Partagez | 
 

 (-16) Promenons-nous dans les bois... (pv Gwenn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 166

Message#Sujet: (-16) Promenons-nous dans les bois... (pv Gwenn)   Ven 2 Jan - 18:05

Gwenn ∞ Wellan
Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup y est pas. Si le loup y était, il nous mangerait. Mais comme il n'y est pas, il nous mangera pas
La sensation était grisante. Le ciel dégagé semblait briller de mille feu tant les étoiles étaient étincelantes alors que la clairière baignait dans une froide clarté blanche sous la pleine lune. Arpentant cet espace dégagé parmi les arbres, Wellan n’était plus qu’instinct et sensations. Il adorait cela, ce moment où il ne faisait plus qu’un avec le loup en lui et où ses pensées étaient bien plus bestiales qu’humaines.

Mais toutes bonnes choses avaient une fin et alors que Wellan offrant sa gueule à la caresse de la légère bise venant des montagnes, il senti son corps se changer au fur et à mesure que le soleil montait doucement dans le ciel. En quelques minutes, il était à nouveau humain et poussa un long soupire tout en se relevant. Son regard se posa alors sur le cadavre d’un animal qui, quelques heures plus tôt, avait dû être un chevreuil mais qui, désormais, n’était plus qu’un tas de chair sanguinolente. Un coup d’œil à ses mains couvertes de sang lui prouvait que notamment ses pattes étaient en partie responsables de ce massacre. Il passa alors sa langue sur ses lèvres et pu y sentir le goût du sang animal qui maculait encore le contour de sa bouche.

Loin d’en être dégoûté, il jeta un dernier regard au cadavre de l’animal avant qu’un craquement n’attire son attention un peu plus loin.

Seuls deux types de personnes se promenaient aussi profondément dans les bois à une heure pareil, les loups-garous et les vampires. Et n’ayant pas souvenir d’avoir senti l’odeur d’un vampire dans les environs durant sa transformation, Wellan en conclut à la première hypothèse.

Nu comme un verre et nullement gêné par sa nudité, Wellan fit tranquillement quelques pas en direction du craquement tout en léchant machinalement les doigts de manière lascive pour les nettoyer du sang qui s’y collaient encore.

C’est alors qu’il reconnu Gwenn recroquevillée non loin de lui. Durant un instant, la tentation de faire comme s’il ne l’avait pas vue et de rentrer lui sembla plaisante mais il se ravisa. Gwen l’avait probablement vu.

On devrait rentrer, lui dit-il d’une voix douce avec un sourire. Avant que les autres ne se mettent à se plaindre de ma manie de toujours rentrer trop tard les matins de pleine lune.
code by Silver Lungs

_________________
Le pouvoir est l’aphrodisiaque suprême
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 684

Message#Sujet: Re: (-16) Promenons-nous dans les bois... (pv Gwenn)   Mer 14 Jan - 11:19

Wellan & Gwenn
Promenons-nous dans les bois...
La nuit faisait place au jour, comme chaque jour, le même manège du soleil qui revenait prendre sa place dans le ciel. Aux premières lueurs du soleil, le loup tomba au sol et son corps commença doucement à changer. Ce fut des gémissements de l’animal qui accompagnait cette transformation, les douleurs étaient toujours très difficiles à supporter. Cela ne faisait pas si longtemps que ça que Gwenn s’était fait mordre par ce mystérieux loup-garou (qui n’était pas si mystérieux que cela finalement), elle était encore un bébé loup finalement comparé à de nombreux autres. Elle avait besoin d’encore de temps pour correctement s’habituer à sa nouvelle condition, si elle s’y habituait un jour. Lentement mais surement, toujours dans la douleur, ce fut le corps de la jeune femme qui prit la place du loup. Gwenn serra des dents afin de ne pas crier d’avantage, elle n’avait aucune idée de qui pouvait bien se trouvait autour d’elle dans la forêt, ou dans la montagne apparemment. Elle n’avait aucune idée de l’endroit où elle se trouvait en fait. Cette nuit était un grand vide dans sa mémoire. Elle ne se souvenait pas de ce qu’elle avait fait pendant sa transformation et un goût de sang désagréable dans sa bouche lui faisait peur. Elle espérait que ce n’était qu’un animal qui était passé dans ses crocs et non pas un humain, elle ne pourrait pas s’en remettre si c’était effectivement un humain. Si elle avait causé une victime humaine ou si elle avait scellé le destin de quelqu’un en le transformant.

Alors qu’elle était toujours recroquevillé sur le sol, complètement nue comme à chaque transformation, elle entendit quelqu’un s’approcher. Elle n’y fit pas vraiment attention au début, avant de reconnaitre l’homme qui se trouvait là. Elle ne le vit qu’à moitié, mais elle n’avait aucun doute sur son identité. C’était Wellan, le fameux Wellan. Depuis sa transformation, la jeune femme voyait régulièrement le jeune homme, lors des pleines lunes ou autre. Evidemment, la jeune femme ne se doutait pas une seule seconde qu’il était le loup responsable de sa condition, c’était un détail qu’il ne prenait pas la peine de lui apprendre bien sûr. Gwenn lança un grognement quand l’homme lui annonça qu’ils devraient rentrer, un mauvais réflexe de ce loup qui était encore bien trop présent dans son esprit.


« Je vais pas rentrer avec les autres. »
Finit-elle par articuler, la voix encore un peu grave, se redressant un peu. Elle n’aimait pas se retrouver nue comme cela devant Wellan, elle n’était pas à l’aise qu’il le soit aussi, mais elle n’y pouvait pas grand-chose. Elle ne le regardait donc pas directement. « Faut que je retourne au village. »

Elle n’avait aucune envie de voir les autres loups, elle voulait rentrer dans sa maison et vider ses placards d’alcool (comme à chaque fois qu’elle redevenait elle-même). Son corps tremblait légèrement à cause de la transformation, mais aussi du manque d’alcool. Elle devait juste trouver des vêtements (qu’elle planquait à différent endroit dans la forêt), puis elle pourrait retrouver la solitude de sa maison.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 166

Message#Sujet: Re: (-16) Promenons-nous dans les bois... (pv Gwenn)   Jeu 15 Jan - 15:58

Gwenn ∞ Wellan
Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup y est pas. Si le loup y était, il nous mangerait. Mais comme il n'y est pas, il nous mangera pas


Au grognement de Gwenn, Wellan eu un petit rire amical, sympathique, joviale, accompagné d’u adorable sourire alors qu’il prenait même la peine de détourner le regard pour ne pas avoir le corps nu de la jeune femme sous les yeux, comme pour épargner sa pudeur et la mettre un peu moins mal à l’aise. Une comédie totalement bidon mais parfaitement bien rôdée.

Et pourtant, Gwenn n’était pas désagréable à regarder. Certes, son visage portait peu à peu les stigmates de l’alcool. Ses traits étaient tirés, elle avait des cernes et cela combiné à la transformation dont elle n’avait pas encore complètement l’habitude, son teint semblait quelque peu maladif. Mais son corps, lui, semblait encore épargné par son hygiène de vie alcoolisée. Toutefois, Wellan ne l’avait jamais envisagée dans ce sens là. Coucher avec elle si cela devait s’avérer utilise pour garder son emprise sur lui ne serait pas un sacrifice, c’était vrai, mais il n’avait pas cherché à la séduire à ce niveau-là jusqu’à présent.

Je t’en prie Gwenn… Tu ne peux pas toujours fermer les yeux et te noyer seule dans l’alcool à chaque lendemain de pleine lune. Je sais ce que tu vis, je suis passé par là moi aussi les premiers temps mais te réfugier dans l’alcool et la négation ne t’aidera pas à aller mieux.

Relevant les yeux pour ne les poser que sur le visage de Gwenn, Wellan se rapprocha doucement d’elle avec un air attristé et tendit la main juste pour effleurer sa joue pour y coller quelques épines de pins.

Laisse-moi t’aider Gwenn. Je ne te demande pas t’apprécier notre condition autant que je le fais mais je veux vraiment t’aider à au moins t’y habituer. Je n’aime pas te voir comme ça.

Doucement, Wellan décolla la dernière petite épine qu’il observa un court instant entre ses doigts avant de la lâcher.

Tu tremble, tu as froid ? Tu as des vêtements par ici ?

Il n’ignorait rien des habitudes de Gwenn consistant à planquer des vêtements un peu partout. Il l’avait vite découvert sous sa forme de loup en repérant son odeur un peu partout dans les bois. Wellan n’en faisait jamais de même. La nudité était une chose naturelle à ses yeux et qui risquait-il de croiser de si bonne heure le matin hormis d’autres loups-garous ou des vampires dans les environs ?

code by Silver Lungs

_________________
Le pouvoir est l’aphrodisiaque suprême
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 684

Message#Sujet: Re: (-16) Promenons-nous dans les bois... (pv Gwenn)   Dim 1 Fév - 22:43

Wellan & Gwenn
Promenons-nous dans les bois...
Gwenn avait un problème, elle le savait bien. Elle ne tentait même pas de faire croire le contraire, du moins elle n’en prenait plus la peine. Au début, elle pouvait affirmer qu’elle n’était pas alcoolique mais ça avait changé maintenant. Elle l’était et les autres le savaient. Il y avait ceux qui acceptaient cette situation, qui la soutenaient dans ce sens d’ailleurs comme Jane, et ceux qui ne l’acceptaient pas. Wellan faisait partie de la deuxième catégorie, il était de ceux qui tentaient de la faire arrêter. Sauf qu’elle n’avait aucune envie de le faire. Gwenn savait bien que ce n’était pas une vie qu’elle avait, mais c’était justement cela qui était intéressant. Elle n’aimait pas sa vie, elle ne supportait pas sa condition, mais il n’y avait pas que cela. Cela faisait des années que la jeune femme accumulait les emmerdes, il y avait un moment où elle n’en pouvait tout simplement plus.

« Ce n’est pas que les lendemains de pleine lune que je fais ça. » Ajout-elle aux paroles de l’homme. Elle n’aimait pas quand les autres lui faisaient la morale, elle ne supportait pas cela.

Gwenn n’aimait pas la situation dans laquelle elle se trouvait, nue comme cela devant Wellan. Elle se sentait toujours un peu mal à l’aise, même si Wellan se montrait toujours avenant. En fait, il le faisait même un peu trop. La jeune femme n’avait pas l’habitude qu’on s’inquiète à ce point pour elle. Même si elle n’appréciait pas les morals que le loup pouvait lui faire, elle ne pouvait pas s’empêcher d’apprécier cette façon qu’il avait de vouloir l’aider. C’était le seul loup avec lequel elle se sentait sincèrement proche, ne se doutant pas une seule seconde qu’il était celui qui l’avait transformé. Heureusement qu’elle ne le savait pas d’ailleurs. Cette façon qu’il avait de venir retirer les épines de son visage, de ses cheveux, de lui dire qu’il voulait l’aider. Elle appréciait tous ces petits gestes qu’il avait pour elle, même cette façon de lui demander si elle avait des vêtements dans le coin. Il savait donc ? Evidemment qu’il savait.

« Je ne sais pas, je ne sais pas trop où on est là. » Elle observa un peu autour d’elle. Malgré le fait qu’elle passait beaucoup de temps dans la forêt lors de ses transformations, elle ne connaissait pas encore tous les endroits. Péniblement, la jeune femme se leva, passant une main sur son front. Elle avait terriblement mal à la tête, comme souvent après ses transformations. « Tu veux m’aider ? » Demanda-t-elle sans attendre de réponse de la part de son ami (qui n’en était pas réellement un). Elle tourna son regard vers lui, plongeant son regard sur ses yeux pour ne pas voir son corps nu. « Alors… tus moi. »

Gwenn avait souvent envie de mourir depuis qu’elle était devenue une créature, mais ce n’était pas pour autant qu’elle avait tenté de se donner la mort. Il y avait simplement des moments où elle avait bien envie de voir sa vie s’arrêter, comme juste après une transformation.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 166

Message#Sujet: Re: (-16) Promenons-nous dans les bois... (pv Gwenn)   Jeu 5 Fév - 15:30

Gwenn ∞ Wellan
Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup y est pas. Si le loup y était, il nous mangerait. Mais comme il n'y est pas, il nous mangera pas


Et c’était reparti pour la crise mélodramatique mensuelle. Ça en devenait pire qu’une période prémenstruelle tellement c’était répétitif et agaçant. Ils venaient de passer une nuit de totale liberté, à être des créatures puissantes, féroces et libres ! A chaque lendemain de pleine lune, Wellan se sentait euphorique, comme s’il planait. Il aurait donné n’importe quoi pour pouvoir se transformer sur commande, pourvoir le faire toutes les nuits !

Et voilà que l’autre bourrique lui plombait son plaisir en recommençant sa crise de déprime existentielle. Extérieurement, Wellan gardait son regard d’ami compatissant désolé pour elle et souffrant de la voir aussi malheureuse. Intérieurement, il bouillonnait. Il lui avait fait le plus exceptionnel des cadeaux, sans qu’elle ne le sache, et elle n’était même pas fichue d’en profiter.

C’est pour cela que Wellan menait ce petit jeu cruel avec elle. Elle n’était pas fichue d’être reconnaissante du cadeau qu’il lui avait été fait ? Soit, mais dans ce cas, elle le regretterait tôt ou tard. Si elle ne voulait pas en profiter, Wellan la détruirait, c’était aussi simple que cela. Après tout, elle était sa « création », il était en droit de défaire ce qu’il avait fait n’est-ce pas ?

Quand elle avoua ne pas trop savoir où ils étaient, Wellan jeta un coup d’œil autour de lui. Il connaissait ses bois par cœur pour les avoir arpentés de long en large et en travers depuis son enfance. Ils étaient non loin de la cascade, à quelques kilomètres du village mais à environ 15 minutes du camp des lycans. Il allait lui répondre mais elle le prit de court en reprenant la parole.

Oh ne me tente pas…, pensa-t-il limite avec désespoir quand elle le supplia de la tuer. C’est vrai que c’était tentant. Il n’y avait personne à des kilomètres à la ronde, son corps ne serait pas retrouvé avant des semaines et encore, à supposé qu’il soit retrouvé un jour. Un simple geste et il en serait débarrassée, finie les jérémiades et les pleurnicheries sans fin. Cette fille était tellement pathétique qu’elle n’était même pas fichue de mettre un terme à sa vie toute seule. Même pour ça, elle se trouvait obligée à réclamer de l’aide.

Arrête de dire ça, tu sais bien que j’en suis incapable, répondit-il d’une voix à peine audible et attristée parfaitement crédible. Tu dois juste apprendre à accepter le loup qui est en toi, c’est tout. Après tout ira beaucoup mieux, tu verras.

Délicatement, il glissa une main dans ses cheveux emmêlés et la tira doucement vers pour la serrer dans ses bras tout en s’appliquant à éviter que leurs corps nus ne se collent pas trop l’un à l’autre. Non pas par pudeur mais simplement pour ne pas faire fuir Gwenn au pas de course.

code by Silver Lungs

_________________
Le pouvoir est l’aphrodisiaque suprême
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 684

Message#Sujet: Re: (-16) Promenons-nous dans les bois... (pv Gwenn)   Lun 2 Mar - 14:27

Wellan & Gwenn
Promenons-nous dans les bois...
Mourir, Gwenn devait bien avouer qu’elle y avait souvent pensé. Cela ne datait pas que de sa transformation en lycane, même si cela était devenu de plus en plus fréquent. Bien souvent, la jeune femme avait eu envie de quitter ce monde, afin de pouvoir enfin trouver la paix. Quand ses parents étaient morts, quand elle avait perdu son fiancé, et quand sa vie avait pris un tournant affreux avec d’horribles transformations. Il lui était arrivé tellement de chose, qu’elle avait souvent eu envie de mettre fin à ses jours. Mais en lâche, elle avait été tout simplement incapable de le faire seule. Elle n’y arrivait pas, c’était bien trop dur pour elle. Il y avait des choses qui la retenaient dans ce monde, des proches qu’elle aimait. Quand elle demandait donc à Wellan de la tuer, c’était sérieusement. Elle espérait vraiment qu’il décide de mettre fin à son calvaire. Bien sûr, une fois que les effets de sa toute dernière transformation allaient s’estomper, elle aurait moins envie de mourir. Mais elle venait de se transformer, elle était en manque d’alcool, son esprit était donc légèrement chamboulé. Par chance pour elle, Wellan n’avait jamais accepté de le faire (ce n’était pas la première fois qu’elle soumettait ce genre de demande). Gwenn baissa son regard quand son ami lui dit qu’il était incapable de faire une chose pareille. Elle s’en voulait de lui faire de la « peine » à chaque fois. Evidemment, la jeune femme était incapable de voir au-delà du très bon jeu d’acteur de Wellan et ne pouvait donc pas comprendre qu’il se jouait d’elle. D’ailleurs, elle croyait sincèrement en ses paroles, elle avait envie de croire que tout irait mieux dans le futur. Et quand il lui offrait cette étreinte, elle ne pouvait pas s’empêcher de sentir légèrement mieux. Cela serait tellement plus facile, si elle se laissait simplement aller et qu’elle acceptait enfin son loup. Ce n’était pas qu’elle ne voulait pas, mais il y avait toujours quelque chose qui l’empêchait de le faire. Gwenn ferma ses yeux, se serrant un peu plus contre Wellan, oubliant toute pudeur. Elle appréciait simplement ce contact.

« C’est facile pour toi. »
Lui dit-elle doucement avant de s’écarter, légèrement rougissante. Son esprit avait de nouveau prit le dessus, l’empêchant de simplement se laisser aller à sa nouvelle condition. Si elle réfléchissait moins, cela se passerait sans doute mieux. « C’est facile, tu as été transformé jeune et tu es un homme. »

Ce n’était pas forcément une bonne façon d’avancer que de considérer que les autres avaient plus de chance que soit, mais c’était dans le caractère de Gwenn. Ce n’était pas pour rien qu’elle avait plongé dans l’alcool, elle était fragile. C’était même justement sa fragilité qui allait sans aucun doute la mener à sa perte, elle accordait bien trop facilement sa confiance par conséquence. L’homme qu’elle avait sous les yeux n’aurait jamais dû avoir le droit de l’approcher à ce point, et pourtant il le faisait.

« Moi ce que je voulais, c’était rencontrer quelqu’un, fonder une famille, avoir une vie normale… Et on m’a tout pris. »

Même si la jeune femme n’avait pas passé son temps à penser au fait qu’elle désirait avoir des enfants un jour, elle en éprouvait clairement le manque depuis qu’elle savait qu’elle ne pourrait jamais en avoir. C’était son fardeau, les louves ne pouvaient pas avoir d’enfant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 166

Message#Sujet: Re: (-16) Promenons-nous dans les bois... (pv Gwenn)   Dim 8 Mar - 17:41

Gwenn ∞ Wellan
Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup y est pas. Si le loup y était, il nous mangerait. Mais comme il n'y est pas, il nous mangera pas


Alors que le visage de Gwenn étai niché contre lui, Wellan eu un petit sourire. C’était si facile de la faire craquer, de la faire se raccrocher à lui comme à un radeau après un naufrage. Il n’allait pas jusqu’à penser avoir une emprise totale sur elle, malheureusement, mais ce s’en était plus très loin. Avec du temps et de la patience, peut-être, et il l’espérait, il arriverait à faire d’elle un véritable pantin dont il pourrait tirer les ficelles à sa guise.

Quand elle s’écarta légèrement, il échangea son sourire froid contre un autre plus attristé, le sourire typique de l’ami sincèrement désolé du malheur de celle qui lui était si proche, tout en lui caressant doucement les cheveux.

Peut-être avait-elle raison sur un point. S’il n’avait pas été transformé aussi jeune, savourerait-il autant sa condition à présent ? Il avait été changé si jeune, actuellement le plus jeune encore vivant parmi la meute. Il gardait un souvenir vague de sa vie d’avant, que quelques images floues, comme s’était toujours le cas avec les souvenirs d’enfance. Aussi loin qu’il s’en souvenait donc, il avait toujours été un loup-garou. Et après tout, il n’avait jamais véritablement eu de vie avant cela, rien à regretter, rien qu’il n’avait dû abandonner. Mais il savait que pour son père, cela n’avait de loin pas été aussi facile. S’il semblait avoir désormais accepté sa nouvelle nature, il ne l’appréciait pas autant que lui pouvait le faire. Et il en était de même avec la majorité de la meute. Il suffisait de voir leur mode de vie, ils faisaient tout pour continuer de vivre comme ils l’avaient fait au village.

Tu peux avoir tout ça Gwenn, lui dit-il non sans penser « si tu arrêtes de picoler pour commencer ». Tu peux très bien rencontrer quelqu’un, te marier et pour les enfants… Tu peux faire comme les autres femmes de la meute et en adopter.

Il fallait dire qu’entre les loups-garous et les vampires, sans compter les sorciers et les Hellsing, les enfants orphelins de toutes races, ce n’était pas vraiment ce qui manquait.


code by Silver Lungs

_________________
Le pouvoir est l’aphrodisiaque suprême
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 684

Message#Sujet: Re: (-16) Promenons-nous dans les bois... (pv Gwenn)   Mar 7 Avr - 11:37

Wellan & Gwenn
Promenons-nous dans les bois...
Gwenn voyait tout en noir, elle avait vraiment du mal à trouver un intérêt à sa nouvelle condition. Oui, elle était plus forte, oui elle avait plus ou moins une famille maintenant, oui tout n’était pas affreux. Mais il n’empêchait qu’elle se transformait en monstre une fois par cycle lunaire, un monstre capable d’ôter la vie de quelqu’un par pur plaisir. Un monstre assoiffé de sang, sans aucune limite. Et en plus, elle ne pouvait même plus fonder une famille comme elle l’avait toujours rêvé. Les louves ne pouvaient pas espérer accoucher d’un enfant, c’était tout simplement impossible. Or, c’était justement ce que Gwenn avait toujours rêvé, elle avait cru pouvoir y parvenir avec James, quand elle allait se marier avec lui. Sauf que bien sûr, le destin avait décidé de s’acharner sur elle. Comme s’il n’avait pas été suffisant de lui prendre l’homme qu’elle aimait, il avait décidé de détruire sa vie autrement. Bien sûr, la jeune femme savait qu’elle voyait trop les choses en noires et qu’elle devrait peut-être essayer de se faire à l’idée. Après tout, de nombreux loups-garous arrivaient à s’y faire, à profiter simplement de la vie comme elle était. Sauf qu’elle peinait à le faire. Même quand Wellan essayait de lui remonter le moral, de lui dire qu’elle pouvait encore rencontrer quelqu’un, faire sa vie avec une personne et surtout adopter un enfant. Elle ne pouvait pas en avoir à elle, mais il y avait forcément des enfants en manque de parents. Après tout, vue le nombre de morts inexpliqués, ce n’était pas étonnant.

Dans un premier temps, la jeune femme était prête à rétorquer quelque chose concernant le fait que ce n’était pas la même chose. Qu’adopter, ce n’était vraiment pas pareil que d’avoir un enfant à soi. C’était son truc, même la petite lueur qui pouvait apparaitre dans son esprit était rapidement éteinte par son côté négatif, parce qu’elle ne parvenait pas à voir un avantage dans sa nouvelle vie de créature. Sauf que cette fois, c’était différent. Parce que c’était Wellan qui lui parlait et que le jeune homme avait bien plus d’influence que d’autre. Gwenn l’enviait énormément, elle aimerait être capable de voir à ce point les avantages d’être un loup-garou comme lui. Evidemment, leurs histoires étaient bien différentes et ça expliquait qu’ils ne perçoivent pas les choses de la même manière, mais il lui donnait envie d’essayer.

« Peut-être ouais… »

Se contenta-t-elle de répondre, elle ne pouvait pas non plus changer de but en blanc. Elle voulait bien ne pas tout rejeter d’un bloc, mais la situation restait quand même plus que difficile pour elle. Elle savait d’avance que ses vieux démons n’allaient pas tarder à revenir d’ailleurs, qu’il suffisait qu’elle se rapproche de la nouvelle pleine lune pour reperdre espoir.

« Tu as déjà tué quelqu’un ? »

La question pouvait ne pas sembler avoir un rapport avec la conversation qu’ils avaient, mais pourtant si. Elle n’en avait que faire de savoir s’il avait tué quelqu’un sous sa forme humaine, c’était quand il était en loup que ça l’intéressait. Parce que c’était bien l’une de ses plus grandes craintes. Tuer, ou transformer, quelqu’un lors d’une de ses transformations.a

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 166

Message#Sujet: Re: (-16) Promenons-nous dans les bois... (pv Gwenn)   Ven 17 Avr - 20:21

Gwenn ∞ Wellan
Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup y est pas. Si le loup y était, il nous mangerait. Mais comme il n'y est pas, il nous mangera pas


Détruire pour mieux remodeler à son idée, voilà exactement l’expérience qu’il tentait sur Gwenn depuis qu’il l’avait transformée. Au début, il avait songé faire pareil avec Arthémis mais bien que plus immature, la petite blonde avait très vite démontré un caractère bien plus trempé que celui de la brune. Ce n’était pas grave, cela lui permettait de mettre toutes ses forces en Gwenn sans prendre le risque de se disperser. Et pour arriver à ses fins avec Gwenn, il savait qu’il ne reculerait devant rien. Faire demi-tour, baisser les bras, abandonner… Cela n’avait jamais été dans sa nature. Et donc plus Gwenn broyait du noir et plus cela l’arrangeait. Une personne dépressive était bien plus facile à briser et à manipuler qu’une nageant dans le bonheur.

Mais pour cela, il se devait de jouer sur le fil du rasoir. En tant qu’ami, il se devait de se montrer réconfortant et positif mais c’était à double tranchant. Cela pouvait aussi bien rappeler sournoisement à Gwenn tout ce qu’elle avait perdu mais cela pouvait aussi vraiment finir par lui redonner espoir. Mais Wellan avait plus d’un tour dans sa manche.

Quand elle acquiesça vaguement à ses propos, il vînt déposer un baiser sur sa chevelure emmêlée. Ses cheveux avait encore légèrement cette odeur typique des loup-garou que seuls les êtres à l’odorat plus développé pouvaient sentir et qui disparaissait sous les odeurs de savons quand ils se les lavaient. Etrangement, Wellan adorait cette odeur animale. Peut-être parce qu’il l’avait pour ainsi dire toujours sentie autour de lui. Elle était associée dans son inconscient à ses premiers élans sentimentaux de l’adolescence, quand il ne fréquentait que les filles de sa meute. Sans vraiment s’en rendre compte, il fit courir le bout de ses doigts sur la peau nue de l’épaule de Gwenn, les faisant glisser sur son omoplate mais il suspendit son geste à sa question.

Il n’avait aucune raison de lui mentir sur le sujet. En fait, il était depuis longtemps parti de l’idée que le meilleur moyen de gagner pleinement sa confiance était encore de ce montrer le plus franc possible avec elle.

Oui. Le dernier en date était le petit-ami d’Arthémis, le soir où je l’ai transformée, expliqua-t-il d’une voix très douce, caressante. Contrairement à ce qu’il avait fait pour Gwenn, il n’avait jamais caché à qui que ce soit être celui qui avait mordu la petite blonde. Mais pour ma défense, en le faisant j’ai sauvé Arthé d’une tentative de viol même si sur le coup, je n’en n’avais pas vraiment conscience. Pourquoi cette question ?


code by Silver Lungs

_________________
Le pouvoir est l’aphrodisiaque suprême
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 684

Message#Sujet: Re: (-16) Promenons-nous dans les bois... (pv Gwenn)   Mer 13 Mai - 12:33

Wellan & Gwenn
Promenons-nous dans les bois...
Wellan avait le don de faire oublier à Gwenn le fait qu’elle était nue, mais il avait aussi le don de le lui rappeler. Quand elle montra son « accord » avec ses paroles, l’homme vint déposer un baiser sur sa chevelure. C’était un geste anodin, mais qui précédait la course de ses doigts sur sa peau au niveau de son épaule. C’était le genre de geste qui mettait mal à l’aise la jeune femme, même si dans un sens elle les appréciait aussi. De toute façon, quand la jeune femme se retrouvait en compagnie de Wellan, elle avait le don de se montrer pleine de contradiction. Elle ne savait plus ce qu’elle devait penser, ce qu’elle devait croire et ce qu’elle avait envie même. Parce qu’il se montrait toujours tellement gentil avec elle, qu’elle avait bien envie de se laisser aller à sa vision des choses. Si seulement, elle pouvait simplement se contenter d’accepter sa condition, elle pourrait se sentir bien mieux. Elle s’en rendait bien compte, mais ce n’était pas pour autant évident. Elle restait un monstre, assoiffé de sang. Et c’était bien pour cette raison qu’elle posa sa question, retrouvant son souffle quand Wellan stoppa son geste.

Il parla donc du fait qu’il avait déjà tué quelqu’un et même de la dernière personne en date. Gwenn ne put s’empêcher de ressentir une pointe de jalousie quand le jeune homme mentionna la louve qu’il avait transformée. Evidemment, la jeune femme savait parfaitement que Wellan avait transformé Arthémis, ce n’était pas un secret. Le secret était le fait qu’il l’avait transformé elle aussi, mais il valait mieux qu’elle ne l’apprenne pas de suite encore. En réalité, le mieux serait sans doute qu’elle ne l’apprenne jamais, mais ce n’était pas forcément évident. Wellan précisa donc le fait que le petit-ami d’Arthémis avait essayé de la violer ce soir-là et donc, qu’il l’avait sauvé avant de la transformé en loup. Mais après tout, la jeune femme vivait bien sa condition donc, cela ne devait pas lui poser le moindre souci.

« Mais tu ne savais pas, tu t’es contenté de le tuer parce que tu avais envie. »

C’était là le principal souci au final, il avait tué un homme parce qu’il avait eu envie de le faire. Comme la jeune femme avait déjà eu envie de faire et qu’elle ressentait encore l’envie en elle. Son loup réclamait du sang, de la violence, ce qu’elle ne voulait pas laisser faire. Même si sa bête sauvage allait sans doute arriver à se remettre facilement d’avoir ôté la vie à quelqu’un, mais ce n’était pas son cas à elle. Elle culpabilisait déjà énormément d’avoir simplement blessé la jeune Ambre, si elle l’avait tué les choses seraient bien pire.

« J’ai peur… » Finit-il par reprendre. « J’ai peur de tuer quelqu’un. »

C’était le nœud du problème, on revenait constamment à la même chose. Gwenn était incapable de s’accepter telle qu’elle était aujourd’hui, un monstre poilu assoiffé de sang une fois tous les cycles lunaires.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 166

Message#Sujet: Re: (-16) Promenons-nous dans les bois... (pv Gwenn)   Mar 26 Mai - 11:26

Gwenn ∞ Wellan
Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup y est pas. Si le loup y était, il nous mangerait. Mais comme il n'y est pas, il nous mangera pas


Je ne suis pas vraiment sûr que ce soit une question d’envie… Ce serait plutôt de l’instinct animal je dirais.

Sur ce coup-là, Wellan était sincère. Il était menteur, manipulateur et encore d’autres joyeusetés du même acabit mais il n’était pas un assassin de sang-froid. Lorsqu’il était sous sa forme humaine, il ne ressentait pas d’envies de tuer ni de goût du sang. Du moins pas plus que la moyenne des autres humains l’entourant. Il n’avait jamais tué en pleine conscience de ses actes et il n’en n’avait pas l’envie, même ne serait-ce que par simple curiosité. Au contraire, l’idée de tuer quelqu’un sous sa forme humaine le rebutait, comme pour – presque – tout le monde. Mais il savait que malgré cela, il avait en lui un loup sauvage qui ne se lui encombrait pas de ces principes moraux. Il avait simplement apprit à concilier ces deux facettes de sa personnalité, tel un Docteur Jekyll ayant finalement accepté le Mister Hyde en lui au lieu de le combattre dans une guerre aussi épuisante qu’interminable.

Je te l’ai déjà dis et je te le répète, les choses seraient plus facile pour toi si tu venais vivre parmi nous. Tu apprendrais à gérer tout ça et à t’accepter en étant parmi les tiens. On est une meute, une famille, on veille les uns sur les autres.

Du moins c’était là le discours que Wellan avait entendu toute sa vie. Après quant à savoir s’il y croyait vraiment ou pas, c’était une autre histoire. Mais le plus important dans l’immédiat était que Gwenn, elle, y croit.

Ce n’est pas en t’accrochant désespérément à ton passé d’humaine que tu avanceras. Et puis… en vivant au village tu prends le risque de donner encore plus envie à la louve en toi d’y retourner alors que si tu vis dans la forêt, ta forme animale y restera plus facilement instinctivement. Et tu as bien moins de risque de trouver quelqu’un la nuit dans les bois qu’aux abords du village.

D’accord, voir Gwenn faire un massacre parmi ces humains auxquels elle se rattachait temps pouvait être particulièrement amusant et même intéressant, Wellan ne pouvait pas dire le contraire. Mais à côté de ça, il restait attaché au secret des leurs. Les Hellsing représentaient déjà suffisamment une menace comme ça. Si un loup-garou était lâché dans le village et faisait un carnage, ils seraient tous traqué et tué sans pitié et pas uniquement par la famille de chasseurs. Et il avait beau s’en plaindre et se rebeller contre eux à la moindre occasion, au fond de lui et qu’il le veuille ou non Wellan ressentait cet attachement instinctif et primaire qu’avaient tous les loups pour la meute dans laquelle ils avaient grandi depuis leur plus tendre enfance.

Gardant Gwenn dans ses bras, il déposa un nouveau baiser qui se voulait rassurant sur ses cheveux décorés de feuilles et d’épines de pin tout en parlant à voix basse, d’une voix caressante et presque enjôleuse.

On prendrai soin de toi au camp… Je prendrai soin de toi.


code by Silver Lungs

_________________
Le pouvoir est l’aphrodisiaque suprême
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 684

Message#Sujet: Re: (-16) Promenons-nous dans les bois... (pv Gwenn)   Sam 20 Juin - 0:38

Wellan & Gwenn
Promenons-nous dans les bois...
Une envie ou de l’instinct, cela restait la même chose pour Gwenn. Dans tous les cas, il y avait une question de meurtre au bout. La jeune femme avait sincèrement peur de tuer quelqu’un sous sa forme de loup, à chaque fois qu’elle redevenait elle-même, elle craignait de sentir le goût du sang dans sa bouche. Elle ne savait vraiment pas quoi faire pour éviter cela, même si Wellan lui proposait une solution. Toujours la même, qu’elle entendait à chaque fois qu’ils discutaient tous les deux. Il voulait qu’elle vienne vivre avec le reste de la meute, qu’elle vive avec eu dans la forêt. Elle n’avait jamais passé le pas, parce qu’elle était bien incapable de le faire. Si elle abandonnait le village pour vivre avec les membres de sa meute, elle aurait le sentiment de tout quitter, de tout perdre. Gwenn savait bien que la proposition de Wellan était sans doute la meilleure solution pour elle de s’en sortir, mais elle ne pouvait pas s’y résoudre. Elle était certaine que ça n’allait pas changer tout de toute façon. Parce que rien n’empêchait des humains de venir se promener dans la forêt les soirs de pleine lune, comme la jeune Ambre qu’elle avait failli tuer. Cependant, elle ne pouvait pas nier que la proposition était de plus en plus tentante, surtout quand c’était un Wellan tendre qui la lui faisait. Elle sentait qu’il voulait l’aider (elle sentait ce qu’il cherchait à ce qu’elle sente surtout), cela la touchait énormément. Elle laissa le silence planer encore un peu, après que le lycan ait déposé un baiser dans ses cheveux. Et puis finalement, elle s’écarta de Wellan et brisa l’étreinte.

« Je ne peux pas. »

Dit-elle doucement, ne relevant pas son regard. Elle ne pouvait décidemment pas céder à cette demande, elle ne se voyait pas quitter le village pour rejoindre définitivement la meute. Peut-être un jour, elle pourrait bien finir par abandonner le village, mais pas maintenant. Même si cela ne pouvait pas vraiment l’aider à accepter sa nouvelle condition, elle ne pouvait vraiment pas s’y résoudre. Il y avait toute sa vie dans le village, ses proches. Même s’ils n’étaient pas nombreux, en fait Gwenn comptait surtout Jane dans ses proches.

« Ça ne me dérange pas de passer du temps avec la meute. »
Reprit-elle finalement, levant son regard sur Wellan. « Mais je ne veux pas quitter le village, j’y ai ma vie. »

Sa vie, qui se résumait à ses bouteilles d’alcool et à sa meilleure amie. Mais elle n’était pas encore prête à tout abandonner pour simplement vivre avec les autres lycans. Elle ne promettait rien pour le futur, parce qu’elle était bien incapable de savoir ce qu’elle allait vivre ensuite. Elle peinait clairement à se projeter plus loin, elle se contentait de vivre au jour le jour et de voir venir. Autant dire que ce n’était pas vraiment l’attitude la plus saine pour lui permettre de rendre une décision claire. Même si elle savait, elle ne quitterait pas le village.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 166

Message#Sujet: Re: (-16) Promenons-nous dans les bois... (pv Gwenn)   Sam 20 Juin - 20:32

Gwenn ∞ Wellan
Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup y est pas. Si le loup y était, il nous mangerait. Mais comme il n'y est pas, il nous mangera pas


Il y avait une chose que Wellan ne pouvait pas nier au sujet de Gwenn, c’était qu’elle était particulièrement têtue. Le seul hic était qu’il n’était pas sûr que ce soit ou non une bonne chose dans l’immédiat. Certes, à ses yeux c’était une bonne chose de ne pas vouloir se laisser influencer et de s’accrocher à ses idées. Sauf que là, cela n’arrangeait pas vraiment ses affaires.

Quoi que, à bien y réfléchir, peut-être que oui justement. A vivre avec la meute, Gwenn pouvait peut-être gagner en confiance en elle, apprendre à s’accepter. Alors que si elle restait vivre parmi les humains… Elle continuerait de se voir comme un monstre. Mais le problème était qu’avec Gwenn au village, il ne pouvait pas la voir aussi souvent qu’il le souhaitait pour être convenablement en mesure d’étendre sa domination sur elle. Il fallait qu’il trouve une solution pour rendre leur relation plus « intense ».

La solution en elle-même était déjà toute trouvée et coulait de source, le problème résidait surtout sur comment réussir à la mettre en œuvre. Cela allait demander un travail minutieux et discret sur la jeune femme mais les défis n’avaient jamais effrayé Wellan.

Je sais, répondit-il d’une voix douce tout en lui caressant les cheveux avant de glisser doucement sa main sous sa chevelure pour venir lui caresser la nuque. C’est juste que je suis très inquiet pour toi, continua-t-il en murmurant.

Il vînt alors déposer un baiser, du bout des lèvres, sur sa tempe alors que sa main glissait de la nuque de Gwenn à sa joue puis dans son cou, l’air de rien. Ses lèvres toujours collées à sa tempe, il reprit alors en murmurant à son oreille.

C’est plus fort que moi… J’ai toujours peur qu’un jour tu ne craque et…

Il laissa volontairement sa phrase en suspend avec dans la voix le petit trémolo typique de la personne réellement apeurée à l’idée de voir un être cher tenter de mettre fin à sa vie. Wellan bougea alors légèrement son visage pour venir appuyer son front à celui de Gwenn.

Je ne pourrais jamais me pardonner d’avoir échoué à t’aider, termina-t-il en veillant bien à ce que ses lèvres se trouvent à seulement quelques petits millimètres des siennes, juste assez pour que leurs souffles se mêlent mais pas assez pour que leurs lèvres ne se frôlent. Et il resta ainsi, immobile, les yeux fermés dans l’attitude de celui luttant intérieurement contre son attirance.

code by Silver Lungs

_________________
Le pouvoir est l’aphrodisiaque suprême
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 684

Message#Sujet: Re: (-16) Promenons-nous dans les bois... (pv Gwenn)   Lun 13 Juil - 21:07

Wellan & Gwenn
Promenons-nous dans les bois...
Il était évident que Wellan avait bien plus de proximité que n’importe qui avec Gwenn. La jeune femme ne laissait pas tout le monde s’approcher d’elle de cette manière, surtout dans le plus simple appareil. Oh, la jeune femme avait quand même des relations intimes avec d’autres personnes, même si elle ne partageait pas de sentiment avec eux (elle était bien incapable de donner son cœur pour le moment), mais avec Wellan c’était différent. Gwenn pouvait difficilement qualifier le lien qu’il y avait entre elle et lui. Evidemment, elle était bien loin de se douter que le lycan était en train de la manipuler depuis le début et qu’il se jouait complètement d’elle. Si quelqu’un venait lui affirmer maintenant que Wellan n’était autre que le loup qui l’avait mordu cette horrible nuit, elle ne le croirait sans doute pas. Et cela, même si la jeune femme cherchait quand même à savoir qui l’avait mordu. Elle n’avait aucune piste concernant son identité, elle se demandait même s’il était encore en vie. Malheureusement, une créature était dans la ligne de mire des Hellsing.

Elle avait parfaitement confiance en Wellan, elle le laissait se montrer tendre avec elle. Il passait sa main dans sa nuque, sur son cou et n’hésitait même pas à déposer ses lèvres sur sa peau. Gwenn ferma les yeux, profitant de ce contact et des paroles du lycan. Elle ne pouvait qu’apprécier ce qu’elle entendait, parce que c’était justement ce dont elle avait besoin. Quand elle avait besoin de soutient, la jeune femme savait parfaitement qu’elle pouvait compter sur Jane, mais aussi sur Wellan. La jeune femme adorait l’entendre dire qu’il s’inquiétait pour lui, surtout quand il mettait les formes comme maintenant. Collant son front au sien, approchant ses lèvres. Gwenn pouvait sentit le souffle du lycan se poser sur ses lèvres. Elle sentit son cœur s’emballer de plus en plus, leurs lèvres n’étant séparés que de quelques millimètres. Ce n’était pas la première fois que la lycane ressentait une telle attirance pour Wellan, mais c’était encore plus fort maintenant (en même temps, ils étaient encore complètement nus…). C’était à se demander comment elle ne faisait pas pour craquer, elle devait énormément se retenir d’ailleurs.

« J’ai… énormément de chance de t’avoir. »

Le pire, c’était qu’elle pensait chaque mot qu’elle prononçait. Elle pensait vraiment qu’elle avait de la chance de l’avoir dans sa vie, elle ne savait pas ce qu’elle pourrait faire sans lui. Depuis qu’elle était devenue une lycane, il avait toujours été là pour elle. Encore une fois, elle ne pouvait pas se douter qu’il était son « père ». Elle était complètement sous son emprise, il la manipulait totalement. Et ce fut bien pour cette raison, qu’en arrêtant de réfléchir, la jeune femme rompit les derniers millimètres qui séparaient ses lèvres de celle de Wellan.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 166

Message#Sujet: Re: (-16) Promenons-nous dans les bois... (pv Gwenn)   Ven 17 Juil - 13:22

Gwenn ∞ Wellan
Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup y est pas. Si le loup y était, il nous mangerait. Mais comme il n'y est pas, il nous mangera pas


Au moment où Gwenn lui annonça qu’elle avait beaucoup de chance de l’avoir, Wellan fut secrètement ravit d’être un si bon bluffeur car ce n’était pas l’envie d’éclater de rire qui lui manquait. Sérieusement ? Cet aveu était plus que ce qu’il aurait pu espérer. Surtout qu’elle avait l’air de le penser en plus, la bonne blague.

Bon en même temps, Wellan avait tout fait pour cela, il devait l’admettre. Il avait dépensé une quantité d’énergie non-négligeable pour avoir Gwenn accrochée à lui mais il n’avait pas pensé avoir aussi bien réussit. Même plus que bien réussit d’ailleurs à en croire le baiser qu’elle lui donna soudainement. Baiser auquel Wellan répondit sans marquer d’hésitation.

A vrai dire, embrasser Gwenn lui faisait à peu près l’effet d’un cours scolaire particulièrement ennuyeux. Ce n’était pas qu’elle embrassait mal, il devait même avouer que c’était l’inverse il ne s’était pas attendu à ce qu’elle embrasse aussi bien, c’était juste qu’à ses yeux, Gwenn n’était qu’un débris pathétique trop souvent aviné à son goût. Mais d’un autre côté, c’était un débris pathétique trop souvent aviné au corps plutôt attirant malgré tout. Mince, athlétique sans être forcément très musclée. Et il se dégageait d’elle encore ce reste d’odeur de louve qui lui collerait à la peau un petit moment.

C’est pourquoi la sensation de son corps nu collé au sien ne tarda pas à faire son effet sur Wellan qui ne chercha pas à se décoller d’elle pour autant, n’éprouvant pas la moindre gêne. Bien au contraire, dans certains cas le sexe n’était pas qu’une chose anodine et si cela pouvait l’aider à asseoir d’avantage son emprise sur elle, autant en profiter. Il serait con de ne pas essayer en tout cas. Ainsi, tout en prolongeant le baiser, il fait glisser ses doigts sur le bras de Gwenn jusqu’à frôler la courbure de son sein. Il y posa alors sa main, la caressant doucement et avec la retenue de celui qui, hésitant, aurait peur de trop brusquer sa compagne. Hésitation qui aurait pu faire rire bien des maitresses de Wellan, bien plus habituée à ses assauts plus torrides. Mais il craignait de voir Gwenn faire marche arrière s’il lui sautait littéralement dessus, il préférait la laisser mener la danse à son rythme comme pour le baiser. Après, c’était ça passe ou ça casse mais même si Gwenn devait le repousser, au moins maintenant il savait qu’il y avait une fissure dans sa carapace.

code by Silver Lungs

_________________
Le pouvoir est l’aphrodisiaque suprême
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 684

Message#Sujet: Re: (-16) Promenons-nous dans les bois... (pv Gwenn)   Mer 12 Aoû - 1:26

Wellan & Gwenn
Promenons-nous dans les bois...
Gwenn avait simplement fini par suivre son instinct et elle avait collé ses lèvres à celle de Wellan, l’embrassant alors qu’elle en ressentait le désir intense depuis quelques secondes. Ce n’était pas la première fois que la jeune femme ressentait l’envie d’embrasser son camarade, bien au contraire. Cela faisait même un moment qu’il y avait cette tension à chaque fois qu’ils se croisaient. Mais jamais encore la lycane n’avait passé le pas, n’avait franchi la ligne de non-retour. Elle pouvait difficilement faire marche arrière maintenant, alors qu’elle l’avait embrassé et que leurs corps étaient collés l’un l’autre. Wellan répondit favorablement à ce baiser, ne manquant pas de faire courir ses mains sur son corps. Gwenn sentit un frisson la parcourir quand le jeune homme s’attarda sur sa poitrine. Il était évident qu’ils étaient en train de franchir un cap que la jeune femme ne pensait pas faire à un moment. Est-ce que cela aurait de l’importance ? La jeune femme n’en savait rien. Elle n’avait aucune envie de quelque chose de sérieux et elle imaginait mal Wellan le vouloir également. Ils pouvaient peut-être s’amuser simplement ensemble un peu, poussés par la tension du moment. Ils venaient de reprendre forme humaine, leur instinct animal était encore bien présent. Ils étaient nus, ils venaient d’avoir une conversation un peu déprimante. C’était ce mélange de tout cela qui poussait la situation à déraper de cette manière. Il n’y avait rien de mal.

C’était en tout cas ce qu’essayait de se convaincre Gwenn. Elle en avait envie, elle ne pouvait pas le cacher maintenant, mais elle continuait de douter. Wellan semblait hésiter également, elle appréciait ça. Elle aimait vraiment cette douceur qu’il savait faire preuve en sa compagnie. Il n’était pas comme les autres, Wellan était vraiment quelqu’un de bien. Gwenn savait qu’elle pouvait lui faire confiance, malheureusement elle ne se rendait pas compte qu’elle se trompait lourdement. Elle était loin d’imaginer qu’elle était justement en train de se faire manipuler comme jamais, qu’elle était en train de se faire avoir sur toute la ligne. Et elle était en train de faire une grave erreur, car elle n’avait aucune envie de s’arrêter là. Pas alors qu’elle se trouvait dans cette position, elle était bien trop faible pour le repousser. Ses mains ne tardèrent pas à faire comme celle de Wellan et glissèrent sur la peau de l’homme, profitant de sa stature si désirable. Gwenn ne pouvait pas être indifférente au corps du loup-garou, elle se demandait même si c’était possible pour le commun des mortels. Oui, elle voulait aller plus loin et clairement elle ne se privait pas de le montrer à Wellan. Parce qu’elle sentait qu’il hésitait et elle n’avait aucune envie qu’il le fasse. Elle ne voulait pas non plus se montrer trop « brutal », son but n’était pas de se montrer comme une bête sauvage avec lui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 166

Message#Sujet: Re: (-16) Promenons-nous dans les bois... (pv Gwenn)   Mar 25 Aoû - 16:02

Gwenn ∞ Wellan
Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup y est pas. Si le loup y était, il nous mangerait. Mais comme il n'y est pas, il nous mangera pas


Alors qu’il laissait ses doigts courir sur la peau nue de Gwenn, Wellan, très à son affaire visiblement, se demandait quel était le terme masculin pour nymphomane. Question qui pouvait paraitre surprenante mais qu’il se posait réellement en cet instant. Il n’avait jamais ressenti d’attirance pour Gwenn, loin de là, et pourtant il était là, à l’embrasser et la caresser tout en sentant le désir monter en lui malgré tout. La simple idée du sexe l’excitait, peu importe s’il s’agissait de Gwenn ou d’une autre. Mais avec Gwenn, il y avait quelque chose de plus qu’il n’avait pas toujours le reste du temps : le sentiment de domination. Et bon sang, il adorait vraiment ça ! En cet instant, il avait l’impression –peut-être fausse mais pour lui, il était dans le juste – qu’il serait capable d’obtenir absolument n’importe quoi de la louve, d’avoir enfin atteint son but ou presque.

Dans un geste à la fois doux et possessif, il passa un bras autour de Gwenn et sans cesser de l’embrasser, il l’a souleva de quelques centimètres avant de l’allonger délicatement à même le sol. Lorsque se fut fait, il s’allongea sur elle en posant ses avant-bras de chaque côté de sa tête pour y prendre appui afin de ne pas l’écraser en parfait gentleman. Le but de la manœuvre n’était aucunement de faire durer le plaisir mais juste de lui laisser penser à quelque chose de plus tendre qu’une simple partie de jambes en l’air bestiale.

C’est ainsi qu’il en vain à faire glisser ses lèvres le long de son cou, jusqu’à sa poitrine qu’il embrassa doucement avant de reprendre sa descente le long de son ventre, jusqu’au nombril, puis plus bas encore jusqu’à relever l’une de ses jambe fine pour la poser sur son épaule. Il commença par déposer des baisers sur l’intérieur de sa cuisse avant de remonter afin de venir glisser sa langue en elle.

code by Silver Lungs

_________________
Le pouvoir est l’aphrodisiaque suprême
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 684

Message#Sujet: Re: (-16) Promenons-nous dans les bois... (pv Gwenn)   Jeu 24 Sep - 15:36

Wellan & Gwenn
Promenons-nous dans les bois...
C’était clair et net, la situation avait tout simplement dérapée. Mais même si Gwenn ressentait une certaine pression et qu’elle angoissait un peu, elle était certaine de ce qu’elle faisait. Ce n’était pas nouveau que Wellan avait un certain pouvoir sur elle, elle était complètement fascinée par lui. Il était sans aucun doute le lycan avec lequel elle s’était le plus attachée, elle pensait sincèrement qu’ils étaient proches (et qu’il ne se contentait donc pas juste de la manipuler). Cela serait complètement dingue de sa part de ne pas ressentir une certaine attirance pour lui, Wellan avait vraiment tout pour plaire. Autant physiquement que dans son caractère (simplement, la louve n’était pas au courant que l’attitude qu’il avait envers elle était biaisé). Oui, elle avait vraiment envie de passer le pas avec lui. Est-ce que ça allait signifier plus ? Elle n’en savait vraiment rien et pour tout dire, elle n’avait pas envie d’y penser. La lycane se contentait simplement de suivre son instinct, alors que leurs mains venaient caresser le corps de l’autre mutuellement. Gwenn adorait sentir les doigts de Wellan sur sa peau, elle ne pouvait pas retenir les vagues de frisson la prendre.

Et puis enfin, ils passèrent à la vitesse supérieure. Wellan l’allongea sur le sol, venant ensuite s’allonger sur elle. Leurs lèvres ne se séparaient pas. Gwenn laissa entièrement les reines à son camarade, qui déposa ses lèvres le long de son corps. A chaque fois qu’il déposait un baiser, la jeune femme sentait la monter d’excitation en même temps qu’une nouvelle vague de frisson. Elle commençait à avoir chaud et elle n’avait encore rien vu. Puisque le jeune homme ne manqua pas d’aller s’occuper d’une partie de son corps qui était bien plus réceptive à ce genre de traitement. Elle laissa sa tête basculer un peu plus en arrière, ses soupires timides jusqu’à présent s’intensifièrent. Et puis, ils se transformèrent même en gémissement de plaisir. Il n’y avait pas à dire, Wellan savait parfaitement s’y prendre.

Au bout d’un petit moment, où Gwenn profitait pleinement de ce moment, la jeune femme décida de changer un peu la donne. Elle avait laissé Wellan diriger les choses, elle avait bien l’intention de prendre un peu le contrôle. Doucement, mais sans laisser à Wellan l’occasion d’avoir le choix, la lycane retourna donc la situation allongeant le loup-garou sur le dos avant de venir au-dessus de lui et de récupérer ses lèvres. Elle se laissait simplement aller à ses instincts, à ce qu’elle ressentait et à ce qu’elle avait envie. Et ce qu’elle avait envie en cette seconde, c’était Wellan tout simplement. Alors sans que leurs lèvres ne se quittent, elle fit un mouvement de corps pour que leurs corps se joignent enfin l’un à l’autre et ne fasse plus qu’un.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 166

Message#Sujet: Re: (-16) Promenons-nous dans les bois... (pv Gwenn)   Mar 27 Oct - 17:02

Gwenn ∞ Wellan
Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup y est pas. Si le loup y était, il nous mangerait. Mais comme il n'y est pas, il nous mangera pas


Gwenn ne l'avait jamais réellement attiré. Certes, il avait déjà largement envisagé l'idée de coucher avec elle et cela avait même fait partit de ses projets envers elle mais cela n'avait rien à voir avec de l'attirance à proprement parlé. Cela avait toujours été que purement et simplement sexuel en plus d'être une manière de plus d'imposer sa volonté. Cependant, il devait admettre que son corps fin et musclé et surtout que ses soupirs se mouvant en gémissements étaient particulièrement érotique. Il n'avait nullement besoin de se forcer pour être excité par elle en cet instant.

En fait, il découvrait que le pouvoir était une chose bien plus excitante dans tout les sens du terme qu'il n'aurait pu le penser. Gwenn se tenait là, allongée, totalement offerte à lui, lui faisant une confiance aveugle. Ou tout du moins, c'était ainsi que Wellan voyait les choses. Il n'en n'éprouvait pas une once d'attachement à son égard pour autant et alors qu'il s'appliquait à lui procurer du plaisir, il ne perdait pas de vue son but final dans toute cette mascarade.

Mais tout à coup, il fut un instant surprit lorsque Gwenn prit le dessus et vain se placer sur lui. Pour le coup, il devait avouer que là, elle le surprenait. Il ne voyait toujours la louve que comme une épave soumise et sans réelle volonté. Il s'était imaginé que durant leurs ébats, elle resterait allongée dos au sol, à faire ce que l'on appelait vulgairement l'étoile de mer. La surprise n'avait rien de désagréable à vrai dire. Au contraire, Wellan avait toujours préféré quand les choses étaient un peu plus... torride.

A l'instant où elle se laissa glisser sur lui, Wellan l'attrapa par les hanches pour verrouiller leur union avec un gémissement de désir sortant du plus profond de sa gorge. S'il existait un terme masculin pour nymphomane, aucun doute sur le fait qu'il serait adapté pour décrire le lycan. Il adorait cette sensation intense du plaisir montant par vague à travers son corps. A dire vrai, le plaisir de ses partenaires lui importait peu. Il n'y avait qu'avec les plus « spéciales » qu'il s'en préoccupait. Pour les autres, les plus fades, celles dont il aurait même oublié l'existence le lendemain, il s'en fichait. Dans le cas de Gwenn, les choses étaient différentes. S'il voulait s'assurer qu'elle viendrait en redemander par la suite, qu'elle reviendrait vers lui chercher un soulagement illusoire à ses douleurs morales, il se devait de s'assurer de lui donner l'envie de revenir. Lui donner l'impression qu'elle était plus que simplement une parmi toutes les autres.

Ainsi, il répondit à son baiser avec ardeur tout en caressant son dos, ses cuisses et ses fesses dans des gestes fébriles avant de les faire basculer à nouveau, reprenant ainsi le dessus. Il replia les jambes de Gwenn et, se tenant à l'une de ses cuisses, entreprit un mouvement de va-et-vient plus soutenu tout en embrassant sa gorge.

Depuis le temps que je l'espérais, vînt-il murmurer à son oreille, le souffle court avec le ton de l'amant partagé entre le désir et le bonheur. Tu n'imagine pas le nombre de fois dont j'en ai rêvé...

Ces mots, de pures mensonges, étaient sorti avec un naturel qui surprenait presque Wellan lui-même. Dire des mots doux n'était de loin pas dans sa nature et c'était bien l'une de rares choses qu'il avait généralement beaucoup de mal à dire.
code by Silver Lungs

_________________
Le pouvoir est l’aphrodisiaque suprême
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 684

Message#Sujet: Re: (-16) Promenons-nous dans les bois... (pv Gwenn)   Lun 16 Nov - 15:35

Wellan & Gwenn
Promenons-nous dans les bois...
Gwenn ne réfléchissait pas, elle se laissait tout bonnement emporter par le moment présent. Elle n’en revenait pas vraiment de ce qu’elle était en train de faire avec Wellan, mais elle n’avait pas envie de trop y penser pour autant. Elle préférait profiter et elle avait de bonne raison d’en profiter. Elle ne s’était vraiment pas attendu à ce que les choses prennent une telle tournure avec Wellan – encore moins dans un moment comme celui-là où ils venaient de reprendre forme humaine après une nuit de transformation – mais elle devait bien avouer qu’elle appréciait vraiment l’instant présent. Il y avait eu toujours quelque chose avec le lycan que la jeune femme était incapable de comprendre. Ce qui était normal puisque qu’elle ne savait rien de ce que l’homme avait fait, elle ne se doutait pas une seule seconde qu’il était son créateur. Si elle le savait, peut-être qu’elle comprendrait un peu mieux cette particularité qu’elle ressentait quand elle se trouvait avec Wellan. Le fait qu’elle avait envie de s’abandonner entièrement à lui, ce qu’elle faisait en cet instant, alors que leurs corps s’unissaient pour de bon et concrètement.

Gwenn avait pris le dessus pendant un temps, mais Wellan n’avait pas manqué de reprendre le dessus ensuite. Il les avait retournés, s’installant de nouveau au-dessus d’elle en intensifiant le mouvement de leurs corps. Celui de la jeune femme suivait celui de Wellan, dans une harmonie parfaite. Elle ne se retenait aucunement, laissant son plaisir s’exprimer du mieux qu’il le pouvait par ses soupires et gémissement, devenant de plus en plus fort au fur et à mesure que les secondes s’écoulaient et leurs mouvement s’intensifiaient encore et encore. Quand Wellan approcha ses lèvres de son oreille pour lui glisser quelque mot, la jeune femme ressentit un long frisson parcourir son échine et pas seulement parce que ce souffle sur son oreille la chatouillait légèrement. C’était bel et bien les mots du jeune homme, ils touchaient directement son cœur. C’était bien parce que c’était Wellan, un autre homme lui aurait dit la même chose, elle n’aurait pas été aussi touché de la même manière. Et pour cause, sa relation avec le lycan était toute particulière. Elle ne répondit rien, elle n’avait rien à dire, se contentant simplement de profiter de ces paroles et des gestes qu’ils avaient l’un pour l’autre. Les mains de la jeune femme continuaient de parcourir la peau nue de son amant. Elle savait que n’importe quels mots qu’elle pourrait dire en cet instant seraient bien fades comparé à ceux que Wellan venait de lui adresser, alors autant ne rien dire et simplement exprimer ce que son corps ressentait comme elle le faisait depuis déjà un petit temps.

Gwenn avait déjà eu l’occasion un certain nombre de fois d’avoir ce genre d’expérience, mais elle était en train de vivre quelque chose d’unique. Son plaisir montait en flèche, au point où elle en avait même la tête qui tournait. Et finalement, l’extase ne manqua pas d’arriver, elle l’exprima de toute sa puissance, sans aucune retenue.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 166

Message#Sujet: Re: (-16) Promenons-nous dans les bois... (pv Gwenn)   Lun 30 Nov - 11:47

Gwenn ∞ Wellan
Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup y est pas. Si le loup y était, il nous mangerait. Mais comme il n'y est pas, il nous mangera pas


Plus leurs ébats avançaient, et plus Wellan en arrivait même à oublier qu'il s'agissait de Gwenn, celle qu'il s'amusait à essayer de changer en pantin humain. Et pour cause, la jeune femme n'avait plus grand chose à voir avec l'épave soumise qu'il avait prit l'habitude de côtoyer. Elle se lâchait réellement, pleinement et tout était soudainement plus intense que Wellan ne l'avait imaginé. Car oui, bien sûr, il avait déjà songé à cet instant. Si cela s'était présenté un peu par hasard, cela n'était pas non plus une grande surprise pour autant. Le lycan avait toujours eu dans l'intention d'en arriver là pour assurer un peu plus sa domination sur la louve. Et le fait que Gwenn ne soit de loin pas laide l'avait aidé sur ce point. Après tout, il n'y avait rien de désagréable à coucher avec une femme ayant son physique. Disons que le corps de Gwenn était la cerise sur le gâteau. En revanche, c'était la tournure torride des choses qui lui avaient totalement échappé dans ses plans. Gwenn se lâchait, se laissait aller et cela rendait la chose bien plus plaisante pour lui, il fallait l'admettre.

Quand elle arriva à l'orgasme, Wellan fut même prit de surprise par son manque complet de retenue mais dans le même temps, ses cris eurent sur lui un effet si érotique que son propre orgasme se déclencha aussitôt et lui non plus ne chercha aucunement à le cacher.

Le souffle court, Wellan resta un instant allongé sur Gwenn avant de rouler sur le côté tout en l'observant. La peau ruisselante, les joues rosies, les yeux brillant et les cheveux en bataille dans la terre et les feuilles, elle était vraiment très désirable ainsi, c'était un fait indéniable. Qui sait, peut-être que dans d'autres circonstances, dans une autre vie... Alors peut-être qu'il aurait pu ressentir quelque chose pour elle. Peut-être... Mais ce n'était pas le cas. Certes, elle était incroyablement séduisante vue ainsi mais Wellan n'oubliait pas qui elle était et ce qu'il attendait réellement d'elle. Une loyauté absolue qu'elle lui donnerait pleinement d'elle-même, ou tout du moins le croirait-elle.

Mais pour cela, il devait tout d'abord s'assurer que Gwenn ne gagne tout à coup pas en confiance en elle. La dernière chose qu'il voulait était qu'elle soit bien dans sa peau et épanouie. Il voulait qu'elle soit dépendante de lui, pas indépendante. Il allait falloir qu'il fasse attention.

Toujours allongé sur le côté, il tendit la main pour effleurer les cheveux de Gwenn puis sa peau, du bout des doigts avec une tendresse feinte qu'il espérait des plus convaincante.
code by Silver Lungs

_________________
Le pouvoir est l’aphrodisiaque suprême
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
avatar
Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup.
Messages : 684

Message#Sujet: Re: (-16) Promenons-nous dans les bois... (pv Gwenn)   Sam 9 Jan - 20:43

Wellan & Gwenn
Promenons-nous dans les bois...
Gwenn n’avait pas cherché une seule seconde à retenir ce qu’elle avait ressenti quand l’extase avait pris le dessus sur son plaisir, elle s’était exprimée comme cela venait. Maintenant, elle revenait petit à petit à la réalité. Le corps complètement engourdit, la tête lui tournant encore, la jeune femme réalisait ce qu’elle venait vraiment de faire. Alors que Wellan était encore allongé à ses côtés, à même le sol, qu’il tendait sa main pour venir effleurer ses cheveux et sa peau du bout de ses doigts, elle se rendait bien compte qu’elle venait de coucher avec lui. C’était arrivé comme ça, sans qu’elle ne réalise vraiment. Ou si, elle l’avait réalisé, mais elle n’avait pas voulu se retenir. Parce qu’elle en avait eu franchement envie. Elle ne voulait pas regretter ce qu’elle venait de vivre et en même temps, elle ne pouvait pas s’en empêcher. Sans qu’elle ne dise rien, la jeune femme tourna son regard vers Wellan. Elle avait énormément de chance de l’avoir à ses côtés – si elle savait – elle n’avait aucune envie de le perdre. Et c’était justement ce sentiment qui lui faisait peur. Elle savait que trop bien ce qui arrivait quand elle s’attachait à quelqu’un, elle savait que trop bien le chaos de sa vie. Elle ne voulait pas tout risquer. Gwenn ne savait pas ce qu’elle devait penser, ce qu’elle devait faire maintenant. Pendant quelques secondes, elle se contenta de regarder le lycan dans les yeux, le cœur battant comme jamais il n’avait battu déjà. Elle avait eu des expériences de ce genre déjà, mais ça n’avait jamais eu la signification que ça avait aujourd’hui. Finalement, après un long moment de silence, elle finit par prendre la parole.

« Il faut que j’y aille. »

Elle fuyait oui, c’était sans doute le mieux qu’elle puisse faire en cet instant. Elle se demandait encore comment elle avait pu se contenter de céder à ses pulsions, elle n’en revenait pas de ce qu’ils venaient de faire. Et la lycane avait donc besoin d’un peu de temps pour réfléchir à tout cela (sans doute en se baignant dans l’alcool comme elle savait si bien le faire), pour repenser à ce qui venait de se passer. Elle avait besoin de temps toute seule, juste histoire de remettre un peu ses idées en place (ou plus simplement d’arrêter de penser en buvant une grande quantité d’alcool qui lui permettait de mettre son esprit en pause). Gwenn se leva donc, de nouveau gênée par la nudité de son corps.

« On… » Elle leva un seconde son regard vers Wellan. « On se voit plus tard. »

Et sur ces mots, la jeune femme se mit en route en direction du village, ne laissant pas le choix à Wellan de la retenir ou non. En même temps, il valait mieux qu’il ne tente pas de le faire, elle avait vraiment besoin de temps pour elle. Elle n’avait aucune idée de ce qu’elle venait de faire et elle ne se rendait même pas compte encore qu’elle allait amèrement le regretter.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 166

Message#Sujet: Re: (-16) Promenons-nous dans les bois... (pv Gwenn)   Mer 13 Jan - 21:20

Gwenn ∞ Wellan
Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup y est pas. Si le loup y était, il nous mangerait. Mais comme il n'y est pas, il nous mangera pas


Wellan restait silencieux. Il jugeait que c'était préférable ainsi. Gwenn était ce genre de femme à fuir au premier coup de vent et il ne voulait pas la voir prendre les jambe à son cou par sa faute à lui, au contraire, si elle devait s'en aller, il voulait que ce soit de son plein gré à elle. Pourquoi ? Simplement dans l'espoir qu'elle en vienne à culpabiliser de l'avoir laissé en plan bien sûr.

Et cela ne manqua d'ailleurs pas. A peine Wellan avait reprit son souffle que la jeune femme prenait la poudre d'escampette. Alors qu'elle se levait, Wellan se redressait en prenant appui sur son avant-bras en la regardant avec une expression surprise parfaitement feinte. Les yeux écarquillés, les lèvres entrouvertes, il espérait avoir l'expression de celui qui ne comprenait pas vraiment ce qui se passait et qui craignait que son départ soit de sa faute. Petite comédie qu'il avait la ferme intention de faire durer le temps de leur prochaine rencontre. Car il en était sûr, le meilleur moyen de percer la carapace de Gwenn était encore de lui laisser croire que lui-même, sous sa propre carapace de fort caractère, cachait en réalité un homme fragile et sensible. La bonne blague !

Eum... D'accord, répondit-il en prenant un air surprit et légèrement inquiet mais ne faisant pas signe de vouloir la retenir.

Restant en position semi-allongée sur le côté, il la regarda s'éloigner appréciant largement au passage le balancement de ses hanches mettant clairement en valeur son fessier nu.

Une fois Gwenn hors de vue, Wellan se laissa retomber sur le dos avec, cette fois-ci, un sourire vainqueur sur les lèvres. Détendu par ses ébats et ravit d'avoir l'impression d'avoir fait un pas en avant dans ses plans envers Gwenn, Wellan passa un bras sous sa tête et resta ainsi allongé à même le sol, dans la forêt, durant bien 30 minutes à savourer l'air frais et le calme avant d'enfin se lever et retourner auprès du clan.
code by Silver Lungs

_________________
Le pouvoir est l’aphrodisiaque suprême
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: (-16) Promenons-nous dans les bois... (pv Gwenn)   

Revenir en haut Aller en bas
 
(-16) Promenons-nous dans les bois... (pv Gwenn)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Promenons-nous dans les bois. [Emeric]
» Promenons-nous dans les bois... [Privé]
» Promenons nous dans les bois , pendant que le loup n'y est pas ~PV Yû
» Un, deux, trois promenons-nous dans les bois ♫
» [Défi] Promenons nous dans les bois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Reste du monde :: Forêt-