elle. Elle savait bien que rien n'effacerait l'horreur dont elle venait d'être témoin, mais grâce à Léo, elle se sentait capable de l'affronter, elle savait qu'elle n'était plus seule, elle savait qu'il l'aiderait à tout surmonter... elle espérait seulement que toute cette situation n'allait pas lui retomber dessus et le faire souffrir à son tour. Malgré tout, elle ne pouvait pas oublier non plus le fait que la situation était complexe et douloureuse. Elle ne pouvait totalement oublier l'image du cadavre de ses parents, totalement ensanglantés. Ils étaient toujours là, chez eux, et qui sait ce qui arriverait si elle ne prenait pas soin d'eux. Léo prit les devants, proposa de s'en charger. La sirène lui en était infiniment reconnaissante, mais elle ne voulait pas qu'il endosse une telle responsabilité seul. C'était hors de question, même. Elle ne pouvait pas assumer cette situation seule, mais elle ne voulait pas que Léo l'assume non plus de son côté. Elle se souvenait du calvaire que ça avait été pour elle quand elle avait découvert le cadavre de Mrs Ridley, elle avait dû assumer cette situation du mieux qu'elle le pouvait, et elle aurait aimé ne pas être seule à le faire. Elle était soulagée que Léo n'ait pas eu à assister au spectacle lui-même, mais en même temps, ce n'était pas quelque chose qu'elle souhaitait à son petit ami. C'était trop tard pour Déa, elle avait dors et déjà assisté au carnage. Elle ne mourrait pas d'envie d'y retourner, certes. Mais elle trouvait cela préférable ans tous les cas.

-Non
, répondit-elle, catégoriquement, car elle ne voulait surtout pas qu'il ait à subir ça seul, surtout que cela pourrait bien réveiller de vieux traumatismes chez lui. Je veux dire... Je veux bien que tu m'accompagnes... Mais on y va ensemble.

Ca allait être très compliqué à vivre, à revivre même, mais elle considérait que c'était important. Par ailleurs, si jamais il était venu à l'esprit d'Hélio de rôder autour de cette demeure parentale, elle ne voulait pas que Léo s'y retrouve seul. Elle ne voulait pas jouer les possessives constamment sur ses basques comme elle avait fini par l'être après sa tentative de suicide, mais elle allait avoir beaucoup de mal à faire autrement... Le danger était réel, ce n'était pas comme si elle l'inventait. Et dans tous les cas, elle voulait servir de soutien à son petit ami. Elle regrettait que ce doive être le cas, mais c'était une épreuve qu'il allait leur falloir assumer ensemble.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 792

Message#Sujet: Re: La mort tombe dans la vie comme une pierre dans un étang [pv Léo <33]   Jeu 8 Fév - 15:26

La mort tombe dans la vie comme une pierre dans un étang.
Leopold fut un peu surpris du « non » catégorique que la jeune femme lança quand il proposa d’aller s’occuper de ses parents. Ça ne le dérangeait pas de le faire… bon, ça n’allait pas être une partie de plaisir non plus, le jeune homme en avait bien conscience, mais pour autant ça ne le dérangeait pas de le faire pour sa petite amie. Il n’avait aucune envie de la forcer à retourner voir ses parents, alors qu’il imaginait à peine l’état dans lequel ils se trouvaient tous les deux après le passage d’Hélio. Mais Déa n’avait visiblement aucune envie qu’il le fasse, ou en tout cas pas tout seul. Puisque la sirène affirma qu’elle voulait bien qu’il l’accompagne, qu’ils devaient y aller ensemble. Forcément, ça sera sans doute plus simple de gérer tout cela à deux, mais Léo n’avait vraiment aucune envie d’imposer ça à sa petite amie. Elle avait déjà dû trouver ses parents dans cet état et vu le sang qu’il y avait sur elle, il se doutait que ce n’était pas beau à voir. Elle était encore sous le choc de ce qui s’était passé, de ce qu’elle avait découvert sur son ex petit ami, ça n’était clairement pas une bonne chose qu’elle se préoccupe de ça.

« Tu n’as pas besoin de t’imposer ça Déa. »
Dit-il doucement, sans la lâcher du regard, le plus doucement possible. Il n’avait pas envie qu’elle se force à le faire, alors qu’au contraire ça n’avait rien de plaisant. Léo se rappelait de ce que ça avait été concernant son père… pour sa mère, il n’était même pas là quand elle était partie, c’était Déa qui avait dû s’en occuper justement. « Je peux m’en occuper tout seul, ça ne me dérange pas. »

Il n’avait pas non plus envie de forcer sa petite amie à accepter qu’il l’aide, à se laisser faire… sachant que de toute façon, Déa était bien trop têtue pour qu’il lui dicte sa conduite. Si elle ne voulait vraiment pas le laisser faire seul, Léo savait qu’il ne le ferait pas. Mais en même temps, il voulait qu’elle comprenne qu’elle ne devait pas se forcer du tout, parce que ça n’avait rien de facile et qu’elle n’avait pas besoin de s’imposer cette épreuve en plus de tout le reste. Qu’elle pouvait se reposer entièrement sur lui. Il était là pour elle et ça ne le dérangeait pas. Bon, ça n’allait pas non plus être une partie de plaisir, mais il le ferait pour Déa, pour la préserver un peu. Parce qu’elle devait déjà subir de nombreuses épreuves, il n’avait pas envie qu’elle s’en impose plus. Mais bon, la décision ne lui revenait pas réellement non plus, c’était à Déa de voir. Mais il voulait qu’elle comprenne qu’elle pouvait entièrement se reposer sur lui, que ça ne le dérangeait pas et qu’elle ne devait se forcer à rien du tout. Même si ce n’était pas pour l’enchanter non plus de la laisser seule, pendant qu’il s’occuperait de ses parents, mais il valait mieux qu’elle se repose.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1127

Message#Sujet: Re: La mort tombe dans la vie comme une pierre dans un étang [pv Léo <33]   Ven 9 Fév - 15:09


La mort tombe dans la vie comme une pierre dans un étang
I

l est certain que, à choisir, Déa préfèrerait ne pas avoir à revivre ce spectacle, ne pas avoir à revoir le cadavre de ses parents. Cette image était encore imprimée sur sa rétine, elle n'avait qu'à baisser les paupières pour se laisser complètement envahir par cette pensée incroyablement cauchemardesque. Mais il fallait qu'elle le fasse. Maintenant qu'elle avait la tête plus froide, maintenant que le choc était passé. Quand elle s'était retrouvé chez ses parents, quand elle avait découvert le carnage, elle s'était laissée envahir par toutes les émotions terribles qu'elle ressentait alors, et elle n'avait pas vraiment eu le temps d'observer la situation pour ce qu'elle était... Alors il était sans doute d'autant plus important qu'elle aille là-bas une nouvelle fois, une dernière fois. Elle savait, oui, qu'elle n'avait pas besoin de s'imposer ça, mais elle ne voulait pas imposer ça à Léo non plus. Il n'avait pas vu, il ne pouvait que deviner combien la scène qui l'attendait était horrible. Ils ne seraient vraiment pas trop de deux pour affronter ce cauchemar, et quelque part, Déa considérait cette étape essentielle pour elle... Alors si elle l'était, elle préférait la vivre avec son petit ami... qui était définitivement l'homme le plus exceptionnel qu'elle rencontrerait jamais. La douceur et la patience dont il était capable avec elle lui faisaient le plus grand bien, et elle était définitivement certaine d'être amoureuse de la personne la plus exceptionnelle que l'on puisse imaginer. Elle avait bien conscience que Léo était sincère, qu'il ne se forçait pas, mais peu importe. Sa décision était prise, et même si elle était sous le choc, elle la prenait en son âme et conscience.

-Je sais que ça ne te dérange pas,
assura-t-elle en ne le lâchant pas du regard, ses doigts caressant doucement son visage. Mais il faut que je le fasse, ajouta-t-elle dans un fin sourire, aussi fin que le permettait l'état terrible où elle se trouvait à l'heure actuelle. C'est sûr qu'elle n'était pas dans les meilleures conditions du monde, mais ça ne risquait pas de s'arranger de sitôt. Et par ailleurs, elle avait peur, vraiment peur de laisser Léo retourner seul sur les lieux du crime alors que Hélio courait toujours, était là, dans la nature, à guetter son moment, lui qui mourrait certainement d'envie que ses crocs rencontrent le cou de Léo. J'ai pas pu leur dire adieu, j'étais paniquée... J'ai besoin d'y retourner.

Elle avait le sentiment que cette étape l'aiderait à mieux supporter son deuil. Bien sûr, rien ne lui garantissait que ce soit bel et bien le cas, mais de toute façon, au point où elle en était, tout lui était plus ou moins égal, elle voulait juste être près de Léo.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 792

Message#Sujet: Re: La mort tombe dans la vie comme une pierre dans un étang [pv Léo <33]   Jeu 12 Avr - 14:52

La mort tombe dans la vie comme une pierre dans un étang.
À choisir, Leopold aimerait bien que Déa ne s’inflige pas ça, qu’elle accepte de juste le laisser faire. Le jeune homme savait que ça n’allait pas être évident, mais en même temps il était prêt à le faire rien que pour elle. Pour qu’elle n’ait pas besoin de s’imposer ça. C’était déjà difficile pour elle de se faire à l’idée que ses parents étaient morts, elle les avait déjà vu, elle n’avait pas besoin de revivre ça encore. Mais bon… en un sens, Léo savait déjà qu’elle ne changerait pas d’avis pour la simple et bonne raison qu’il savait que sa petite amie était têtue et bornée. Ce qu’il adorait en temps normal, mais par moment, il aimerait simplement qu’elle accepte ce qu’il disait. Et en même temps, il pouvait quand même comprendre ce qu’elle ressentait.

Elle confirma le fait qu’elle savait que ça ne le dérangeait pas, mais elle précisa qu’elle devait quand même le faire. Quand elle précisa qu’elle n’avait pas pu leur dire adieu, qu’elle avait donc besoin d’y retourner. Il comprenait oui, c’était évident, il ne pouvait que comprendre… parce que de son côté, Léo n’était pas là quand sa mère était morte et il n’était pas vraiment là non plus quand son père était mort. C’était Déa qui avait géré sa mère… et il n’avait pas envie de lui imposer de s’occuper de ses parents encore en prime, mais, en un sens, il savait bien qu’elle avait quand même besoin d’un moment pour réellement dire au revoir à ses proches. Ça avait été difficile de son côté de pouvoir juste tourner la page, parce qu’il n’avait eu aucun moment pour réellement dire au revoir à sa mère. Il était rentré et elle n’était plus là, tout simplement.

« D’accord. »
Dit-il dans un soupir, même s’il n’appréciait pas forcément l’idée qu’elle y aille, mais en même temps il ne pouvait pas l’en empêcher non plus. Si elle tenait vraiment à y aller, il ne pourrait pas lui faire changer d’avis. « Mais on n’est pas obligé d’y aller tout de suite. »

Le jeune homme n’avait aucune envie que Déa brusque les choses, qu’elle se précipite de nouveau chez ses parents pour de nouveau subir cette vision horrible. Même s’il était évident qu’ils ne pouvaient pas non plus prendre trop de temps sans doute pour y aller, parce qu’il allait quand même falloir qu’ils gèrent tout ça. Malheureusement… ils devaient le faire. Et Léo allait être avec Déa tout du long, parce qu’il était évident qu’il ne pouvait que la soutenir dans un tel moment, mais en même temps ils se soutenaient dans tous les moments de leurs vies à présent, parce qu’ils étaient ensemble et qu’ils s’aimaient. C’était aussi simple que ça, dans les bons moments, mais dans les pires aussi comme celui-là. Léo allait donc être là pour sa petite amie, avant de tout de même se rendre chez Andrew… parce qu’il était évident qu’il allait devoir avoir une conversation avec son ami.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1127

Message#Sujet: Re: La mort tombe dans la vie comme une pierre dans un étang [pv Léo <33]   Jeu 12 Avr - 18:45


La mort tombe dans la vie comme une pierre dans un étang
D

éa savait que Léo chercherait à la protéger, mais elle appréciait qu'il ne cherche pas en revanche à la raisonner. Elle ne savait pas vraiment si c'était une bonne idée de revenir chez ses parents alors que l'y attendait le plus éprouvant des spectacles, mais elle savait qu'elle avait besoin d'exorciser ce moment en revenant sur les lieux du crime, afin de pouvoir adresser à ses parents des adieux en bonne et due forme. Ca ne les ramènerait pas, ça ne changerait rien à l'horreur qu'ils avaient subie, mais cela aiderait peut-être au moins son travail de deuil. Et ça, la sirène considérait que son petit ami pouvait être capable de le comprendre mieux que personne. Il n'avait pas pu dire adieu à sa mère, Déa avait dû le faire en son nom, et même s'ils n'en avaient jamais trop reparlé, elle supposait que ça avait dû être difficile pour lui... Dans cette situation, elle savait que le jeune homme saurait la soutenir mieux que personne à plus forte raison qu'il savait exactement ce qu'elle traversait, il en était passé par là, lui aussi. C'était horrible, c'était injuste, mais au moins, ils avaient pleinement conscience de la douleur de l'autre... si ce n'était jamais qu'une maigre consolation dans de telles circonstances, c'était au moins un soulagement. Le jeune homme ne la retint pas plus dans ses intentions, et Déa apprécia. Il suggéra seulement de ne pas y aller tout de suite, et là-dessus, elle était capable d'entendre raison. C'était assez difficile pour elle parce qu'une part d'elle voulait se précipiter là-bas, comme si es parents pouvaient disparaître ou que ce soit.. Elle n'était pas encore prête. Elle devait se ressaisir, au moins se remettre un peu.

-Tu as raison, je vais... me laver, me changer... Ensuite, on verra...

Elle se sentait moite, elle était salie du sang de ses parents, elle était non seulement en piteux état mais avait l'apparence d'un criminel notoire, l'air de rien. Une fois propre, elle aurait peut-être les idées plus claires, parce qu'à l'heure actuelle, elle ne savait même pas par où commencer, précisément. Elle devait... faire le vide dans ses pensées. La jeune femme, avant d'esquisser le moindre mouvement, se serra plus fermement encore dans les bras du jeune homme. Elle ne savait vraiment pas ce qu'elle ferait sans lui. Ce qui est sûr, c'est que dans les circonstances actuelles, elle perdrait totalement pied (bon, les circonstances actuelles n'auraient pas eu lieu si elle n'était pas avec Léo, mais il était absolument hors de question pour elle de considérer les choses de cette manière, ou de laisser à Léo la moindre occasion de culpabiliser à ce sujet). Après un léger moment, à contrecoeur, elle désserra son étreinte... prête à mettre ses projets à exécution. Mais sans toute la motivation nécessaire. Perdre Léo du regard, même une fraction de seconde, lui donnait la crainte de le perdre tout court.





code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: La mort tombe dans la vie comme une pierre dans un étang [pv Léo <33]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La mort tombe dans la vie comme une pierre dans un étang [pv Léo <33]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Habitations :: Chez Déa et Léo-