Partagez | 
 

 Chez les nudistes, quand on drague, on peut aussi prendre une veste ! (Arthur)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pas de roses sans épines
avatar
Pas de roses sans épines
Messages : 524

Message#Sujet: Chez les nudistes, quand on drague, on peut aussi prendre une veste ! (Arthur)   Sam 17 Déc - 23:18

Arthur & Ely
Chez les nudistes, quand on drague, on peut aussi prendre une veste !
Maintenant que l’air était beaucoup moins chaud et donc beaucoup plus respirable, Ely devait bien avouer qu’elle prenait un grand plaisir de retourner dans la forêt pour ses petites balades de nourriture. Bon, elle n’avait pas eu le choix de le faire autrement, mais par moment elle se forçait vraiment à sortir, alors qu’elle se sentait mieux chez elle. Enfin mieux, tout était relatif de toute façon. Cette chaleur de l’été avait été vraiment compliquée à gérer, même pour une créature comme elle. Et puis le soleil avait frappé constamment, tout le temps, sans aucune interruption. Il n’y avait plus eu une seule goutte de pluie pendant un moment. Mais c’était de retour maintenant, l’automne apportait sa fraicheur et sa pluie. La pluie de cette fin de journée était fine, mais particulièrement agréable. Il y avait suffisamment de soleil en tout cas pour qu’Ely puisse sortir pointer le bout de son nez avant la tombée complètement de la nuit. Le soleil était encore là, quelque part derrière les nuages, mais ça ne lui posait aucun souci. Bien au contraire, elle profitait donc de l’instant présent. Et elle avait décidé de sortir un peu en forêt pour chasser. Elle n’avait pas encore très faim, mais elle avait envie de prendre un moment pour se nourrir et remplir son estomac. Ainsi, elle allait pouvoir s’amuser un peu ensuite, comme elle savait si bien le faire d’ordinaire. Elle savait toujours commencer s’amuser.

Elle errait donc dans la forêt, dans le but de trouver une proie, quand son odorat sentit la présence d’une personne dans le coin. Elle n’avait pas pour habitude de s’inquiéter quand elle sentait qu’elle n’était pas seule dans la forêt, parce qu’elle savait parfaitement qu’il était rare de ne pas être seule dans la forêt, elle grouillait quand même de monde. Donc, elle n’était pas vraiment surprise ou anxieuse, surtout qu’elle ne manqua pas de reconnaître l’odeur de l’homme qui approchait. Une odeur qu’elle connaissait bien, qu’elle connaissait même plus que bien. La jeune femme ne put s’empêcher d’afficher un sourire en comprenant donc qu’elle croisait, de nouveau, le chemin d’Arthur.

« Salut Arthur. » Lança-t-elle quand elle fut dans son champ de vision, après qu’elle ait suivit sa trace. C’était toujours un vrai plaisir quand elle avait l’occasion de croiser le lycan, parce qu’elle ne pouvait pas faire autrement que de croire que leur rencontre allait se terminer comme d’habitude (mais elle se trompait sur le coup, encore une fois). « Encore en train de traîner dans la forêt à ce que je vois ? »

Dans la forêt, dans les montagnes, la jeune femme avait assez l’habitude de croiser Arthur en dehors du village en effet. Alors, elle le croisait par moment dans le village aussi, mais elle avait constaté qu’il se promenait souvent dehors. Elle ne savait pas pourquoi, elle ne cherchait pas spécialement à savoir pourquoi d’ailleurs. Elle ne pouvait juste pas s’empêcher d’avoir envie de profiter de cette rencontre, qu’elle trouvait déjà fort intéressante. Ne se doutant pas que ça n’allait pas durer.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 323

Message#Sujet: Re: Chez les nudistes, quand on drague, on peut aussi prendre une veste ! (Arthur)   Sam 17 Déc - 23:36


Chez les nudistes, quand on drague, on peut aussi prendre une veste !
I

l y avait quelque chose de singulièrement étrange dans ce qui venait de se passer. Oh, Arthur était heureux, bien sûr, de savoir que les humains avaient enfin la possibilité de guérir de cette maladie qui inquiétait tout le village, même si lui-même n'avait pas été touché par ce fléau, puisque aucun de ses proches n'en avait subi les effets (quoi qu'il n'avait pas été simple pour lui de voir Gwenn se ronger les sangs quand sa meilleure amie était tombée malade, mais cette dernière s'était remise bien plus rapidement que tous les autres, en définitive), mais il savait d'où ce remède venait, et c'était bien là ce qui le dérangeait... Son ennemi de toujours, cet homme contre lequel il luttait activement depuis des années, lui et ses sbires avaient sauvé tous les humains du village... c'était à n'y rien comprendre. Est-ce qu'ils cherchaient à influencer l'opinion publique pour mieux se servir d'eux ? Non, personne n'avait revendiqué le remède, et si Electre ne leur en avait pas parlé, à lui et à Owen, ils n'auraient pas su d'où il venait. Certes, le plan initial de Dean Appers (qu'ils avaient pour le moins compromis en distribuant la potion à tout-va), avait été de ne distribuer cette potion qu'avec parcimonie, en l'échange d'une contrepartie, mais même là, Arthur avait tendance à trouver cet acte trop "généreux" pour l'homme infâme qu'il était... Mais cela était certainement dû au fait qu'il ne savait s'empêcher de diaboliser cet homme qui lui avait tout ôté. Ils avaient su en partie saborder ses projets, mais il voulait savoir si le Sorcier n'avait réellement eu rien d'autre à l'esprit en s'intéressant à la maladie et à son remède pour commencer.

Pour cela, bien sûr, il fallait retourner à ses observations, qu'il n'avait cela dit jamais totalement abandonné malgré tout. Plus les jours passaient plus ils en savaient sur le sorcier du grotte et ses méthodes, et il devenait de plus en plus tentant d'agir directement et sans attendre, mais ce ne serait bien évidemment pas une bonne chose. Il fallait laisser le temps au temps, s'armer de patience et peaufiner un plan qui ne souffre d'aucune anicroche. Pour cela, ils avaient encore des efforts à fournir, c'est certain. Comme à son habitude, il rôdait donc dans la forêt, déterminé à approcher des grottes, quand il fut interrompu dans ses activités par une silhouette familière et une voix qui l'était plus encore. Arthur adressa à Ely un sourire un rien gêné quand elle lui parla. Il savait pertinemment où la belle buveuse de sang voudrait que leur conversation aboutisse, car ça avait toujours été le cas jusqu'ici. Sauf que cette fois, les choses ne se passeraient plus de la même manière. Arthur n'en avait plus l'envie... ni le besoin non plus.

-Salut Ely... comme tu vois... Qu'est-ce que tu viens faire ici, toi ?


Question débile, mais bon, hein. Ils parlaient très peu, généralement, quand ils se voyaient.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pas de roses sans épines
avatar
Pas de roses sans épines
Messages : 524

Message#Sujet: Re: Chez les nudistes, quand on drague, on peut aussi prendre une veste ! (Arthur)   Jeu 9 Fév - 15:32

Arthur & Ely
Chez les nudistes, quand on drague, on peut aussi prendre une veste !
Ely devait bien avouer qu’elle appréciait de faire de telles rencontres, quand elle chassait dans la forêt. Ce n’était pas le genre de rencontre qui pouvait lui permettre de se nourrir, parce qu’elle n’avait pas l’intention de planter ses crocs dans la peau d’Arthur – et pas seulement parce qu’il était un loup-garou – afin de se nourrir. Mais un tout autre appétit naissait en elle pour l’heure en tout cas. Parce qu’évidemment, en cet instant, la jeune femme n’imaginait pas une seule seconde que leur conversation n’allait pas se terminer de la même manière que d’habitude. A chaque fois que la buveuse de sang avait l’occasion de tomber sur l’homme – souvent dans la forêt d’ailleurs, il fallait bien le préciser – les choses finissaient toujours de la même manière. Ce qui était loin de déplaire à Ely après tout, parce qu’Arthur était l’un de ses partenaires favoris. Elle appréciait en plis qu’ils soient parfaitement au courant tous les deux de leur situation, qu’il sache qu’elle était une buveuse de sang et qu’elle sache qu’il était un loup-garou. C’était même encore plus amusant, au vu du fait que normalement les vampires et les lycans ne s’appréciaient guère. Pour Ely, la « race » des personnes n’avaient vraiment aucune importance, tant qu’ils étaient à son goût en tout cas. Tant qu’elle pouvait s’en amuser.

La jeune femme afficha un sourire quand Arthur confirma qu’il était encore en vadrouille donc, dans la forêt. Cela ne lui posait pas de problème en soit, bien au contraire, ça lui convenait parfaitement de croiser sa route. Le sourire de la buveuse de sang ne s’effaça pas quand le jeune homme lui demanda alors ce qu’elle faisait dans la forêt. En un sens, c’était quand même assez évident. Même si Ely pouvait avoir par moment juste envie de se balader, si elle allait dans la forêt c’était la plupart du temps pour se nourrir. Parce qu’elle n’avait aucun souci à se promener dans le village, contrairement à certains de ses congénères. Elle pouvait encore se le permettre pendant un temps, une fois que les années allaient passer et que le fait qu’elle ne vieillisse pas soit un peu étrange. Mais pour l’instant, les Johns n’avaient pas du tout besoin de se cacher alors, Ely ne voyait pas l’intérêt de venir se terrer dans la forêt pour un autre motif que sa nourriture.

« Je suis venue parce que j’avais faim. » Affirma-t-elle alors, sans aucune once de honte dans la voix. Elle n’avait pas besoin de se cacher auprès d’Arthur, c’était quand même vraiment agréable. Quoi que puisse penser Arthur, de toute façon, c’était ainsi. Elle était un vampire et donc pour se nourrir, elle prenait la vie d’humain. « Mais bizarrement, je n’ai plus du tout le même appétit maintenant. »

Ajouta-t-elle en se mordant la lèvre inférieure. Le sous-entendu était assez clair, mais en même temps elle ne pensait pas avoir besoin de se montrer subtile non plus. Elle n’envisageait pas une seule seconde que les choses allaient être différentes maintenant.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 323

Message#Sujet: Re: Chez les nudistes, quand on drague, on peut aussi prendre une veste ! (Arthur)   Jeu 9 Fév - 18:18


Chez les nudistes, quand on drague, on peut aussi prendre une veste !
E

ly traînait dans le coin dans l'espoir de trouver quelqu'un dans le cou duquel planter ses dents, c'était ce qu'elle entendait par son "j'avais faim", et Arthur espérait tout de même qu'elle ne son appétit ne soit pas trop grand, car il préfèrerait qu'elle ne se jette pas à son cou en désespoir de cause. Au sens propre comme au figuré, d'ailleurs, car si ce dernier cas de figure ne l'avait jusqu'ici jamais dérangé, bien au contraire (il en avait même singulièrement profité, et il n'avait jamais boudé son plaisir à ce petit jeu), il n'était plus un loup solitaire, à présent. Il avait trouvé sa louve, et depuis que Gwenn faisait partie de sa vie, qu'ils étaient ensemble, il n'éprouvait plus le besoin de satisfaire ses besoins primaires dans des histoires sans lendemain, même auprès de femmes aussi diablement séduisantes que la belle Ely Johns. Bien sûr, il ne nierait jamais le fait qu'Ely était une très belle femme, qui ne pouvait que difficilement le laisser indifférent, mais il était désormais en couple et surtout fidèle, alors la question ne se posait tout simplement plus. Il aurait bien aimé ne pas avoir à rejeter son interlocutrice, ceci dit, il se doutait bien qu'elle n'était pas le genre de femme habituée à ce qu'on lui dise non. Sauf qu'elle se montra bien rapidement explicite, et Arthur ne put avoir le moindre doute quant aux intentions d'Ely. En même temps, chaque fois qu'ils s'étaient croisés, jusqu'ici, les choses s'étaient passées de la même manière. Cette fois serait une enfreinte définitive à la règle, et après cela, le jeune homme n'était pas vraiment certain qu'ils aient encore quoi que ce soit à faire l'un avec l'autre. De frustration, Arthur espérait qu'elle n'en reviendrait pas à son premier appétit et choisirait de la prendre pour cible malgré tout. Avant de répondre quoi que ce soit, mal à l'aise, il esquissa un sourire un peu gêné.

-Je pense que tu vas devoir repartir en chasse quand même, dans ce cas
, répondit-il alors tout en espérant qu'Ely ne lui en tiendrait pas rigueur. Et pour qu'elle n'insiste pas davantage, il explicita son propos. Je suis avec quelqu'un.

C'était sans doute bête, mais Arthur se sentirait presque coupable de laisser Ely en plan alors même qu'ils n'étaient quoi qu'il en soit engagés à rien. Il n'avait pas le moindre sentiment pour elle, et elle le savait très bien. Il était fou amoureux de sa petite amie, il n'avait pas spécialement de raisons de s'en justifier. Ce qu'il appréhendait surtout, c'était la réaction d'Ely, parce qu'il n'avait jamais eu l'occasion de l'éconduire. Il ne savait absolument pas si elle allait bien prendre les choses ou non.

code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pas de roses sans épines
avatar
Pas de roses sans épines
Messages : 524

Message#Sujet: Re: Chez les nudistes, quand on drague, on peut aussi prendre une veste ! (Arthur)   Jeu 30 Mar - 22:07

Arthur & Ely
Chez les nudistes, quand on drague, on peut aussi prendre une veste !
Les sous-entendus de la buveuse de sang étaient clairs et pour cause, Ely ne cherchait même pas à les cacher. À quoi bon ? Elle n’avait pas besoin de se montrer délicate avec le lycan, parce qu’elle espérait bien terminer sa conversation avec lui comme d’habitude. À chaque fois qu’ils se voyaient, ça finissait toujours de la même manière pour le plus grand plaisir de la jeune femme. Parce que même si la créature avait pour habitude d’accumuler les conquêtes, elle avait quand même ses préférences. Bon, évidemment, personne ne pouvait arriver à la hauteur de son frère et de sa sœur, parce qu’elle ne se contentait pas d’apprécier les moments charnels qu’ils pouvaient passer ensemble, elle les aimait du plus profond de son cœur, ce qui était impossible avec d’autre. Mais parmi les personnes qu’elle avait l’occasion de fréquenter, puisqu’on pouvait dire les choses comme ça, Arthur faisait partie de ceux qu’elle appréciait sincèrement. Elle savait à quel point le lycan était particulièrement doué, qu’ils s’amusaient très bien ensemble. Et en cet instant précis, elle avait vraiment envie de s’amuser. Mais elle ne se doutait pas, qu’encore une fois, les choses n’allaient pas se passer comme elle le voulait.

Quand Arthur affirma à la jeune femme qu’elle allait devoir repartir en chasse, elle ne comprit pas tout de suite ce qu’il voulait dire par là. Jusqu’à ce qu’il précise son propos, affirmant donc qu’il était avec quelqu’un. Ely ne put s’empêcher de pousser un soupir. Elle ne pouvait pas nier qu’elle n’aimait pas entendre ces mots sortirent de la bouche de son ex amant (puisqu’il était devenu officiellement un ex amant maintenant).

« Eh bien, c’est quelque chose de récurent en ce moment. » Arthur ne pouvait pas vraiment le comprendre, mais cette conversation la jeune femme avait un peu le sentiment de l’avoir déjà vécu. C’était quoi tous ces bons coups qui décidaient de se mettre en couple ? Des bons partis qui s’envolaient comme ça, et avec qui elle n’allait plus pouvoir jouer. « Et je suppose que c’est le genre de personne qui a de la chance d’avoir ta fidélité ? » Elle posait la question, mais elle n’avait pas besoin de la réponse en fait. C’était pour cela qu’Arthur venait en quelque sorte de lui refroidir ses ardeurs, parce qu’il était en couple, fidèle et donc qu’ils n’allaient plus du tout pouvoir s’amuser ensemble. À moins que l’homme ne soit finalement plus en couple ensuite et qu’il ait besoin de quelqu’un pour se consoler. Ely était peut-être cruelle de penser ça, mais c’était le cas. Elle avait bien envie que son interlocuteur connaisse une sacrée peine de cœur pour qu’il ait envie de revenir dans ses bras. « Je respect de ça, mais je t’avoue que je suis un peu déçue. »

En soit, elle allait s’en remettre. Arthur n’était pas non plus le seul homme dans ce bas monde et elle avait toujours l’occasion de s’amuser. Mais ça allait lui manquer les moments qu’ils avaient partagé.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 323

Message#Sujet: Re: Chez les nudistes, quand on drague, on peut aussi prendre une veste ! (Arthur)   Ven 31 Mar - 17:29


Chez les nudistes, quand on drague, on peut aussi prendre une veste !
E

ly poussa un soupir, de toute évidence, l'information lui déplaisait. Et il pouvait le comprendre, les promesse d'une interaction animée entre eux avaient cédé leur place à... pas de promesses du tout, et il avait dû refroidir ses ardeurs en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Mais d'un autre côté, la jeune femme, avec tous les atouts qu'elle possédait (et tous les amants qu'elle devait avoir, il n'en doutait pas un seul instant), s'en remettrait bien vite. Il hocha la tête dans un sourire amusé quand son interlocutrice demanda tout de même, à tout hasard, si le fait qu'il soit en couple signifiait qu'il comptait être fidèle à sa compagne. Bien évidemment, c'était le cas. Arthur était quelqu'un de loyal, il ne se mettrait certainement pas en couple avec quelqu'un si ce n'était pas sérieux, et si c'était pour tromper cette personne à bout de bras. Ce n'était vraiment pas son genre. Et même si ça l'avait été (mais il n'en était rien), l'idée ne lui effleurerait certainement pas l'esprit alors qu'il était avec Gwenn, qu'il l'aimait comme un fou, et qu'il se sentait bien avec elle comme il ne l'avait jamais été avec qui que ce soit d'autre. Il avait eu le temps de le comprendre et de l'accepter, et ce avant même qu'ils finissent par sortir ensemble : Gwenn était la femme de sa vie. Alors il n'irait certainement pas tout gâcher pour quelques instants de plaisir avec Ely (même s'il était bien placé pour la savoir particulièrement douée), Ely qui, apparemment, prenait l'habitude d'être éconduite. Arthur ne savait pas exactement ce qu'elle voulait dire en affirmant que la situation était récurrente en ce moment, mais il devinait qu'un ou d'autre de ses "coups" s'était rangé, lui aussi. Forcément, dans le cas d'Ely, il fallait qu'elle s'y attende. La jeune femme ne se rangerait sans doute jamais, mais elle ne pouvait pas demander à tous ses prétendants de demeurer d'éternels célibataires. Arthur apprécia que son interlocutrice affirme respecter sa situation, et il ne s'en formalisa pas quand elle dit être déçue. Il choisissait de prendre ça comme un compliment.

-Te connaissant, tu sauras bien vite te consoler de cette information
, affirma-t-il dans un fin sourire.

Le sous-entendu dissimulé derrière cela pouvait peut-être sembler insultant, mais ce n'était pas du tout dit dans cette intention, loin de là. Et il ne pensait pas qu'Ely le verrait comme tel non plus. Elle était volage, c'était un fait, mais ce qui était agréable, avec elle, c'est qu'elle l'assumait, elle ne prétendait pas le contraire, et si cela devait lui faire une réputation regrettable, elle en riait. Sa légèreté d'esprit comme sa légèreté de moeurs, lui plaisaient bien.

code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pas de roses sans épines
avatar
Pas de roses sans épines
Messages : 524

Message#Sujet: Re: Chez les nudistes, quand on drague, on peut aussi prendre une veste ! (Arthur)   Jeu 25 Mai - 18:04

Arthur & Ely
Chez les nudistes, quand on drague, on peut aussi prendre une veste !
Ely l’avait demandé à tout hasard, mais elle avait su d’avance qu’Arthur ne serait pas du genre à tromper sa copine. Sinon, il ne lui aurait même pas parlé d’elle en réalité, il n’aurait eu qu’à faire comme d’habitude et profiter pleinement de son corps, tout comme elle l’aurait fait avec lui. Sans donc se préoccuper du fait qu’il était en couple. Sauf que voilà, le lycan venait de lui apprendre qu’il était en couple et ce n’était pas pour rien, ça signifiait qu’Ely devait retenir ses ardeurs le concernant. Ce qu’elle ferait donc. Parce que non, elle n’était pas affamée au point de lui sauter dessus pour le violer, ce n’était pas du tout son genre. Si elle avait envie de prendre du bon temps, elle savait toujours trouver un partenaire pour le faire. Et dans tous les cas, elle savait qu’en rentrant chez elle, elle retrouverait celui qui lui faisait tourner la tête comme personne. Donc, ça n’était absolument pas grave si Arthur décidait d’arrêter leurs petits amusements tous les deux, même si la jeune femme ne manquait pas d’être déçue quand même. Le lycan était un bon partenaire, il savait y faire, elle appréciait ça. Au final, il n’y avait pas grand monde (en dehors de Tristan et Hope, mais elle n’avait évidemment pas besoin de le rappeler) avec qui elle jouait aussi souvent. Arthur était l’une des personnes avec qui la buveuse de sang appréciait sincèrement de passer du temps, tout comme Andrew qui la laissait clairement tomber de son côté aussi. Mais bon, elle passait vite la page après tout. Ce que le lycan ne manqua pas de souligner d’ailleurs.

« Tu as raison, je ne pleurerais pas pour toi en tout cas. »
Répliqua-t-elle sans aucune honte. Elle n’avait pas honte de l’image qu’elle renvoyait non, en même temps sinon elle n’agirait sans doute pas de cette manière. Qu’on pense qu’elle était une femme de petite vertu, ce n’était pas un souci. À quoi bon se préoccuper du regard des autres de toute façon. Celui de sa famille était le seul qui comptait, pour l’éternité. « Je suppose que nous n’avons plus vraiment de raison d’avoir quelque chose en commun tous les deux. » Elle appréciait ce qu’elle vivait avant avec Arthur, mais maintenant elle devait bien avouer qu’il n’avait guère d’importance. À moins qu’elle décide de planter ses crocs dans sa chair, mais elle ne le ferait pas. Non pas qu’il ne puisse pas être délicieux, mais au vu de tout cela, elle l’épargnerait. Parce que oui, elle ne pensait pas – même si elle savait qu’il était un loup-garou – qu’il puisse l’empêcher si jamais elle décidait de le manger. « Tu vas presque me manquer. »

Il y avait surtout de forte chance qu’elle finisse par l’oublier, surtout qu’elle savait que le temps ne lui serait jamais compter. À quoi bon se préoccuper de ce genre de détail ? Arthur était un bon coup, elle ne changerait pas d’avis, mais il n’était pas le seul. Et ce n’était pas le meilleur non, loin de là, mais concernant ce détail elle n’était sans doute pas bien objective.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 323

Message#Sujet: Re: Chez les nudistes, quand on drague, on peut aussi prendre une veste ! (Arthur)   Sam 27 Mai - 1:05


Chez les nudistes, quand on drague, on peut aussi prendre une veste !
E

ly aurait pu faire mine de s'offusquer des insinuations d'Arthur (car ce dernier était quand même en train de décréter plus ou moins qu'elle était une fille facile), mais elle avait toujours assume qui elle était et son rapport aux hommes sans honte ni vergogne. C'était d'ailleurs l'une des choses qui avait attiré Arthur chez elle : son tempérament libéré, son aptitude à croquer la vie à pleines dents sans se soucier de l'opinion d'autrui. Rares étaient les personnes qui ne dissimulaient pas leur vraies aspirations, leurs véritables gouts dans l'unique espoinr de plaire. Élu, elle, n'était pas comme ça. Elle savait ses charmes ravageurs et elle en jouait, tout simplement, et il serait hypocrite de la part d'Arthur de le lui reprocher, puisqu'il en avait tout particulièrement profité. Il me tirait s'il affirmait Qu'il ait eu pour la buveuse de sang un intérêt autre que purement sexuel. Elle l'avait attiré et de suite, la nature de leur relations avait été très claire. Le lycan en couple, elle n'avait plus vraiment lieu d'être, et Élu avait dobc parfaitement raison de l'exprimer si crument : leurs chemins devaient forcément se séparer ici. Peut-être qu'ils avaient des choses enbcommun encore, mais Arthur ne comptait pas le découvrir. Il ne se coûtait pas développer un lien normal avec elle au vu de leur passif particulier. Alors si les choses devaient s'arrêter du tout au tout, il préférait. C'était à ses yeux moins gênant en tout cas.

-Presque seulement
, répondit le jeune homme dans un fin sourire.

Il ne pensait pas être un amant d'exception, loin de la, et elle devait en asvoor d'autres sous le coude d'autrement plus satisfaisants. Elle se passerait très bien de leurs anciens tête à tête, mais Arthur appréciait, mine de rien, qu'elle fasse mine de. Autant dire que c'était bon pour l'orgueil avant tout. Pour sa part, il ne PE sait pas qu'Ely lui manquerait. Oh, leurs entrevues avaient toujours été des plus satisfaisaes, et ils s'accordaient parfaitement sur le plan horizontal, mais ça ne faisait pas tout. Avec Gwenn, sa situation etait magique et intense a tout point de vue, parce qu'il avait pour elle un amour profond et sincère qu'il ne se coûtait pas accorder à qui que ce soit d'autre. Élu comprendrait peut-être un jour, si elle tombait amoureuse (Arthur ne supposait pas qu'elle le soit déjà). En attendant, la vie de célibataires et ses plaisirs bien particuliers, c'était fini pour lui, et iol ebn étai heureux. Il en avait fait le tour, ça ne l'intéressait plus, plus du tout.

-Donc... Bonne continuation ? Je n'ai pas la moindre idée de ce qu'on dit dans ces cas-là.

Et comme il ne comptait plus s'y retrouver confronté, il aurait tôt fait de l'oublier.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pas de roses sans épines
avatar
Pas de roses sans épines
Messages : 524

Message#Sujet: Re: Chez les nudistes, quand on drague, on peut aussi prendre une veste ! (Arthur)   Jeu 27 Juil - 18:21

Arthur & Ely
Chez les nudistes, quand on drague, on peut aussi prendre une veste !
Ely afficha un sourire quand Arthur souligna le presque qu’elle avait prononcé précédemment. Si la jeune femme devait à chaque fois pleurer dès qu’elle perdait un amant qui se mettait en couple, elle se trouverait quand même dans une sacrée situation. Mais non, elle n’allait pas pleurer, même si elle devait bien avouer qu’Arthur allait quand même lui manquer. Pas au point qu’elle puisse se sentir triste, qu’elle puisse regretter ce qu’ils vivaient, avoir envie de revenir en arrière. Simplement… elle allait se rappeler de leurs parties de jambes en l’air avec nostalgie, parce que le lycan était quand même un sacré coup. Mais non, elle n’allait pas pleurer sur son sort. Ely ne prit pas la peine de brosser un peu plus le jeune homme dans le sens du poils (pour un lycan, cette expression était quand même mal), mais le sourire et le regard qu’elle lui adressa en disait long sur ce qu’elle pensait. Presque était peut-être de trop dans sa phrase. Mais au moins, ils étaient parfaitement en raccord sur la situation. La prochaine fois qu’ils auraient l’occasion de se croiser – et ça allait arriver plus vite qu’ils ne pouvaient l’imaginer – la situation serait clair (mais ça c’était encore à voir, au vu de la manière dont ça allait arriver). Arthur était maintenant en couple, la vie de célibataire qui était libre comme l’air était terminée pour lui. Forcément, il n’intéressait plus la buveuse de sang. Même si celle-ci ne se retenait pas de coucher parfois avec des hommes et des femmes casés, ne se gênant pas du tout de rendre ses amants adultères. Elle ne se préoccupait pas de ce genre de détail, mais elle n’avait pas l’intention pour autant de violer quelqu’un. Elle n’était pas comme ça, elle aimait que ses partenaires s’offrent pleinement à elle, de leur plein gré. Et elle voyait bien que ça ne serait plus le cas d’Arthur. En d’autre circonstance, il ne lui aurait même pas parlé de sa nouvelle situation et il se serait simplement laissé porter par l’instant comme d’habitude.

« Bonne continuation c’est pas mal. » Affirma-t-elle quand Arthur mentionna le fait qu’il ne savait pas vraiment quoi dire dans ce genre de moment. Parce qu’ils rompaient une sorte de relation quand même. Ils ne s’étaient pas contentés de coucher une fois ensemble, c’était arrivé plusieurs fois. Une relation sans sentiment, purement physique, mais une relation quand même. Ely afficha un nouveau sourire avant de tendre une main parfaitement chaste à Arthur, ne se permettant pas de réclamer plus de contact non plus. « Portes toi bien Arthur. »

Le souhaitait-elle réellement ? Au fond, Ely appréciait vraiment Arthur – pour le peu qu’elle connaissait de lui évidemment – elle ne lui voulait pas de mal. Alors oui, elle souhaitait qu’il se porte bien. Même si cela ne voulait pas dire que dans un futur, proche ou non, elle ne décide de faire de lui un casse-croute puisqu’il avait la manie de quand même beaucoup se promener en forêt.
Code by Gwenn
[/quote]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Chez les nudistes, quand on drague, on peut aussi prendre une veste ! (Arthur)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chez les nudistes, quand on drague, on peut aussi prendre une veste ! (Arthur)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chez les nudistes, quand on drague, on peut aussi prendre une veste ! (Arthur)
» « On peut aussi prendre son temps, choisir les saisons et les heures creuses. Préférer les sentiers aux autoroutes. » † Greg & Elli'
» la politique ca peut aussi être ca!
» (-18)Raphaël ♦ Quand on veut, on peut. Je te veux, je peux ?
» Quand on veut, on peut ! - Loïs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Reste du monde :: Forêt-