Partagez | 
 

 La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux. (Déa <3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar
Messages : 1127

Message#Sujet: Re: La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux. (Déa <3)   Jeu 12 Oct - 21:15


La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux.
Q

uand Déa demanda à Hélio de la goûter, elle s'attendait à ce qu'il mette du coeur à l'ouvrage, mais elle ne s'attendait pas, par contre à ce qu'il y mette autant de soin. Ses mains parcouraient son corps tandis que ses lèvres s'occupaient de son entrejambe. Elle se laissait totalement porter par ces traitement, et elle exprimait le plaisir qu'elle éprouvait à grands renforts de soupirs et de gémissements, pour son plus grand bonheur. Après un moment, ses lèvres quittèrent l'endroit où elles se trouvaient pour remonter jusqu'à ses propres lèvres. Ils s'embrassèrent avec la plus grande passion, tandis que le buveur de sang s'occupait à la débarrasser de ce qu'elle avait de tissu sur le corps. Elle n'était pas en reste non plus de son côté. Elle aussi faisait de son mieux pour débarasser Hélio de tous ses vêtements, accompagnant son geste de caresses toujours orientés vers les endroits les plus sensibles de son anatomie, afin de lui procurer le plus de plaisir possible. Finalement, au bout d'un moment, ils furent tous les deux en tenue d'Adam et d'Eve. Déa s'écarta d'Hélio quelques instants, juste le temps pour elle d'observer avec gourmandise le corps qu'elle commençait à connaître par coeur, mais qu'elle aimait redécouvrir encore et encore malgré tout. Elle aimait ce corps, et elle tenait à l'homme qui le possédait. Malheureusement, ce qu'elle pouvait dire du corps, elle ne savait le penser de l'individu. Ce n'ôtait rien au fait qu'elle adorait passer du temps avec lui, qu'elle adorait autant leurs conversations que leurs moments d'intimité. Et c'était un moment d'intimité de la sorte qu'elle recherchait une nouvelle fois avec lui. Parce que c'était dans ce domaine qu'ils s'entendaient le mieux, parce qu'ils étaient des plus compatibles. Ils n'avaient de cesse que de se le prouver, encore et encore.

Alors, après ce léger moment, elle retrouva les lèvres de son petit ami aussi vite qu'elle les avait quittées, avant de venir s'agripper à ses hanches, enroulant ses jambes autour de sa taille, ses bras autour de ses épaules, envoyant ainsi au vampire le plus clair des messages. Elle avait envie de lui, terriblement envie de lui, il avait exciter son désir, attiser sa passion au maximum, et elle n'attendait à présent que de s'unir totalement à celui qui savait redonner du goût à sa vie, et qu'elle n'avait jamais regretté de posséder. Et par qui elle n'avait jamais regretté d'être possédée non plus. Cédant à une envie qu'elle voulait croire commune, finalement, leurs deux corps ne firent qu'un, et la jeune femme amorça un lent mouvement de va et vient, destiné à devenir de plus en plus rapide.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 344

Message#Sujet: Re: La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux. (Déa <3)   Jeu 7 Déc - 13:10

Déa & Hélio
La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux.
La manière dont Déa savait si bien exprimer ce qu’elle ressentait, avait le don de retourner les sens d’Hélio. C’était ça qui était incroyable avec elle, il ne fallait pas grand-chose pour que le vampire se sente complètement retourné. Il suffisait qu’elle exprime un désir qu’il savait lui faire ressentir, pour en ressentir de son côté. Ça n’avait pas toujours été le cas dans la vie du buveur de sang – une vie relativement longue tout de même, jonché de plusieurs conquêtes – qui avait été bien souvent très égoïste. En même temps, quel était l’intérêt de ne pas l’être, jusqu’à présent. Parce que tout était différent avec la sirène. Le plaisir qu’elle ressentait faisait écho au sien, il appréciait de lui faire plaisir et il ne se concentrait pas uniquement sur ce qu’il était capable de ressentir lui. Sans doute parce que c’était la première fois que le vampire avait de tels sentiments pour quelqu’un d’autre, malgré le nombre d’année qu’il avait passé sur Notre Terre. Comme quoi, les sentiments pouvaient vraiment tout changer.

Après les traitement que Hélio offrit à Déa, leurs lèvres se retrouvèrent et il ne fallut pas longtemps avant qu’ils ne se retrouvent tous les deux dépourvus de tous leurs vêtements. Ce qui n’avait rien de dérangeant, même s’ils se trouvaient en plein cœur de la forêt. En même temps, Hélio n’avait pas réellement de soucis à se faire concernant la température extérieure, parce qu’il ne souffrait pas trop du froid (moins que les humains tout du moins). Dans tous les cas, ils faisaient bien trop chaud dehors et leurs corps avaient bien trop chaud pour que quoi que ce soit dérangeant. De toute façon, il n’y avait clairement rien qui pouvait traverser l’esprit du vampire en dehors de l’envie qu’il ressentait pour la jeune femme, cette envie qu’il pensait être partagé. Ce qu’il ne pouvait pas douter une seule seconde quand elle vint entourer ses jambes autour de sa taille, lui envoyant forcément un message. Un message que le buveur de sang ne pouvait que comprendre et qu’il appréciait forcément. Il n’y avait aucune raison qu’ils ne se retrouvent pas de toute façon, il n’y avait rien qui était censé les retenir. Ils étaient ensemble, ils s’aimaient (peut-être pas autant d’un sens que de l’autre, mais ce n’était pas quelque chose qui sautait encore aux yeux pour le moment… qui ne venait pas encore tout gâcher), alors il n’y avait aucune raison qu’ils refreinent leurs envies. Ce fut pour cela que leurs corps ne firent finalement plus qu’un, mouvement que Hélio ne manqua pas d’accompagner d’un long soupir qui ne cachait rien de ce qu’il ressentait. Leur corps entamèrent un lent mouvement de va et vient pour commencer, avant que ce même mouvements se firent plus rapide, plus intense, alors qu’ils se retrouvaient pleinement. Hélio, encore une fois, ne cacha rien de ce qu’il ressentait, laissant les râles de plaisir traverser sa bouche, sans pour autant que ses lèvres ne se séparent réellement de celles de Déa, alors que leurs corps se retrouvaient comme ils savaient si bien le faire, jusqu’au moment où le désir fut trop intense pour ne pas exploser comme c’était toujours le cas entre eux.
Code by Gwenn


_________________
Même centenaire, la vengeance garde ses dents de lait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1127

Message#Sujet: Re: La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux. (Déa <3)   Jeu 7 Déc - 19:56


La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux.
D

éa pouvait avoir de nombreux doutes quant à sa relation avec Hélio, en grande partie parce qu'elle ne parvenait pas à se sortir Léo de la tête dans tous les cas (encore qu'en cet instant, elle arrivait quand même à l'occulter assez simplement), il y avait une chose concernant laquelle elle n'avait toujours eu que des certitudes : à savoir leur compatibilité physique. Elle ne l'aimait pas, ou en tout cas pas assez, mais elle le désirait, et ça, c'était une certitude. Quand leurs corps se retrouvèrent, la compatibilité évidente qu'il y avait entre eux se manifestait très clairement. Et pour la peine, elle parvenait aisément à ne plus penser à quoi que ce soit. Il n'y avait plus que l'union de leurs deux corps, et le plaisir qui l'envahissait à chaque mouvement de reins, elle se sentait incroyablement bien, elle se laissait bercer de vagues de plus en plus intenses de plaisir, qu'elle exprimait toujours avec plus de soupirs et de gémissements. Ensemble, ils atteignirent le seuil ultime de plaisir qui devait les transporter en même temps, toujours plus loin. Le plaisir du moment, ce frisson incroyable, avaient le don de balayer toutes ses incertitudes, et alors elle n'avait plus le moindre mal à se projeter, à savoir où elle allait et ce qu'elle désirait. Pourtant, il était évident, et comme à chaque fois, que d'autres émotions reprendraient bien rapidement le dessus. A comencer par la culpabilité. Comment pouvait-elle se permettre de batifoler avec Hélio quand Léo, de son côté, se trouvait chez elle, ballotté entre la vie et la mort et ne s'en sortirait peut-être pas ? Mais non, elle n'y songeait pas encore, et pour le moment, elle savourait. Elle déposa un baiser sans équivoque sur les lèvres du buveur de sang avant de prendre la parole, d'une voix encore un peu essoufflée par l'effort.

-Je ne sais pas comment tu t'y prends, mais c'est encore meilleur à chaque fois.

Le compliment était pensé. Elle en perdait son souffle à force de toujours dépasser les limites de la fois précédente, mais il fallait le dire dans tous les cas, Hélio avait vraiment le don de la faire monter au septième ciel. Et cette fois était loin d'avoir fait excetpion, elle se demandait même s'ils n'étaient pas sur le point d'en trouver un huitième, de ciel, à force de si bien dépasser leurs limites. En tout cas, c'était autant un compliment qu'une invitation, car elle s'imaginait encore alors qu'il y aurait de nombreuses et nombreuses fois à venir, toutes plus transcendante les unes que les autres, il ne faudrait pas manquer le coche. En attendant, elle allait se contenter de se rhabiller, ce qu'elle fit rapidement, récupérant ses affaires un peu partout où elles avaient été dispersées. Comme bien souvent, ils n'avaient pas fait dans la dentelle.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 344

Message#Sujet: Re: La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux. (Déa <3)   Lun 29 Jan - 20:45

Déa & Hélio
La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux.
À chaque fois qu’ils se retrouvaient physiquement, Hélio avait le sentiment que leur relation était de plus en plus forte. Ils n’étaient pas réellement comme le commun des mortels (en même temps, le buveur de sang n’était pas mortel), ils n’avaient pas fait les choses réellement dans l’ordre. Mais en même temps, ça ne voulait pas dire qu’ils n’étaient pas bien tous les deux. Quand bien même, Hélio ignorait des choses chez sa petite amie qui pourraient réellement le faire douter, s’il ne avait connaissance, comme les sentiments qu’elle avait pour son colocataire, bien plus forts que ce qu’elle ne pouvait prétendre. Hélio ne voyait rien non et à chaque instant, il avait le sentiment que tout cela devenait de plus en plus forts, qu’ils étaient de plus en plus proches et ses sentiments étaient tout bonnement de plus en plus importants. Ce qui ne manquerait pas de le faire tomber quand même vraiment de haut une fois qu’il allait se rendre compte de la vérité.

En attendant donc, leur relation était tout simplement au beau fixe et sans surprise, les deux amants ne manquaient pas d’atteindre toujours des sommets de plaisir plus haut encore que précédemment. En un sens, le jeune homme devait bien avouer qu’il savourait le fait d’avoir une condition physique bien meilleure qu’un simple humain. Ce qui ne l’empêchait pas d’être quand même à bout de force une fois que leurs plaisirs intenses étaient atteints. Le buveur de sang ne put s’empêcher d’afficher un grand sourire quand, après qu’elle ait déposé un baiser sur ses lèvres, Déa affirma qu’elle ne savait pas commet il s’y prenait, mais que c’était meilleur à chaque fois.

« Eh bien, je dirais des années d’expérience. »

Dit-il simplement, dans un sourire en coin, tout en se relevant à son tour pour se rhabiller. Quand bien même il faisait particulièrement chaud et qu’ils n’avaient pas forcément besoin de se couvrir, mais bon, ils ne pouvaient pas rester nus dans la forêt non plus. Il ne mentait pas, concernant ces années d’expériences. C’était de l’expérience au delà d’une vie entière d’humain tout de même, même s’il ne cherchait pas spécialement à mettre en avant non plus les nombreuses expériences sexuelles qu’il avait eu au court de son existence. Quand bien même, dans tous les cas, les deux amants savaient parfaitement qu’ils avaient moult partenaire avant qu’ils n’aient décidé de se mettre officiellement ensemble. Même avant ça, ils n’étaient que des partenaires parmi d’autre. L’exclusivité n’était arrivé que plus tard, même si elle ne serait pas suffisante.
Code by Gwenn


_________________
Même centenaire, la vengeance garde ses dents de lait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1127

Message#Sujet: Re: La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux. (Déa <3)   Lun 29 Jan - 22:27


La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux.
D

éa n'était pas complètement honnête avec Hélio (même si elle s'efforçait de l'être autant qu'elle le pouvait), mais elle le pensait vraiment quand elle le complimentait ou savourait les moments qu'elle pouvait passer avec lui. Il lui faisait du bien, il la rendait heureuse, pas suffisamment, mais heureuse quand même. Ils pourraient vraiment former un couple parfait et fusionnel, tous les deux... si seulement elle était amoureuse de lui. Mais rien n'y faisait, il lui plaisait, elle était terriblement attachée à lui, mais elle ne l'aimait pas. Son coeur était résolument attaché à Léo, en vain, sans doute (elle était même convaincue que c'était en vain, même si l'avenir proche allait lui prouver l'entier contraire), mais elle ne pouvait rien contre ses élans, elle ne les contrôlait pas. En attendant, elle parvenait tout de même à l'occulter un peu de ses pensées pour se consacrer au moment qu'elle passait avec son petit ami, un moment empreint de complicité et de légèreté, ce genre de moments qui lui laissaient croire qu'ils pourraient vraiment être heureux ensemble, qu'ils seraient pour de bon capables de se plaire et de construire quelque chose de fort et de vrai ensemble. Ils auraient sans doute pu... s'il n'y avait eu cette barrière qui ne devait jamais s'effondrer. Si ce n'est en trois mots seulement, prononcés par le seul homme qu'elle serait jamais capable d'aimer, du plus profond de son être.

-Tu dois me trouver bien fade, alors,
plaisanta la sirène, avec ma toute jeune expérience.

C'est sûr qu'en comparaison, elle pouvait aller se rhabiller (ce qu'elle venait tout juste de faire au passage). Hélio avait vécu l'équivalent de sa vie un nombre si considérable de fois qu'il était tout simplement impossible pour elle de rivaliser. Pour une mortelle, elle avait un tableau de chasse qui suffisait largement à la taxer de fille facile pour la plupart (il est vrai que les coups d'un soir, elle n'avait pas manqué de les accumuler, et elle ne regrettait pas ni n'en avait honte... elle aimait les plaisirs de la chair et avait le potentiel de séduire n'importe qui, alors où était le mal), mais c'est sûr qu'elle faisait pâle figure en comparaison de son amant. Elle était loin de remettre en doute ses compétences, elle n'avait pas le sentiment que le buveur de sang ait matière à se plaindre. Elle ne prononçait pas ces mots en les pensant vraiment. L'obstacle, ce n'était pas pour elle leur plus que considérable différence d'âge, c'était quelque chose d'autre, une chose enfouie au plus profond d'elle-même à laquelle elle ne parvenait pas à renoncer en dépit de tous ses efforts, même si elle savait très bien que ce serait le mieux pour elle. En tout cas, pour le moment, elle se contentait de passer un excellent moment.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 344

Message#Sujet: Re: La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux. (Déa <3)   Mar 27 Mar - 21:57

Déa & Hélio
La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux.
Hélio ne pouvait pas nier qu’il avait de l’expérience, bien sûr, mais en même temps il ne cherchait pas non plus à mettre trop en avant la différence d’âge qu’il y avait entre lui et sa petite amie. En même temps, au vu de sa situation, il avait forcément une grande différence d’âge avec n’importe quelle autre humain, ou créature, de Notre Terre. Il n’avait pas non plus spécialement l’intention de rappeler qu’il avait eu quand même de nombreuses conquêtes, mais en même temps c’était le cas de Déa aussi. Ils avaient eu une vie bien dissolue pendant des années, tous les deux. La seule chose qui comptait, pour le moment, c’était simplement qu’ils étaient parfaitement compatibles. Le buveur de sang considérait que s’ils s’entendaient si bien que ça soit verticalement qu’horizontalement, c’était simplement parce qu’ils avaient cette alchimie qu’ils ne retrouvaient pas avec quelqu’un d’autre. En tout cas, le c’était le cas d’Hélio. Il n’avait jamais ressenti ça pour personne. Il n’avait pas vraiment cru qu’il puisse avoir envie de se poser, d’avoir une relation sérieuse, mais pourtant ça arrivait bel et bien. Le jeune homme avait sincèrement envie d’avoir une vraie histoire juste simple, agréable, et sérieuse avec Déa. Et c’était ce qu’ils avaient. Du moins pour le moment. Parce que Hélio ne se doutait pas que sa petite amie lui mentait, qu’elle avait des sentiments pour un autre et surtout… qu’elle allait finir par l’abandonner pour ce dernier. Sans qu’il ne le voie venir.

« Comment je pourrais te trouver fade ? »
Demanda-t-il dans un sourire, répondant à la plaisanterie de la jeune femme. C’était sûr que Déa avait techniquement moins d’expérience que lui, mais dans tous les cas ça ne voulait pas dire qu’il pourrait la trouver fade. Même si, bien sûr, le vampire savait bien qu’elle n’était pas vraiment sérieuse. « Une femme avec autant de saveur que toi ne peut pas être fade. » Ajouta-t-il, avant de venir s’emparer des lèvres de sa petite amie.

Il répondait à la plaisanterie de sa petite amie, mais en même temps, le buveur de sang était quand même sérieux dans ses propos. Il considérait vraiment que Déa avait énormément de saveur – même s’il n’était pas au point d’avoir envie de planter ses crocs dans sa peau pour la vider de son sang (du moins pas encore – elle avait ce quelque chose d’exceptionnel qu’il adorait. En même temps, il n’y avait pas grand-chose que le buveur de sang n’aimait pas chez la sirène, pour ne pas dire rien. Il l’adorait, vraiment. Il l’aimait même, en fait, c’était aussi simple que ça. Et Hélio adorait tous les moments qu’ils pouvaient passer tous les deux. Pas au point qu’ils passent tout leur temps ensemble non plus, qu’ils s’étouffent l’un et l’autre, mais ils profitaient de ces moments. Sans se rendre compte qu’ils n’existeraient plus, bientôt.

« Je te ramène ? »
Demanda-t-il alors, n’aillant pas spécialement envie que ce moment s’arrête, mais en même temps il fallait bien qu’ils rentrent à un moment.
Code by Gwenn


_________________
Même centenaire, la vengeance garde ses dents de lait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1127

Message#Sujet: Re: La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux. (Déa <3)   Mar 27 Mar - 23:13


La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux.
D

éa ne pensait pas qu'Hélio puisse réellement la trouver fade. Ce n'est pas qu'elle était si sûre d'elle et de ses compétences, mais le buveur de sang avait beau avoir des siècles d'expérience de plus qu'elle, elle n'avait aucun mal à penser que s'il n'avait pas û la trouver à la hauteur, il aurait renoncé depuis bien longtemps à sa compagnie. Et elle pensait en savoir assez dans tous les cas pour pouvoir déterminer la différence entre un homme qui simule et un homme qui apprécie réellement sa présence. Quand Hélio affirma qu'il ne la trouvait absolument pas fade, elle ne put que le croire sans craindre la moindre seconde de se tromper à ce sujet. Au contraire, elle était complètement sûre d'elle. Ils étaient tout de même terriblement compatibles tous les deux, et aucun des deux n'aurait l'absurde idée de le nier. Certes, question sentiments, ça ne collait pas autant que la sirène le voudrait. Elle cherchait à s'attacher et lui était complètement accro, mais sur tous les autres plans, eh bien... leur compatibilité était bien trop manifeste pour pouvoir être niée par qui que ce soit, réellement. Même si qui que ce soit n'avait heureusement pas accès à leur intimité (il faut le reconnaître, ce serait quand même assez gênant). Même si elle n'avait pas de doute, c'était agréable d'entendre Hélio confirmer ses propos, d'autant que, par-dessus le marché, il n'oubliait pas d'ajouter qu'elle était, disons... savoureuse.

Comme il l'embrassait à pleine bouche après avoir prononcé ces mots, la jeune femme n'avait pas à avoir beaucoup de doutes quant à la manière d'interpréter ces propos, il n'empêche qu'elle trouvait presque excitant de reconnaître que s'il pensait cela d'autres personnes, c'est parce qu'il avait l'intention de boire leur sang. Peut-être que pour la peine, elle devrait s'inquiéter. Rien ne lui garantissait, après tout, que le jeune homme n'ait pas ce genre d'idées à son sujet. Mais elle avait totalement confiance en lui. C'était d'ailleurs agréable de pouvoir avoir si aveuglément confiance en quelqu'un, elle était convaincue qu'il ne lui ferait jamais rien... là-dessus, elle se trompait lourdement, mais jamais elle n'aurait pu s'imaginer la tournure que prendrait la situation.

-Je sais rentrer chez moi toute seule, tu sais,
le taquina la jeune femme quand Hélio proposa de l'accompagner, avant de déposer un baiser sur ses lèvres et d'ajouter. Mais avec plaisir.

Leur petite soirée touchait à sa fin, et quelque part, Déa ne pouvait nier qu'elle aurait voulu qu'elle dure plus longtemps. Et en même temps... elle avait hâte de pouvoir retourner auprès de Léo, ne serait-ce que pour s'assurer qu'il allait bien. Dans la mesure où c'était possible.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux. (Déa <3)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La jalousie seule m'a fait sentir que j'étais amoureux. (Déa <3)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Habitations :: Chez Déa et Léo-