Partagez | 
 

 On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1830

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Mar 13 Juin - 21:16

On ne doit pas jouer avec la Nature.
Ce sorcier ne faisait vraiment pas bien de ne pas ouvrir la porte alors qu’ils y frappaient, parce qu’il ne se rendait pas compte des personnes qu’il avait à affronter. On ne s’en prenait pas aux myrihandes du feu impunément, sans en payer les conséquences. Ils n’étaient pas d’un tempérament de feu pour rien, ils avaient tendance à se venger rapidement. En tout cas, Edward n’avait pas l’intention de se laisser marcher sur les pieds. Ce type avait osé prendre son épouse pour une idiote, il allait en payer les conséquences. En plus, il osait s’en prendre aux myrihandes de cette façon… ce n’était pas très sain de les empêcher d’être ensemble, de les empêcher d’avoir le moindre contacte, alors qu’ils aimaient justement ces contacts. Edward ne se retint pas d’afficher un large sourire quand Jane affirma qu’un petit incendie ne faisait de mal à personne, voyant parfaitement où elle voulait en venir. Dans ces instants, le jeune homme ne pouvait que constater à quel point avec son épouse, ils étaient vraiment pareil. Ils avaient le même caractère, la même façon de penser. Autant dire qu’il n’y avait vraiment aucune raison qu’ils ne soient pas sur la même longueur d’onde, comme c’était le cas en cet instant précis. Edward ne prononça aucun mot alors que son épouse sortait le briquet qu’elle avait dans la poche – comme bon myrihande du feu qui se respecte donc – pour créer une boule de feu qu’elle envoya sur le toit de la cabane.

Cela ne fut pas bien long pour que le type qui avait osé se moquer d’elle décide finalement de sortir de sa cabane, dans le but sans doute de se protéger des flammes. Et quand il les vit, il ne manqua pas de jouer aux idiots. Edward sentit ses dents se serrer alors que l’homme osait leur demander ce que c’était que leur problème. Même si les deux hommes ne se connaissait pas, il était évident que le sorcier ne pouvait que reconnaître Jane et donc savoir pour quelle raison ils se trouvaient là. Et Edward avait bien envie de faire passer l’envie de les prendre pour des cons à cet enfoiré.

« C’est quoi notre problème ? Tu te moques de nous ? »
Répliqua-t-il alors, vivement, d’un ton qui ne cachait en aucun cas le fait qu’il se sentait sérieusement en colère contre l’homme sous ses yeux. Il n’aimait pas qu’on se moque de lui, il aimait encore moins qu’on se moque de son âme sœur, il n’était pas question pour lui de laisser cet enfoiré continuer de jouer comme ça avec eux. « Ne me fais pas croire que tu ne te doutes pas qu’on vient te régler ton compte après la merde que tu as refilé à ma femme. »

C’était un détail, c’est vrai, mais le jeune homme ne put s’empêcher d’apprécier le fait de d’appeler Jane comme sa femme devant un parfait inconnu. Au final, cela ne faisait pas si longtemps que cela qu’ils étaient mariés et c’était vraiment quelque chose qu’il aimait, quelque chose qui le rendait fier, de pouvoir crier tout fort que son âme sœur était son épouse.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3896

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Mar 13 Juin - 21:41


On ne doit pas jouer avec la Nature
L

eur problème était évident, c'était le pire problème qu'un myrihande pouvait bien connaître, et Jane était convaincue que le sorcier en avait parfaitement conscience et que c'était pour cette raison qu'il lui avait joué ce sale tour. Peut-être avait-il eu affaire à d'autres myrihandes et vouloir se venger, va savoir, en tout cas les effets de la potion semblaient bien trop spécifiques pour que Jane sache reconnaître que ça pouvait être un exemple. En tout cas, leur problème était évident, et puisqu'il l'était, leur rage devait l'être tout autant, ils ambitionnaient de transformer la cabane du charlatan en charmant feu de joie, alors il avait toutes les raisons du monde de les prendre au sérieux (même si Jane, en l'occurrence, contrôlait le feu pour qu'il n'embrase pour le moment que le toit. Oh, elle cramerait le tout en temps et en heure, mais pour peu que le remède à leurs maux se trouve dans cette demeure, elle ne pouvait griller leurs chances par impétuosité (et l'impétuosité était l'un de ses plus grands défauts, en somme). Bref, les myrihandes du feu étaient loin de déconner, et le sorcier avait tout intérêt à se méfier. Jane laissa Edward faire, ça lui laisser très bien de lui laisser les rênes, d'autant qu'elle n'avait vraiment pas envie que l'attention du charlatan s'attarde trop longuement sur elle. Jane ne pouvait s'empêcher d'apprécier le voir se défendre comme il le faisait, et elle aimait d'autant plus cela qu'elle adorait l'entendre parler d'elle comme de "sa femme", ça pouvait n'avoir l'air de rien, mais à ses yeux, ça signifiait vraiment énormément, et elle adorait ça, franchement. Oui, elle était sa femme, et il pouvait le dire haut et fort sans en rougir. Enfin, il ne lui servirait ceci dit pas à grand chose d'être sa femme s'ils ne pouvaient même pas se toucher ou ne serait-ce que l'envisager.

-Si ta femme est suffisamment conne pour venir me supplier en chialant de lui faire boire n'importe quoi, vous ne pouvez vous en prendre qu'à vous-mêmes,
répliqua le sorcier en toisant Edward, visiblement plus en colère qu'intimidé. Non mais... et puis quoi encore !
Jane s'avança vers lui et lui envoya son poing en pleine tronche sans même voir le coup partir. Au bout d'un moment, il s'agirait de ne pas déconner non plus. En présence d'Edward, elle avait retrouvé toute sa superbe, et finalement, le sorcier finissait par avoir à ses yeux des allures d'absurdes gringalets méprisants.
-Donne-nous un remède, tout de suite.

Il lui adressa un sourire franchement désagréable.
-Et s'il y en a pas, de remède, hein ?


Jane adressa à son interlocuteur son regard le plus noir. Elle refusait d'y croire. Il y avait un remède à tout, il y en aurait un là aussi. Et s'il n'y en avait pas, elle le forcerait à en trouver un.





code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1830

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Mar 13 Juin - 22:31

On ne doit pas jouer avec la Nature.
Quand le sorcier reprit la parole, il fallait bien reconnaître qu’il avait quand même du toupet. Edward eut une incroyable envie de foutre son poing dans la figure de cet enfoiré en l’entendant parler, en l’entendant traiter Jane de conne, parce qu’elle avait chialé devant lui. Edward s’était douté que la jeune femme n’avait pas été au meilleur de son image en sa compagnie, puisqu’elle n’avait pas manqué de le lui faire comprendre. Sauf que là… il ne supportait vraiment pas la manière dont il osait parler de son âme sœur. Quand bien même Jane ait pleuré devant lui, il ne méritait pas d’en faire une telle remarque. Si quelqu’un devait la charrier de toute façon, c’était lui et personne d’autre. Ce qu’il ne ferait pas, évidemment, en ces circonstances. Personne n’avait le droit d’insulter Jane de cette façon devant lui et donc… oui, forcément, Edward avait envie de le frapper. Ou alors, c’était Jane ?

Parce qu’avant qu’il ne puisse faire quoi que ce soit, Jane s’était approché du type pour lui foutre son poing dans la figure. Au final, c’était peut-être son envie à elle qu’il avait si intensément ressenti. Ou alors, ils avaient eu la même envie. Dans tous les cas, ça faisait un bien fou à Edward de voir le poing de sa femme se lancer contre le visage de cet enfoiré. Même si ce dernier, après la demande de la jeune femme, ne semblait pas perdre de son « humour ». Une chose était sûre, Edward n’avait pas spécialement l’intention de faire preuve de patience avec l’homme sous ses yeux. Cet enfoiré avait pris Jane pour une conne, il n’allait clairement pas continuer. Parce qu’il n’était pas question qu’il les laisse dans cet état. Hors de question qu’Edward passe le reste de sa vie à ne pas pouvoir toucher son épouse. Il avait envie de croire qu’il y avait un remède à tout, que ce type avait même un remède. Et ce n’était pas pour rien qu’ils ne pouvaient pas le cramer tout de suite – parce que pour le coup, Edward ne se voyait pas ne rien lui faire à ce stade – sauf que c’était un détail qu’il n’était pas obligé de savoir. Sans ménagement, Edward s’approcha à son tour du sorcier, pour l’attraper par le col.

« S’il n’y a pas de remède, alors ça veut dire qu’on a pas besoin de toi. » Et au final, ce qu’il disait était vrai. « Donc si on n’a pas besoin de toi, on va t’envoyer gentiment te faire cramer ta sale gueule dans ta cabane. »

S’il s’en prenait à Jane, il s’en prenait à Edward, point-barre. Et s’en prendre aux myrihandes du feu, ça n’était vraiment pas conseillé. Maintenant, le jeune homme espérait surtout que le sorcier allait avoir peu de finir en barbecue et qu’il allait donc leur donner illico le remède. Sans qu’Edward n’ait envie de promettre de le laisser s’ne sortir. Puisque cela n’empêchait pas cet enfoiré d’avoir insulté son épouse. S’il s’en prenait à Jane, il s’en prenait à Edward, point-barre. Et s’en prendre aux myrihandes du feu, ça n’était vraiment pas conseillé.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3896

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Mar 13 Juin - 23:14


On ne doit pas jouer avec la Nature
L

a colère d'Edward était presque palpable, en fait, elle l'était, pour Jane, qui pouvait la ressentir directement... En même temps, leurs colères se faisant écho, ils ne pouvaient qu'être proches de l'implosion. Le sorcier, en même temps, ne leur facilitait franchement pas la tâche, il faut bien le dire, il faisait preuve d'un aplomb absolument remarquable. Visiblement, il était fier de son coup. Jane ne savait vraiment pas ce qu'il lui était arrivé dans la vie pour cela, mais manifestement, il avait ressenti le besoin de se venger, et c'était tombé sur eux... malheureusement pour lui, avait envie de penser la jeune femme. Parce que se frotter aux myrihandes du feu, c'était être ni plus ni moins que suicidaire, vraiment. Edward prit le relais après que Jane lui ait mis son poing dans la tronche. Il attrapa le charlatan par le col pour lui faire cracher le morceau, ne manquant pas de l'abreuver de menaces en tout genre, des menaces à prendre très au sérieux, au passage, car clairement, ce sale type allait mal finir, et surtout s'il faisait preuve d'à ce point de mauvaise volonté. Cet homme cherchait à les mener par le bout du nez, mais il avait trouvé plus forts que lui. S'il n'y avait pas de remède, il y avait à parier, en effet, qu'il allait connaître un sort pire que sa baraque... même s'il se montrait conciliant, déjà, il n'était pas sûr qu'il s'en sortirait indemne, parce qu'il avait vraiment fait du mal à deux personnes qui ne connaissaient que la voie de la vengeance une bonne fois pour toutes. L'homme avait perdu un peu de sa superbe face aux menaces d'Edward. Il ne se laissait pas intimider par Jane, parce qu'il l'avait vue au plus bas et savait qu'elle pouvait être faible, c'était parfaitement normal. Mais Edward, c'était une autre affaire, et de toute évidence, il se sentait beaucoup moins confiant que quelques instants plus tôt.

-Y a pas de remède,
répondit-il tout de même alors, l'air beaucoup moins sûr de lui, à présent. Jane se sentit blanchir légèrement, mais heureusement, il n'avait pas fini, il n'avait pas fini du tout, et heureusement. Ça va partir tout seul, d'ici quelques heures.

Jane l'observa, circonspecte, est-ce que c'était vrai ou est-ce que ce type se payait leur poire ou essayait de gagner du temps ? Malheureusement, ils n'avaient pas vraiment d'en avoir le coeur net. A moins d'attendre, ils ne pouvaient même pas faire grand-chose. Jane tourna son regard vers Edward. Elle ne savait pas trop quoi faire de cette information. Ce qu'elle savait, c'est qu'elle considérait que ce type n'avait pas suffisamment payé au fond. Il s'était payé leur tronche, ça ne pouvait pas juste s'arrêter là. C'était même hors de question.




code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1830

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Mer 14 Juin - 11:13

On ne doit pas jouer avec la Nature.
Edward n’avait pas l’intention de laisser ce type s’en sortir facilement, il était hors de question qu’il le laisse se moquer d’eux. On ne s’en prenait pas aux myrihandes du feu comme ça, sans payer les conséquences. Or, pour le coup, il s’en prenait vraiment trop à eux. Au vu de la manière dont il avait traité Jane, il était clair et net pour lui qu’il n’allait pas laisser ce sorcier s’en sortir. Remède ou pas, le jeune homme ne pensait pas le laisser s’en sortir dans tous les cas. Pour le simple fait qu’il avait osé traité Jane de conne. Mais bon, bien sûr, dans un premier temps, le jeune homme espérait surtout avoir un remède à la potion qu’il avait fait boire à Jane. Il n’était pas question qu’il se contente de se tourner les pouces le reste de sa vie sans pouvoir toucher Jane. Ce sorcier allait devoir leur donner un remède, ou alors il en paierait les conséquences. Et clairement, les Baker allaient se montrer bien moins clément – et déjà, de base, ils ne seraient pas forcément cléments – si jamais ce sorcier ne les aidait pas. Edward était sérieux quand il disait qu’il allait brûler l’homme dans sa cabane. Ce n’était pas des menaces en l’air, il avait déjà utilisé ses pouvoirs de cette personne… il ne fallait pas le prendre à la légère.

L’homme en tout cas semblait comprendre qu’il n’avait pas trop le choix et surtout qu’il avait à faire à plus coriace que lui. Apparemment, il ne se défilait pas devant Jane, sans doute parce qu’il avait eu l’occasion de la voir dans un état de faiblesse. Mais devant Edward, il ne faisait pas autant le malin. Il affirma qu’il n’y avait pas de remède et sur le moment, Edward eut envie de le frapper encore plus. Jusqu’à ce qu’il reprenne la parole, précisant que ça allait partir tout seul au bout de quelques heures. Le jeune homme tourna son regard vers son âme sœur, ne sachant pas vraiment s’il pouvait lui faire confiance. Parce qu’après tout, il pouvait bien leur dire ça afin de juste sauver sa peau. Même si, dans tous les cas, si cela devait être trop long, les myrihandes viendraient à coup sûr s’occuper encore une fois de lui. Mais il cherchait peut-être juste à gagner du temps… Il ne savait donc pas vraiment s’il pouvait lui faire confiance, mais dans tous les cas, il ne pouvait pas s’empêcher de se dire qu’ils devaient quand même s’occuper de lui. Au moins pour payer l’affront qu’il avait fait à Jane.

« T’en pense quoi ? »
Demanda-t-il alors en s’adressant à Jane, sans lâcher le col du sorcier. Il ne prêtait presque pas attention à ce dernier, se concentrant entièrement sur Jane. « On attend que ça passe en lui faisant passer l’envie de s’en prendre à nous ? »

Non parce que puisqu’ils devaient attendre quelques heures que les effets s’estompes, ils avaient un peu de temps devant eux quand même.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3896

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Mer 14 Juin - 11:48


On ne doit pas jouer avec la Nature
Q

uelques heures, ça semblait ignoblement long à Jane, elle aurait largement préféré que le sorcier ait en réserve un remède miracle immédiat qu'elle puisse prendre de suite sans avoir à patienter, mais elle n'avait sans doute que ce qu'elle méritait, au fond. Il ne lui avait pas mis le couteau sous la gorge pour la forcer à ingurgiter cette potion, elle l'avait fait de son plein gré, elle devait par conséquent en assumer les conséquences. Ne pas pouvoir toucher Edward pendant plusieurs heures, c'était sûrement sa punition, et il allait falloir qu'elle fasse avec (même si, de son côté, Edward était puni également alors qu'il n'avait rien fait du tout pour mériter ça, bien au contraire). Enfin, mieux valait ça, qu'il y ait bel et bien une solution, et qu'ils puissent tous les deux se toucher et se rassurer. Mais pour ça, il fallait faire preuve de patience. Dommage, ça n'avait jamais été leur for... Bon, en même temps, il fallait ce qu'il fallait, et s'ils ne pouvaient pas passer le temps comme ils savaient si bien le faire tous les deux, ils pouvaient très bien décider d'une autre façon de faire. Et Jane se rangeait complètement à l'opinion d'Edward quand ce dernier suggérait qu'ils n'avaient qu'à lui passer l'envie de s'en prendre à eux pendant ce temps. Elle approuvait complètement cette idée. Elle éprouvait le plus grand besoin de se défouler, et si jamais ce type essayait de les rouler de nouveau, ça lui en passerait l'envie pour de bon. Et puis, ça leur permettrait de le garder à l'oeil en attendant de savoir si ce type avait dit vrai et si leur capacité à se toucher allait bel et bien revenir ou s'il se foutait complètement de leur gueule, tout simplement.

-Je pense que c'est une bonne idée,
assura Jane dans un sourire en coin, une excellente idée, même. Et en effet, elle considérait que c'était le cas. Joignant le geste à la parole, elle attrapa le charlatan par le bras. Allez, viens par là, toi.

Et sans rien ajouter de plus, elle entraîna l'homme à l'intérieur de sa cabane, espérant qu'Edward suivrait le mouvement. Une fois à l'intérieur, elle réduisit à peau de chagrin le feu qui embrasait encore le toit afin qu'ils ne prennent tout de même pas de risques inutiles, toutes les deux. Elle regarda autour d'elle. La demeure du sorcier ne payait pas de mine, pas du tout, même. Elle trouva une chaise et installa le sale type dessus, le défiant du regard de ne serait-ce que chercher à se relever. Certes, il était un sorcier, il avait le pouvoir de lui en faire baver, mais il ne devait pas négliger leurs propres pouvoirs. Elle tourna ensuite son regard vers Edward.

-Bon alors, par quoi on commence ?





code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1830

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Mer 14 Juin - 13:01

On ne doit pas jouer avec la Nature.
On ne pouvait pas vraiment dire que les myrihandes du feu savaient vraiment être patient, mais en cet instant précis ils n’avaient vraiment pas d’autre choix. Ils ne pouvaient pas se toucher et visiblement, ils ne pouvaient qu’attendre pour que ça revienne. Sans, en plus, être vraiment sûr que c’était juste cela. Edward voulait bien croire que le jeune homme sous ses yeux avait suffisamment peur de finir cramer qu’il leur disait la vérité, mais en même temps, il ne lui faisait de toute façon pas confiance. Comment pourrait-il faire confiance à un type qui avait vendu une potion comme ça à Jane, alors qu’elle avait simplement demandé le moyen de tomber enceinte. Autant dire que le jeune homme ne se voyait pas vraiment l’abandonner comme ça, rentrer chez lui et attendre que ça passe. C’était sans doute la meilleure solution, mais il n’avait aucune envie de se montrer sympathique avec le sorcier. De toute façon, avec l’attitude qu’il avait eu envers Jane, il n’y avait aucune raison qu’ils se montrent sympathique. C’était comme ça, les myrihandes du feu avait un tempérament de feu, c’était dans leur nature. On ne s’en prenait donc pas à eu sans en payer les conséquences et encore moins on insultait pas Jane sans qu’Edward n’ait la furieuse envie de se venger. C’était comme ça, ils se vengeaient. Autrefois, ils se vengeaient l’un envers l’autre, se faisant des crasses de plus en plus grandes mutuellement. Maintenant, ils retournaient cette envie de vengeance envers les autres personnes.

Jane et lui étaient en tout cas sur la même longueur d’onde et visiblement, la jeune femme avait bien envie de rester en compagnie de cet enfoiré pour lui faire payer ce qu’il avait osé faire. Elle l’entraîna dans la cabane, contrôlant le feu visiblement, suivit par le cadet des Baker. Le jeune homme afficha un sourire en coin quand son épouse fit assoir le type sur une chaise, l’intiment de ne pas bouger. À sa place, Edward ne prendrait pas le risque de bouger non. Mais il était bien placé pour savoir justement qu’il ne fallait pas la contrarier. Ce qui était déjà le cas en fait.

« Je ne sais pas. »
Répondit-il en croisant les bras, tout en toisant du regard leur futur victime. C’était un sorcier, ils devaient se montrer prudent, mais l’orgueil d’Edward ne le poussait pas vraiment à le faire. Pour le moment, la seule chose qu’il voulait faire, c’était faire payer l’affront à ce type, pour s’occuper en attendant de pouvoir enfin toucher de nouveau son épouse. Une fois qu’il pourrait déposer ses lèvres sur les siennes, sans que cela ne lui fasse mal, il se sentirait évidemment moins frustré. « On pourrait commencer par le bas ? » Le sorcier commença à ce moment-là à les supplier de le laisser tranquille. Franchement, il ne faisait pas bon à voir. Il se moquait de Jane précédemment, mais Edward ne pouvait que considérer qu’il était pire qu’elle là. « Les pieds ? »
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3896

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Mer 14 Juin - 13:27


On ne doit pas jouer avec la Nature
J

ane était sur les nerfs, d'une part parce qu'il s'était senti humilié, c'était plus qu'évident, d'autre part parce qu'elle était tout simplement frustrée par la situation, sans doute ne se montrerait-elle pas aussi violente ni véhémente si elle avait la possibilité de se ressourcer auprès de son âme soeur d'un simple contact. Mais ce n'était pas le cas, à cause du type qu'ils avaient sous les yeux, alors forcément, les choses avaient peu de chances de bien se passer. Le sorcier n'avait pas idée de ce qu'il avait déclenché. Jane et Edward pouvaient être positivement horribles et cruels quand ils le décidaient, ils pouvaient être les individus les plus redoutablement cruels de notre terre quand ils laissaient s'exprimer dans toute leur ampleur leur tempérament sanguin sans faire l'effort de s'abstenir, de se contenir... Oui, elle voulait que cet homme soit à leur merci et paye pour ce qu'il leur faisait subir. Elle s'en fichait, que cela fasse d'elle une personne inhumaine, c'était bel et bien ce qu'elle était, égoïste, violente, cruelle, quand on s'en prenait à elle de manière générale. Et vu qu'elle avait déjà les nerfs à fleur de peau comme ça, la contrarier n'avait vraiment pas été une bonne idée. Elle brûlait de l'intérieur, et quand ce feu crépitait en elle, il ne fallait généralement pas attendre longtemps avant qu'il s'échappe tout simplement d'elle, avec une force irrépressible (et qu'elle ne chercherait pas à contenir, en l'occurrence, parce qu'elle avait besoin de récupérer de l'intégrité qu'elle avait perdu face à lui. Elle avait besoin de se reprendre en main... et franchement, elle ne voyait pas meilleure manière de faire que celle-ci. Jane examina leur victime de haut en bas, de bas en haut, avant d'acquiesçer à la proposition de son âme soeur.

-D'accord, les pieds d'abord, approuva-t-elle avec un léger sourire, ravie de voir la peur marquer les traits constellés de larmes du sorcier. Attends.

Elle s'éloigna quelques instants, le temps de fouiller sans vergogne les placards du charlatan. Elle trouva des draps et de torchons. Elle se servit des draps pour ligoter le sorcier, et un torchon pour le baillonner, afin d'éviter qu'il ne se serve de sa magie contre eux avec elle ne savait quel sortilège.

-S'il vous plaît,
supplia-t-il avant qu'elle ne le fasse taire, fourrant le chiffon entre ses dents.
-Oh, arrête de chialer, toi,
répliqua-t-elle, ravie de pouvoir se venger des mots qu'il avait prononcés précédemment. Finalement, en comparaison de l'attitude du sorcier, elle finissait par considérer qu'elle ne s'était pas humiliée tant que ça, bien au contraire.
Elle tourna ensuite son regard vers Edward.
-A toi l'honneur, dit-elle alors.

Oh, ils s'y mettraient à deux sans souci, mais elle n'était pas la seule à avoir des comptes à régler avec lui.



code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1830

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Mer 14 Juin - 15:13

On ne doit pas jouer avec la Nature.
Ce qui était en train de se passer ne donnait sans doute pas une très bonne image des myrihandes du feu, mais Edward n’en avait que faire. Le jeune homme avait l’habitude de passer pour un enfoiré, parce qu’au fond, c’était ce qu’il était. Il l’avait été envers plein de personne, envers Jane principalement d’ailleurs, cela ne le dérangeait pas plus que cela de l’être avec ce sorcier. Après tout, il ne méritait clairement pas mieux, après ce qu’il avait fait à son épouse. On ne s’en prenait pas aux myrihande du feu sans en payer les conséquences. Tant pis s’ils paraissaient comme des enfoirés, au fond c’était sans doute ce qu’ils étaient de toute façon. Et au vu de la frustration qu’ils avaient parce qu’ils ne pouvaient pas se toucher, ce n’était pas étonnant qu’ils aient besoin de se « défouler » autrement. Peut-être que s’ils avaient eu la possibilité de, ne serait-ce que de s’embrasser, peut-être qu’ils auraient pu se ressourcer autrement. Pour l’heure, ce n’était pas possible, donc autant qu’ils le fassent autrement. Et tant pis si cela les faisait passer pour des connards, ça ne changeait pas de d’habitude.

Et pour le coup, ils étaient donc sur la même longueur d’onde avec Jane, comme d’habitude. Il n’y avait personne qui pouvait les comprendre en dehors d’eux même en même temps. Jane ne tarda pas à aller chercher des draps et des torchons afin de pouvoir attacher leur victime. Ce type tenta une dernière fois de les supplier de le laisser, mais c’était de toute façon trop tard. Jane l’attacha et Edward ne put s’empêcher de ressentir une certaine excitation à l’idée de ce qu’ils allaient faire à ce type pour l’affront qu’il avait commis. Il était ignoble, il ne ressemblait à rien et il y avait peu de chance qu’il ressemble encore à quelque chose prochainement. Bien au contraire. Le sourire d’Edward se fit encore plus grand quand Jane l’invita à commencer. Cela ne l’aurait pas spécialement dérangé de voir Jane s’occuper des pieds de ce sorcier, qui ne méritait vraiment pas mieux. Surtout qu’au final, c’était surtout d’elle dont il s’était moqué. S’il le pouvait, il embrasserait sur le champ la jeune femme et d’ailleurs cela devait sans doute se voir dans le regard qu’il lui adressa. Mais il ne pouvait pas prendre le risque, parce qu’il savait justement qu’ils allaient souffrir à cause de ce sorcier attaché. Soit, ça tombait bien.

« Allons y. »
Dit-il donc, détournant son regard de celui de son épouse pour éviter justement d’être tenté de l’embrasser malgré la douleur. À son tour, il sorti son briquet de sa poche afin de faire une boule de feu, qu’il ne manqua pas d’envoyer directement au niveau des pieds du sorcier. Le bas du pantalon du type s’embrasa, mais Edward contrôla suffisamment le feu pour que ça ne soit pas trop rapidement étendu et que ça reste justement au niveau de ses chevilles. Pendant que le sorcier criait à travers le torchon que Jane lui avait mis dans la bouche. Oui… on ne s’en prenait pas à eux.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3896

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Mer 14 Juin - 15:34


On ne doit pas jouer avec la Nature
I

l y avait tant de passion, de désir dans le regard d'Edward et tout simplement en lui (parce que ce qu'il ressentait, elle le ressentait aussi), que la jeune femme devait vraiment se faire violence pour ne pas succomber et ne pas tout simplement sauter au cou du jeune homme pour l'embrasser à pleine bouche. Une chose était certaine, en tout cas, c'est que l'envie était puissante, mais la douleur le serait aussi, s'il prenaient ce risque, alors il leur fallait se montrer prudent, et concentrer leur trop grande énergie sur tout autre chose. Au fond, le sorcier leur faisait un bon défouloir de circonstance. Jane éprouvait un mélange d'impatience et d'excitation à l'idée de régler son compte à ce sale type. Elle savait que ça ne venait pas uniquement d'elle, mais elle partageait tout de même pleinement le sentiment de son âme soeur. Prendre plaisir à la torture, on ne peut rien imaginer de plus horrible, de plus inhumain, mais c'était pourtant ce qu'il envisageait, c'était ce que son esprit lui martelait. Quand ils feraient souffrir cet homme, elle n'éprouverait ni pitié, ni empathie, juste une intime satisfaction forte et véritable. Jane n'attendait plus que cela, à présent, de pouvoir lui régler son compte en bonne et due forme, de pouvoir lui faire payer son insolence et sa stupidité, de le punir pour la souffrance et l'humiliation. Au final, c'était une certitude, elle aurait profondément regretté de ne pas accompagner Edward. Cette situation lui faisait le plus grand bien, en fin de compte, c'était une manière de pallier à sa mauvaise décision qui lui donnait le sentiment de reprendre le contrôle, et c'était l'inverse de déplaisant, bien évidemment. Elle laissa à Edward le soin de commencer, même si elle n'avait pas l'intention de rester passive malgré tout, elle comptait bien se joindre à la fête, même si regarder n'était pas déplaisant non plus pour tout dire.

Edward entama les festivités en brûlant précautionneusement les pieds de leur victime. Même si cette dernière était baîllonnée, ils ne pouvaient ignorer les cris d'horreurs qui tentaient de s'échapper de ses lèvres, son visage était crispé par la douleur, ses yeux étaient rouges de larmes, autant dire qu'il était en vraiment piteux état, et il avait toutes les raisons du monde de hurler à la mort, même si son cri était étoufflé. La douleur était intense, mais elle était amplement mérité. Elle se rapprocha doucement du charlatan.

-Tu es toujours sûr qu'il n'y a aucun moyen d'accélérer le processus ?
demanda-t-elle alors en le regardant dans le blanc de ses yeux désespérément vitreux. Oui, en était-il sûr ou avait-il voulu se jouer d'eux une nouvelle fois. Cela restait à voir, mais Jane avait la ferme intention quoi qu'il en soit. Peut-être qu'il leur cachait encore quelque chose ? Mais non, visiblement non. Mais l'homme fit non de la tête. Comme tu voudras.

Et sur ces mots, elle créa une boule de feuu qu'elle propulsa directement entre ses jambes.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1830

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Mer 14 Juin - 16:39

On ne doit pas jouer avec la Nature.
On ne pouvait vraiment pas dire que le sorcier était agréable a voir en ce moment. Bon en même temps, ça ne devait évidemment pas être agréable pour lui de se faire brûler les jambes, ça Edward voulait bien le comprendre. Mais il faisait peine à voir et quand on le voyait comme ça, on se demandait comment il avait pu oser s’en prendre à eux de cette manière. Il ne valait rien du tout, absolument rien. Cela faisait clairement plaisir à Edward de le voir dans un tel état. C’était clairement malsain de penser cela, de se réjouir du malheur des autres, mais le jeune homme n’avait pas l’intention d’avoir le moindre scrupule. C’était de la faute du sorcier s’il se trouvait dans un tel état en même temps. Sans son comportement avec Jane, ils n’en seraient pas là. Les myrihandes n’auraient pas besoin d’attendre que les effets de la fichue potion passent, si ce dernier n’avait pas donné un tel breuvage à son épouse. Ils ne seraient pas venus, si ce charlatan n’avait pas essayé de les berner. Mais il l’avait fait, alors il en payait les conséquences et le myrihande du feu n’avait pas l’intention d’avoir le moindre scrupule. Bien au contraire.

Edward adorait en tout cas le mélange d’émotion qu’ils ressentaient avec Jane. Mine de rien, ils venaient de trouver un sacré moyen de se défouler en attendant de pouvoir juste profiter l’un de l’autre. Et ce n’était pas évident les connaissant. Puisqu’ils en pouvaient pas combler cet envie puissante qu’ils ressentaient, alors ils faisaient autrement. Et c’était un bon moyen en cet instant précis. Jane lui demanda alors s’il était certain qu’il n’y avait pas un moyen d’accélérer les choses. En un sens, il valait sans doute mieux pour que ça soit le cas, parce qu’il souffrait moins comme ça. Sauf que l’homme fit non de la tête. Au moins, il ne pouvait qu’être honnête en cet instant précis. Parce que s’il avait eu envie de sauver sa peau, il était évident qu’il aurait fait les choses autrement. Il aurait pu leur sortir une salade quelconque et leur faire boire une potion inutile (voir plus dangereuse encore). Mais il était honnête, ce qui ne changerait pas son sort de toute évidence. Edward afficha une grimace quand Jane envoya finalement une boule de feu dans les parties de leur victime, mais ce n’était en aucun cas par compassion. Bien au contraire, le jeune homme appréciait de le voir souffrir de la sorte, surtout qu’il se doutait que ça devait vraiment être horrible (et les cris qu’il poussa de plus belle étaient bien la preuve qu’il souffrait le martyre). C’était juste par tic… parce qu’il n’osait même pas imaginer à quel point ça devait être douloureux et même castrateur de se faire brûler les parties de cette manière. En même temps, d’une manière générale, être brûlé n’était pas agréable. Edward en avait fait l’expérience une fois, il n’avait pas spécialement envie de recommencer. Le sorcier continua de crier, encore et encore… et finalement Edward intensifia encore plus les flammes qui le prenait déjà de toute part.

« Il me fatigue. » Dit-il alors seulement, tout en continuant d’intensifier les flammes qui recouvraient à présent le reste de son corps, alors qu’il criait comme il n’avait sans doute jamais crié de sa vie.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3896

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Mer 14 Juin - 17:14


On ne doit pas jouer avec la Nature
J

ane avait déjà eu des occasions de se montrer odieuse, cruelle, immonde, violente... Elle avait déjà privé un homme de sa vie, elle avait déjà vu des hommes mourir, elle avait déjà sacrifié d'autres personnes au nom de son propre intérêt. Bref, elle n'était pas quelqu'un de bien, et elle l'avait déjà prouvé à plus d'une reprise, mais sa cruauté ne s'exprimait pas toujours avec tant de vigueur et de force. Elle ne pensait pas être une criminelle dans l'âme ni même une psychopathe, même si tout dans cette situation laissait très clairement à imaginer le contraire, elle était juste... profondément égoïste, et le fait d'avoir une âme soeur n'y changeait rien, cela signifiait seulement qu'ils étaient égoïstes à deux. Est-ce qu'elle reviendrait sur cet épisode avec angoisse, honte ou regrets ? Non, il était bien plus probable qu'elle y repense avec une certaine nostalgie, et avec un certain désir. Car c'était véritablement le sentiment qui, présentement, dominait en elle, elle éprouvait pour Edward un désir qui était toujours latent, mais comme renforcé par cette épreuve. Elle ne demandait qu'à lui sauter au cou, mais elle ne le pouvait pas, et franchement, on imaginait difficilement plus frustrant que cela. Enfin, cette petite séance de torture (parce que c'était présentement ce dont il était vraiment question) avait le mérite de... les rapprocher, quelque part. C'était un peu difficile à expliquer, mais c'était le cas, et si leur bonheur devait dépendre de la souffrance de quelqu'un d'autre, eh bien c'était comme ça, tout simplement, et franchement, la jeune femme serait même prête à revivre ce moment pour ne serait-ce que ressentir ça de nouveau, même si rien ne vaudrait le moment où ils pourraient se toucher de nouveau. Plus le temps passait, plus le corps de l'homme s'embrasait. A ce rythme, il n'allait pas falloir longtemps avant qu'il ne tourne de l'oeil. Ils devraient peut-être arrêter les frais ici s'ils ne voulaient pas que le sorcier ne soit plus capable de dire ou faire quoi que ce soit. Certes, ils n'avaient peut-être plus besoin de lui, mais ça, ils pouvaient difficilement le gager d'office, et c'était quand même un risque à prendre.

-Je me demande si on ne devrait pas...
Elle allait dire qu'il fallait qu'ils calment le jeu, tous les deux, et ce faisant, par réflexe, sans faire attention à ce qu'elle faisait, elle avait déposé sa main sur son bras sans vraiment y prêter garde. Et il lui fallut un léger temps pour se rendre compte que ça ne lui avait rien fait. Elle n'avait pas eu mal, bien au contraire, c'était très agréable. Elle changea aussitôt son fusil d'épaule tout en adressant à son âme soeur un regard entendu. ... en finir directement. Tu ne penses pas ?


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1830

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Mer 14 Juin - 18:23

On ne doit pas jouer avec la Nature.
C’était de la torture, pure et simple, mais Edward n’avait vraiment aucun scrupule. En même temps, il avait déjà du sang sur les mains, sans que cela ne lui pose des soucis. Il ne culpabilisait pas du tout, bien au contraire. En cet instant précis, il considérait vraiment que ce sorcier méritait ce qu’il vivait. C’était de sa faute s’il se retrouvait dans cette situation. Il ne pouvait s’en prendre qu’à lui-même, c’était à cause de ses actes qu’il se retrouvait attaché sur cette chaise avec des flammes lui brûlant le corps. Il devait souffrir le martyre et rien que cette idée, ça amusait quand même énormément Edward. C’était horrible de sa part, mais il n’y pouvait rien, c’était comme ça. Il adorait l’idée qu’il souffre, parce qu’il avait envie de le faire souffrir. Au moins, ça leur permettait quand même de calmer un peu les pulsions qu’ils pouvaient ressentir autrement. Les pulsions qu’ils avaient l’un pour l’autre, comme bon myrihande qui se respectent.

Mais, en même temps, il valait peut-être mieux qu’ils n’en fassent pas trop. Le jeune homme devait bien avouer qu’il mourrait d’envie de juste en terminer avec lui, de le brûler de la tête aux pieds sans plus de ménagement. Parce qu’il commençait à trouver ça monotone de se contenter de le torturer. C’était amusant en un sens, il ne pouvait pas dire le contraire, mais quand même. Au bout d’un moment, ça en devenait lassant en fait. Surtout que l’homme se contentait de crier encore et encore. Quand Jane reprit la parole, il tourna son regard vers elle et lorsqu’elle posa sa main sur son bras… il se laissa tout bonnement emporter par la douce chaleur de leur contact, cette douce chaleur qu’il avait l’habitude de ressentir mais qui lui avait tant manqué ces quelques heures. Il comprit à ce moment-là que la potion ne faisait plus effet. Finalement, le temps était passé plus rapidement qu’il ne l’aurait cru. C’était peut-être parce qu’ils avaient réussi à s’occuper dignement pendant ce temps. Le sourire d’Edward s’agrandit quand il entendit Jane lui affirmer donc qu’ils pouvaient peut-être en finir directement avec lui. Ils auraient pu le « sauver », arrêter de le brûler parce qu’ils venaient d’obtenir ce qu’ils voulaient. Sauf que ce n’était pas vraiment dans leur intention. Pauvre sorcier sans doute, mais en même temps il ne méritait pas mieux. Et puis… au vu de la manière dont ils l’avaient déjà brûlé, ce n’était sans doute pas bon de le laisser vivre. Il allait souffrir pour rien.

Edward plongea son regard dans celui de son âme sœur et sans prononcer le moindre mot, il se content simplement (mais tout de même intensément) de s’emparer de ses lèvres. Son cœur s’emballa directement, dès qu’il sentit de nouveau les lèvres de son épouse contre les siennes, dans ce baiser plus que brûlant. Il avait le sentiment de ne pas avoir pu l’embrasser depuis si longtemps… Et sans séparer une seconde ses lèvres de son âme sœur, l’embrassant avec passion, ses mains posées sur son corps, les flammes sur leur victime s’intensifièrent encore plus. Jusqu’à ce qu’ils n’entendent plus du tous les cris de l’homme.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3896

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Mer 14 Juin - 22:29


On ne doit pas jouer avec la Nature
J

ane avait pu le constater à plus d'une reprise depuis que sa relation aussi forte que chaotique avec Edward avait débuté, c'était souvent la frustration (ou l'absence, mais cela revenait au même) qui avait eu le don de renforcer le lien. Le sang, aussi, qu'ils soient ceux à le verser où ceux à être blessés... Et le subtil mélange des deux qu'ils avaient expérimenté présentement rendaient l'envie et le désir plus forts et impérieux que tout autre chose en ce bas monde. Jane ne se souvenait plus de la dernière fois où elle avait désiré à ce point Edward. Oh, elle avait toujours envie de lui, d'une manière ou d'une autre, c'était une chose qu'elle ne pouvait pas nier, mais ces derniers temps, les tensions accumulées mêlées à la culpabilité et à plus d'un autre sentiment qui tous n'avaient rien de bien heureux au vu de ce que Jane avait découvert juste après le leur mariage ne l'avaient pas forcément encouragée à éprouver pour lui la même passion qui animait en cet instant chaque fibre de son être. Elle ne saurait même dire ce qui jouait le plus, au fond. Etait-ce cette pulsion de mort, cette violence qui se révélait en l'un comme en l'autre ? Ou le fait qu'il l'ait défendue envers et contre tout ? Peut-être un subtil mélange de tout cela. Il n'empêche que, lorsque ses lèvres se déposèrent sur les siennes elle se sentit comme dépossédée d'un poids immense, qu'elle se traînait depuis beaucoup trop longtemps. Elle se sentait forte, elle se sentait légère... Son coeur battait à tout rompre, et elle oubliait aisément le spectacle de l'homme qui cramait allègrement à quelques centimètres d'eux, malgré l'odeur de chair brûlée, malgré l'épaisse fumée qui se dégageait d'un corps en passe de se changer en corps.

Jane rendit à Edward son baiser avec autant d'intensité que celle qui avait animé son âme soeur quand il l'avait embrassée en premier. En même temps que leurs lèvres se retrouvaient, le corps de leur victime se laissait largement carboniser. Bientôt, l'homme n'eut plus la force de crier, et pour cause, il était impossible qu'il soit encore vivant à ce stade. Mais Jane n'y prêtait pas franchement garde. Elle était concentrée sur Edward et uniquement sur Edward. Il n'y avait que lui qui comptait, lui et personne d'autre. Ses mains parcouraient son corps tandis que le sien était saisi de frissons chaque fois que les doigts de son époux se posaient. Elle peinait à séparer ses lèvres des siennes tant elle se sentait soulagée de les avoir enfin retrouvées, pour autant, elle les éloigna quelques instants des siennes dans le seul et unique but de prononcer quelques mots qu'on prononçait rarement après avoir immolé un inconnu vivant.

-Merci...


Merci de l'avoir soutenue dans l'épreuve, meri de l'avoir acceptée, de toujours vouloir d'elle... Merci pour tant de choses.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1830

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Mer 14 Juin - 22:53

On ne doit pas jouer avec la Nature.
Cela ne faisait, en réalité, pas si longtemps que cela qu’Edward avait pu embrasser Jane. Il l’avait fait le matin même, avant de partir chez les « Baker » dans le but de travailler toute la journée. Il n’avait pas vraiment pu le faire en rentrant, parce que la douleur avait quelque peu empêché ce contact. Même si en un sens, leurs lèvres s’étaient bel et bien touchées quand il était rentré. Cela ne faisait donc techniquement pas longtemps, mais alors qu’il embrassait Jane, alors qu’elle était de nouveau contre lui, qu’il pouvait de nouveau la toucher, la savourer, il avait le sentiment que ça faisait une éternité qu’il ne l’avait pas fait. Et c’était peut-être le cas en réalité. Non pas qu’il n’ait pas eu l’occasion de la sentir contre lui dernièrement, mais peut-être juste de ressentir ça… cette passion, ce désir qui était en train de les étreindre. Parce qu’évidemment, il y avait eu le manque l’un de l’autre pendant ces quelques heures depuis le retour d’Edward, mais il y avait eu aussi un peu le manque d’eux même depuis leur mariage. Les choses allaient petit à petit de mieux en mieux, mais Edward avait un peu le sentiment de se retrouver complètement en cet instant précis. De s’être perdu, d’avoir perdu Jane, d’avoir perdu leur passion commune et de la retrouver maintenant. Alors que le sorcier était en train de terminer de griller dans la pièce, mort visiblement puisqu’il ne criait plus. À moins qu’il soit juste inconscient, mais la mort n’allait pas tarder à arriver.

Edward ne savait pas si cela venait de lui ou non, mais il se sentait soudainement plus léger. Et il était évident qu’il avait bien envie de profiter de cet état de fait. Il savoura le fait que son épouse lui rendit avec la même passion son baiser. Il savoura le fait de pouvoir la retrouver pleinement, poser ses mains sur elle, la sentir contre lui. Si le jeune homme avait eu l’intention de douter une seconde du fait qu’ils avaient besoin l’un de l’autre – mais ce n’était pas le cas, il ne doutait pas du tout, bien au contraire, il était sûr et certain qu’ils étaient faits l’un pour l’autre et qu’ils ne pouvaient pas vivre l’un sans l’autre – il ne l’aurait pas fait là tout de suite, parce que c’était tout bonnement une évidence. Tout était une évidence quand il pouvait déposer ses lèvres sur celles de son épouse, quand il pouvait la sentir tout entière lui appartenir au même titre qu’il lui appartenait tout entier. Leurs lèvres ne se séparèrent – ce qui ne manqua pas de frustrer légèrement Edward – que pour permettre à Jane de reprendre la parole. Elle le remercia. Le jeune homme ne sut pas exactement pour quelle raison elle le remerciait, il hésita à lui demander. Mais finalement, il ne le fit pas.

« Tu n’imagines pas à quel point je t’aime. »
Lui dit-il alors dans un souffle caressant doucement son visage de sa main, profitant de pouvoir de nouveau la toucher sans en souffrir. De pouvoir sentir cette chaleur qu’il aimait tant et qui n’avait rien à voir avec le feu qui continuait de consumer leur victime. Quand bien même, il n’en restait plus grand-chose maintenant.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3896

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Mer 14 Juin - 23:23


On ne doit pas jouer avec la Nature
J

ane devinait qu'Edward ne comprenait pas pourquoi elle le remerciait. C'était logique, comme pour beaucoup d'autres choses, elle n'était pas spécialement claire (on va dire que ce n'était pas un de ses talents premiers), en même temps, elle n'attendait pas de lui qu'il comprenne, elle voulait juste exprimer les choses comme elle les ressentait, et c'était tout. Ce moment était important pour elle, elle le sentait. Il n'allait pas régler tous les problèmes qu'il serait susceptible de rencontrer, c'est certain, mais c'était comme s'ils avaient franchi une nouvelle étape à l'instant. Peut-être fallait-il en effet qu'ils en passent par un stade à ce point brutal pour véritablement se retrouver comme ils le voulaient, comme ils préféraient le faire. En tout cas, en cet instant, Jane avait le sentiment de se familiariser de nouveau avec des sensations anciennes et un peu trop oubliées, malheureusement, dernièrement. Ils n'avaient pas cessé de s'embrasser, pourtant, pas même de faire l'amour, mais ce n'était plus pareil, parce qu'il y avait de la distance, de l'angoisse, de l'appréhension, des remords, des reproches... pas cette fois. Cette fois, il n'y avait que l'envie, les certitudes, le besoin impérieux d'être avec lui, le besoin impérieux d'être à lui, et elle ne pouvait le ressentir que plus vivement encore quand il lui disait l'aimer, quand il affirmait qu'elle ne savait pas à quel point il l'aimait.

C'était peut-être vrai, car elle ne pouvait nier que, depuis son aventure avec Perséphone, il n'était pas rare qu'elle ait des doutes ou qu'elle s'interroge, mais pas en cet instant... En cet instant, dans sa manière d'être, de la regarder, de l'embrasser, elle se considèrerait comme la personne la plus stupide ayant jamais existé si elle n'avait que l'ombre d'un soupçon. Et c'était réconfortant : il l'aimait, et en cette seconde, elle était entièrement convaincue que c'était bel et bien le cas. Evidemment, il était tout à fait possible que ça ne dure pas, que le destin s'en mêle et complique les choses une fois encore comme il en avait tant l'habitude, mais les certitudes demeuraient, et la plus forte d'entre elles voulait qu'à l'instant, Edward ait dit la pure et simple vérité.

-Je commence à en avoir une petite idée,
dit-elle avec un léger sourire au coin des lèvres. Et c'était vraiment plaisant ne serait-ce que de dire ces mots-là par ailleurs. Elle l'embrassa une nouvelle fois, trop avide de ces lèvres-là pour même songer à s'en passer. Mais je veux bien que tu me le montres.

Pendant ce temps, les flammes s'étaient éteintes, ne laissant de vestige de leur passage d'un corps noir, carbonisé. Mais Jane n'y prêtait pas garde, elle n'avait d'yeux que pour une seule et unique personne.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1830

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Jeu 15 Juin - 12:52

On ne doit pas jouer avec la Nature.
Jamais Edward n’avait aimé quelqu’un comme il aimait Jane, jamais ses sentiments n’avaient été aussi fort pour quelqu’un. Il avait cru, pendant trop longtemps, mais maintenant il n’avait aucun doute à ce sujet. Jane était son âme sœur, la femme de sa vie, celle qu’il aimait aussi intensément que profondément, avec passion, avec force et parfois avec douleur. Mais ils vivaient simplement les choses à fond, ils vivaient les choses à cent pour cent. Edward n’avait aucun doute sur ses sentiments, même s’il avait fauté, même s’il avait couché avec Perséphone et que sans doute qu’à ce moment, il avait vraiment cru qu’il pourrait avoir une vie avec la sorcière, qu’il pouvait aimer la sorcière. Il l’avait aimé, en un sens, mais ça n’avait rien à voir avec les sentiments qu’il avait pour Jane. Rien avait à voir avec ce qu’il vivait avec Jane. Il avait fauté, mais il le savait, ils étaient fait l’un pour l’autre. Et en cet instant précis, le jeune homme avait vraiment le sentiment de retrouver la complicité qu’ils avaient avant, avant tout cela. Avant que Jane n’apprenne la vérité, avant même qu’Edward ne couche avec Perséphone. Ils étaient ensemble depuis un petit moment maintenant, officiellement ou non, mais ils n’avaient peut-être pas encore réussi à trouver une vraie harmonie. Ils en avaient une, bien sûr, mais là tout de suite, tout semblait parfait, tout semblait évident. Et ça avait grandement manqué au cadet des Baker.

Est-ce que ça allait durer ? Edward ne savait pas vraiment. Peut-être que c’était simplement le contre effet de l’adrénaline qu’ils avaient ressenti à s’en prenant à ce sorcier, ou peut-être que c’était parce qu’ils avaient affronté une même personne qu’il détestait, qu’ils s’étaient liés tous les deux contre quelqu’un. Peut-être qu’une fois qu’ils allaient être de retour chez eux – parce qu’ils avaient bel et bien un chez eux, un vrai chez eux – ils allaient retrouver leur routine et donc cette fâcheuse tendance dernièrement à être trop « distant ». Ou alors, ils allaient simplement pouvoir retrouver leur complicité d’autrefois pour de bon. Edward n’en savait rien, mais pour le moment, il se contentait tout bonnement de savourer pleinement la situation. Et en même temps, comment ne pas le faire, alors qu’elle l’embrassait à son tour. Le jeune homme afficha un sourire en coin, qui voulait tout dire, quand Jane reprit la parole en lui affirmant qu’elle avait bien envie qu’il lui montre à quel point il l’aimait. Et le jeune homme savait parfaitement comment s’y prendre. Même si c’était impossible de juste lui montrer à quel point il l’aimait, de lui montrer à quel point ses sentiments étaient forts. Pas comme ça en tout cas.

« Tes désirs sont des ordres, chérie. »
Souffla-t-il avant de s’emparer à son tour de ses lèvres, dans un de ces baiser de plus en plus brûlant. Il n’avait pas l’habitude de faire ce genre d’affirmation autrefois, quand ils ne manquaient pas une occasion d’être constamment en concurrence. Mais là, juste, il avait envie de tout faire pour elle, de lui être entièrement dévoué et elle était bien la seule à pouvoir avoir un tel pouvoir sur lui. « Ici, maintenant ? » Demanda-t-il dans un sourire entendu, son regard plongé dans celui de son âme sœur.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3896

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Jeu 15 Juin - 13:28


On ne doit pas jouer avec la Nature
J

ane avait cette fâcheuse tendance à croire que tous ceux qu'elle aimait étaient voués à se détourner d'elle, et cette peur se révélait d'autant plus vive quand c'était d'Edward qu'il était question, parce qu'elle l'aimait si fort, si passionnément, si vivement, qu'il était plus qu'évident qu'elle serait incapable de s'en remettre si elle devait le perdre... Etre loin de lui était déjà un supplice. Et forcément, leur relation en règle générale si chaotique ne l'aidait pas toujours à avoir confiance. Pourtant, c'était un stade qu'elle avait fini par atteindre dans sa totalité, dès lors leurs pouvoirs rendus et la perspective de leur mariage à l'esprit. Dans cette période, elle avait été intimement convaincu que son âme soeur serait toujours à ses côtés, que rien ne les séparerait jamais et qu'ils s'accompliraient l'un dans les bras de l'autre, puis elle avait appris la vérité, et elle avait eu peur, peur de s'être illusionnée, peur de ne pas lui suffire. Peur de le perdre... En cet instant, sa peur avait disparu. Quand Edward lui disait l'aimer, elle ressentait, au plus profond d'elle-même, que c'était vrai, et elle n'avait plus peur qu'il la trahisse ou qu'il se lasse, elle se disait qu'un amour tel que celui-là, après tout égal au sien, ne pouvait s'éteindre en aucune circonstance. Parce qu'ils étaient tout simplement faits l'un pour l'autre. Leur coeur, leur corps, leurs âmes, étaient liées, et le leur criaient avec toute la force dont ils étaient capables. Ils s'aimaient, ils étaient faits pour s'aimer, et Jane ne demandait à présent plus qu'à ce qu'ils se le prouvent une bonne fois pour toutes. Elle ne put s'empêcher de sourire quand il affirma que ses désirs étaient des ordres. C'étaient des mots qu'elle ne l'aurait jamais entendu prononcer il n'y a pas si longtemps, mais qu'elle adorait entendre. Non pas qu'elle le veuille à sa merci, mais elle voulait qu'il fasse tout pour elle. Elle hocha doucement la tête en réponse à sa question.

-Je déteste attendre,
répondit-elle, mutine, toisant son âme soeur d'un regard pétillant.

Et c'était vrai, elle détestait attendre, mais en l'occurrence, les conventions, la situation nécessiterait qu'ils attendent d'être rentré chez eux pour s'abandonner à leurs pulsions. Il y avait un cadavre, là, juste à côté, ils n'étaient ni au bon endroit, ni au bon moment, et de telles envies ne devraient même pas les effleurer, d'ailleurs. Et pourtant... Jane n'avait aucune envie de se montrer patiente, elle avait envie de lui ici et maintenant, ce n'était pas discutable. Elle attrapa le jeune homme par la main et parcourut rapidement les différentes pièces de la demeure jusqu'à en trouver la chambre. L'odeur était moins intenable, ici, ses envies, elles, l'étaient toujours. Sitôt la porte de la chambre refermée, elle s'empara de nouveau des lèvres d'Edward, ses mains se faisant de plus en plus baladeuses.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1830

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Jeu 15 Juin - 15:24

On ne doit pas jouer avec la Nature.
Il y avait un cadavre juste à côté d’eux, si on pouvait encore le qualifier comme tel. Il y avait un corps brûlé, posé sur cette chaise, que personne ne pourrait reconnaître. Ce qui arrangerait sans doute les affaires des myrihandes après tout, qu’ils n’avaient pas spécialement envie de se faire arrêter pour ce qu’ils venaient de faire. Ils se trouvaient donc près d’un cadavre, mais Edward n’en avait absolument rien à faire. En cet instant précis, il ne pensait pas du tout à cet homme qu’ils venaient de tuer, quand bien même le jeune homme savait que c’était bien parce qu’ils venaient de le tuer qu’ils se retrouvaient dans un tel état en cet instant précis. Mais le sorcier était bien loin de son esprit, ce dernier était tourné vers son épouse, seulement son épouse. Son épouse ainsi que son désir, celui qu’il ressentait pour elle, plus fortement encor que ce qu’il avait sans doute pu ressentir avant. Non pas qu’il ait manqué de désir autrefois, mais là, il y avait quelque chose qu’il ne pouvait pas vraiment d’expliquer. Qu’il ne cherchait même pas à expliquer surtout.

Pour l’heure, Edward était tout simplement entièrement à son épouse. Mais puisqu’ils ressentaient la même chose, puisque leurs sentiments faisaient échos, ils étaient surtout l’un pour l’autre. Edward avit juste envie de profiter de ce sentiment, de ce qu’ils vivaient pour l’heure. Jane devait profiter des paroles qu’ils venaient de lui dire, parce qu’il y avait quand même peu de chance qu’elle puisse les entendre bien souvent. À une époque, elle n’aurait clairement pas entendu ça non. Maintenant, la situation entre eux était différente, leurs attitudes aussi. Si à une époque, par fierté, le jeune homme n’avait aucune envie de donner le plaisir à Jane d’avoir le dessus sur lui, tout était bien différent maintenant. En même temps, il suffisait de voir à quel point leur relation avait évoluée pour le savoir, pour le comprendre. Ils n’étaient plus du tous les mêmes. Le sourire du jeune homme afficha un sourire mutin quand son épouse affirma qu’elle détestait attendre. Cela, Edward le savait parfaitement. Il savait qu’elle n’était pas patiente, en grande partie parce qu’il ne l’était pas de son côté et qu’ils étaient les mêmes. L’impatience était l’une choses qui les qualifié, raison pour laquelle ils avaient eu besoin de se défouler en attendant de pouvoir se toucher de nouveau. Et maintenant qu’ils pouvaient se toucher…

Edward se laissa entraîner par Jane dans les pièces de la maison, jusqu’à ce qu’ils trouvent une chambre. Effectivement, même si le jeune homme ne prêtait pas vraiment attention au cadavre, ils seraient de toute façon bien mieux dans une pièce comme ça. Et ce fut, évidemment, sans plus de cérémonie que le jeune homme se laissa de nouveau embrasser par son épouse, laissant ses mains caresser vivement son corps. Ce corps qu’il connaissait par cœur à force, parce qu’il avait eu souvent l’occasion de le parcourir, mais qu’il adorait justement redécouvrir à chaque fois. Sans aucune pudeur – parce qu’à ce stade-là, ils n’avaient vraiment aucune raison d’avoir honte – il entraîna son épouse vers le lit, la faisant s’y allonger avant de découvrir son corps de ses vêtements. Tout en déposant ses lèvres au creux de son cou, pour embrasser sa peau, descendant jusqu’à sa poitrine.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3896

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Jeu 15 Juin - 15:54


On ne doit pas jouer avec la Nature
C'

était à présent qu'elle éprouvait de nouveau ces sentiments, ces sensations qu'elle avait perdus depuis un moment, en fait, plus qu'elle ne l'aurait cru, qu'elle réalisait qu'il lui avait manqué quelque chose, quelque chose d'important. Elle s'était raccrochée désespérément à sa relation avec son âme soeur parce qu'elle avait besoin de lui, terriblement besoin de lui, mais rien n'était comme avant. Il manquait quelque chose, et quelque chose d'important. Il lui manquait l'étincelle, et ce n'était pas un détail (encore moins quant on était un myrihande du feu, d'ailleurs), elle l'aimait dans tous les cas, profondément, mais il lui manquait ce qui la faisait vibrer, cee sentiment de communion, d'harmonie totale, de symbiose, qu'ils s'étaient pourtant découverts bien avant d'oser admettre qu'ils devaient une telle connexion aux profonds sentiments qu'ils avaient l'un pour l'autre, bien au-delà de leurs pouvoirs respectifs... Là, la question ne se posait pas. C'était de retour, la moindre sensation était retrouvée, et même semblait intensifiée. N'était-ce pas une nouvelle preuve du fait qu'ils étaient faits l'un pour l'autre ? Si, bien sûr que si. C'était même évident. Et là, elle ne demandait qu'à aller plus loin encore, qu'à assouvir jusqu'au bout le désir qui animait tout son être. Jane éprouvait pour Edward un désir qui n'avait jamais été égalé jusqu'alors, une passion forte, entière, sûre, évidente... de celles contre lesquelles on ne peut pas lutter quoi qu'il arrive. Et elle ne cherchait pas à lutter. Bien au contraire, elle s'abandonnait, totalement, en toute confiance et avec plaisir. Dans cette chambre, ce n'était pas supposé être l'endroit idéal, mais aux yeux de Jane, c'était tout simplement parfait.

Elle se laissa allonger sur le lit, laissant se répandre en elle l'incroyable chaleur que lui seul faisait naître en elle. Elle se laissa déshabiller tout aussi docilement, sentant un délicieux frisson lui traverser l'échine à mesure qu'il la débarrassait de ses vêtements. De son côté, elle s'appliquait à faire de même, lui retirant son haut afin de pouvoir être en contact direct avec sa peau quand il déposa ses lèvres au creux de son cou, puis plus bas, sur sa poitrine. Elle se laissait envahir de sentiments forts et délicieux, le tout ponctué de soupirs de plaisirs. Le moindre contact de ses lèvres contre son épiderme la rendait folle, et ça la rendait complètement dingue. Les yeux fermés, elle se laissait totalement transporter par le torrent d'émotions pures, et pourtant, ce n'était pas grand-chose, elle savait que le meilleur restait encore à venir, et elle se laissait totalement transporter par la situation, et rien d'autre ne comptait, elle lui appartenait totalement, et il pouvait disposer d'elle comme il le sentait. Elle était tout à lui.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1830

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Jeu 15 Juin - 21:13

On ne doit pas jouer avec la Nature.
Edward avait vraiment le sentiment de se retrouver pleinement en cet instant précis. Le lieu et le moment n’étaient clairement pas idéal, sans doute, ils ne devraient pas agir comme cela – mais bon, après avoir tué un homme, franchement ils pouvaient quand même faire un peu ce qu’ils voulaient maintenant, ça n’allait pas entacher plus leurs âmes ou encore leur réputation – mais l’instant était tout simplement parfait aux yeux du jeune homme. Il avait le sentiment de ne pas avoir ressenti tout cela depuis bien longtemps, un peu comme s’il se retrouvait comme autrefois. Comme s’ils retrouvaient leur complicité. Et concrètement, ça lui faisait un bien fou. Edward ne manquait pas l’occasion d’en profiter pleinement, profitant du corps de son épouse. Ce corps qu’il aimait tant, ce corps qu’il affectionnait, ce corps qu’il désirait tout simplement. En même temps, il avait toujours désiré Jane. Même avant de se rendre compte qu’il l’aimait, quand il croyait encore qu’elle était la personne qu’il détestait le plus au monde, quand il la considérait encore comme une ennemie… il l’avait désiré. En même temps, ce n’était pas vraiment un secret au final, quand on remontait un peu sur les passifs qui les désignaient.

Les lèvres du jeune homme parcoururent alors avidement le corps de son épouse, s’attardant un moment sur sa poitrine. Mais ses mains n’étaient pas en reste, puisqu’elles parcouraient également le reste de son corps, terminant d’enlever tout ce tissu qui le recouvrait. Cela pouvait sembler étrange, mais le jeune homme ne pouvait pas s’empêcher de ressentir encore plus de désir pour son épouse, comme s’il n’y avait finalement aucune limite. Comme si, à chaque fois, ils repoussaient encore plus les limites du désir. Mais en même temps, après les évènements qu’ils avaient traversés, cela n’était pas si étonnant. Parce qu’ils avaient eu du mal à être sur la même longueur d’onde, à être en harmonie. Ce qu’ils étaient à présent. Et puisque Jane avait envie qu’il lui montre à quel point il l’aimait – même s’il lui suffisait sans doute de se concentrer sue les émotions qu’il ressentait pour le savoir, même si c’était forcément moins intéressant qu’une démonstration physique – Edward avait l’intention de lui faire une démonstration digne de ce nom. Il l’aimait plus que tout, il ne voulait pas que son âme sœur puisse encore en douter. Bien sûr, les soucis reviendraient sans doute rapidement dans leurs vies, ils ne pourraient pas juste oublier tout le reste en fermant définitivement une parenthèse, mais en cet instant précis il n’y avait vraiment rien qui existait. Pas plus cet endroit, pas plus ce corps qui était brûlé dans l’autre pièce, que les évènements avec Perséphone, que le fait que Jane ne puisse plus avoir d’enfant ou encore qu’Ed allait en avoir avec son ex petite amie.

Les caresses du myrihandes du feu se firent donc plus précises, plus dirigées, plus intenses aussi. Jane s’offrait entièrement à lui, c’était ce qu’il ressentait. Ce n’était pas vraiment le cas depuis un moment maintenant, Edward en profitait donc. Ses lèvres ne quittaient pas son corps, ses mains ne le quittaient pas plus, alors qu’il s’efforçait de faire monter plus haut que jamais les sensations de son âme sœur.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3896

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Jeu 15 Juin - 21:29


On ne doit pas jouer avec la Nature
J

ane s’était souvent reprochée depuis leur mariage de ne pas être capable de s’offrir pleinement à son âme sœur, de toujours faire preuve d’une certaine réserve quand il était question de lui, non pas que l’envie ne soit plus là, mais quelque chose faisait barrière bien malgré elle. Ses sentiments contradictoires, sans doute. Ils n’avaient pas disparu, au fond, ils ne disparaitraient sans doute jamais, mais ils ne faisaient plus barrière à cet intense nécessité d’osmose et d’harmonie qu’elle éprouvait en cet instant. Elle avait songé un moment que cette distance qu’elle mettait entre eux était une manière de punir Edward de sa trahison, elle réalisait à présent que ce n’était pas le cas. Il était en fait question d’autre chose, une chose plus complexe, plus diffuse, et par conséquent plus complexe à appréhender. Elle n’était pas sûre d’avoir entièrement compris de quoi il s’agissait, mais ce n’était sans doute pas si important puisque ça avait disparu à présent pour ne plus laisser en elle que l’intense satisfaction de retrouver son âme sœur dans toute sa plénitude. Edward était celui sans qui elle serait incomplète. Elle s’était trop longtemps obligée à cette incomplétude, ce n’était plus le cas, maintenant. Dorénavant, elle se sentait bien, elle se sentait forte, elle se sentait entière, elle avait la vive impression que le tout qu’ils formeraient quand leurs corps finiraient bel et bien par s’unir serait sans comparaison possible avec quoi que ce soit d’autre. Elle pouvait difficilement envisager être loin de la réalité, d’ailleurs, quand elle sentait tant de frissons la parcourir à mesure que ses mains et ses lèvres parcouraient avidement un corps qui était tout à lui, qui clairement lui appartenait comme il ne lui avait jamais appartenu, et pourtant, il est certain qu’elle s’était donnée à lui à plus d’une reprise.

Elle lui était entièrement offerte, et les soupirs et gémissements qu’elle poussait sous l’effet des traitements que lui administrait son âme sœur ne pouvait laisser aucun doute à ce sujet. Ses caresses, à mesure qu’elles s’orientaient en des lieux très précis, l’abandonnaient à un besoin de luxure jamais à ce point éprouvé. Elle prenait un plaisir tel qu’elle se sentirait bien capable de disparaître en cet instant si cela pouvait lui permettre de se fondre en lui, pour n’être ensuite qu’à lui, pour le faire définitivement qu’un avec lui. Jane avait également débarrassé Edward de tout ce qu’il pouvait rester de tissu sur son corps. Elle s’appliquait du mieux qu’elle le pouvait à rendre au jeune homme à ses faveurs, mais il est tout de même certain qu’elle se montrait plus… preneuse que donneuse en cet instant, et elle espérait qu’Edward ne s’en formaliserait pas. Elle savourait ce moment au maximum, c’était aussi simple que cela, tout simplement. Après un moment, alors que le plaisir et l’envie s’intensifiait, elle serra ses jambes autour de son bassin en guise d’invitation. Elle avait le sentiment qu’ils attendaient cela depuis bien trop longtemps. Il devenait plus que temps d’y remédier. Elle voulait qu’ils se fondent l’un dans l’autre. Il la voulait en elle. Tout simplement.



code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1830

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Dim 18 Juin - 14:52

On ne doit pas jouer avec la Nature.
Les deux myrihandes du feu avaient déjà eu bien souvent l’occasion de se trouver, avant même qu’ils n’envisagent une seule seconde que ça puisse être une bonne chose, avant même qu’ils ne deviennent des myrihandes d’ailleurs. Ils s’étaient voilés la face pendant très (trop) longtemps, mais cela ne les avait pas empêchés de se trouver pour autant. C’était la première chose qu’ils avaient finalement réussir à faire tous les deux. Ils étaient loin de leur première fois (et il valait sans doute mieux continuer de ne pas penser à la première fois), ils avaient de l’expérience et pourtant… pourtant Edward avait ce sentiment de toute première avec son épouse. Il ne savait pas exactement pourquoi, se doutant seulement que cela venait de Jane. Il connaissait le corps de la jeune femme par cœur et pourtant, en cet instant précis, il avait presque le sentiment de le redécouvrir alors que Jane s’offrait pleinement à lui. Et c’était sans doute cela en fait, elle s’offrait pleinement à lui. Sans barrière, sans contraire, sans pensées pour venir parasiter ce moment. Il n’y avait qu’eux, seulement eux, et le plaisir qu’ils s’offraient l’un à l’autre. Le jeune homme ressentait tout de même que Jane se donnait plus qu’elle ne donnait et ce n’était en aucun cas quelque chose qui le dérangeait. Au contraire, le jeune homme avait juste à cœur de lui procurer le plus de plaisir possible, sans vraiment penser au sien (même si forcément, ça le touchait aussi, parce qu’ils partageaient tous et que l’un ne pouvait pas ressentir quelque chose sans que l’autre ne le ressente), parce qu’il savourait le fait qu’elle ‘offrait entièrement à lui. Il n’y avait aucune distance, aucune hésitation, aucune appréhension, elle s’offrait justement entièrement à lui. Tant que Jane savourait l’instant, alors tout lui irait très bien.

Et quand la jeune femme, après que leurs corps soient entièrement dénudés, enroula ses jambes autour de lui, Edward ne put que comprendre l’invitation. Et à cette simple idée (qui au fond, n’était peut-être pas si simple), le jeune homme sentit un frisson parcourir toute son échine. Il ressentait au même titre que Jane cette envie de ne faire plus qu’un avec elle, qu’ils s’unissent autant que leurs âmes et avec cette douce impatience qui ne semblait que révéler encore plus que ça leur manquait, qu’il leur avait manqué quelque chose pendant un temps. Que même s’ils avaient eu l’occasion de s’offrir l’un à l’autre, il y avait quand même eu quelque chose qui n’allait pas. Mais là… il n’y avait juste plus rien pour mettre la moindre ombre sur le moment. Edward s’empara vivement des lèvres de son épouse, dans un baiser plus qu’enflammé, remontant ses mains sur son corps. Il attrapa les mains de son épouse, tout en séparant leurs lèvres pour mieux plonger son regard dans le sien. Et alors il s’immisça en elle, se laissant pleinement emporter par l’instant, par toutes les sensations qu’il ressentait. Qu’il avait déjà ressenti, mais qu’il avait eu le sentiment d’explorer seulement jusqu’à maintenant.
Code by Gwenn

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 3896

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Dim 18 Juin - 15:16


On ne doit pas jouer avec la Nature
E

ntre eux, tout avait été toujours été très instinctif... ou du moins presque, et c'était ce "presque" qui faisait la différence. Leurs corps s'étaient connus et reconnus avant que leurs âmes ne le fassent. Il y avait entre eux une évidence, un magnétisme qui n'avait pas attendu qu'ils soient des myrihandes pour que les choses se passent ainsi. Leurs corps avaient toujours su mieux exprimer qu'eux-mêmes, en actes plutôt qu'en mots, la passion qu'ils éprouvaient. Ils étaient comme les deux pièces d'un même puzzle, qui ne demandaient qu'à s'emboîter pour former une image belle et complète. Alors, Jane n'avait jamais eu besoin de penser, de réfléchir à quoi que ce soit en compagnie d'Edward, elle se laissait guider par ses envies, ses pulsions, ses instincts... et ils faisaient parfaitement l'affaire. Jusqu'à il y a peu. Savoir qu'Edward avait fait l'amour à une autre femme (si on pouvait parler de femme dans le cas d'Enjolras), savoir qu'il avait pu prendre du plaisir avec une autre après lui avooir promis de lui appartenir enfin, ça avait créé un blocage en elle, quelque chose contre quoi elle s'était efforcée de lutter sans y parvenir. Jusqu'à aujourd'hui. Maintenant, ce qui faisait obstacle n'était plus. Pourquoi ? Jane n'en savait rien, mais ça y était, elle n'avait plus besoin de réfléchir, les pensées néfastes ne faisaient plus obstacle à ses sensations. Son corps était à nouveau aux commandes, et elle le laissait faire avec une confiance totale. Et bordel, que c'était bon de retrouver Edward de cette façon-là ! Elle aussi avait le sentiment que c'était comme une nouvelle première fois, sans doute parce que c'était la première fois, depuis longtemps, que leurs sensations s'harmonisaient avec tant de force et d'évidence.

Quand leurs corps s'unirent enfin, comme tous deux en nourrissaient l'évident désir, elle éprouva immédiatement une vive impression d'extase. Elle avait le sentiment de se retrouver, de les retrouver, pleinement, totalement, sans réserve. C'était tout simplement... parfait. Fort, puissant, harmonieux. Tout ce qu'elle pouvait bien désirer condensé dans leurs gestes, dans leurs regards, dans leurs baisers, dans leurs souffles, dans le mouvement parfaitement synchrone de leurs bassins. Tout, alors, devenait évident, pas besoin de contrôler leurs corps, il suffisait de se laisser contrôler par eux, à grands renforts de gémissements et de soupirs. Les positions s'enchaînaient, et Jane n'avait plus vraiment conscience de ce qu'elle faisait ou non, elle se laissait porter par ce tourbillon inouï de sensations incroyables, un plaisir comme elle ne se souvenait plus avoir ressenti. En avait-elle déjà ressenti de tel, d'ailleurs ? Peut-être pas. Pas autant, pas comme ça. Et elle le savourait au maximum, comme elle savoura cette sublime sensation de transport quand ils atteignirent l'extase exactement au même moment. Là, maintenant, tout de suite, elle se sentait mieux que jamais.


code by Mandy


_________________



Mon coeur est fait de poudre il n'attend qu'une étincelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je résiste à tous sauf à la tentation
avatar
Je résiste à tous sauf à la tentation
Messages : 1830

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   Dim 18 Juin - 16:32

On ne doit pas jouer avec la Nature.
Leurs corps ne faisaient que se chercher, depuis sans doute toujours sans qu’ils ne s’en rendent vraiment compte – autant que leurs âmes se cherchaient. C’était comme ça, ils avaient besoin l’un de l’autre, ils devaient être l’un avec l’autre. C’était dans l’ordre des choses, même s’ils avaient mis beaucoup de temps avant de le réaliser et surtout de l’accepter. Mais maintenant, il n’y avait vraiment plus aucune question à se poser. Le jeune homme savait bien que ça n’était pas vraiment le cas avant, que Jane avait eu de nombreuses raisons de se poser des questions depuis qu’elle avait découvert qu’il avait couché avec Perséphone. Et si Edward savait de son côté que rien ne pourrait remplacer ce qu’il vivait avec son épouse, qu’elle était celle qu’il lui fallait, qu’il l’aimait plus que tout, il savait aussi que ce n’était pas aussi évident pour Jane. Parce que même si elle parvenait à ressentir tout ce qu’il ressentait, elle n’était pas à sa place et que forcément, elle ne pouvait que se poser des questions. Jusqu’à maintenant. Le jeune homme ne savait pas si tout serait réglé, s’ils ne se prendraient pas de nouveau la tête (et en même temps, c’était un peu devenu un sport olympique pour eux de se prendre la tête) à cause de Perséphone, de l’enfant qu’elle attendait, du fait que Jane ne pouvait plus avoir d’enfant (sans savoir si elle en aurait envie un jour ou pas). Rien ne pouvait le prévoir, mais pour le moment, Edward avait simplement le sentiment de retrouver son épouse comme avant, plus qu’avant même.

Leur harmonie était si intense, si parfaite, qu’Edward avait l’impression de s’unir avec Jane presque comme une première fois. Parce qu’il l’avait retrouvé, parce qu’ils s’étaient retrouvés tous les deux. Leurs mouvements s’harmonisaient à la perfection alors que leurs corps ne formaient finalement plus qu’un, autant que leurs âmes, dans des mouvements qui ne demandaient aucune réflexion. Tout était naturel, tout était « normale », tout était parfait. Ils n’avaient vraiment pas besoin de réfléchir, ils devaient simplement suivre leurs instincts, suivre les mouvements de leur corps qui prenaient tout simplement le dessus. Edward se laissait complètement emporter par ses émotions, par ses sensations et par tout ce que Jane était capable de lui faire ressentir. Parce que même s’il avait couché avec une autre, même s’il ne pouvait pas nier qu’il avait pris du plaisir avec une autre, ça n’avait absolument rien à voir. Rien ne pouvait arriver à la hauteur de son épouse, de cet instant qu’ils vivaient tous les deux. Et encore moins, à l’extase qu’ils ressentirent en même temps, tous les deux. Ils ne pouvaient pas se mentir, ils le savaient ensemble. Ils le vivaient ensemble. Ils avaient atteint le paroxysme du plaisir dans un même temps, rejoignant leurs deux jouissances qui n’en faisaient qu’une, afin d’atteindre des sommets encore plus impressionnant. Et ce n’était sans doute vraiment pas l’endroit pour cela, mais Edward ne changerait pas une seule seconde ce moment. À bout de force, à bout de souffle, Edward s’empara une nouvelle fois des lèvres de son épouse, avant de plonger son regard dans le sien.

« Je t’aime. »

Il n’avait normalement aucune raison de prendre la parole, il venait même de lui dire qu’il l’aimait avant tout cela. Mais là, il avait simplement eu le besoin d’exprimer avec des mots, qui semblaient un peu fades comparés à la manière qu’ils avaient de l’exprimer en geste, ce qu’il ressentait.
Code by Gwenn
[/quote]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]   

Revenir en haut Aller en bas
 
On ne doit pas jouer avec la Nature [pv Ed <333]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» A trop jouer avec le feu, on finit par se brûler les doigts- PV La Reynie
» "Tu veux jouer avec moi ?" *Rire sadique de Chucky*
» Jouer avec un (ou des?) MUET(s) (et sourd?)
» A force de jouer avec le feu, on finit par se brûler.
» Ca t'amuse de jouer avec ma vie ? {PV Eros}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Habitations :: Chez Jane et Edward-