Partagez | 
 

 En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction [pv Julian :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
Messages : 546

Message#Sujet: En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction [pv Julian :3]   Sam 5 Déc - 14:01


En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction
B

on, d'accord, c'était, à ce stade, faire preuve d'une infinie mauvaise foi de la part d'Electre que d'affirmer que son camp n'était pas choisi et qu'elle avait encore beaucoup de réticences concernant le Sorcier et ses activités. Quand on fermait les yeux sur les individus séquestrés, qui attendaient d'être assassinés et disséqués (par toujours dans cet ordre, au demeurant), on n'avait pas grand chose à redire, surtout quand on voyait à quelles avancées ils étaient parvenus grâce à ces expériences, justement. Elle pouvait bien accorder une moindre attention à ces individus au sort desquels elle était pourtant très bien placée pour compatir, si au passage, elle, était bien en vie et pouvait s'éclater, vraiment s'éclater. Parce que c'est un fait. Elle qui aimait les existences mouvementées et déplorait l'absence de piment dans ses journées, ne pouvait qu'apprécier d'avoir accès à un laboratoire de telle ampleur qu'il élargissait très nettement son champ des possibles. Oui, elle se plaisait comme une folle dans ce laboratoire, et comme elle n'aimait pas bouder ou contrarier son plaisir, elle occultait tout ce qu'elle avait pu reprocher à Appers et à ses sbires pour seulement profiter de ce qu'ils leur offraient. D'autant que, au final, il n'y avait pas grand chose à jeter dans tout cela, y compris chez les sorciers en elle-même. Elle ne croisait presque pas la route d'Appers, et les autres lui laissaient une paix royal, quant à celui qui l'exaspérait à l'origine le plus - Julian Enjolras, bien sûr -, elle lui avait finalement trouvé des... qualités insoupçonnées (et insoupçonnables), et elle avait bien plus plaisir, de fait, à croiser son chemin, à croire que c'était finalement des tempéraments très proches qui leur avait laissé croire à une animosité sans fondements réels.

Elle se retrouvait donc dans ce fameux et gigantesque laboratoire, situé dans les grottes, où elle passait dorénavant le plus clair de son temps (du moins quand elle n'occupait pas ce dernier avec son frère, qui n'avait guère l'occasion d'être trop présent pour elle dernièrement, malheureusement). Elle avait toujours aimé expérimenter, tester les limites de sa magie. On l'y avait plus ou moins forcée quand elle avait été entre les mains de cette meute de lycans séquestrateurs, mais ils ne lui avaient fait qu'apprécier davantage sa nature. Elle avait le sentiment que, de sorcière honnêtement douée (oui, elle avait une très haute estime d'elle-même), elle devenait quasi experte, et cela lui insufflait un sentiment de puissance et d'auto-satisfaction grandiose et grisant. Forcément, plus elle éprouvait ce sentiment, plus elle passait de temps dans les grottes. Elle s'attelait à la composition d'une potion de constitution neuve quand elle entendit des pas derrière elle. Elle se retourna. Il s'agissait de Julian. Un fin sourire s'esquissa sur ses lèvres.

-Bonjour partenaire.
le salua-t-elle, sans plus rien dans la voix de cette hostilité qui l'avait autrefois caractérisée quand elle s'adressait à lui. Elle n'avait après tout plus de raisons de se montrer désagréable avec lui, ils s'étaient prouvés de façon plutôt explicite qu'ils étaient capable de parfaitement s'entendre.

code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 507

Message#Sujet: Re: En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction [pv Julian :3]   Ven 15 Jan - 0:06

Electre & Julian
En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction.
Ces derniers temps, Julian ne ménageait vraiment pas ses efforts. Il travaillait énormément, parce qu’il avait plusieurs projets sur le feu. Entre ce qu’il devait faire naturellement pour Dean Appers et sa cousine qu’il avait maintenant ramené dans la danse, et d’autre chose à côté, il avait vraiment du pain sur la planche. Au point que finalement, le jeune homme n’avait même plus vraiment de temps à consacrer à ses propres recherches. Quand il ne travaillait pas sur des expériences pour son mentor, il se trouvait dans le laboratoire de sa cousine qui mettait les bouchés doubles pour trouver une solution de séparer son copain de son âme sœur. Il ne s’accordait donc pas vraiment beaucoup de temps pour lui-même, ce qu’il avait bien l’intention de remédier. Ce fut pour cette raison qu’il se rendit dans le laboratoire dans les grottes, une besace sur les épaules avec différent ingrédient. Mais quand il arriva, il remarqua qu’il y avait déjà une personne sur place.

Et c’était vraiment une jeune femme que Julian n’aurait pas cru croiser ici quelque temps avant, Electre. Il y a peu de temps, les deux sorciers étaient encore en train de s’engueuler, Electre reprochant à Julian ce qu’il faisait pour le compte du Sorcier. Et maintenant, ils se retrouvaient à travailler ensemble et plus si affinité même. Quand le jeune homme la vit, il ne put s’empêcher de repenser à ce qu’ils avaient pu faire dernièrement, ce qui les avait clairement rapprochés. Il n’avait pas vraiment eu le choix – les ordres de Dean – mais il se rendait bien compte maintenant que ce n’était pas quelque chose qu’il se forçait à faire. Quand elle le salua, Julian remarqua le ton qu’elle utilisa et qui n’avait rien à voir à la manière dont elle l’aurait salué peu de temps avant encore.

« Salut. » Se contenta-t-il de dire, d’un ton qui se fit plus dur que ce qu’il aurait pu utiliser. Ce n’était pas vraiment volontaire, en fait Julian n’avait aucune idée de comment il devait se comporter. C’était qu’en fait, il avait pris bien plus de goût à la tâche que Dean Appers lui avait confié – à savoir s’arranger pour foutre enceinte une sorcière – sauf qu’il n’avait pas spécialement envie de prendre trop de goût à ça. Il se rendait bien compte qu’Electre était une personne qu’il pouvait clairement apprécier (ce qui n’était quand même pas quelque chose d’anodin concernant le jeune sorcier), parce qu’ils se ressemblaient énormément. Cette ressemblance qui les avait éloignés, avant de grandement les rapprocher. « Tu travailles sur quoi ? »

Demanda-t-il en détournant son regard pour aller poser ses affaires dans un coin. Il évitait en effet le regard d’Electre, même s’il tentait de se montrer le plus naturel possible. Quoi que son attitude n’avait en réalité rien de naturel, cela ne lui ressemblait pas vraiment d’agir de cette manière. Mais il était de toute façon incapable de savoir ce qu’il devait faire, penser. Et ça l’agaçait, parce que c’était bien la première fois qu’il se retrouvait perturbé à ce point.
Code by Gwenn


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 546

Message#Sujet: Re: En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction [pv Julian :3]   Lun 18 Jan - 20:20


En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction
E

lectre devait bien reconnaître se sentir quelque peu refroidie par l'attitude de Julian. Après la dernière nuit qu'ils avaient passé ensemble, elle s'était imaginée que les choses avaient évoluées entre eux. Pas au point, bien sûr, qu'il lui saute dans les bras en la voyant (il ne manquerait plus que cela), mais au point tout de même qu'il se montre un tant soit peu chaleureux. À ce stade, elle considérait que leurs vieilles rancoeurs n'avaient qu'une importance minime en comparaison de ce qu'ils avaient partagé. Sans parler de sentiments (elle ne s'aventurait pas sur ce terrain là), il ne pouvait tout de même nier qu'il y avait eu une alchimie certaine entre eux. Mais Julian, malgré tout, semblait l'ignorer, ou presque. Tout du moins, il sembla prendre grand soin à garder ses distances avec elle, refusant obstinément de croiser son regard, et ce n'était pourtant pas faute d'avoir tenter de créer le contact. Peut-être qu'elle s'était trompée sur son compte, finalement, peut-être que cette soirée n'avait tenue lieu pour lui que d'intermède, et que tout cela lui était égal, au fond. Elle se sentait bête, pour le coup, d'avoir pensé qu'ils allaient entamer une relation plus cordiale parce que Julian avait tiré son coup vite fait. Il n'était pas dans sa nature, pourtant, d'être à ce point naïve. Elle se sentait stupide, comme la pauvre ingénue qui avait été prise pour une conne. Et c'était bien évidemment une impression particulièrement désagréable de laquelle elle avait la ferme intention de se défendre. Bon, Julian avait tout de même eu la décence de lui poser une question et de ne pas leur imposer un silence navrant, c'était déjà ça. Même si, pour le coup, elle avait envie de faire preuve de toute la mauvaise volonté du monde et de ne pas répondre. D'ailleurs, elle ne lui répondit qu'à moitié.

- Ça te regarde pas.
se contenta-t-elle de répliquer dans un haussement d'épaules.

Autant dire, donc, qu'elle ne lui répondait pas, mais son attitude présente lui déplaisait très franchement, et elle ne comptait pas faire comme si de rien n'était et mener ses expériences dans son coin, dans le plus profond silence. Elle récupéra quelques ingrédients qu'elle déposa sur la table, prenant soin de s'installer juste à côté de Julian. Ses fioles posée, elle serra le bras de Julian entre ses doigts, espérant que cela l'inviterait une bonne fois pour toutes à croiser son regard.

-Je peux savoir ce qui se passe ?
demanda-t-elle sans se démonter. T'étais beaucoup plus... chaleureux, l'autre soir.

Elle ne voulait pas jouer la fille délaissée qui fait sa crise, s'il décidait de l'ignorer, tant mieux, mais elle trouvait cette attitude assez immature, et surtout indigne de Julian. Lui qui avait si bien su remonter dans son estime, il ne manquerait plus qu'il retourne à la case départ. Ils étaient deux adultes consentants qui avaient passé du bon temps, pourquoi se faire tant de mal ?

code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 507

Message#Sujet: Re: En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction [pv Julian :3]   Sam 23 Jan - 0:50

Electre & Julian
En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction.
Julian ne réagissait sans doute pas de la bonne manière non, mais on ne pouvait pas vraiment dire qu'il agissait volontairement. Le jeune homme ne s'était pas douté que cette histoire allait le perturber à ce point, qu'il allait le prendre autant à coeur. C'était évidemment à cause de la demande de Dean. Il n'aurait peut-être pas agis de cette manière si son maître ne lui avait pas demandé d'engrosser une jeune femme. Quoi qu'en même temps, il n'avait pas eu vraiment besoin de forcer les choses pour obtenir ce qu'il avait envie. Cela était venu comme ça, dans la continuité de ce qu'ils vivaient. Autant dire qu'il ne s'était pas aussi rapproché d'Electre, simplement pour la demande de Dean. Et comme il ne pouvait pas ignorer ce qu'il devait faire pour son mentor, il se retrouvait un peu perturbé. Raison pour laquelle, il avait réagi de cette manière en entrant dans cette grotte. Leur relation aurait clairement dû changer de tout au tout, au vu de la situation, mais il ne parvenait pas à s'empêcher de se montrer froid. Ce qui avait visiblement touché Electre, au vu de la manière dont elle répondit à la question du jeune sorcier. Cela ne le regardait pas, comme elle le disait. Julian n'était pas vraiment de cet avis, mais en même temps elle n'avait pas de compte à lui rendre. Tant qu'elle en rendait à Dean évidemment, c'était lui le grand patron. Julian ne s'en formalisa pas, il se contentait simplement d'éviter son regard en se concentrant sur les ingrédients qu'il venait de poser sur la table. Ce fut à ce moment-là que la jeune femme décida de se rapprocher de lui, prenant son bras pour le forcer à la regarder. Ce qu'il fit, son regard se posa sur elle alors qu'elle lui demandait ce qui se passait. Sa remarque sur ce soir qu'ils avaient passé ensemble, où il était bien plus chaleureux, lui tira un sourire.

« Je croyais que c'était ça que ton coeur de glace adorait, la froideur. » Répondit-il dans un nouveau sourire. Le fait de poser son regard sur elle, changeait complètement sa façon de s'adresser à elle. La preuve qu'elle avait quand même une certaine influence sur lui, ce qu'il n'avait pas l'habitude. C'était parce qu'ils se ressemblaient énormément, ils avaient le même caractère et la même façon de vivre. « Tu veux savoir ce qu'il se passe ? » Lui demanda-t-il en plongeant son regard dans le sien, n'attendant pas vraiment une réponse de sa part. « Tu me perturbes. Voilà, contente ? »

Julian était plutôt de nature honnête (quand cela ne mettait pas sa vie en danger et il ne pensait pas que c'était le cas), alors il préférait largement mettre carte sur table. Même s'il n'aimait pas vraiment se montrer "faible", il ne pouvait de toute façon pas cacher le fait qu'il y avait quelque chose. Après tout, Electre l'avait déjà remarqué. Evidemment, Julian pouvait se montrer en partie honnête, il n'avait aucune intention de l'être entièrement. Il était de toute façon hors de question que la jeune femme soit au courant des projets de Dean, que Julian avait décidé de mettre sur le dos d'Electre. Après tout, s'il devait faire ce genre de chose, autant qu'il y prenne quand même un peu de plaisir. Même si cela devait mener quand même à une situation un peu étrange, comme en cet instant précis. En cet instant, Julian se contentait simplement d'attendre une réaction de la part de la jeune sorcière, aux propos qu'il venait de lui adresser.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 546

Message#Sujet: Re: En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction [pv Julian :3]   Sam 23 Jan - 10:44


En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction
J

ulian daigna finalement la regarder dans les yeux, et nul doute qu'Electre préférait très nettement cela, surtout quand elle vit un sourire prendre place sur ses lèvres. Voilà qui était déjà bien mieux que l'ignorance et la froideur de tout à l'heure. Eh non, Electre n'aimait pas particulièrement la froideur. Ou du moins si, cela avait son charme, mais tout était toujours à mettre en contexte, tout dépendait des circonstances, et en l'occurrence, les circonstances n'exigeaient pas l'indifférence de Julian. Cette indifférence et cette froideur avaient peut-être fait partie d'un jeu dont elle n'avait même pas eu conscience autrefois, il est vrai, mais si Electre se sentait toujours d'humeur joueuse, elle considérait tout de même qu'ils étaient passés à une autre étape, à présent, et une étape qui ne manquait pas d'intérêt, car elle ruisselait d'avantages auxquels elle n'avait pas spécialement envie de renoncer, surtout après y avoir goûtés. Fort heureusement, Julian semblait oublier un peu ses grands airs distants pour redevenir lui-même, et c'était bien plus simple ainsi. Elle songea à quelque chose à répliquer, mais le sorcier avait dors et déjà repris la parole. Et puisque, effectivement, elle tenait à savoir ce qu'il se passait, elle se contenta de le fixer intensément, sans presque ciller, un fin sourire aux lèvres, attendant ses explications. Et pour des explications, elle en eut. Elle ne s'attendait pas vraiment à ça, elle devait bien l'admettre. Julian était quelqu'un de fier, ils avaient cela, entre autres, en commun. Qu'il admette ainsi qu'elle le perturbait avait quelque chose de certes agréable, mais tout de même un peu déroutant. Elle lui avait peut-être fait plus d'effet qu'elle ne l'avait présumé. En même temps, le regard qu'elle posait sur lui avait le don de la surprendre elle aussi. Même si elle n'avait aucune excuse pour sa part, aucun marché sordide passé avec le Sorcier. Ceci dit, c'était loin d'être le genre de réponses plus promptes à la décontenancer qu'à lui plaire, et son sourire s'élargit plus encore.

-Oh, vraiment ?
demanda-t-elle, à la fois amusée et satisfaite.

Elle se rapprocha plus encore de son interlocuteur jusqu'à se positionner entre le plan de travail et lui, ne laissant que quelques fragments de centimètres entre eux. Elle ne détourna les yeux que pour adresser un coup d'oeil à la table et aux ingrédients qui y étaient posés pour mieux les écarter afin de venir, sans la moindre gêne (elle sera gênée quand elle sera morte, en attendant, elle n'y voyait pas d'intérêt), s'asseoir à même la table, ce qui avait au passage le mérite, pour elle qui était plus petite que son interlocuteur de pouvoir soutenir son regard mieux encore.

-Et en quoi est-ce que je perturbe, exactement ?
demanda-t-elle non sans veiller toujours à ce que la distance physique entre eux soit des plus minimes.

code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 507

Message#Sujet: Re: En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction [pv Julian :3]   Sam 23 Jan - 18:23

Electre & Julian
En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction.
Le fait qu’il affirme cela à Electre, c’était bien la preuve qu’elle avait quand même une certaine influence sur sa personne. Même s’il n’avait pas pour habitude de nier ce qu’il pouvait ressentir (quand il ressentait quelque chose), il était d’un orgueil démesuré. Quand la jeune femme réagit, d’une manière plus amusée qu’autre chose, cela n’étonna pas vraiment le jeune homme. Julian osait croire qu’au final, il était quand même bien placé pour connaitre la jeune femme qui se trouvait sous son regard. Electre s’approcha de lui, s’installant entre lui et le plan de travail où étaient installés plusieurs ingrédients. Le regard de Julian ne quittait pas la jeune sorcière dans son mouvement, un sourire en coin continuant d’orner son visage. Elle écarta ce qui se trouvait sur la table pour venir s’y assoir, ses yeux se retrouvèrent donc au même niveau que les siens. Julian ne dit rien, toujours, se contentant d’attendre. Elle lui demanda alors comment est-ce qu’elle le perturbait. Julian n’avait pas spécialement envie de rentrer dans les détails, bien au contraire. Ce n’était pas le moment de révéler à la jeune femme les petits projets qu’il avait – ou plutôt que Dean avait – à son sujet. Il n’avait pas l’intention de lui en piper mot, parce qu’il ne voulait pas gâcher les chances de parvenir à faire ce que son mentor lui a dit de faire, mais aussi parce qu’il pouvait quand même difficilement l’assumer.

« Parce que tu penses que je vais te le dire ? »

Demanda-t-il finalement, avant de s’approcher un peu plus, leurs deux corps étaient vraiment proches. Ce n’était pas parce qu’il avait plus ou moins répondu à la question de la jeune femme précédemment, qu’il allait le faire à chaque fois. Le jeune sorcier glissa doucement ses doigts le long d’une jambe d’Electre, s’approchant un peu plus, avant de poser ses mains sur la table autour du corps de la sorcière. Ses yeux étaient plantés dans le regard de la jeune femme, il avait toujours le même sourire en coin sur son visage.

« Ça ne te regarde pas. »

Il avait délibérément reprit les propos de la jeune femme, quand il lui avait demandé sur quoi elle travaillait. C’était évidemment intentionnel, afin d’appuyer sur ce point précis. Il n’avait pas l’intention de lui en parler, mais s’il pouvait en partie l’agacer, il devait bien avouer qu’il n’avait pas l’intention de se priver. Après tout, c’était assez récurent entre eux cette relation un peu explosive, dans tous les domaines. Autrefois ils se détestaient, Julian ne pouvait plus affirmer qu’il la haïssait. C’était autre chose, il ne savait pas quoi, mais c’était vraiment autre chose. Est-ce que ça venait directement de l’ordre que Dean Appers avait donné à son assistant ? Le jeune homme était incapable lui-même de l’affirmer. Peut-être qu’au final, les choses se seraient quand même passées ainsi sans cette décision. Julian ne pouvait pas le savoir en tout cas et franchement, il n’avait pas vraiment envie de le savoir. Ça avait son charme aussi, l’ignorance.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 546

Message#Sujet: Re: En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction [pv Julian :3]   Dim 24 Jan - 11:59


En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction
E

lectre ne perdit pas son sourire alors que Julian rechignait à répondre clairement à sa question, encouragée par le sourire qui ne se détachait pas des lèvres de son interlocuteur, et par le rapprochement encore de leurs deux corps, le contact de sa main quand elle parcourut sa jambe et qui y déclencha quelques frissons. Ça ne la regardait pas, hein ? Elle savait pertinemment pourquoi il lui répliquait cela, bien sûr, parce qu'elle lui avait fait une remarque du même acabit l'instant d'avant, refusant de lui apprendre sur quoi allaient porter ses expériences (des expériences qui étaient le cadet de ses soucis, pour l'heure). D'accord, c'était de bonne guerre, et cette réponse ne déplaisait pas à Electre (même si elle espérait bien quand même l'entendre lui répondre réellement), cela initiait une tension certaine, intensifiée par la proximité de leurs corps. Ils avaient été si longtemps en conflit qu'il ne fallait pas attendre d'eux qu'ils cessent de se chercher, seulement, la haine avait laissé, sans qu'ils ne s'y attendent vraiment, laissé place à autre chose. Quoi ? Electre n'en savait rien, ni ne cherchait à le savoir, d'ailleurs. Comme bien souvent, elle se contentait de vivre le moment présent, et c'était absolument tout ce qui importait pour elle, et cet instant présent lui allait très bien, d'ailleurs, car il ne manquait pas de ce piment dont elle mettait un point d'honneur tout particulier à assaisonner son existence, la moindre parcelle de cette existence. Electre soutint le regard de son interlocuteur, ne cillant presque pas.

-Vraiment ? J'ai l'impression d'être la première concernée, pourtant.

Après tout, si elle le perturbait, c'était que, forcément, elle y était pour quelque chose. Et puisqu'elle ne s'était pas franchement attendue à l'entendre s'exprimer en ces termes, elle voulait forcément en savoir plus. Elle était intriguée, il l'intriguait, et elle avait vraiment envie de savoir. Envie de savoir, et d'autres choses encore. Elle comptait bien le faire parler, et pour ce faire, elle avait sa petite idée à l'esprit, une idée pour laquelle l'endroit n'était pas être approprié. Mais en fait, la jeune femme ne trouvait cette perspective que plus excitante encore, tout ce qui avait sa part de danger était excitant, après tout.

-Dis moi ce que je peux faire pour te convaincre de cracher le morceau.
demanda-t-elle d'un ton plus que suggestif, son regard intense toujours plongé dans celui de son interlocuteur, son visage dorénavant si proche de celui de son interlocuteur qu'il devait sentir son souffle se déposer sur sa peau.

Au fond, s'il ne lui répondait pas, ce n'était pas si grave que cela, mais elle devait bien reconnaître qu'il avait su piquer sa curiosité, et qu'elle ne pourrait s'empêcher de se sentir frustrée de n'entendre aucune réponse (ne s'imaginant pas les raisons pour lesquelles Julian ne pouvait pas, quoi qu'il en soit, lui en fournir).



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 507

Message#Sujet: Re: En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction [pv Julian :3]   Dim 31 Jan - 17:54

Electre & Julian
En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction.
Il avait trop parlé et visiblement, maintenant, Julian devait en payer les conséquences. Il était évident que le sorcier aurait dû ne rien dire du tout, ne pas titiller la curiosité de son interlocutrice. Mais en même temps, il devait bien avouer qu’il appréciait qu’elle cherche à en savoir plus. Au final, Julian ne savait toujours pas ce qu’il voulait de la jeune femme qu’il avait sous les yeux et dont le corps se trouvait être si proche du sien (trop proche peut-être). Il avait envie de bien des choses avec elle, il devait faire des choses avec elle concernant sa promesse à Dean, mais il ne parvenait pas vraiment à déterminer ce qu’il pensait vraiment de sa « camarade ». C’était le problème de Julian, il avait tendance à bien trop souvent réfléchir. Même s’il agissait souvent par instinct, laissant une ombre de son âme s’emporter, il réfléchissait quand même énormément et ne prenait peut-être pas assez les choses à la légère. Pas de la même manière qu’Electre. Par exemple, il ne pouvait pas s’empêcher de se dire que si quelqu’un arrivait dans la grotte en cet instant, ça ne serait pas une bonne chose. Cependant, il n’arrivait pas pourtant à s’éloigner de la sorcière. C’était bien cela le fond du problème, elle le perturbait.

Le sourire du jeune homme s’agrandit quand elle affirma qu’elle avait le sentiment d’être la première concerné. Evidemment qu’elle l’était, mais ce n’était pas une raison suffisante pour qu’il délie sa langue. En même temps, la sorcière ne pouvait pas se douter de la raison qui poussait le jeune homme à garder tout cela pour lui. Tout ne concernait pas la demande de Dean bien sûr, mais ça s’en approchait bien trop pour qu’il prenne le risque de parler. Il ne lui dirait pas, du moins pas maintenant. Il se contenta donc d’un signe de la tête pour lui signifier qu’il ne dirait rien, avant qu’elle ne reprenne de nouveau la parole, son visage si proche du sien qu’il pouvait sentir son souffle sur le sien. Sans détourner son regard, qui était toujours plongé dans celui de la jeune sorcière, il reprit la parole.

« Tu manques d’imagination maintenant ? » Lui demanda-t-il son sourire s’agrandissant encore. « J’aurais dû m’en douter, tu me déçois énormément. »

Affirma-t-il dans un ton faussement résigné, alors qu’il ne pensait évidemment pas une seule seconde ce qu’il affirmait. Mais après tout, il appréciait de la chercher un petit peu et ça lui permettait de ne pas le pousser à en dire plus sur les propos qu’il avait laissé échapper précédemment. Nul doute qu’elle n’allait pas lâcher l’affaire, mais en même temps le jeune homme devait bien avouer qu’il n’avait pas spécialement envie qu’elle le fasse. Il se demandait bien ce qu’elle allait faire pour essayer de le convaincre (et peut-être réussir, elle avait quand même de grand atout). Encore une fois elle l’intriguait énormément, il était vraiment curieux à son sujet. Sans doute un peu trop, mais il n’y pouvait pas grand-chose.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 546

Message#Sujet: Re: En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction [pv Julian :3]   Dim 31 Jan - 20:39


En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction
L

e regard d'Electre pétilla de malice quand son interlocuteur eut l'audace de dire qu'elle manquait d'imagination. Elle ne pouvait pas croire une seule seconde qu'il pense cela d'elle. Il tentait de s'esquiver, c'est certain, et plus il cherchait à détourner la conversation, plus elle était avide d'en savoir plus. Ses paroles à son adresse n'avaient pas été anodines, elle comptait bien en savoir davantage, et elle comptait bien mettre tous ses "talents" (et elle considérait qu'ils étaient nombreux) au profit du sorcier pour parvenir à ses fins. Elle ne manquait pas d'imagination, loin de là, son don inné pour l'improvisation en était la preuve. Si la demoiselle avait bien plus d'un défaut, on ne pouvait pas dire que le manque d'imagination en faisait partie, loin de là. Elle ne lâchait à aucun moment Julian des yeux. Dans quels domaines souhaitait-il qu'elle se montre imaginative ? Voulait-elle qu'elle élabore une par une toutes les théories qui pouvaient justifier qu'elle le perturbe à ce point ? Voulait-il qu'elle fasse preuve de toute l'imagination du monde pour lui faire cracher le morceau ? Dans le doute, la jeune femme décida d'adopter un subtil mélange des deux. Electre vint s'asseoir directement sur le plan de travail, sans la moindre gêne, comme elle n'en employa pas en enroulant ses jambes autour des siennes.

-Je te perturbe, je te déçois... Je constate que je ne t'inspire que de très vilains sentiments.
dit elle doucement tandis que ses mains couraient le long de ses bras, le rapprochant plus encore d'elle si cela était vraiment possible. Dis moi ce qu'il y a, demanda-t-elle, son sourire s'élargissant, déposant son souffle sur son oreille. Ça te perturbes de ne plus réussir à me haïr, c'est ça ? Et elle pouvait comprendre, elle n'en disait rien, mais cela la perturbait assez, elle aussi, surtout qu'elle avait bien longtemps considéré Julian comme l'ennemi. Elle lui mordilla doucement le lobe de l'oreille. Ou c'est le fait que tu sois incapable de me résister. Et ses lèvres glissèrent alors sur celles de son interlocuteur, s'emparant de ces dernières sans ménagement, tandis que ses mains glissaient depuis les bras de Julian jusqu'à ses jambes, plus précisément entre ses jambes.

Oui, les lieux n'étaient pas des plus appropriés. Mais justement, c'était ça qui était intéressant. Le risque d'être surprise n'était à ses yeux que plus exaltant encore. Elle finissait par trouver des avantages à sa présence dans ces grottes, au-delà de toutes les possibilités que cela lui donnait pour s'améliorer et de parfaire au maximum sa magie. Après l'accueil des plus froids et réservés que lui avait accordé Julian à son arrivée, elle devait bien reconnaître qu'elle n'était pas contre une approche un rien plus chaleureuse. Et si l' homme devait s'y opposer, même un minimum, Electre s'octroierait le droit d'avancer de nouveaux arguments. Elle avait encore plus d'un atout dans sa manche, après tout.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 507

Message#Sujet: Re: En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction [pv Julian :3]   Dim 14 Fév - 16:51

Electre & Julian
En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction.
Julian se contentait, purement et simplement, de chercher Electre. Mais c’était évidemment dans le but de ne pas lui dire la vérité, de ne pas avouer et de changer de sujet. Il n’avait pas l’intention de parler, alors autant qu’elle se contente de chercher si elle le voulait. Et en même temps, le jeune homme devait bien avouer qu’il était assez curieux de ce qu’elle était capable de faire pour qu’il délie un peu sa langue. Qu’allait-elle faire pour qu’il crache le morceau, puisqu’il la mettait au défi de faire travailler son imagination. Ce qui au final, ne pouvait que perturber encore plus le sorcier. Il n’agissait pas de cette manière avec d’autre personne, c’était bien la preuve qu’elle était différente. Pas au point qu’il puisse foncièrement s’attacher à elle, son égoïsme avant tout, mais quand même. Et dans tous les cas, il devait toujours la mettre enceinte. Les yeux du sorcier ne quittèrent pas la jeune femme alors qu’elle venait s’installer directement sur la table d’expérience, enroulant ses jambes autour des siennes afin de le rapprocher encore plus d’elle. Elle était perturbante, vraiment. Son sourire amusé s’agrandit quand elle mentionna le fait qu’elle ne lui inspirait que de vilains sentiments.

« C’est parce que tu es une vilaine fille ça. »

Lui dit-il avant qu’elle ne vienne approcher ses lèvres de son oreille, lui redemandant encore les raisons de cette perturbation. Un frisson, qu’il trouvait plus agréable qu’il ne faudrait, parcourut son échine alors qu’il sentait le souffle de la jeune femme sur son oreille. Plus encore quand elle commença à toucher juste. Il ne pouvait plus vraiment la haïr non, preuve qu’il s’était trompé en premier lieu. Il avait cru qu’elle n’était qu’une sorcière de pacotille, avant de se rendre compte qu’elle valait bien plus que tout ça. Elle avait de nombreux atouts qu’il ne pouvait pas nier, sur de nombreux plans. Et encore une fois elle touchait juste dans ses propos. Il avait suffisamment d’orgueil pour croire qu’il était capable de lui résister, mais dans les faits ce n’était pas aussi évident. La preuve en était des réactions de son corps, quand les lèvres de la sorcière vinrent s’emparer des siennes, dans un baiser qu’il fut bien incapable de ne pas prolonger de son côté également, son cœur accélérant sa cadence alors que les mains de la jeune femme se dirigeaient vers son entre jambe. D’accord… il était incapable de lui résister, mais il n’avait pas l’intention de l’avouer, même si ses gestes pouvaient parler à sa place. Ses lèvres ne se séparèrent de celles de la sorcière que pour mieux se déposer dans son cou, alors qu’il glissait ses mains sous ses vêtements. Haut qu’il finit par retirer, afin de le laisser entrevoir la poitrine désirable de la sorcière.

« Je te résiste quand je veux. » Dit-il finalement, son visage encore bien proche de celui d’Electre et ses yeux plongeaient dans son regard. Il tentait autant de s’en convaincre que de la convaincre. « C’est toi qui est incapable de résister à mon corps de rêve. »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 546

Message#Sujet: Re: En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction [pv Julian :3]   Dim 14 Fév - 17:19


En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction
E

lectre ne releva pas, quand Julian la qualifia de "vilaine fille", mais son sourire s'élargit néanmoins. C'était une appellation qu'elle se sentait parfaitement apte à assumer, tout simplement parce qu'elle lui allait bien. Electre n'était pas quelqu'un de bien, ses habitudes, son caractères, ses mœurs, tout était plus que douteux, chez elle, et le pire, c'est qu'elle l'assumait complètement, ce qui faisait sans doute d'elle un individu plus que douteux encore. Elle pouvait bien s'en satisfaire du moment, justement, qu'elle inspirait de si vilaines (mais jouissives) pensées de par sa simple présence. En compagnie de Julian, en tous les cas, elle ne pensait pas avoir à regretter son attitude, loin s'en faut, d'autant que les choses entre eux s'amorçaient mieux que bien, et laissaient envisager le meilleur pour les minutes à venir. Elle nota qu'il ne prit pas la peine de faire remarquer qu'il ne la détestait plus, sans doute parce que c'était évident, comme la réciproque l'était tout autant. À ce stade, Electre aurait bien du mal à feindre encore le moindre mépris à l'adresse de son interlocuteur. Il lui inspirait bien des choses, certaines même qui se savaient être contradictoires, mais du mépris, ça, jamais. Il se permit, par contre, d'affirmer qu'il pouvait lui résister à n'importe quel moment. Ah oui, vraiment ? Le baiser qu'il lui avait rendu, les lèvres posées sur son cou, ses caresses empressées et la vitesse avec laquelle il l'avait débarrassée de son haut semblaient pourtant laisser imaginer toute autre chose.

-Ah oui, vraiment ?
demanda-t-elle sur le ton du défi, tandis qu'il détournait les accusations d'Electre pour les reporter contre elle.

Était-elle incapable de lui résister ? Ça, elle n'en avait pas l'ombre d'une idée... En même temps, ce n'était pas comme si elle avait une raison particulière de le faire. La jeune femme se le va de sa place et, maintenant les bras de Julian, l'invita d'un geste à se retourner, afin qu'il se retrouve dos à la table.

-Il va falloir que j'y jette un œil plus attentif.
affirma-t-elle alors, sans perdre son sourire mutin, avant de se débarrasser progressivement de tous les vêtements du sorcier, prenant soin d'explorer chaque muscle et chaque fibre de peau qu'elle découvrait de caresses du bout des doigts. Elle acheva son œuvre en abaissant le dernier rempart qui la séparait de la vue de ce qu'elle avait commencé à caresser quelques instants plus tôt. C'est sûr, elle pourrait difficilement nier (et à nouveau, pour quoi faire ?), Julian était quand même sacrément bien foutu. D'accord, si tu veux, Julian. dit-elle au sens où elle pouvait reconnaître qu'il serait tout à fait stupide de détourner les yeux quand on pouvait profiter pleinement de la vue, et plus encore. Mais je note quand même que ton corps de rêve m'envoie des messages contradictoires.

Parce que oui, une information de taille (dans tous les sens du terme) laissait quand même assez clairement entendre qu'elle ne lui était pas indifférent. Ces hommes... Trahis par leurs propres corps. Sans rien ajouter, elle se rapprocha de lui, l'embrassa longuement, puis laissa ses lèvres glisser le long de son torse jusqu'à atteindre la zone susmentionnée, qu'elle ne manqua pas de remercier à sa manière pour ce charmant garde à vous.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 507

Message#Sujet: Re: En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction [pv Julian :3]   Dim 14 Fév - 23:28

Electre & Julian
En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction.
Julian savait parfaitement qu’il ne pouvait pas résister à Electre et c’était, en partie, pour cette raison qu’elle le perturbait. Mais ce n’était pas une raison, à ses yeux, de l’avouer pour autant. La sorcière n’avait pas besoin de le savoir, ou du moins pas aussi facilement. Il avait bien trop de fierté pour ça et il avait eu toujours l’habitude de sous-estimer les autres, principalement celle qu’il avait sous les yeux. Il avait cru, pendant très longtemps, qu’elle n’était qu’une sorcière de pacotille alors qu’elle se révélait être bien plus que cela. Elle avait plus d’atout qu’il ne le pensait et il devait bien reconnaitre qu’il l’avait un peu trop sous-estimé, qu’il s’était trompé à ce sujet. Or, le sorcier n’aimait vraiment pas se tromper. Même si ses gestes le trahissaient, il n’avait pas l’intention d’avouer en tout cas et préférait largement retourner ses accusations vers elle, invoquant son corps de rêve. Julian afficha un sourire quand elle lui demanda si c’était vrai, sur un ton de défi. Elle avait, visiblement, l’attention de vérifier ses propos, puisqu’elle se leva avant de le forcer à faire demi-tour afin que son dos soit contre la table d’expérience.

« Vraiment oui. »

Lui répondit-il, sur le même ton de défi alors qu’elle lui affirmait qu’elle devait vérifier cette information. Julian ne put s’empêcher de sourire, se demandant bien ce qu’elle avait en tête. Avec Electre, le jeune homme s’attendait vraiment à tout et c’était l’une des choses qui lui plaisaient autant chez elle. L’une des choses qui faisaient qu’elle le perturbait à ce point et qu’il ne savait plus vraiment quoi penser de la situation, d’elle, de ce qui allait se passer dans quelques secondes. Julian ne dit rien et ne fit aucun mouvement, alors qu’elle commençait à le débarrasser de tous les vêtements qui recouvraient son corps. A chaque fois qu’elle posait ses doigts sur sa peau, afin d’explorer son corps, les battements de son cœur augmentait progressivement. Son visage était orné de son sourire en coin, il la laissait complètement faire sans opposer la moindre résistance jusqu’au point où elle le débarrassa de tout ce qui recouvrait son corps, tout son corps. Son sourire s’agrandit encore une fois quand elle reconnut qu’il avait raison. Tant mieux, il avait toujours raison, même si elle ne manqua pas de relever le fait que son corps le trahissait un peu au passage. Effectivement, il ne pouvait pas le nier et il était incapable de contrôler cette… partie de son corps. Il ne dit rien cependant, attendant de voir ce qu’elle lui réserver et il ne fut pas vraiment déçu. Parce qu’après qu’elle soit venu déposer un instant ses lèvres sur les siennes, elle les glissa le long de son torse pour descendre encore plus bas. Les battements de son cœur s’accélérèrent encore plus quand elle lui fit la démonstration de ses talents. Julian s’accrocha à la table d’expérience, tentant du mieux qu’il pouvait de ne pas montrer ce que ça lui faisait. Sauf qu’il ne pouvait pas vraiment le cacher, Electre avait vraiment plus d’un tour dans son sac. Ce n’était pas pour lui déplaire, au contraire, et justement. Quand il se sentit prêt à craquer, il le fit d’une tout autre manière.

« D’accord… tu as gagné ! » Affirma-t-il avant d’attraper son bras pour la relever. Il s’empara de ses lèvres avant de se retourner afin qu’elle soit du côté de la table d’expérience, où il l’allongea sans prêter attention aux différentes fioles qui tombait au sol (ce qui n’était pas rien pour Julian quand même). Sans arrêter de l’embrasser, il la déshabilla entièrement – ce n’était pas juste qu’il soit le seul – avant de venir s’installer à califourchon sur elle. « Je suis incapable de te résister. »

Avoua-t-il finalement, reprenant ses caresses sur le corps de la sorcière avant de s’immiscer en elle pour combler cette frustration grandissante.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 546

Message#Sujet: Re: En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction [pv Julian :3]   Dim 14 Fév - 23:58


En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction
E

lectre ignorait si on pouvait parler dans son cas de talent ou de perversion, elle avait eu le droit au deux désignations concernant sa tendance à... profiter de la compagnie des hommes, et à leur procurer du plaisir. Elle savait qu'elle était plutôt douée pour ça, dans tous les cas, comme elle ne pensait pas l'être pour grand chose d'autre, à part peut-être la sorcellerie. Et pourquoi pas, après tout, c'était un talent plutôt utile. Et au-delà d'être utile, il était surtout agréable. La jeune femme sentait bien que, même s'il cherchait pour un temps à se réfréner, Julian n'était pas le moins du monde insensible à ce que ses lèvres et sa langues faisaient "subir" à ce qui se logeait entre ses jambes. Il ne la laissa pas achever son œuvre malgré tout, la relevant d'un coup. Electre le laissa faire, en profitant pour croiser de nouveau son regard, appréciant tout ce qu'elle pouvait y lire. Un sourire triomphant s'afficha sur son visage quand il admit qu'elle venait de gagner. C'était bien là la réponse qu'elle avait espéré entendre de sa part. Qu'un homme puisse être indifférent à ses soins particuliers aurait forcément été agaçant, mais plus encore dans le cas précis de Julian, à ses yeux, même si elle ne savait trop pourquoi. Peut-être parce qu'il y avait du défi derrière chacune de leurs parties de jambes en l'air (bon, elles n'étaient qu'au nombre de deux pour le moment, mais Electre était convaincue de pouvoir sans mal grossir les chiffres en question), et ça, c'était diablement excitant.

Il la retourna pour la positionner à nouveau sur la table l'y allonger de tout son long, foutant au passage un joyeux bordel sur la table en question, ce qui n'était pas franchement pour déplaire à Electre qui aimait cette spontanéité et ce soudain bordel ambiant, surtout venant de quelqu'un d'aussi consciencieux que Julian. La preuve qu'elle devait quand même sacrément lui faire de l'effet. Elle goûta aux mots qu'il prononça avec plaisir. Après tout, c'était toujours agréable de s'entendre dire que l'on est irrésistible. Plus encore quand on avait avancé ce propos l'instant d'avant. Elle s'abandonna complètement aux caresses du jeune homme quand il la déshabilla complètement, puis à son baiser, ne détachant ses lèvres des siennes que pour prononcer ces quelques mots.

-Je vais me contenter de cette explication.

Et aussitôt, elle récupéra ses lèvres tandis qu'il s'immisçait en elle. Commença alors un mouvement de va-et-vient qu'Electre accompagnait de caresses qui se muaient en griffures quand il savait intensifier son plaisir, de même que ses baisers se faisaient empoisonnés alors qu'elle lui mordillait doucement la lèvre avant de se jouer de sa langue contre la sienne, tandis qu'un plaisir de plus en plus vivaces l'invitait à toutes les manifestations sonores possibles, sans qu'elle ne prenne vraiment garde à se montrer discrète malgré l'endroit.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 507

Message#Sujet: Re: En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction [pv Julian :3]   Dim 21 Fév - 13:27

Electre & Julian
En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction.
Cela arrangeait bien Julian qu’Electre décide de se contenter de cette explication, parce qu’il n’y avait pas vraiment d’autre façon d’expliquer la situation. Il mettait sa fierté de côté en affirmant qu’elle avait gagné son petit jeu, qu’il était bien incapable de lui résister. Mais en même temps, c’était parfaitement vrai. Il n’était qu’un homme après tout et Julian était certain que n’importe qui se trouvant à sa place aurait été incapable de résister aux traitements de la sorcière, mais au fond il n’avait pas eu besoin de ça pour avoir inévitablement envie d’elle. C’était là, le fond du problème, ce qui l’avait poussé à se montrer froid précédemment. Il se voyait se rapprocher de la jeune femme depuis cette petite « mission » qu’ils avaient fait ensemble, depuis que ses mains avaient eu tout le loisir de découvrir son corps et qu’il y avait même goûté. Sauf qu’il ne devait pas prendre autant de plaisir à ce rapprochement, il ne devait le faire que pour le bien de la demande de Dean. L’homme attendait de sa part qu’il engrosse une femme (une sorcière plus précisément), il avait donc porté son dévolu sur Electre, ne se doutant pas qu’il prendrait bien plus de plaisir qu’il ne le devrait à cet acte. Il n’avait pas besoin de se forcer, pour qu’ils arrivent à cet instant. Et ce fut même avec une impatience certaine qu’il accéléra un peu le mouvement. Le fait qu’il ne se préoccupe pas vraiment de mettre un bazar monstre dans le laboratoire était bien la preuve qu’il ne parvenait pas vraiment à être lui-même quand il était en sa compagnie.

Leurs lèvres s’étaient donc jointe avant que leurs corps ne fassent plus qu’un, de nouveau. Leurs mouvements se synchronisèrent pour danser au même rythme, dans ce va-et-vient qui savait perturber les sens du sorcier. Ses lèvres ne quittaient pas celle de sa belle partenaire – même quand elle s’amusait les mordre, surtout pas, il adorait ça en fait – et Julian ne se retenait pas de caresser avidement son corps. Les mouvements de leurs corps s’accélérèrent petit-à-petit, au fur et à mesure que ce plaisir intense qu’il ressentait augmentait. Rapidement, Julian fut bien incapable de contenir plus les râles de plaisir qui sortaient de sa bouche. Encore une fois, il voulait bien croire être capable de résister, mais ce n’était pas du tout le cas. Parce qu’elle lui faisait un effet incroyable. Les positions s’enchainèrent à un rythme soutenu, les mouvements de leurs corps augmentant encore et encore, amenant doucement le plaisir proche de l’extase. Julian se laissait simplement porter par l’instant, oubliant même complètement la vraie raison de ce rapprochement et le but de cette union, profitant encore et encore. Il profitait évidemment bien trop de tout ça, mais au point où il en était de toute façon. Après tout, le sorcier avait beau avoir un orgueil démesuré, il restait un homme et comme tout homme, il pouvait difficilement contrer certain besoin purement physique. Tant que cela ne restait qu’au physique, ça ne pouvait pas aller plus loin.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 546

Message#Sujet: Re: En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction [pv Julian :3]   Dim 21 Fév - 14:17


En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction
E

lectre n'était pas novice dans ce domaine qu'elle ne manquait pas de perfectionner en compagnie de Julian, mais elle devait quand même reconnaître que peu d'autres avant lui avait su lui arriver à la cheville. Il y avait en lui une fougue et une animalité qui faisaient parfaitement écho aux siennes, et il savait lui procurer du plaisir sans même avoir à s'y appliquer, comme s'il connaissait déjà son corps par cœur, avec ce supplément d'excitation non négligeable. La situation dans laquelle ils se trouvaient, la conversation qu'ils venaient d'avoir. L'écho de ses gémissements incontrôlables et incontrôlés se répétaient sur les parois de la caverne. On faisait clairement plus discret, mais elle s'en foutait. L'endroit ajouter sans l'ombre d'un doute aux sensations délicieuses qu'elle éprouvait si bien. Et par ailleurs, ils ne furent à aucun moment dérangés tandis que leurs corps se mêlaient en une danse harmonieuse et lascive, tandis que les positions s'enchaînaient, chacune d'elle amplifiant un sentiment de jouissance déjà largement éprouvé, l'emmenant peu à peu vers les combles d'une extase qu'elle laissa éclater sans retenue dans un ultime sursaut de plaisir, dans un denier cri de jouissance.

Elle mit quelques minutes à se relever, encore un peu étourdie par l'effort et le plaisir. Reprenant son souffle, elle partie en quête de ses vêtements qu'elle renfila une fois tous récupérés, considérant du regard le bordel monstrueux qu'ils venaient de faire sur cette table qui avait servi à des formes d'expérience qu'elle n'avait peut-être jamais connu jusqu'alors. Un sourire en coin se déposa sur ses lèvres, c'était si loin de ressembler au plan de travail parfaitement ordonné que cela avait été quelques instants plus tôt. Electre préférait cela, elle avait toujours préféré le chaos à ce qui est parfaitement ordonné et structuré. Cela risquait fort de lui jouer des tours dans l'avenir, d'ailleurs.

-Il va vraiment falloir remettre de l'ordre dans tout ça.
affirma-t-elle d'un ton amusé tout en regardant Julian droit dans les yeux, des yeux qui pétillaient d'une certaine malice. Je ne te connaissais pas si... chaotique. Elle se mordilla légèrement la lèvre inférieur. Je préfère ça.

Bien que relativement à contrecœur, elle s'appliqua tout de même à remettre les fioles à leur place, ce n'est pas tout, mais elle ne tenait pas non plus particulièrement à se  griller auprès du Sorcier, même si elle n'avait rien contre le fait de prendre des risques, loin s'en faut.

-J'espère que tu ne comptes plus me refaire le coup de me garder à distance après ça.
ajouta-t-elle sans perdre son sourire. Sinon j'ai d'autres atouts dans ma manche que je serais ravie d'utiliser sur toi. Mais tous les deux on sait comment ça finira, de toute manière.

Où était le mal à prendre du bon temps, après tout ? Electre n'en voyait aucun. C'était même là sa philosophie de vie, et elle n'avait pas la moindre intention d'en changer.

code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 507

Message#Sujet: Re: En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction [pv Julian :3]   Sam 27 Fév - 17:02

Electre & Julian
En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction.
Julian avait attendu d’avoir pleinement repris son souffle avant de se relever, après l’exercice physique qu’il venait de faire en compagnie d’Electre. La fougue de leurs actes n’avait pas tardé à faire apparaître l’extase. Le sorcier pouvait difficilement affirmer qu’il n’avait pas apprécié cet instant en compagnie de sa partenaire, même si fierté oblige, il ne le criait pas sur tous les toits. Il ne dit pas un mot d’ailleurs, avant de récupérer à son tour ses habits pour recouvrir son corps. Ils avaient quand même eu énormément de chance que personne ne soit arrivé à cet instant dans la grotte, les trouvant donc dans une position plus que délicate. Il y songeait maintenant, en effet, preuve en était qu’il perdait complètement la tête quand il se trouvait en compagnie d’Electre et que la tension était si forte. S’il fallait une autre preuve à cela, il suffisait de voir le capharnaüm qu’ils avaient mis sur la table d’expérience. Cela ne lui ressemblait pas en effet, Electre pouvait l’affirmer sans difficulté. Ca l’agaçait d’ailleurs de voir un bordel de ce genre, mais il ne pouvait pas vraiment mettre la responsabilité sur quelqu’un d’autre. Quoi que le reprocher à la sorcière c’était tentant quand même, surtout quand il la voyait se jouer de lui en affirmant qu’elle aimait le voir plus chaotique. Il voyait dans son regard une lueur malicieuse. Sans détourner ses yeux, il prit doucement la parole, un sourire en coin.

« Je ne le suis pas d’habitude. »

Ce qui était une nouvelle preuve qu’elle le perturbait plus que de raison. Il n’était pas vraiment lui-même quand il se trouvait en sa compagnie, il n’avait donc pas besoin d’expliquer plus pourquoi il s’était montré si froid à son arrivée. Même s’il ne regrettait pas pour autant qu’elle ait réussi à briser la glace. Elle le rendrait en prime plus que contradictoire. Julian s’afféra donc à ranger les différents éléments sur la table d’expérience. Il se pencha sur une fiole brisée, son liquide s’était répandu sur le sol. Il poussa un long soupir, avant de prononcer quelques mots plus pour lui-même.

« J’avais mis des jours à préparer ça. »

Il releva son regard vers Electre, qui lui affirmait à présent qu’elle espérait qu’il n’allait plus lui refaire le coup de la distance après ça. Julian ne put s’empêcher de sourire à sa remarque, plus encore quand elle mentionnait les nombreux atouts encore à disposition dans sa manche. Effectivement, ils savaient tous les deux comment les choses allaient se terminer entre eux. Comme cela venait d’arriver, il pouvait difficilement résister à une « agression » de la part de la jeune sorcière. Il n’y avait sans doute rien de mal à s’amuser un peu, mais en même temps il devait bien maximiser les chances pour ce que Dean lui avait demandé.

« Je ne sais pas trop. »
Dit-il alors, son sourire s’agrandissant. « En même temps, si ça te pousser à me montrer de quoi tu es capables, je vais peut-être recommencer. »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 546

Message#Sujet: Re: En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction [pv Julian :3]   Sam 27 Fév - 17:25


En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction
U

n sourire s'esquissa sur les lèvres d'Electre quand Julian affirma que, d'ordinaire, il ne se montrait pas si chaotique, si désordonné. Ça ne faisait, en soi, pas partie de ce tempérament. La jeune femme mentirait si elle affirmait ne pas être peu fière de ce qu'elle pouvait animer de bestialité chez son interlocuteur. Elle devait reconnaître qu'être à même de révéler chez son interlocuteur un tempérament aux antipodes de celui dont il avait l'habitude était tout sauf pour lui déplaire. Elle en éprouvait même un certain orgueil. Elle voulait bien croire, et de plus en plus, qu'elle le perturbait, oui, mais en même temps, la réciproque ne manquait pas d'être vraie également. Elle n'avait pas vraiment de scrupule ou de pudeur à céder à ses envies charnelles, mais rares étaient ceux qui savaient lui en inspirer autant. Les hommes (et les femmes, pour les quelques expériences qu'elle avait pu avoir avec ces demoiselles) la laissaient rapidement, un usage suffisait à se faire une idée de l'étendue de leurs talents, et déjà, elle s'ennuyait. Ils n'y en avait eu qu'un pour lui faire changer d'opinion sur la question (Dareios, bien sûr), ils étaient à présent deux. Et en ce sens, elle devait bien reconnaître que le tournant que prenait leur relation, s'il était tout sauf désagréable et l'amusait beaucoup, avait de quoi la décontenancer, elle aussi. Son sourire s'élargit un peu quand il se plaignit de cette fiole brisée, un travail qu'il avait consenti à gâcher pour quelques minutes de plaisir avec elle, forcément, ça faisait du bien à l'égo. Ceci dit, ils auraient pu faire plus de dégâts que ça, tout se rangeait assez rapidement, c'était presque décevant.

-Ça risque de m'ennuyer, à la longue.
affirma-t-elle, soutenant le regard de Julian, quand ce dernier lui fit remarquer qu'il y gagnerait sans doute à se comporter froidement avec elle si elle lui révélait en contrepartie l'étendue de ses talents. Je pourrais bien décider d'inverser les rôles. affirma-t-elle alors. Je suis sûre que tu as encore plus d'un talent caché à me faire découvrir.

Oui, elle en était convaincue, et elle souhaitait d'autant plus voir arriver la prochaine fois. Car leur mots ne les intimaient-ils pas mutuellement, sans trop en dire, de devenir des amants réguliers ? Il lui semblait bien que oui. Et pourquoi pas, après tout ? À quoi bon s'en priver puisqu'ils savaient si bien se prouver l'un à l'autre qu'ils étaient infiniment compatibles, tous les deux. Au point que ne pas en profiter relèverait du pur et simple gâchis, rien moins que cela. Electre ne cherchait pas de complications, n'imposait aucune obligation, elle se contentait de faire comme elle le faisait toujours. En grande hédoniste, elle sautait sur le moindre prétexte de savourer l'instant présent, et Julian avait le don particulier de rendre l'instant présent ce qu'il y a de plus agréable et savoureux, c'est un fait certain.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 507

Message#Sujet: Re: En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction [pv Julian :3]   Dim 6 Mar - 16:03

Electre & Julian
En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction.
Cette conversation prenait des allures d’engagement, c’était particulier. Julian n’était pas contre profiter de la chair d’autrui, mais ça avait souvent le don de l’ennuyer. Ce qui n’était pas le cas avec Electre, il fallait bien l’avouer. La jeune femme lui avait prouvé, à l’instant, qu’elle avait plus d’un tour dans son sac et qu’elle avait de nombreux talents. Comme le sorcier venait de l’affirmer, il n’était pas vraiment contre la voir déployer de nouveau ses talents afin de le faire céder – même s’ils savaient tous les deux qu’il ne pouvait pas faire autrement que céder – si jamais il se montrait de nouveau un peu distant. Julian aimait bien se faire désirer après tout. Electre le perturbait plus qu’il ne le faudrait – preuve en était de ce chaos qu’ils avaient mis tous les deux dans les potions – mais Julian osait croire qu’il avait quand même une certaine influence sur la sorcière. Si elle avait été indifférente à ses charmes (et il pensait en avoir énormément), elle n’aurait pas cherché à le détourner de sa froideur de son arrivée, elle n’aurait pas eu envie de le dérider à ce point. Elle ne se serait pas donné autant de mal et Julian aimait ça. Même s’il savait parfaitement qu’il ne pouvait pas trop jouer avec le feu. Finalement, il connaissait peu Electre, mais il avait quand même réussi à la cerner sur certain détail. La jeune sorcière ne se prenait pas la tête plus qu’elle ne le voulait, elle agissait impulsivement. Cela serait quand même dommage que Julian la pousse à bout au point qu’elle arrête de chercher à… jouer avec lui. Pour ce que Dean lui avait demandé de faire évidemment, pas autre chose.

« Peut-être, je ne sais pas. »
Répondit-il dans un sourire en coin, sans détourner son regard de celui d’Electre. Il devait bien avouer, même s’il ne le dirait pas à haute voix, qu’il serait sans doute particulièrement frustré si jamais la jeune femme décidait vraiment d’inverser les rôles. Mais comme il savait qu’il pouvait difficilement résister à la tentation, il espérait que ça soit de même pour la jeune femme. « Nous verrons bien la prochaine fois alors ? »

Ajouta-t-il, comme une manière de conclure un accord qu’ils n’avaient pas vraiment prononcé. Ils s’étaient contentés de parler à demi-mot, mais leurs intentions semblaient quand même assez claires. Ils deviendraient des amants réguliers, pour la simple et bonne raison de profiter pleinement de la vie. Se faire plaisir en plus du travail, ça n’était pas si mal quand même. Le jeune sorcier avait peut-être un peu trop de mal à lâcher prise, même s’il semblait évident qu’Electre savait le chambouler. Ils avaient mis un bazar pas possible dans la table d’expérience, même s’ils n’avaient pas mis longtemps à tout remettre en place. Du moins, pour ce qui était rattrapable. Le sorcier avait perdu, dans la manœuvre, une potion sur laquelle il travaillait depuis plusieurs jours maintenant. Il n’allait pas avoir d’autre choix que tout reprendre depuis le début. Mais il ne regrettait pas non… pas du tout.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 546

Message#Sujet: Re: En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction [pv Julian :3]   Dim 6 Mar - 16:30


En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction
L

a prochaine fois... C'était des mots que la jeune femme n'aimait pas entendre, d'habitude du moins, parce qu'elle n'était pas de ces personnes qui apprécient de planifier quoi que ce soit. Elle détestait savoir à l'avance ce que la vie allait lui réserver, elle aimait les surprises, les imprévus... Alors oui, elle ne se projetait jamais, cueillait l'instant présent... Et se gardait bien d'avoir des amants réguliers. Il y a bien des hommes qui avait visité son lit plus d'une fois, mais elle finissait généralement par les éconduire quand ils se montraient trop insistants. Elle se lassait vite, tout simplement. Il n'y avait que Dareios qui sache ne jamais lui évoquer cette impression de profonde lassitude. Du moins, il n'y avait jamais eu que Dareios. Car tout à coup, échappés des lèvres de Julian, les mots "la prochaine fois" avaient les accents les plus agréables et séduisants du monde. Elle se surprenait elle-même de tenir à ce point de le voir devenir son amant régulier, alors qu'elle avait pensé ne jamais rien pouvoir apprécier en lui. Mais il avait su mieux que personne lui montrer ses nombreux talents, et elle aimait cet aura d'interdit, ce piment, qui accompagnait chacun de leurs échanges. Oui, pour une fois, elle savait apprécier quelque chose qui, pourtant, ressemblait de très près à un engagement. Non pas affectif, bien sûr - encore heureux - mais physique, c'est certain. Leur compatibilité dans ce domaine semblait tenir de la pure et simple alchimie, et elle n'avait pas envie de se passer de ça tout simplement pour ne pas déroger à ses convictions. Déroger à ses propres habitudes avec une habitude, n'était-ce pas déjà se laisser happé par l'imprévu ? Si. Et elle adorait ça. Electre adressa à Julian un regard des plus entendus en même temps que mutin. Oui, il y aurait une prochaine fois. Cela tenait de la plus pure évidence.

-La prochaine fois, oui.
reconnut-elle sans perdre son sourire, avant de daigner enfin focaliser pleinement son attention sur le laboratoire plutôt que sur le sorcier qui se trouvait avec elle. C'est pas tout ça mais on a du boulot ! ajouta-t-elle d'un ton amusé. Comme si c'était lui qui avait empêché l'autre de s'adonner à sa besogne... d'un autre côté, ce n'était pas faux, parce qu'il la perturbait autant que l'inverse, c'est certain.

Elle piocha donc dans les étagères ce qu'il lui fallait d'ingrédients. Elle avait le sentiment d'improviser, pour commencer, dans la mesure, tout de même, de ses connaissances en potion. Il y avait là nombre d'ingrédients et de produits auxquels elle n'avait jamais eu accès. Elle comptait bien profiter de l'opportunité qui lui était faite de s'en servir. Parce que oui, la seule présence de Julian pouvait lui suffire à faire le chemin jusqu'aux grottes, mais il n'y a pas de mal à joindre l'utile à l'agréable, après tout.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 507

Message#Sujet: Re: En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction [pv Julian :3]   Mar 5 Avr - 22:57

Electre & Julian
En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction.
La prochaine fois oui, parce qu’il était évident qu’il y aurait une prochaine fois. S’il n’y avait que du pragmatisme, Julian affirmerait simplement qu’il devait mettre le plus de chance de son côté pour parvenir à la demande de Dean. C’était qu’il ne pouvait pas trop savoir quand il fallait qu’ils se rapprochent de cette manière pour que le Sorcier obtienne le fruit de cette union. Alors, il fallait maximiser les chances et le faire régulièrement donc. Mais évidemment, il n’y avait pas que le côté pragmatique de la chose. Julian pouvait tenter de se le dire et de se le convaincre, mais au fond de lui il savait parfaitement qu’il prenait bien plus de plaisir à se rapprochement physique avec Electre qu’il ne le devrait. C’était purement physique, il ne fallait pas croire que l’affectif pouvait jouer. Julian ne pouvait pas nier avoir un minimum de respect pour la jeune sorcière, qui avait quand même des capacités intéressantes en dehors de son physique qu’il ne pouvait pas nier apprécier quand même. Mais il n’avait pas spécialement de l’affection non plus, il ne changeait pas du tout. Il était égoïste et pensait d’abord à lui, même s’il faisait passer les intérêts de Dean avant souvent. Il n’était pas du genre à s’attacher aux autres, même si le futur risquait de lui prouver le contraire. Dans le cas d’Electre, même s’il commençait à avoir du respect pour elle – ce qui était déjà énorme le concernant – il n’allait pas non plus s’attacher de trop. Mais il était évident qu’ils n’allaient pas pouvoir se contenter de ce qu’ils venaient de vivre, qu’ils allaient remettre le couvert d’autre fois. Une prochaine fois et sans doute une autre aussi, puis une autre et encore une autre.

Julian afficha un sourire en coin quand Electre confirma la prochaine fois, il aimait bien le fait qu’ils prévoient ainsi la suite des évènements. Le jeune homme n’était pas des plus doué pour apprécier les surprises, bien au contraire. Il avait un esprit structuré, il ne mettait pas les choses au hasard et il n’aimait pas ne pas avoir le contrôle. Ce qui ne manquait pas de rendre la situation avec Electre particulière, comme il n’avait pas manqué de l’affirmer en arrivant. Il aimait organiser les choses, même si parallèlement et donc en parfaite opposition, il appréciait le désordre qu’Electre savait mettre. Mais ils avaient en effet du travail sur la place. Avant que le sorcier arrive et qu’ils… se laissent déborder par leurs instincts, Electre était bel et bien en train de travailler.

« Tu ne m’as toujours pas dit sur quoi tu travaillais. » Remarqua le jeune homme, avant de terminer de ranger les derniers fioles qui ne se trouvaient plus à leurs places. Oui, il aimait l’ordre.

Parce que mine de rien, Julian était vraiment curieux de savoir sur quoi la sorcière travaillait, parce qu’il ne pouvait pas s’empêcher de se dire ce qu’elle pourrait apporter aux recherches de Dean. C’était bien pour cette raison qu’elle avait intégré le groupe après tout.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 546

Message#Sujet: Re: En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction [pv Julian :3]   Ven 8 Avr - 21:44


En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction
C'

est sûr, Electre n'avait pas pris de l'avance sur son programme en satisfaisant ses pulsions avant de songer à assouvir plutôt sa curiosité intellectuelle, loin de là, mais en même temps, la notion-même de programme éveillait en elle un sentiment d'ennui profond. La jeune femme n'avait jamais été du genre consciencieux, appliqué ou assidu. Elle avait été contrainte si longtemps à l'obéissance et à la servitude au cours de sa vie qu'elle ne voulait plus à présent que sa vie puisse lui être dictée par quoi que ce soit ou qui que ce soit, donc certainement pas par un programme qu'elle avait, par ailleurs, établi d'elle-même. D'autant que, franchement, il y avait nettement pire manière de contrarier ses plans, et elle savait que son instinct serait bien capable de la titiller et de lui suggérer de remettre le couvert (c'était assez dingue, le pouvoir d'attraction que Julian avec sur elle, mais passons, l'avantage, c'est que l'inverse n'étant pas vrai comme cela l'était pour Dareios, elle s'éviterait peut-être de sombrer dans le même piège qu'avec lui. Ou pas). Mais non, même si Julian lui inspirait beaucoup d'envie, il s'avérait que ses recherches aussi, et elle aimerait bien quand même y travailler, ne serait-ce qu'un peu, au cours de cette journée. Elle fit donc le tour des étalages, attrapant ça et là des ingrédients qui lui semblaient utiles et intéressants, les déposant au fur et à mesure sur le plan de travail, tandis que Julian le redemandait sur quoi elle travaillait. Il est vrai que, avec tout ça, elle n'avait pas vraiment pris la peine de répondre à cette question. Elle considéra un instant Julian du regard, lui adressa un sourire malicieux, pencha légèrement la tête sur le côté, comme si elle le jaugeait des yeux, cherchant à découvrir s'il était digne ou non de recueillir cette ô combien précieuse information.

- Bon, je crois que t'as bien mérité que je te réponde.
reprit-elle alors tout en baissant les yeux sur ses ingrédients, réfléchissant dans le même temps à la meilleure manière de les composer entre eux. Je travaille sur un annihilateur de sentiments. Elle releva les yeux. Une gorgée de potions, et hop, plus d'émotions, le vide, un vrai automate. C'est pas une mauvaise idée, non ?

Elle en parlait d'un ton très léger, comme si elle était parfaitement certaine du bien-fondé de ses recherches et de sa capacité à arriver à ses fins. Bon, elle l'était en soi, elle voyait nombre d'avantages à ce genre de potions, et Appers, s'il voulait se créer une petite armée de pions sans cœur, ne pouvait qu'aimer l'idée. Mais la vérité, c'est que l'opinion de Julian lui importait plus qu'elle voulait bien se montrer apte à l'admettre, malgré la façon plus que significative dont tous les deux s'étaient rapprochés.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 507

Message#Sujet: Re: En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction [pv Julian :3]   Dim 17 Avr - 11:24

Electre & Julian
En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction.
Même si Julian et Electre savaient visiblement se vider l’esprit entre eux, ils restaient quand même des sorciers devant normalement travailler sur leurs expériences. Et quand le jeune homme était arrivé dans cette grotte transformée en laboratoire, Electre était en train de travailler sur quelque chose. La sorcière n’avait pas voulu lui en dire plus avant qu’ils ne prennent le temps de faire dégénérer un peu la situation. Mais maintenant que leur petite parenthèse était fermée, il n’y avait aucun raison que le jeune homme ne se montre pas un peu curieux. Il avait bien envie de savoir sur quoi la jeune femme travaillait. C’était purement de la curiosité, parce que n’importe quelle expérience avait le don de le fasciner. Ce n’était pas pour rien sans doute que le jeune homme travaillait à ce point sur la magie, qu’il avait décidé de rejoindre les rangs de Dean Appers. Julian observa de ses grands yeux Electre, alors qu’elle penchait la tête sur le côté. Elle pouvait très bien décider de ne rien lui dire – elle n’avait aucun compte à lui rendre après tout, tant qu’elle en rendait au Sorcier – mais le jeune homme serait quand même particulièrement peiné si elle ne le faisait pas. Il était curieux et il n’aimait pas quand sa curiosité n’était pas assouvie comme il le voulait. D’une manière générale, le jeune sorcier n’appréciait pas vraiment quand il était contrarié de cette manière, quand il n’obtenait pas ce qu’il désirait. Et maintenant, tout de suite, il avait envie de savoir sur quoi la jeune sorcière travaillait.

Mais elle finit par tout lui dire, affirmant qu’il méritait bien qu’elle lui réponde. Le jeune homme était d’accord, il trouvait aussi qu’il le méritait aussi. Electre lui apprit donc qu’elle travaillait actuellement sur un annihilateur de sentiment. Une petite gorgée de la potion et les émotions s’envoleraient, tout simplement. Julian ne put s’empêcher d’afficher un sourire en coin en apprenant le terme des recherches de la jeune femme, il devait bien avouer qu’il trouvait ça quand même particulièrement intéressant. C’était grandiose même. Julian mit quelques secondes avant de réagir, ne baissant pas son regard de celui de la jeune femme.

« Impressionnant. »
Finit-il par dire, le pensant sincèrement. Au moins, il était clair qu’Electre avait de l’ambition. Ce n’était pas n’importe quelle potion, ce n’était pas n’importe quel effet et concrètement, ce n’était pas à la porte de tous. « Tu as une raison particulière de travailler sur une telle potion ? »

Est-ce qu’elle le faisait simplement pour Dean, ou est-ce qu’elle avait une raison personnelle pour travailler sur un tel effet de potion ? Le jeune homme se posait vraiment la question. D’expérience, il savait que le plus souvent les sorciers cherchaient surtout à atteindre un objectif propre. Parfois ils avaient simplement envie d’être plus puissants comme Julian, d’autre fois ils avaient des intérêts personnels comme Perséphone. Le jeune homme ne pouvait pas s’empêcher de se demander dans quelle catégorie Electre se trouvait. Il n’y avait pas que sur le plan horizontal que la jeune femme savait le surprendre et l’intéresser.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 546

Message#Sujet: Re: En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction [pv Julian :3]   Dim 17 Avr - 12:44


En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction
E

lectre ne put s'empêcher d'adresser à Julian un sourire empreint de fierté quand le jeune homme qualifia ses expériences, je cite, d'impressionnantes. Electre était du même avis (sans humilité aucune), elle n'était pas peu fière de son initiative, qui lui était venue, d'ailleurs, assez naturellement. Bon, les activités principales du Sorcier avaient quelque peu aiguillé son champ d'expérimentation. Ce dernier tentait d'extraire l'essence magique même des créatures. Et s'il y avait bien une autre essence qu'il pouvait être utile d'extraire de n'importe quel être vivant, c'était bien les sentiments. Ils étaient un frein à tout, Electre était la première à le concéder (sans avoir jamais vraiment su y faire abstraction néanmoins, preuve en était de son frère... ou encore de l'attachement qu'elle sentait poindre vis-à-vis de Julian, et qu'elle devrait sans doute taire tout de suite avant qu'il ne devienne bien trop envahissant), et ils étaient en même temps un moteur puissant et dangereux. Oui, cette potion avait, aux yeux de la jeune sorcière, plus d'un intérêt, et elle appréciait que Julian le reconnaisse et approuve son initiative. Bon, encore fallait-il qu'elle parvienne à ses fins. Pour le moment, autant dire que ce n'était pas gagné. Pas gagné du tout. Ce n'était pas une entreprise des plus simple, et cela prendrait forcément un certain temps, mais si le résultat finissait par être à la hauteur de ce qu'elle envisageait, alors, les perspectives que cela pouvait ouvrir étaient assez grandioses, force lui était de l'admettre (en toute humilité, une fois encore, cela va sans dire).

-La beauté du geste ?
suggéra-t-elle en guise de motif à son expérience, le tout dans un fin sourire amusé. Le fait est qu'elle n'avait pas de motif personnel à la création de cette potion (mais cela pourrait bien finir par arriver plus tôt qu'elle ne serait capable de l'imaginer, néanmoins... alors, s'arracher à ses propres sentiments ne lui ferait sans doute pas de mal). Et que le Sorcier ne lui en avait pas demandé la conception non plus. Elle avait juste soumis l'idée à Dean Appers, et il l'avait approuvé. Et elle, elle trouvait le challenge des plus intéressants. Je dis pas que je m'en servirais pas un jour, si l'occasion doit se présenter, mais en vrai, j'aime juste me lancer des défis. Et ce défi-là était particulièrement alléchant. Joueuse comme l'était Electre, ce n'était effectivement pas des plus surprenant. La preuve, elle se plaisait tant est si bien à ce genre de petit jeu qu'elle ne savait plus trop où elle en était à l'heure actuelle, ou encore le camp dans lequel elle se trouvait. Et elle ne s'en inquiétait pas. Elle trouvait ça drôle. Tu veux y travailler avec moi ?

Elle devait reconnaître que si elle pouvait retirer à elle-seule les mérites de ses expériences, elle ne serait pas contre l'idée de les avoir pour prétextes afin de passer ce temps supplémentaire avec Julian.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 507

Message#Sujet: Re: En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction [pv Julian :3]   Mer 18 Mai - 10:06

Electre & Julian
En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction.
Julian était impressionné effectivement par l’initiative de la jeune femme. Le sorcier était assez avare en compliment, sauf quand cela pouvait lui servir, mais il était sincèrement impressionné par l’initiative de la sorcière. Electre avait eu une bonne idée en cherchant à annihiler les sentiments. Evidemment, Julian ne pouvait pas s’empêcher de se demander si elle avait une raison particulière pour faire cette potion. D’expérience, Julian savait qu’il y avait souvent un intérêt dans les travaux des sorciers. Une envie de devenir plus puissant par exemple, que tout sorcier digne de ce nom aux yeux de Julian devait posséder. Une envie de libérer quelqu’un de son âme sœur. Julian se demandait donc si Electre le cherchait donc pas à perdre ses sentiments, même s’il trouverait quand même ça un peu étonnant. Elle ne semblait pas être le genre de jeune femme à se laisser envahir par ces derniers, ce qui ne pouvait que le rendre plus curieux encore. Mais Electre se contenta simplement de lui répondre qu’elle faisait ça juste pour la beauté du geste. Ca rejoignait donc l’envie de devenir puissant, de dépasser les limites de la magie. Sa réflexion lui tira un sourire, il aimait ça vraiment. Electre n’était cependant pas à l’abri de s’en servir un jour, mais pour l’instant elle n’en avait pas l’intérêt. Au moins, c’était utile d’avoir ce genre de potion dans son panel. Et le défi était vraiment grand. Parce qu’il était évident que cette potion n’allait pas se fabriquer d’un seul coup de main, elle allait devoir énormément travailler dessus et ça allait demander énormément de temps. Le sourire du sorcier s’agrandit quand elle lui proposa de travailler avec elle.

« C’est tentant je t’avoue. » Outre le fait que l’expérience était intéressante et Julian appréciait vraiment de pouvoir collaborer au dépassement des limites actuels de leur pouvoirs, il ne pouvait pas nier qu’il voyait aussi un intérêt agréable de passer plus de temps en compagnie d’Electre. Même s’ils savaient parfaitement comment les choses avaient tendances à tourner quand ils se retrouvaient ensemble. Ce qui n’était pas forcément productif en fait. « Je t’aiderais quand j’en aurais finis avec ma cousine si tu veux. »

En soit, Julian aurait très bien pu faire les deux en même temps. Mais la potion de Perséphone touchait presque au but, ils avaient encore besoin de temps pour la finaliser et Julian préférait s’y concentrer pleinement afin d’en terminer rapidement. Parce qu’il attendait avec impatience de pouvoir passer à l’étape suivante, ne se rendant pas compte que le petit-ami de la jeune sorcière allait grandement l’aider dans ses projets pour sa cousine. Si les journées étaient plus longues et que par moment Julian n’était pas forcé de se reposer, il n’aurait aucune limite, mais pour l’instant il valait mieux qu’il concentrer son attention sur Perséphone et son envie de se débarrasser de l’âme sœur de celui qu’elle aimait. Mais une fois qu’il en aurait terminé avec cette potion, il allait avoir beaucoup plus de temps libre.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 546

Message#Sujet: Re: En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction [pv Julian :3]   Mer 18 Mai - 19:45


En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction
E

lectre était une débrouillarde, une indépendante, elle n'attendait jamais après l'aide de qui que ce soit pour faire ce dont elle avait envie, comme elle en avait envie (ce pourquoi elle appréciait relativement mal les directives et était pour le moment rassurée de voir que Dean Appers n'avait pas jugé utile de lui donner d'ordres directement), au moment où elle en avait l'envie. Elle n'avait pas spécialement besoin de l'aide de Julian pour aboutir à son projet... Ou du moins si, ce ne serait pas un mal qu'elle fasse appel à un sorcier plus expérimenté qu'elle, mais sa fierté naturelle l'aurait plus certainement poussée à mener ses petites expériences toute seule, à gérer sans l'aide de quiconque. Si elle avait proposé à Julian de l'aider, ce n'était pas tant qu'elle comptait après ses lumières que parce qu'elle ne pouvait nier en rien le fait qu'elle apprécierait grandement de se donner ce prétexte pour passer un peu plus de temps en sa compagnie. C'était sûrement dangereux de sa part, au final... parce qu'au-delà de l'entente physique qu'elle ne pouvait que se découvrir avec Julian, elle commençait à discerner une proximité émotive qu'elle ferait certainement mieux de taire avant que celle-ci ne dégénère. Mais c'était plus fort qu'elle. Pour des moments comme ceux qu'ils venaient de partager à l'instant, elle voulait bien, et à n'importe quel moment, encourager le prétexte qu'elle venait de donner au sorcier de passer plus de temps ensemble (parce que pour ce qui était de bosser efficacement ensemble, ça restait à voir, ils n'étaient clairement pas productifs en présence l'un de l'autre). Julian sembla accepter sa proposition, d'ailleurs, même s'il devait d'abord se charger de sa cousine, la petite niaise qui n'avait d'Enjolras que le nom, et dont on pouvait difficilement croire qu'elle partageait le sang de son cousin.

-Bon, dépêches-toi de te débarrasser de tes histoires de famille, alors.
Elle savait que son interlocuteur bossait sur un projet avec Perséphone, mais elle n'en connaissait pas la nature. Elle était curieuse de savoir, au fond, mais elle refusait de poser la question, le tout pour donner moins d'importance à ce sur quoi il travaillait que ce ne devait en avoir en réalité. Je suis sûre que sa façon de mener ses expériences est bien moins... ludique, que la mienne. ajouta-t-elle dans un sourire en coin, le regard pétillant de malice. Et puis, je risque d'avoir fini avant que tu n'interviennes, sinon.

Ça, elle n'y croyait bien, elle savait parfaitement que ce genre d'entreprise prenait du temps, et qu'il faudrait qu'elle prenne son mal en patience avant de réellement aboutir à un résultat qu'elle puisse trouver digne de ce nom, mais il était bien trop tentant d'ajouter du piment et du challenge à la situation. C'était plus ou moins sa spécialité, d'ailleurs.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction [pv Julian :3]   

Revenir en haut Aller en bas
 
En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction [pv Julian :3]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» En chimie, il faut deux corps pour avoir une réaction [pv Julian :3]
» [FB] Deux tueurs pour une victime. Mais qui remplira sa mission?
» L'amitié est une âme en deux corps (PV: Jok' )
» serveuse agressée par un RAMADIEN pour avoir servi de l'alcool...
» "L’amitié, c’est un seul esprit dans deux corps." [Pv. Calypso]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Reste du monde :: Montagnes :: Grottes-