Partagez | 
 

 Il était temps (Eponine et Papa Hellsing <3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 749

Message#Sujet: Il était temps (Eponine et Papa Hellsing <3)   Lun 11 Sep - 12:31

Il était temps.
Après ce qui était arrivé à Eponine avec ce vampire, Aaron s’était dit qu’ils devaient peut-être accélérer un peu les choses. Pas qu’ils aient forcément besoin de le faire, mais il avait envie de le faire. Le jeune homme avait encore une fois pris en pleine figure qu’il pouvait perdre à tout moment sa petite amie, que ce monde était bien trop dangereux. Il le savait, il y avait eu moulte disparition dans la famille Hellsing. Même si sa mère n’était pas morte à cause de créature – c’était de sa faute en fait… – son oncle était bien mort de cette manière. Et puisqu’ils étaient tous (ou presque) des chasseurs, ils prenaient des risques. Mais il n’y avait pas que les chasseurs qui risquaient leurs vies constamment, c’était bien la preuve que les Hellsing devaient protéger les humains. Ce qui était arrivé à Eponine le renforçait dans ses convictions en tout cas et c’était quelque chose dont il avait peut-être eu besoin. Il n’abandonnerait pour autant pas sa promesse à Andrew, celle qu’il avait fait de protéger sa copine. Mais c’était tout. Et il pensait quand même que son aîné faisait vraiment une connerie.

En tout cas, Aaron avait envie d’avancer un peu et ça passait forcément par une rencontre officielle entre son père et sa petite amie. Au vu de la situation, il ne pouvait que penser que la jeune femme serait, en plus, bien plus en sécurité à vivre chez les Hellsing. Mais avant qu’ils n’emménagent ensemble dans la famille d’Aaron – parce que concrètement, ça faisait un petit temps maintenant qu’ils vivaient ensemble chez la jeune femme – elle devait rencontrer de façon officielle son père, ce qui ne manquait pas de l’angoisser énormément. Le jeune homme se laissait sans doute trop emporter par ses craintes, parce qu’il n’y avait aucune raison que son père n’apprécie pas sa petite amie. Elle était une humaine déjà et sans qu’il ne le sache, c’était un point vraiment important puisque tous ses fils ne le respectaient pas. En plus, il avait quand même dans l’intention de venir vivre avec elle dans la demeure familiale, comme ça se faisait normalement. Enfin bon, Aaron stressait comme jamais, mais il ne devait pas reculer. Et c’était quand même une preuve de plus envers Eponine qu’il tenait vraiment à elle. Il avait donc prévenu son père, qu’il viendrait avec la jeune femme chez eux, pour une rencontre officielle. Voilà, maintenant, ils n’avaient donc plus qu’à s’y rendre tous les deux. Et au fond de lui, Aaron priait vraiment pour que tout se passe bien. Pour que son père ne fasse pas n’importe quoi (bon, d’accord, on n’allait pas le changer tout de suite, parce que même s’il tenait à son père, sans le lui dire, il n’avait pas spécialement envie d’être des plus « sociable »). Bon… lui et Eponine venait d’arriver devant chez les Hellsing. Aaron se tourna vers Eponine, lui adressant un fin sourire.

« Bon, c’est partie. »

Dit-il alors, tentant du mieux possible de cacher le fait qu’il était particulièrement anxieux. Avant d’attraper la main de sa petite amie, pour se donner surtout du courage, et d’entrer dans la demeure des Hellsing.  
Code by Gwenn

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 746

Message#Sujet: Re: Il était temps (Eponine et Papa Hellsing <3)   Lun 11 Sep - 18:02


Il était temps
E

ponine n’avait pas hésité le moindre instant, quand Aaron lui avait proposé de vivre avec lui chez sa famille. Si la maladie du jeune homme lui avait appris quelque chose, c’était qu’elle ne pouvait pas vivre sans lui, qu’elle ne le pouvait plus. Cela faisait longtemps, maintenant, mine de rien, qu’ils habitaient chez elle, ils avaient trouvé leur rythme, leur dynamique, et à l’idée de se réveiller le matin sans Aaron à ses côtés, Ponine sentait son estomac se nouer. Elle était déterminée à vivre avec lui. Elle y tenait plus que tout au monde, et si pour cela, il fallait qu’elle se jette dans le grand bain et vive parmi les Hellsing, eh bien, elle le ferait, elle était prête. Prête, oui, mais anxieuse malgré tout, parce que pour le moment, rien n’était joué. Si elle ne savait pas du tout si elle parviendrait à s’intégrer au sein de cette famille atypique, si on l’accepterait, elle, et si elle s’inquiétait que ce ne soit pas le cas, elle appréhendait plus encore la possibilité d’être refusée d’office au sein de ce clan restreint. Et elle n’allait pas tarder à le découvrir. Ce jour-ci, ils avaient décidé de prendre leur courage à deux mains, tous les deux, et d’aller trouver William Hellsing afin, déjà, qu’il fasse sa connaissance, ensuite pour qu’il accepte qu’elle emménage parmi eux. Ponine avait beaucoup entendu parler de lui, et pas forcément en bien, parce qu’elle n’avait eu que les échos de Aaron, qui entretenait une relation compliquée avec son paternel… forcément, elle partait avec des a priori, et elle avait peur que les choses se passent mal, que cet homme considère qu’elle n’était pas à la hauteur. Sa raison principale d’emménager ici, c’était qu’elle aimait Aaron plus que tout au monde, de toutes ses forces, mais elle n’était pas certaine que cela suffise à convaincre le patriarche des Hellsing. En plus, comme elle était anxieuse, elle était aussi intimidée.

Ceci dit, elle n’était pas la seule à être stressée, Aaron l’était également, elle le sentait bien. Et il avait de bonnes raisons de l’être, d’ailleurs, au demeurant. Pas seulement parce qu’il allait présenter la femme avec qui il voulait partager sa vie à son père, mais parce qu’il n’était pas retourné au domicile familial depuis un bon moment, et il s’était passé beaucoup de choses, depuis : Aaron était tombé malade, pour commencer, mais aussi et surtout, il avait découvert la vérité au sujet de son frère et de la fée dont il était tombé amoureux. S’il avait promis de protéger son secret, ce n’était pas pour autant qu’il vivrait mieux la situation. Ponine savait bien que si Aaron avait tant tardé à rentrer, c’était aussi en partie parce qu’il craignait de se retrouver face à son père, à qui il allait devoir mentir effrontément. Bref, avec un peu de chance, tout irait bien, mais en attendant, le stress était plus que présent. Ce fut main dans la main qu’ils pénétrèrent dans la demeure des Hellsing. Quand elle vit William Hellsing, Ponine le salua timidement.

-Bonjour monsieur…





code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 61

Message#Sujet: Re: Il était temps (Eponine et Papa Hellsing <3)   Jeu 5 Oct - 23:27


William n'avait pas été le meilleur des pères, c'est certain. Quelque part, il en avait toujours eu conscience. Depuis le départ de son épouse, il peinait à savoir trouver la juste mesure entre autorité et affection, le premier prenait très souvent le pas sur le second, d'ailleurs. Et ces derniers temps, il remettait d'autant plus en cause son éducation qu'il voyait ses deux enfants (qui n'étaient plus du tout des enfants, d'ailleurs, c'était sans doute ça le problème, justement) lui échapper. Il n'avait plus la moindre nouvelle d'Andrew depuis longtemps, et bien que guéri, Aaron n'était toujours pas revenu au sein de la demeure familiale. Si sa soeur et ses nièces étaient toujours présentes, la demeure des Hellsing ne lui avait jamais semblé aussi vide... Il savait qu'il lui faudrait prendre des mesures, confronter directement ses fils, mais s'il avait tardé, c'était sûrement qu'il attendait qu'ils fassent le premier pas. Dans un cas, c'était compromis. Dans l'autre... Il allait voir ça tout de suite.

Il était installé dans le salon, un livre à la main. Il venait de finir sa séance d'entraînement et attendait patiemment la tombée de la nuit pour partir à la chasse... seul pour cette fois, ce qui n'était pas spécialement inédit. Il était plongé dans sa lecture quand il entendit la porte s'ouvrir. Il se leva d'un bond. Comme à chaque fois qu'on passait la porte d'entrée, il accourait dans l'espoir que Andrew ou Aaron soient là. Mais jusqu'ici, il avait toujours été déçu. Pas cette fois. Quand il arriva dans le couloir, Aaron était là, et il n'était pas seul. William aurait presque envie de prendre son fils dans ses bras, mais sa fichue réserve naturelle était telle qu'il resta en apparence plutôt froid. Il les toisa successivement.

"Aaron, je ne t'attendais plus"
, dit-il tout d'abord pour faire comprendre à Aaron qu'il avait été long à revenir. Mais c'était un mensonge. Il l'attendait, il avait passé son temps à attendre son retour. Il était enfin là. Et donc, il n'était pas venu seul. Il ne mit pas longtemps à comprendre avec qui il se trouvait. Ils se prenaient la main, et avec qui d'autre est-ce qu'il pourrait être si proche si ce n'est de la fameuse Eponine ? Il avait eu hâte de la rencontrer, il était donc temps, même s'il était un peu pris de court. "Et tu dois être Eponine, j'imagine. Je me demandais si je finirais par te rencontrer enfin."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 749

Message#Sujet: Re: Il était temps (Eponine et Papa Hellsing <3)   Jeu 30 Nov - 15:36

Il était temps.
Aaron passa le pas de la porte, main dans la main avec Eponine. Et il ne tarda pas à voir son père arriver dans le couloir. Immédiatement, le jeune homme sentit son cœur s’emballer parce qu’il était encore plus stressé en se retrouvant face à face avec son paternel, qui ne se retint pas à lui faire une petite remarque. Il ne l’attendait plus ? Bah il allait faire demi-tour hein, si c’était comme ça… non, Aaron avait décidé de prendre sur lui, d’arrêter d’être trop… lui. Et ça allait commencer par ne pas prendre tout mal ce que son père pouvait lui dire. Surtout que l’homme n’avait pas tort, il avait quand même sacrément tardé à revenir. Cela faisait des semaines en réalité qu’il aurait pu rentrer. Bon, il y avait eu la maladie depuis, mais au fond c’était un peu un prétexte. Et ça faisait plusieurs jours maintenant que Aaron avait demandé à Eponine de venir vivre chez lui avec les Hellsing. Mais bon, avec tout ce qu’il y avait avec Andrew et sa fée (merci grand-frère), il n’avait vraiment pas eu le courage d’affronter de nouveau son père. Jusqu’à maintenant. Il ne fit donc pas la moindre remarque à celle de son père, alors qu’Eponine saluait son père et que celui-ci déduisait que c’était elle. Qui d’autre Aaron ramènerait en même temps ? Il le connaissait bien. Aaron se retint de prendre mal la remarque de son père, de nouveau, quand il souligna qu’il se demandait quand il pourrait enfin la rencontrer. Parce qu’en un sens, il ne pouvait pas nier qu’il appréciait l’idée que son père ait eu envie de rencontrer sa petite amie, même si forcément il craignait toujours les jugements de ce dernier.

« Bon du coup. »
Réprit-il en tournant son regard vers Eponine, avant de le tourner à nouveau vers son père. « Papa, je te présente Eponine. Ponine, voilà mon père. »

C’était fait, c’était officiel. Aaron n’avait aucune idée de ce qu’on devait faire normalement pour présenter les gens. C’était la première fois qu’il le faisait. Enfin, si, il l’avait déjà fait avec Andrew, mais c’était différent avec son frère ainé. Là, il était carrément devant son père c’était tellement stressant. Il devrait dire quelque chose d’autre non ? C’était pas du tout son genre. Enfin, d’habitude quand il parlait avec son père, c’était pour lui envoyer des reproches au visages ou… pour en recevoir. Mais là, Aaron espérait que ça allait bien se passer, parce que le but c’était quand même que le patriarche accepte que Eponine vienne vivre avec eux.

« Je me suis dis qu’il était temps que vous vous rencontriez. »
Ajouta-t-il alors, peu sur de lui. Il était temps en effet que son père et Eponine se rencontrent, surtout que c’était dans le but de pouvoir officialiser tout ça. Il devait le lui demander maintenant ? Attendre un peu ? Il n’en savait rien et plus il réfléchissait, plus il était perdu. « Et j’aimerais te demander quelque chose. » Dit-il alors, malgré lui, à son père.
Code by Gwenn

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 746

Message#Sujet: Re: Il était temps (Eponine et Papa Hellsing <3)   Jeu 30 Nov - 21:10


Il était temps
E

ponine, sans avoir jamais parlé à William Hellsing, s'en était tout de même déjà fait une idée très précise - et bien évidemment biaisée par l'opinion de Aaron qui ne parlait pas toujours de son père en des termes très tendres, il faut bien le dire -, et elle devait bien reconnaître que, au premier abord, il était à l'image de ce qu'elle s'était figurée. Un homme strict, impressionnant. Certes charismatique mais surtout effrayant, qu'il ne fallait clairement pas énerver ou contredire. La façon dont il s'adressa à Aaron passa pour un reproche aux yeux de Ponine, et elle appréhendait d'ores et déjà l'éventualité que son interlocuteur lui reproche d'avoir retenu son fils chez elle quand il evrait être avec le reste de sa famille (moins un). Elle ne demandait qu'à faire bonne impression, alors l'idée même de faire quelque chose de travers, même indirectement, la travaillait beaucoup. Il la considéra du regard, devina qui elle était. A nouveau, elle se sentait mal à l'aise mais décidait de croire que si son interlocuteur avait voulu faire sa connaissance, mieux la connaître, c'était une bonne chose, il n'était donc pas réfractaire à sa présence dans la vie de son fils. Maintenant, il fallait juste espérer qu'elle soit à la hauteur, et à ce sujet, elle nourrissait de sincères doutes. Parce qu'elle n'était pas sûre d'avoir le tempérament qu'il fallait... et aussi et surtout, même si elle tentait de faire le plus d'effort possible, elle n'était pas une chasseuse. Aaron prit le parti de reprendre la parole et les présenta en bonne et due forme.

-Enchantée,
affirma Eponine d'un ton mal assuré. Elle aurait voulu paraître beaucoup plus sûre d'elle, pleine d'entrain et de charisme. Mais elle ne pouvait pas changer qui elle était. Et puis, ce ne serait sans doute pas stratégique. Puisqu'elle espérait vivre les Hellsing, ils ne seraient pas dupes, ils comprendraient forcément quelle sorte de caractère elle possédait.

Aaron reprit la parole, affirmant qu'il était temps qu'ils se rencontrent. Oui, en effet, il était temps. Aaron et elle étaient ensemble depuis un petit moment à présent, et au-delà de ça, il était évident que leur relation était au-delà de sérieuse, les récents événements le leur avaient prouvé avec une certitude qu'ils ne pouvaient ignorer une seule seconde. Ils feraient leur vie ensemble, et donc, cette rencontre, l'aval de William Hellsing, étaient primordiaux. Ponine ne dit rien, de son côté, elle ne voyait pas du tout quoi ajouter. Elle se contenta de serrer fermement la main du jeune homme dans la sienne, aussi fort que possible pour lui transmettre toute sa force, car elle savait que la requête qu'il avait à faire n'était pas des plus simple. Et elle appréhendait la réponse du patriarche des Hellsing autant que lui. Elle ne savait pas comment elle réagirait s'il refusait.




code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 61

Message#Sujet: Re: Il était temps (Eponine et Papa Hellsing <3)   Sam 10 Fév - 23:56


William ne put s'empêcher de regarder attentivement Eponine, comme s'il la passait au crible alors que Aaron les présentait l'un à l'autre. Sorte de déformation professionnelle, dira-t-on. Un seul regard ne suffisait pas à savoir à qui on avait affaire mais pouvait quand même en donner une petite idée. Dans le cas de William, en tout cas, c'était un procédé fréquent avec les personnes qu'il rencontrait, et Eponine Hayes était encore un cas à part puisqu'elle était la petite amie de son fils, une jeune femme suffisamment importante aux yeux de son fils pour qu'il ait passé les dernières semaines chez elle et pour qu'il considère qu'il était temps qu'elle le rencontre lui. Les apparences pouvaient être surprises, mais William était assez convaincu par cette première impression, la demoiselle semblait assez intimidée, mais autrement, elle faisait plutôt... bon chic bon genre, rien à redire. En apparence, le genre de fille que William n'aurait eu aucun mal à mettre dans les pattes de son fils cadet si cela avait dû être de son ressort. Elle lui dit être enchantée de faire sa connaissance. Stressée, surtout, visiblement, mais c'était de bon ton vu la situation. Même s'il n'y avait pas forcément de raisons pour que les choses se passent mal, n'est-ce pas ? Avant de dire quoi que ce soit, il les conduisit au salon afin qu'ils puissent discuter dans des conditions plus confortables, assis dans leurs fauteuils respectifs.

"Je vous écoute, de quoi vous voulez me parler."

C'est vrai, Aaron avait parlé à la première personne en disant qu'il avait quelque chose à lui dire, mais puisque sa petite amie était là elle aussi, il devinait que ça la concernait également, et il prenait donc les devants. Dans sa tête, les hypothèses se bousculaient concernant ce qui pourrait justifier la présence d'Eponine et la nécessité que Aaron avait à lui parler (notons que c'était suffisamment rare pour être signifié. La communication était un véritable problème entre eux). L'hypothèse la plus valable à ses yeux n'était pas la plus plaisante, il le craignait fort. Il appréhendai un peu que Aaron décide de suivre le même chemin que son frère et choisisse par conséquent de quitter la demeure des Hellsing pour voler de ses propres ailes, en l'occurrence avec sa petite amie, chez qui il avait déjà passé tout ce temps. Si ça devait être le cas, il ne savait pas vraiment quelle attitude il adopterait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 749

Message#Sujet: Re: Il était temps (Eponine et Papa Hellsing <3)   Sam 14 Avr - 21:45

Il était temps.
Ça se passait pas trop mal non ? Aaron ne savait pas trop quoi penser de tout cela, ne savait pas trop comment interpréter les événements. Il fallait dire que le jeune chasseur n’était pas le plus doué quand il était questions des relations humaines et autres conversations normales que toutes familles devaient avoir. Il espérait que ça allait bien se passer et il espérait que son père allait apprécier Eponine. C’était bête, sans doute, mais l’opinion de son père envers sa petite amie était quand même quelque chose de vraiment important pour le jeune homme. Malgré les apparences, malgré le caractère du jeune homme, malgré sa relation quelque peu tendue avec son père (et le fait qu’ils soient presque incapable de se parler tous les deux), Aaron tenait à ce que William Hellsing accepte sa petite amie. Parce que Eponine était importante pour lui, parce qu’elle était la femme de sa vie (et le concernant, ce n’était pas trop tôt de dire une telle chose, il était incapable d’avoir des relations, il peinait déjà à avoir des amis... alors avoir une petite amie ce n’était pas rien pour lui et forcément, elle était LA personne qui lui convenait). Et forcément, sa vie c’était aussi sa famille et il espérait que celle ci allait adopter Eponine, malgré tout ce que ça voulait dire. Parce que ce n’était pas juste être appréciée par les membres d’une famille normale... les Hellsing ne manquaient pas de particularités.

Son père les invita à se rendre dans le salon – c’était de nouveau un bon point non ? Encore une fois, il espérait que c’était le cas – afin de s’installer avant qu’il ne les questionne sur ce qu’ils avaient l’intention de lui demander. Il leur demanda à tous les deux, évidemment il avait compris que ça les concernait tous les deux, sinon Eponine ne serait pas là. Le jeune homme tourna son regard vers sa petite amie, dans le but de pouvoir récupérer un peu de confiance avant de tourner de nouveau son regard vers le patriarche de la famille.

« Bon, comme tu sais, ça fait un petit moment que je suis chez Eponine. » Il ne pensait pas vraiment utile de le préciser, mais c’était histoire de lancer le truc. Quand bien même, Aaron tournait sans doute un peu trop autour du pot. Ce qui n’était pas vraiment une bonne idée, parce que Aaron ne se rendait pas compte que son père craignait ce qu’il allait lui dire. Mais en même temps, malgré le fait qu’il se soit préparé, Aaron n’avait aucune idée de comment il allait amené ça. « Je me sens bien avec elle et on aime passer du temps ensemble et... » D’accord, il fallait sans doute qu’il se lance complètement. « On voulait savoir si tu accepterais qu’elle vienne vivre ici. »

C’était encore le plus simple. Et Aaron décidait d’éviter de parler du fait que sa décision était aussi prise parce que Eponine avait été agressée par un vampire.
Code by Gwenn

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 746

Message#Sujet: Re: Il était temps (Eponine et Papa Hellsing <3)   Dim 15 Avr - 9:01


Il était temps
E

ponine ne savait de William Hellsing que ce que Aaron avait bien voulu lui en dire, son avis était par conséquent biaisé, mais alors qu'elle tentait de juger à l'attitude de son "beau-père" si l'affaire allait être simple ou non, elle avait envie de croire en quelques signes encourageants, à commencer par le fait qu'il ne la rejetait pas. Il acceptait d'entendre ce qu'ils avaient à dire, les avait conduits dans le salon pour qu'ils puissent parler posément. Avant de dire quoi que ce soit, le regard du jeune homme se tourna vers elle, et Ponine savait qu'il y cherchait le courage d'exprimer sa requête. Elle parvint à lui adresser un sourire qu'elle espérait encourageant. Elle aurait aimé être plus convaincante, peut-être, mais elle était si angoissée que cela n'avait vraiment rien de simple pour elle.

La jeune femme voulait faire bonne impression, elle avait l'impression que le moindre de ses gestes pourrait être passé au crible et se retourner contre elle, et pour cette raison, elle n'était pas totalement sereine et avait bien du mal à savoir su elle adoptait la bonne attitude ou non, même si à l'heure actuelle, elle ne prononçait même pas le moindre mot. C'était Aaron qui reprenait la parole, parvenant à articuler sa requête. Il parla de combien il se sentait bien avec elle et la jeune femme ne put s'empêcher d'adorer l'entendre le dire. Elle le savait pourtant, mais c'était différent de le constater au quotidien et de l'entendre en faire l'aveu avec son père... Et enfin, il posa la question qui les avait conduits ici en premier lieu. Il n'évoqua pas son agression, mais c'était tant mieux. De toute façon, ils avaient pris cette décision avant qu'elle ne se fasse attaquer par ce taré sanguinaire, et elle préférait que cette décision soit la conséquence des sentiments qu'ils partageaient que des circonstances.

-Je vous promets que je serai discrète.
Elle disait cela à plusieurs titres, d'une part, parce qu'elle ne tenait pas à bouleverser l'ordre déjà établi de cette famille qui avait ses habitudes et ses rituels, d'autre part pour lui faire comprendre qu'elle ne comptait pas ébruiter quoi que ce soit de ce qu'il pouvait se passer dans cette maison. Et je participerai activement à la vie du foyer.

Et là encore, cela pouvait avoir plusieurs sens, en soi. Il pouvait s'agir de s'acquitter simplement des tâches ménagères que se partageaient déjà les membres de cette famille. Mais à long terme, cela avait aussi un rapport avec... les autres activités, plus illicites, qui animaient ce foyer. Non pas qu'elle soit réellement impatiente d'y prendre part. Et si elle pouvait l'éviter, elle préfèrerait, mais elle ne voulait pas que ce soit rédhibitoire aux yeux du père de Aaron. Elle serait prête à avancer tous les arguments possibles pour pouvoir vivre encore auprès de Aaron.




code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 61

Message#Sujet: Re: Il était temps (Eponine et Papa Hellsing <3)   Lun 7 Mai - 23:49


William se serait bien contenté de simples présentations officielles (parce que, l'air de rien, cela faisait un moment que Aaron lui avait parlé d'Eponine sans qu'il ait pour autant l'occasion de rencontrer la jeune femme en bonne et due forme), mais il avait compris que son fils voulait lui demander quelque chose d'autre, qu'il ne s'agissait pas juste de ça. Quand le jeune homme commença, William se tendit. Oui, cela faisait un moment qu'il était chez sa petite amie, et c'était un problème. Déjà qu'il devait supporter d'avoir vu Andrew quitter le nid familial, il refusait que son cadet fasse de même. Et là, il avait peur que ce soit sa requête. Qu'il demande à vivre avec Eponine... Et en fait oui, c'était ce qu'il demandait, mais pas de la manière qu'il avait supposée. Non, il ne demandait pas à vivre chez la jeune femme, il demandait à ce qu'ils vivent chez lui.

William était pris de court. Après tout, c'était la première fois qu'il rencontrait Eponine, et maintenant, il devait l'accepter sous son toit... D'un autre côté... Est-ce qu'il pouvait vraiment refuser ? S'il le faisait, Aaron ne quitterait-il pas le nid pour de bon ? Au fond, il ne demandait qu'à le voir revenir. Et s'il était accompagné, d'une fille qui le rendait heureux, en plus, est-ce que c'était un mal ? Aux dernières nouvelles, non, c'était même une très bonne nouvelle, en fait. C'est juste qu'il aurait bien aimé ne pas être mis au pied du mur et avoir l'occasion de rencontrer Eponine avant ça. Mais tant pis, ils feraient les choses dans le désordre, s'il le fallait. Surtout que la jeune femme était pleine de bonne volonté, ça, William ne pouvait pas le lui ôter.


"Tu n'auras aucune raison de te faire discrète"
, voulut malhabilement la rassurer William. "Si c'est ce que vous voulez tous les deux, je ne vois pas pourquoi je m'y opposerais. Cela dit..." Il y avait souvent un "mais" avec William Hellsing, c'était le soucis. "Intégrer la famille, c'est adopter ses valeurs..."

Aaron avait sûrement mis sa petite amie au parfum à ce sujet mais il préférait le clarifier quand même. Car vivre sous leur toit, c'était indirectement intégrer la famille. Et intégrer la famille, c'était accepter de porter le fardaud du chasseur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L’homme qui agit ne souffre pas.
avatar
L’homme qui agit ne souffre pas.
Messages : 749

Message#Sujet: Re: Il était temps (Eponine et Papa Hellsing <3)   Mer 18 Juil - 15:33

Il était temps.
C’était vraiment difficile pour Aaron de faire cette démarche, d’avoir le courage de parler à son père. Parce qu’il était question de son père. Le jeune homme tenait à vivre avec Eponine – et par la force des choses, le jeune homme savait bien qu’ils n’avaient pas le choix d’envisager de vivre chez les Hellsing avec Eponine – mais ça ne serait pas possible si son père ne l’acceptait pas. Ça n’avait rien de simple donc, mais Aaron savait bien qu’il n’avait pas le choix de toute façon donc il s’était lancé. Eponine confirma le fait qu’elle allait se faire toute petite, la plus discrète possible, qu’elle allait même participer activement à la vie du foyer. Aaron n’avait évidemment aucun doute là-dessus, bien au contraire.

Maintenant, la situation était entre les mains de son père, c’était lui qui allait devoir prendre la décision et Aaron n’avait pas d’autre choix que d’attendre le couperet. Il craignait que William Hellsing se contente simplement de dire qu’il n’en avait que faire et qu’il ne voulait pas que sa petite amie vive avec eux. Son père reprit la parole, donc, en affirmant que Eponine n’aurait pas besoin de se faire discrète. Ce qui était logiquement un bon signe, du moins Aaron ne pouvait pas s’empêcher d’avoir soudainement de l’espoir. Ce qui était rare pour lui, d’ailleurs. Mais William Hellsing affirma que si c’était ce qu’ils désiraient, alors il n’allait pas s’y opposer. Aaron se détendit instantanément, mais il y avait un mais. Forcément, Aaron se tendit de nouveau, mais ce mais ils en avaient parfaitement conscience tous les deux. Intégrer la famille, c’était adopter ses valeurs également.

« Tu n’as pas de souci à te faire de ce côté-là. »

Répondit-il à la place de sa petite amie sans doute. Évidemment qu’il n’avait pas de raison de s’en faire, la jeune femme savait parfaitement ce que ça signifiait. Ce n’était pas comme s’ils n’ne avaient pas longuement parlé tous les deux. Et même si Aaron savait bien que Eponine n’avait pas forcément envie de considérer toutes les créatures comme des personnes qui devaient disparaître… le jeune homme savait bien qu’elle parviendrait quand même à trouver sa place. En tout cas, il l’espérait vraiment, parce qu’il ne pourrait pas choisir entre sa famille et Eponine. Même si forcément, le jeune homme se montrait plus agréable avec sa petite amie et qu’il était plus facile pour lui de passer du temps avec elle qu’avec les membres de sa famille… les Hellsing avait une grande part d’importance dans sa vie. Dans tous les cas donc, avec Eponine, ils en avaient longuement parlé déjà et son père n’avait pas de souci à se faire. Bon, Aaron n’avait pas spécialement envie de forcer sa petite amie à tenir les armes, à partir à la chasse. Mais il considérait que c’était déjà une bonne chose si elle acceptait le rôle de Hellsing, de tous les Hellsing.
Code by Gwenn

_________________
Curiosité. Vilain défaut de l'esprit féminin. L'envie de savoir si oui ou non une femme se consume de curiosité est l'une des passions les plus actives et les plus insatiables de l'âme masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 746

Message#Sujet: Re: Il était temps (Eponine et Papa Hellsing <3)   Mer 18 Juil - 17:35


Il était temps
C'

était presque trop facile. Eponine avait eu la peur au ventre à la seule idée de se retrouver face à William Hellsing, et force lui était de reconnaître que, pour le moment, il n'avait pas l'air si redoutable que cela. Oh, il n'était pas non plus un parangon de gentillesse et de bonhommie, mais elle s'était tant et tant attendue au pire, à être considérée avec mépris ou dédain, à devoir plaider sa cause de mille manière différentes, qu'elle était surprise qu'il consente si vite à ce qu'elle vive sous son toit, alors même qu'ils se rencontraient pour la toute première fois. Il était fort à parier que la présence de Aaron pesait pour beaucoup dans la balance, même si le père ne le présenterait peut-être pas ainsi, et que le fils ne le comprendrait pas de cette manière. Il était sans doute plus simple, d'un oeil extérieur, de se faire une idée plus neutre, et par essence plus juste (même si Ponine n'était pas totalement neutre non plus, elle était totalement influencée par le jugement de son petit ami et par l'image qu'il lui avait donné de son père), de la situation. Et en l'occurrence, elle supposait que William Hellsing appréciait, plus que de la voir débarquer, qu'au moins un de ses deux fils accepte de revenir au foyer. Pas forcément celui qu'il attendait le plus, qui sait. Mais au moins, ils étaient là, et Ponine avait le sentiment qu'elle était la bienvenue, ce qui l'air de rien, lui retirer un poids... sans pour autant la rassurer totalement, car elle était loin d'avoir passé entièrement l'épreuve des flammes, à ce stade.

Et le père de Aaron devait le lui faire comprendre encore plus clairement en parlant plus directement de la responsabilité de tous ceux qui vivaient sous ce toit et qui intégraient la famille Hellsing, par conséquent. C'était la partie de l'affaire qui angoissait le plus Eponine, car même si elle était folle amoureuse de Aaron, elle n'était pas une criminelle, et elle ne savait pas si elle serait capable d'en devenir une par amour. Oh, elle se sentait capable de tout pour son petit ami, mais là, on lui en demandait clairement beaucoup. Est-ce qu'elle serait à la hauteur ? Elle n'en savait rien, mais si elle n'essayait pas de l'être, la question ne se poserait même pas. Elle hocha donc vigoureusement la tête pour corroborer le discours de Aaron. En temps normal, elle n'aimait pas que l'on parle à sa place, mais en l'occurrence, elle devait bien reconnaître que ça l'arrangeait, tout de même, et qu'elle préférait que ce soit Aaron qui défende ses intérêts plutôt que d'avoir à le faire seule.

-Je suis prête à endosser toutes les responsabilités de votre famille
, confirma Eponine d'un ton qu'elle espérait convaincue. J'ai beaucoup à apprendre, mais je sais que j'en suis capable.





code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Il était temps (Eponine et Papa Hellsing <3)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il était temps (Eponine et Papa Hellsing <3)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Il était temps !
» C'était le temps des fleurs ~ [Pv]
» Il y a un temps pour tout [Pomona]
» Mon papa et moi (F.t Popa Sfr 8D) [Bon dans le temps]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Habitations :: Chez les Hellsing-