Partagez | 
 

 Tous les oiseaux finissent par quitter le nid [pv Ed :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 493

Message#Sujet: Tous les oiseaux finissent par quitter le nid [pv Ed :3]   Ven 7 Juil - 22:06


Tous les oiseaux finissent par quitter le nid
C

e n'était pas de gaité de coeur que Ambre avait accepté d'assister au mariage de son frère, mariage qu'elle n'approuvait pas, fondamentalement, mais puisqu'elle supportait déjà Jane Hardwick (qui portait à présent leur nom... brrrr) sous son toit, on pouvait dire qu'elle n'était plus vraiment à ça près. Elle avait bien compris qu'aucun de ses arguments ne suffiraient à faire changer son aîné d'avis, et si elle refusait de lui répondre, eh bien elle allait le perdre. Ambre pensait avoir compris, malheureusement, que si Edward devait choisir entre Jane et elle, ce n'était pas elle qu'il choisirait... alors elle prenait sur elle. Même si ce n'était pas simple tous les jours... et pour cause, elle avait assisté, avec plus ou moins de distance, à tous les déboires sentimentaux, il avait vu Jane rendre son frère infiniment malheureux, alors forcément, ça ne l'encourageait pas spécialement à lui donner l'ombre de la moindre chance. Ambre avait fait avec, donc... mais elle avait plus de mal à accepter que le jeune homme quitte le domicile familial. Depuis la mort de leurs parents, ils avaient été là les uns pour les autres, ils s'étaient serrés les coudes, ils s'étaient souvent pris la tête, mais c'était grâce à leur présence mutuelle qu'ils avaient su faire leur deuil et aller de l'avant... Et maintenant, Edward partait ! Ambre avait un peu le sentiment qu'il les abandonnait. D'accord, c'était sûrement logique, ils étaient mariés, logique donc qu'ils volent de leurs propres ailes, donc. Mais non, Ambre n'aimait pas ça, elle préférait encore la période où Jane vivait sous leur toit, finalement. Oui, la jeune femme était pour ainsi dire pleine de contradictions. Mais c'était juste qu'elle n'était pas partageuse, elle avait envie que ses deux frères restent auprès d'elle.

C'était donc un peu à contrecoeur qu'elle avait enfin accepté l'invitation d'Edward, qui depuis plusieurs semaines lui demandait de faire l'effort de la voir dans sa nouvelle maison. Elle n'était pas emballée, elle avait bien envie de manifester plus encore son désaccord, mais en même temps, son frère lui manquait vraiment, et puisqu'il passait généralement en journée, pour le travail, donc quand Ambre était à l'école (quand elle ne faisait pas l'école buissonnière, mais dans ces cas-là, elle avait la présence d'esprit de ne pas rentrer chez elle, tout de même)... il fallait qu'elle fasse cet effort. Elle avait donc dit à Edward qu'elle passerait le voir en sortant de l'école, à la condition que Jane ne soit pas présente. Il ne fallait pas abuser non plus. Elle était déjà bien gentille d'accepter de faire sa concession, elle n'avait pas envie de se coltiner sa "belle-soeur" pour autant.
Sa journée de cours terminée, donc, elle se rendit à l'adresse fournie par son frère et frappa à la porte.





code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2148

Message#Sujet: Re: Tous les oiseaux finissent par quitter le nid [pv Ed :3]   Mar 22 Aoû - 14:36

Tous les oiseaux finissent par quitter le nid
Ambre avait enfin accepté de venir chez lui, ce n’était pas faute de s’était donné du mal pour la faire venir. Edward savait parfaitement que sa sœur n’appréciait pas vraiment qu’il ait quitté leur maison afin de vivre dans un autre endroit avec Jane. Et il devait bien avouer que c’était en grande partie pour Ambre qu’il était resté si longtemps. Les Baker étaient unis, même s’ils passaient le plus clair de leur temps à se prendre la tête parce qu’ils avaient tous les trois des caractères de cochons, ils étaient unis. Parce que les événements n’avaient pu que les pousser à l’être, à se soutenir mutuellement afin de passer ces épreuves. C’était ce qu’ils faisaient depuis les morts successives de leurs parents. Mais forcément, à un moment donné, Edward devait quitter le nid. Il ne pensait pas vraiment qu’il l’aurait fait, mais il l’avait fait. Pour Jane, parce qu’ils avaient besoin de ça tous les deux, de se retrouver seul chez eux. La situation était loin d’être idéal entre eux en ce moment, alors Edward ne pouvait que chercher à ce que tout soit parfait. Il aurait pu s’obstiner à vouloir vivre avec son frère et sa sœur, mais il savait que la situation était un point pour Jane. Donc il avait fait un choix et il ne regrettait pas une seule seconde le choix qu’il avait fait. Bien au contraire, il avait le sentiment de se sentir mieux depuis qu’il vivait dans sa propre maison. Même s’il savait que ce n’était pas quelque chose qui plaisait à Ambre. Mais elle finirait par changer d’avis. Ou pas… il tentait le coup.

Déjà Ambre acceptait de venir chez lui et mine de rien, Edward prenait ça pour un bon signe. Il n’avait aucune idée de comment le moment allait se passer entre eux, mais il espérait que ça allait quand même bien se passer. Il avait respecté la demande de sa jeune sœur d’ailleurs, qui avait exigé que Jane ne soit pas présente. Elle ne l’était pas, il était seul pour l’attendre à la fin de sa journée de cours. Quand elle frappa à la porte, le jeune homme se précipita presque à l’entrée. Non parce qu’elle pouvait le détester et refusait clairement les choix qu’il faisait, cela n’enlevait rien au fait qu’Edward était content de voir sa sœur. Il l’accueillit avec un grand sourire en ouvrant la porte.

« Salut ! » Il s’écarta de la porte pour la laisser entrer. « Bienvenue chez moi. » Bon, le jeune homme n’avait pas spécialement envie d’enfoncer un peu le couteau, mais de toute façon sa sœur allait devoir se faire à l’idée qu’il vivait maintenant dans une autre maison. Ce qui en soit ne changeait rien à ce qui les unissait, même si elle ne l’entendait sans doute pas de cette manière. « T’as faim ? Tu veux manger un truc ? »

En fait, la situation était un peu étrange quand même. Ils avaient vécu ensemble toute leur vie, alors forcément la recevoir chez lui ce n’était pas anodin.
Code by Gwenn


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 493

Message#Sujet: Re: Tous les oiseaux finissent par quitter le nid [pv Ed :3]   Mar 22 Aoû - 21:06


Tous les oiseaux finissent par quitter le nid
C'

était certainement absurde, idiot, et plus immature encore (en même temps, Ambre n'avait clairement jamais été un exemple de maturité, loin s'en faut), mais elle n'aimait pas entendre son frère lui souhaiter la bienvenue "chez lui". C'était pourtant déjà définitif depuis un moment, mais là, elle réalisait une bonne fois pour toutes qu'il était parti. Chez lui, pendant longtemps, ça avait été chez elle, chez eux, et maintenant, c'était terminé. Ca marquait un tournant au sein de la famille Baker, et elle n'était pas sûre du tout que ce tournant lui plaisait. Pourtant, c'est vrai que c'était logique. Edward avait vingt ans, il était marié, normal qu'il vole de ses propres ailes. Et en plus, ça lui évitait de se coltiner Jane... Elle aussi, quand elle aurait son âge, elle voudrait sûrement s'en aller (à moins que ce ne soit finalement Preston qui s'en aille). Elle ne pouvait affirmer à Edward qu'il la trahissait, parce qu'il ne le faisait pas vraiment, d'autant plus qu'il restait vraiment très présent pour elle. Mais elle le ressentait comme tel malgré tout... Elle devait vraiment prendre sur elle pour ne pas attaquer direct. Ce fut avec beaucoup,  beaucoup de réticence, qu'elle entra dans la nouvelle maison de son frère. Et merde... Elle était vachement bien, cette baraque. Bon, elle s'était douté qu'il n'emménagerait pas dans un trou à rat, mais elle aurait bien aimé que ce soit le cas quand même, ne serait-ce que pour lui faire regretter son ancien foyer. Elle ne pouvait s'empêcher de se poser la question : est-ce que sa vie avec son frère et sa soeur lui manquait ? Ou est-ce qu'il avait tourné la page ? Difficile à dire...

- Ca dépend, répondit-elle en y mettant pas non plus la meilleure volonté du monde, parce que déjà qu'elle s'était pointée ici, elle ne voulait pas baisser les armes trop vite, qu'est-ce que t'as à me proposer ?

Elle savait déjà quelle difficulté les Baker avaient à n'avoir que des gateaux secs dans leurs placards, pas parce qu'ils n'en avaient pas les moyens, mais parce qu'ils trouvaient toujours mieux à faire que de se réapprovisonner (Preston parce qu'il bossait, Edward et elle parce qu'ils avaient la flemme... même si Edward bossait avec son aîné, à présent). Sans attendre que son frère l'y invite, la jeune femme balaya l'espace du regard et prit place dans le moelleux fauteuil du salon, qui semblait n'attendre qu'elle, face à la cheminée où un feu crépitait doucement et répandait une douce chaleur. C'est vrai que ça devait être agréable de passer ses soirées ici... Non mais, franchement... Cette baraque était beaucoup trop bien.

-J'espère que t'as prévu une chambre d'amis, que j'ai un endroit où squatter quand Preston sera trop chiant.







code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2148

Message#Sujet: Re: Tous les oiseaux finissent par quitter le nid [pv Ed :3]   Sam 7 Oct - 16:59

Tous les oiseaux finissent par quitter le nid
Edward connaissait sa sœur par cœur et il savait parfaitement qu’elle n’allait pas juste sauter de joie en entrant dans sa maison, pour affirmer que la baraque était juste trop cool. Même si elle le pensait, elle ne le dirait pas. Fierté oblige, elle n’appréciait pas qu’il ait quitté la maison des Baker, alors elle le lui faisait en quelque sorte payer. Edward ne pouvait pas vraiment lui en vouloir, parce qu’il savait bien que ce n’était pas facile à accepter pour elle. C’était quand même arrivé assez brutalement. Le jeune homme n’avait pas cru qu’il allait déménager lui-même, avant de finalement prendre cette décision pour Jane. Mais bon, il osait croire que c’était dans l’ordre des choses et surtout, que c’était le mieux pour tout le monde. D’accord, Ambre avait un peu de mal à encaisser son absence – même s’il faisait en sorte d’être le plus présent pour elle possible – mais au moins, elle n’avait plus à supporter Jane au quotidien. Ce qui n’était quand même pas un point négatif, bien au contraire. Edward espérait quand même qu’elle allait vraiment finir par accepter, qu’elle allait arrêter de lui faire la gueule. Non parce qu’il la connaissait par cœur, il voyait bien qu’elle ne mettait pas du tout de la bonne volonté en cet instant précis.

« Je dois avoir quelques gâteaux dans les placards. À moins que Jane ait fait des courses, mais moi j’ai eu la flemme. »
Il y avait des choses qui ne changeaient pas quand même. Bon, Edward faisait un minimum d’effort, sans doute un peu plus qu’avant, mais ce n’était pas pour autant qu’il allait devenir un parfait jeune adulte, propre, ordonné, responsable. Il allait bien devoir le faire à un moment donné, mais pour le moment c’était loin d’être parfait.

Edward observa attentivement sa sœur alors qu’elle balayait l’espace du regard, s’installant dans un fauteuil, affichant un léger sourire en coin. Elle ne pouvait que trouver cette maison parfaite, parce qu’elle était parfaite. Le sourire du jeune homme se fit plus grand encore quand Ambre sous-entendit qu’elle pourrait venir squatter chez lui et Jane, quand Preston serait trop chiant (parce que ça lui arrivait de ne pas l’être ? Première nouvelle). Évidemment, Edward avait envisagé cette possibilité. Le couple Baker n’avait pas grand monde dans leur entourage, mais ils tenaient suffisamment à eux pour avoir une solution si jamais il y avait besoin de les héberger.

« Juste là. »
Dit-il en désignant de la tête une des portes qu’ils voyaient d’où ils étaient. « C’est une chambre d’ami. » Bon ça demandait encore un peu d’aménagement, mais c’était la pièce « bureau de secoure », « chambre d’ami ». Il y avait une autre chambre aussi au cas où, pour le moment, mais à un moment donné elle risquerait d’être occupé de temps en temps par quelqu’un d’autre. Enfin, ça ne servait à rien de mener ce sujet sur la table. « Mais ça arrive à Preston de ne pas être chiant ? »
Code by Gwenn


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 493

Message#Sujet: Re: Tous les oiseaux finissent par quitter le nid [pv Ed :3]   Sam 7 Oct - 17:29


Tous les oiseaux finissent par quitter le nid
Q

uand Ambre entendit qu'il y avait potentiellement des gâteaux dans le placard, pour peu que Jane ait fait les courses (elle ne manqua pas de tirer la grimace en entendant son nom, d'ailleurs... elle devrait être heureuse pour le bonheur conjugal de son frère, certes, mais en l'occurrence, elle était surtout agacée qu'il ait choisi cette fille, lui qui méritait mille fois mieux que cela), elle ne se fit pas prier pour se relever et aller fouiller les placards par elle-même, elle en ouvrit plusieurs, avant de finalement tomber ce qui ressemblait à une boîte de biscuits. Soit, ça ferait l'affaire, elle retourna donc à sa place, sa boîte sous le bras (oui, elle était sans gêne, mais en même temps, c'était un truc propre aux Baker, ça). Elle l'ouvrit et commença à manger tandis que son interlocutrice désigna d'un signe de la tête une porte à proximité. De l'autre côté, il y avait apparemment une chambe d'amis. Décidément, il y avait tout dans cette maison ! Certes, la jeune fille continuait de trouver la demeure familiale bien plus belle et spacieuse, mais elle devait toujours reconnaître que ce n'était pas le trou à rat qu'elle avait espéré. Elle était mal barrée si elle voulait qu'il lui revienne. Il allait falloir faire avec. En attendant, elle était contente qu'il y ait bel et bien une chambre d'ami. Ce serait un bon prétexte pour passer du temps avec Edward. Même s'il faudrait supporter Jane dans la foulée, et ça, ce n'était vraiment pas une mince affaire, loin s'en faut, même. Enfin, pour le moment, elle n'était pas là, alors autant qu'elle en profite, après tout. Ambre afficha un sourire amusé quand Edward lui demanda, l'air de rien, s'il arrivait à Preston de ne pas être chiant. Bien sûr que ça lui arrivait ! Et il le savait aussi bien qu'elle. Ceci dit, ça ne faisait pas de mal de cracher sur leur frère aîné de temps en temps.

-Il est trop absent pour être chiant,
affirma-t-elle alors, ce qui en soi n'était pas faux, et n'était pas franchement nouveau, au demeurant. Ceci dit, c'était chiant qu'il soit absent, donc ça revenait plus ou moins au même. Mais j'avoue qu'en ce moment, il est un peu sur les nerfs. Elle esquissa un fin sourire. Le répète pas, hein, mais je pense que tu lui manques, affirma-t-elle alors.

Rien de sûr, évidemment, et puis, puisqu'ils bossaient ensemble, ils ne pouvaient pas se manquer tant que ça, techniquement. Mais il y avait vraiment un vide, chez eux, depuis son départ, et elle était convaincue de ne pas être la seule à le ressentir. Elle serait surprise en tout cas que Preston ne le remarque pas. C'était juste qu'il était beaucoup moins démonstratif qu'elle.






code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2148

Message#Sujet: Re: Tous les oiseaux finissent par quitter le nid [pv Ed :3]   Sam 2 Déc - 23:44

Tous les oiseaux finissent par quitter le nid
Edward ne prit absolument pas ombrage en voyant Ambre se lever et se rendre dans la cuisine afin de fouiller dans les placards. S’il n’avait pas eu envie de la voir fouiller, il se serait levé lui-même – mais il avait la flemme, sans grande surprise – ou il n’aurait rien dit à la jeune femme. Ça ne le dérangeait pas qu’elle se serve, bien au contraire, et si ça pouvait la rendre un peu plus docile, ça ne serait pas plus mal. Non parce que le jeune homme savait parfaitement que ce n’était pas parce que la jeune fille avait décidé de venir le voir dans sa maison (ce qu’elle avait catégoriquement refusée jusqu’à présent), qu’elle mettait pleinement de l’eau dans son vin et que la situation était plus légère. Il savait qu’elle ne supportait pas le fait qu’il ait quitté la demeure et à sa place, ça l’aurait profondément agacé qu’elle se casse aussi (dans tous les cas, elle était trop jeune). Mais bon, Edward n’avait pas pu continuer à vivre avec les deux autres Baker. Ce n’était pas contre eux, c’était juste… eh bien, il y avait Jane maintenant et il appréciait leur intimité. Il ne regrettait pas d’avoir quitté la maison de son enfance, même si ça n’avait pas été un choix facile.

Edward espérait donc qu’ils puissent reprendre un peu une relation plus posée, sans pour autant revenir en arrière. Et le fait de parler de, cracher sur, Preston était un bon point. Visiblement, Ambre continuait de le trouver trop absent pour qu’il soit concrètement chiant. Ça, ça ne l’étonnait pas spécialement, quand bien même Edward avait le sentiment de ne pas avoir autant passé de temps avec son frère ainé depuis… eh bien, depuis très très longtemps. Mais ça, c’était surtout parce qu’ils bossaient ensemble, que le cadet avait enfin décidé à arrêter de ne rien faire. Même si, dans tous les cas, ils ne passaient pas leur temps ensemble et visiblement… Edward n’était pas vraiment étranger au fait qu’il soit sur ses nerfs d’après sa jeune sœur. Edward ne put s’empêcher d’afficher un sourire un rien satisfait en entendant les propos de Ambre.

« Comment tu peux me dire ça et me demander de ne pas le répéter ? » Demanda-t-il alors, plaisantant donc sur ce que sa jeune sœur était en train de lui dire. Très clairement, le myrihande du feu avait bien envie de répéter et amplifier les propos de Ambre, parce que ça lui donnait la possibilité de se moquer ouvertement de son aîné. Et il ne ratait pas une occasion de le titiller. « Tu parles, il doit déjà me supporter pour son travail… je suis sur qu’il souffle dès que je ne suis plus dans les parages. »

Il ne mentait pas, il pensait vraiment que son frère devait ne plus trop supporter le fait qu’il soit souvent présent. Ou alors, c’était juste parce qu’il ne le trouvait pas compétant. En tout cas, Edward avait du mal à envisager qu’ils puissent s’entendre vraiment de nouveau.
Code by Gwenn


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 493

Message#Sujet: Re: Tous les oiseaux finissent par quitter le nid [pv Ed :3]   Dim 3 Déc - 10:29


Tous les oiseaux finissent par quitter le nid
A

mbre leva les yeux aux propos de son frère. Et en même temps, elle ne pouvait pas réellement les lui reprocher, même pas du tout, parce qu'elle aurait réagi exactement de la même manière si elle avait été à sa place. C'était forcément trop tentant d'aller trouver Preston et de répéter ce qu'elle venait de dire là, et de préférence avec force détails qui n'avaient en soi pas lieu d'être du tout. C'était de bonne guerre... D'un autre côté, ça les regardait, mais Ambre se disait que les frères devraient apprécier cette information supposée les rapprocher plutôt que d'en faire un prétexte pour se moquer (gentiment) les uns des autres. C'était comme ça, ils s'appréciaient plus qu'ils ne l'avouaient et Edward manquait à Preston (et réciproquement, elle en était sûre), un point c'est tout. Elle voulait que ce soit le cas de toute manière, parce que elle-même de son côté éprouvait un sacré manque depuis qu'Edward n'était plus dans les parages. D'accord, c'est vrai qu'il n'était pas bien loin, mais ce n'était pas pour autant qu'elle réussissait à s'en réjouir. Alors oui, c'est vrai que Preston et Edward se voyaient régulièrement au travail (ce qui faisait qu'Edward voyait plus Preston qu'elle, et franchement, ça l'agaçait), mais connaissant leur frère aîné au travail, ce n'était certainement pas dans ces circonstances qu'il prenait véritablement le temps de considérer Edward comme le frère qu'il était pour lui et non comme un employé. Bon, en même temps, Preston travaillait quasi constamment, donc difficile de dire quelles étaient autrement ses réactions dans des circonstances différentes.

-Bah non, tu te mets le doigt dans l'oeil, frangin,
répliqua-t-elle sans se laisser démonter. Elle n'avait pas envie de le laisser se protéger derrière l'idée qu'il ne leur manquait pas (ou en tout cas à son frère). Ce n'est pas qu'elle cherchait à le culpabiliser - enfin si, un peu, sans doute -, mais elle voulait qu'il comprenne bien qu'il lui manquait, et que la période où il vivait chez eux lui manquait. C'est vide, chez nous, depuis que t'es parti. J'te jure...

Et ça, elle le pensait sincèrement. Pourtant, Edward ne mettait pas toujours une ambiance folle chez eux, il n'était pas rare qu'il reste enfermé dans sa chambre et qu'elle ne le voie pas de la soirée. Mais alors, elle savait qu'il était là, et ça faisait une différence non négligeable à ses yeux. Ou qu'elle ne se voyait pas négliger en tout cas pour sa part, et qu'elle avait la ferme intention de rappeler régulièrement à son frère, au passage, même si ça ne se faisait pas, évidemment. Mais Ambre avait l'art de faire ce qui ne se faisait pas, ça avait toujours fait partie de ses attributions.





code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2148

Message#Sujet: Re: Tous les oiseaux finissent par quitter le nid [pv Ed :3]   Mar 23 Jan - 22:40

Tous les oiseaux finissent par quitter le nid
Edward était assez d’avis que Preston était effectivement soulagé une fois qu’il quittait la maison des Baker pour revenir auprès de Jane. Parce qu’on ne pouvait pas réellement dire que son frère ainé parvenait réellement à le supporter. Quoi que sa petite sœur pouvait bien dire, il pensait sincèrement que son frère était bien content une fois qu’il ne l’avait plus sur le dos. Mais ça, c’était peut-être parce qu’il ne pouvait pas s’empêcher de se dire qu’ils ne se supportaient pas tous les deux. Juste parce que de son côté, Edward n’assumait peut-être pas le fait que son frère pouvait lui manquer. Il n’était pas seul dans cette maison et le jeune homme savait parfaitement comment s’occuper avec Jane – quoi qu’ils se prenaient quand même encore beaucoup la tête – mais son frère et sa sœur lui manquaient quand même. C’était bizarre maintenant de ne plus vivre tous ensemble. Ce qu’ils auraient fait dans tous les cas, en temps normal. Si leurs parents étaient encore en vie, ils n’auraient pas envisagé de rester tous ensemble sans doute. Preston aurait été le premier à partir.

Le jeune homme ne put s’empêcher de se sentir touché quand Ambre affirma que c’était vide depuis qu’il était partie. Il ne pensait pas que ça devait changer réellement grand-chose en soit, parce que Edward avait quand même l’habitude de rester le plus clair de son temps dans sa chambre (et quand il vivait avec Jane, c’était encore plus le cas). Le jeune homme appréciait d’entendre sa sœur dire ça et il comprenait bien qu’il lui manquait. Elle avait affirmé qu’il manquait à Preston, il ne lui avait pas dit directement, le jeune homme comprenait que Ambre affirmait qu’il lui manquait aussi.

« Dis-le que je te manque. » Dit-il alors dans un sourire amusé.

Il le savait bien et Edward ne pouvait pas nier qu’elle lui manquait aussi. C’était bizarre pour lui aussi de ne plus vivre avec son frère et sa sœur. Il s’habituait à cette nouvelle maison et clairement, il appréciait énormément de pouvoir être juste avec Jane et qu’ils n’aient pas à se soucier des autres Baker. Ils pouvaient faire tout ce qu’ils voulaient quand bon leur semblait et sans devoir se retenir (ce qui n’était pas un mal quand on connaissait le tempérament des myrihandes du feu). Il ne regrettait en aucun cas d’avoir quitté le domicile de ses parents pour venir s’installer ici en compagnie de son épouse, pour autant il ne pouvait pas nier qu’ils lui manquaient quand même. Mais en même temps, ce n’était pas forcément évident pour lui de le dire à voix haute que Ambre et Preston – surtout lui d’ailleurs – lui manquait. Mine de rien, quand bien même les Baker étaient proches, qu’ils avaient carrément le même caractère, ce n’était pas pour autant qu’ils parvenaient à réellement se dire les choses, encore moins quand il était question des sentiments. Pourtant ils le savaient, en un sens, mais ce n’était pas des mots qu’ils savaient dire.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 493

Message#Sujet: Re: Tous les oiseaux finissent par quitter le nid [pv Ed :3]   Mer 24 Jan - 18:14


Tous les oiseaux finissent par quitter le nid
A

mbre se rembrunit un peu quand son frère lui demanda d'admettre l'évidence, à savoir le fait qu'il lui manquait. Oui, bien sûr qu'il lui manquait, et c'était ce qu'elle avait voulu lui faire comprendre à mots couverts en lui apprenant qu'il manquait à Preston (donc à elle aussi) et le fait que la demeure des Baker était vide depuis qu'il n'était plus là. C'était clairement ce qu'elle avait voulu sous-entendre sans pour autant l'exprimer trop frontalement. C'était un vrai problème, commun à tous les Baker, ils étaient tout bonnement incapable d'exprimer leurs émotions. C'était pour eux un immense effort que de se dire franchement les choses, au point qu'ils pouvaient parfois douter de la situation. Ambre se disait qu'elle n'avait pas suffisamment dit à ses parents qu'elle les aimait avant qu'ils ne partent, qu'elle n'en ait plus jamais l'occasion. Elle se disait aussi parfois qu'elle ne devrait pas réitérer les faits avec ses frères. Mais c'était juste très difficile pour elle, c'était beaucoup plus facile de se prendre la tête avec eux que de dire les choses, honnêtement, en s'exprimant du fond du coeur. Oui, il lui manquait, et si elle ne savait pas d'avance que c'était peine perdue, parce que Jane avait gagné, elle emploierait tous les efforts possibles pour qu'il revienne... Elle devait à la place se contenter de lui rendre régulièrement visite, et se dire que c'était quand même mieux que rien, bien mieux que rien.

-Te crois pas si important, répliqua-t-elle alors, parce que ce n'était clairement pas en lui réclamant ce genre de remarques qu'il allait les obtenir. Elle était peut-être capable, oui, d'admettre qu'il lui manquait bel et bien, mais certainement pas s'il le réclamait. Elle avait beaucoup trop de fierté pour cela, une fierté qu'ils partageaient clairement tous les deux. J'ai beaucoup plus d'espace, maintenant, et j'ai bien l'intention de privatiser ta chambre, c'est le paradis.

D'accord, ce qu'elle disait allait à l'encontre des propos qu'elle avait prononcé précédemment, mais il ne fallait pas lui demandait d'être cohérente alors qu'au fond, elle cherchait juste à avoir raison et à donner tout à son frère... Un exercice auquel les Baker étaient des plus habitués, c'était un peu leur mode de fonctionnement, il faut bien le dire, et ils ne s'en cachaient pas le moins du monde.

-Mais je sais bien que toi t'arrives pas à te passer de nous,
affirma-t-elle alors même si en vérité elle en doutait parfois tant sa décision de quitter la maison avait été rapide et immédiate. Pas pour rien que tu bosses encore avec le frangin.

Si on oubliait le fait qu'il cherchait seulement à entretenir le patrimoine familial. Leur patrimoine.






code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2148

Message#Sujet: Re: Tous les oiseaux finissent par quitter le nid [pv Ed :3]   Sam 17 Mar - 10:55

Tous les oiseaux finissent par quitter le nid
Edward savait parfaitement que ce n’était pas en réclamant à Ambre qu’elle lui dise qu’il lui manquait, qu’elle allait le faire. Ils n’étaient pas comme ça, ils avaient quand même une sacrée habitude à se montrer contradictoire, à avoir un esprit contradictoire. Si Ambre avait affirmé comme ça qu’il pouvait avouer qu’elle lui manquait, Edward aurait eu la même réaction que sa jeune sœur. Autant dire qu’il ne fut donc pas du tout surpris de sa réponse, alors qu’elle lui affirmait qu’il n’était pas si important que ça. Edward ne prenait pas au sérieux ses propos, parce qu’il se doutait qu’elle n’était pas vraiment sérieuse. Même si en un sens, elle n’avait pas tort en affirmant qu’elle avait plus d’espace. Edward ne pouvait nier qu’il était un peu piqué au vif quand elle affirma qu’elle avait l’intention de privatiser sa chambre. Bon, c’était bête sans doute, mais c’était sa chambre et il n’avait pas spécialement envie de voir sa sœur l’occuper et en faire tout autre chose. Alors qu’il n’avait aucune raison que ça reste sa chambre, puisqu’il en avait une dans sa nouvelle maison mais… eh bien, ce n’était pas parce qu’il était parti de la maison familiale qu’il avait envie que sa chambre ne soit plus sa chambre. Mais bon, il ne prit pas la peine de répondre, ça ne servait à rien.

Ambre lui renvoya la balle de toute façon, puisqu’elle affirma que c’était lui qui ne pouvait pas se passer d’eux, puisqu’il travaillait constamment dans la maison familiale. Ouais, bon, ce n’était pas réellement de son fait si les affaires de la famille devaient être géré dans la demeure des Baker. Et forcément, Edward ne se voyait pas travailler autrement que pour pérenniser les affaires de la famille. À quoi bon ? Déjà que ça l’emmerdait de travailler tout court, alors il n’allait pas le faire pour autre chose non plus. Mais bon… en un sens, Edward savait parfaitement où sa sœur voulait en venir. Edward pourrait se contenter de continuer d’aller dans ce sens, continuer de faire comme d’habitude ou alors de prendre un peu sur lui. On ne pouvait pas vraiment dire que les Baker avaient l’habitude de se dire ce qu’ils ressentaient, c’était comme ça depuis toujours. Trop de fierté, trop d’égo, c’était de cette manière qu’ils faisaient les choses et c’était clairement pour ça qu’ils avaient parfois beaucoup de mal avec les autres. Sans doute que Edward aurait eu beaucoup moins de soucis sentimentaux s’il avait été plus capable de s’ouvrir, même aux membres de sa famille. Et avec Ambre, ça pouvait peut-être changer un peu (Preston, il ne fallait pas exagérer non plus).

« Évidemment que je ne peux pas me passer de vous. » Répliqua-t-il alors, dans un fin sourire, quand bien même il était parfaitement sérieux. « Tu sais, ce n’est pas parce que c’est moi qui ait décidé de partir que tu ne me manques pas. »

Et voilà, c’était dit, Ambre pouvait faire ce qu’elle voulait de ce qu’il lui disait.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 493

Message#Sujet: Re: Tous les oiseaux finissent par quitter le nid [pv Ed :3]   Sam 17 Mar - 11:53


Tous les oiseaux finissent par quitter le nid
A

mbre et Edward se ressemblaient beaucoup. Notamment en ce qui concernait leurs défauts. Ce n'était pas vraiment qu'une expression que de parler de la fierté proverbiale des Baker, c'est un fait, ça devait être inscrit quelque part dans leurs gènes, ils étaient incapables tous autant qu'ils étaient (y compris Preston, même si Preston était tout de même clairement plus mature que ses cadets) de mettre leur orgueil de côté, et c'était ce qui faisait qu'ils avaient vraiment beaucoup de mal à s'exprimer, à dévoiler leurs sentiments, à se dévoiler, à dire précisément ce qu'ils pensaient. Ambre tenait évidemment à son frère, elle l'adorait et elle avait peur que leur relation ne se détériore à présent qu'ils ne vivaient plus sous le même toit (ce qui expliquait aussi ses réserves par rapport à Jane alors même qu'elles se ressemblaient beaucoup toutes les deux, c'était qu'elle craignait que la jeune femme ne prenne toute la place et qu'il n'y en ait plus aucune pour elle-même. Ambre tenait à Edward, oui, mais à force de chercher des moyens détournés de le lui prouver, elle avait le sentiment que leurs relations se détérioraient encore plus. Heureusement, parfois, les Baker arrivaient à baisser les armes et à exprimer les choses telles qu'ils les ressentaient, il fallait juste que l'un d'eux ait le courage de faire le premier pas. En l'occurrence, ce fut Edward qui fit cet effort en affirmant qu'il ne pouvait effectivement pas se passer de son frère et de sa soeur. Avant d'ajouter, plus sérieusement que ce n'était pas parce qu'il avait décidé de partir qu'elle ne lui manquait pas. Elle devrait ne pas avoir de doutes, car c'était une affirmation quand même assez logique, mais oui, c'était tout de même ce qu'elle pensait. Elle avait le sentiment que son frère les abandonnait. C'était bête, oui, mais c'était comme ça qu'elle le ressentait bel et bien.

-Tu me manques aussi,
accepta-t-elle d'avouer alors. Ce qui était bel et bien vrai. Puisque Edward avait un peu baissé sa garde, la jeune femme acceptait aussi de faire de même de son côté. Il lui manquait, oui, et Edward devait déjà le savoir parce qu'elle le cachait vraiment très, très mal, elle n'y pouvait rien, c'était plus fort qu'elle. Elle n'avait que ses deux frères dans la vie (si on oubliait ses quelques amis, Solveig en tête, mais ce n'était tout de même pas pareil), et elle n'avait pas envie de les perdre, tout bonnement. Je voulais pas que tu t'en ailles..., ajouta-t-elle, dépitée.

Mais bon, ce n'est pas comme si elle pouvait exhorter son frère à revenir maintenant. Il avait fait son choix, il avançait dans la vie. Un jour, Preston ferait de même, et elle, elle se retrouverait seule. Ce qui lui faisait un peu peur.






code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2148

Message#Sujet: Re: Tous les oiseaux finissent par quitter le nid [pv Ed :3]   Jeu 10 Mai - 19:56

Tous les oiseaux finissent par quitter le nid
Baisser les armes, ce n’était pas quelque chose de réellement simple pour les Baker, bien au contraire. Ils avaient cette fichue manie d’être orgueilleux au possible et donc, par conséquence, de ne pas savoir réellement montrer ce qu’ils ressentaient vraiment, question de fierté tout ça. Edward prenait sur lui avec Jane la plupart du temps, la seule à qui il se soit entièrement ouvert (même si Perséphone avait eu le droit de le voir sous un jour bien différent de Jane à une époque, mais ce n’était pas utile de revenir sur ce détail). Même avec Ambre il ne pouvait pas s’empêcher d’être fier comme un boeuf, la plupart du temps. En l’occurrence, il savait par moment baisser les armes, comme maintenant. Ambre lui manquait, il n’allait pas dire le contraire puisque c’était vrai. Ça lui faisait quand même bizarre de ne plus vivre avec sa petite sœur. Et avec son frère bien sûr, il ne pouvait pas le nier, mais ce n’était pas pour autant qu’il allait l’affirmer non plus. Le jeune homme acceptait de prendre sur lui, ce n’était pas la peine d’en rajouter non plus. Ambre lui manquait donc, il savait qu’il manquait à sa sœur. C’était juste qu’ils ne savaient pas vraiment se le dire.

Ou pas, quand ils prenaient sur eux, ils savaient le faire. Edward afficha un sourire en coin quand sa petite sœur lui avoua qu’il lui manquait aussi. Il le savait donc, mais c’était plaisant à entendre. C’était plaisant de voir que sa petite sœur acceptait de prendre sur elle pour le lui avouer. Même s’il n’avait pas forcément besoin de ça, ça lui faisait du bien. Cependant, si elle n’avait pas ajouter sa phrase ensuite, ça aurait peut-être été mieux. Non pas que Edward n’ait pas envie d’entendre qu’elle le voulait pas qu’il s’en aille – en fait, il n’avait encore une fois pas besoin qu’elle le lui dise pour le savoir – mais juste parce qu’il se sentait un peu mal à l’aise par conséquence.

« Et tu avais envie d’avoir Jane constamment sur le dos ? » Demanda-t-il en affichant un léger sourire. Non parce que forcément, si Edward avait décidé de rester chez les Baker, il était évident que Ambre aurait dû supporter la présence de sa femme. Et il savait que ça n’aurait pas été bien facile. Mais en même temps, le jeune homme savait bien qu’en réalité, ils auraient pu y arriver. Ils se seraient sans doute beaucoup disputé, mais ça ne voulait pas dire qu’ils n’y arriveraient pas. « Je sais que ce n’est pas vraiment facile. » Reprit-il un peu plus sérieusement de nouveau. « Mais je t’assure que ça change rien du tout. » Bon... d’accord, le jeune homme savait bien que la situation était quand même différente, mais ça ne voulait pas dire qu’ils ne pouvaient pas quand même être une famille. « On est quand même une famille, tu sais ça. »

Il espérait en tout cas que Ambre ne l’oubliait pas qu’ils étaient une famille. Et qu’elle allait pouvoir toujours compter sur lui.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 493

Message#Sujet: Re: Tous les oiseaux finissent par quitter le nid [pv Ed :3]   Jeu 10 Mai - 20:17


Tous les oiseaux finissent par quitter le nid
A

mbre se contenta de grimacer quand son frère lui fit remarquer que s'il n'était pas parti, elle aurait dû supporter Jane constamment... Mouais, mais Jane faisait tout autant partie du problème. Enfin, pas Jane en elle-même, si elle mettait sa mauvaise foi de côté elle pouvait reconnaître que ce n'était pas contre elle précisément qu'elle avait une dent et qu'elle se serait montré détestable peu importe la fille que son frère leur aurait ramené (après tout, elle n'avait pas été tendre non plus avec Perséphone à l'époque)... Le problème, c'était le fait qu'il ait quelqu'un dans sa vie, et que celle-ci ne se résumait plus seulement à son frère et à sa soeur. C'était normal, sans doute, mais ça l'emmerdait quand même. Alors oui, elle supportait mal la présence de Jane chez eux à l'époque, parce qu'elle bouleversait un peu trop leurs habitudes (même Preston l'avait eue un peu à la bonne, ce qui la gavait d'autant plus). Constamment fourrés ensemble, et à faire un de ces boucans, qu'ils s'engueulent ou qu'ils... beurk. Bref. Ouais, pour se taper dessus ou faire leurs cochoncetés, il valait sûrement mieux qu'ils aient leur endroit à eux, mais ça ne changeait rien à ce qu'elle pensait. Edward n'était plus avec eux, c'était un changement important, et elle ne pouvait s'empêcher de se sentir abandonnée.

-T'es sûr ?
demanda-t-elle alors tout en se sachant un peu injuste envers lui, quand Edward affirma qu'ils formaient toujours une famille.

C'est vrai qu'Edward n'avait pas renié les Baker, au contraire, même, puisqu'il travaillait même avec Preston maintenant. Mais le truc... C'est qu'il avait sa famille à lui, maintenant. Jane était sa nouvelle famille, et c'était sans doute dans l'ordre des choses, ils ne devaient pas vivre les uns sur les autres comme ça. Sauf que si Edward n'avait plus besoin de ce cocon familial, Ambre en avait encore eu besoin, elle n'était pas prête à partager ses frères... mais ça arrivait... Et elle avait pas envie de les partager, point. C'était égoïste, et elle n'ignorait pas que ça l'était. Mais elle n'arrivait pas à contrôler ce défaut de caractère. Elle n'arrivait pas à penser différemment.

-T'as ta propre famille, maintenant, t'as plus besoin de nous.

Elle ne devrait pas gâcher ce moment en boudant, surtout qu'elle s'appesantissait sur quelque chose qu'elle n'était pas dans la capacité de changer, et qui n'avait aucune raison de changer, mais ce serait assez hypocrite, aussi, de prétendre que tout allait bien, que la situation lui plaisait comme elle était, et qu'elle le vivait bien. Si leurs parents étaient encore là, elle ne le vivrait pas de cette manière, c'est sûr. Mais ils n'étaient plus là, et elle ne voulait pas perdre le peu qu'elle avait.






code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2148

Message#Sujet: Re: Tous les oiseaux finissent par quitter le nid [pv Ed :3]   Dim 13 Mai - 19:05

Tous les oiseaux finissent par quitter le nid
Edward était le genre de personne a parfois se sentir vexé pour pas grand chose... et entendre Ambre lui demander s’il était sûr qu’ils formaient toujours une famille, ça avait quand même le don de sacrément le vexer. Mais le jeune homme prenait sur lui, pour ne pas juste partir au quart de tour. Il avait conscience que la situation n’était pas évidente pour sa petite soeur qu’elle avait beaucoup de mal avec le fait qu’il ait quitté leur maison pour s’installer avec Jane. Il prenait donc sur lui, et c’était bien parce qu’il s’agissait de Ambre qu’il le faisait. Franchement, le jeune homme ne faisait pas des efforts comme ça pour tout le monde. Si ça ne voulait pas dire qu’ils étaient les membres d’une même famille, Edward ne savait pas ce que ça signifiait donc. Elle précisa qu’il avait sa propre famille maintenant et donc qu’il n’avait plus besoin d’eux, d’elle et de Preston donc. Edward ne comprenait vraiment pas comment Ambre pouvait dire une chose pareille, même s’il comprenait qu’elle était mal par rapport à la situation. Il aurait sans doute mal pris les choses aussi à sa place, parce qu’ils étaient quand même une famille unie. Mais ce n’était vraiment pas dans le but de les abandonner qu’il avait décidé de s’installer dans une autre maison, bien au contraire. Ça n’enlevait pas le fait qu’ils étaient proches, qu’il serait toujours là pour Ambre.

« Je vais sérieusement commencer à mal le prendre là. » Lui dit-il quand même, pour lui faire comprendre que ce n’était pas évident pour lui d’entendre des choses comme ça. Il n’avait aucune envie de se disputer avec sa soeur, surtout qu’ils ne passaient justement pas tout leur temps ensemble et donc qu’il ne voulait pas gâcher celui qu’ils passaient ensemble... mais quand même. Il se sentait un peu insulté. « Ma famille, c’est toi, Jane, Preston et mon gosse. » C’était encore un peu bizarre de parler de cet enfant, mais en même temps ce n’était pas comme s’il pouvait complètement l’ignorer. Perséphone était enceinte, bientôt il allait y avoir cet enfant en plus dans sa vie. Et il faisait donc parti de sa famille forcément, mais c’était juste un membre en plus. Comme Jane faisait parti de sa famille à présent, mais ce n’était pas au détriment de Ambre, bien au contraire. « Tu vas devoir te faire, je suis ton frère, tu es ma soeur et rien ne va changer ça. A moins que t’ai envie de te débarrasser de moi, tu m’auras sur le dos. » Il parlait peut-être un peu brusquement pour le coup, mais il avait besoin de secouer un peu sa soeur pour qu’elle arrête de penser qu’il serait du genre à l’abandonner. « J’ai besoin de toi moi, j’y suis pour rien. » Bon, il parlait un peu légèrement, mais il était sincère. Il avait besoin de Ambre, comme il avait besoin de Jane et même de Preston d’ailleurs, quand bien même c’était plus particulier. « Je vais demander à qui d’être la marraine de mon fils ou ma fille sinon ? » Ajouta-t-il finalement, dans un fin sourire.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 493

Message#Sujet: Re: Tous les oiseaux finissent par quitter le nid [pv Ed :3]   Dim 13 Mai - 19:26


Tous les oiseaux finissent par quitter le nid
A

mbre avait souvent la fâcheuse tendance à se montrer égoïste, elle se focalisait tant sur son propre état d'esprit, sur la manière dont elle appréhendait la situation, qu'elle négligeait d'entendre le point de vue de son interlocuteur, et de le comprendre. Elle se sentait seule, abandonnée... et elle ne se rendait pas compte de combien ses propos pouvaient être vexants pour son frère, de combien il pouvait mal les prendre. La jeune fille avait peut-être un peu voulu ça : le faire réagir afin d'avoir la preuve qu'il tenait à elle. Et cette preuve, en effet, il la lui donnait, et elle se sentait à la fois émue et mal à l'aise de l'entendre ainsi défendre sa place au sein de sa famille et contredire toutes ses suspicions de désintéressement. D'accord, sa famille ne se résumait plus à son frère et à sa soeur. Il y avait son épouse, maintenant, et son futur enfant... et si Ambre mettait sa mauvaise foi de côté un moment, elle pouvait bien admettre que c'était entièrement normal... et au fond, c'était même une belle chose. Leur famille avait été réduite à peau de chagrin par les circonstances, et ils en avaient beaucoup souffert. Mais maintenant, elle s'agrandissait, les Baker gagnaient un second souffle. C'était sûrement beau, quelque part... mais le changement faisait peur, et ça, Ambre avait bien du mal à s'en défaire, de cette peur même si, au moins, elle voulait bien reconnaître à son frère qu'il était convaincant, et elle s'en voulait de plus en plus d'avoir mis en doute son implication dans sa famille. Il tenait à elle, ça se voyait à son attitude, ça s'entendait au ton de sa voix. Elle voulut lui répondre. Pas forcément pour s'excuser (il ne faudrait pas exagérer non plus), mais au moins pour revenir un peu plus posément sur les propos qu'elle venait de formuler, mais elle fut totalement prise de court quand Edward parla du fait de faire d'elle la marraine de son enfant.

-Sérieux ? Tu veux vraiment que je sois la marraine ?

Elle était sous le choc, à la fois perturbée et heureuse. Par pure fierté, elle devrait sans doute dire non. Parce que ce gamin, elle aurait préféré qu'il ne soit pas là. Mais il était là, il viendrait au monde, elle serait tata... et donc marraine ? Cette importance que voulait bien lui accorder son frère la touchait profondément, et elle était bien incapable de die non, en vérité. Si c'était important pour lui, c'était aussi important pour elle. C'est même évident. Elle ne pouvait pas refuser. Elle soutiendrait toujours Edward, même quand il faisait des conneries. Et cet enfant n'en était peut-être pas une, au fond, il n'était pour rien dans les circonstances de sa... conception (beurk).

-Enjolras est d'accord avec ça ?
se permit-elle de demander quand même.






code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2148

Message#Sujet: Re: Tous les oiseaux finissent par quitter le nid [pv Ed :3]   Mar 24 Juil - 16:02

Tous les oiseaux finissent par quitter le nid
Edward ne manquait pas d’être fier de sa petite réussite, en cet instant, alors qu’il voyait que Ambre n’était plus aussi renfrognée qu’avant. Mine de rien, il appréciait le petit effet qu’il avait su produire. Il n’avait pas affirmé à Ambre qu’il voulait qu’elle soit la marraine juste pour lui couper le souffle, non plus, mais il trouvait que c’était effectivement le moment parfait au vu de la situation. Il y pensait depuis un moment, en fait. Depuis qu’il avait arrêté de se voiler complètement la face sur le fait que cet enfant allait bel et bien arriver. Bon, il était loin d’être prêt encore, mais mine de rien il ne pouvait pas nier qu’il prenait un peu plus conscience de ce qui était en train d’arriver. Et donc, quand il y pensait, Edward ne pouvait qu’imaginer demander à Ambre d’être la marraine de son fils ou sa fille. Bon, Perséphone allait peut-être avoir sa propre envie, mais il espérait quand même qu’ils allaient pouvoir se mettre d’accord. Edward avait une sœur, une seule et unique sœur, et il avait toujours su qu’un moment donné, il lui demanderait d’être la marraine de son gosse. Il n’avait juste pas envisagé que ça allait arriver si rapidement et surtout de cette manière, mais bon… On n’allait pas pouvoir refaire l’histoire.

Edward se contenta donc de hocher la tête dans un sourire quand sa sœur lui demanda s’il voulait vraiment qu’elle soit la marraine. Évidemment, sinon il ne l’aurait pas dit. Bon, ‘accord, des fois, il ne fallait pas se fier à la parole du jeune homme, mais pour le coup il était vraiment sérieux. Mais Ambre ne manqua pas de soulever le point de détail quelque peu dérangeant.

« Elle… elle n’est pas encore au courant, mais dès que je la verrais, je lui en parlerais. Et je suis sûr qu’on arrivera à se mettre d’accord. Je ne lui laisserais pas le choix. »
Bon, d’accord, ça n’allait évidemment pas se passer comme ça et il allait un peu attendre la dernière minute, mais… Edward avait vraiment à cœur que sa sœur soit la marraine. « Vu que ça sera mon seul et unique enfant, j’ai quand même le droit d’imposer certaine chose. »

Et encore une fois, c’était plus facile à dire qu’à faire. Mais il n’avait pas tort dans le fond. Edward n’aurait pas d’autre enfant que celui que portait Perséphone actuellement. Dans aucune autre occasion, Ambre ne pourra avoir un tel rôle. Ce n’était pas comme s’il pouvait se dire qu’elle le sera pour le prochain. Non, il n’y en aurait pas. Et Perséphone – bon, ça faisait bizarre de le penser et il n’aimait pas trop ça, mais ce n’était pas comme s’il pourrait avoir son mot à dire – si elle le voulait, elle aurait d’autre enfant. Du moins, rien n’allait concrètement l’empêcher d’avoir d’autres enfants. Et puis, Electre lui avait bien dit qu’il devait s’imposer sur certaine chose, donc il avait l’intention de le faire sur ça.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 493

Message#Sujet: Re: Tous les oiseaux finissent par quitter le nid [pv Ed :3]   Mar 24 Juil - 18:48


Tous les oiseaux finissent par quitter le nid
A

mbre ne voulait pas vraiment laisser paraître combien elle se sentait flattée, et au fond enthousiaste d'entendre son frère lui demander d'être la marraine de son enfant. Elle savait que c'était un proposition qu'il ne faisait pas à la légère. C'était bien la preuve qu'il tenait à elle, et ça la touchait. Et puis qui sait, ce mioche, il serait sûrement adorable. Même si elle se trouvait trop jeune pour être marraine et Edward trop jeune pour être papa, c'était comme ça, et ce serait effectivement la seule occasion qu'il aurait d'être père, vu les circonstances... donc c'était aussi sa seule occasion à elle de devenir marraine, peut-être ? Enfin, certains de ses amis voudraient peut-être endosser ce rôle, va savoir, dans un futur très lointain, mais elle ne comptait en tout cas pas sur Preston pour ça. Au rythme où il allait, elle ne serait franchement pas surprise de le voir finir vieux garçon, bien au contraire. Enfin bref, oui, elle avait cent fois l'intention d'accepter, et se sentit par conséquent déçue quand elle entendit son frère affirmer que Perséphone n'était pas au courant. Ce qui voulait donc dire que tout ça n'avait rien de sûr ou d'officiel. Et c'est en sentant combien le titre de marraine pourrait potentiellement lui passer sous le nez qu'elle comprenait également à quel point elle y tenait à présent.

-Ouais, si tu veux mon avis, t'as intérêt à présenter les choses d'une autre manière ou elle acceptera jamais.

Perséphone était pas fut-fut, mais Ambre se disait que s'il se contentait de lui poser un ultimatum en lui disant que de toute façon, elle n'avait pas le choix, car c'était le seul fils qu'il aurait jamais (sachant qu'il aurait pu en avoir d'autre s'il était resté avec Perséphone plutôt que de la tromper à un milliard de reprises et de se marier dans son dos), elle risquait fort de refuser, et franchement, elle n'avait pas envie que la situation n'aille pas en sa faveur. Parce que oui, elle avait vraiment envie qu'il ne revienne pas là-dessus. Plus elle y pensait, plus elle se rendait compte que ce statut de marraine lui plaisait réellement beaucoup.

-Mais si elle est OK... Quand elle sera OK. Ca me va, d'être la marraine
, affirma-t-elle d'un ton qui se voulait détaché mais qu'accompagnait un grand sourire.

Elle ne voulait pas se montrer trop enthousiaste non plus,ce serait comme si elle cautionnait trop rapidement les conneries et les tribulations sentimentales de son frère. Bon, en vrai, c'était ses affaires, et même si elle n'aimait pas Jane, ce qui comptait, c'était qu'il était heureux. Et il semblait l'être malgré toutes ces conneries, alors bon... autant le soutenir tout de même.





code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2148

Message#Sujet: Re: Tous les oiseaux finissent par quitter le nid [pv Ed :3]   Mar 25 Sep - 13:49

Tous les oiseaux finissent par quitter le nid
Pour le coup, Edward était d’accord avec Ambre sur la manière dont il devait emmener le fait qu’il souhaitait que Ambre soit la marraine de son fils ou sa fille, il ne devait pas présenter les choses comme cela à son ex pour qu’elle accepte. Il ne savait pas vraiment quand, ni comment, il allait lui faire une telle demande, mais le jeune homme avait de toute façon l’intention de réellement demander à ce que Ambre soit la marraine de son enfant. En espérant que son ex accepte. Parce que mine de rien, c’était bel et bien la seule et unique fois qu’il aurait un enfant et en réalité, il avait toujours considéré que Ambre serait au moins une fois marraine. C’était dans l’ordre des choses, elle était sa sœur c’était normal. Et même, quand il mettait sa mauvaise foi légendaire de côté, il ne pouvait pas nier qu’il se disait que Preston pouvait être un parrain aussi. Mais là, ce n’était pas la question.

Bref, il comptait donc demander d’une manière plus délicate à Perséphone que Ambre soit la marraine de son fils, en espérant qu’elle allait accepter, puisque c’était quand même quelque chose qui lui tenait à cœur. Et quelque chose lui disait que ça plaisait à sa petite sœur. Elle ne le montrait pas vraiment, mais Edward la connaissait par cœur et il voyait bien que l’idée lui plaisait énormément. Elle se montrait simplement un peu détachée, simplement pour ne pas lui donner trop de satisfaction sans doute. Puisqu’elle était quand même arrivée en lui faisant la tête, avec son caractère légendaire qu’elle avait en commun avec ses deux frangins. Maintenant, Edward avait le sentiment qu’elle lui faisait moins la tronche d’être parti et ça lui convenait très bien.

« Merci de faire un tel effort pour moi, j’apprécie. »
Dit-il dans un fin sourire, quand Ambre précisa donc que quand Perséphone allait accepter, ça lui conviendrait d’être la marraine de son fils ou sa fille. « Comme ça tu auras une excuse pour venir squatter ici. » Comme si elle en avait besoin, elle était évidemment la bienvenue dès qu’elle le voulait. Même si Jane ne penserait peut-être pas comme lui. « Même si du coup, tu vas devoir te coltiner ma présence. Ça va être dur pour toi sans doute, mais je sais que tu y arriveras. »

D’accord, il se moquait un peu d’elle, mais il trouvait que c’était de bon ton. Elle lui faisait un caca nerveux parce qu’il avait quitté la maison, et même s’il comprenait qu’elle lui en veuille, il n’avait pas spécialement envie qu’elle lui fasse la tête pendant trop longtemps. Surtout pour rien en prime. Parce que oui, Edward considérait que ce n’était rien. Ce n’était pas parce qu’il était parti qu’ils n’étaient plus proches tous les deux. Ils n’avaient juste pas à se supporter à longueur de temps et Ambre était sûr de ne pas le surprendre en pleine… action. Et c’était déjà arrivé.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 493

Message#Sujet: Re: Tous les oiseaux finissent par quitter le nid [pv Ed :3]   Mar 25 Sep - 19:13


Tous les oiseaux finissent par quitter le nid
A

mbre se contenta de grimacer quand son frère la remercia, en toute ironie, bien sûr, de faire un tel effort pour elle en acceptant de devenir la marraine de son enfant. Bon, d'accord, il avait raison, au fond, cela ne lui demandait aucun effort et elle était même heureuse d'endosser ce rôle. C'est sûr qu'elle ne s'était pas imaginée une seule seconde en marraine de l'enfant de Perséphone Enjolras, mais puisqu'il était également celui de son frère, alors ça changeait tout. La jeune femme avait du mal encore à se faire à la situation, et il faudrait sans doute attendre que le mioche pointe le bout de son nez pour qu'elle réussisse à se faire une raison. En attendant, il était tout de même vrai qu'elle était heureuse de pouvoir tenir ce rôle dans la vie de son frère.

Parce que, à ses yeux, cela signifiait plusieurs choses à la fois. Pour commencer, qu'elle était la personne dont il se sentait le plus proche pour lui demander de tenir une telle place (même s'il fallait oublier qu'il n'avait qu'un nombre très limité d'amis de toute façon), ensuite, qu'elle aurait toujours une place dans sa vie. Et ça, l'air de rien, c'était rassurant. Elle était bien évidemment beaucoup trop fier pour daigner l'exprimer en ces termes à son frère, mais si elle détestait à ce point l'idée que le jeune homme quitte le nid familial, c'était qu'elle avait peur de le perdre pour toujours, qu'il l'abandonne... au moins, comme ça, elle était sûre que ce ne serait pas le cas. Et Edward semblait l'avoir compris également de son côté, ce qui n'était évidemment pas plus mal. Et c'est pour ça qu'il se permettait de prétendre que se coltiner sa présence puisse lui être désagréable, alors que c'était tout l'inverse. Même si quand même... ce qu'il était borné et agaçant, parfois, son frangin... Autant qu'elle, c'est dire. Ils avaient tout de même hérité de sacrées tares, dans leur famille... Et Preston, sous ses grands airs, ne faisait pas spécialement exception non plus de son côté.

-Je vais faire de mon mieux,
se contenta de répondre Ambre qui n'allait évidemment pas admettre maintenant qu'elle ne demandait que ça, de garder une place dans la vie de son frère et de se le coltiner, justement. De toute façon, c'est pas ta présence, le plus dérangeant...

Elle ne se montra pas plus explicite, mais elle ne pensait pas que ce soit nécessaire. Le jeune homme saurait forcément qu'elle faisait référence à Jane, sa "chère et tendre épouse". Même si elle devrait se faire une raison maintenant, c'était impossible, elle ne la supportait toujours pas et, en son fort intérieur, avait surtout choisi de décréter qu'elle ne la supporterait jamais. Une fois de plus, question de fierté.





code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 2148

Message#Sujet: Re: Tous les oiseaux finissent par quitter le nid [pv Ed :3]   Mar 4 Déc - 15:52

Tous les oiseaux finissent par quitter le nid
Edward ne put s’empêcher d’afficher un sourire amusé quand sa sœur affirma qu’elle allait faire de son mieux pour le supporter. Le jeune homme connaissait Ambre par cœur et sa fierté légendaire, en grande partie parce qu’ils avaient cette même fierté. Il savait bien qu’elle était plus heureuse d’avoir une bonne place dans sa vie, mais qu’elle n’allait pas le lui dire comme ça. Alors, que mine de rien, ça serait appréciable à entendre. Mais Edward avait conscience que si l’un des deux devait faire un effort, il valait mieux compter sur lui. Par chance, le jeune homme avait appris à mettre un peu plus d’eau dans son vin, à taire un peu cette fierté. Sinon, il était évident qu’ils se contenteraient de tourner en rond tous les deux. Mais ce n’était pas avec Ambre qu’il faisait le plus d’effort, alors en un sens c’était facile. Il savait bien que la situation était loin d’être idéale pour sa sœur, mais il savait aussi qu’elle allait finir par le comprendre. Quelque chose lui disait que quand elle aurait l’âge de vivre sa vie un peu de son côté et d’avoir des… copains (mais elle avait le droit d’attendre très, très, très longtemps avant d’avoir des copains, il ne fallait pas exagérer), elle allait comprendre qu’il avait besoin de son espace à lui. Qu’ils ne pouvaient pas juste vivre en autarcie chez eux. Sans Jane, Edward serait encore avec Ambre et Preston évidemment, mais puisqu’elle était là, puisqu’ils étaient mariés, ils avaient besoin de leur chez eux. Et un jour, ça allait être le cas de Ambre aussi. Mais bon, elle pouvait quand même attendre un peu.

Edward leva les yeux au ciel quand Ambre affirma que de toute façon, le souci ce n’était pas sa présence à lui. Bon, il le savait, le souci c’était Jane. Elle n’aimait pas Jane, il le savait, il ne pouvait pas l’ignorer vu la manière qu’elle avait de constamment le lui rappeler. Mais Ambre n’aimait pas plus Perséphone non plus, alors que concrètement les deux femmes étaient à l’opposées l’une de l’autre.

« Moi elle me fait beaucoup de bien, tu ne peux pas imaginer. »
Répliqua-t-il en plaisantant, cherchant clairement à agacer sa sœur. Elle n’y pouvait rien et lui non plus, il était avec Jane, il aimait Jane, il vivait avec Jane, que Ambre soit d’accord ou non, ça n’allait pas changer. Ça ne pouvait pas changer. « Je te fais une promesse aujourd’hui Ambre. » Reprit-il plus sérieusement. « Je jure que tous les garçons que tu vas aimer dans ta vie, je vais les détester d’une force incroyable. »

Autant lui rendre la monnaie de sa pièce. Mais même sans avoir envie d’agir comme sa sœur, il y avait quand même de forte chance qu’il n’apprécie vraiment pas les type que sa sœur pourrait (dans un futur lointain rappelons le au cas où) fréquenter.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 493

Message#Sujet: Re: Tous les oiseaux finissent par quitter le nid [pv Ed :3]   Mar 4 Déc - 21:27


Tous les oiseaux finissent par quitter le nid
A

mbre serra les dents quand son frère affirma que la présence de Jane lui faisait beaucoup de bien, qu'elle ne pouvait pas imaginer. Si, justement, elle pouvait imaginer, et d'ailleurs, elle les avait déjà surpris dans le feu de l'action (sans compter les fois où elle les avait entendus - les murs de la demeure des Baker n'étaient pas si épais... pour ça, c'est sûr qu'elle ne regrettait pas que le couple ait déménagé, mais bon)... Et justement, elle n'avait pas la moindre envie d'y penser, et s'agaçait d'entendre son frère en parler, surtout qu'elle savait que ce n'était jamais que pour l'emmerder... ce qui fonctionnait à la perfection. Le pire, c'est qu'il était certainement sincère. Elle avait bien dû se faire une raison sur ce point spécifique : Edward aimait cette fille, et ikl avait besoin d'elle. Soit, elle pouvait à survivre à ce constat, mais un peu moins facilement au fait de ne plus voir son frangin aussi souvent qu'elle le voudrait. Bah oui, il lui manquait, c'était comme ça. elle ne prenait aucun plaisir à l'admettre, mais ça restait la vérité.

Quand Edward affirma qu'il lui faisait une promesse, d'un ton presque solennel, la jeune fille s'attendait à quelque chose de sérieux, qui aurait une incidence direct sur leur relation frère-soeur, mais le jeune homme se contentait de la charrier en affirmant qu'il se jurait de détester son futur copain pour la peine. Ben tiens, la bonne blague. Elle était convaincue qu'il ne le pensait pas réellement, ceci dit, elle n'avait aucun mal à l'imaginer péter un câble pour rien sur un éventuel garçon qu'elle fréquenterait un jour hypothétique : parce qu'elle resterait sûrement toujours un bébé aux yeux d'Edward, et que la pire manière de la voir grandir serait sans doute de la voir trouver de l'intérêt à quelqu'un d'autre d'un point de vue sentimental.

-Ben t'as le temps d'attendre,
répliqua simplement Ambre, toujours un peu renfrognée. Parce que j'ai pas l'intention de me mettre avec qui que ce soit un jour. Vu comment ça te réussit, je passe mon tour.

C'était faux, bien sûr, mais elle aimait se convaincre de cette réponse à l'heure actuelle, même si elle n'avait aucune envie de finir vieille fille et qu'il est vrai qu'elle était à l'âge auquel elle commençait à être sensible au charme de certains garçons de sa classe. Ce n'est pas pour autant qu'elle s'imaginerait sauter le pas, il faut pas déconner non plus, mais c'est vrai que l'idée de fréquenter des garçons était pour elle un peu moins répugnante qu'il y a quelques années. Mais ce n'est certainement pas pour autant qu'elle allait parler de ce genre de choses ultra-gênantes à son frangin.





code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Tous les oiseaux finissent par quitter le nid [pv Ed :3]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tous les oiseaux finissent par quitter le nid [pv Ed :3]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joyeux noel à tous!
» Quel accueil de la part des oiseaux! (libre)
» Les oiseaux
» disparition des oiseaux!
» [EVENT] Omnia, la fête de tous les dieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Habitations :: Chez Jane et Edward-