Partagez | 
 

 Les amis de mes amis sont mes amis (Electre <3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 517

Message#Sujet: Les amis de mes amis sont mes amis (Electre <3)   Sam 2 Sep - 15:15

Arthur & Julian
Les amis de mes amis sont mes amis.
Quand Julian avait quitté les grottes ce jour-là, il n’avait ressenti aucun scrupule concernant ce qui s’était passé. En même temps, le jeune homme n’était pas du genre à avoir des scrupules, même quand il était question de personne qu’il connaissait. Mais les Baker, il n’en avait que faire en réalité. Si le jeune homme pouvait aller dans leur sens, c’était simplement pour Electre et Perséphone. Les deux seules personnes pour qui il était capable de faire des concessions, d’avoir des scrupules… d’avoir des sentiments en fait. Il n’avait pas de scrupule donc, mais pour autant il ne pouvait pas s’empêcher de se dire qu’il devait faire quelque chose concernant cette situation. Ce n’était pas pour les Baker, mais pour sa petite amie ou encore sa cousine qu’il ferait quelque chose. Parce que mine de rien, Perséphone portait quand même l’enfant du type qu’il avait ouvert sans aucun ménagement pendant son expérience. Bon, en un sens, cet expérience avait été en partie utile quand même. Mais bon… voilà, il se retrouvait quand même dans une position délicate. Il en avait profité pour aller voir un peu ses cobayes avant de partir, afin de s’assurer qu’ils allaient encore bien (ne se rendant pas compte qu’une alliance se trouvait à présent dans sa poche). Non parce qu’il n’avait quand même pas les tuer. Bon déjà, le Sorcier avait encore besoin d’eux. Mais même sans cela, Julian ne tenait pas spécialement à les tuer. Pas pour eux, encore une fois, juste pour les autres.

Enfin, pour l’heure, le sorcier ne pouvait pas faire grand-chose. Il ne pouvait pas prendre le risque de contredire le Sorcier pour le moment, parce qu’il avait quand même envie de le faire tomber au bon moment. Même si Julian avait décidé, avec Electre (grâce à elle surtout), de prendre la place du Sorcier, cela ne voulait pas dire qu’il allait pouvoir s’en prendre à lui directement. Ce n’était pas possible, parce qu’il devait agir au bon moment, quand il allait pouvoir vraiment faire tomber Dean Appers, sans prendre trop de risque. Donc, pour l’heure, il devait quand même jouer le jeu, ce qu’il avait fait (ouais, même s’il devrait sans doute le regretter, mais ce n’était pas le cas). Cependant, il ne pouvait pas non plus se contenter d’attendre que le temps passe. Et puisqu’il devait retrouver Electre pour la soirée, il avait l’intention de lui parler de la situation. Sans doute qu’elle allait peu apprécier le fait que son meilleur ami se retrouve entre les mains du Sorcier (et techniquement des siennes), mais bon… Il valait mieux qu’il lui dise plutôt que de ne rien dire, même s’il n’avait pas pu faire autrement que d’expérimenter certaines choses avec eux. Electre allait sans doute lui en vouloir, mais tant pis. De toute façon, il ne s’amuserait pas à se sentir non plus coupable. On ne pouvait pas dire qu’il avait eu vraiment le choix. Quand Electre arriva chez lui, comme convenu, il la fit entrer non sans s’emparer de ses lèvres (profitant pleinement de cet instant, comme jamais ce ne fut le cas).

« Tu sais que tu m’as manqué toi ? »

Oh, ça c’était certain.
Code by Gwenn


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 549

Message#Sujet: Re: Les amis de mes amis sont mes amis (Electre <3)   Dim 3 Sep - 10:48


Les amis de mes amis sont mes amis
C

ela faisait un bon moment, c’est vrai, qu’Electre n’avait pas eu de nouvelles de son meilleur ami ni n’avait entendu parler de lui… mais elle ne s’en était à vrai dire pas inquiétée. Cela faisait sans doute d’elle une amie indigne, mais en même temps, ils avaient toujours fonctionné comme ça tous les deux, ils se voyaient quand ils le voulaient, ils ne s’imposaient rien, ils ne réclamaient pas de se voir à chaque instant, c’était clairement une situation qui ne lui aurait pas plu, mais alors as du tout… Donc non, elle n’avait pas la moindre idée de l’endroit où se trouvait Edward ni des tourments qu’il traversait. En fait, elle croyait, naïvement, que le jeune homme allait bien, et que si elle n’avait pas de nouvelles de lui, c’était une excellente chose. Ce devait être parce qu’il s’autorisait enfin vivre la lune de miel qu’il n’avait pas vraiment pu avoir après son mariage. Bref, elle n’avait pas le moindre souci à l’esprit, et puisqu’elle-même se sentait davantage préoccupée par ses propres histoires, elle ne reprocherait clairement pas au jeune homme d’avoir mieux à faire que d’aller la voir. Car elle-même avait bien trop souvent tendance, c’est vrai, à roucouler. Elle n’aurait pas imaginé cela possible, et pourtant, elle consacrait tout son temps à Julian. Quand elle ne profitait pas d’un moment de solitude ou ne se rendait pas aux grottes pour se consacrer à ses expériences, elle aimait être avec lui… elle comprenait mieux les potiches qui vivaient pour et par ce qu’elles aimaient… bon, elle pensait en etre loin quand même, mais malgré tout, Julian avait notablement modifié sa vision du couple et de l’amour… Aujourd’hui, elle aimait, fière de le faire et sans l’ombre d’une réserve, heureuse de tenir à quelqu’un plus qu’à elle-même, impatiente de tout ce qu’ils pourraient construire ensemble, investie plus que jamais dans leurs projets communs. Et d’ailleurs, ce soir-là, elle devait se rendre chez lui, et la jeune sorcière ne pouvait le nier, elle avait attendu sa venue avec la plus grande satisfaction… Et enfin, elle se présenta chez lui. Avec un léger retard de rigueur pour la forme, mais le fait qu’elle ait dû le planifier en disait long sur son état d’esprit actuel. Elle entra donc et répondit au baiser qu’il lui adressa avec autant de passion qu’il avait mis à le lui réclamer.

-Toi aussi, figure-toi
, répondit-elle, souriante, quand Julian affirma qu’elle lui avait manqué.

Oui, elle était bien forcée de l’avouer, c’était complètement réciproque. Quand il n’était pas à ses cotés, elle pensait à lui, où est-ce qu’il était, qu’est-ce qu’il faisait, c’était clairement plus fort que lui… Elle aimait chaque seconde qu’elle passait à ses côtés et ne s’en lassait pas. Elle aurait sans doute toujours besoin de sa solitude, elle ne le niait pas, mais il était la seule compagnie au monde dont elle éprouverait toujours le besoin, pour qui elle éprouverait toujours un sincère et évident désir.

-Comment tu vas ?

Bien, sans doute, il en donnait l’air en tout cas, mais c’était une manière de lui demander ce qu’il pouvait bien lui apprendre de neuf.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 517

Message#Sujet: Re: Les amis de mes amis sont mes amis (Electre <3)   Dim 3 Sep - 21:53

Arthur & Julian
Les amis de mes amis sont mes amis.
Julian afficha un sourire quand Electre précisa qu’il lui avait manqué aussi. Ce n’était pas grand-chose, mais c’était quand même quelque chose qu’il appréciait mine de rien. Il ne pensait pas se plaire autant en couple et pourtant, depuis qu’il était avec Electre, il se sentait bien. Il se sentait même plus que bien. C’était assez étrange en soit, mais finalement, cela lui donnait un peu le sentiment d’être fait pour une relation de couple, ce qu’il avait bien cru impossible à une époque. En même temps, on ne pouvait pas dire qu’Electre était n’importe quelle petite amie également. S’ils s’entendaient aussi bien, c’était parce qu’ils se ressemblaient sur de nombreux points. Ils aimaient le temps qu’ils passaient ensemble, ils avaient besoin de passer du temps ensemble, mais cela ne voulait pas dire qu’ils devaient être constamment l’un à côté de l’autre, qu’ils devaient étouffer l’autre. Sinon, ça ne marcherait pas aussi bien. Pour autant, Julian devait bien avouer que quand il était loin de la sorcière, elle lui manquait.

Il savoura donc la manière dont elle lui rendit son baiser, avec autant de passion que lui précédemment. C’était ça aussi qui collait bien tous les deux, ils étaient passionnés. Ils ne faisaient pas les choses à moitié. Julian avait cru ne pas être capable d’aimer quelqu’un, finalement il y parvenait et en prime il le faisait entièrement. Depuis qu’il était avec Electre – même avant qu’ils ne soient réellement en couple en fait, quand ils se contentaient simplement de s’amuser tous les deux – il ne pensait qu’à elle et uniquement à elle.

« Je vais bien. »

Répondit-il d’abord, à la question de la jeune femme, avant de l’inviter à entrer et s’installer. Ils pouvaient très bien rester à roucouler à l’entrée de la maison, mais autant qu’ils se mettent à l’aise quand même. Surtout qu’au final, le jeune homme avait quand même des choses à dire à sa petite amie. Cela risquait un peu de gâcher l’ambiance mais en même temps… il ne se voyait pas le lui dire plus tard. S’ils s’amusaient – comme ils savaient si bien le faire – et qu’ils décidaient de balancer l’information sur les Baker, elle risquait de mal le prendre (déjà qu’il avait fait des expériences sur le meilleur ami de la jeune femme). Et s’il attendait un autre jour, c’était exactement la même chose.

« J’ai passé la journée aux grottes. » Dit-il alors, même s’il n’avait pas forcément besoin de le préciser, parce qu’il passait constamment ses journées aux grottes. C’était son lieu de travail, alors quand il travaillait, il s’y rendait purement et simplement. Mais il enchaîna assez vite. « Il y a de nouveau cobaye. » Ce qui n’était pas non plus une surprise en soit, parce que des nouveaux cobayes, il y en avait tout le temps. « Ça ne va pas te plaire. »

Ça c’était évident, qu’elle n’allait pas apprécier d’entendre les noms de ces cobayes. Enfin d’un entre les deux, Julian n’avait aucune idée de ce qu’Electre pouvait bien penser de la femme de Baker.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 549

Message#Sujet: Re: Les amis de mes amis sont mes amis (Electre <3)   Lun 4 Sep - 16:06


Les amis de mes amis sont mes amis
E

lectre pénétra à l’intérieur sans se faire prier, tout comme elle prit ses aises de la même manière. On pouvait taxer son attitude d’impolie (et elle l’était très certainement), mais la jeune sorcière pouvait être sans gêne, quand elle s’y mettait. Chez Julian, elle avait ses marques, ses repères, alors elle n’allait clairement pas se gêner pour faire comme chez elle, raison pour laquelle elle se débarrassa de sa veste et de ses chaussures sans attendre qu’on l’y invite, de même qu’elle leur servit deux verres pleins d’alcool avant de s’installer confortablement sur un canapé tandis que Julian lui apprenait qu’il allait bien, avant de lui révéler un peu plus de détails. Détails qui étaient bien loin d’en être en réalité, même si la jeune femme était encore bien loin d’imaginer à quoi elle devait s’en tenir. Ses grands yeux ne quittaient pas Julian tandis qu’il lui affirma avoir passé sa journée aux grottes. Jusque-là, rien de bien surprenant. La suite tendrait peut-être à l’être davantage. Il lui révéla en effet qu’il y avait deux nouveaux cobayes… Autant dire que les cobayes allaient et venaient dans les grottes, et que même si Electre avait quelques problèmes avec les méthodes du sorcier à ce sujet, du fait de son expérience personnelle, elle s’était fait à l’idée qu’ils allaient et venaient, et que les précédents étaient remplacés par d’autres, tout simplement. On ne faisait pas long feu quand on était un rat de laboratoire pour Dean Appers, et c’était pour le moins logique. Là où elle tiquait un peu plus que ça n’allait pas lui plaire. Comment ça, ça n’allait pas lui plaire ? Elle attendit quelques secondes, songeant qu’il allait peut-être développer son propos, mais l ne le fit pas. Bref, la jeune femme but une longue gorgée qu’elle s’était servie fort à propos, de toute évidence. Ce ne serait pas du luxe, au final, loin s’en faut, même.

-Bon, vas-y, accouche,
répondit-elle, qui se préparait mentalement à ce qui allait suivre sans savoir exactement ce que le jeune homme allait bien pouvoir lui apprendre.

Deux cobayes… ça limitait les choix… elle se doutait que c’était l’identité des cobayes en question qui se devait de la déranger, sauf que le sort de la plupart des gens l’indifférait plus que royalement, alors qui… Quelques instants durant, elle songea qu’il s’agirait peut-être de Dareios, qui avait disparu depuis si longtemps… et tout à coup, l’idée de le revoir, qu’il puisse être en vie, lui faisait peur. Elle ne voulait pas, elle ne voulait plus… Mais non, cela faisait trop longtemps, il ne pouvait pas s’agir de lui. Mais de qui d’autre, alors ? Edward, peut-être ? C’est vrai qu’elle ne l’avait pas vu depuis bien longtemps… A cette idée, elle sentit son estomac se nouer. Non, ça ne pouvait pas être ça, non… Et si c’était ça, il fallait espérer qu’il ne soit pas trop tard. Difficile de savoir ce qu’il en pensait, il ne laissait rien paraître.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 517

Message#Sujet: Re: Les amis de mes amis sont mes amis (Electre <3)   Dim 10 Sep - 15:44

Arthur & Julian
Les amis de mes amis sont mes amis.
Julian aurait pu se contenter de lancer la bombe et de ne pas ménager le suspense. Mais en fait, il avait envie que Electre se prépare mentalement, puisqu’il savait parfaitement qu’elle n’allait pas apprécier ce qu’il allait lui apprendre. Heureusement qu’elle leur avait servit deux verres d’alcool, ça n’allait pas leur faire du mal. Electre faisait bien de prendre ses aises chez lui d’ailleurs. Ce n’était pas quelque chose pour lui déplaire, bien au contraire, il aimait ça. Cela ne le dérangeait pas du tout de la voir s’installer tranquillement chez lui, après avoir enlevé sa veste et ses chaussures, se servir à boire également. Et pour l’heure, elle allait vraiment avoir besoin de cette gorgée d’alcool qu’elle bu. Il en fit de même d’ailleurs, buvant une longue gorgée. Ce n’était pas vraiment pour se donner du courage, bien au contraire. Bon, il n’avait pas spécialement envie de faire de la peine à sa petite amie et il savait que la jeune femme n’allait pas du tout apprécier d’apprendre que son meilleur ami était un cobaye du Sorcier et encore moins apprécier d’entendre ce qu’il avait fait comme expérience sur lui. En un sens, le jeune homme se disait que peut-être, elle allait lui en vouloir. Et le sorcier n’avait aucune envie de se prendre la tête avec elle. Bien au contraire. Il n’avait pas envie qu’elle lui reproche d’avoir fait tout cela à son ami, parce qu’il n’avait pas eu le choix. Ce n’était pas comme s’il pouvait encore se permettre de dire « non » au Sorcier, pas tant qu’ils n’avaient pas un moyen de le faire tomber tous les deux. Alors oui, il devait suivre les ordres. Et non, il n’avait pas de peine. Il en avait concernant Electre et il espérait qu’elle n’allait pas lui reproché d’avoir faire ça à son ami. Mais concernant Baker et sa femme, il n’en avait rien à foutre. Il ne les aimait pas. Ou mieux, leur sort lui était égale. Bon il ne pouvait que désirer les voir sortir de là quand même, mais c’était pour Electre. Et pour Perséphone.

« Ton pote Baker et sa femme. » Dit-il alors, pour répondre directement à la question de la jeune femme, sans réellement la ménager pour le coup. Mais en même temps, cela ne servait à rien qu’il tourne autour du pot. « Ça fait quelques jours qu’ils y sont. »

En soit, Julian ne savait pas exactement comment son mentor avait fait son compte afin de ramener les deux myrihandes dans la grotte, mais objectivement c’était quand même un sacré coup. Le sorcier savait qu’à une période ils étaient enfermés dans les grottes, mais ils avaient réussi à s’enfuir. Il avait toujours considéré que c’était de la faute de Coraline d’ailleurs. En d’autres circonstances, le sorcier se réjouirait pleinement donc d’avoir les deux créatures dans la cage des grottes, parce que c’était bien la première fois qu’ils pouvaient faire de telles expériences sur des myrihandes. Même si Julian avait déjà pu aider Perséphone avec eux.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 549

Message#Sujet: Re: Les amis de mes amis sont mes amis (Electre <3)   Dim 10 Sep - 16:26


Les amis de mes amis sont mes amis
E

lectre savait que si Julian affirmait que la situation n’allait pas lui plaire, il ne disait pas cela à la légère. Il la connaissait, il savait bien qu’il en fallait pour l’offusquer et l’émouvoir… Et effectivement, l’information qu’il devait lui délivrer n’avait absolument rien pour lui plaire… Elle s’attendait à être prise au dépourvu, à perdre sa bonne humeur, mais là, son cœur manqua carrément un battement. Il était là, à lui annoncer dans le plus grand des calmes que le Sorcier avait capturé son meilleur ami. Evidemment que ça ne lui plaisait pas ! Elle ne tenait pas à grand-monde en notre terre. Pas du tout, mais Edward en faisait partie, et elle ne pouvait clairement pas l’abandonner au sort qui lui était réservé, et donc, elle ne pouvait pas abandonner sa femme vu que leurs destins étaient liés tous les deux. Elle avait déjà le sentiment d’avoir abandonné Dareios, elle ne recommencerait pas avec son meilleur ami, c’était proprement hors de question. Elle dévisagea Julian, il lui parla de cela comme on discuterait du temps qui passe, il s’en fichait. C’était sans doute normal, et c’était déjà bien qu’il lui en parle, mais malgré tout, elle était profondément agacée, agacée et terrifiée, en vérité, parce qu’elle savait bien ce qu’impliquaient les courtes révélations de son petit ami.

-Putain !
s’exclama-t-elle, en colère et choquée en guise de première réplique. Ça fait plusieurs jours qu’ils sont là-bas et c’est maintenant que tu me le dis ? demanda-t-elle en lui adressant un regard noir.

Elle l’aimait, elle était folle de lui, mais là, elle avait quand même le sentiment qu’il se foutait d’elle dans de grandes proportions. Comment avait-il pu laisser faire ça ? D’accord, il n’était pas touchée personnellement, mais elle, elle l’était, c’était tout comme, non ? Certes, il lui en parlait maintenant, mais elle était bien placée pour savoir de quoi le sorcier pouvait être capable en peu de temps vis-à-vis de ses cobayes, surtout quand il s’agissait de cobayes desquels il devait s’intéresser de très près, en l’occurrence, bien trop pour les laisser moisir trop longtemps dans leur cage. Elle n’en revenait pas, oui… Elle ne savait pas dans quel état elle allait retrouver son meilleur ami, mais elle appréhendait le pire. En tout cas, c’est que, c’est certain, si cette situation durait depuis aussi longtemps, ils n’avaient pas une seule seconde à perdre, d’ailleurs, Electre se redressa relativement précipitamment, remontée comme une horloge.

-Faut qu’on les sorte de là, tout de suite.


D’accord, il fallait surtout qu’ils y réfléchissent posément, parce qu’ils ne pouvaient pas juste débouler dans les grottes et libérer les prisonniers comme si de rien n’était, ils accuseraient forcément les foudres de Dean Appers, et ils n’étaient pas encore prêts de détruire Dean Appers. Ceci dit, il était hors de question qu’elle laisse faire et attende tranquillement une occasion propice. Elle devait sauver son meilleur ami, tout comme Enjolras avait pu ressentir l’obligation impérieuse de protéger sa cousine, c’était exactement pareil.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 517

Message#Sujet: Re: Les amis de mes amis sont mes amis (Electre <3)   Dim 8 Oct - 13:56

Arthur & Julian
Les amis de mes amis sont mes amis.
Julian savait bien que cette situation n’allait pas du tout plaire à Electre d’apprendre que son meilleur ami (mais ça, il se demandait surtout comment elle pouvait considérer Baker comme un ami... m’enfin, il se faisait à cette idée) était enfermé dans les grottes avec sa femme et ce, depuis plusieurs jours. Quand Electre commença à réagir, le jeune sorcier se dit qu’il aurait sans doute dû se retenir de préciser qu’il s’y trouvait depuis plusieurs jours, puisque visiblement elle n’appréciait pas de le découvrir que maintenant. Julian ne dit rien du tout, il se contenta d’observer Electre s’énerver contre lui parce qu’elle ne découvrait que maintenant que son ami se trouvait dans les grottes. Julian n’avait pas spécialement envie de répliquer quelque chose, parce qu’il savait bien qu’elle était de toute façon énervée – cela se voyait bien au regard noir qu’elle était en train de lui lancer – et qu’elle n’accepterait pas ce qu’il pourrait dire. D’accord, il aurait pu lui en parler avant, mais à ce qu’il sache, la jeune femme aussi travaillait prétendument pour le Sorcier et elle aurait très bien pu le découvrir elle même. Enfin, Julian se garda bien de le dire donc, parce que ça ne servait à rien de mettre de l’huile sur le feu et concrètement, il n’avait aucune envie de se prendre la tête avec sa petite amie pour Baker. Il n’en avait rien à foutre de lui et de sa femme, s’il en parlait à Electre c’était simplement parce que c’était différent pour elle, qu’elle tenait à son ami. Et accessoirement, que c’était le père du gosse de Perséphone mais bon... un père non sorcier, ça n’avait pas grand intérêt, bien au contraire.

« Et tu comptes t’y prendre comment ? »
Demanda-t-il sans doute un peu trop détaché quand Electre affirma qu’ils devaient le sortir de là, maintenant. « Tu vas au grotte, tu ouvres sa cage et vous vous en allez tranquillement tous les trois ? »

Ce qui était tout simplement impossible. Dean tenait beaucoup trop aux myrihandes pour laisser quoi que ce soit, ou qui que ce soit, l’empêcher de continuer ses expériences. Ce n’était pas pour rien que le jeune sorcier ne s’était pas contenté de faire sortir les époux de leur cage quand il leur avait rendu une petite visite. Tout en ne quittant pas du regard la sorcière, Julian plongea ses mains dans ses poches et ce fut à ce moment là qu’il remarqua qu’il s’y trouvait quelque chose. Quand il sortie l’anneau, il afficha un léger sourire en coin. Ah oui... ils avaient eu envie de jouer ? Heureusement que Electre tenait à Baker quand même.

« Si je t’en parle c’est bien pour les sortir de là. » Reprit-il en lançant l’alliance en direction de la jeune femme. Il n’avait aucune envie qu’elle imagine qu’il n’en avait que faire. Bon, d’accord, il n’en avait rien à foutre, mais il allait quand même les sortir de là... pour sa petite amie. « Mais il faut qu’on fasse ça bien. »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 549

Message#Sujet: Re: Les amis de mes amis sont mes amis (Electre <3)   Dim 8 Oct - 14:21


Les amis de mes amis sont mes amis
E

videmment, c'était facile d'affirmer qu'il fallait sorti les myrihandes du feu de là (parce que clairement, maintenant qu'elle savait ce qu'ils subissaient - ce qu'Edward subissait, surtout - elle n'avait pas la moindre intention d'attendre avant d'agir), mais son interlocuteur avait parfaitement raison, elle ne pouvait pas se contenter de se précipiter dans les grottes et d'ouvrir leurs cages, même si c'est clairement ce qu'elle aurait fait en d'autres circonstances, si Julian n'avait pas été là pour la raisonner. Elle était du genre impulsive, clairement, et la seule chose qu'elle voulait en cet instant, c'était tirer son meilleur ami de là sans tarder.... Sauf que, bien sûr, à trop se précipiter, elle ne sauverait pas Edward, elle le mettrait dans la merde, elle se mettrait dans la merde, elle mettrait Julian dans la merde. Bref, ce serait une catastrophe... Oui, elle devait bien donner raison au jeune homme, même si elle restait fâchée par le fait qu'il l'ait avertie si tard, alors qu'elle se rongeait à présent les sangs.

Le jeune homme mit les mains dans ses poches, en tira quelque chose... Une bague. L'alliance d'Edward, sans doute. Comment avait-elle aterri dans la poche de Julian ? C'était sans doute Edward qui la lui avait confiée. C'était donc bien la preuve du fait que Julian, sans doute, était sincère. Il voulait vraiment l'aider. Et elle se sentit, pour la peine, un peu moins en colère. Lui, il s'en foutait, d'Edward, et elle comprenait très bien pourquoi. Elle-même n'aurait pas fait tant d'histoire s'il avait été question d'autres myrihandes qu'elle n'aurait connus ni d'Eve ni d'Adam... C'était parce qu'elle était impliquée personnellement qu'il s'enflammait. Et si, lui, acceptait de libérer le couple qu'il aurait laissé crever en d'autres circonstances, elle devait le prendre comme une bonne chose. Parce qu'il le faisait pour elle, parce qu'il l'aimait. Parce qu'il se dresserait ainsi contre Dean Appers. Alors, elle acceptait de calmer un peu sa colère, même si elle restait inquiète pour son meilleur ami, évidemment. Electre considéra un instant l'alliance du regard puis la fourra finalement dans sa poche, plus que jamais décidée à la rendre le plus tôt possible à son propriétaire.

-D'accord, d'accord, soupira-t-elle alors, une esquisse de sourire au coin des lèvres. T'as raison, admit-elle un peu à contrecoeur, acceptant de se calmer un peu. Elle passa une main dans ses cheveux, tentant de calmer du mieux possible sa nervosité. Elle n'avait aucun contrôle sur ce qui se passait. D'habitude, ça lui était égal, là, ça l'inquiétait. T'as une idée alors ? Comment tu veux qu'on fasse ?

Apparemment, Julian connaissait les conditions d'incarcération du couple Baker




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Les amis de mes amis sont mes amis (Electre <3)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les amis de mes amis sont mes amis (Electre <3)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les produits laitiers sont nos amis pour la vie ♪
» Qui Sont Mes Amis
» Les musiques que vous aimez, mais que vos amis n'aiment pas.
» Hailey Reeves ~ Mes amis, mes amours, mes emmerdes • |
» Les ennemis de mes ennemis sont mes amis (Steve & Dora)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Habitations :: Chez Julian Enjolras-