Partagez | 
 

 La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité (Andrew)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 714

Message#Sujet: La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité (Andrew)   Dim 16 Aoû - 12:08

Andrew & Leopold
La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité
Tout c’était passé tellement vie, incroyablement vite. Leopold peinait encore à retrouver ses esprits, il ne savait même s’il avait envie de les retrouver en fait. Il se trouvait encore dans cette cave, qui n’était maintenant plus prise dans les flammes. Ces dernière s’étaient arrêtées d’elle-même, Leopold se doutait de comment elles s’étaient arrêtées de cette manière. Cela n’avait rien de naturel, c’était sans nul doute de la magie de ces myrihandes. Est-ce que ça changeait quelque chose à la situation ? Non… absolument rien. Ca ne changeait rien à la situation. Jamais Leopold n’aurait pu imaginer que cette soirée allait tournée comme ça. Alors qu’il avait été si heureux de retrouver celle qu’il pensait être sa femme, alors qu’il avait cru que ces derniers moments de cauchemars étaient enfin terminés, il avait été écrasé au sol. Complètement écrasé et réduit en poussière. Jamais Leopold n’aurait pu croire qu’elle avait agi de cette manière, qu’elle avait pu faire toutes ces choses. Elle avait épousé son âme sœur avant de venir à leur noce, elle s’était clairement foutue de sa gueule. Et les mots qu’elle lui avait dits résonnaient encore dans son esprit. Elle ne l’avait jamais aimé et elle l’avait manipulé. Léo avait vraiment le sentiment de vivre le pire cauchemar de sa vie, comme si tout était en train de s’écrouler autour de lui. C’était pire encore que quand il avait découvert que son père était mort, que Jane en était en partie responsable. Tous ces moments avec elle, ce n’était donc que de la mascarade ? Il ne savait vraiment plus quoi penser, il ne parvenait pas à se dire que tout n’avait été que manipulation. Mais en même temps, il ne pouvait pas non plus oublier le fait qu’elle était enceinte de Baker et qu’elle lui avait bel et bien dit qu’elle s’était servi de lui.

« Tu avais raison… » Finit-il par admettre au bout d’un long moment de silence, s’adressant à l’autre âme se trouvant dans cette cave. Même s’il était encore sous le coup de ce sort du Sorcier (sans le savoir bien sûr), il aurait prononcé quand même ces mots. Parce que Leopold se rendait bien compte de l’idiot qu’il avait été ces derniers temps. On l’avait mis en garde contre celle qu’il avait cru être sa femme et qui ne l’était pas du tout, il s’était contenté de n’écouter personne et il avait continué de croire en cet amour de Jane. « Je suis désolé. »

Il l’était vraiment, parce qu’il se rendait compte qu’il aurait dû écouter son meilleur ami au lieu de croire en cette histoire. Il avait donné toute sa confiance à Jane et il avait perdu tous ses proches à cause d’elle. Et pourquoi ? Pour finir enfermé dans cette cave, après qu’elle se soit enfuit avec son âme sœur. Si seulement Léo avait écouté son meilleur ami quand il le mettait en garde, si seulement il avait ouvert les yeux avant cette soirée. Et dire qu’il s’était inquiété comme jamais de sa disparition, finalement elle avait mérité son sort…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 870

Message#Sujet: Re: La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité (Andrew)   Lun 17 Aoû - 22:19


La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité
L

es choses n'auraient pas dû se dérouler comme cela. Andrew, autant que tous les autres, s'était complètement laissé dépasser par la situation. Jamais il ne se serait imaginé révéler à Léo qu'il maintenait sa femme captive dans sa cave, même si, apparemment, elle n'était même pas sa femme (non mais quelle garce)... Jamais il ne se serait imaginé cette confrontation, et pas non plus qu'elle trouverait une telle issue. Le jeune homme observait désormais l'étendue des dégâts, de ce que l'obscurité lui en laissait voir, du moins : les lieux étaient calcinés. Son père allait certainement le tuer. Autant pour avoir détruit cette pièce indirectement que pour avoir eu les deux myrihandes du feu à sa portée et les laissait filer. Finalement, il aurait dû écouter Aaron. Qu'importe qu'elle soit enceinte, Jane Hardwick méritait plus que quiconque de mourir... Au moment où son meilleur ami (était-il en train de le redevenir ?) lui avait demandé de l'assassiner, il n'avait pas hésité une seule seconde. Ses beaux principes n'avaient plus la moindre raison d'avoir encore une quelconque valeur en la circonstance, et puis, leurs vies étaient en jeu... Au final, personne n'était mort. Hardwick, au nom d'il ne savait quelle raison, avait décidé de stopper l'incendie... Il ne l'en remercierait jamais, évidemment, il n'empêche que sans cela, il était fort probable que les flammes auraient eu raison d'eux deux à l'heure actuelle. Au lieu de cela, ils étaient en vie, bel et bien en vie... et sous le choc. Un silence pensant s'était installé après le départ des deux créatures, ce fut finalement Léo qui le brisa.

Combien de fois le chasseur avait-il espéré entendre son interlocuteur prononcer ces mots ? Il ne pourrait même pas les compter. Mais il n'arrivait pour autant pas complètement à se réjouir des excuses que Léo lui présentait. Parce qu'il savait bien que le jeune homme souffrait, comme l'on souffre quand le voile de nos illusions se lève et nous confronte à la plus cruelle des réalités. Il aurait voulu qu'il n'ait jamais à vivre cela en premier lieu... Mais au moins, à présent, il savait qu'Andrew n'avait jamais agi que dans son intérêt depuis le  tout début. Il n'avait pu empêcher la situation de s'envenimer autant, mais au moins, Léo était à présent libéré du joug d'Hardwick, il était libre, et Andrew comptait bien être à ses côtés pour le soutenir, jusqu'à ce qu'il daigne s'en rendre compte.

-Ne le sois pas.
dit-il doucement. Je ne voulais pas que les choses se passent de cette manière... Même s'il n'y avait sans doute pas de manière douce pour ce genre de situation. Je te promets qu'elle va payer, Léo. Ils vont payer tous les deux.

Il n'avait pas besoin de ce prétexte pour compter les assassiner. Mais les ajouter à son tableau de chasse devenait au sommet de sa liste de priorités. Ces créatures étaient les plus perfides dont le chasseur ait jamais croisé le chemin, ils paieraient en conséquence. Et l'hypothétique rejeton d'Hardwick ne ferait pas obstacle à sa détermination, cette fois.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 714

Message#Sujet: Re: La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité (Andrew)   Ven 28 Aoû - 10:18

Andrew & Leopold
La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité
Leopold était vraiment désolé, ce n’était pas des paroles en l’air qu’il était en train de prononcer. Il s’en voulait de ne pas avoir cru Andrew quand ce dernier l’avait mis en garde contre celle qu’il pensait être sa femme. Comment aurait-il pu le croire cependant ? Il l’aimait (et encore maintenant il l’aimait, sinon il ne souffrirait pas autant de ce qui venait de se passer), il n’aurait pas pu imaginer qu’elle soit capable d’une telle chose. Il pensait qu’ils avaient des problèmes comme dans tous les couples, mais que ça n’allait quand même pas aussi loin. Mais visiblement, puisqu’elle le lui avait dit, Jane s’était contentée de se jouer de lui sans aucun scrupule et Leopold n’y avait vu que du feu. Il regrettait à présent de s’être mis à dos toutes les personnes qu’il aimait, pour elle. Léo avait perdu sa meilleure amie, son meilleur ami, pour une fille qui n’avait même pas pris la peine d’être sincère en l’épousant. Franchement, le jeune homme se serait bien passé de ce mariage finalement. Malheureusement, il ne pouvait pas revenir en arrière et changer le passé. Il s’était fait avoir en beauté et il n’avait plus que ses yeux pour pleurer. Quoi qu’avec un peu de chance, il allait quand même pouvoir retrouver un peu de ce qu’il avait perdu. Il appréciait cette douceur qu’Andrew utilisait pour lui parler, comme quand ils n’y avaient rien pour causer du trouble entre eux. Est-ce que tout cela allait entièrement changer leur situation ? Est-ce qu’ils allaient pouvoir se retrouver comme si de rien n’était ? Leo n’en était pas certain, mais il avait quand même envie de croire que le faussée entre eux était moindre. Rien n’enlevait le fait qu’Andrew était plus que contradictoire à vouloir tuer les créatures sauf celle qu’il aimait, mais soit. Au fond, ça ne le concernait clairement plus cette histoire (même s’il continuait d’avoir des créatures comme proches).

Les choses n’auraient pas dû se passer de cette manière, mais c’était le cas. Tant pis, ils n’y pouvaient plus rien de toute façon. Leopold souffrait, mais il était quand même soulagé de connaitre la vérité. Il se demandait même comment il avait pu se leurrer pendant tout ce temps. N’y avait-il pas eu des signes ? Il n’en savait rien, mais il ne pouvait pas s’empêcher de se dire qu’au moins il savait maintenant. Même s’il avait le sentiment qu’on venait de lui arracher le cœur au fer chaud et qu’il n’allait jamais pouvoir se relever. Leopold ne savait même pas s’il avait envie de se venger. Quand il entendit Andrew dire qu’ils allaient payer tous les deux pour ce qui venait de se passer, le jeune homme ne savait vraiment pas quoi en penser. Est-ce que c’était ce dont il avait envie ? Il ne savait pas trop…

« Ca va changer quoi qu’ils paient hein ? »
Demanda-t-il doucement, sans aucune once de reproche dans le ton de sa voix. Il se contentait de parler d’un ton las, comme s’il avait perdu toute l’énergie qu’il était capable d’avoir. « Ca n’effacera rien… »

Non pas que Léo n’avait pas envie de les voir souffrir autant qu’il souffrait à présent (il avait été sincère en affirmant à Andrew de les tuer), mais il se rendait bien compte que ça n’allait pas lui enlever la peine qu’il ressentait maintenant. Ca n’allait rien changer du tout.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 870

Message#Sujet: Re: La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité (Andrew)   Sam 29 Aoû - 18:26


La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité
L

e désarroi dans lequel Andrew trouvait son meilleur ami (pouvait-il à nouveau le qualifier en tant que tel ? Il voulait croire ? Quoi qu'il en soit, il le restait de toute manière aux yeux du chasseur) le désarçonnait et lui brisait le coeur. Il l'avait soutenu dans des instants de son existence parmi les plus difficiles, comme à la mort de ses parents, par exemple, mais jamais il ne l'avait vu dans un tel état. Le Léo combattif et incisif avait laissé place à un Léo qui n'était plus que l'ombre de lui-même, qui avait baissé les bras, et ne voulait plus se battre. Andrew n'avait certainement pas l'intention de laisser faire sans rien dire. Il ne le laisserait pas se laisser abattre, il voulait, au contraire, le voir remonter la pente et voir dans ce douloureux revers de fortune l'occasion pour lui de remonter la pente et d'appréhender sa vie sur des bases on ne peut plus saines. C'est vrai, ça n'allait pas être simple, dans un premier temps, et Léo était manifestement effondré. Mais après tout, ne dit-on pas que ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ? Si, et on le disait à juste titre, Andrew voulait croire que le jeune homme s'en rendrait compte, et le plus tôt serait le mieux. Il serait là pour aider le plus rapidement possible cette prise de conscience. Ce que ça allait changer, qu'ils paient ? Eh bien, il y aurait une justice, ainsi, car aucun des deux myrihandes, autant au nom de leur nature qu'au nom de leurs actes, ne méritaient de vivre, bien au contraire. Oui, on ne pouvait pas prétendre que les blessures anciennes n'avaient pas existé, mais on pouvait tout faire pour qu'elles cicatrisent, et pour qu'il n'en reste plus qu'une marque discrète, là pour vous rappeler les épreuves endurées, et vous rappeler combien vous avez su vous réveiller.

-Peut-être que ça n'effacera rien,
admit doucement Andrew, qui ne pouvait pas prétendre non plus, et promettre qu'il suffisait qu'il le veuille, qu'il suffisait de se venger, pour qu'il puisse balayer ces horreurs d'un revers de la main. Mais il était hors de question, pour autant, qu'il s'abandonne au désespoir. Mais jamais je ne laisserai qui que ce soit te faire du mal sans obtenir réparation. ajouta-t-il d'un ton déterminé. Il avait déjà octroyé à Hardwick trop de temps pour tourner autour de son meilleur ami, trop d'occasions de réduire son coeur en miettes, et elle y avait réussi à la perfection. On va en parler posément, ajouta-t-il, d'un ton toujours emprunt de cette assurance qu'il espérait communiquer à son interlocuteur, même si, pour tout dire, cette situation l'avait un peu déstabilisé. Pour l'instant... il se rapprocha de la porte. Il faut qu'on arrive à sortir d'ici.

Et ce n'était pas gagné. La situation n'était pas désespérée, certes, mais Andrew préférait que le reste de sa famille ne découvrent pas son échec en allant les récupérer du fin fond de cette cave. Il tenta de forcer la porte, celle-ci ne céda pas. Logique, ils avaient fait en sorte qu'on ne puisse pas s'enfuir si rapidement. ils semblerait bien qu'ils soient coincés pour le moment.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 714

Message#Sujet: Re: La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité (Andrew)   Lun 31 Aoû - 11:58

Andrew & Leopold
La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité
Leopold ne savait vraiment pas s’il avait envie de voir son meilleur ami (l’était-il redevenu ?) le venger en s’en prenant aux myrihandes. Quand il lui avait demandé de les tuer, quelques minutes avant, il le pensait sincèrement. Il avait envie qu’il mette fin aux jours de ces êtres de feu, parce qu’à cause d’eux il souffrait. Mais maintenant que les choses étaient un peu tassées, qu’ils se trouvaient seul dans cette cave, il ne savait plus quoi penser. Il ne savait plus rien du tout en réalité, il était complètement perdu. Ce n’était pas la première fois que le jeune homme devait passer un moment difficile dans sa vie. Après tout, après avoir perdu son père, il avait perdu sa mère et il avait dû affronter le deuil donc. Ce n’était pas la première fois qu’il avait le sentiment de tomber au fond du gouffre, mais c’était rare qu’il se retrouve dans un tel état. C’était la première fois qu’il se sentait à ce point perdu. Parce qu’il venait, en quelques minutes, de perdre toutes les illusions qu’il avait eu jusqu’à présent. Ce n’était quand même pas rien de découvrir que la femme qu’on pensait avoir épousé, n’était en fait pas sa femme et qu’elle ne nous avait jamais aimés (même si c’était plus compliqué que ça au final). Leopold devrait normalement avoir envie de se venger, mais il ne savait vraiment plus où il en était et cela, malgré le fait qu’Andrew semblait déterminé à se venger en son nom. Mais en même temps, le chasseur avait un compte personnel à régler avec eux également, pas seulement au nom de l’humain. Leopold voulait bien croire que son ami cherchait surtout à laver son honneur, mais il n’y avait pas que cela. Et concrètement, il ne savait vraiment pas si cela allait servir à quelque chose, quoi que le chasseur puisse dire.

Ils devraient sans doute en parler oui, mais pour le moment ils avaient des choses plus urgentes à faire. Parce qu’ils étaient enfermés dans cette cave et qu’ils devaient trouver un moyen de sortir. Même si, encore une fois, Leopold ne savait pas ce dont il avait envie. A quoi bon sortir finalement ? Si c’était juste pour affronter le monde extérieur, il n’en voyait pas l’intérêt. Avec ce qui venait de se passer, Léo avait simplement envie de s’enfoncer dans un trou de petit sourie et de tenter d’oublier tous ce qu’il venait de découvrir. Le jeune homme n’avait pas prononcé un mot alors qu’Andrew s’approchait de la porte, pour tenter de la forcer. Au vu de cette dernière, il y avait peu de chance qu’ils parviennent à s’en sortir de cette manière. Après tout, c’était bien ici que les Hellsing avaient l’habitude d’enfermer leurs « proies ».

« On peut pas sortir. » Dit-il, d’un ton las qui montrait bien à quel point il avait baissé les bras. « Faut attendre que quelqu’un vienne ouvrir. »

Autant dire, l’un des membres de la famille d’Andrew. Et donc, ils allaient devoir se retrouver face à face avec eux et les conséquences de ce qui venait d’arriver. Leopold pensait les connaitre assez pour savoir que ça n’allait pas leur plaire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 870

Message#Sujet: Re: La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité (Andrew)   Lun 31 Aoû - 23:17


La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité
A

ndrew avait beau frapper des mains et des pieds, tenter de forcer la serrure, et tenter de toutes ses forces d'ouvrir la porte, celle-ci, sans surprise, lui résistait. C'était logique. Si cette sortie était si simple à forcer, Jane Hardwick se serait fait la malle depuis bien longtemps, et ce n'était pas le cas. C'était bien là le pire, dans cette situation : si sa proie avait fini par s'enfuir, c'était entièrement de sa faute, sa seule et unique faute... Il devait admettre que c'était particulièrement humiliant et frustrant que de le reconnaître, et cela lui donnait d'autant moins envie de se voir ouvrir la porte par un membre de sa famille, qui aurait tôt fait de blâmer son attitude, quand bien même il ne s'en sentait pas vraiment responsable. Il n'avait pas été lui-même, ces dernières minutes, pour ne pas dire, même, ces dernières heures... Il avait été tout bonnement incapable de résonner convenablement, il avait été tout bonnement incapable de garder sa langue dans sa poche et de ne pas apprendre la vérité à Léo alors même qu'un tel résultat était inévitable, complètement inévitable... S'ils pouvaient le comprendre... Mais comment leur faire entendre raison au sujet d'une chose qu'il ne comprenait pas lui-même ? Non, vraiment, il n'avait pas la moindre envie d'affronter leur regard et leur jugement, néanmoins, il fallait se rendre à l'évidence, son "meilleur ami" avait raison, ils étaient coincés ici tant qu'on ne venait pas leur ouvrir. Le reste des Hellsing était à la fête du village, cela risquait fort de prendre du temps... Il allait devoir faire avec.

Andrew se le serait bien épargné. Lui et Léo avaient bien des choses à se dire, tous les deux, maintenant que le dialogue semblait à nouveau possible entre eux (quoique Léo semblait en proie à un tel défaitisme que la conversation ne se dénouerait peut-être pas si aisément), mais le lieu et l'instant n'étaient pas les meilleurs qu'ils pouvaient bien espérer. Il semblait qu'ils allaient devoir faire avec quoi qu'il en soit. Soit... Il allait se prendre incessamment sous peu une volée de bois vert de la part de tous les Hellsing, mais autant oublier cela pour l'heure et se concentrer sur Léo. Léo qui avait clairement besoin de soutien. Il venait de découvrir tous les mensonges de sa prétendue épouse, il avait appris le tissu de mensonges qu'avait était sa vie jusque là, ça devait vraiment être difficile à encaisser. Andrew se sentait démuni face à la détresse du jeune homme. Il serait prêt à soulever des montagnes pour lui mais, concrètement, il ne savait pas ce qu'il pourrait bien faire pour apaiser l'âme de son interlocuteur, pour soulager son âme. Il était là, à observer en toute impuissance au spectacle de sa déchéance, et il ne savait quoi dire ou faire. Finalement, il s'essaya tout de même à prendre la parole.

-Tu pourras rester quelques jours ici, si tu veux...

Andrew se doutait fort que, pour l'heure, il était exclu que le jeune homme retourne chez son "épouse" de façade, et même s'il pourrait bien retourner dans la maison qu'il avait laissée pour vivre avec Jane, Andrew n'avait pas outre mesure envie de le laisser seul pour le moment. Il préférait, et de très loin, qu'il reste en sa compagnie pour l'heure.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 714

Message#Sujet: Re: La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité (Andrew)   Sam 26 Sep - 14:16

Andrew & Leopold
La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité
Ils étaient coincés, c’était un fait avéré. Ils ne pouvaient pas sortir de cette cave, parce que cette cave était conçue pour que ceux qui se trouvaient à l’intérieur ne puissent pas sortir. Ils allaient donc devoir attendre que quelqu’un leur ouvre la porte, sans doute un autre Hellsing (il y avait peu de chance que quelqu’un d’autre ne vienne ici). Andrew tenta encore un peu de forcer la porte, en vain. Il se rendit alors compte qu’ils n’avaient pas d’autre choix. En soit, Leopold n’en avait que faire de sortir de là ou pas. Avec ce qu’il venait d’apprendre, il n’avait envie de rien en dehors de s’allonger quelque part et d’arrêter de penser. Ce qui n’était clairement pas prêt d’arriver, puisque son esprit tournait en boucle sur ce qu’il venait d’apprendre. Leopold avait encore du mal à vraiment réaliser ce qui venait d’arriver, les révélations qu’il avait eues. Jane ne l’avait jamais aimé et elle ne s’était même pas vraiment mariée avec lui, comment pouvait-il surmonter ça ? Franchement, le jeune homme n’en savait vraiment rien. Alors à côté de cela, rester enfermé dans cette cave pendant peut-être des heures ne le dérangeait pas plus que cela. Même si Léo se doutait bien qu’Andrew devait angoisser de son côté. Après tout s’il se retrouvait enfermé, c’était parce qu’il s’était fait avoir par les myrihandes du feu, il avait sans doute peur de décevoir les autres membres de sa famille. Leopold connaissait assez Andrew pour savoir qu’il mettait un point d’honneur à ne pas décevoir sa famille (son père et sa tante principalement).

Enfin, dans tous les cas, ils ne pouvaient rien faire. Comme Leopold ne pouvait pas faire grand-chose contre le fait que Jane s’était moquée de lui pendant tout ce temps où il avait cru qu’il vivait un bonheur sans fin avec la femme qu’il aimait. Actuellement, ils pouvaient simplement attendre et se contenter de laisser les secondes s’écouler. Andrew reprit alors la parole, proposant à son ami de rester chez lui quelque jour. Léo n’avait pas vraiment pensé à cela en effet, il ne pouvait pas vraiment rentrer chez lui (ou plutôt chez Jane en fait). Il n’en avait aucune envie de toute façon. Il y avait toujours la maison de ses parents qui lui appartenait encore, il n’allait pas avoir beaucoup de choix que de retourner vivre là-bas.

« Je pourrais oui… » Dit-il d’un ton las qu’il risquait malheureusement de ne pas quitter pendant un long moment avec ce qui venait de se passer. « Mais je ne veux pas déranger. »

Ce n’était pas comme si Andrew vivait seul dans cette maison, il y avait toute sa famille. Il ne pouvait donc clairement pas s’imposer comme ça. Et puis, il y avait cette maison vide qui lui appartenait. Cette maison qu’il avait prêté un temps à son ami d’ailleurs pour qu’il puisse fréquenter Penny, sa créature de petite-amie. Leopold s’en voulait sincèrement en cette seconde de la crise qu’il avait pu faire au jeune homme à cause de la révélation qu’il avait eu su la nature de Penny.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 870

Message#Sujet: Re: La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité (Andrew)   Sam 26 Sep - 16:17


La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité
A

ndrew devait reconnaître trouvait un peu de soulagement dans cette situation autrement assez catastrophique. Ils étaient certes coincés ici jusqu'à ce qu'un membre de sa famille daigne leur ouvrir (ce qui ne promettait pas de se passer pour le mieux, au demeurant), et ils venaient de vivre une expérience tout ce qu'il y a de plus extrême, douloureuse et déroutante (pour Léo surtout, cela va sans dire), mais ils étaient tous les deux ensemble, et bien que le jeune homme soit encore sous le choc, il semblait prêt à lui réadresser la parole, à renouer le dialogue avec lui. Andrew aurait voulu que les circonstances soient différentes, c'est certain, mais il était tout de même heureux d'avoir ce sentiment, qu'il n'avait pas eu depuis bien longtemps, de pouvoir à nouveau considérer Léo comme son meilleur ami. Certes, cela n'avait jamais cessé d'être le cas de son côté, mais cette amitié semblait à nouveau réciproque, et il s'en sentait soulagé. À part Penny et sa famille, personne ne comptait plus à ses yeux, et il avait beaucoup souffert de leurs querelles. Andrew espérait bien qu'ils parviendraient, un jour, à retrouver leur ancienne complicité. En attendant, le jeune homme se contenterait de ce retour progressif vers lui, qui lui faisait déjà du bien. Le simple fait qu'il ne soit pas réticent à l'idée de passer quelques jours chez les Hellsing en disait long, déjà, et Andrew espérait bien que son interlocuteur allait se laisser convaincre. Car pour l'heure, il n'avait aucune envie de le laisser seul, surtout pas. Léo avait plus que jamais besoin d'être entouré, et il était convaincu que, même si le reste de sa famille le sermonnait pour avoir laissé filer Hardwick, ils ne laisseraient pas Léo dans l'embarras, il avait passé tant de temps ici depuis leur plus tendre enfance qu'il était comme de la famille. Et il devinait déjà que le reste des Hellsing serait ravi de voir le jeune homme désillusionné par sa créature d'épouse. Qui n'était pas vraiment son épouse (enfin, pas besoin de s'ennuyer avec les formalités d'un divorce, comme ça).

-Tu ne dérangera personne, Léo.
affirma-t-il très sincèrement. Tu fais partie de la famille. Et il ne pensait pas parler qu'en son seul nom, même s'il était bien sûr la personne la plus attachée au jeune homme. Il planta son regard dans celui de son interlocuteur. Laisse-moi t'aider, s'il te plaît.

Il ne pouvait pas rester sans rien, les bras croisés, faire quand il voyait son meilleur ami souffrir, c'était une certitude. Et il voulait l'aider dans la mesure de ses capacités, soit en en finissant avec Jane (qui n'allait de toute manière pas s'en sortir comme ça après l'affront qu'elle venait de leur faire), soit en lui apportant son soutien direct, en demeurant auprès de lui au sens premier du terme. Ou bien les deux. Les deux, oui.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 714

Message#Sujet: Re: La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité (Andrew)   Dim 18 Oct - 15:10

Andrew & Leopold
La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité
Leopold devait bien avouer que l’idée de passer un peu de temps chez les Hellsing était vraiment tentante. Cependant, le jeune homme n’avait aucune envie de s’imposer. Andrew ne vivait pas seul chez lui, il y avait toute cette famille. Et même si Léo aimait bien les Hellsing d’une manière générale (il les connaissait depuis qu’il était gosse après tout), il n’avait vraiment aucune envie de déranger. Il n’était bon à rien de toute façon, il se sentait déjà à l’instant incapable de faire quoi que soit. De vilaines pensées commençaient déjà à prendre forme dans son esprit, ce qui risquait de l’entraîner dans des eaux bien trop profondes. Leopold ne voulait donc vraiment pas être un poids, alors qu’il avait été le dindon de la farce. On l’avait mis en garde pourtant, Andrew le premier et le plus fortement. On l’avait prévenu que Jane n’était pas une bonne personne, même si du point de vu des Hellsing toutes les créatures étaient mauvaises. Si Leopold écoutait vraiment Andrew, il s’éloignerait de toutes les créatures qu’il y avait dans sa vie (même si c’était déjà un peu le cas au final). Quoi qu’aujourd’hui, il y ait Penny dans le cœur d’Andrew, la donne avait peut-être un peu changée. Quand Andrew reprit la parole, affirmant avec une grande sincérité qu’il ne dérangerait pas, Leo afficha un léger sourire (c’était le mieux qu’il pouvait faire en cette seconde). Il fut encore plus touché quand son meilleur ami (comme il avait été bête de s’éloigner de lui, il le regrettait tellement maintenant), affirma qu’il faisait partie de la famille. Andrew ne pouvait pas plus lui faire du bien en cette seconde qu’en lui disant cela. Une famille, il n’en avait plus vraiment et pourtant il n’était pas seul. Bien au contraire, il était loin d’être seul et c’était justement dans ce moment-là qu’il avait besoin de ses proches.

Leopold, en silence, se releva et s’approcha d’Andrew. Toujours sans rien dire, il se contenta de le prendre dans ses bras, dans cette étreinte fraternelle dont il avait vraiment besoin. Il se sentait complètement perdu et il savait que ce n’était pas juste quelque jour qui allait lui permettre de se remettre de ce qui venait de se passer, mais il n’était pas seul. Le jour où il avait affirmé à Andrew qu’il ne voulait plus le voir, il avait fait la plus grosse erreur de sa vie. S’il y avait bien une personne qui serait toujours là pour lui, c’était son meilleur ami. Les larmes ne tardèrent pas à couler des yeux de Leopold, il en tremblait même.

« Tu m’as tellement manqué. »

Il avait joué son orgueilleux en décidant de ne plus avoir Andrew dans sa vie, mais la présence de son meilleur ami lui avait terriblement manqué. Leopold se rendait vraiment compte de la chance qu’il avait qu’Andrew soit encore là, qu’il souhaite encore l’aider après tout ce qu’il avait fait. Il avait le sentiment de ne vraiment pas le mériter. Cependant, il ne refuserait pas son aide, bien au contraire. C’était ce dont il avait le plus besoin en cet instant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 870

Message#Sujet: Re: La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité (Andrew)   Dim 18 Oct - 16:49


La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité
A

ndrew ne savait que faire pour venir en aide à son meilleur ami. Il n'avait pas l'intention de le laisser tomber, mais certainement pas dans un tel état de détresse. Il ne pouvait pas l'obliger à accepter la main qu'il lui tendait, après tout, il y avait encore entre eux d'anciens contentieux que le jeune homme n'avait peut-être pas envie de lui pardonner. Et il ne voulait rien brusquer. Seulement, il ne pouvait pas laisser ainsi la situation et ne pas y réagir, c'était impossible. Il guettait donc avec une certaine appréhension la réaction de Léo, craignant qu'il l'envoie sur les roses et refuse la moindre aide. Voir naître une esquisse de sourire sur son visage, même si ce n'était pas grand chose, le rassura un peu. Et il acheva de l'être quand Léo s'approcha de lui et le prit finalement dans ses bras. Andrew ferma les yeux, profita autant que possible de cette étreinte. Il n'y a pas si longtemps, le chasseur avait cru que son meilleur ami, qui ne voulait plus être considéré comme tel, ne lui adresserait plus jamais la parole, mais il entrevoyait, dans toute cette obscurité, une légère lueur d'espoir qu'il espérait pouvoir communiquer à Léo à son tour. Il n'était pas seulement son meilleur ami, il était son frère, Andrew n'exagérait rien en affirmant à son interlocuteur qu'il faisait partie de la famille. À ses yeux, c'était le cas, et il se souciait de son sort comme il pouvait se soucier de celui d'Aaron. Il avait tant craint de le perdre. Maintenant, il fallait le soutenir dans l'épreuve, et Andrew était soulagé que Léo lui en laisse le droit. Surtout alors qu'il le sentait pleurer et trembler entre ses bras. Il aurait aimé connaître une solution miraculeuse pour apaiser sa douleur.

-Tu m'as manqué aussi.
affirma Andrew avec la plus grande des sincérités en resserrant leur étreinte. C'était plus que véridique.

Il avait craint, dernièrement, de tout perdre, et s'il s'était résigné à ne se satisfaire que de Penny, qui savait remplir son monde à elle toute seule, il avait eu du mal à encaisser l'idée de rayer complètement Léo de sa vie. C'était une crainte qu'il n'avait plus à avoir à présent. Qui sait si leur amitié serait aussi solide qu'autrefois, mais Léo lui donnait une autre chance, et Andrew comptait bien la saisir. Oui, il lui avait affreusement manqué. Il desserra l'étreinte en entendant le bruit d'une porte que l'on claque. Quelqu'un venait de rentrer à l'intérieur. Andrew se raidit légèrement. Si être libéré de cette cave était une bonne chose, il n'était pas pressé, malgré tout, d'affronter le regard du Hellsing qui constaterait son échec, malgré tout, il signala sa présence. Le principal, pour le moment, c'est que Léo reste entre de bonnes mains, et tant pis si, en contrepartie, Andrew devait essuyer les pots cassés. Après tout, tout cela avait été de sa faute... Enfin, de sa faute et de celle du sortilège dont ils avaient été victimes sans s'en rendre compte.

-On est là !




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 714

Message#Sujet: Re: La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité (Andrew)   Dim 18 Oct - 22:22

Andrew & Leopold
La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité
En cet instant, Leopold se rendait vraiment compte à quel point Andrew lui avait manqué. Il avait tenté de se dire qu’il n’avait pas besoin de son frère de cœur pour survivre et pourtant, il était simplement incapable de le perdre. Il s’en voulait tellement d’avoir été aussi bête, à ce point capable de se faire avoir par Jane. Il avait perdu tellement de monde, il s’était disputé avec de nombreux proches, pour elle. Léo était vraiment soulagé qu’Andrew souhaite encore être là pour lui, qu’il veuille le soutenir - parce qu’autant dire qu’en cet instant, il avait vraiment besoin de soutient - c’était important pour lui. Et cette étreinte fraternelle qu’ils s’échangèrent en était la preuve. Leopold ne savait vraiment pas ce qu’il ferait sans le jeune homme qu’il connaissait depuis toujours (d’ailleurs, sans lui il allait faire une belle connerie), il avait plus que besoin de lui en cet instant. Il ne pouvait donc apprécier et profiter de cette main tendue qu’il lui offrait, afin de mettre vraiment un terme aux différents qu’ils pouvaient avoir. Léo avait été vraiment bête concernant Penny, cela ne lui ressemblait vraiment pas. En réalité, il était heureux que son meilleur ami soit heureux avec une femme (cela faisait au moins un).

L’étreinte qu’ils s’échangeaient se stoppa quand Andrew entendit du bruit. Leopold ne dit rien, se contente d’entendre des bruits de pas s’approcher après qu’Andrew ait appelé. Il se demandait, pendant tout ce temps, qui allait être le Hellsing qui allait ouvrir la porte. Le jeune homme ne savait pas vraiment qui il avait envie de voir, tant qu’ils pouvaient simplement partir sans être trop ennuyé. Leopold n’avait pas tellement la tête à entendre la famille Hellsing faire des reproches à Andrew. Quand la porte s’ouvrit, ce fut la tête d’Aaron que Léo vit muni d’une lanterne. Il ne savait pas vraiment si c’était lui qu’il avait envie de voir.

« Putain, c’est quoi ce bordel ? » Avant qu’Andrew le fasse, Léo prit la parole. « C’est entièrement de ma faute, j’ai complètement merdé. » Aaron ne dit rien, observant durement son frère et son ami. Léo espérait qu’il allait juste leur permettre de partir, parce qu’il avait une furieuse envie de quitter cette cave. Au bout de quelque seconde, il reprit la parole. « Vous verrez ça avec papa directement… tant que vous dites bien que j’y suis pour rien moi. »

Et sans attendre plus longtemps, Leopold se dirigea vers la porte d’un pas rapide pour la passer et monter les escaliers. Il avait vraiment besoin de prendre l’air, de sortir et de quitter définitivement cette cave (quoi qu’il aurait sans doute l’occasion d’y retourner dans le futur, mais il ne s’en sentait pas capable pour le moment). Comme il n’avait aucune envie de s’épancher sur ses soucis et sur ce qui venait de se passer avec Jane. Par chance, on ne pouvait pas dire qu’Aaron soit le plus sociable des Hellsing et il avait rapidement pris la direction de sa chambre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 870

Message#Sujet: Re: La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité (Andrew)   Lun 19 Oct - 18:21


La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité
C

e fut, au final, Aaron qui vint leur ouvrir la porte. Au fond, Andrew se sentit soulagé. Non pas qu'il apprécie de décevoir son frère, mais il supposait que sa réaction serait forcément moins virulente que ne l'aurait été celle de son père et de sa tante. Bon, il n'y couperait pas, il serait bien contraint d'accuser le sermon de son père, mais il aurait peut-être la nuit pour s'y préparer. Pour l'heure, il n'avait aucune envie de supporter ce genre de disputes. Il préférait de loin se concentrer sur Léo, qui en avait bien besoin. Léo qui prit sur lui de s'accuser de la fuite de Jane. C'était injuste. Andrew était aussi responsable que son meilleur ami pouvait bien l'être (en allant chercher plus loin, c'était plutôt le Sorcier qui était responsable de tout ce remue-ménage, mais ils n'étaient pas à même de s'en rendre compte pour le moment). Andrew lui revaudrait ça, il était hors de question que Léo s'accuse également devant son père quand celui-ci rentrerait, surtout qu'Andrew comptait bien obtenir de lui qu'il laisse son meilleur ami loger ici, aussi longtemps qu'il le faudrait pour le remettre sur pieds (ce qui pourrait donc prendre un certain temps). Aaron n'insista pas, il repartit aussi vite qu'il était venu. C'était également l'avantage dans le fait que ce soit lui qui soit tombé sur eux, il n'allait pas leur tenir la jambe des heures durant, et, évidemment, Andrew ne le tiendrait pas pour responsable de la situation, il comptait bien en assumer l'entière responsabilité. Le jeune homme suivit Léo en haut des escaliers, soulagé lui aussi d'abandonner les lieux de cet enfer. Il ne remettrait les pieds dans cette cave qu'à contrecoeur dans les temps à venir, même s'il n'aurait pas le choix. Cette soirée risquait fort de le hanter et de le perturber pour un bon moment, et il savait pourtant que ce n'était rien en comparaison de ce que devait ressentir son meilleur ami. Refermant la porte derrière lui, il se tourna vers le jeune homme.

-Tu veux boire quelque chose ? Prendre l'air ? Je peux te préparer ta chambre, si tu veux.

Tout ce que Andrew voulait pour le moment, c'était faire en sorte que Léo se sente un peu mieux, même s'il savait bien que ce n'était pas gagné d'avance. Il ne suffirait pas d'un verre, d'un bol d'air ou d'une nuit qui, dans le cas du jeune homme, serait certainement sans sommeil, pour qu'il aille mieux. Mais ce serait peut-être un début, qui sait ? De toute façon, Andrew serait bien incapable de se sentir bien tant que Léo ne le serait pas. Et il se fichait bien d'essuyer les réprimandes de son père, cette inquiétude était altérée par celle qu'il ressentait pour son meilleur ami.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 714

Message#Sujet: Re: La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité (Andrew)   Sam 7 Nov - 15:46

Andrew & Leopold
La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité
Leopold était vraiment content d’avoir quitté la cave de la demeure des Hellsing, qui avait été le lieu du chamboulement total de son existence. Il se rendait compte maintenant qu’il appréciait grandement la liberté et qu’il était heureux de quitter cette cave. Mais ça ne changeait rien à la situation. Il n’y avait personne d’autre dans la maison, Aaron était le seul de retour et ça soulageait grandement Leopold par contre. Il ne savait pas vraiment s’il allait parvenir à soutenir les regards de la famille de son meilleur ami, surtout celui de son père. Il se sentait tellement minable en cet instant précis. Mais aussi, il savait parfaitement qu’Andrew allait devoir « payer » les conséquences de cette évasion. Leopold ne regrettait pas vraiment d’avoir voulu sauver celle qu’il pensait être sa femme, au moins il connaissait la vérité maintenant. Il regrettait cependant que son meilleur ami se retrouve à avoir des soucis à cause de lui. Ce n’était pas juste, il n’y était vraiment pour rien. Est-ce qu’il avait pour autant envie de voir Jane finir de nouveau entre les griffes des chasseurs de créatures ? Le jeune homme n’en était pas vraiment sûr. Il se sentait tout bonnement perdu. Tout comme il était incapable de savoir ce qu’il voulait faire en cet instant. Andrew lui proposa plusieurs choses, boire un verre, prendre l’air, préparer sa chambre…

« J’en sais rien… »

Dit-il dans un souffle, son regard perdu dans un point du sol invisible. Il se sentait fatigué, mais le jeune homme doutait de pouvoir trouver le sommeil cette nuit et les nuits suivantes aussi d’ailleurs. Il n’aurait pas deviné il y a encore quelques heures que sa vie allait prendre un tournant de ce genre. Il devait tout remettre en cause, jusqu’à même sa propre existence. Pendant tous ces mois Jane lui avait mentit, il s’était cru marié alors que ce n’était pas le cas. Elle avait couché avec son âme sœur au point de se mettre enceinte (Jane enceinte quoi…). Ces derniers temps n’étaient qu’une pure illusion et il devait ouvrir de nouveau les yeux sur le monde, ce qui n’était vraiment pas facile. Il avait besoin de temps, c’était plus qu’évident.

« Je ne sais pas du tout ce que je dois faire. » Et en même temps, ce n’était pas non plus à Andrew de lui dire ce qu’il devait faire ou non. « T’es sûr que ça ne dérangera pas que je reste ? »

Leopold n’avait vraiment pas envie d’imposer sa présence, mais en même temps il sentait bien qu’il n’avait aucune envie de partir non plus. Même s’il ne savait pas du tout ce qu’il allait bien pouvoir faire prochainement (il découvrirait bientôt qu’il avait une folle envie de faire un tour dans le lac…), il savait bien qu’il ne voulait pas être tout seul et qu’il avait besoin de son meilleur ami.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 870

Message#Sujet: Re: La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité (Andrew)   Dim 8 Nov - 12:12


La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité
L

éo était évidemment troublé et complètement désorienté, on le serait pour moins que ça, et la situation était vraiment critique. Il était normal que, sur l'instant, le jeune homme ne sache pas ce qu'il voulait faire, au-delà même de ce qu'il devait faire, et cela pouvait tout aussi bien concerner des choix plus cruciaux comme ceux qu'ils devraient faire quand il lui faudrait retourner chez Jane récupérer ses affaires, même si Andrew doutait qu'il la trouve là-bas (ce serait trop simple et trop beau). Alors oui, même les décisions en apparence simple et anodine qui concernaient le moment présent devaient être complexes à prendre pour le jeune homme. Andrew détestait vraiment voir Léo à ce point désemparé. D'autant que lui-même ne savait guère comment faire pour l'aider. Impuissant face au désarroi de son meilleur ami, il faisait de son mieux pour se rendre utile, mais il savait ne rien avoir en son pouvoir pour apaiser immédiatement l'âme de son interlocuteur. Il n'y avait que le temps qui sache véritablement panser des plaies telles que celles-ci, et dans un cas comme celui de Léo, il allait falloir faire preuve de beaucoup de patience. Ce n'était pas une perspective qui plaisait à Andrew, bien au contraire, mais elle lui semblait vraiment inévitable. Tout ce qu'il pouvait faire pour sa part, c'était se montrer aussi patient que devrait l'être son meilleur ami, pour le soutenir au quotidien, jusqu'à ce que la situation se tasse, jusqu'à ce qu'il se sente mieux. En espérant qu'il ne s'abandonnerait pas à la dépression. Quoiqu'il était bien parti pour cela, malheureusement et manifestement.

-Évidemment que j'en suis sûr.
répondit-il quand Léo lui demanda s'il était certain que le fait qu'il reste ne dérangeait pas. Non, évidemment que ça ne dérangeait pas, au contraire. Ce serait plutôt le fait qu'il décide de s'en aller qui le dérangerait, à ce stade. Andrew comptait bien être présent pour Léo, et dans la circonstance, il n'avait pas la moindre envie de le laisser seul, c'était tout à fait hors de question. Il le lui avait dit, il était comme de la famille à ses yeux, il était un second frère pour lui, et il est certain qu'il ne laisserait jamais un frère abandonné à son désarroi sans le soutenir au maximum. L'héberger, c'était la moindre des choses, le minimum qu'il puisse faire, et il voudrait pouvoir en faire bien plus pour lui. Malheureusement, à l'heure actuelle, il ne savait que faire pour apaiser, altérer, même un tout petit peu, le chagrin profond du jeune homme. Allez viens, on va préparer ta chambre.

Pour l'heure, mieux valait sans doute qu'Andrew prenne les initiatives, il était évident que Léo n'était pas dans les conditions mentales de décider de quoi que ce soit. Andrew voulait croire qu'une bonne nuit de sommeil aiderait le jeune homme, mais il n'en croyait rien. Il se doutait bien que le sommeil n'avait que peu de chances d'être au rendez-vous cette nuit. Pour lui non plus, d'ailleurs, cette situation l'avait grandement déstabilisé, même s'il savait que ce n'était rien par rapport à ce que devait ressentir Léo. Andrew mena donc Léo à la chambre d'ami, et entreprit de sortir de l'armoire qui s'y trouvait tout ce qui pourrait servir au jeune homme pour la nuit.

-Surtout, si tu as besoin de quoi que ce soit, il ne faut pas hésiter à le dire, et ne songe même pas à penser que ça va me déranger, d'accord ? Ce n'est pas le cas.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 714

Message#Sujet: Re: La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité (Andrew)   Mar 1 Déc - 22:35

Andrew & Leopold
La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité
Leopold avait vraiment besoin de se sentir rassuré, il n’y pouvait rien. Il avait l’impression de ne plus vraiment avoir sa place, de ne pas savoir où il devait se positionner. Il se doutait bien que son meilleur ami ne voyait pas du tout d’inconvénient à ce qu’il reste chez lui, mais Léo n’avait pas autant de certitude concernant le reste de la famille Hellsing. Non pas qu’il puisse imaginer ces personnes capables de le mettre dehors, mais quand même. De toute façon, le jeune homme était complètement perdu et il était incapable de réfléchir de la bonne manière. Il ne savait pas ce qu’il devait, pouvait, faire. Il ne savait rien du tout. Par chance, Andrew prenait les devants et les initiatives en affirmant qu’ils allaient préparer sa chambre. Leopold le suivit en silence, montant les marches qui menaient à la chambre d’ami. Cela lui été déjà arrivé de dormir chez les Hellsing, surtout quand il était plus jeune, mais il y avait vraiment une saveur différente cette fois ci. Quand ils entrèrent dans la pièce, Andrew ouvrit l’armoire pour sortir tous ce dont il allait avoir besoin pour la nuit. Heureusement qu’ils avaient ça en réserve, parce que le jeune homme n’avait vraiment aucune envie d’aller chez lui (ou plutôt chez Jane) pour aller récupérer des affaires, pour le moment. Il allait bien devoir le faire à un moment ou à un autre, mais il ne s’en sentait pas encore capable dans l’immédiat.

Andrew reprit la parole, sortant presque Léo de ses songes, en affirmant que s’il avait besoin de quoi que ce soit il devait le lui demander. Et évidemment, il ne fallait pas qu’il pense le déranger. Leopold lui adressa un fin sourire (qui n’avait vraiment rien d’heureux), pour lui dire qu’il avait compris. Il ne savait pas vraiment s’il arriverait quand même à déranger Andrew, mais soit, il notait bien l’information. De toute façon, il ne pensait pas vraiment avoir besoin de quoi que ce soit. En fait, il n’en savait vraiment rien. Il ne parvenait vraiment pas à réfléchir comme d’habitude et il n’avait aucune idée de comment les jours allaient être dans les prochains temps.

« Je crois que je vais essayer de dormir. » Dit-il de son ton las, tournant son regard vers le lire. Il en avait grand besoin oui, mais en réalité il y avait peu de chance qu’il parvienne quand même à dormir. Sauf qu’en fait, il avait besoin d’être un peu seul à son avis. Il le pensait en tout cas, peut-être… « Faudra que j’aille récupérer des affaires. » Peut-être demain, ou alors ça pourrait attendre encore un jour. Il verrait, mais de toute façon il n’allait pas pouvoir y échapper. Il allait avoir besoin de ses affaires et celles-ci se trouvaient dans la maison qu’il avait partagée avec celle qu’il avait cru épouser. Leopold poussa un soupire. « Tu viendras avec moi ? »

Il se doutait déjà de la réponse de son meilleur ami, mais Leopold avait besoin de l’entendre le lui dire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 870

Message#Sujet: Re: La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité (Andrew)   Jeu 3 Déc - 15:28


La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité
A

ndrew esquissa un léger sourire quand son meilleur ami lui affirma qu'il allait tenter de dormir un peu, le jeune homme se doutait fortement que cette nuit serait, pour Léo, une nuit sans sommeil. Comment retrouver les bras de Morphée après ce qui venait tout juste de se passer. Andrew lui-même, d'ailleurs, n'était pas vraiment convaincu de fermer l'oeil de la nuit, mais ils tenteraient. Ça ne plaisait qu'à moitié à Andrew que de laisser Léo seul, mais en même temps, il n'allait pas pouvoir le coller sans arrêt non plus. Il accepter de vivre ici quelques temps, c'était dors et déjà une excellente chose, pour le reste, ils verraient bien comment la situation se présenterait. Andrew espérait seulement que son meilleur ami saurait se remettre rapidement de l'épreuve affrontée, même si c'était utopique. De telles plaies ne guérissent pas si promptement, il n'était tout de même pas sans l'ignorer. Andrew pensait acquiescer et donc refermer la porte derrière lui, mais Léo ajouta une remarque qui le dissuada de faire le moindre geste. Il allait falloir qu'il récupère quelques affaires. Sons entendu chez Jane, bien sûr... Cette perspective n'avait forcément pas de quoi le réjouir. Andrew n'imaginait pas Hardwick stupide au point de revenir dans la maison où elle vivait auparavant avec celui qu'elle avait prétendu épouser (ce serait trop simple, autrement), mais y revenir, même sans la croiser, ce serait pour Léo affronter des souvenirs qui était désormais à reconsidérer sans le voile de mensonge que la myrihande avait déposé sur eux. Andrew hocha la tête. Bien sûr qu'il viendrait, il ne laisserait pas Léo affronter ses démons seuls, il le lui aurait immédiatement proposé si Léo ne l'avait pas fait, en fait, il songeait même que Léo n'avait pas besoin d'affronter ses démons tout de suite, rien ne l'obligeait à affronter cette épreuve dans son état de fragilité psychologique actuel.

-Tu n'as pas besoin d'y aller.
affirma-t-il. Bon, s'il décidait de le faire vraiment, Andrew n'allait pas l'en empêcher, mais il ne fallait pas qu'il s'oblige à cela, Andrew pouvait très bien s'en charger à sa place. J'irai pour toi. ajouta-t-il pour expliciter son propos, même si ce n'était pas nécessaire.

Ainsi, Léo n'aurait pas à retourner dans ce lieu qu'il avait prit pour le berceau d'un amour qui n'avait jamais été qu'illusoire, et si jamais, par malheur, il recroisait Jane, il n'aurait pas à l'affronter. Andrew, lui, n'aurait plus la moindre pitié, et s'il la croisait - même s'il ne se faisait pas d'illusions - il règlerait son compte dans la seconde. Plus de pitié, plus de prétexte, tant pis pour ce gosse. L'enfant de deux myrihandes ne manquerait à personne, qu'importe s'il aurait dû être humain. Ce n'était plus seulement une question de créature à annihiler (si cela avait bel et bien été le cas un jour), c'était une question d'honneur à défendre, et de revanche à prendre, ça changeait tout. Oui, s'il la croiserait, il la tuerait dans la seconde, mais c'était un spectacle auquel son meilleur ami n'avait pas à assister. Il fallait avant cela qu'il se détache pour de bon des sentiments qu'il avait eu pour lui, et avait peut-être encore.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 714

Message#Sujet: Re: La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité (Andrew)   Mar 12 Jan - 15:46

Andrew & Leopold
La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité
Leopold ne pouvait pas s’empêcher de penser aux prochains jours à venir, même si ce n’était sans doute pas la bonne attitude à avoir, mais il n’y pouvait rien. Il pensait à ce qu’il allait faire prochainement, ce qu’il allait bien pouvoir faire de sa vie. Il ne savait vraiment pas ce qu’elle allait devenir, maintenant qu’il venait de perdre celle qu’il aimait. Parce que même si Jane lui affirmait qu’elle ne l’avait jamais aimé, qu’il savait qu’elle avait clairement couché avec Baker et surtout qu’elle l’avait épousé avant de lui faire croire à leur propre mariage, il ne pouvait pas s’empêcher d’être encore amoureux d’elle. Les sentiments qu’il avait pour la jeune femme allaient mettre un long moment avant de disparaitre, il avait besoin de temps. Heureusement, il pouvait compter sur Andrew pour obtenir ce temps qu’il avait besoin. Heureusement qu’il l’avait, Leopold se rendait bien compte de la chance qu’il avait d’avoir un ami comme lui. Il regrettait encore plus ce qui s’était passé dernièrement entre eux, les disputes idiotes qu’ils avaient eu. Alors qu’au fond, Andrew avait vu juste sur Jane, le jeune homme aurait dû l’écouter dès le début. Et encore une fois, le jeune homme voyait bien qu’il pouvait compter sur son meilleur ami. Il lui avait demandé de l’accompagner dans la maison qu’il avait partagé avec Jane, parce qu’il avait besoin de récupérer des affaires. Andrew allait le faire et il lui proposait même de le faire seul, afin de ne pas lui imposé cet instant.

« Merci. » Dit-il dans un premier temps, avant de reprendre la parole. « Mais je tiens à y aller. »

En espérant qu’il ne croise pas Jane en effet, même si quelque chose lui disait qu’il y avait peu de chance qu’il la croise dans la maison qu’ils avaient partagés. Parce que la jeune femme était recherchée par les Hellsing et qu’il était évident qu’elle allait se montrer prudente. Léo n’avait aucune envie de la croiser, il aurait besoin d’énormément de temps avant que cela ne puisse arriver (si cela arrivait un jour d’ailleurs). Cependant, il tenait vraiment à aller lui-même dans cette maison, afin de récupérer quelques affaires pour les prochains temps. Il avait besoin de ces affaires, il ne pouvait pas non plus que compter entièrement sur les Hellsing, il avait déjà le sentiment d’être un énorme poids pour cette famille.

« Merci Andrew. »

Il avait le sentiment de passer son temps à le remercier, mais en même temps il se rendait vraiment compte de la chance qu’il avait d’avoir son meilleur ami. Ce n’était pas encore maintenant que Léo allait se rendre dans cette maison, peut-être le lendemain, ou encore après il ne savait pas. Pour l’heure, il se disait que le mieux c’était qu’il tente en effet de trouver le sommeil, même si ce dernier allait sans doute rester bien loin de lui pour cette nuit. Mais il avait de toute façon besoin de se retrouver un peu seul, même s’il savait d’avance que ça n’allait pas être facile.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 870

Message#Sujet: Re: La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité (Andrew)   Ven 15 Jan - 17:23


La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité
A

ndrew était parfaitement sincère, quand il affirmait qu'il acceptait de se rendre seule dans la maison que son meilleur ami avait partagé avec la myrihande du feu, si l'épreuve lui semblait trop pénible. Cela ne le dérangeait pas outre mesure, c'était un service qui lui semblait tout naturel de rendre et il ne voulait pas obliger Léo à vivre cette épreuve si cette-dernière lui semblait éprouvante. Sachant que cette épreuve serait certainement plus psychologique qu'autre chose, car quand bien même le chasseur admettait cette hypothèse, il ne pensait pas qu'Hardwick aurait l'audace de se pointer de nouveau dans cette maison, ou alors en catimini, et il y aurait alors peu de chances qu'ils se croisent. La confrontation devrait avoir lieu un jour, et Andrew voulait qu'elle ait lieu, car il fallait que la jeune femme paye pour tout le mal qu'elle avait fait autour d'elle. Mais avant cela, il semblait plus urgent que le jeune homme panse ses blessures et aille de l'avant. Ce ne serait sans doute pas simple, mais avec de la bonne volonté, tout était possible, et Andrew avait foi dans son meilleur ami. Léo comptait venir avec Andrew. Soit. Le chasseur n'allait pas l'en empêcher. Peut-être avait-il besoin de cela, ce serait comme une étape à franchir. Une étape difficile, certes, mais dont il ne pourrait jamais que ressortir plus fort et combattif. C'était tout ce qu'il lui souhaitait. Tout ce qui pourrait lui servir, d'une manière ou d'une autre, était à encourager. Andrew hocha donc la tête. C'était dit (même si ce n'était pas gravé dans le marbre, Léo aurait tout à fait le droit de changer d'avis) : ils iraient par conséquent ensemble. Dans tous les cas, il était néanmoins hors de question que Léo aille seul. Andrew ne pouvait qu'imaginer combien éprouvante pouvait être une situation pareille, même si lui même n'avait jamais expérimenté une telle chose, il était hors de question qu'il laisse Léo seul en de telles circonstances. Sa décision était prise et bien prise.

-De rien.
répondit Andrew après que son meilleur ami l'ait remercié.

Et effectivement, à ses yeux, ce n'était rien. Rien qui mérite mille louanges ou remerciements. Il ferait bien plus pour Léo s'il le pouvait, il ferait tout son possible pour qu'il aille mieux, instantanément, si cela était faisable. Mais il était évident que ce n'était pas si simple, la vie n'était pas si simple. Seul le temps saurait sûrement panser toutes ces blessures.

-Bonne nuit !

Andrew n'ajouta rien de plus, il était grand temps, pour l'un comme pour l'autre, de tenter de trouver un semblant de repos, même si cela promettait de ne pas être des plus simple. Cela promettait plutôt, même, d'être un véritable tour de force. Sans plus prononcer le moindre mot, donc, le chasseur adressa un dernier sourire à son ami, tourna les talons, et referma la porte de la chambre derrière lui.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité (Andrew)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité (Andrew)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Perte des points en dextérité après Up
» Qui ose troubler ma tranquillité ? {Pour Illusion}
» Comment avouer une vérité pareille?
» Dextérité main gauche-main droite
» Une punition méritée, vraiment? [Jane]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Habitations :: Chez les Hellsing-